Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La gendarmerie peine à payer une partie de ses réservistes

La gendarmerie nationale compte près de 40 000 réservistes, ce qui représente 43 % des effectifs de la réserve opérationnelle de l’ensemble des forces armées. Ils effectuent « mêmes missions que leurs homologues de l’active (…), soit en renfort d’unités existantes, soit en unités constituées de réservistes ».

Ces personnels de réserve effectuent en moyenne des périodes de 23 jours, pendant lesquels ils sont nourris et logés gratuitement. Ils perçoivent en outre une rémunération journalière qui varie selon les grades et les lieux d’affectation. Un gendarme réserviste gagnera ainsi très légèrement plus en région parisienne qu’en province.

Ces soldes varient ainsi de 41 euros pour un militaire du rang jusqu’à 160 euros pour un colonel. Selon un gendarme appartenant à cette réserve opérationnelle, elles peuvent être versées « 2 ou 3 mois après » le « renfort ».

Seulement, nous apprend le Midi Libre (qui en a sans doute fait un peu trop dans la présentation des faits), 211 gendarmes réservistes de l’Hérault attendent leurs soldes depuis maintenant plus de 4 mois.

« Moi, je n’ai pas été payé depuis le mois de juillet. Un mail, récemment reçu nous dit que nous devrons attendre jusqu’en février 2013. Et ce, alors que nous allons être intégrés au planning opérationnel pour les fêtes de fin d’année », a confié un sous-officier réserviste au quotidien.

Contrairement aux militaires de l’armée de Terre ayant connu ce même problème, les réservistes ont en principe une autre source de revenus, ce qui rend les choses moins dramatiques. Encore que, tous n’étant pas logés à la même enseigne – certains étant étudiants par exemple –, il va sans dire que ces délais peuvent mettre dans l’embarras.

La cause de ces retards n’est pas à chercher du côté de l’informatique. De toute façon, le système de gestion des ressources humaines de la gendarmerie n’est pas encore raccordé à LOUVOIS (Logiciel unique à vocation interarmées de la solde), lequel a causé bien des soucis – et ce n’est rien de le dire – ces derniers temps.

Il s’agirait en fait d’un problème de trésorerie, d’après ce que l’on peut déduire des affirmations de la région de gendarmerie du Languedoc-Roussillon ; qui peut compter sur 1 250 réservistes.

« Entre le 1er janvier et le 31 octobre, 2,37 milions d’euros d’indemnités ont été réglés, en moyenne au bout de deux mois », a précisé la gendarmerie. « La priorité du traitement ayant été apporté aux situations individuelles les plus fragiles. Pour les autres, à la date du 20 novembre, le montant des paiements en suspens s’élève à 525 000 euros. 211 réservistes sont concernés », a-t-elle expliqué. Et « sauf situations exceptionnelles qui seront examinées au cas par cas, ces indemnités seront versées dès la mise en œuvre des premiers crédits de paiement 2013 », a-t-elle ajouté.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Petit à petit, on se dirige vers une milice privé. L’état n’aura

    plus d’armée. Ce seront les multinationales qui feront la loi.

     

    • La réserve opérationnelle de l’armée, en l’occurence, de la gendarmerie n’est pas du tout une milice privée ! Ce sont des militaires sous contrat dit "ESR", avec les mêmes droits et obligations que les militaires d’active.
      Ce sont des citoyens patriotes et motivés, aimant leur pays et le servant de la plus noble des manières.
      Ils subissent les mêmes avatars que leurs camarades de l’active...
      Et je sais de quoi je parle : j’en fait partie depuis 1999...


    • @Valois

      Vos "citoyens patriotes et motivés, aimant leur pays et le servant de la plus noble des manières" semblent, dans le Languedoc-Roussillon, passer plus de temps à harceler l’automobiliste-contribuable qu’à protéger celui-ci d’une racaille qui ne cesse de proliférer.... J’en sais quelque chose, j’ai eu une discussion assez vive avec l’un de ces "patriotes" il y a de cela environ un mois...... Tout le monde peut, en utilisant le ton péremptoire qui va bien, transformer des opinions en faits.


  • Couvrez-vous, les PV vont pleuvoir...


