Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La guerre des juges contre l’Eglise au XVIIIème siècle

Une conférence de Marion Sigaut

Conférence donnée par Marion Sigaut le samedi 2 février 2013 dans l’agglomération toulonnaise et organisée par la section niçoise d’Egalité & Réconciliation.

 

Retrouvez Marion Sigaut sur Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • D’où provient les armoiries au tout début de la vidéo ?

     

    • Attention terrain miné ! Voilà ce que cela veux dire.

      1-En haut l’Aigle : En résumant toute la recherche que j’ai lue, les personnes que j’ai rencontrées et les récits de ceux qui affirment avoir eu des expériences avec ces humanoïdes ou reptiliens, ce qui suit s’avère exact. Il y a de nombreuses sous-races et croisements reptiliens. Leur élite est reconnue par les chercheurs, comme étant les Dracos. Ceux-ci sont les « grands bonnets », dans tous les sens du terme étant donné qu’ils mesurent de sept à douze pieds de haut (2 à 3.6 m). Ils ont des ailes qui sont des lambeaux de chair soutenues par de longues côtes. Les ailes peuvent se rabattre près du corps et elles seraient à l’origine du terme « serpent ailé ». Ils sont aussi à l’origine du terme « anges déchus », les gargouilles ailées étant symboliques de ces Dracos. La cape portée par le comte Dracula symbolise ces ailes et le personnage de Dracula dans les histoires de Bram Stoker serait un ange déchu.
      Les Dracos ailés sont aussi connus sous le nom de « race dragon » et certains des anciens dieux étaient décrits et illustrés comme des hommes-oiseaux. Ceci pourrait être l’une des origines du phénix et de l’Aigle dans le symbolisme de la Fraternité Babylonienne, aussi bien que leurs significations plus ésotériques. Le Satan biblique est aussi dépeint comme un reptilien. (voir en bas de l’armoirie, il est présent lui aussi !)
      Certains de la hiérarchie reptilienne Draco sont apparemment blancs ou albinos, non pas l’usuel vert ou brun, et ceci correspond à la description de l’étrange lézard humanoïde « albinos » vu dans le bâtiment à Aurora, près de Denver. Credo Mutwa parle aussi des reptiliens blancs. Les Dracos sont la « royauté » reptilienne et la plus haute caste est formée par les albinos qui ont apparemment des cornes coniques à mi-chemin entre les sourcils et le dessus du crâne. Cela m’a frappé immédiatement car les anciens « dieux » et la royauté de l’Antiquité étaient dépeints comme portant une coiffe cornue symbolique de ces reptiliens royaux.
      [... la suite après ... si]


  • J’admire beaucoup cette femme, elle me fait penser à Henri Guillemin.
    On sent beaucoup d’humanités et de passions dans ses conférences qui sont un vrai plaisir à écouter.

    Un grand bravo à Madame Sigaut.

     

    • Quand l’Europe des Lumières annonçait l’Europe de Bruxelles
      http://breizh.novopress.info/21078/...


    • Je pensais à Guillemin aussi qui a parlé de Pascal qui était un janséniste reconnu...

      Il en avait pas la même conclusion, de mémoire pour lui en gros :
      Pascal ce héro qui n’a pas quitté l’Eglise malgré tout,
      tentant toujours de concilier l’inconciliable

      La il me semble y un point de discorde ...
      Inutile de me traiter de janséniste pour avoir levé ce loup ...

      Enfin on va dire que l’Histoire c’est compliqué.


    • #340693

      @David : c’est simplement ça, l’Histoire c’est compliqué.
      Le jansénisme du 17e siècle n’est pas encore ouvertement politique, du moins il n’est pas aisé de le voir.
      Guillemin a étudié le jansénisme de Pascal en lisant Pascal. Il n’a pas lu les rapports sur la vie quotidienne à Port-Royal, la morbidité de certaines pratiques. Il n’a pas non plus étudié les querelles ecclésiastiques du siècle suivant.
      Guillemin n’a pas pu tout voir et il n’a pas tout vu. C’est aussi simple que ça.
      Et l’Histoire, c’est compliqué.


  • Si au 19eme la science a pris son essor comme jamais en France, c’est parce que l’Eglise a perdu le pouvoir en 1789 : elle ne pouvait plus opposer ses prétendus miracles à la raison et à l’intelligence athées. Cela dit excellente et très amusante conférence anecdotique.

     

    • "à la raison et à l’intelligence athées", laissez-moi rire.... !


    • alchimistes et scientifiques ne datent pas d’hier et au XIXème c’est l’air industriel qui a donner un essor à la science.
      Il faut arrêter de prendre les gens du passé pour de parfait abrutis et ceux d’aujourd’hui pour des "lumières" ;). Les charlatans des miracles que dévoilent MarionS. sont les mêmes charlatans du médiator aujourd’hui. La finalité reste la même, l’argent et le pouvoir.
      Il n’y a pas d’intelligence athée au mieux un sentiment de supériorité.


    • Autrement dit à vous lire, l’intelligence et la raison, et par extension la science sont athées, quand les "miracles" - vous auriez pu dire le véritable fond de votre pensée : " les superstitions abêtissantes réduisant l’homme au rang d’adorateur de gourous" - sont de l’ordre du religieux. C’est votre avis, soit.
      Faut-il cependant vous sortir une liste de scientifiques, intellectuels, philosophes de haut rang qui étaient croyants pour vous prouver que raison, foi et intelligence sont tout à fait aptes à trouver leur essor au sein d’un même cerveau ?

