Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La désinformation mondialiste s’attaque à l’Iran

Comme à chaque fois qu’un régime politique, qu’un peuple ou qu’un chef d’Etat ne convient pas aux maîtres du mondialisme occidentalo-centré, on nous ressert la mauvaise soupe de la « défense de la démocratie », du devoir d’ingérance et de la lutte contre les tyrans. L’affaire iranienne ne change rien à ce détestable, mais hélas, trop habituel, processus de manipulation de l’opinion dans nos sociétés faussement présentées comme « libres ».

Ce fut le cas notamment en Serbie-Yougoslavie en octobre 2000 lors du coup d’état pro occidental amenant à la mise en place d’un régime autoritaire ouvertement euro-mondialiste, antinational et d’une servilité exemplaire vis-à-vis des intérêts de Washington, puis ce fut le coup d’état à Tbilissi en Géorgie avec la mise en place aux forceps de la dictature atlantiste que l’on connaît aujourd’hui, puis à Kiev lors de la Révolution orange, sans oublier l’affaire irakienne, d’août 1990 à 2003, dont les média-mensonges hallucinants sont à inscrire au Guinness des Records en matière de longévité. Hélas, pour les maîtres du mondialisme, cela a lamentablement échoué à l’Est de notre continent, chez Poutine… Ce qui est bien la preuve qu’il est toujours possible de résister à leur tyrannie.

Aujourd’hui, les résultats des élections en Iran ne convenant pas aux intérêts des puissances occidentales qui entendent imposer à l’ensemble des peuples de la planète leurs quatre volontés, nous avons de nouveau droit à un torrent de désinformation délirante dans la presse, à la radio, à la télévision et sur Internet, avec une inquiétante concentration depuis 48 heures de bobards en tous genres, plus gros les uns que les autres. Nous aurons bientôt le déplaisir de voir au JT les pleureuses médiatiques habituelles (BHL, Glucksman, Finkielkraut…), suivront les experts autoproclamés (Adler, Boniface, Del Valle…), avant de laisser la parole aux va-t-en-guerre de la pire espèce : les Kouchner, les Millière en passant bien entendu par les Lellouche, toujours généreux avec l’argent et le sang des autres.

Mais, comme disait l’autre : « les faits sont têtus » ! Le président iranien sortant Mahmoud Ahmadinejad a remporté l’élection présidentielle dès le premier tour avec 62,63% des voix, n’en déplaise à ceux qui entendent détruire l’Iran et son peuple, comme ils l’ont fait pour l’Irak de feu Saddam Hussein où règnent désormais sans partage la terreur des forces occupantes, le terrorisme des factions rivales, le chao sous toutes ses formes, et cela pour le plus grand profit des multinationales anglo-saxonnes et des sociétés de guerre privée.

Comme d’habitude, la désinformation, même prise en flagrant délit de mensonge grossier à l’instar des déclarations de nombre d’ONG sponsorisées directement ou non par Washington, se déchaîne en dénonçant la « censure massive » (ce qui est totalement faux, bien évidemment), en Iran, de la presse et notamment des sites Internet.

Il s’agit, comme à chaque fois, de préparer l’opinion occidentale (la seule qui compte à leurs yeux) à des événements d’une extrême gravité. Des événements qui peuvent mener l’ensemble de la région (et sans doute au-delà) au bord du gouffre, comme lors de l’agression injustifiée et injustifiable des Serbes de Bosnie, puis de la Serbie, dans les années 1990, ou encore lors de la sanglante tentative de déstabilisation du Caucase à l’été dernier de la part d’un petit satrape occidentaliste pour le compte de ses maîtres états-uniens et européistes.

Du côté de nos responsables (sic) politiques, on rivalise de mauvaise foi, de poncifs haineux déversés à l’emporte pièce contre le régime de Téhéran. Ainsi, passant outre son devoir de réserve et méprisant ouvertement la volonté du peuple iranien, Henri Guaino, conseiller « spécial » de l’Elysée, a jugé ce matin que la réélection du président Ahmadinejad n’était « une bonne nouvelle pour personne, ni pour les Iraniens, ni pour la stabilité et la paix du monde ». Du côté de Washington, le ton se durcit d’heure en heure et les firmes privées de conseil en communication (Rendon Group…) travaillent d’arrache pied pour dénicher les bobards de demain qui feront la une des médias, dans le seul but de vendre, aux centaines de millions de téléspectateurs occidentaux, abrutis devant leur petit écran, le kit d’une nouvelle guerre… froide ou chaude, ce sera selon les intérêts des lobbies !

En tout cas, le fait que cette désinformation bolcheviquoïdale assommante batte son plein depuis plus de 48 heures, n’est pas une bonne nouvelle pour les adversaires les plus résolus du mondialisme qui estiment légitimement que seule la vérité rend libre. Roland Machefer