Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La pénalisation des clients de prostituées votée à l’Assemblée

Les clients de prostituées seront désormais punis en France par une amende de 1 500 euros, après l’adoption mercredi par les députés d’un article de loi en ce sens.

Les députés français ont adopté mercredi une proposition de loi qui sanctionne les clients de prostituées d’une amende de 1 500 euros (environ 1 840 francs). Cette décision place la France dans les pas de la Suède ou de la Norvège, pays précurseurs en la matière (voir carte ci-contre).

Ce texte de lutte contre la prostitution contesté par une partie de l’opinion publique et les « travailleurs du sexe » eux-mêmes, a été approuvé par 268 voix contre 138, avant son examen par le Sénat début 2014.

Un engagement de François Hollande

Tous les groupes avaient laissé la liberté de vote à leurs députés sur cette proposition de loi socialiste, qui reprend un engagement de François Hollande et qu’a soutenu Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des femmes.

Les groupe socialiste et Front de gauche ont, dans leur immense majorité, voté pour. Les groupes écologiste et des radicaux de gauche ont majoritairement voté contre, de même que l’UMP, les centristes de l’UDI étant divisés.

 

À ne pas manquer, sur E&R : « Sœur Hardeuse et sœur Putain »

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

179 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "J’adore quand un plan se déroule sans accroc !" doivent se dire nos maitres ; cigare montecristo especial au bec et verre de Lagavulin a la main.

     

  • Véritable cadeau à la pègre.


  • 1500x6.55957=grosso merdo une brique nan ?

     

  • La France est sauvée ! DSK va renflouer le budget !


  • La prostitution c’est la soupape de sécurité de la société une société sans prostituées c’est une guerre civile en autocuiseur ,tous les pays où l’état gère la prostitution dans des bordels légaux sont en croissance économique la violence y’est en baisse !
    à l’ inverse dans les pays nordiques gouvernés par les lobbys associés la violence est en érection constante !

     

    • Ton commentaire me fait penser au tableau de l’artiste mondialement célèbre Orlan : en clin d’œil au célébrissime tableau de Courbet, "L’Origine du monde", représentant un sexe féminin, elle a peint un pénis en érection, intitulé "L’origine de la guerre" ; en deux tableaux ce bas monde est résumé !

      Mais de là à dire que sans putes, le monde serait à feu et à sang, ça me semble exagéré : le monde est déjà à feu et à sang, alors qu’il regorge de putes, à tous les prix, pour toutes les "bourses" ; cet argument-là ne tient pas la route 2 secondes, d’autant plus que ça revient à dire que nos maris, pères, fils, (car c’est eux qui vont aux putes, pas des extraterrestres) sont des tueurs sanguinaires en puissance, et j’ai trop de respect et de foi en eux pour affirmer une telle chose !

      C’est plutôt une question d’éducation, apprendre à respecter un être humain, avec le temps cela viendra (sans doute faudra-t-il des millénaires) où le mental prévaudra sur la biologie, on peut l’espérer en tout cas, espérer en la fin de la barbarie...


    • Certains philosophes et théologiens se sont mis d’accord pour expliquer des cas particuliers tels que le peuple de Loth les habitants de Sodome ou encore les amazones ou encore les habitantes de l’île de Lesbos (femme délaissées de pêcheurs ou soldats grecs (le tutorat pédéraste étaient très répandus) ,nous allons commencer par le 2eme cas les amazones étaient guerrières leurs mâles ayant été soit tués ou pris comme esclaves par d’autres tribus plus avancées elles durent pallier le manque autoritaire et créer une société hiérarchique pour se défendre !
      ,les biologistes s’accordent à penser que les cerveaux humains sont équivalents mais câblés différemment dès la naissance entre fille et garçon les filles étant plus sociables et les garçons plus guerriers puis à la fin de l’adolescence le reste du câblage se fait de manière identique ce qui explique que l’enfance vécu est déterminante dans la vie si on brouille ou perturbe le câblage de l’enfance en sexualisant à outrance et en brouillant les marqueurs naturels du développement du cerveau on crée des schizophrènes et bipolaires et une majorité de sans repères donc incapable de décider par eux et pour eux même bref on supprime toute autodétermination et autoguidance ce sont des sujets parfaits pour le NWO !
      dans le cas du peuple de Loth les hommes se sont détournés des femmes car celles ci étaient la propriété de pharaon les hébreux étaient esclaves des éternels humiliés il ne faut pas l’oublier ils étaient donc privés d’autorité sur leurs épouses et filles et les ont donc haïs par impuissance car incapable de les arracher des griffes des maitres égyptiens qui avaient droit de vie ou mort sur les hébreux et donc par force de loi commencèrent à expérimenter puis pratiquer des turpitudes qui les rendaient indépendants des femmes et cela renforcer leurs perversités privés de l’amour des esclaves femelles ils confondirent amitié amour solidarité et entraide ce n’était pas à l origine leur faute mais la perversité appelle la perversité ils finirent par préférer aller aux mâles qu’aux femelle ce que Dieu ne permet pas !
      en conclusion renier la nature humaine et la force d’attraction de la femme sur l’homme est une chose terrible et ceci se manifeste dans toutes les guerres civiles les pires atrocités ont lieu lorsque les hommes ont vécus sans compagnie féminines au rwanda en syrie les crimes et viols commis par des mercenaires frustrés sont effroyables !


    • Oui ca va entraîner une recrudescence de psychopathes . Qu’on se souvienne par exemple de Maxime Brunerie ;ce déséquilibré qui a voulu tuer Chirac . On a découvert qu’il était puceau et qu’il collectionnait les photos de Laeticia Casta lol


  • Le nouvel ordre mondial veut pas que vous alliez au prostitué sauf pour eux dsk and co sont peinard ils ont carte blanche

    encore une nouvelle méthode pour piqué du pognon

    hollande démissionne t’est nul même une poule de basse court ferait mieux que toi

     

    • Hollande ça le gène pas, depuis son opération de la prostate il ne bande plus ! C’est pour cela que Valoche est si aggressive, il est temps que je lui présente mon service trois pièces !


    • @ nicolas



      Le nouvel ordre mondial veut pas que vous alliez au prostitué sauf pour eux dsk and co sont peinard ils ont carte blanche



      C’est là qu’on sent la domination dans nos société de l’idéologie tribaliste d’un peuple sûr de lui-même & dominateur qu’on a pas le droit de citer : on sent là le principe très racialiste analogue à ce que l’on retrouve dans tous les peuples racialiste comme chez les scandinaves. Eux, donc, se sentent supérieurs aux peuples qui ne sont à leurs yeux que des Thralls...et qui ne devraient donc pas avoir le droit au plaisir mais uniquement au travail car ce ne sont que des hilotes, des inférieurs, des intouchables : des Thralls, donc ! Chez les vikings, seuls les vrais hommes ont le droit de se marier et peuvent (doivent) même avoir plusieurs femmes pour empêcher le Thrall de se reproduire.

      Et qu’est-ce qui les rend si supérieurs par rapport aux peuples du monde entier ?

      - la force armée de l’empire américain
      - leur sale fric volé aux peuples par la dette, fraude & l’esclavage
      - et la religion de la shouina et toutes ses métastases (féminisme, pédéisme, pédophilisme, métissagisme...)

      Petit message, donc, à l’adresse de tous les clients de prostituées qui ont/vont voté/er UMPS : Bienfait pour vos gueules et passez de joyeuses fêtes tous seuls ! On ne récolte que ce que l’on sème... ^_^


  • En supprimant le délit de racolage les filles vont pouvoir s’offrir partout, et en meme temps le client va risquer 1500 euros d’amende ! Soit pour un smicard un mois de salaire ! Tous les hommes vont aux putes, et le fait de leur casser les Burnes aura des conséquences dans les Urnes .

     

    • Au bénéfice de l’UMP (et donc du PS) hélas.


    • Ce qui me fait le plus rire c’est de penser que pour coincer les ignobles facho-clients qui osent vouloir une relation sexuelle contre argent (comme dans un couple normal, en somme) ce seront des fliquettes qui devront faire le trottoir en bas-résille pour les coincer (parce qu’une prostituée normale ne dénoncera jamais celui qui la fait vivre). Merci le PS, grâce à vous, le statut des femmes dans les forces de l’ordre a grandement évolué !

      Mes conseils pour reconnaître ces personnes qui jouent les fausses prostituées tout en restant de vraies putes :

      1) Ce seront souvent les plus moches.
      2) Ce seront souvent les seules jeunes françaises sur le trottoir, c’est-à-dire : les seules qui ne soient ni chinoises (à Paris), ni africaines (à Lyon, à Marseille ou à Bordeaux) ni Brésiliens (au bois de Boulogne), ni vieilles (un peu partout dans le reste de la France), ni ayant l’accent slave...

      Facile, donc !


    • "Tous les hommes vont aux putes"
      Ah bon ? Je ne suis pas comme les autres alors...pourtant je suis hétéro, père de famille, chrétien, desouche...un beauf quoi !
      Votre propos, sauf votre respect est ridicule.


    • De même permet moi de réagir à ton propos "tous les hommes vont aux putes". Merci de ne pas vouloir sans cesse uniformisé les opinions, pensées et convictions des adhérents ER sur tous les sujets. On partage des analyses globale mais pas forcément toutes nos opinions. Celle-ci entre autres semblent être différente...
      Cela m’insupporte terriblement sur un sujet comme celui-ci où une opinion dissidente ne devrais pas être uniforme et bien beaucoup s’insurge contre ceux qui pensent autrement.
      Mon opinion : fornication et prostitution sont des plaies pour une société, je ne comprends même pas que vous défendiez la prostitution et en même temps opposant au mariage pour tous... la famille c’est un pilier, être un homme vertueux c’est créer un pilier familial fort...
      Ce qui fait la différence entre un homme vertueux et un homme du quotidien c’est la capacité à se contrôler. Tu verras d’ailleurs que cela donne un avantage pour ne pas se faire piéger et manipuler...


    • "tous les hommes vont aux putes..."
      NON ! Pas tous... Mais certains devraient y aller, ca leur fairait du bien.


  • C’est la goutte de sperme qui va faire déborder le vase !


  • Et envoyez bien les amendes à la maison ! Les assiettes vont voler, mdr

     

  •  Les palaces et les grands hôtels devront employer des nouvelles femmes de ménage et des nouveaux garçons d’étages spécialisés à temps partiel subventionnés par l’état comme les contrats : CUI, CAE ou RSA de socle.

    Ce qui revient à dire que l’état Français donne de l’argent à hauteur de 90 % pour un RSA de socle et 70 % pour un CUI, CAE à l’employeur pour l’embouche d’une personne qui touchera :700 euros par mois pour 20 heures de travail déclaré.

    En plus simple l’état subventionne le proxénétisme, se n’est pas beau ça !!!

    En clair, ces nouveaux employés devront jongler entre enlever les toiles d’araignée au plafond ou se les faire enlever du fion.

    C’est une grande avancée sociale pour les travailleurs indépendants.

    Tout ce que je dis là est vrai, vous pouvez vérifier et bonjours à la police pour prouver quoi que se soit.

     

  • Bonjour l’augmentation des viols.. quand on sait qu’il s’agit du " plus vieux métier du monde " .. je ne défends pas spécialement les prostituées, n’étant pas attiré par ces pratiques... En revanche, en se mettant dans la peau d’un mec plein de testostérone, pressé comme un mec qui sort de prison, que va-t’il faire ?
    Je pense que cette absurde loi qui démontre bien que les vraies putes ne sont pas celles que l’on croit, nous dépeint une France aux dirigeants sans caractères, qui justifient leurs débilités en s’alignant systématiquement sur d’autres pays.. Et la France alors, on n’a pas le droit d’avoir nos lois, nos particularités ?? Cette loi va permettre de créer de futurs problèmes qui aboutiront alors à de nouvelles lois et donc de nouvelles privations et réductions de libertés.. Aujourd’hui les "politiques" crées des lois juste dans le but de pourrir la France et de pouvoir justifier encore d’autres lois ensuite... Une course en avant.. Mais le ravin n’est plus très loin..


  • Et un impôt caché ! Un !

     

  • Je pense que cette loi aurait pu être votée uniquement pour que DSK ne remette plus jamais les pieds en France.

     

  • la misère economique PLUS la misère sexuelle,merci beaucoup les gars !


  • est ce que la pénalisation vaut pour le coquin au bras d’une catin sur les marches du festival de Canne ?


  • « presque tous les désirs du pauvre sont punis de prison. »
    louis-ferdinand céline

    le riche se démerdera toujours pour payer l’hôtel discret et la pute discrète , mais plus chère qu’au bois .

    la prohibition a fait le lit de Capone ... ça promet

     

    • Au Bois de Boulogne justement les gendarmes à cheval vont organiser des chasses à courre d’un nouveau gibier sans poil ni plume, le QUEUTARD, dont la capture lui vaudra une prime de 200 euros, à défalquer des 1500 euros de l’amende .

       

    • bandes d’hypocrites ,mariez vous ! et faites honneur à vos épouses !et les épouses faites honneur à vos hommes !et détournez vous de ses femmes qui pourrait être vos filles mères soeurs etc ...

       

      • Et ceux qui sont pauvres, vieux, moches et/ou chômeurs, tes filles et sœurs vont accepter de se marier avec peut-être ?

        Sors-donc du monde de Oui-oui. Nier les misères du désir est aussi ridicule que nier la délinquance ou l’écroulement économique.


      • Tout le monde n’a pas les moyens de se marier...


      • Sniff ! Sniff ! Arrêtes tu vas me faire pleurer... On est pas dans Alice au Pays des Merveilles ici ou dans une comédie "romantique" de Woody Allen où tout est "coup de foudre"...
        C’est vrai que dans une société dominée par l’argent, le superficiel (matérialisme, célébrité, consumérisme, plaisir immédiat...) et autres chosed moins gaies (chomage, illettrisme, violence...), c’est chose facile.
        Le pauvre, le moche, l’exclu social (le banlieusard dans sa cité ou personne-n’a-le-droit-de-flirter-avec-la-sœur-de-l’autre, le gars qui sort de taule, le récemment divorcé qui ne sait plus draguer, le marin ou le soldat ou le routier toujours en déplacement et donc difficile à lui de tenir une vie familiale normale, le très timide,...
        Tous ces gens te seront reconnaissants pour ton idée facile toute faite dont j’attends que tu nous donnes la recette. Tout le monde n’a pas envie d’attendre 40 ans ou attendre "l’élue de son cœur" pour baiser. Je ne sais si tu es une femme, mais c’est vraiment très très treS mal connaître la psychologie masculine. La sexualité et l’amour ne sont pas reliés de la même façon chez l’homme que la femme. Ce n’est certes pas une excuse pour sauter sur tout ce qui bouge, mais simplement que tu comprennes la relation entre la frustration sexuelle et la testostérone (hormone masculine qui peut être à l’origine de comportements très... Incontrôlables).


      • Je te trouve bien naïve.

        Le marche’ de la prostitution en france n est pas prêt de s arrêter.
        Cette loi risque de briser des familles puisque le client fautif Sera pris la main dans le sac puis l épouse en sera informée...

        J en connais qui vont passer des séjours dans les quartiers rouges de belgique et d Allemagne.


      • C’est sur qu’en allant chez les P vous risquez bien de trouver une épouse !Et bien vous pouvez demander à Dieu de vous donner une compagne ,mais Dieu est avec les gens patients,faut il croire encore en Dieu !dès que vous trouverai la compagne ,nul doute que l’argent ne sera pas un problème !Il y a ceux qui sont" moches" bêtes et méchants vaut mieux qu’ils restent seuls (hommes et femmes) et Il y a ceux qui sont" moches"spirituel et gentil ceux la sont de bons partis,dépensez vous dans le sport !faites confiance à notre Créateur et demander à Dieu !C’est très étranges ,le nombre de femmes qui attendent un bon époux ,et vous qui vous plaignez !


      • le mariage c’est l’union de la force et de la beauté , la force qui veux conquérir la beauté par la force s’appelle de l’esclavage , la beauté qui veux conquérir la force par la séduction s’appelle prostitution , les deux peuvent parvenir à cette conquête par le dévouement .

        D’après P.J Proudhon


      • Oui se marier, et être heureux c’est le rêve de tout le monde ! Mais quand tu es moche, timide, pauvre, tu te fais vite jeter par toutes les femmes !


      • @nana,

        je suis d’accord, pour les hommes mariés et dans un couple stable, aller au putes ne peut que détruire progressivement leur couple.

        mais nous on parle des hommes seuls, dont aucune femme ne veut, qui se font jeter et humilier dès qu’ils approchent une femme, et ils sont des millions.

        il n’y a jamais eu autant de souffrance sexuelle chez les hommes que dans la société actuelle du féminisme, du porno et de la concurrence effrénée dans tous les domaines.

        selon les différentes sources, il y’a en France environ 15 millions de couples, donc à peu près 30 millions de personnes sont en couple, sur une population de 50 millions de personnes âgées de plus de 15 ans. ça fait à peine 60%.

        sur les 20 millions de célibataires, les 10 millions de femmes sont généralement des mères de famille divorcées, des personnes âgées veuves, etc , donc plutôt des femmes d’un certain âge, et les 10 millions d’hommes sont en grande partie des hommes pauvres, chômeurs, solitaires, exclus sociaux, etc , dont aucune femme ne veut, et ne sont pas forcément âgés, bien au contraire, et ce sont eux qui forment la grosse clientèle des prostituées (je ne parle pas des salauds mariés et pères de familles qui vont aux putes).