      Votre phrase finale en revanche passe moins bien méprisante au possible par les adjectifs que vous n’avez pas innocemment choisis : "amusante" et "anecdotique"… A croire que pour vous Marion Sigaut n’est qu’un clown sortant des blagues au moyen d’apparitions épisodiques… que vous semblez appeler de vos vœux à être reléguées au fond d’un placard.

      Je vous note sur ma liste du con du mois. M’est d’avis que monsieur Soral devrait faire une chronique du "pire commentaire du mois" histoire d’épingler un ou deux avortons qui se permettent des jugements insultants.


    • Vous m’attristez.


    • #336412

      anecdotique ???!!!!

      tu connais Marion Sigaut ou tu la vois pour la première fois ?
      si tu lis ses livres ses articles sur e&r et si tu regardes ses confs
      tu comprendras que ce qu’elle raconte est essentiel et non anecdotique


    • La raison et l’intelligence ne sont pas que l’apanage des athées. Je considère les cathédrales comme des chefs-d’œuvre architecturaux.
      La cathédrale de Strasbourg en est un parfait exemple et démontre que les architectes de l’époque avait une excellente conception de l’équilibre et de la répartition des charges ainsi que de l’acoustique (dois-je signaler que jouer dans une cathédrale est un prestige et souvent une expérience unique tant pour le public que les musiciens ?). Ce n’est peut-être pas de la science comme tu l’entends (avec des éprouvettes et des machines gargantuesques) mais c’est une œuvre qui repose sur la seul et unique science des mathématiques avec pour objectif : imaginer et construire la maison de Dieu. On peut dire que c’est de la Science avec Dieu comme idéal, les deux étant, à cette époque, indissociable.

      Quant à l’essor de la science au XIXème siècle, considère que c’est cet essor qui nous amène la où nous sommes : dans une logique absurde de croissance illimitée dans un monde finit et finalement très petit.
      Toute la logique de ce site se trouve, pour ma part, la-dedans : arrêtons de voir dans le Moyen-Âge, et dans toute la période courant du XVème au XVIIIème siècle des âges obscures et obscurantistes sous le joug de l’Église et du Roi. Les plus grands penseurs et artistes de ces âges étant des croyants intégraux.

      Ce que je dis ici est ma conviction profonde, je ne suis pas particulièrement instruit ni cultivé mais il me semble que c’est une erreur grave de penser que Parce que la méchante Église a perdu le pouvoir en 1789 (déjà c’est plutôt faux, l’Église tirant son pouvoir, sa fortune et sa force de ses adeptes et tout le monde n’étant pas devenu athée du jour au lendemain, l’Église a su garder un certain poids politique jusqu’à... on va dire au pif 1905) alors la gentille Science a pu enfin pratiquer librement ses expériences et faire profiter de ses bienfaits aux pauvres gens du peuple.
      La science actuelle nous permet à nous Occidentaux de vivre sans effort, de s’essayer dans les arts, de préférer être trader ou fonctionnaire plutôt que paysan ou artisan ; elle nous permet de voyager dans l’espace, de communiquer entre nous instantanément qu’importe la distance. N’oubliez pas que tout ceci à un coût, un coût humain, bien terre-à-terre, un coût qui laissera des séquelles sur notre Terre adorée longtemps après notre disparition.
      Qu’aurais pensé Céline de tout-ceci camarade ?


    • Alors en vrac :
      - l’Église n’a jamais eu de pouvoir parce qu’elle n’a jamais eu d’armée ;
      - l’Église n’a rien perdu de son pouvoir spirituel en 1789, le lent pourrissement du catholicisme a commencé avant ça et s’est poursuivi progressivement jusqu’à l’effondrement total qu’elle connaît aujourd’hui, il n’y a donc pas un "avant" et un "après" ;
      - la science était tout à fait vivante avant 1789, il y a un continuum et absolument pas de "boom" à partir de 1789, et d’ailleurs ceux qui ont produit les plus grandes avancées scientifiques ont toujours été les hommes d’Église, qui ont également sauvegardé du mieux qu’ils ont pu les textes scientifiques et philosophiques jusqu’à l’Antiquité ;
      - si c’est du développement technologique dont tu parles, ça s’explique par l’industrialisation et les énergies fossiles, et la richesse a surtout profité à une petite clique de bourgeois (le peuple était réduit à l’état de prolétariat) qui n’ont pas hésité à faire buter le peuple français trois fois durant le XIXe siècle pour conserver leurs privilèges, et au moins deux fois au XXe par des saignées massives, et ce qui se trame en ce moment n’a rien de reluisant.
      - quand à la raison et à l’intelligence que tu croirais consubstantiels à l’athéisme (par opposition à la superstition qui serait consubstantielle à la religion catholique ?), je t’invite à regarder autour de toi ou au mieux à admirer l’oeuvre et la qualité de la production théorique desdits "athées". Étrange que "la raison et l’intelligence athées" aient accouché des deux siècles les plus sanglants que l’histoire n’ait jamais connu.