  • Les vacataires de l’éducation nationale sont également payés avec deux ou trois mois de retard et pas toujours avec la somme de tout compte. Leurs missions sont limitées à 200h par année scolaire et bien que les heures soient confortablement rémunérées, il faut avoir la chance de les cumuler à plein temps et ensuite d’avoir la chance d’être contractualisé par un établissement qui veut bien de vous. Autrement, il faut passer à autre chose ou tenter les concours, si toutefois vous avez la tête du larbin idéal pour avoir le concours.
    Globalement dans la fonction publique il y a deux types de travailleurs, le titulaire et le "sous-prolétaire", le premier dispose pour l’instant de nombreux avantages (mais ça risque de sauter) et le second n’en a aucun, n’intéresse pas les syndicats et n’a aucun recours devant les prud’hommes (au prix de faire une croix sur sa carrière bien sur). A la Banque de France par exemple, ils attendent avec impatience le départ en retraite et pré-retraite des titulaires afin de les remplacer par des non-statutaires (moins bien payer moins d’avantages). Ne parlons pas des hôpitaux publics, le destin grec leur pend au nez. Mais traiter les militaires de la sorte, eux qui sont le bras armé de la nation, c’est être soit très con soit complétement vendu. A croire qu’ils cherchent à favoriser un putsch (et de surcroit une guerre civile sur le modèle Syrien).
    En fait, l’Etat fait des économies sur ceux qui ne peuvent pas gueuler, soit par dépendance soit par obéissance. Dans cette optique, il est intéressant de comparer, les fonctions et les orientations politiques. les profs étant à gauche, car le savoir rend sois-disant ouvert et donc de gauche, ils sont formatés à la mentalité syndicale depuis la fac, il vont être soumis aux engagement des syndicats qui maintiennent l’ordre au sein d’une population qui est philosophiquement contestataire. Toute action hors syndicale ou de personnes non protégées est vouée à l’échec et au rejet.
    De l’autre côté, les militaires (et policiers) doivent fondamentalement avoir une mentalité de droite ou d’extrême droite, pour à la fois obéir aux ordres et détester le contestataire de gauche, soit une docilité par discipline. Quand on sait que toutes ces institutions sont chapeautés par des chefs initiés a quelque réseaux de salons, elles se contentent donc de faire jouer à chacun son rôle social, à la manière d’un marionnettiste.
    S’il s’avère que le système fonctionne ainsi, alors c’est diablerie !


  • Très bonne nouvelle. J’attends impatiemment qu’ils manifestent, ah, ah, ah. Non, mais c’est un tel honneur de servir la République que se faire payer en plus serait obscène.


  • On est dubitatif. Pourquoi pleurer sur des gens qui ont la clé du pouvoir en main (ou en armes). Si demain la révolution éclate en France, ils seront peut-être les premiers à tirer dans le tas, c’est-à-dire sur le peuple qui crève à petit feu.
    Alors oui, je me demande, faut-il en rire ou en pleurer, défendre ceux qui aujourd’hui ne sont pas payés et qui demain tueront le peuple ?
    L’armée (les gendarmes en sont) a le pouvoir de virer tous nos dirigeants actuels, coupables de forfaiture envers le peuple, de les emprisonner, voire de les liquider ce qui éconimiserait un procès. Qu’ils le fassent, je les soudiendrais. Pas avant.

     

    • Je suis assez OK avec votre réflexion , quand on voit ce que leurs collègues européens font subir en violence aux peuples qui manifestent ! pourtant ils ont sûrement de la famille dans le même cas que tous ces malheureux ! Tirer dans le tas , oui sans état d’âme , je pense , et c’est terrible ... je les assimile à des robots , et ce sont ces mêmes hommes qui vont rentrer chez eux le soir , regarder femme et enfants dans les yeux ! militaires pour défendre son pays contre l’agresseur , oui , mais complices de tuer son peuple !!!


    • Il ne faut pas rever ! Etant dans le metier des armes ,il faut savoir que l’Armée bougera pas sans qu’un général couillu ouvre la bouche ... Sauf que la plupart sont des carrièristes virulents ,n’hésitant pas à entrer dans la maçonnerie pour arriver au sommet ... Donc c’est mal barré ,croyez moi


  • #274802

    par contre la clique qui nous gouverne et leurs amis , pas de problème "la soupe est bonne "
    https://www.facebook.com/photo.php?...
    de plus mon oreillette m’informe que François XVI a arrosé la caste journalistique , sans doutes pour "services " rendu , nos militaires apprécieront .
    a quant un quarteron d’officiers courageux , prenant la tête d’une colonne de char en direction du repère de mafieux a l’Élysée , qu’ils aillent donc déloger ces canailles , ces parasites ,ces cravatés , les armes a la main , le peuple suivra...


  • Les caisses sont vide pour l’ armée , la gendarmerie , la douane ???? ; mais pas pour armer et donner nos impôts à l’ asl , ces contras mercenaires assassins en s’ imissant dans les affaires intérieure de la SYRIE , pour les intérêts de ces gras banqsters .


  • dans pas longtemps on va retrouver des Sig-Sauer et des famas dans les quartiers nord de marseilles...  :)


  • Tout le monde n’est pas à la même enseigne.

    Je connais le fils d’un aumônier militaire musulman. (je fais gaffe avec ce récit, il ne sont que 35 j’ai vu)

    Il a bien toujours ces 4000 / 5000 euros pas mois, ça double en voyage à l’étranger quand il doit enterré des compatriotes musulmans morts sur les fronts lointains.

    Sans compter des avantages, genre l’appoint sur 30 0000 euros à 0% pour la maison.

    Le fils a le profil de la racaille (ou c’est une image qu’il veux se donner, il a honte de la cuillère en argent), limite fornicateur, anti-france, j’ai du lui apprendre ce qu’était la riba, mois fils de prolo catholique / protestant.
    Je pense qu’en était endurant il est encore rachetable, mais c’est limite.
    Je connais un autre musulman qui relève les poubelles qui a une culture religieuse largement supérieure. Il refuse les intérêts de son compte fixe à la banque !

    Ironie /
    Vive la France !