      • Commentaire ridicule... Dans quel monde vivez-vous nana  ? Celui des contes qui se terminent par « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants » ? Si la prostitution a TOUJOURS existé, même avant le mariage, c’est qu’il y a une raison à cela. La raison est à trouver dans la nature humaine. Que vous le vouliez ou non, il y aura toujours des hommes qui auront des besoins que seules des femmes rémunérées pour cela seront disposées à assouvir. A moins qu’on modifie biologiquement l’espèce humaine. C’est ce que vous voulez ?


    • 1500€ d’amende ......500€ un aller/retour paris Bangkok et il vous reste 1000€ pour vous offrir un nombre incalculable de prostituées de tout âge, fille ou garçon sans que personne ou presque ne vous importune. c’est pas un ex ministre de la famille d’un président de la république qui au mot Thaïlande a des frissons indicibles qui vous dira le contraire .ce parallèle pour dire que une fois de plus le projecteur est au mauvais endroit ,hier les prostituées sous sarko avec le racolage passif, aujourd’hui le client ..mais dans l’ombre les macs sont toujours les mêmes : l’état, Bruxelles ou dans l’espace Schengen les albanais et autres ukrainiens organisent tranquillement leurs prostitution tours en Europe et touchent sans bouger de chez eux leurs mandats western union. Rassurez vous. bientôt une loi de najat belkacem sur la pénalisation avec amende sur les vols paris /Bangkok

       

    • Va t-il falloir le flagrant délit pour écoper de cette amende, et si t’as pas giclé, qu’en est-il ? Ou juste le fait de parler à une prostitué est suffisant ?

      "Bon attendez m’sieur l’agent, elle me termine, on fait les papiers après"


    • nos soldats qui rentrent de mission vont être content d’apprendre cette nouvelle ... ils auront même plus le droit d’aller baiser ... et oui c’est aussi ça être militaire quand t’es bloqué 6 mois en opération sans voir une femme de prés vous m’avez compris au retour au bercail c’est pas perte de temps à aller draguer hein .

       

      • Je vois bien une comédie ou vaudeville faite sur je sujet :

        "Militaire, Républicain & Cocu ou Comment j’ai combattu les Talibans pendant 12 ans et qu’à mon retour on m’interdit de boire du vin & d’aller coucher avec qui je veux ?"

        Quel dommage pour vous, soldats, ce ne sont pas les bons que vous avez aligné !


    • salut,

      ça doit plus être un moyen pour sa faire de l’argent. Après la taxe carbone, la taxe aux puttes.

      Vive la chasse aux sorcières


    • Bravo Hollande.

      Mariage pour tous oui mais sex pour tous non et amendes si tu achetes, quelle logique. quelle sagesse l’homme !!!


    • Petite correction à apporter au texte : 1.500€ correspondent à 9.840 francs et non 1.840 ! C’est 10.000 balles en gros quoi ! Donc la pute devient un objet de plaisir pour riches uniquement ! Les pauvres n’ont qu’à se branler.....désolé pour la vulgarité, mais ce sont les faits !

       

    • Pauvres marins en escale ils n’ont plus qu’a s’enc....


    • Et une taxe en plus une, et combien de viols en plus ?


    • J’imagine que les flics doivent se saisir du préservatif "chargé" pour avoir la preuve matérielle du délit ?


    • Suède
      Pays considéré comme le pionnier des "abolitionnistes" , la Suède a interdit "l’achat de services sexuels" en 1999 en criminalisant les "consommateurs" de sexe. La règle considère que les prostituées sont des victimes et les clients des délinquants, qui encourent jusqu’à 6 mois de prison.

      En rappelant que la répression "anti-homme" en suède est autrement plus lourde qu’en France...

      Mais bon, loi ou pas, j’emmerde le système, je continuerais d’y aller. Et visiblement les femmes de ce site n’ont toujours pas compris qu’il fallait réfléchir avant de poster, seraient elles aussi prompt a coucher avec tous les types qui ne trouvent pas de femmes (parce qu’elles ne veulent pas, faut pas raconter de connerie) qu’elles le sont à critiquer les mecs en croyant dur comme fer que nous vivons dans le pays des bisounours ? Pas de candidate ? Ah bon, je croyais...

      Et je précise, ni moche, ni vieux, pas forcément l’inverse mais dans la moyenne et je suis pas le seul donc le problème viens pas de nous.

      ps : une loi normale aurait interdit les femmes de travailler sur le trottoirs, je précise au cas ou...

       

      • mort de rire !!! allo ? y’a quelqu’un ?
        désolé mais j’ai rien compris....


      • Tkt camarade jsuis avec toi !


      • ayant vécu en Suede une année récente, je confirme les conséquences de cette loi de la prohibition :
        Les anciennes masseuses thailandaises travaillent maintenant en 3x8 dans les usines.
        Les femmes sortent entre elles le samedi soir et j’en ai vu cuvant par terre dans la rue en robe du soir sous la pluie
        Aucun Suédois n’ose plus draguer une femme, seuls les Serbes et Bosniaques immigrés le font à l’arrache
        Leurs hommes regardent la TV en pantoufles à la maison en finissant la caisse de bière du week end
        Les relations hommes-femmes sont totalement asexuées, froides . Les femmes s’offusquent d’un rien
        Notre ingénieur reçoit un coup de fil au travail de sa femme lui indiquant qu’elle vient de changer les clés de leur maison et qu il parte ailleurs : il tombe des nues !
        Par contre la drogue circule largement dans les grandes villes.
        Les Suédois partent au Danemark voisin pour aller ou en maison close ou en boite échangiste. D’ailleurs les Danois plaisantent à propos des Suédois : ils n’ont plus aucun plaisir : plus de sexe, plus d’alcool ; plus de vitesse


      • plus le féminisme avance dans un pays, plus les femmes sont exigeantes, se prennent pour des princesses, s’offusquent pour un rien et vous quittent pour un rien.

        pour la séduire et la garder il faut dépenser dans les 500 euros par mois, entre restaus, ciné, cadeaux divers, pizzas (car elle aime pas votre cuisine et ne veut pas cuisiner elle-même car ça serait dégradant pour elle), et au bout du compte, au bout de deux ou trois mois elle vous quitte, dès que l’excitation initiale est passée elle va proposer ses fesses ailleurs.

        le problème est que les femmes étant des êtres très émotionnels, elles se sentent dévalorisées si jamais elles ne se comportent pas de façon hautaine et exigeante comme le demande la société actuelle. et leurs copines et cercle d’amies les poussent toujours dans ce sens.

        dans la société traditionnelle, l’homme travaille, dépense pour la femme, et la femme s’occupe de lui et de la maison,

        dans la société actuelle, les deux travaillent, mais la femme exige toujours que l’homme dépense pour elle et qu’il ait un meilleur salaire et un meilleur statut social qu’elle (donc contrainte importante pour l’homme, qui doit trouver une femme qui gagne moins que lui, ce qui est difficile s’il est au bas de l’échelle), et en même temps, influencée par le féminisme elle ne veut pas jouer le rôle traditionnel, et se sent dévalorisée si jamais elle fait la cuisine ou le ménage... donc elle vous pousse à faire le ménage, mais quand vous faites le ménage vous ne l’attirez plus, car au fond elle est toujours attirée par le mec viril et macho, et elle vous quitte, malgré que vous faites tout ce qu’elle veut.

        le féminisme lui enseigne que l’homme doit être soumis, gentil, politiquement correct, castré, sans personnalité etc ... mais son instinct naturel la pousse vers l’homme viril, dominateur, protecteur et avec une forte personnalité.

        étant incapable de trouver d’homme qui réunisse ces qualités contradictoires, aucun ne la satisfait.


      • @ stralsund

        Comme quoi, on arrête pas de casser les coui... aux nord-coréens parce qu’ils vivraient dans un système totalitaire, mais on peut parler ; nous en Europe on a la Suède !


      • @Sylvain : Petit résumé ...

        _Ce qui figure en italique est un rappelle de comment est géré la prostitution en suède en rappelant que l’homme est considéré comme un délinquant (les gens "contraint" d’aller voir les prostituées mais qui sont normaux apprécieront)

        _Je rappel que la suède est un pays anti-homme, les connasses qui prennent ce pays comme exemple sont juste des arriérées qui ne comprennent pas que la vie ce qui se passe là bas. On est dans un gros délire de féministe qui prévoit même de faire pisser l’homme assis parce que c’est inégalitaire par rapport à la femme...

        _Je précise qu’étant consommateur de prostituées je m’assois sur la loi et j’irais si j’en ai besoin.

        _Et visiblement les femmes de ce site n’ont toujours pas compris qu’il fallait réfléchir avant de poster, seraient elles aussi prompt a coucher avec tous les types qui ne trouvent pas de femmes (parce qu’elles ne veulent pas, faut pas raconter de connerie) qu’elles le sont à critiquer les mecs en croyant dur comme fer que nous vivons dans le pays des bisounours ? Pas de candidate ? Ah bon, je croyais...

        Les femmes de ce site ne comprennent pas la situation dans laquelle se trouvent les hommes pourtant ce sont les premières a déverser leur haine sur nous. C’est comme si je me mettais à critiquer une fille parce qu’elle a ses règles, comment je pourrais critiquer ça, je suis pas une fille !

        Niveau attitude en tout cas, je suis certain que si elle voyait le genre de mec que je suis elles raconteraient pas autant de merde ! Et je sais, pour avoir pu voir des clients partir ou venir après moi que je ne suis pas le seul a être normal. C’est pour ça que je leur propose, quitte a ne plus avoir de prostituée, si elles veulent pas coucher avec tous ces mecs qui ne demandent que ça : des femmes qui arrêtent de se la jouer top modèle de luxe et qui soient plus enclin a coucher avec des types qui ont besoin de ça. Mais j’imagine que la réponse est non, c’est juste pour leur faire comprendre la réalité des choses.

        _Et je précise, ni moche, ni vieux, pas forcément l’inverse mais dans la moyenne et je suis pas le seul donc le problème viens pas de nous.

        Comme je l’ai dit, je n’ai pas de problème particulier mais comme beaucoup c’est au point mort avec les filles...

        ps : Je disais que cette loi aurait été normale si elle avait été accompagné d’une interdiction pour les prostituées de taffer sur le trottoirs.


      • @ noname

        Si ça peut te réconforter, je pense que la situation que l’on vie est partagée par plusieurs centaines de milliers (voir plusieurs millions) de Français ; si t’étais le seul, ça serait humiliant mais, quelque part ça réconforte aussi de savoir que ce n’est pas de ta faute en particulier (parce que certains y mettent du leur, parfois) mais que c’est bien une direction prise par la société et qui t’est imposée...et puis avant que ce phénomène ne touche les Français de souche depuis les années 80-90 je dirai ; cela a affecté quantité de travailleurs immigrés pour qui les prostituées étaient la seule source de réconfort, loin de leur pays & de leur famille. Eux aussi ont souffert en particulier : cette "évolution" sociétale correspond pour moi à la vision qu’ont nos élites de tous les peuples & qu’ils ont réussit à imposer depuis quelques décennies.

        La solution ? Prendre son mal en patience (pas le choix) et puisque c’est la société qui nous impose cela, exigeons de changer la société ! Si on doit être une génération qui ne se mariera qu’à 40 ou 50 ans, ce sera peut-être la destinée des enfants des baby-boomers : le fardeau transmis par la génération de nos parents qui a bien foutu la merde & qui nous impose à nous de la nettoyer.

        Mais, il faut voir le bon côté des choses, les femmes de 20-30 ans qui nous snobent aujourd’hui, quand elles auront pris de l’âge et qu’elles se retrouveront seules...ben, elles vont bien en chier (les cougars c’est une mode et ça commence déjà à passer) et c’est là que finalement, il faut se dire qu’être un homme ça a aussi quelques avantages (sauf en Suède) : un quadra ou un quinqua peut se trouver une jeunette et vivre une vraie histoire avec elle (regarde la vie de Charlie Chaplin), unE quinqua ou unE quadra célibataire...le mieux qu’elle puisse se trouver, c’est un puceau facilement excitable ou un mec bourré.

        Et c’est là que je constate que, même si au premier au abord ce sont les hommes qui souffrent du féminisme, au final, comme pour la guerre ou le salariat : ce sera encore au dépens des femmes que ça fera.

        D’où la nécessité de combattre ce féminisme : le faire moins pour nous que pour nos sœurs/mères/femmes/filles.

        Je commence de plus en plus à me dire que les vrai(e)s féministes sont antiféministes (et vice-versa).


      • @ stralsund. Je ne comprends pas pourquoi le fait que la prostitution soit interdite en Suède fait sortir les femmes se vautrer dans l’alcool entre copines le samedi soir tandis que les hommes restent cloués devant leur télé à regarder le foot (c’est le cas ici en France, aussi, *les hommes devant leur télé à regarder le foot*, si je ne m’abuse). Je conviens que la prohibition soit stupide, mais de là à avoir bouleversé sur ce point la société... D’autant que tous les hommes n’allaient pas aux putes avant. Et même, je ne vois pas trop le lien...

        @ aguellid. En même temps, si les femmes travaillent comme les hommes, je ne vois pas pourquoi elles seraient seules à faire le ménage ;)
        Votre propos sur l’impact du féminisme sur les femmes a du vrai, mais est aussi rempli de clichés et de raccourcis faciles. Si les femmes travaillent aujourd’hui, c’est aussi pour s’assurer une certaine indépendance, notamment "au cas où". Quand elles font des enfants, elles interrompent leur carrière, ou font des boulots à mi-temps, elles gagnent bien moins que les hommes et ne reçoivent pas de la société une juste récompense pour cela (pas de "salaire" pour les mères de famille au foyer, pas d’avantages réels en termes de retraite). Elles devraient donc compter sur un homme qui soit capable d’assumer cela sur le long terme, et ce n’est pas évident, raison pour laquelle elles ne peuvent prendre le risque de compter que sur l’homme. C’est injuste pour les hommes peut-être, mais pour les femmes aussi. Une femme aujourd’hui se doit de faire des études et de travailler, ne serait-ce que pour se mettre à l’abri pour plus tard. Car que ferait-elle si elle se retrouve (pour x raisons) à devoir subvenir seule aux besoins de ses enfants ?
        Cessez de croire aussi que toutes les femmes sont vénales. Ce n’est pas forcément le meilleur moyen de les séduire.
        Pour autant je suis d’accord avec vous sur certains effets pervers du féminisme, qui sont clairement observables. Mais on le constate davantage dans les classes bobos des villes. Peut-être que par capillarité cela s’étendra au reste de la population, mais j’en doute. La plupart des femmes, je pense, recherchent des hommes respectueux et responsables, c’est tout (et beaucoup à la fois). Et en général, les unions se font toujours plus ou moins dans les mêmes catégories socio-professionnelles. Ce qui est normal.


      • Matrix : On se sent moins seul, merci.

        Evidemment on ne choisi pas d’aller voir les putes par pulsion, d’ailleurs je signale qu’il faut toujours une première fois, est ce que les gens se sont déjà posé la question de savoir ce qui pousse un homme à aller voir une prostituée ? Et quelle attitude vous pensez qu’on a quand on va voir une prostituée ? Genre gros macho irresponsable qui voit la femme dans une cuisine et qui ne doit pas sortir ?...Je suis sur que ces gens là n’ont pas réfléchies une seule seconde à ça.

        Prendre mon mal en patience, c’est ce que je fais régulièrement (c’est ce qu’on fait tous en général) mais fatalement t’as toujours besoin d’une présence féminine au final de temps en temps donc ça ne résous pas le problème, la masturbation non plus et c’est certainement pas une question d’éducation...

        Tu fais deux constats pertinents sur le féminisme :

        _Le phénomène dit "couguars" s’étendra au plus grands nombre parce que forcément il y aura un dérèglement générationnelle (c’est promu par le féminisme), les mecs qui pourront pas coucher avec une fille de leur age (trop exigeante) seront prit par une femme plus âgée et ça créera un décalage.

        _Les féministes travaillent contre l’intérêt des femmes, elles sont celles qui les ont contraintes à travailler sous couvert d’indépendance mais aujourd’hui, quelle femmes peut se permettre d’arrêter de travailler ? Aucune, donc au lieu de dépendre d’un homme, elles dépendent au mieux de l’état au pire elles sont dépendante d’un employeur qui n’hésitera pas a lui imposer un boulot mal rémunéré avec des heures bidons...Ça c’est du progrès pour la femme... Et le pire c’est qu’elle a pas la même possibilité de parcours qu’un homme donc elle finit bêtement au bas de l’échelon dans la majorité des cas. De plus elle se fera aussi avoir pour ce qui a été dit, que ce soit sexuellement ou amoureusement.

        "les fascistes de demain s’appelleront eux mêmes anti fascistes". Pareil pour le féminisme et quand on voit que les féministes sont pro GPA...En rappelant que la vente de bébé ("objet" utile pour que des mercenaires puissent faire du pognon) est différent d’une relation sexuelle tarifé et surtout, surtout, que si je pouvais m’en passer, si les femmes étaient moins difficile, il n’y aurait pas de prostitution.

        Andrée, il me semble que tu n’as pas compris le message d’aguellid...Et tu ne peux pas avoir le beurre et l’argent du beurre.