      C’est dingue quand même, c’est un petit chef-d’oeuvre littéraire que tu viens de nous pondre en concentrant autant de conneries en deux lignes.


    • #336601

      Cela dit excellente et très amusante conférence anecdotique.



      Non juste des faits qu’elle remet a jour, et une version de l’histoire Française et de la République que tu n’entendras jamais dans l’histoire officiel (ça pourrais faire réfléchir certains et donner des idées de Restauration), si seulement j’avais pu l’avoir comme prof d’histoire-géo quand j’étais au bahut...



      la raison et à l’intelligence athées



      La je pense que tu troll, je suis croyant, mais ça m’empêche pas d’aimer et de faire de la science, d’ailleurs les plus grands scientifiques comme Newton, Einstein étaient croyants ou au moins déiste, selon eux l’Univers est tellement magnifique, incroyable et bien fait que c’était difficile de concevoir que tout est du pur hasard...
      La Perse et le monde Islamique ont produit beaucoup de littérature scientifique, Al-Khawarizmi le père de l’Algèbre (les équations mathématiques dont les polynomiales qui sont l’un des fondements de la science moderne).

      Preuve qu’on peut vivre dans une société religieuse et conservatrice sans pour autant être a l’age de pierre dans la Science et la Raison...
      Aujourd’hui on confond Raison, Athéisme, libéralisme et libertarianisme...
      NT.


    • C’est le manque de main d’oeuvre qui a stimulé la recherche technologique en Occident et non pas une mythique émancipation d’un soi-disant obscurantisme religieux. L’Occident industriel (avant même la révolution dite industrielle) et capitaliste a très tôt été confronté à une carence en main-d’oeuvre. A contrario la Chine a toujours eu le problème inverse. Une agriculture performante sur des terres extrêmement fertiles et des climats idéaux a fait que la Chine a connu à plusieurs reprises de son histoire des phénomènes d’"overshoot" amenant à des famines massives suivies de mouvement d’expansion coloniale afin d’étendre leur lebensraum (espace vital). Ceci explique pourquoi que bien que les Chinois aient à peu près tout inventé avant les autres ils n’ont jamais exploité leurs découvertes, il n’en voyait tout simplement pas l’intérêt. Encore aujourd’hui on peut observer en Chine et en Inde l’efficacité d’une main d’oeuvre abondante et bon marché. Il n’est pas rare dans ces pays que des centaines voire milliers de villageois soient mobilisés afin d’entreprendre de gigantesques travaux avec pour seuls outils pelles, pioches, barres à mine et brouettes ! J’ai vu notamment sur une vidéo la construction entièrement à la main d’un barrage en Inde ! Pas de bulldozer, pelleteuse...entièrement à la force des bras !

      Ce progrès scientifique en Occident loin d’être un facteur lumineux d’émancipation est en réalité un violent obscurantisme aliénateur nous menant droit vers l’anéantissement. Je laisse aux doux rêveurs les scénarios délirant de mangas genre "Oui mais on va pouvoir utiliser l’énergie libre, les ondes cérébrales...coloniser l’infini univers à bord de super vaisseaux spatiaux..."


    • #337090

      Je laisse aux doux rêveurs les scénarios délirant de mangas genre "Oui mais on va pouvoir utiliser l’énergie libre, les ondes cérébrales...coloniser l’infini univers à bord de super vaisseaux spatiaux...



      Il ya 120 ans voler dans le ciel a l’aide de machines était une hérésie scientifique. Toute les machines de Jules Verne ont été réalisée et font partie de notre quotidien.
      Les portes automatiques et le téléphone portable (même si ce dernier ruine nos cellules avec les ondes EM) viennent de Star Treck !
      A ta place je ne sous-estimerais pas la science quand même, le problème n’est pas la science mais son utilisation sans conscience (Science sans conscience, n’est que ruine de l’âme). La science est a double tranchant c’est pourquoi qu’elle doit être encadrée par la morale voir la religion sinon c’est la décadence et peu faire plus de mal que de bien !
      NT.


    • Le professeur Didier RAOULT, un des plus grand biologiste vivant et éxerçant à MARSEILLE, dans son livre : Dépasser DARWIN, mentionne qu’au debut du 19 e siècle 50 pour cent de la production scientique se faisait en français donc par des savants formés au 18 e , et qui tenaient les établissements ayant former ces savants ? La réponse est dans la question. Actuellement le français en est à 4 pour cent. Les propagandistes qui, encore maintenant, réussissent à faire croire que tout a commencé un 14 07 1789 sont vraiment très forts.


    • C’est exactement ça lauburu, anecdotique...

      Dieu est une idée, l’Homme est un fait.


  • Madame Marion Sigaut est toujours aussi brillante et passionnante ;le temps s’écoule bien trop vite quand on apprécie certaines choses ,c’est toujours le cas pour ses conférences !
    Suite à la conférence ,j’ai été voir de plus prêt au sujet des "convulsionnaires" ;certains allaient même jusqu’au crucifiement.... ! ce secte était vraiment satanique !
    D’après ce que j’ai compris,le jansénisme a amené à la révolution et à la "destruction" de l’Eglise !

     

    • #336499

      "D’après ce que j’ai compris,le jansénisme a amené à la révolution et à la "destruction" de l’Eglise !"

