Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La bureaucratie française, une œuvre d’art

L’exemple des auto-entrepreneurs

Dans le monde, la bureaucratie est souvent synonyme de tracasseries, d’ennuis, d’incompétence et de situations ubuesques qui poussent souvent les peuples à vouloir l’alléger et s’en débarrasser (avec un succès souvent mitigé, dirons-nous). En France cependant, son poids, son omniprésence et la tendresse invraisemblable et obstinée du peuple français à son égard lui ont pourtant permis d’accéder au rang de curiosité artistique, voire de vache sacrée que personne ne semble vouloir remettre en cause, par confort ou habitude.

C’est probablement pour cela que personne ne s’étonne plus guère lorsqu’une nouvelle loi, un nouveau décret paraissent et viennent alourdir encore un peu (ou beaucoup) la vie administrative des citoyens français. On savait en effet depuis un moment que les services de l’État ne reculent jamais devant la moindre complication ni la moindre multiplication de tubulures chromées à leurs usines à gaz procédurales grotesques, qu’il s’agisse d’envoyer paître une victime de terrorisme ou d’assommer des familles en deuil de contraintes ridicules. On ne sera donc pas étonné que, cette fois-ci, ce sont les auto-entrepreneurs qui servent de punching-ball à l’administration fiscale.

 

 

Comme de bien entendu, avant d’abattre sur ces entrepreneurs le bras vengeur et le glaive séculier, l’aigle fiscal a soigneusement préparé ses arguments et ne laisse pas s’installer le moindre doute sur la nature de l’opération qu’il entend mener : afin, nous dit-il, de lutter contre l’abominable fraude à la TVA qui ronge le pays et dépouille la veuve et l’orphelin des nécessaires émoluments de survie que seuls les impôts des autres leur permettent de toucher, l’auto-entrepreneur sera, à partir du premier janvier prochain, contraint d’utiliser un logiciel spécifique pour sa comptabilité, et puis c’est tout.

Notez que cette contrainte s’impose bien sûr à tous les commerçants et autres professionnels assujettis à la TVA, mais comme les auto-entrepreneurs n’y sont pas soumis (étant en régime de franchise de base), ces derniers pensaient – à tort donc – en être épargnés. Nous sommes en France et donc que nenni : l’administration vient de préciser que cette obligation les concerne aussi.

Autrement dit, pour les petits malins qui croyaient avoir choisi ce statut particulier d’auto-entrepreneur pour exercer une activité en se concentrant sur l’activité elle-même et non sur la paperasserie administrative et la comptabilité, eh bien c’est râpé : après la contrainte du double compte-bancaire imposée en 2016, les auto-entrepreneurs vont donc devoir goûter au logiciel de comptabilité imposé.

Gageons au passage que ce logiciel, choisi parmi ceux dûment tamponnés par l’administration, correctement estampillé « éco-conscient » et « Bercy-friendly », n’a pas été l’objet de la moindre tractation discrète en coulisse, qu’il n’y a eu aucun lobbying de la part de l’un ou l’autre éditeur concerné, que les caractéristiques de ces logiciels sont éminemment enviables et que faire sa comptabilité dessus s’avèrera sans aucun doute une petite partie de plaisir, à mi-chemin entre un Pac-Man rigolo et une partie de démineur rafraîchissante.

Lire la suite de l’article sur h16free.com

Changer de modèle économique et sociale avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1752887

    Petite question : Comment vont faire les services fiscaux pour verifier que tous les auto entrepreneurs ont bien ce logiciel ????

    Concernant le double compte en ce qui me concerne (auto entrepreneur + autre activité avec compta specifique) je n ai toujours pas de compte auto entrepreneur et mon banquier ne m en a jamais parlé....

    Conclusion : Y a peu de chance que je prenne ce logiciel l’an prochain !!!!

     

    • #1752945

      Francky,

      Il suffit que le logiciel soit connecté (de manière explicite ou implicite) à internet (à une base de donnée à Bercy par exemple) pour savoir précisémment qui en dispose.
      Par recoupement Kbis / licence du logiciel, il est relativement simple de savoir qui est equipé.
      Ou pas.


    • #1752966

      Donnez moi le pouvoir d’imposer un logiciel comptable à toutes les entités économiques du globe et ... je piraterai ce logiciel pour afficher en temps réel tous les flux financiers qui m’intéressent, pouvant ainsi ruiner qui je voudrai en lui interdisant tout prêt bancaire.

      Satan
      L’enfer est vide - tous nos démons sont parmi vous !



  • #1752933

    de toutes façons, auto entrepeneur est un piège à con, on vous fout la paix pendant trois ans et après on vous oblige a changer de statut (devenir artisan, commerçant ou proession liberale.ce statut n’est donc que provisoire.
    Pour ma femme, d’un coup on lui demandait en provision plus que son chiffre d’affaire de l’année précédente. elle a donc arrêté son activité.


