Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La guerre Sainte d’Israël selon l’ancien grand rabbin séfarade Mordechai Eliyahu

L ’ancien grand rabbin séfarade Mordechai Eliyahu a écrit, dans une lettre adressée au Premier ministre Ehud Olmert, que tous les civils vivant dans la bande de Gaza sont collectivement coupables des tirs de roquettes Qassam sur Sderot.

Eliyahu a jugé qu’il n’y avait absolument aucune interdiction morale contre le massacre aveugle de civils pendant une éventuelle offensive militaire massive sur Gaza visant à arrêter les lancements de roquettes.

La lettre, publiée dans Olam Katan [Small World], une brochure hebdomadaire, et qui sera distribuée dans les synagogues du pays, ce vendredi, raconte l’histoire biblique du massacre de Sichem (Genèse 34) et Maimonide “commentaire (lois des Rois 9, 14), histoire constituant une preuve de l’avis religieux promus.

Eliyahu a écrit que, selon l’éthique de la guerre juive, une ville entière porte une responsabilité collective au sujet du comportement immoral de l’individu. A Gaza, la population tout entière est responsable parce qu’elle ne fait rien pour arrêter les tirs de roquettes Kassam.

L’ancien grand rabbin a également déclaré qu’il était interdit de risquer la vie des Juifs de Sderot ou la vie des soldats des Forces de Défense Israëliennes, en craignant de blesser ou de tuer des non-combattants palestiniens vivant à Gaza.

Eliyahu n’a pu être joint pour une interview. Toutefois, son fils, Shmuel Eliyahu, qui est le grand rabbin de Safed, a dit que son père s’oppose à une incursion des troupes au sol dans la bande de Gaza qui mettrait en danger les soldats des Forces de Défense Israëliennes. Au contraire, il a préconisé des bombardements de la région à partir de laquelle les Kassams ont été lancés, quel que soit le prix de la vie palestinienne.

“Si elles (les roquettes) ne s’arrêtent pas après que nous en ayons tué 100 (palestiniens), alors nous devons en tuer un millier (de palestiniens) », a déclaré Shmuel Eliyahu. “Et si elles ne s’arrêtent pas après que nous en ayons tué 1000 (palestiniens), alors nous devons tuer 10000 (palestiniens). Si elles ne s’arrêtent pas, nous devons en tuer 100.000, même un million. Quoi qu’il en coûte pour les faire cesser”.

Dans sa lettre, Eliyahu a cité les Psaumes : “Je poursuivrai mes ennemis et les appréhenderai, je ne cesserai jusqu’à leur éradication.”

Eliyahu a écrit que “C’est un message à tous les dirigeants du peuple juif afin de ne pas avoir de la compassion pour ceux qui tirent [des roquettes] sur des civils dans leurs maisons”.

Traduit de l’anglais