      Cette théorie est très bancale ;)

      Le jansénisme est à replacer dans le contexte religieux de l’époque, c’est à dire dans la régénération du catholicisme après le concile de Trente, qui recherche une foi plus morale et intellectuelle, en gros la Réforme Catholique.

      Si le jansénisme est une cause de la Révolution, il n’en est qu’une parmi beaucoup d’autres, dont certaines sont bien plus importantes (système féodal archaïque, difficultés fiscales de la monarchie).
      Par contre, je ne vois pas en quoi le jansénisme a amené à la destruction de l’Eglise ^^


    • @monte cristo
      je persiste le jansénisme a affaibli (directement ou indirectement )considérablement l’Eglise catholique, les guerres intestines sont toujours très virulentes( schisme )... ! Certes il y a d’autres causes que vous avez citées on ne peut oublier aussi l’influence grandissante des francs-maçons( qui détestent royalement la royauté et l’Eglise) !


    • #337082

      @samra : dans le cadre des luttes intestines au sein de l’Eglise, les jésuites sont également responsables, dans ce cas. Personne n’est tout noir ou tout blanc.

      Puis la FM comme cause de la Révolution, ça se discute, les maçons étaient partagés, beaucoup étaient pour une monarchie constitutionnelle. Et il ne faut pas confondre la FM du XVIIIé siècle et celle du XIXé qui évolue vers un athéisme militant. La preuve, De Maistre, grand défenseur de la monarchie et de l’Eglise, était franc-maçon !


    • @Monte cristo :la revolution c’est le méchant roi,les persécutions du peuple,un système féodal oppressant qui ont provoqué l’insurrection..ect oui c’est aussi vrai qu’un Bachar Al Assad exterminant son peuple et le martyrisant sans distinction ce qui justifie la révolution....On est pourtant sur E&R où il est sensé ne pas avoir de moutons,et pourtant il y en a partout


    • @monte cristo
      les laiques ont commencé à vouloir le pouvoir avant la Révolution,comme l’a décrit Marion Sigaut dans la conférence... !On est bien ,au 21 siècle,dans ce cas de figure ,non ?


    • #337630

      Je suis étudiant en Histoire, et l’époque moderne étant ma période préférée, je suis quand même légèrement au courant des réalités de l’époque. Vous ne faites que du "moutonisme" inversé : vous remplacez "méchant roi" par "méchante Révolution".

      Le système féodal s’est mis en place au Haut Moyen Age, et ses structures étaient toujours là au XVIIIé siècle, soit plus d’un millénaire plus tard, alors que la société et le système économique d’alors n’avait plus rien a voir avec le féodalisme. C’est l’incapacité de la monarchie a détruire complètement les structures féodales qui l’a ruiné. Cher anonyme, vous qui me traitez de mouton, montrez moi donc que j’ai tort.


    • @ Monte Cristo,
      Peux-tu définir la féodalité ?
      Pourquoi Louis XVI a-t-il renvoyé Necker en 1789 ?


  • ....géniale, j adore Marion Sigaut depuis que je l ai decouverte, ses conferences sont passionantes ,elle sait vraiment intéresser le public car on la sent passionnée elle-meme, ses recits sont fluides ,bravo pour son travail qui respire un humanisme entier,total et qui manifeste un soucis de verité et de justrice MERCI MARION SIGAUT !!!!!!!!!


  • Autant la conférence sur Voltaire m’a semblé limpide et brillante, autant celle-ci me laisse sur ma faim... Je n’en ai visionné que 20 minutes pour être tout à fait franc, essentiellement parce que le postulat de départ parlementaires = jansénistes me semble aussi caricatural qu’abusif. La réalité des rapports Parlement/pouvoir royal/Jésuites/philosophes ne saurait être réduite à cela... Mais je vais poursuivre ...


  • #336563

    Merci à Marion bien sûr, toujours aussi passionnante et un grand merci à Johan pour avoir organisé la conférence.


  • #336625
    le 20/02/2013 par theydontcareaboutus
    La guerre des juges contre l’Eglise au XVIIIème siècle

    Je comprend mieux maintenant en vous écoutant pourquoi je n ai jamais été intéressé part l’histoire à l école ... Soral aussi avec les deux guerre mondiale...ect
    Continuée Madame Sigaut tres peu de profs d histoire mon passionné autant que vous, part votre oratoire.


  • Réponse au camarade Vincent : je m’empresse de te répondre car tu invoques Céline, ce qui signifie qu’il y a de très fortes présomptions que tu sois quelqu’un de bien . D’accord pour la Cathédrale de Strasbourg . Aujourd’hui l’espérance de vie tourne autour de 80 ans, et ce n’est pas grace à l’Eglise qu’elle a doublé depuis 1800. C’est un médecin Anglais Jenner, un franc mac (eh oui !) qui a inventé la vaccination en l’occurence contre la variole : c’est à partir de cette découverte fin du 18eme que l’espérance de vie a commencé à augmenter en Europe puis dans le reste du monde ; je ne veux pas ramener ma science mais il faut reconnaitre que, il y a 25 siècles, ce sont des ATHEES en Grèce qui ont posé les bases de la plupart des sciences ; les croyants de l’époque se contentaient des explications mythologiques des phénomènes naturels. Pourquoi dit-on qu’Hérodote est le père de l’Histoire ? Parce qu’il fut le premier à ne pas faire intervenir les Dieux et les Déesses dans son récit. En condamnant Galilée, l’Eglise a stoppé les progrès de l’astronomie pendant un siècle . La croyance aux miracles (et il n’y a pas de religion sans miracles)est antinomique de l’esprit scientifique etc...En espérant que ces propos décousus ne te fache pas je t’adresse un salut célinien !