  • #1752975
    le 24/06/2017 par la main visible
    La bureaucratie française, une œuvre d’art

    Lorsque je clique dans le texte sur le lien contraint d’utiliser un logiciel ... j’arrive sur un article BFM WC qui construit, invente une obligation anxiogène pour les auto-entrepreneurs et qui fait de la pub pour des éditeurs de logiciels (de la communauté).

    À la suite de l’article, il y a un autre article qui est proposé
    A lire aussi
    Près d’un million de Français sont auto-entrepreneurs
    Un joli marché en somme pour les boites de logiciels.
    Si beaucoup de mougeons auto-entrepreneurs tombent dans le piège bfm wc, non seulement ça rapportera beaucoup d’argents à certains et par ailleurs les mougeons créeraient un fâcheux précédent pour les autres auto-entrepreneurs qui pourraient se voir contraint par la suite à en faire de même.

    Donc surtout pas de panique !

    Une bonne illustration de la panique par E&R :

    https://www.egaliteetreconciliation...

    Dans l’article journalopesque BFM wc, il ne figure qu’une loi en lien qui renvoie au site de légifrance

    https://www.legifrance.gouv.fr/eli/...

    Cette loi n°2015-1785 du 29 décembre 2015 de finances pour 2016 - Article 88, ne concerne que les entreprises et personnes assujetties à la TVA, qui ont un éditeur de factures ou une caisse enregistreuse qui devra fonctionner avec un logiciel « inaltérable ». Il faut aussi savoir qu’il n’existe pas de loi qui impose d’avoir un éditeur de facture ou une caisse enregistreuse. Donc ceux qui sont assujettis à la TVA et qui ont un équipement devront se soumettre à la loi au plus tard le 01 janvier 2018. Les auto-entrepreneurs non assujettis ne sont pas concernés par le mensonge de bfm chiotte.

    Pour ceux qui ont la mémoire courte ou ceux qui n’ont pas le temps de tout suivre, cette loi est venue suite à la découverte d’une fraude importante des pharmaciens.

    http://www.leparisien.fr/faits-dive...

    bfm wc, pour quand des logiciels contre les fraudes à la TVA et à la taxe carbone de la « communauté » ?


  • #1753110

    Il existe une alternative très intéressante à l’auto entreprise, ce sont les Coopératives d’Activites et d’Emploi (CAE).
    On y exerce son métier, on est affilié au régime général, la compta et l’administratif sont pris en charge par un permanent salarié de la CAE... et on reçoit un accompagnement pour développer son activité...
    Plus d’info sur le site d’une des fédérations de CAR :
    http://www.copea.fr


  • #1753120

    En même temps, j’imagine que les auto-entrepreneurs devaient faire du black dans tous les sens. Quel intérêt de se mettre auto-entrepreneur sinon ?

     

    • #1753135

      Si cette loi passe , plus aucun intérêt d être auto entrepreneur. L étatisme est un cancer. Pourquoi je travaillerai pour un état qui ne défend pas ma culture, notre histoire , notre langue, accueille tout les émigrés du monde ? Quand on est indépendant, on a pas besoin d état. Encore moins de cet état traître a la patrie.


    • #1753235

      @Seb

      Même indépendant, j’imagine que tu as quand même besoin de routes, d’hôpitaux, de police, etc etc...Et tout ça a un cout.

      Ce n’est pas parce que l’État dysfonctionne qu’il dysfonctionne tout le temps. Si on pense le contraire, alors il faut le rejeter entièrement et aller au bout de la logique : il faut aller au fond des bois et se construire une petite cabane. Certains l’ont fait.


    • #1753268

      @Herold :

      Une société a besoin d’écoles, d’hôpitaux, de routes et de police. Personne ne dit le contraire. Mais ceux qui ont l’expérience du public comme du privé savent qu’il existe un fossé qualitatif entre les deux, en faveur du privé bien entendu, et que les institutions privées sont en réalité bien plus économiques que leur équivalent public. Même les routes.

      Par exemple, mon dentiste est privé. Je ne le paie que lorsque j’ai besoin de lui, ce qui revient à la longue bien moins cher que des prélèvements sociaux mensuels. Et contrairement à ses collègues du public, il n’a pas intérêt à me rater, sous peine de perdre un client. Il porte par conséquent plus d’attention à ce qu’il fait et en découle un service de meilleure qualité.

      Peu importe que les services privés soient de meilleure qualité, puisque la discussion est centrée autour du poids fiscal. Le fait qu’ils coûtent moins cher à la société, même à qualité égale, est au coeur du débat.