      • @ matrix le gaulois

        Je suis globalement d’accord avec ce que vous dites, mais je ne pense pas qu’il faille généraliser à toute la société le constat. Comme je l’ai dit dans un précédent message, les déviances individuelles que vous observez du féminisme se trouvent surtout voire exclusivement chez des femmes de certains milieux urbains. Si ce que vous critiquez sont les dégâts causés par la société consumériste individualiste, à ce compte-là, les hommes comme les femmes sont concernés par ce constat aujourd’hui et hommes et femmes en souffrent tout autant, ne croyez pas.
        Dans tous les cas, ce n’est certainement pas en cultivant une posture misogyne que les hommes trouveront le plus facilement une compagne, cela me semble aller de soi. La misogynie est un sentiment compréhensible chez un homme de 60 ans, fatigué par sa femme, mais lorsqu’elle est ancrée chez un homme jeune, elle mène quasi directement et sûrement à la solitude.
        Quand vous dites « unE quinqua ou unE quadra célibataire...le mieux qu’elle puisse se trouver, c’est un puceau facilement excitable ou un mec bourré », je peux vous assurer qu’il s’agit là d’un cliché misogyne vraiment stupide. Parce que déjà beaucoup de femmes de cet âge peuvent plaire à des hommes de leur âge, qui ne sont pas forcément attirés comme vous semblez le croire par des jeunettes. Ou bien si vous parliez de la situation de ces femmes par rapport au mariage, elles peuvent aussi trouver des hommes divorcés qui ont déjà des enfants. Mais dans tous les cas votre exemple est mal choisi, car il sous-entend que passés 40 ans, la femme est bonne à jeter. Dites cela à une femme de 30 ans, et je vous parie qu’elle ne passera pas une deuxième soirée avec vous.
        Je dis ça en toute franchise, parce que j’ai noté sur ce site que beaucoup de jeunes gens expriment leur frustration bien légitime de ne pas trouver de jeunes femmes qui correspondent aux valeurs qu’ils attendent d’une femme. Mais même si la société a bien changé par rapport à ce qu’ont pu connaître nos parents, et que le féminisme institutionnel y est pour beaucoup (au même titre que la pression du travail, la société de consommation, etc.) pour autant la misogynie désabusée systématique de certains est tout aussi contre-productive. Parce que hommes et femmes font face aujourd’hui à tous ces problèmes, qu’hommes et femmes doivent faire des efforts pour instaurer une nouvelle sociabilité. Sans quoi vraiment on deviendrait des ennemis et ce serait tragique.


      • @ noname « Andrée, il me semble que tu n’as pas compris le message d’aguellid...Et tu ne peux pas avoir le beurre et l’argent du beurre. »

        Pour une fois que vous avez la possibilité de discuter avec une femme autre qu’une prostituée, vous pourriez au moins faire un effort ! Je sais, elle est facile, celle-là, pardonnez-moi ;)

        Alors, d’abord, je ne réclame ni le beurre ni l’argent du beurre. Ce n’est pas un argument.
        Ensuite, je critique ici, comme dans mes autres messages, la vision que certains d’entre vous se complaisent à avoir des femmes, et non de la femme qui n’existe pas. J’exclue bien évidemment la question de la prostitution, dont j’ai dit clairement ce que je pensais, notamment à Sylvain. Pour moi cela ne fait même pas débat qu’il y a toujours eu et il y aura toujours des hommes qui pour x ou y raisons se trouvent dans la situation d’avoir recours à la prostitution, et il y a toujours eu et il y aura toujours des femmes pour le leur "offrir".
        En gros, ce que je vous reproche à tous ici, c’est de considérer la conquête des femmes par les hommes (on va dire ça comme ça) comme un prolongement de la relation de prostitution, où tout se monnaie. C’est une vision matérialiste marxisante qui à bien y regarder, est le pendant strict de celle qu’ont certaines féministes sur la prostitution. Vous considérez ce domaine comme un "marché" où la concurrence entre hommes est impitoyable et les prix des femmes trop élevés. Pire, une situation d’oppression dans laquelle la superstructure féminine vous maintiendrait. Alors je vous réponds que certes beaucoup de femmes sont difficiles (en même temps déjà le roi François Ier disait "en amour souvent femme varie, bien fol qui s’y fie" !) et que cette situation vous la trouverez particulièrement chez certaines bobos des villes.
        Mais partir du principe, comme le fait aguellid que le féminisme aurait généralement perverti les femmes qui en plus de travailler voudraient continuer à se monnayer, rendant les tarifs plus élevés, c’est assez hallucinant. Parce que la réalité c’est que beaucoup de femmes ne peuvent plus compter seulement sur les hommes pour assurer leur avenir. C’est comme ça. Mais en même temps, la plupart recherchent une stabilité pour fonder une famille, que croyez-vous ? Je ne vois pas ce qu’il y a d’incompatible. Et beaucoup de femmes pour ces raisons ne trouvent pas d’homme non plus, sans être forcément capricieuses.
        Ce n’est pas en étant misogyne et matérialiste que le problème sera réglé.


      • @ noname (1)

        Je lis tes commentaires & je ne peux m’empêcher de penser que, à la vue de leur fréquence & de leur intensité que, comme moi pendant longtemps, tu te sens frustré.

        Il faut rationaliser : avant, lorsque l’individu s’effaçait devant le groupe ; les mariages étaient arrangés...du coup, ben, on avait pas le choix, t’avais quelqu’un qui choisissait pour toi ou bien il y avait la marieuse qui arrange les rencontres.

        Depuis l’avènement de la société industrielle ; on s’est individualisé et c’est dans ce laps de temps assez court que les histoires d’amour, les couples basés sur les sentiments se formaient.

        Mais maintenant la société industrielle a elle-même dynamité ces couples formés en dehors des choix du groupe : le frigo & le four à micro-onde rendent par exemple caduque l’utilité du couple (autrefois, le couple c’était comme une PME : l’un coupe le bois pour le feu pour faire bouillir la soupe, l’autre prépare la dite soupe, donc vivre en couple, ça nécessitait une forme d’organisation...si t’étais seul : ben tu mangeais pas & tu creuvais ! Donc vivre en couple c’était pas juste du plaisir, c’était une nécessité...nécessité disparue avec le progrès technique).

        Aussi, il faut savoir comprendre l’évolution de la société parce que, non, je n’ai pas changé de camp, c’est bien la société qui a évolué de telle façon que : tes parents ont eu le droit aux 30 glorieuses & à l’amour-libre, toi t’auras le droit à l’austérité & aux sites classés x.

        Tu es frustré parce que tu ne rencontreras jamais quelqu’un comme tes parents (ou tes frères & sœurs aînés) ont pu se rencontrer.

        Il faut donc trouver de nouveaux chemins, savoir s’adapter à une société qui a "évolué" (*) plus vite que nous tous.

        (*) : pour moi, elle est plutôt revenue en arrière.


      • @ noname (2)

        Si je peux te donner un conseil : essaie les sites de rencontre ou même les forum :
        - la drague, ça ne mène à rien
        - le coup de foudre dans la rue, c’est bon que dans les films
        - toutes les femmes que tu croiseras au taf ou ailleurs seront en couple (ou en tout cas diront l’être car elles sont plus discrètes que nous, aussi sûrement que la sexualité féminine & masculine sont différentes).

        Pourquoi aller dans ces antres du libéralisme appliqué au couple, alors ?
        Déjà, parce que de temps en temps il faut savoir mettre en arrière les principes et aussi parce qu’internet permet aux femmes de s’afficher comme célibataires plus facilement que dans la vraie vie, parce que c’est plus discret, tout simplement (tu sais j’ai cru comprendre que les hommes préféraient faire l’amour avec la lumière allumée, les femmes, elles : dans le noir ! Pourquoi ? Question de pudeur & d’éducation)

        Pour se trouver quelqu’un : il faut chercher là où il y a des célibataires...et là où il y a des célibataires : c’est internet & pas ailleurs ! L’abonnement à un site (tu peux en prendre plusieurs pour augmenter tes chances) ça coûte le prix d’une relation charnelle avec une prostituée...je pense que c’est dans tes moyens !

        Et après, tout est question de patience (comme à la pêche : faut pas effrayer le poisson !)
        Choisis bien, mais évite de viser trop haut. Il vaut mieux une fille quelconque qui t’aime qu’un top-modèle
        qui te méprise.

        N’ai pas peur non-plus de tricher (tu seras jamais le seul là-dedans) : si tu sais que c’est une plus-value
        d’avoir une bonne situation & du fric sur le compte-en-banque (n’est-ce pas Andrée ?) alors raconte que
        t’es un beau-gosse, médaillé d’or, plus riche que tu ne l’es & avec un très bon boulot (mais avec un CDD qui
        se termine, comme par hasard, la veille de votre première rencontre), mais n’exagère pas
        non-plus.

        Autre chose, pour être patient, y’a quelque chose que j’ai appris pendant ma chimio : imagine-toi le pire !
        Broie du noir ! Imagine-toi mourant seul abandonné de tous sur ton lit dans un mouroir et regrettant
        amèrement de n’avoir jamais connu la douceur des bras & des yeux d’une femme !
        C’est ce que le toubib me disait : Il vaut mieux être pessimiste & avoir de bonnes surprises qu’optimiste et en avoir de mauvaises.


      • @ noname (3)

        Ça peut prendre des semaines, des mois, voir des années pour trouver quelqu’un (tout comme ça peut se faire en 24h) mais sache que l’intérêt de ces sites de rencontre est qu’il fait passer un flot quasi-ininterrompu de nouvelles célibataires (tous les jours il y a, des hommes comme des femmes, qui sortent du célibat...et autant qui y rentrent...donc, toujours une occasion de ne pas être le dernier, le laisser pour compte)

        Si le temps d’attente est trop long : va voir des prostituées (mais soit discret : tant que Valls est là, mieux vaut l’être) :
        - déjà, parce que c’est quand-même moins pire que la masturbation
        - mais aussi parce que si ta sexualité a besoin d’un exutoire qui n’en passe pas par le viol, alors fais-le
        - et puis aussi parce que c’est bien mettre une quenelle aux bienpensants ! ^^

        Et autre conseil sur ces sites, fais bien gaffe aux arnaqueurs : tu peux être sûr que les premières invitations que tu recevras : ce seront des mafieux Ivoiriens ou Sénégalais qui vont essayer de t’escroquer.

        Voilà, internet, ça a marché pour ma sœur (elle est toujours en couple & attend son 3ème enfant), ça a marché pour moi (la seule fois dans ma vie où j’ai convolé en couple, c’était par internet qu’on s’est rencontré) mon frère aîné s’est marié avec une copine de ma sœur qui a joué les entremetteuse...

        Ce qui manque pour que les couples se forment, ce n’est rien de plus que les "entremetteurs".

        La vieille marieuse du village est morte depuis longtemps, même les Algériens ne comptent plus sur leurs parents pour leur trouver quelqu’un de bien...

        Alors, l’internet-entremetteur, ça ne peut pas être pire que la solitude & l’amertume qui pousse à la misogynie & qui fait sortir Andrée de ses gonds ! ;-)


      • @ Andrée (1)

        Déjà, merci pour votre franchise & la cohérence de vos propos.

        Je comprends que vous n’appréciez pas la généralisation que je fasse à l’ensemble des femmes et que les "bobottes" ne sont pas la majorité. Néanmoins, c’est pas pour me défendre, mais je finis quand-même par dire que les femmes aussi souffrent des évolutions de cette société.

        Vous avez aussi peut-être raison de fustiger la misogynie à l’oeuvre ici, mais il faut aussi la voir comme une réaction, un défouloir, voir un exhutoir (d’ailleurs, vous avez noté vous-mêmes qu’il s’agit de frustration) sur internet : beaucoup d’hommes (et il m’arrive d’en faire partie) ne comprennent pas (ou au contraire, comprennent à demi-mot) qu’ils font face à une situation de dégradation morale, sentimentale & sexuelle (égale à la dégradation économique) inédite et, ne pouvant accepter cela, ils ont besoin d’exprimer leur rancoeur par des propos mysogines (peut-être mortifères) mais qui sont une réaction logique à la situation vécue (et j’aurai du mal à croire que les femmes (qui souffrent, elles aussi) ne fassent pas pareil sur internet à casser des mecs qu’elles estiment (à tort ou à raison) responsables par leur goujaterie de leur solitude).

        Néanmoins, même si vous estimez que c’est stupide, je maintiens ce que je dis sur les "cougars", ce n’est pas moi qui ait inventé cet état de fait : un homme grisonnant attire les femmes, à choisir entre une femme de 20 & de 40 ans...la plupart des hommes préfèreront celle de 20. Peut-être que je me trompe & que vous avez raison, mais c’est ce qui me saute aux yeux.

        Ceci dit, je veux bien croire qu’avec les progrès des traitements hormonaux ; les femmes arrivent à rester "attractives" plus longtemps.

        Pourquoi les asiatiques étaient plus petits, avaient la voix plus aiguë & avaient moins de pilosité que les occidentaux ? C’est parce qu’il consommaient plus de soja, riche en hormones féminines (les femmes asiatiques (chinoises notamment) étaient réglées plus jeunes & ménopausées plus tard)...depuis qu’ils mangent "à l’occidentale" : ben, ils nous ressemblent plus...hélas.


      • @ Andrée (2)

        Et puis, vous récusez le matérialisme marxisant dans les relations hommes-femmes : on le regrette tous, mais ça fait partie de la nature (hélas) : une femme a besoin d’un homme qui a des moyens financiers pour
        lui garantir une protection pour elle et ses enfants. Ce n’est pas romantique ce que je dis & c’est une source de conflit entre sexes, mais si ce n’était pas le cas : les sdf seraient plus souvent mariés.

        Cependant, là aussi, je ne suis pas taillé dans le granit : je veux bien croire qu’il arrive encore que les sentiments & l’affinité puissent primer sur le matérialisme...le problème, c’est que ça n’apparaît pas de façon flagrante aux yeux de tous ! La société voile trop la face des gens, pas seulement en créant un besoin de sexe avec la pornographie mais aussi en créant un besoin "d’amour fou" avec le couple idéal, heureux & amoureux que l’on nous impose dans tous les médias (et qui peut être très énervant quand on est un célibataire de longue durée).

        Si les gens se sentent frustrés, ce n’est pas seulement en raison de leur situation présente mais aussi de l’avenir qui s’offre à eux : être seul ce n’est pas juste ne pas pouvoir avoir de relations sexuelles, c’est aussi la perspective de crever seul dans un asile de vieux ou dans ce qui se rapproche le plus de l’enfer, pour moi qui y ait travaillé : le cantou d’une maison de retraite.

        Mais bon, on est quand-même ravi de pouvoir dialoguer avec une femme qui "pose ses couilles sur la table" et puis j’admets, même si ça m’arrache la gueule (^^) que ce que vous dites est plus réconciliateurs que ce que l’on dit, noname, Aguellid & moi. Enfin bon, faut pas rêver, on y renoncera pas parce que...ben, on est des mecs, quoi ! Un mec ça se trompe jamais ! ;)
        N’est-ce pas M. Edward Smith (*) ?

        (*) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward...


      • @ Matrix mais aussi @noname

        Je suis bien obligée de vous répondre, comme vous avez fait malicieusement allusion à moi dans vos derniers messages.

        Je me rends toujours plus compte en lisant tous ces messages à quel point certains hommes de ma génération sont à cran. Vous dissertez entre vous des femmes, et lorsque l’une d’elles vient en toute simplicité vous donner son avis, vous imaginez immédiatement soit qu’elle est hystérique (ex : fixation sur la misogynie), soit qu’elle vous veut du mal, soit qu’elle a toujours ses préjugés de femme.
        Ce n’est pas parce que j’émets des observations et critiques (toujours générales) sur ce que vous dites - cela part de mon désir de comprendre et d’expliquer les phénomènes, mais aussi sincèrement de contribuer à une restauration de ce que l’on appelait joliment au XVIIIe siècle le "doux commerce" entre les sexes - que je rentre forcément dans une de ces trois catégories. Et dites-vous bien une chose : il sera toujours plus facile pour une femme d’entrer dans la tête d’un homme et de savoir ce qu’il pense, que l’inverse qui est quasiment impossible. Raison pour laquelle la plupart des hommes renoncent à cette tâche.
        Ainsi, vous voyez, @Matrix, tout ce que vous avez dit dans votre triple réponse à noname, j’aurais été capable de le dire à mes meilleurs amis. D’ailleurs je ne me prive pas de le faire. Ce qui ne m’empêche pas non plus de leur développer énormément d’autres points. Et ça marche. Par contre à mes rares amies filles aussi, je leur tiens des discours un peu comme les vôtres, en plus doux ;)


      • @ Sophie

        Je me suis adressé séparément à Noname (qui a le droit d’être à cran s’il le veut) & à Andrée séparément et respectueusement.

        Je n’ai fait aucune allusion à vous & je n’ai même pas vu votre commentaire.

        Je ne vois pas pourquoi vous prenez mal ce que j’ai dit, je n’ai voulu aucunement me moquer de vous et si c’est le cas, j’en suis désolé mais c’est une méprise.


      • @ Matrix le gaulois,

        Merci pour votre réponse, j’avais commencé la mienne sans attendre la vôtre.
        Encore une fois, on tombe vraiment d’accord sur tout. Y compris sur ce brave commandant Smith ! ;) Toujours digne jusque dans le naufrage, c’est cela les grands marins en même temps. L’histoire maritime me fascine.