     

    • Je me permets de vous repondre amicalement sur ce sujet . L’allongement de la vie n’a rien, ou plutôt pas grand chose, à voir avec la science mais avec le style de vie. Il suffit de regarder les rois, les papes et autres privilégiés, qui vivait souvent jusqu’a 70 voir 80 ans, et ce tant au moyen-age qu’à l’antiquité . A contrario, aujourd’hui encore, un ouvrier de l’industrie, du batiment ou un agriculteur meurt souvent beaucoup plus tôt. En ce qui concerne les grecs antiques ( qui n’ont rien invité de particulier au niveau scientifique mais ont surtout repris les travaux des civilisations antérieurs qu’ils ont bien sur améliorés ) dire qu’ils étaient athés, c’est fort de café si je puis me permettre cette expression ( le polythéisme n’est pas l’athéisme ). Pour finir l’église n’a pas condamné Galilé pour ces decouvertes, mais parce qu’il a voulu passer par dessus l’église ( qui à l’époque est seule maitre des parutions scientifique ) contrairement à Copernic qui avait fait à peu de chose près les meme decouvertes .



    • un franc mac (eh oui !) qui a inventé la vaccination en l’occurence contre la variole : c’est à partir de cette découverte fin du 18eme que l’espérance de vie a commencé à augmenter en Europe puis dans le reste du monde



      Effectivement l’élévation du niveau d’hygiène, ce qu’on peut appeler désormais "le respect des règles élémentaires d’hygiène" a toujours eu pour incidence d’élever le niveau de vie des humains.
      Ca n’a malheureusement pas grand chose à voir avec la trouvaille d’un vaccin pas plus que celui de Louis Pasteur un peu siècle et demi plus tard.
      Ton explication peut sembler séduisante mais reste très loin d’être suffisante.


    • #337095

      Vous exagérez un peu tout de même quand vous dites que l’espérance de vie n’a rien à voir avec la science. Certes, l’alimentation, le climat et la situation géopolitique (guerre ou paix) joue beaucoup sur l’espérance de vie. Mais vous ne pouvez pas nier que le développement de la science a permis au XIXé siècle "l’invention" de l’hygiène et de la médecine moderne.

      Franchement, je n’aurais pas aimé être malade au XVIIé siècle. Louis XIV est mort vieux, certes, mais dans quel état !

      J’ai l’impression que sous couvert de lutte contre l’athéisme, les gens sur ce site deviennent de plus en plus obscurantistes, c’est inquiétant.


    • Au camarade Lauburu :
      Je m’étais fait la remarque qu’à chaque fois que le nom de Céline apparaissait dans un commentaire, vous fûtes l’auteur dudit commentaire ! L’utilisation de Céline était pour moi un moyen de ne pas vous froisser après lecture de ma réponse. (Je n’ai personnellement lu aucune œuvre de Céline, je m’en excuse)
      Pour en revenir au sujet, je trouve que vous mélangez beaucoup de choses : que voulez-vous prouvez ? Vous voulez à tout prix opposé Science et Religion ; pour ma part, je pense que les grands esprits antiques seront les premiers surpris à apprendre qu’ils sont athées... ensuite, après avoir découvert ce reportage, vous verrez que l’héritage scientifique grec est certes important mais qu’il n’est qu’une petite partie de la surface visible de cet iceberg qu’est l’Histoire des Hommes (plus on en apprend, moins on en sait).
      Je ne trouve rien à redire de plus sur Galilée et l’augmentation de l’espérance de vie par rapport à ce qui a déjà été dit, je veux maintenant réagir sur les miracles que vous dites antinomique de l’esprit scientifique : pour prendre le contrepied, je dirais que vouloir expliquer ce qui parait irrationnel à première vue, chercher à comprendre le comment de la chose n’est pas "antinomique"(je mets des guillemets car je ne connaissais pas ce mot) en la croyance à la transcendance de cette chose (le pourquoi), l’un n’étant que la continuité de l’autre (qu’importe le sens). Pour peut-être un peu plus clair, je pense n’être en désaccord ni avec le dogme scientifique, ni avec le dogme religieux avec ce raisonnement (qu’on me corrige si je me trompe) :

      - Dieu étant la Vérité Révélée et les Mathématiques étant le langage de la Vérité (Tout les mathématiciens le disent)
      - Quoi de mieux pour comprendre une œuvre de Dieu que le langage de Dieu ?

      Pour conclure camarade, dans le langage des mathématique (et donc des Sciences tu l’auras compris) les miracles existent, on les appellent des singularités ; le meilleur exemple étant le point initial de l’Univers où toute la matière était concentrée en un Point dans un équilibre parfait que "quelque chose aurait perturbé".
      C’est une de ces fameuses théories mathématique ultra fumeuses mais très attirantes qui déchirent la communauté en 2 parties (t’auras compris lesquelles).
      Au plaisir !