      Bref il n’est pas question de se priver de services essentiels mais plutôt d’arrêter la gabegie. Je rappelle qu’à la fin des années 1980 la France comptait plus de fonctionnaires et assimilés que les US. En valeur absolue, pas en proportion de la population, alors la nôtre ne représentait que 20% de la leur. Trop, c’est trop, il faut arrêter ce délire. On n’en a plus les moyens.

      De plus, ayant passé du temps entre public et privé (enseignement, hospitalisations, soins de santé), je vous assure que le public est largement optionnel quand on veut des résultats. On pourrait très bien s’en passer et on s’en porter beaucoup mieux.


    • #1753462

      @Sherlock...

      le privé est supérieur au public SSI il y a une réelle concurrence OR tu ne vas pas faire 50KM pour aller voir un autre dentiste DONC le dentiste privé de campagne s’en fout, de sa clientèle.

      En revanche, le dentiste public de campagne DEVRA soigner sa patientèle car sinon, il peut être révoqué.

      Moi, je suis communiste parce que je sais que la concurrence parfaite n’est JAMAIS une réalité, les dés sont pipés dès le début et le privé se sucre tjrs sur les con-sommateurs.

      Si le public coûte plus cher, c’est dû au gaspillage/gabegie de mandataires-parasites. Avec une véritable démocratie locale "à la suisse", on règle le problème.

      Rien n’est plus fort que la planification, cfr les temps de guerre !!!!

      Geof’


  • #1753156

    On n’arrête pas de causer de la fiscalité écrasante mais rares sont ceux qui proposent des solutions adaptées au problème. En voici une très efficace et farpaitement légale.

    Contrairement aux idées fausses répandues par nos chers dirigeants (la vignette automobile, par exemple, avait été justifiée par un reversement au profit des personnes âgées, hospices, ou je ne sais quoi, qui ne s’est jamais produit), les impôts et taxes servent à payer les intérêts de la dette et les fonctionnaires, y compris bien entendu ceux de Bercy. Et encore, pas une fortune, hormis le sommet de la pyramide administrative.

    On pourrait imaginer qu’une partie de ces revenus fiscaux bénéficie aux ménages privés (allocs, RSA) mais ce n’est que leur rendre une infime partie de ce qu’on leur a tapé entre fiscalité directe et indirecte.

    Donc en théorie, s’il n’y a plus d’impôts rentrant dans les caisses, l’administration devrait s’effondrer sous son propre poids et les fonctionnaires disparaître. Physiquement, vu qu’ils sont pour la plupart incapables de subvenir à leurs besoins (travailler manuellement, construire une maison, planter des choux, etc).

    D’aucuns objecteront immédiatement que l’administration ne se laissera pas faire, inventera de nouveaux prélèvements pour survivre, fera usage de la force pour se payer sur le dos des contribuables. C’est vrai si ces derniers sont présents mais... imaginez qu’on se tire à l’étranger pendant un an ou deux, pour retourner après l’hécatombe. C’est une solution légale, sans doute coûteuse à court terme mais présentant un potentiel d’efficacité redoutable sur le moyen terme.

    Plus de fonctionnaires, plus de code administratif, on pourrait enfin remettre à plat cette usine à gaz, créée par les fonctionnaires à l’usage des fonctionnaires, qu’est devenue cette parodie de république. Je fais partie de ceux qui ont déjà eu la bonne idée de s’installer à l’étranger, loin de cette UE en implosion économique et d’une fonction publique qui n’est plus au service du citoyen depuis lurette. Elles couleront plus rapidement si nous sommes suffisamment nombreux à agir. C’est une simple question de masse critique et, compte-tenu de la situation (dette et fiscalité sans cesse croissantes), on n’en est pas loin.

    Une autre option consiste à grogner avec impuissance.

     

    • #1753487

      Ce n’est pas fini, Macron sera un ardent défenseur de la technocratie et de la dictature administrative


    • #1753740
      le 25/06/2017 par marc schmit
      La bureaucratie française, une œuvre d’art

      tu oublies juste que les fonctionnaires sont les premiers bloqués dans leur travail par cette abondance de réglementation, et quelle frustration ça engendre !! Il ne faut pas confondre technocrate qui gère la super structure et les millions de petit fonctionnaires, qui ne peuvent pas faire leur boulot à cause de cette montagne de règles. Sans toutes ces règles, nous serions bien plus efficace, que ce soit dans la justice, l’éducation nationale, police/douane, etc, etc.

      Donc c’est un faux problème de s’en prendre aux fonctionnaires


    • #1753771

      Pas besoin de partir a l’étranger, arrêtez de payer, c’est tout simple. Et investissez le surplus d’argent a soutenir les oeuvres locales (ecoles, routes, associations). L’argent reste local donc ne peut qu’enrichir notre communauté.