        Mais oui, vous avez raison, vous reconnaissez bien la situation. A vrai dire elle est terriblement complexe pour tellement de gens, hommes et femmes. Et bien sûr que des femmes se plaignent souvent entre elles de ne pas trouver d’homme. J’essaie seulement de prévenir les uns et les autres des excès que des frustrations personnelles peuvent entraîner lorsque transposées sur le plan général. Ainsi je comprends que la misogynie soit un exutoire tout à fait naturel, et même entre hommes c’est de bonne guerre. Ce que je critique, encore une fois, je suis une personne rationnelle, ce ne sont pas les sentiments, mais la transposition de ces sentiments en théories générales d’explication du monde. C’est un débat que je souhaite avoir ici sur ER, parce que je sens qu’il est utile.

        Quand vous dites que le marxisme fait partie de la nature, je ne suis pas d’accord. Le marxisme c’est une théorie déclinée en plusieurs secteurs (économie, politique, histoire) qui peut avoir une utilité ponctuelle et épistémologique. Mais dans tous les cas ce n’est clairement pas une théorie naturaliste (et ce n’est pas la mienne, c’est sûr !). C’est une théorie, par essence si je puis dire, matérialiste, car fondée sur une dialectique historique du progrès. Comment peut-on concevoir les relations hommes-femmes de cette manière ?
        C’est exactement sur cette théorie que toutes les disciples de Beauvoir et toutes les féministes américaines (particulièrement déchaînées) ont fondé leur combat féministe. Sur l’idée que le patriarcat englobait la bourgeoisie et que les femmes étaient le nouveau prolétariat. Je dis alors aux hommes qui me lisent : prendre le contre-pied de cette doctrine sur les mêmes fondements théoriques, mais au profit des hommes (je ne vous accuse pas de vouloir le retour au patriarcat, attention !) ne peut conduire qu’à une nouvelle aberration. Pour moi la misogynie théorique et systématique, comme combat idéologique contre le matriarcat ou plutôt la gynocratie, conduit aux mêmes dégâts.
        [Je précise à ceux qui n’auraient pas tout suivi que je ne dis pas cela pour assoir un peu mieux mon pouvoir, en tant que femme.]


      • @ Matrix (2)

        Maintenant je sais que tout le monde ne fait pas de la théorie ni de l’idéologie ici. Comme on sent beaucoup de frustrations, tellement légitimes vu l’état de gangrène de notre société, le fait de se livrer systématiquement à une explication générale de la société par la dialectique homme-femme (si vous préférez) apporte des clés de compréhension partielle mais ne dessine clairement pas d’issue. Parmi les facteurs il y a certes un pouvoir misandre agressif au sommet de l’État (qui n’améliore d’ailleurs en rien la condition des femmes - mères au foyer, mères célibataires, femmes avec des retraites ridicules après avoir élevé 4 enfants, et maintenant les prostituées, etc), et qui joue sur les divisions de la société sur ce sujet comme sur tant d’autres !!
        Mais parmi les facteurs il y a aussi un marché du travail saturé où hommes et femmes doivent travailler (et où celles-ci rencontrent encore beaucoup de problèmes), il y a le consumérisme individualiste, avec une hypersexualité envahissante et frustrante aussi bien pour les hommes que pour les femmes, il ne faut pas croire ! Car dès le collège, maintenant les jeunes ne pensent qu’à cela (les premiers rapports ont lieu de plus en plus jeunes) et l’idée que jeunes filles et garçons développent de la qualité de leurs relations entre sexes n’est clairement pas glamour. En arrivant à l’âge adulte ces visions sauvages s’avèrent destructrices pour beaucoup d’individus des deux sexes, car il n’y a plus de place pour la séduction et le respect mais que de la défiance réciproque.
        Donc oui, voilà le résultat de 40 ans de consumérisme, d’individualisme, où l’État a perdu complètement le contrôle de la situation au lieu d’être une structure protectrice, après avoir détruit au préalable et sciemment toutes les structures de protection intermédiaires, faisant de nous un tas d’individus atomisés dans la mondialisation sauvage, et sauve qui peut.
        Alors on peut critiquer a posteriori le développement historique des choses, mais on ne reviendra pas en arrière. Sans doute ce fut une grave erreur dont les féministes acoquinées avec les grands patrons comme Soros se rendirent les idiotes utiles, que d’avoir précipité tant de femmes sur le marché du travail, au détriment de leur famille ou de l’accompagnement de leur choix. Si bien que maintenant elles travaillent et s’occupent toujours de leur famille. Mais elles n’ont plus le choix ! Beaucoup divorcent aussi. Mais qui est malheureux à la fin ? Les deux.


      • @ Matrix (3)

        En réalité avec le recul on voit que tout cela n’aura servi qu’à tout détruire au profit de qui on sait, en rendant tant d’individus malheureux. Il est clair qu’avec la crise, ces problèmes de relations et de sexualité ne vont pas s’arranger. Et c’est pile ce moment qu’ils ont choisi pour faire passer cette loi ! Je me demande parfois ce qui l’emporte chez eux entre la bêtise ou le cynisme... Je préfère ne pas répondre.
        Quant au pouvoir misandre, moi j’ai un peu la même vision que Philippe Muray et Zemmour. AS a lui une vision plus globale et marxisante (on dira) dont je suis moins friande. Selon moi, il s’agit d’un système de "valeurs" politiques et sociales purement artificielles, certes ayant pour but de « castrer » les hommes au passage (ce qui est gravissime, entendons-nous bien), mais ayant surtout pour but d’amollir et d’anesthésier la société à tous les niveaux. Le pouvoir doit être maternel et perçu comme tel. Dans tout ce qu’il nous dira de faire, ce sera nécessairement pour notre bien, comment oserions-nous alors le contester ? Surtout s’il veut nous amener à "penser discrimination, progrès, laïcité, valeurs de la république" e tutti quanti. D’où la sévérité avec laquelle ce pouvoir maternel peut frapper les récalcitrants, quels qu’ils soient, hommes ou femmes. L’envie de pénal disait Muray.
        La conséquence c’est que de plus en plus, partout, à l’école, en entreprise, dans la rue, grâce aux discours politiques qui ont adopté cette vision et aux médias qui transmettent, les gens sont de moins en moins capables d’évaluer rationnellement des situations, des discours. On critique une idée ? Ah, on s’attaque aux personnes qui les soutiennent ! On fait des statistiques ? On stigmatise ! On remet en question une idée reçue ? Théorie du complot ! Mais nous devons faire attention à ne pas nous laisser "bercer" par ces sentiments qui sont en fait très sournois. Car on fait croire aux citoyens qu’on fait de la politique sur de bons sentiments, alors qu’il n’y a que le réel qui compte, le réel social, le réel historique.
        Tout ça pour dire que tout le monde est menacé par cette "féminisation" des esprits qui n’a en réalité rien de féminin, les mecs ! C’est juste diabolique, au sens de pervers ! Il ne faut pas croire réellement qu’il y a une caste de femmes au pouvoir derrière tout cela. Les quelques femmes que Soral appellent justement les pétasses sont juste des idiotes utiles, comme disait Lénine, nothing else !


      • Matrix, je te suis sur une partie de ton message sur ce qu’est devenue la société par contre désolé de te contredire pour internet mais je n’approuve pas...Il se trouve que je suis déjà passé par internet et par tous les sites possible et inimaginable...je suis même récemment retourné sur un site de rencontre parce qu’on m’a dit une nieme fois que j’étais "pas mal" et que c’est pas normal que je sois seul... résultat : 0 rencontre.

        C’est pas faute d’avoir essayer mais le rapport de force sur le net est contraire à la réalité, il y a plus de chance que je trouve une fille dehors en lui demandant subitement son numéro de tel que de scruter un site pendant 12 mois (testé)... Je me suis inscrit en tant que fille et j’ai pu voir ce qu’il se passe, elles ont trop de choix ! En moins de 5 minutes j’avais x flashs, x mails et x demandes de chat !

        Ensuite tu me dis "triches" mais contrairement a l’idée que vous vous êtes fait de moi, je ne veux pas tricher, je n’aime pas tricher et je l’ai jamais fait pour cette raison. Je m’imagine mal mentir a quelqu’un pour obtenir quelque chose, je trouve ça moins malsain d’aller voir une prostitué (que je connais depuis un ptit temps) que faire ce que sylvain serait capable de faire par exemple...différence de style sans doute. Pourtant je pourrais mais bon sang que j’ai pas envie d’en arriver a faire ce que je déteste le plus...

        Sache que je suis d’origine maghrébine donc j’ai toujours accès aux femmes du bled mais entre nous, je vais être réduit à ça ?...J’ai rien contre elles mais bon et puis c’est mariage direct, sans apprendre à la connaitre je trouve pas ça saint.

        J’applique déjà la stratégie du pire, je l’ai rapidement adopté d’ailleurs, pour d’autres raisons lol.

        Ayant étudié le sujet depuis quelque temps je vais bientôt mettre en application ce que je sais et répertorier le tout.

        Tu es qui sophie ? Je parlais à andrée..Quand je critique les femmes de ce site ou les femmes en générale (il faut sortir d’ ER) c’est parce que généralement vous avancez les mêmes clichés/réponses partout ou je vais, faut pas se leurrer, les hommes parlent entre eux mais les femmes entre elles aussi et c’est précisément pourquoi on se déchire aujourd’hui. Pour ce qui est de savoir ce qui se passe dans la tête de l’homme, c’est amusant parce que ça nous renvoie au concept d’ordre et de désordre, le premier étant réservé aux hommes le second aux femmes...j’ai lu quelque chose de très intéressant à ce sujet tu le confirme donc.


      • Andrée, Mauvaise blague qui alimente le cliché qui ferait de moi un homme qui ne côtoie jamais de femme qui n’aurait de place que dans le salon entre le canapé et le tapis...erreur, erreur et si on veux faire évoluer la situation, il va bien falloir admettre qu’il existe des gens qui ne correspondent en rien, ni aux délinquants, ni a votre image stéréotypé du type vicieux qui va assouvir ses fantasmes auprès d’une femme qui serait forcément faible, bête et qui ne comprendrait rien de la situation...

        De même qu’il serait bon de différencier les prostituées victimes de réseaux et les prostitués indépendante qui disparaissent au détriment de femmes qui n’ont rien à faire en France et qu’on devrait - selon toute logique - dégager dans leur pays d’origine.

        Quand je parle du beurre et de l’argent du beurre je voulais dire simplement que la femme s’est éloigné "volontairement" (disons plutôt qu’elle s’est faite manipuler) de son rôle naturelle pour obtenir une soit disant indépendance. Il aurait été judicieux de réclamer ce droit d’être mère au foyer payé AVANT de réclamer le droit d’être esclave du système.

        Aujourd’hui, la femme réclamerait le droit de ne pas travailler sous couvert d’un prétexte qu’elle a mis au placard il y a 40 ans ? Qui finance une femme qui prend 1100 € sans avoir cotisé ? Ce n’est économiquement pas viable mais surtout les féministes ont besoin d’avoir des femmes qui se fichent de leur descendance pour le reste du plan lié au plan des sionistes (papa rockfeller doit être fier, son bébé fait des dégâts comme prévu). Vous vouliez jouer les hommes ? Et vous vous rendez compte aujourd’hui que vous n’êtes PAS des hommes ? Aujourd’hui vous voulez donc jouer sur les deux tableaux, avoir du fric sans bosser ou juste aller bosser...d’ou le beurre et l’argent du beurre.

        Ensuite, je ne revendique pas le droit d’avoir une femme, je revendique le droit d’avoir une relation avec une femme, je vous laisse libre d’interpréter ces propos comme bon vous semble.

        Il va ptet falloir laisser tomber cette stratégie de gauche qui consiste à me ranger dans une catégorie qui n’est pas la mienne et en limitant la discussion à une poignée de mot comme le font les médias & cie qui n’ont qu’a prononcer les mots "raciste", fasciste, homophobe etc pour verrouiller l’échange. Ici il vous suffit de prétendre à de la misogynie ou autre et boom, la discussion s’arrête...et le problème perdure...ça ne vous rappel rien ?


      • @ Matrix

        Je me suis rendue compte après l’envoi que j’avais mal interprété ce que vous disiez sur le marxisme. Au temps pour moi.

        L’explication que j’ai fournie servira peut-être à d’autres, @ noname, par exemple, qui m’interrogeait sur ce que j’entendais par matérialisme.

        Sinon c’est très juste ce que vous dites sur toutes les situations de solitude affective (pire encore que matérielle) qui frappent tant de personnes, les vieux dans les maisons de retraite, notamment ; ça rejoint notre constat collectif, malheureusement.

        Pour les cougars, j’ai tendance à penser qu’il s’agit là d’un phénomène moderne très stéréotypé de la femme riche et puissante (à la Claire Chazal), alter ego de l’homme riche et puissant, traditionnel. Rien de plus. Ce n’est pas parce que les magazines féminins en parlent que c’est un "phénomène social". Mais ces femmes-là n’auraient aucun mal à trouver des hommes de leur âge, car avec l’argent et le pouvoir c’est tout de suite plus facile, dans un sens comme dans l’autre.
        En sens inverse, je sais qu’on parle beaucoup de Moscovici et de sa petite amie étudiante, mais c’est quand même une exception, sinon on en verrait plein les rues, or en général on devine lorsqu’un homme sort sa fille de 20 ans que ce n’est pas sa compagne ou sa maîtresse ! Donc je ne dis pas que ça n’existe pas mais je pense qu’il faut relativiser le goût réel que peuvent avoir les hommes d’âge mûr pour les toutes jeunes femmes (au-delà du fantasme j’entends). Ils vont je pense leur préférer des femmes de 30-40 ans voire 45, plus jeunes qu’eux mais plus proches d’eux. A moins que la ménopause de leur femme les fasse vraiment retomber en crise d’adolescence et péter les plombs (ce qui arrive aussi !) ;)


      • @ Matrix et @noname

        Du calme les gars !!!!! Sophie c’était moi, en fait. Vous auriez pu me reconnaître, derrière le propos ;)
        Mais désolée, c’est moi qui ai fait une erreur, je n’avais pas vu que le compte de ma sœur était resté ouvert ;)
        Allez, la bise !

        ps @ Matrix, en particulier, j’avais écrit ce commentaire alors que vos deux réponses n’étaient pas encore publiées, voilà pourquoi. Désolée pour le malentendu.


      • @ Andrée (1)

        "je ne dis pas cela pour assoir un peu mieux mon pouvoir, en tant que femme."

        Bien-sûr & vous n’avez pas à vous justifier car on ne pensait pas ça de vous. Vous craignez que l’hostilité des hommes envers les femmes en réponse à une misandrie réelle ou fantasmée soit la seconde partie du processus de choc des sexes analogue à celui du choc des civilisations (entre chrétiens & musulmans) ; là-dessus, je vous suis bien-sûr.

        Ce genre de conflit arrangerait finalement plus nos dirigeants que le conflit musulmans-chrétiens (en France surtout, en Grande-Bretagne, ça n’est pas le cas), à leurs yeux : hommes & femmes sont très nombreux, plus il y a de belligérants dans les 2 camps : plus la guerre peut être sanguinaire...alors que la balançe entre musulmans & chrétiens (s’ils arrivaient à mobilisés tous les membres des deux camps les uns contre les autres) ne ferait pas une guerre civile assez grave pour eux (c’est dû au fait que malgré l’immigration non-gérée : un pays comme la France reste majoritairement chrétiens & que les musulmans, même la partie la plus instrumentalisable, ne font guère peur qu’à quelques idiots-utiles ou ignorants).

        Bref, une guerre civile basée sur des éléments sexuels au lieu d’éléments ethniques ou religieux serait plus utile dans leurs fantasmes. C’est peut-être la raison pour laquelle le féminisme est si puissant, l’homosexualisme monte également en flèche & que l’on laisse parler des gens comme Zemmour.


      • @ Andrée (2)

        Sur le marxisme

        "Comment peut-on concevoir les relations hommes-femmes de cette manière ?"

        C’est d’une part, parce qu’il est plus facile de parler dans les congrès scientifiques ou politiques de liens matériels unissant hommes & femmes, que de sentiments ou d’affinités abstaites.

        Non seulement l’abstrait est moins "explicables" mais, comme je l’ai expliqué : les couples qui s’unissent d’eux-mêmes (sans la communauté derrière pour favoriser la rencontre au gré des intérêts matériel de la
        famille, comme c’est le cas dans les sociétés dites patriarcales (*)) en se basant sur leurs émotions, leurs affinités particulières ; c’est une chose qui ne concerne pour ainsi dire que la société occidental(isé)e & industrielle...et, même là, ces couples ; ne durent pas.

        (*) : ce qui pour moi est un terme incorrect : on devrait plutôt dire société "familiaro-centrée" ; car le fait que le chef de famille s’arrange avec les autres chefs de familles alentours pour permettre à chacun de ses
        enfants/cousin(e)s/neuveux/nièces/... de trouver "chaussure à son pieds", c’est sensé arranger les hommes
        comme les femmes (définis comme groupe), même si ça peut parfois se faire au dépens de certains individus...et même là, je ne suis pas sûr que ce soit le cas : bien souvent le vrai amour c’est la relation qui se construit entre 2 personnes qui ne se connaissent pas (ou mal) au départ, mais qui font à mesure du temps qui passe, des concessions, un travail relationnel...les 2 individus qui se rencontrent & croient tomber amoureux l’un de l’autre font face, non-pas à de l’amour mais à de la passion (qui est un sentiment) et ce n’est pas la même chose).