      Au camarade MonteCristo :
      Il ne s’agit pas de nier, il s’agit de remettre en cause, d’émettre des réserves


    • Je ne lutte pas specialement contre l’athéisme, simplement contre les " facilités historique" qui sont légions . En ce qui concerne l’hygiene, la découverte n’a rien de recente, pourquoi dans la Rome antique les thermes et l’eau "courante" etaient si repandues ? Je ne pense pas que c’etait simplement pour le plaisir ou par comodité mais bien parce qu’on savait deja quel’hygiene est importante pour la santé publique.


    • #337640

      @Guillaume :

      j’essaye moi même à mon petit niveau de lutter contre les poncifs et autres raccourcis historiques. J’ai l’impression qu’il y a un hic, sur ce site : dans une démarche de montrer que l’Histoire peut-être manipulée (ce qui est vrai), E&R ne fait qu’inverser l’Histoire officielle. Du coup certaines lecteurs croient que si la monarchie est tombée, c’est uniquement à cause d’un complot liant Lumières et FM. Il n’y a rien de plus antihistorique !

      Concernant l’hygiène : vous mettez le doigt sur un "problème" en parlant de l’eau courante chez les romains, c’est que l’Histoire n’est pas linéaire. S’il y avait de l’eau courante à cette époque, il n’y en a plus eu par la suite, l’insalubrité ayant culminé à l’époque moderne.
      C’est bien la science qui a "redécouvert" l’hygiène. D’ailleurs, Céline a fait une thèse sur le médecin autrichien qui a découvert qu’il fallait se laver les mains avant un accouchement...et il n’était pas écouté par ses collègues, tout ça au XIXé siècle. Tout ça laisse songeur sur les conditions d’accouchements dans les siècles précédents, ça ne devait pas être la joie.


    • #339741
      le 24/02/2013 par D’1 coté les hyénes de l’autre les moutons
      La guerre des juges contre l’Eglise au XVIIIème siècle

      @lauburu
      Contrairement à ce que vous croyez, ces savants Grecs n’étaient pas athés.
      Quant à l’élévation du niveau de vie, de multiples causes en sont à l’origine.
      Vous auriez du écouter les conférences de Marion Sigaut, ou poser un simple regard sur le patrimoine historique de la France pour prendre cet exemple (hospices de Beaune, infirmeries des couvents et des monastères, hôtel-Dieu..) les hospices, hôpitaux, oeuvres de bienfaisances étaient à la charge de l’église, c’est elle qui assurait par ses congrégations depuis le haut moyen-âge, les soins, l’éducation, la survie...
      Concernant la position de l’église sur les redécouvertes de Galilée, les choses sont plus complexes que ne le laisse accroire la propagande anti-catholique que nous subissons depuis l’instauration de la république maçonnique.


    • Encore toi ? entrain d’affirmer péremptoirement tes inepties, comme toujours. Je crois que je vais devoir te MagnaVeritaser en vrai. Viens aux conférences, tu verras.

      En attendant, je te corrige publiquement :
      - Ton mensonge sur l’espérance ne prendra pas. Dans toute l’histoire de l’humanité, il y a eu de nombreux hommes qui ont vécu jusqu’à plus de 80, 90, 100 ans voire plus.
      - Au contraire, la "médecine" moderne a causé énormément de tort. Beaucoup de femmes sont mortes à cause d’elle, jusqu’à l’arrivée de Semmelweiss. Toi qui oses te prétendre célinien, tu ne sais même pas que cet homme était le maître de Céline ?
      Les vaccins sont une fumisterie. Les évidences contre ces types de traitement (les vaccinations) sont nombreuses. Ce mythe n’est maintenu en place que par le lobby des laboratoires d’immunologie. Je ne parle même pas des vaccins antiviraux, c’est là où l’arnaque atteint son paroxysme.
      - La "croyance aux miracles" n’est pas religieuse, déjà. Ensuite, la religion n’est rigoureusement pas opposée à la science. Mais toi, tu ne peux pas le comprendre, tu n’es même pas un scientifique, même pas un petit de bas niveau. Par exemple, tu vas dire que Mendel n’était pas un scientifique peut-être ?
      - Tu mens comme un arracheur de dents au sujet de galilée. Ce type était le einstein de son époque. Le plus drôle, à ton propos, c’est précisément qu’il a volé sa théorie à un savant Grec !
      L’Eglise ne l’a pas condamné ! Il a été gracié au contraire. Elle était parfaitement ouverte à sa théorie. Mais ce moins que rien était une grande gueule d’une mesquinerie que le grand public aurait du mal à imaginer. Il était avide, c’était un "savant" mondain. Il disait tellement d’inepties, un peu comme toi, que normalement, l’Eglise aurait pu le condamner au bûcher. Elle ne l’a pas fait.
      En fait, je pense même que cela faisait longtemps que l’on savait que la terre était "ronde" car il suffit de regarder la mer pour s’en apercevoir. Cette histoire de terre plate est probablement une mystification franmac pour discréditer l’Eglise.

      Viens tant que tu veux essayer de faire de la subversion ici. Si ce n’est pas moi qui te punis, ce sera un autre. Le bastion est bien gardé, tu verras.