      Participer aux installations communes et a la vie collectives n’est pas obligé de passer par les impôts. Encore un mensonge. L’homme est capable de se gérer tout seul, pas besoin d’un berger qui veut prendre toute notre laine en retour !


  • #1753195

    L’expertise italienne, venant de ce tordu, soit ! Dieu sait que je suis anti macroniste, que ce petit c***, enfin bref. Mais enfin il est le Président et Madame Macron est la première Dame de France. Qu’un Français se laisse aller un peu (la gouaille), je veux bien, mais là ! Ferme ta sale gueule berlusconcon et retourne dans tes bougamachins. Tu vois connard, Et il nous reste encore ça, nous on peut se moquer mais pas toi. Occupe toi de l’état dans lequel tu as mis les tiens Et vafancoulo (orthographe imprécise, mais c’est l’idée).


  • #1753211
    le 24/06/2017 par C’est pas sorcier un cahier d’écolier
    La bureaucratie française, une œuvre d’art

    Une colonne pour les débits, une colonne pour les crédits sur un cahier d’écolier, c’est quand même pas la mer à boire !

    Et, si pour certains ça parait insurmontable, ils prennent leur relevé de compte bancaire et chaque mois il le recopie sur le cahier d’écolier, vu qu’il n’y a rien à déduire ou à reverser.

    « Le bras vengeur et le bras séculier » pour aucune difficulté ! Le rédacteur, ne lui proposez pas un verre d’eau, il risquerait de s’y noyer.

    Des mecs qui servent à rien qui s’inventent une utilité ça rappelle l’Avoué de Justice. Son truc c’est : je sers à rien, mais j’me sers.


  • #1753227

    salut à toutes et tous,

    Auto-entrepreneur fut créé par Narkosy en 2008, ce qui a fait baissé le chômage de 1 million de personne en un seul coup de baquette magique

    A cette époque, il y avait 2 types d’auto-entreprise, les services sans TVA, et les services avec vente de matos avec un taux de TVA, en fonction du CA, tu payais de la TVA au delà d’un certain seuil

    Aujourd’hui Macron n’a plus besoin des auto-entrepreneurs puisqu’il ne donnera plus les chiffres du chômage

    CQFD


  • #1753410

    Ils ont réussi à rendre une activité humaine, l’entrepreneuriat, aussi spontanée, simple et naturelle que manger et dormir un vrai casse-tête ! Tout est fait pour maintenir les hommes dans la passivité de l’assistanat social ou du salariat. Et quant aux plus courageux qui persisteraient à vouloir entreprendre on veille à les ensevelir sous des montagnes de taxes, impôts, réglementations...

     

    • #1753503

      pas tout a fait exact. le but c’est d’extraire le plus de richesse possible. les salaries vont devenir des travailleurs pauvres. et les travailleurs independants verront leur revenus taxes au max. les fonctionnaires sont payes pour extraire cette plus value,plus pour l’etat mais a travers la dette et les banques centrales vers le prive. avant le capital avait encore un peu beoisn des fonks pour leur poids electoral mais le poids de la dette devient tel et l’etablissement de l’echelon de controle europeen font qu’ils vont pouvoir en degager un certain nombre. pas trop non plus car les fonctionnaires sont les chiens gardiens de troupeau charges de tondre le peuple. ils sont donc indispensables.


  • #1753527
    le 25/06/2017 par Telecaster
    La bureaucratie française, une œuvre d’art

    L’auto-entreprise dans mon cas personnel de petit guitariste-chanteur c’est :
    - Ma conseillère de Paul Hemploit qui me dit " lancez-vous Mr Machin , foncez ! " .
    - Les intermittents du spectacle qui sont partagés entre la pitié à mon égard et l’indignation de voir que je "casse le métier".
    - Les clients qui sont bien contents de me faire un simple chèque au lieu d’une laborieuse déclaration d’intermittent , mais qui me trouvent encore trop cher.
    - Ma famille qui se demande ce que je bricole encore à 45 berges passées sans pouvoir m’acheter une piaule.
    - Pas de vacances parce qu’il ne faut pas louper un client.
    - Ma voiture qui est aussi mon outil de travail ainsi que tout mon si cher bouzin que je ne peux pas "mettre sur ma société".
    - Mon compte en banque qui ne retrouve pas son niveau d’avant , quand j’avais mon salaire à 3 chiffres.


  • #1753824

    Une oeuvre d’art qui finit par vous faire buter par les gendarmes si vous obéissez pas...comme Jérôme Laronze le 20 mai 2017...

    Comme ça, on sait à quoi sert la gendarmerie et la police...


Commentaires suivants