      • @ Andrée (3)

        Vous savez, ce qui fait durer un couple : c’est la proximité sociale des deux conjoints, le fait qu’ils viennent du même monde & partagent les mêmes visions. Une fille issue d’une famille bourgeoise peut tomber amoureuse d’un prolo (ça arrive et même souvent, bien-sûr) mais il est rare qu’ils restent ensemble longtemps. C’est Zemmour d’ailleurs qui expliquait que la liberté de se marier avec qui l’on voulait a tué l’exogamie des sociétés traditionnelles : autrefois, on se mariait avec qui nous était désigné, que cette personne vienne d’une famille plus riche ou plus pauvre que la sienne et c’était comme ça...aujourd’hui : les prolo se marient entre prolo, les riches entre riches, etc. ... Le mariage n’est plus une institution qui garantit une possibilité d’ascencion sociale (exemple : "Ma fille, tu es née dans une famille humble, mais par ce mariage : tes enfants auront un avenir meilleurs que tes parents !") d’où le fait qu’il soit tombé en désuétude et devienne un trophée pour les puissants qui le pervertissent (Pierre Bergé).

        Après, sans vouloir faire de psychologie de comptoir : je comprends tout à fait que ce genre de notion sur les mariages forcés (il faut appeler les choses par leur nom) puisse être mal ressentis par la plupart des gens qui veulent défendre l’idée du mariage libre occidental (les hommes imaginent par mariage forcé : "être enchaîné à une mégère, une moche", les femmes, elles : "être enchaînées à un mec violent") et je dirai même que cette question est encore plus grave & importante pour une femme (comme on disait autrefois : "Dans le mariage : l’homme tente sa chance, la femme y risque sa vie")...Donc, je comprends que cette remise en cause (un peu provocatrice ;-) ) puisse être mal reçue par une femme qui voudra absolument faire primer les sentiments dans la relation (de toute façon, je doute fort que le mariage arrangé revienne à la mode) mais je pense que c’est une manière de faire avancer le débat :
        - la société familiaro-centrée est morte
        - on vie dans une société où l’union librement consentie est reine...beaucoup de gens sont malheureux.

        Voilà ! Comme vous le faites remarquer, ce que je dis n’apporte pas d’issu ! S’il y a une solution, il faut la chercher. Comme j’ai dit à Noname : ce qui manque pour que les couples se fassent, ce sont les entremetteurs (les marieuses). A chacun de les chercher pour l’instant.

        Ceci dit, quand vous dites que le marxisme n’est pas non-plus la vérité vraie vous avez aussi raison.


      • @ Andrée (4)

        Je suis aussi d’accord avec ce que vous dites sur l’aspect maternel du pouvoir actuel...mais j’apporterai une nuance : il n’est pas vraiment maternel mais plutôt déshumanisé, c’est-à-dire : sans un humain, reconnaissable en tant que tel, à sa tête : un roi ou un De Gaulle (qui déciderait car : "Tel est son bon plaisir !"). Pour moi un système "monarchique" (sans pour autant être royal), avec UN être humain au centre, est plus humain (entendons : sans idéologie visant à "rendre l’homme meilleur"), un pouvoir se met à devenir vraiment totalitaire et liberticide dès qu’il est dirigé par une bureaucratie sans nom identifiable, sans visage qui ressort. Un individu au pouvoir, à la condition qu’il se sente investit de sa tâche, pourra agir dans le privé de façon amorale car protégé par ses pleins-pouvoirs, mais, sur la collectivité, il sera obligé de faire les choix qui arrangent le peuple, car il en ira de sa tête ou de sa dynastie à la fin (je remarque que les mauvais rois, sultans ou empereurs dans l’histoire (Louis XV, Sélim II, Calligula) sont moins des mégalomanes (comme on veut nous le faire croire toujours) que des dirigeants inexpérimentés ou n’ayant pas les épaules pour le job).
        Je ne suis pas pour le retour des bourbons, mais je suis pour un dirigeant fort, qu’il se dise républicain ou royaliste : un poutine ou un chavez à la française (et même une femme peut faire l’affaire si elle se sent investie par sa charge (regardez la reine Elisabeth d’angleterre)) en opposition aux pouvoir aveugle derrière lequel se disputent les différents lobbies, sectes & groupe de pression comme c’est le cas en occident actuellement.


      • @ noname

        On ne se fait pas d’idées sur toi.

        Tu es maghrébin et ce n’est pas forcément un atout, ça c’est sûr (pour se faire plaindre par quelques hypocrites, peut-être...mais pour trouver quelqu’un c’est autre chose).

        Ceci dit, je crois que tu te fais quand même quelques illusions sur les relations hommes-femmes (après, ce que je te dis, ça vaut ce que ça vaut) : pour quelqu’un qui va voir les prostituées, je pense que tu te fais une trop haute idée des femmes et du couple. J’ai dit qu’il leur arrive de mentir dans le jeu de la séduction (âge, poids, anciens amants, photo, etc....) de même ce serait idiot de croire que dans un couple tout est clair comme de l’eau de roche, qu’il n’y a rien de caché, aucun problème latent, mais si tu estimes que ta recherche d’une femme est une question de survie (et c’est, pour beaucoup d’entre nous, pour l’espèce humaine, bien une question de survie) alors triche ! Même si tu n’aimes pas ça, il le faut s’il en va de ta survie ou de ton équilibre mental ! Ce n’est pas un péché de tout faire pour survivre et ça fait même peut-être partie des concessions qu’il faut faire par rapport à ce que la société a fait de nous aujourd’hui ! Désacraliser la séduction (la voir comme ce qu’elle est : un outil & rien de plus) pour pouvoir redonner du sacré à l’humain (à soit-même & à l’autre). Et puis si tu tombes sur quelqu’un qui t’aime vraiment, je pense qu’elle saura bien pardonner quelques mensonges du passé (après, dans le mensonge, tout est question de dosage, bien-sûr).

        Mais bon, je ne suis pas forcément bien placé pour parler de ça & puis en tant que célibataire de (trop) longue durée : je sais à quel point ça peut exaspérer voir rendre nerveux le : "Reste optimiste ! Tu trouveras quelqu’un un jour, t’as tout pour plaire !"

        Je ne peux pas te dire beaucoup plus à ce sujet, je m’étais (pour la première fois de ma vie) trouvé quelqu’un (sur internet), elle fut assez patiente pour attendre que je termine mon long traitement & pour que l’on puisse se voir (on s’est vu en vrai cet été : elle était bien réelle) et puis...plus de nouvelle depuis des mois ! Pas de mots de rupture ou d’adieu, rien ! Plus d’activités sur internet ou à son travail, impossible de joindre ses parents pour avoir de ses nouvelles, j’ai peur de leur demander car je pressens que s’il y a un Dieu qui existe : il a dû la rappeler à lui. :(


      • @ matrix

        Oui, je crains en effet que l’on se dirige de plus en plus vers une indifférence réciproque, une logique de groupes, voire pour ce qui concerne notre sujet, une "guerre des sexes" qui ne serait qu’une des composantes du morcellement de notre société (et de notre nation, au plan politique), de cette "guerre de tous contre tous" qui menace d’être notre suicide collectif. Et il est dommage que de plus en plus de gens s’en fassent les instruments inconsciemment. Mais ça fait plaisir de voir que d’autres, comme vous, sont lucides.
        Ce que je voulais dire c’est que ce que j’appelle la théorie marxiste (ou ses succédanés) ne se limite pas à être descriptive, mais a eu une influence sur les mentalités et notamment sur l’action de l’État, au même titre que les théories individualistes néolibérales. C’est un grand paradoxe qu’il faut encore étudier d’ailleurs, cette alliance pratique objective entre idéologies marxisantes (socialisme, féminisme, etc) et théories néolibérales. Peut-être que le lien se fait dans le soubassement idéologique de ces théories, le matérialisme (historique et de classe pour la "gauche" et utilitariste et individualiste pour la "droite") qui a eu pour objet la destruction de tout ce que notre société comptait de structures "naturelles" (le couple et la famille, et même dans un certain sens l’entreprise, au sens où l’économie est d’abord une activité naturellement humaine nécessaire à la subsistance de chaque être et de ses proches). L’État s’est fait le vecteur de ces idéologies pour mieux assoir son pouvoir (moral, économique et administratif) : au lieu d’accompagner ces logiques naturelles en s’en faisant le garant et le protecteur, il les a étouffées.
        Donc on en vient au "pouvoir d’État". Vous avez raison de dire qu’il est désincarné. Il est en effet dans une logique bureaucratique d’auto-légitimation. Il ne se conçoit plus comme un moyen mais comme une fin. Il n’y a qu’à voir comment la perception de l’impôt est conçue par les élites technocratiques (et j’en connais) pour s’en convaincre. Ce qui compte pour elles ce n’est pas "comment faire au mieux avec la contribution des citoyens" mais "de combien ai-je besoin pour faire ce que je veux". Déjà Max Weber, il y a un siècle, avait théorisé ce changement de légitimation du pouvoir que l’État moderne a entraîné. Sauf que faute d’un véritable pouvoir politique, ce pouvoir administratif n’a plus de prise sur le cours des choses (mondialisation, Europe, etc.). (1/3).


      • @ matrix

        C’est la dégradation de la notion même du politique (comme émanation du corps collectif pour prendre les décisions qui le concernent) qui est aussi responsable de cela. Là aussi la perversion du critère de légitimité est flagrant : transferts illégitimes de souveraineté et irresponsabilité politique structurelle ont privé la décision politique de sa substance et de sa réalité. Pas étonnant que le pouvoir administratif ait pris le dessus. Le pouvoir politique, quant à lui, pour donner encore le change et faire croire à son utilité, a élaboré ces dernières années des techniques de communication de marchands de tapis qui ont ruiné tout le respect que les citoyens avaient pour lui, ainsi que sa rationalité. Les discours politiques se concentrent sur la forme du discours (marketing) ou, pour les plus "fins" d’entre eux, sur du fond purement technique (déviance administrative due à la forte proportion d’énarques en politique).
        Mais j’observe aussi que pour masquer son inconsistance, le pouvoir politique s’est construit une nouvelle fonction légitimante, que j’appelle le pouvoir maternel ou maternisant. Et ça consiste précisément à prendre les citoyens pour des enfants ou des idiots à qui on fait croire que l’État est soit là pour répondre aux différentes revendications de groupe (dans la logique individualiste) soit pour décider à la place des citoyens ce qui est bon pour eux (dans la logique du pouvoir moral, celui qu’aime la gauche, surtout). C’est ainsi que l’on doit se farcir à longueur d’année une Najat Vallaud Belkacem, qui n’a aucune légitimité (sur le plan politique) mais qui nous donne des leçons de morale en permanence, se croyant fondamentalement investie d’une mission purificatrice collective. Ce pouvoir-là est vraiment néfaste, mais au même titre que celui d’un Vincent Peillon, d’une Taubira, ou d’un Valls qui lui, en plus, se sert de son pouvoir de police avec mégalomanie. Ce ne sont que de multiples visages de ce pouvoir absurde.

        Ce que je veux dire c’est que le corollaire de la démocratie est le principe de responsabilité politique. Aujourd’hui, le pouvoir politique s’en moque complètement : comme il est inféodé aux pouvoirs administratif, financier et des lobbys, il ne lui reste plus que la rhétorique de légitimation maternisante et morale vis-à-vis des citoyens. Et cette logique est infiniment perverse, car beaucoup de citoyens ne s’en rendent pas compte (2/3).


      • @ matrix (3/3).

        Une meilleure incarnation du pouvoir serait utile pour mieux l’identifier et en responsabiliser le détenteur. Mais il n’en demeure pas moins que c’est la notion de pouvoir politique qui est à restaurer. La Ve République, par exemple, se caractérise par une personnification du pouvoir d’État dans le président, à tel point que certains ont pu parler de République monarchique. Mais cela a fonctionné avec un De Gaulle qui avait une haute idée du politique (malgré ses défauts). Avec les guignols d’aujourd’hui, le pouvoir est irresponsable donc néfaste et l’idée du politique s’est dégradée parce qu’il ne maîtrise plus les structures du pouvoir. La reine Élisabeth ne maîtrise rien en Angleterre, car elle n’exerce plus ses prérogatives royales. Elle ne sert à rien. Pour Poutine, je suis d’accord, car il est encore dans le modèle rationnel ancien du politique (par sa maîtrise légale des structures du pouvoir). Et ce qui le renforce c’est que la légitimité de son pouvoir est de type "charismatique" (comme disait Max Weber). Mais les hommes exceptionnels sont par définition peu nombreux.
        [Pour Louis XV, il s’agissait d’une légitimité "traditionnelle", assise sur les lois fondamentales du royaume. Son pouvoir n’était donc pas aussi absolu qu’on le croit, justement parce qu’il y avait des ordres (structures) traditionnels qui le dépassaient. Par contre Caligula était vraiment fou. La différence entre les deux est celle qui sépare le pouvoir de la tyrannie].
        Cela dit, au niveau philosophique, moi aussi je suis plutôt monarchiste. Mais je me contenterais très bien d’un Poutine aussi, parce que c’est la dégradation du pouvoir politique qui rend notre démocratie complètement folle.

        Autant dire que, sur le reste aussi, je suis d’accord avec vous, sur la société traditionnelle et l’utilité sociale du mariage arrangé (en France le mariage forcé n’a jamais existé, le consentement a toujours été essentiel), d’ailleurs c’est une des raisons pour lesquelles on avait culturellement plus d’indulgence chez nous qu’en Angleterre pour l’adultère féminin, parce que les femmes ne choisissaient pas forcément leur mari - cela dit le mariage d’amour a toujours existé aussi. Mais bon, une fois qu’on a dit ça, on ne reviendra pas en arrière. Dans la société individualiste d’aujourd’hui, c’est à chaque individu de faire des efforts pour recréer des solidarités et des responsabilités naturelles. Peut-être qu’en cela cette crise aura du bon...
        Bien à vous.


    • C’est quand même contradictoire avec l’idéologie de l’égalité ! Donc le mec qui a une sale gueule et est très timide il n’a légalement pas le droit de baiser ? Je vous fais le pari que cette loi est une première étape vers des bordels qui se feront appeler "clinique du sexe" ou un truc de ce genre, bien encadré par l’état, payant taxes et impôts et dont les prestations seront remboursés en partie par la sécurité sociale...des mecs avec une ordonnance d’un médecin viendront se faire branler par les mains gantées de latex de gonzesses habillées en infirmières détentrice d’un diplôme universitaire en prostitution...et à côté de cela il y aura les réseaux clandestins de prostitution proposant de magnifiques femmes (et accessoirement des petits enfants) hors de prix et non remboursé par la sécu à une clientèle huppée.
      Préparez vous pour bientôt à une propagande d’état sur le thème de la "baise pour tous"...

       

      • « Baiser » comme tu dis, n’est pas un droit !

        Quand à une« clinique du sexe remboursée par la sécu : de l’eau devra couler sous les ponts avent d’opérer la volte face d’on tu parle, puisque le gouvernement vient d’affirmer sa volonté de s’en prendre à la prostitution…la contradiction est seulement avec la GPA et la PMA…marchandisation du corps aussi…

        Mon avis, c’est que le gouvernement veux redorer son blason sur le plan de la morale populaire avec cette mesurette inefficace (sauf en terme de rentrée d’argent) suite à la catastrophe du mariage gai…


      • C’est peut être même une astuce d’interdire la prostitution car c’est l’argument numéro un contre la GPA, si il y a un revirement dans ce domaine on aura compris pourquoi.


    • Je suis consterné devant la bêtise de certains !

      D’accord ! ce n’est surement pas la meilleure façon de luter contre la prostitution !(nouvelle taxe ok…)mais j’espère qu’on est quand même d’accord pour luter contre la marchandisation du corps (mères porteuses, bébés ou prostituées) et cette mesure pourrait bien être efficace ! a condition quelle ne précarise pas plus la prostitution.
      Bien sur on attend toujours que soit donné aux forces de l’ordre les moyens d’éradiquer les réseaux de manière efficace et jusqu’au sommet !

      La misère du désir que vous invoquez tous(plus ou mois) existe belle et bien, mais elle ne donne pas le droit a ceux qui en sont victime d’exploiter un plus miséreux encore… sinon c sans fin !
      avec votre raisonnement vous toléreriez d’un œil intelligent et bienveillant que des prostituées puissent mordre leurs gamins, aient des esclaves ou pourquoi pas sodomisent des écureuils …car : bien sur !« on n’est pas dans le monde de oui-oui » ! il faut bien quelles passent elles aussi leurs frustration de s’être fait baiser 10 fois par jour !...grotesque…

      Être une pute ca doit être un peu plus dur à gérer que de la testostérone, excusez du peu, et pourtant elles sont bien plus dignes que vous…
      Quant à ceux qui ne s’accommodent pas de leurs hormones, vous devriez avoir honte de vos menaces « de comportements très... Incontrôlables »
      Allez vous branler et surtout fermez la à tout jamais ! Bande de matérialistes dégénérés. La main tendue n’est pas adressée au imbéciles qui ne se maitrisent pas !

       

      • Je comprends mieux ton message me concernant. Bon sylvain, tu as l’air d’être un homme...au niveau de testostérone bien bas et tu sembles t’en accommoder exactement comme les féministes t’on demandés de t’en accommoder, c’est bien, c’est bien.

        Place à la réflexion l’ami, quand on a un problème, il faut étudier tous les éléments du problème, on est d’accord ? Quel est le problème ici ?

        _Nous avons d’un coté une misère sexuelle dont tu n’imagines même pas (je suis bien placé pour t’en parler) et même une misère affective chez l’homme.
        _Nous avons de l’autre coté un problème concernant le droit a se prostituer et un problème de réseau proxénète.