  • Nous finirons peut être par connaître l’histoire de France et comprendre tout ce qui nous arrive ...


  • #336783

    Marion, au dessus, c’est Vénus.... !

    Continues, tu fais déja partie du millénaire des Lumières, les vrais cette fois.

    Merci !


  • Alors rien que pour contrarier madame Sigaut que je trouve par ailleurs fort intéressante et sympathique.

    Non le 18ème siècle ne commence pas le 1er janvier 1700 mais le 1er janvier 1701 !
    Pour comprendre cela il suffit de comprendre qu’il n’a pas eu d’année 0 de notre ère.
    Le 1er siècle a commencé le 1er janvier de l’an 1 et non de l’an 0. Et par conséquent tout les siècles commencent le 1er janvier de leur an 1.

     

    • c’est vrai que c’est ce qu’on nous apprend à l’école. Sauf que le 1er janvier 1700, 17 siècles après Jésus Christ, on entre bien dans le 18 ème siècle après Jésus. Le jour de tes 30 ans, tu quittes la vingtaine pour entrer dans la trentaine, sans devoir attendre tes 31 ans pour le dire. Expliquer l’illogisme et prétendant qu’il n’y a pas eu d’année zéro, c’est à dire pas d’origine, ça revient un peu à nier Jésus comme origine mondiale du temps qui passe depuis, non ? Alors d’où ça vient cette façon officielle mais illogique de compter les siècles ? Probablement de l’histoire du zéro (cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Z%C3%A9ro ), de l’invention des nombres décimaux, ou encore des années bisextiles ou que sais-je. Mais pourquoi continuer à faire comme si les progrès en mathématique et les concepts dont on se sert tous les jours ne devaient pas s’appliquer à notre façon de compter les siècles ? A l’école, et surtout en histoire, qu’est-ce qu’on n’a pas appris comme conneries ...


    • @quelqu’un

      « Le jour de tes 30 ans, tu quittes la vingtaine pour entrer dans la trentaine »
      Remplacez 30 par 100 et vous avez tout compris. Le jour de vos 100 ans si vous êtes né le 1er janvier de l’an 1 c’est en 101 et pas en 100.

      Bon j’arrête là parce qu’apparemment certains ne comprendront jamais cette chose très simple.


    • #337342

      Mais c’est toi qui raconte des conneries "Quelqu’un". L’an 1 commence à la naissance de jésus, c’est le début de notre ère et il n’y a pas d’année 0. Contrairement à notre date d’anniversaire qui commence par 0, le jour de la naissance, et on a 1 an seulement après avoir vécu 12 mois et nous entrons ensuite dans notre deuxième année. et le 1er janvier 1700 c’est encore le XVIIième, rien de compliqué ni de plus logique.
      Je ne vois pas en quoi c’est nier Jésus Christ que de comprendre ça et de l’accépter.
      ceci dit ce n’est pas très grave comme erreur et je suis certain que Marion Sigaut est parfaitement d’accord avec ça.


    • L’histoire temporelle du monde est rétro-projetée sur l’an 0/1 ce qui se vérifie à notre naissance.
      A la naissance on débute l’an 1 de notre vie par le passage du 0 en allant à 1 an accompli quand la terre à fait un tour autour du soleil. Ce qui correspond à la fin de notre 1 er an et simultanément à l’entrée dans la 2 è année etc .....
      L’an 1 est à la fois la fin, donc la sortie de l’an 0 et l’entrée dans l’an 1 dont l’accomplissement se fait quand cet an 1 est révolu, donc après la révolution de la terre autour du soleil.
      On peut vraiment dire qu’il s’agit en réalité de l’an 0/1 et non pas de l’an 1 car c’est vraiment la fin de l’an 0 et seulement le début de l’an 1 et non encore son accomplissement donc sa fin !


    • effectivement, l’année de la naissance du Christ a été appelée an 1 au lieu d’an zéro http://fr.wikipedia.org/wiki/Anno_Domini à une époque où le chiffre zéro n’était pas défini. Merci à personne, tu m’as donné l’occasion d’apprendre aussi que le départ du calcul des jours ne fut pas la naissance de Jésus mais le jour de sa circoncision. J’en suis sidéré.


  • les juges issus de la bourgoisie protestante , auraient reçu la grace de dieux ,car eux sont les élus ...
    Cela ne vous rappel t’il pas un certain peuple élus ? De même que cette histoire me fait étrangement penser a une certaine actualité ...
    A voir absolument . Marion sigaut , passionante comme d’ab


  • Le sujet - allèchant - n’est pas traité .


  • #339113
    le 23/02/2013 par D’1 coté les hyénes de l’autre les moutons
    La guerre des juges contre l’Eglise au XVIIIème siècle

    @Marion
    Rentrer du boulot et vous écouter : un plaisir captivant.


  • Merci. Très intéressant.


  • Bonjour Madame Sigaut.