        Contrairement a ce que vous, ignorant, croyez, il faut résoudre ce problème en tenant compte de TOUS les éléments du problème, autrement tu ne résoudra pas ton problème.

        L’état pond une loi qui pénalise le client et supprime l’interdiction aux prostitués d’exercer leurs "boulot" et vous vous dites génial ? Vraaaaiiiimmmeeenntt ?

        La logique aurait été d’interdire les prostitués pour que le client ne les trouvent pas dans la rue et réprimander le client en flagrant délit, est ce que ça a été fait ? Non.

        Ensuite tu dis qu’il faut commencer a faire quelque chose, bah oui, ce qui est logique, or ici que va t il se passer ?

        _Il n’ y a pas assez d’effectif de policier qui relégueront ce problème en dernière position (voir qui ne feront rien, certains ont dit un truc dans le genre) ce métier ne va pas s’arrêter de sitot.
        _Si tu ne t’attaques pas aux proxénètes ils continueront d’exploiter ces filles.
        _La prostitution sera caché.
        _Tu ne prends en compte qu’une partie du problème (les prostituées), tu continueras d’avoir des hommes avec des besoins et la prostitution ne s’arrêtera donc jamais.

        Arrêtez de croire que la branlette remplace un vagin ou la présence d’une femme, vous êtes débiles ou quoi ? Et même la branlette a ses limites. Cette loi brasse du vent et quiconque a un temps soit peu pris le temps de réfléchir l’aura compris. Et ça ne lutte en rien contre la traite des êtres humains et t’aurais du le comprendre ça toi qui viens sur ER...

        Toi je veux bien te tendre la main, de façon raide, au niveau du visage tellement tu sembles fier d’être un débile soumis. T’es dans un monde de oui oui mon pote tu peux pas comprendre.

        ps : Pour les menaces blablabla, t’as encore rien compris, on parle pas de la majorité des clients on parle d’un poignée qui sera forcément moins "patiente"


      • Enfin un message censé j’étais en train de désespérer sur ce à quoi peuvent ressembler mes dits "compagnons d’armes"... car dans le cas contraire je préfère être seul que mal accompagné.


      • Décidément t’es un indécrottable toi !

        « Je précise qu’étant consommateur de prostituées je m’assois sur la loi et j’irais si j’en ai besoin »

        Ce dont tu as besoin c de rassembler tes petits neurones et de bien suivre ce qui suit :

        ARRETE IMMEDIATEMENT D’ALLER AU PUTES ! Et oublies la réflexion ! Ce n’est pas pour toi, oublies aussi les femmes pour le moment tu es incompatible avec toute forme humaine !

        Aller aux putes ce n’est pas un besoin, c une envie ! et si tu a envi d’acheter le corps de quelqu’un pour y fourrer ta queue (g envi de vomir) : TU ES UN DELINQUANT SEXUEL !!!

        Et arrête la pleurniche avec la Suède et les féministes !

        Quand à tes autres pseudos arguments, mes autres posts y répondent largement si tu ne les comprends pas hachette toi un cerveau.
        PS, continu de fréquenter E&R et qui sait ? Tu pourrais bien trouver ton salut !Mais pour l’instant : ressaisis toi camarade GLISSE DES QUENELLES AU LIEU DE GLISSER TA QUEUE DANS DES PAUVRES FILLES !


      • Merci françaisconverti, ca fait plaisir.

        Quand à toi l’immonde « noname » !qui confond matérialisme perverse avec la testostérone ! t’a déjà eu ton compte plus haut ( sûr que t’es un détraqué mon gars !)

        Qu’une âme charitable m’arrache la queue sur le champ si mon matérialisme me pousse jusqu’à de tels niveaux de bêtises.


      • Sylvain, évidemment, tu racontes n’importe quoi donc je suis obligé de corriger tous les débiles qui ne comprennent pas de quoi ils parlent et qui donnent leur avis basés sur leur sentiment ou sur ce qu’ils ont retenus des médias. Je fais ce que Soral a fait sur les sionistes et au fil du temps ça a payé. Il y a le même travail à faire surtout auprès de gens comme toi qui ne comprennent pas la situation et le féminisme.

        Moi je t’invite a réanimer ton seul neurone existant pour la suite de notre échange mais ne t’inquiète pas, je passe mon temps a échanger sur le net et même les plus misérables ont bien finis par comprendre alors je me fais aucun soucis pour toi.

        Déjà tu aurais pu avoir la décence de lire : "si je pouvais me passer des prostituées je le ferais", donc encore une fois le problème n’est pas lié à l’homme.

        Aller aux putes ce n’est pas un besoin, c une envie !

        T’as pas trouvé mieux que deux synonymes qui veulent dire la même chose ? Comment tu pourrais savoir ce que c’est si t’as jamais été confronté a ce problème abrutit ? C’est donc que tu fais parti des gens qui donne une opinion sans rien savoir, je me trompe ?

        et si tu a envi d’acheter le corps de quelqu’un pour y fourrer ta queue (g envi de vomir) :

        J’achète pas de corps, d’une, secundo, la prostituée que je vais voir est française, tercio je ne force pas cette personne a coucher avec moi donc t’as qu’a bouffer ton vomi parce que t’as vomi pour rien. T’as envie de vomir pourquoi au fait ? Parce que j’ai une relation sexuelle tarifé ? J’imagine que le porno ne doit pas te faire vomir...Et non je ne vois pas un objet je vois une femme, la seule qui me soit accessible car les autres sont trop casses couilles.

        TU ES UN DELINQUANT SEXUEL !!!

        Wow, fallait la faire celle là et sans me connaitre en plus, tiens la définition de délinquant sexuel pour l’attardé que tu es :

        _Mise en danger du développement de
        mineurs ; Actes d’ordre sexuel avec des
        enfants (me concerne pas)

        _Attentat à la liberté et à l’honneur sexuels.
        Contrainte sexuelle.

        _Viol.

        _Acte d’ordre sexuel commis sur une personne
        incapable de discernement ou de résistance.

        _Exhibitionnisme.

        Rien me concernant, mais tu aurais pu éviter de te ridiculiser si tu connaissais la définition des mots que tu emploies.

        Tu veux qu’on t’arraches la queue ? Mais vu tes propos ça doit faire longtemps que tu t’en as plus.

        Ps : un mec qui voit rien a redire à la suède et au féminisme ?...


      • @ sylvain
        Vous semblez faire partie de ces personnes incapables de réfléchir à une situation générale en dehors de votre cas particulier que vous voudriez universel. Ce qui est très caractéristique des petits "savonarole" qui nous gouvernent.
        Mais ce n’est pas comme cela que vous obtiendrez ce que vous souhaitez. Pour la simple et bonne raison que la prostitution a de tout temps été une activité pour certaines femmes car des hommes sont demandeurs. Et tant qu’il y aura une demande, il y aura de l’offre. Vous comprenez ? Alors si vous êtes pour la castration (réelle ou mentale) des hommes, c’est autre chose, mais dans ce cas, on ne va pas s’entendre non plus.
        Au bout d’un moment, il serait temps que les gens comme vous acceptent de mettre leur idéologie au placard, parce que là il s’agit de porter atteinte à la nature humaine, à ses besoins, à l’énergie vitale de l’homme. Ces idéologies qui prétendent modifier la nature humaine sont tout simplement insupportables et dangereuses, elles portent atteinte à notre intégrité et mènent aux totalitarismes, l’Histoire nous l’enseigne bien.
        Alors si c’est votre ingénuité qui vous fait croire aux futurs bienfaits d’une telle loi, je vous plains aussi. Parce que ce que vous appelez la "marchandisation des corps", c’est la gauche (et la droite sa complice) qui l’a voulue. Cela s’appelle Schengen. En 1990, il y avait 20% de prostituées étrangères en France. Aujourd’hui il y en a 90. Pas besoin d’avoir fait Polytechnique pour comprendre que c’est l’ouverture des frontières qui a fait venir en France tous ces réseaux d’Albanais ou de Moldaves qui exploitent des filles venues de Bulgarie ou du Nigéria. Au passage, comme pour tous les autres secteurs d’activité, cela a détruit la prostitution française (prix cassés, dégradations des conditions de travail). Sans compter qu’autrefois le Français qui allait voir une prostituée pouvait développer une relation autre avec elle (discussions, confidences, etc.) qu’il ne pourra certainement plus avoir aujourd’hui, avec la petite Chinoise. Alors oui, tout ça c’est glauque, mais c’est la dure réalité de la vie, cher Monsieur, surtout quand on a des criminels qui nous gouvernent et qui font n’importe quoi ! Et ce sont eux qui prétendent maintenant rééduquer les hommes après avoir fait tant de dégâts ?
        Au passage (pour doucher votre naïveté) cette loi ne fera rien contre les réseaux. Elle entend même faciliter la régularisation des prostituées étrangères : appel d’air en perspective !


      • @ françaisconverti : à l’islam ?
        @ noname : votre dernière réponse à sylvain m’a fait beaucoup rire. Je vous comprends, et ne comprends pas qu’un autre homme ne soit pas capable de vous comprendre et sorte, par dessus-le marché, des anathèmes aussi absurdes que même une mégère bigote ou une hystérique d’"osez le féminisme" rougiraient d’avoir une pareille recrue !

        Mais, pour votre bien (si vous permettez), ne vous enfermez pas dans un schéma réducteur de la femme (toutes les femmes ne sont pas des pétasses vénales ou des ravagées du féminisme). A moins que vous teniez définitivement trop à votre liberté, mais dans ce cas, assumez-le...


      • Bon ! Je répète (pour toi noname) :
        la loi interdit maintenant les deux parties : proxénètes (comme les dealers)d’un coté, et maintenant les consommateurs(de putes comme de drogue)de l’autre ! rien de plus cohérent ..déjà dit tout ça…
        pour info :je suis très critique envers la féminisation de la société (voulue par des féministes autoproclamé !) mais ca ne me conduit pas à pleurnicher (comme toi et d’autre) quand le gouvernement décide d’envoyer un signal fort à la population (qui est :LA PROSTITUTION C’EST PAS BIEN !) puisque tout ce qui va contre la marchandisation du corps dans mon pays est bon a prendre !
        et ne panique pas !je suis parfaitement conscient que cette loi est insuffisante, qu’elle est seulement destinée à renflouer les caisses et à redorer le blason du PS suite à la catastrophe du mariage gay sur le plan de la morale populaire…
        Ceci dit tu te permets tout de même un superbe :
        - « si je pouvais me passer des prostituées je le ferais »
        mort de rire !!!… tu n’es même pas capable de résister à tes sombres désirs ! tu es totalement soumis à tes envies et a ta lâcheté ! et c’est moi le soumis !? tu es victime de tes désirs et coupable devant tant de choses…
        tu mérite une main tendu ! mais dans la gueule !
        Tu donne des leçons à tout le monde et tu ne sais même pas te servir d’un dictionnaire ! mais d’où sors –tu bon sang ?
        « BESOIN » ET « ENVI » NE SONT PAS SYNONYMES !!
        Et puis :
        - « Attentat à la liberté et à l’honneur sexuels.
        Contrainte sexuelle »
        - « Acte d’ordre sexuel commis sur une personne
        incapable de discernement ou de résistance »
        C’EST EXACTEMENT TON CAS !
        quand tout est contre toi (logos, religion, loi, morale populaire et même le dictionnaire !…)tu continues de t’entêter ! tu es juste comme un drogué auquel on vient d’enlever sa drogue ! en sevrage…tu divagues, tu gesticules dans touts les sens, tu pleurniches ! tu es un cas désespéré ! je t’ai tout mis sous le nez ! tu lis mais tu ne vois pas tu réfléchis mais tu ne comprend pas…
        Tu es un détraqué mon gars ! pas seulement au sujet de tes désirs matérialistes mais surtout de ton entêtement et de ta misogynie !
        En plus t’a déjà eu ton compte plus haut ! Ferme-la à tout jamais !
        PS : merci quand même tu nous auras bien fait rire moi et mes pots mais je considère ton cas comme réglé je ne reviendrais pas dessus.


      • Quand à toi Adrée :
        Retourne dans le trou d’ où tu sors !je n’ai pas eu besoin de toi pour apprendre à « réfléchir à une situation générale en dehors de mon cas particulier que je voudrai universel »…grotesque…
        Pour ta gouverne : la drogue le viol le vol etc (qui sont interdit) sont des fait bien plus ancien que la prostitution (qui ne remonte forcément qu’âpres l’apparition de l’argent !)
        Donc l’ancienneté d’une pratique ne justifie en rien une bienveillance (même passive) à son égard.
        on décide d’une interdiction lorsque la pratique est jugée nocive pour la société(marchandisation du corps en l’occurrence)
        L’interdiction de la prostitution ne constitue en rien une « castration de la nature humaine, de ses besoins, de l’énergie vitale de l’homme »(c du délire)
        C’est juste une ligne de conduite pour les citoyens afin d’éviter à des dégénérés de succomber à leur instincts les plus bas !et de s’adonner à la marchandisation du corps !
        Et : maitriser ses désirs Ce n’est pas prétendre modifier la nature humaine !(tu délire encore !)

        interdire la drogue la prostitution le viol le crime (etc) n’est pas du totalitarisme(c’est un signal positif que les gouvernements envoient aux populations afin d’organiser le mieux possible nos sociétés !) tu prétends lutter contre les abus pratiqués par certains dans notre société(comme les féministes) mais tu n’a pas conscience que le désir de putes fait le bonheur et la richesse d’autres gens bien plus néfastes que des féministes…(et tu prétends élargir ma vision des chose…)…j’ai bien rigolé !….
        Question : ton projet c’est quoi ? que toutes les femmes puissent se monter en auto entreprise pour se libérer des réseaux de proxénètes et enfin concurrencer les prostituées étrangères mois chères du fait de leur statut fiscal avantageux ?............et de grâce ! Évitez aussi vos sarcasme sur : « la dure réalité de la vie, cher Monsieur » parce que si nous écoutions les imbéciles comme vous je connais un paquet de jeunes filles pauvres qui l’auraient, elles ! la vie dure !!!!

        J’ai une solution pour toi et l’autre noname ! Puisque vous avez l’air d’être sur la même longueur d’onde : mettez vous en couple, mariez vous ! avec de la chance vous aurez bientôt le droit d’aller acheter votre gosse en Inde ! lui, vous pourrez l’endoctriner avec votre défense de la prostitution à la place de casser les couilles aux lecteurs E&R(si si j’ai encore des couilles !)
        Allez salut.


      • Andrée, j’ai une autre réponse qui arrive (qui explique ma phrase "beurre et argent du beurre"), j’ai bien compris, en voyant vos messages que vous êtes un peu plus "informé" ou plutôt plus "ouverte" sur ce sujet. (j’ai lu vos réactions après coup)

        Cependant vous faites une grossière erreur encore une fois en pensant qu’un client de prostituée est un matérialiste, un affreux macho qui pense que la femme est un sous être etc. Vous avez bien compris une parti du problème mais il vous reste le dernier mur à franchir en comprenant que quand vous allez voir une prostituée c’est avant tout à cause des femmes (voir les liens de vidéos qui démontrent clairement la réalité de la chose) qui sont devenues trop compliqué et ne vous en déplaise : bien trop vénale ! (vous êtes une femme ? Posez la question naïvement a votre entourage homme, qu’on se marre un peu !!!)

        Je n’ai, a ce jour, jamais eu de relation non tarifé, j’ai 29 ans et je suis - contrairement a ce que vous racontez - quelqu’un réputé pour être sympa, poli, pas trop moche. J’aurais voulu avoir une relation amoureuse stable avec une femme "normale" mais je me suis réveillé un peu tard. Les relations hommes-femmes étaient déjà instable, aujourd’hui d’une c’est dur de trouver une femme et deux, une femme qui soit pas dégénéré par le féminisme ambiant*...

        Ensuite une chose supplémentaire, il se trouve que je m’intéresse au comportement de la femme et au féminisme donc je m’intéresse a des détails qui vous auront échappés comme les couleurs dans la société, les attitudes, la façon de parler des gens (femme en particulier), les tenues vestimentaires, les divorces proche de moi etc, tout ce que vous pensez être des clichés sont vérifiables au quotidien et si ce n’est pas une généralité totale c’est parce que ce qui arrive est récent ! Il existe cependant des pays ou le féminisme s’est installé durement et on peux voir les dégâts qui attendent la France dans le futur.

        Dernière chose, je vous en prie, ne vous cachez pas derrière des discours pré mâché du type : " sale macho", "sale misogyne" "délinquant sexuelle" "sale matérialiste" car sans le savoir vous reprenez le format utilisé dans les médias et par "nos ennemies" qui utilisent eux des mots comme "raciste" "homophobe" etc pour clore toutes discutions. Rien que ça prouve qu’il y a du chemin à faire...

        Dans d’autres articles sur la prostitution j’ai pu avoir des propos "durs" mais proportionnelle aux attaques !


      • Bon ! Je répète (c’est pour toi noname) :
        la loi interdit maintenant les deux parties : proxénètes (comme les dealers)d’un coté, et maintenant les consommateurs(de putes comme de drogue)de l’autre ! rien de plus cohérent ..déjà dit tout ca…
        pour info :je suis très critique envers la féminisation de la société (voulu par des féministes autoproclamées !) mais ca ne me conduit pas à pleurnicher (comme toi et d’autre) quand le gouvernement décide d’envoyer un signal fort à la population (qui est :LA PROSTITUTION C’EST PAS BIEN !) puisque tout ce qui va contre la marchandisation du corps dans mon pays est bon a prendre !
        et ne panique pas !je suis parfaitement conscient que cette loi est insuffisante, qu’elle est seulement destinée à renflouer les caisses et à redorer le blason du PS suite à la catastrophe du mariage gay sur le plan de la morale populaire…
        Ceci dit tu te permets tout de même un superbe :
        - « si je pouvais me passer des prostituées je le ferais »
        mort de rire !!!… tu n’es même pas capable de résister à tes sombres désirs ! tu es totalement soumis à tes envies et à ta lâcheté ! et c’est moi le soumis !? tu es victime de tes désirs et coupable devant tant de choses…
        tu mérite une main tendu ! mais dans la gueule !
        Tu donnes des leçons à tout le monde et tu ne sais même pas te servir d’un dictionnaire ! mais d’où sors –tu bon sang ?
        « BESOIN » ET « ENVIE » NE SONT PAS SYNONYMES !!
        Et puis :
        - « Attentat à la liberté et à l’honneur sexuel.
        Contrainte sexuelle »
        - « Acte d’ordre sexuel commis sur une personne
        incapable de discernement ou de résistance »
        C’EST EXACTEMENT TON CAS !
        quand tout est contre toi (logos, religion, loi, morale populaire et même le dictionnaire !…)tu continues de t’entêter ! tu es juste comme un drogué auquel on vient d’enlever sa drogue ! en sevrage…tu divagues, tu gesticules dans touts les sens, tu pleurniches ! tu es un cas désespéré ! je t’ai tout mis sous le nez ! tu lis mais tu ne vois pas tu réfléchis mais tu ne comprends pas…
        Tu es un détraqué mon gars ! pas seulement au sujet de tes désirs matérialistes mais surtout de ton entêtement et de ta misogynie !
        En plus t’a déjà eu ton compte plus haut ! Ferme-la à tout jamais !
        PS : merci quand même tu nous auras bien fait rire moi et mes potes mais je considère ton cas comme réglé je ne reviendrais pas dessus.


      • Quand à toi Andrée :

        Je n’ai pas eu besoin de toi pour apprendre à « réfléchir à une situation générale en dehors de mon cas particulier que je voudrai universel »…grotesque…

        Pour ta gouverne : la drogue le viol le vol etc (qui sont interdit) sont des fait bien plus ancien que la prostitution (qui ne remonte forcément qu’apres l’apparition de l’argent !)
        Donc l’ancienneté d’une pratique ne justifie en rien une bienveillance (même passive) à son égard. on décide d’une interdiction lorsque la pratique est jugée nocive pour la société(marchandisation du corps en l’occurrence)
        L’interdiction de la prostitution ne constitue en rien une « castration de la nature humaine, de ses besoins, de l’énergie vitale de l’homme »(c du délire)

        C’est juste une ligne de conduite pour les citoyens afin d’éviter à des dégénérés de succomber à leur instincts les plus bas !et de s’adonner à la marchandisation du corps !
        et : maitriser ses désirs Ce n’est pas prétendre modifier la nature humaine !(tu délires encore !)

        interdire la drogue la prostitution le viol le crime (etc) n’est pas du totalitarisme(c’est un signal positif que les gouvernements envoient au populations afin d’organiser le mieux possible nos sociétés !) tu prétends lutter contre les abus pratiqués par certains dans notre société(comme les féministes) mais tu n’a pas conscience que la consommation de prostituées fait le bonheur et la richesse d’autres gens bien plus néfastes que des féministes…(et tu prétends élargir ma vision des choses…)…j’ai bien rigolé !….


      • andrée suite :

        Ce que je nomme « la marchandisation des corps »c’est tout simplement :la « marchandisation des corps » !
        ouvrez un dictionnaire ! ne faites pas comme certains ! rien à voir avec le PS et schengen ! (l’esclavage, la prostitution, la gpa,la pma etc ne sont pas le fait du PS ma ptit dam )revoyez votre Histoire !!!!!!!!!!!!!!!!!

        Ce n’est pas parce que le ps a une très sale histoire à bourlinguer qu’il ne peut strictement rien faire de bien ! Avec votre raisonnement touts les gouvernements de la planète quel qu’ils soient et de tout temps sont à foutre à la poubelle !?et de même pour les êtres humains puisque personne n’est parfait !! …Ressaisissais-vous deux secondes….

        Question : ton projet c’est quoi ? que toutes les femmes puisse se monter en auto entreprise pour se libérer des réseaux de proxénètes et enfin concurrencer les prostituées étrangères mois chères du fait de leur statut fiscal avantageux ?............
        et de grâce ! Évitez aussi vos sarcasme sur : « la dure réalité de la vie, cher Monsieur » parce que si nous écoutions les imbéciles comme vous je connais un paquet de jeunes filles pauvres qui l’auraient, elles ! la vie dure !!!!

        J’ai une solution pour toi et l’autre noname ! Puisque vous avez l’air d’être sur la même longueur d’onde : mettez vous en couple, mariez vous ! avec de la chance vous aurez bientôt le droit d’aller acheter votre gosse en Inde ! lui, vous pourrez l’endoctriner avec votre défense de la prostitution à la place de casser les couilles aux lecteurs E&R(si si j’ai encore des couilles !)
        Allez salut.


      • @ Sylvain,
        Vous confirmez par votre réponse délirante ce que je redoutais, à savoir que vous avez du mal à réfléchir. Et ce n’est pas parce que vous m’enverrez des insultes de charretiers, ponctuées de séries de points d’exclamation, de fautes d’orthographe, de langage sms, que votre raisonnement gagnera en puissance.
        C’est peut-être "élitiste" de vous dire cela de cette manière, mais je n’en ai rien à faire à ce stade car vous avez pris le parti d’être un grossier personnage (alors que mon message était ironique mais argumenté) : j’ai un cv d’études dans toutes les matières concernées (histoire, philosophie et droit) qui est long comme mon bras. Et vous voyez où je mets le curseur. Alors les insultes que vous me lancez me font vraiment pitié.

        Vous confondez tout (drogue, prostitution, viol, GPA). Une femme qui se prostitue ne vend pas son corps, mais un service, qui en soi n’a matériellement rien de distinct des services d’un kiné. Que la prostitution soit considérée comme une activité seulement tolérée (sans statut légal) pour des raisons sociales et morales par l’État c’est autre chose. Pour autant il n’en demeure pas moins que la situation des individus dans cet échange n’est pas la même que celle du viol (crime) où le consentement d’une partie fait défaut. Dans un rapport de prostitution, il y a un échange (service contre argent), ce qu’en droit on appelle un contrat, même si pour le droit positif et les bonnes mœurs, on ne pourra jamais demander à un juge l’exécution de ce contrat. Les deux parties ne peuvent pas être envisagées du point de vue de la discrimination. Les erreurs de droit de cette loi sont juste aberrantes.

        Par ailleurs, je ne sais si cela est dû à vos maigres relations ou à vos faibles lectures, mais sachez que l’humain est complexe. Qu’il y a eu en France des prostituées qui faisaient ce métier avec un certain art, en entretenant une relation particulière avec le client, y compris affective, que vous ne soupçonnez pas. C’est une évidence que la prostitution depuis 20 ans n’a plus rien à voir avec cela, du fait de l’explosion des réseaux mafieux, où les filles ne travaillent pas dans les mêmes conditions et sont forcées par leurs proxénètes. Donc non, les prostituées de la rue st Denis qu’il m’est arrivé de rencontrer et avec qui il m’est même arrivé de discuter n’ont rien à voir. Et je tiens bien évidemment pour responsable la classe politique qui a permis par cette libéralisation des frontières cette situation d’esclavage.


      • @ Sylvain (2).
        Si vous avez un problème (moral, psychologique ou autre) avec l’idée même de prostitution, à savoir qu’une femme ait des rapports sexuels tarifés avec un homme, vous aurez beau trépigner et frapper votre clavier, rien n’y fera. Rien n’empêchera concrètement une femme de se faire rémunérer pour un rapport sexuel. Sachez aussi (je le dis ainsi, désolée si cela vous énerve, mais vous avez l’air de ne pas le savoir !) qu’il y a des femmes qui font cela librement, en dehors de toute structure, soit pour l’argent, soit parce que cela leur procure une excitation particulière. J’ai connu une jeune femme, fille d’un cadre dirigeant d’une très grande entreprise française, qui se livrait à de la prostitution occasionnelle de cette manière, parce que ça lui plaisait, eh oui, ça existe. L’exemple le plus célèbre dans l’Histoire (que vous avez lue) c’est Messaline, femme de l’empereur Claude.
        Bon alors une fois que l’on a dit tout cela est-ce que l’on encourage socialement la prostitution ? Non. Mais moi, personnellement, je préfère que les femmes qui se prostituent librement le fassent dans des structures sûres et accueillantes, plutôt qu’à se les geler sur les boulevards des maréchaux, en proie à toutes sortes de voyous, au premier rang desquels leurs proxénètes. Je n’ai jamais dit que la prostitution était une belle activité, mais qu’elle a toujours existé, sous sa forme libre comme plus contrainte. Qu’elle a aussi une utilité sociale. Qu’une partie des hommes en éprouve le besoin (soit qu’ils ne trouvent pas de femme, soit que la leur ne leur donne plus sur le plan sexuel et même affectif ce qu’ils désirent et ça arrive aussi plus souvent qu’on ne croit) et que le simple fait que l’État vienne dire à ces hommes : "non, vous n’avez pas le droit", alors qu’en face l’offre demeure, c’est, d’après moi une action illégitime de l’État, qui viole la liberté individuelle, qui est moralisatrice et castratrice.

        Mais bon, je ne vous convaincrai pas. Le problème c’est que c’est vous qui voulez contraindre les autres à changer sans les comprendre. Et ce sont des gens comme vous qui exercent une violence morale sur les autres : par la violence symbolique, financière de l’État, que vous soutenez, par la vôtre, celle de vos propos, à l’encontre de personnes que vous jugez à l’emporte-pièce. Et ça ça fait craindre le pire.
        Bonne soirée


      • Pouah sylvain, t’es ce qu’on appel une synthèse, vraiment...

        Pour que la loi soit complète il aurait fallu interdire « les trois partis », c’est la seule chose logique à mes yeux, (je te demanderais pas d’y réfléchir, c’est trop compliquer pourtant vous êtes plusieurs) donc non, la loi n’est pas cohérente.

        Tu dis être critique du féminisme ? T’en es un pur produit plutôt et pour avoir un esprit critique, il faut un cerveau, qui soit en état de marche et le tiens est au mieux en stand by et tu nous offre un beau spectacle à chaque poste. Pourtant tu l’élabores avec tes potes...comme un lâche...

        En tout cas, t’es quand même le seul à comparer une prostituée à de la drogue et à visiblement le répéter sans cesse, ce que je ferais jamais car contrairement a toi il m’est difficile de comparer une substance illicite qui deviens une drogue après y avoir goûté et l’envie d’aller coucher avec une femme qui est un besoin biologique lié directement à ma libido...Au fait, il est l’heure d’aller lire le dictionnaire (tape sur google, c’est ton pote aussi !) et d’apprendre que ces deux mots sont des synonymes (c’est larousse qui le dit).

        Pour le message fort que le gouvernement avec sa loi merdique envoie...tu serais pas un troll du ps finalement ? Le seul message que le gouvernement envoie en supprimant le racolage passif c’est : Nous sommes incapable de pondre une loi cohérente et si tu avais eu la présence d’esprit (mais comme dirait coluche, y "a un esprit" "pour une équipe") de vérifier sur le net tu aurais pu en juger par toi même....Donc tu rêves en croyant que le message est fort et qu’il est bien perçu par la population. Attardé que vous êtes ! Et c’est aussi parce que la loi ne sert à rien que le message ne passe pas..

        « si je pouvais me passer des prostitués je le ferais »

        On sent bien que tu as pisté une attaque gratuite, pourtant tu te vautres systématiquement, comment fais tu ? Cette phrase ne parlait pas de mes pulsions (que je maîtrise, mieux que ta dyslexie ) mais de la réalité des choses, si les femmes étaient moins difficile, je coucherais avec des femmes, j’aurais ptet une petite amie et je n’aurais donc pas a aller voir des prostitués CQFD. Mais c’était trop te demander, même a plusieurs vous n’avez pas su décrypter ça...Y a t il au moins un adulte avec vous ? Vous pouvez connecter vos cerveaux en réseau ? Ça doit être faisable...Autrement vous pouvez toujours vous taire, c’est aussi bien quoi. 1/2


      • J’apporte des précisions encore une fois sur ce que tu comprends pas, on va le faire ensemble, je suis sur qu’on va y arriver ! (même si tu me donnes beaucoup de mal je dois l’admettre)

        « Attentat à la liberté et à l’honneur sexuel. 
        Contrainte sexuelle » Celui qui , notamment en usant de menace ou de violence envers une personne, en exercant sur elle des pressions d’ordre psychique ou en la mettant hors d’état de résister l’aura
        contrainte à subir un acte analogue à l’acte sexuel.

        Zéro violence, zéro menace, d’ailleurs les prostitués refusent quand elles pensent qu’il y a danger (vu par moi même parce qu’elle m’a expliquer qu’elle prenait le client qu’elle veux). Si la prostituée estime que je suis un danger pour elle, elle refusera de prendre mon argent et s’en ira. Si j’outre passe son refus je suis dans de la délinquance pur.

        Ça n’est jamais arrivé (et n’arrivera jamais) donc je ne correspond en rien a cette catégorie.

        « Acte d’ordre sexuel commis sur une personne 
        incapable de discernement ou de résistance » 
        définition exacte indisponible.

        Les prostitués savent très bien ce qu’elles font pour la quasi totalité d’entre elles et comme il n’y a pas de rapport de force il n’y a pas de résistance possible, il y a une barrière économique qui empêche ce rapport de force. Cette aspect du délinquant sexuel se rapproche plus de l’abus de confiance et du viol que d’un client lambda venu coucher avec une prostitué. (Ça en dit long sur ce que vous pensez des prostitués aussi, on voit bien que pour vous ce sont des sous femmes pourtant elles sont plus intelligentes que vous)

        Je ne suis pas concerné.

        C’est mignon de savoir qu’un type, qui lit et écrit ses messages à plusieurs veut me taper, quelque chose me dit que ton groupe réfléchirait à deux fois en me voyant en vrai...mais bon, les lâches de ton espèces ne sont bon qu’a raconter n’importe quoi sur le net et puis on voit bien que t’es dépourvu de couille, j’ai plus aucun doute après lecture de tes commentaires sans fond et sans argument valable.

        Au fait, en parlant de gesticulation, on t’as jamais dit qu’il fallait rester tranquille dans des sables mouvant ? Là tu t’es trop enfoncé, je pourrais rien pour toi.

        conclusion : Une loi obsolète pour que les bobos de ton espèces sentent que ça bouge mais ça ne changera rien et c’est trop bête que t’es pas compris...mais en même temps tu ES trop bête pour comprendre donc bon, qui se ressemble s’assemble. 2/2


      • @ noname
        Je comprends qu’après le tombereau d’insultes déversé par Sylvain, vous n’y voyiez plus très clair. Mais honnêtement je ne les ai nulle part employées ces insultes : ni "délinquant sexuel", ni "sale macho" ni rien de tout cela. Je vous mets au défi de les retrouver dans toute ma prose. Je n’ai jamais dit non plus que sa fréquentation de prostituées fait de l’homme un affreux macho.
        En revanche j’ai employé deux adjectifs : misogyne et matérialiste. Mais là encore, la proximité de mes messages avec ceux de S... me dessert. Car je ne les ai jamais employés pour qualifier votre personne, mais les propos tenus par aguellid au départ et sur l’ensemble, en ce qu’ils exprimaient une opinion générale sur la société.
        Vous allez me trouver chiante, je le sais, mais je tiens à le dire. Parce qu’un des principaux malentendus aujourd’hui c’est que l’on n’arrive plus à communiquer correctement, n’est-ce pas ? Eh bien la maîtrise des mots y est pour quelque chose. J’ai écrit sous l’avant-dernière vidéo de Marion Sigaut à ce sujet, vous pourrez aller voir. Et quel est le résultat de tout cela ? Que les politiques peuvent raconter tout et n’importe quoi, sans que les citoyens n’y comprennent rien, et on endort les gens sur des générations, en les manipulant régulièrement au passage sur quelques sujets essentiels... Plus trivialement, l’autre résultat c’est que l’on ne peut plus rien se dire, sur le mode de l’échange d’idées (certes parfois vif=viril) sans que l’on en vienne à crier à la stigmatisation, ou que ça ne dérape, comme celui dont je tairai le prénom, avec une logorrhée insultante qui peine à dissimuler l’indigence cérébrale.
        Tout ça pour dire qu’en qualifiant le propos général de matérialiste, j’ai bien indiqué que c’était la vision exprimée par plusieurs "ERnautes" de la séduction des femmes qui l’était, c’est-à-dire leur "théorie"et pas leurs personnes. Une vision proche de celle que l’on a généralement de la prostitution. Relisez aguellid, lorsqu’il fait le décompte à la semaine de ce que coûte l’entretien d’une femme ! Ce n’est pas moi qui ai rêvé. Donc oui, je répète, je sais que beaucoup de femmes attendent aussi une certaine sécurité financière pour voir si elles peuvent fonder une famille (c’est, paraît-il même, assez naturel), mais de là à compter tout ce que l’homme leur donne pour juger si oui ou non elles doivent aller "vendre leurs fesses à d’autres", il y a une marge que certains pourraient qualifier de "zone grise", mais quand même.