    - La monthespan n’était-elle pas une sataniste chevronnée ? C’est, il me semble, ce que dit wikipedia sous "messe noire". Personnellement, moi qui ne suis pas un historien, encore moins professionnel, je n’hésiterais pas à emprunter le raccourci suivant : monthespan - satanisme - jansénistes - affaire Damien, hôpital, etc.
    - Pourquoi Philippe d’Orléans (ou le successeurs de Louis XIV, je ne sais plus son nom) n’a-t-il pas aboli le droit de remontrance prématurée après être monté sur le trône ? Et pourquoi ne pas massacrer les jansénistes ? Si j’avais été roi, c’est ce que j’aurais fait. Une milice d’assassins et ç’aurait été vite réglé. Mazarin le stratège n’avait-il pas trouvé une solution contre cette clique ?
    Pour moi, ces jansénistes sont des criminels : double crime de lèse-majesté, envers le roi et envers le souverain pontife.
    - Sur les protestants : la grâce pour certains et le paradis pour tout le monde, non ?
    - La pancarte "défense à Dieu de faire miracle en ce lieu" n’a-t-elle pas plutôt été posée par les jansénistes pour moquer la vraie pancarte ?

    Le comportement des jansénistes est strictement sataniste et est exactement dans l’axe franmac-luciférien et "lumières". N’en sont-ils pas les précurseurs ?
    Il est évident que ces minables jansénistes ont fait comme voltaire : atteintes à l’honneur. Leurs diffamations acharnées à très long terme ont réussi, du moins pour un temps, à réécrire l’histoire de l’Ancien Régime.

    Merci à Madame Sigaut et à Monsieur Livernette, je les salue.

     

    • #343187

      Bonjour MV,
      Quelques réponses à vos questions :
      - oui la Montespan a été sataniste. La Reynie en a acquis la conviction et c’est, je crois, quand il en a persuadé le roi que ce dernier a fait cesser les invesgitations de la Chambre ardente.
      - je fais moi-même le lien : Compagnie du St-Sacrement, satanisme, opposition janséniste, Lumières, FM etc. jusqu’à aujourd’hui.
      - Philippe d’Orléans ne pouvait pas abolir le droit de remontrance qu’il avait rétabli. Toute la fragilité de la royauté est là, et pas ailleurs.
      - dans le royaumle de France, on ne massacre pas ses opposants politiques comme ça. Contrairement à ce que ces salauds on fait accroire justemnet, La France était un Etat de Droit où un roi ne fait pas tout et n’importe quoi. Les juges rendaient la justice au nom du roi qui leur devait le respect dû à leur charge. On n’élimine pas ses ennemis à coups de sabre. Et de toute façon Louis XIV avait mis ces gens en prison, que n’a-t-on bavé sur lui pour ce coup d’autorité salutaire !
      - Pour les protestants, je ne connais pas le détail. Je sais seulement leur position à la fois sur la grâce, et surtout sur le refus d’autorité intermédiaire entre Dieu et eux. Magnifique quand il s’agit de son salut personnel, autrement dangereux quand il s’agit de politique nationale : qui dit quoi, qui décide, qui sait le bien et le mal ?
      - bien sûr que "défense à Dieu" a été posée par les jansénistes pour se moquer de l’autorité. Et ca a été compris comme ça.
      - Je vois comme vous les jansénistes comme des franc-maçons avant la lettre : goût du secret, recrutement dans les classes aisées et proches du judiciaire, financement occulte mirobolant, certitude d’êre au dessus du commun des mortels, solidarité de réseau, allergie à l’autorité supérieure et tout et tout. Dire que ce fut sataniste est au-dessus de mes compétences, mais je sais que la constitution civile du clergé est leur oeuvre. Ils furent pour les croyants ce que les Lumières furent aux agnostiques : les théoriciens et les ouvriers du renversement de l’autorité et de toutes les protections des petits contre les gros.
      Les jansénites du 18e siècles n’ont pas été les précurseurs des Lumières, ils oeuvraient en même temps, sans apparemment se croiser mais allant exactement dans la même direction. Voir l’éloge dithyrambique que Voltaire, l’homme des Lumlières, a écrit à la Chalotais, grand janséniste devant l’éternel.
      Cordialement


  • Madame Sigaut,

    Je pense que vous connaissez ce texte. Il est attribué à Sade.

    J’en ai lu quelques extraits. Ce qui m’a poussé à attirer votre attention sur ce texte est sa modernité, son actualité. Il est mis en action dans la vie de tous les jours. Je le vois vivant ici, intégré aux choses jugées évidentes.

    J’en conclus que Sade n’est pas du tout un accident des Lumières. C’est une des Lumières. Sa vision des êtres humains est d’une parfaite atrocité et parfaitement de notre temps. Je vis dans un monde où il serait parfaitement à l’aise.

    Les quelques extraits que j’ai lu sont appliqués dans les textes de Sade comme "Justine". Ils sont des illustrations de ce qui est écrit dans ce texte.

     

    • #351263

      Je ne connaissais pas. Mais je sais que Sade, dont la vie et l’oeuvre sont l’abjection même, a été et est resté un modèle pour les tenant des Lumières.
      Pendant la Révolution, il émageait à la section des Piques, celle de Robespierre. Il a pondu quelques textes bien dans l’esprit du temps. Il était à l’aise dans cette violence destructrice et ces hyperboless ridicules par lesquelles il fallait dire toujours plus, montrer toujours plus, crier toujours plus.
      Le monde dans lequel nous vivons est sadique. Intégralement sadique. c’est-à-dire anti-chrétien.


    • Madame,

      Je vous remercie pour votre réponse.


  • Afficher les commentaires suivants