      • @ noname (suite)

        Je veux bien qu’on tienne ce genre de discours en rigolant entre potes, je ne fais pas la police des paroles. Certains de mes amis tiennent des propos misogynes de ce genre en soirée et ça me fait marrer, car je sais qu’ils ne le sont pas au fond, mais lorsque l’on expose cela comme une vision sérieuse et globale de ce que serait la séduction des Françaises aujourd’hui, je me permets seulement de dire de faire attention. Car on ne peut pas généraliser de cette manière en y croyant vraiment, sinon tous les hommes qui ne trouvent pas (pour l’instant) comme vous risquent de sombrer dans le malheur et le désespoir. Et ce n’est pas simplement pour vous remonter le moral que je vous dis cela. Pas plus que je ne vous traite de misogyne, de quel droit me permettrai-je de juger, sans vous connaître, vos manières de vous comporter dans la vraie vie avec les femmes, qu’elles soient ou non prostituées ?
        Le problème de ces théories globalisantes c’est qu’elles peuvent exercer sur vous les hommes un certain attrait et vous permettre de comprendre plus facilement le monde qui nous entoure mais ce sera toujours extrêmement réducteur et lacunaire et surtout elles vous couperont de la compréhension de l’autre moitié de l’humanité, ce qui n’est pas rien ! Or beaucoup de femmes aussi vivent dans l’insécurité affective ou la solitude (moins que d’hommes, je vous l’accorde), mais quand même, c’est un problème social qui commence à être partagé très sérieusement.
        Le problème de ces théories aussi c’est que les hommes qui s’en imprègnent finissent tôt ou tard par nourrir une amertume que les femmes ressentent et qui peut les faire fuir. On ne séduit jamais avec la tristesse (homme ou femme d’ailleurs), ce n’est qu’avec la construction patiente et solide de la relation qu’on sait qu’on pourra partager peines et chagrins avec l’autre.
        Ce n’est donc pas pour le plaisir de vous critiquer (et encore moins de vous meurtrir, je m’en voudrais) que je vous dis cela, mais parce que je suis consciente qu’il faut faire quelque chose pour redresser la barre, et tout le monde doit y mettre du sien. Par ailleurs, je trouve qu’un avis de femme ne fait jamais de mal par principe aux hommes qui se plaignent de ne pas en fréquenter. Et je sais que la situation est déprimante. Raison pour laquelle il faut arrêter d’écouter ceux qui nous font du mal (les Belkacem, les Valls, les médias il faut les boycotter !) arrêter de ressasser des théories, mais plutôt vivre dans le réel.


      • Andrée > Oh que si j’y vois justement très clair, quand je lis les messages de sylvain (apparemment, ils sont plusieurs...dans sa tête sans doute...) et son compère qui me comparent a DSK ou maintenant a des criminelles de guerre syrien, je comprends qu’il n’y a rien a tirer d’eux. Vous concernant vous avez utilisé deux mots « matérialiste » et « misogyne » qui font parti de la palette de mots utilisés pour neutraliser une discussion. Ce sont des mots qui renvoient au discours pré-maché (que tiens sylvain par exemple) car souvent employés dans le même discours.

        Concernant mes messages qui peuvent paraître misogyne, vous devriez prendre la peine de vérifier d’ou démarre le feu. Ici comme ailleurs les réactions de femmes/feministes sont quasi identique, toujours ce ramassis droit de l’hommiste émotionnel qui fait négation de la réalité. Pourquoi l’homme va voir une prostituée ?Personne ne se posent les questions de fond ; aux yeux des gens l’homme est un gros dégueulasse qui va profiter de la misère humaine...l’homme ne peux jamais être une victime, c’est obligatoirement un dangereux prédateur...

        Un peu comme un juge qui condamnerait quelqu’un à la sentence maximale sans s’intéresser aux circonstances atténuante d’un dossier. Imaginez une qu’une personne n’ayant pas de famille, pas de revenue, délaissé par la société s’adonne à l’escroquerie et que cette personne soit condamné d’office à 5 ans d’emprisonnement et 375 000 € pour 1500 € de fraude...vous trouveriez ça normal ? Moi non, donc je n’admet pas qu’on condamne les hommes comme c’est fait un peu partout sur simple avis sur la question, il y a une réalité que beaucoup ne comprennent pas. Les propos outrancier tenus par des femmes mérite une réponse adapté et donc forcément « misogyne » sur les bords.

        Le litige vous concernant est assez simple, vous avez voulu blaguer et moi j’ai juste dit : « nope, c’est pas lubrifié, ça passera pas ». Vous vous permettez même de me donner un conseil en me disant d’être moins matérialiste et moins misogyne alors qu’on se connaît même pas ! Je l’ai pas rêvé ça, c’est écrit mot pour mot...Je connais des femmes, j’ai toujours fait la différence entre femme et objet et j’ai toujours eu du respect pour les femmes, donc je n’apprécie pas cette blague qui aurait pu passer si on se connaissait mais ce n’est pas le cas.

        Pour le gouvernement, naviguer a vue est un principe fondamentale... 1/2


      • Andrée > Concernant l’aspect vénale des femmes et les clichés...vos amis hommes sont-ils si hypocrite qu’ils refuseraient de vous dire la vérité ? C’est pas sympa de leur part et je vous invite à, non plus poser la question naïvement, mais de façon très sérieuse et au plus grand nombre de mecs possible parce que la réalité est tout autre. A force de croire qu’on peux rentrer dans la tête d’un mec facilement on oublie que la télépathie c’est du domaine de la science fiction et que la mythomanie elle est plutôt du domaine de la science psychiatrique. Les hommes se sont malheureusement adaptés à leur environnement hostile anti homme et s’auto censurent concernant les femmes et çà c’est un homme qui parle régulièrement à d’autres hommes, qu’ils soient célibataires, en couple, marié ou divorcé, qui vous le dit et c’est quelque chose que vous ne pouvez pas savoir en tant que femme (faute d’échange). Et des mecs vous pouvez y aller, j’en connais des tas.

        (me concernant je suis un cas atypique, je ne me sens pas viser par le mec qui ne trouve pas....mais ce serait un peu long à expliquer)

        Pour ce qui est de faire naître une amertume, c’est trop tard, une fois qu’on voit le monde de cette façon, c’est comme découvrir que toutes les émissions TV sont orientées, on ne voit plus le monde pareil, quand on se renseigne sur les femmes et leur fonctionnement, difficile de revenir en arrière et forcément la moindre loi est vu comme une agression légitime car castratrice (cette loi en est un belle exemple) alors bien évidemment je ne vais pas en mourir et je n’ai pas encore décidé de savoir si j’allais profiter de ce système absurde et faire comme tout le monde (faire un gosse a une inconnue histoire d’avoir de la descendance et profiter des gamines de 18 ans de temps en temps qui seront suffisamment dégénérée quand j’en aurais 50...) mais je maintiens ces clichés et il faudra se lever tôt pour me prouver le contraire.

        Ne tiens qu’a vous de vérifier ce que je dis mais la gifle qu’on se prend est équivalente à la gifle qu’on prend quand on sait tout sur les sionistes...C’est pas pour rien qu’ils utilisent la femme et les gays pour leurs plans.

        Votre avis est plus que bienvenue même si j’ai l’air « rustre » avec vous, je défends depuis quelques temps « mon genre » et je ne ferais plus de cadeau aux femmes. Ne m’en voulez donc pas si je défends "mon steak" et pas celui des femmes qui sont elles aussi victime du système...mais mieux aidés aussi. 2/2


      • @ andrée(1) allez, accroche toi bien c’est la dernière !

        Vous avez peut être lu plus de bouquins que moi, et c’est tout à votre honneur ; et veuillez pardonner mes fautes d’orthographe, aussi mes emportements, mais je n’ai fait que réagir à votre arrogance et vos tentatives de discréditer espièglement mon discernement.

        Ceci dit votre cv long comme le bras et toute votre culture, dont vous faite vaniteusement l’étalage, ne vous ont pas empêchée de m’attribuer des propos qui ne sont pas les miens, et de mal comprendre ceux que j’exprime clairement. D’autant plus que jusqu’à présent vous avez été incapable de démonter le moindre de mes arguments.
        Ce qui prouve bien que vos attaques systématiques sur ma capacité de réflexion sont fantaisistes et servent sans doutes à dissimuler le fait que vous vous sentiez en porte à faut sur ce plan.

        Pour ma part, j’ai disqualifié de manière argumenté tous les vôtres, et me suis même payer le luxe d’interpréter de manière implacable votre façon de penser…comme là :

        « Question : ton projet c’est quoi ? que toutes les femmes puissent se monter en auto entreprise pour se libérer des réseaux de proxénètes et enfin concurrencer les prostituées étrangères, mois chères, du fait de leur statut fiscal avantageux ?

        Qui est un très bon résumé de tout le bla bla que vous avez fait suivre :

        « La prostitution c’est comme la kiné : un échange de services contre de l’argent comme un autre (avec consentement des deux parties) ; et « des prostituées qui faisaient ce métier avec un certain art. C’est une évidence que la prostitution depuis 20 ans n’a plus rien à voir avec cela, du fait de l’explosion des réseaux mafieux, où les filles sont forcées par leurs proxénètes » et « Cela s’appelle Schengen. En 1990, il y avait 20% de prostituées étrangères en France. Aujourd’hui il y en a 90. »et « je préfère que les femmes qui se prostituent librement le fassent dans des structures sûres et accueillantes, plutôt qu’à se les geler sur les boulevards »

        Vous êtes donc clairement pour la légalisation des maisons closes et la liberté de disposer librement de leurs corps pour les prostituées indépendantes… comme Pierre Bergé … c’est chaud quand même !


      • Andrée (2)

        Quand à votre affirmation : « Vous confondez tout (drogue, prostitution, viol, GPA) »

        Je vais vous éclaircir les idées (je suis pourtant limpide dans mon précédant commentaire) :

        On peut considérer qu’il y a contra pour la prostitution, la drogue et la GPA mais pas pour le viol, vous ne m’apprenez rien, j’ai moi-même fait du droit

        Mais à l’inverse de vous, je ne classe pas ces actions(interdites) en fonction :
        - leurs anciennetés,
        - et d’un point de vu légal (par une comparaison de celle-ci avec un échanges banal).
        pour légitimer la prostitution, ce qui n’a pas de sens.

        Pour l’argument sur l’ancienneté : (bien que je n’ai jamais nié le fait qu’elle existe depuis très longtemps) ; vous avez déjà été disqualifiée plus haut. Rappel :

        « la drogue le viol le vol le meurtre etc. (qui sont interdit) sont des fait bien plus ancien que la prostitution (qui ne remonte forcément qu’après l’apparition de l’argent !)
        Donc l’ancienneté d’une pratique ne justifie en rien une bienveillance (même passive) à son égard »

        et pour l’argument sur la légalité de l’échange (service contre argent)que vous tentez désespérément :

        Je ne suis pas d’accord avec vous sur ce sujet (ce qui me permet de qualifier noname de délinquant) car pour moi il n’y a pas consentement éclairé (sauf pour les nymphomanes qui sont une infime minorité). De plus dans tous les cas, elles sont soumises à d’innombrables contraintes…
        Et de toute façon la loi me donne dorénavant définitivement raison au sujet de la légalité.

        Mais mon propos n’avez rien a voir avec la légalité(vous me répondez complètement à coté), mais concernait l’introduction(ou pas)de l’exploitation sexuelle dans notre société.

        En effet, ce qui me choque dans la prostitution : c’est d’échanger de l’argent contre autre chose que de la force de travail(ou service) ! mais d’échanger contre un service sexuel !
        puisque pour moi les rapports sexuel ne doivent jamais être soumis a la loi du marché !(tabou millénaire qui est inclus dans, ce que tout le monde appelle : « la marchandisation du corps » !)

        Ca va vous suivez toujours ?c’était pourtant limpide plus haut mais bon…

        je suis donc ravi que le signal du gouvernement aille dans le sens de la vertu et non de la marchandisation du corps.
        Il n’y a que l’immonde Pierre Bergé pour considérer que la prostitution est un travail comme un autre ! et vous visiblement…


      • Andrée(3)

        Quand à mes soi-disant lacunes sur l’art de la prostitution d’autre fois et les histoires anecdotiques de quelques nymphomanes, laissez-moi rire ! Je ne réponds même pas…
        d’autant plus que l’art et la nymphomanie n’enlève rien au problème de l’exploitation sexuelle qui se pose avec la prostitution.

        Puis s’en suit un superbe : « Rien n’empêchera concrètement une femme de se faire rémunérer pour un rapport sexuel. »

        Un pur concentré de bêtise… solution : la loi, un travail efficace de police, une forte diminution le la pauvreté(ou des aides sociales efficaces pour les femmes en difficultés) la fin de la gratuité du porno...etc etc etc.

        Mais rassurez vous je ne suis pas un idiot ! Je sais que l’interdiction de la prostitution ne la supprime pas ; pas plus que l’interdiction du meurtre ne supprime le meurtre ! Et, comme clairement expliqué plus haut, mon propos est de dire :

        « C’est juste une ligne de conduite (qui n’est pas une castration délirante) pour les citoyens afin d’éviter à des dégénérés de succomber à leur instincts les plus bas !et de s’adonner à la marchandisation du corps ! »
        vous tournez en rond et me forcez une fois de plus à me répéter…

        Quand à votre : « une fois que l’on a dit tout cela est-ce que l’on encourage socialement la prostitution ? »

        Évidemment oui ! puisque vous en parlez sans jamais véritablement en expliquer le danger !
        mais le reproche que je vous fait est surtout de ne pas la combattre (vous le pourriez tout a fait, même en blablatant de vos lectures sur l’art de la prostitution et la nymphomanie, si ca vous chante..)

        Au sujet de « son utilité sociale » que je qualifie plutôt de « fonction sociale » (qui est un vrai sujet, enfin !!!), je suis tout à fait d’accord !

        En revanche, cette fonction sociale ne peut avoir de logique que dans le cadre de la transgression, ce qui implique au préalable son interdiction…
        Mais discutions qu’il serait trop long d’entreprendre avec vous en raison de votre vitesse de compréhension et de vos bla bla insupportables façon Pierre Bergé.


      • Andrée(4)

        Et quand à votre : « le simple fait que l’État vienne dire à ces hommes : "non, vous n’avez pas le droit", alors qu’en face l’offre demeure, c’est, d’après moi une action illégitime de l’État »

        Voila enfin un argument sensé, qui (une fois de plus) me fais vous renvoyé à un de mes post plus haut :

        « D’accord ! ce n’est surement pas la meilleure façon de luter contre la prostitution. Bien sûr, on attend toujours que soit donné aux forces de l’ordre les moyens d’éradiquer les réseaux de manière efficace »
        Je ne vous ai pas attendu pour être convaincu à ce propos.

        De plus, si vous aviez compris ce que vous aviez lu plus haut, vous vous seriez évité cette incohérence diffamante de plus à mon encontre :

        « Mais bon, je ne vous convaincrai pas. Le problème c’est que c’est vous qui voulez contraindre les autres à changer sans les comprendre. Et ce sont des gens comme vous qui exercent une violence morale sur les autres : par la violence symbolique, financière de l’État, que vous soutenez, par la vôtre, celle de vos propos, à l’encontre de personnes que vous jugez à l’emporte-pièce

        Car ce sont les gents comme vous et Pierre Bergé qui exercez la fameuse violence sur la société. Violence du capitalisme talmudique intégral contre morale Helleno-Chrétienne...ou modernisme contre tradition...etc.

        Et la violence verbale d’on je fais preuve à votre égard n’est qu’une réaction proportionnée à l’incroyable arrogance ajouté à VOTRE façon de me juger à l’emporte pièce. Trop drôle…

        « Et vous voyez où je mets le curseur » mettez le à fond le curseur car vous n’arrivez même pas à suivre les démonstrations enfantines que je vous délivre. Relisez relisez relisez ! jusqu’à ce que ça rentre !

        J’ai bien peur que tout ceci ne fut qu’une pitoyable perte de temps…

        Je vous laisse approfondir seule la question de la « fonction sociale » dans la transgression…sans grand espoir…

        C’est le dernier message de ma part qui vous sera adressé
        Je vous souhaite désespérément bon courage.


      • @noname, je vous réponds, comme la 2e partie de votre message est publiée, afin que vous ne me "reprochiez" pas de l’avoir fait sans avoir attendu de vous lire en entier.
        Cela n’enlève rien à ce que je viens d’écrire avant, et que j’ai posté en bas de l’article, pour plus de simplicité.

        Vraisemblablement, vous confirmez ce que je craignais et à quoi j’avais fait allusion dans un de mes premiers messages, quand j’avais fini en disant "A moins que vous ne teniez définitivement trop à votre liberté, auquel cas, assumez-le". C’était en effet la deuxième hypothèse. Vous reprochez en substance aux femmes de ne pas être des hommes et/ou de ne pas être comme vous aimeriez qu’elles soient, en croyant que c’est la situation d’aujourd’hui, la transformation du monde et les discours ambiants qui en sont responsables. Je suis bien obligée de vous dire dans ce cas que c’est aussi la nature qui veut ça, et que l’on n’y pourra jamais rien. Tout n’est pas social.
        Vous affirmez que votre vision des choses est inébranlable, que rien ne pourra la changer. Cela s’appelle du cynisme résigné. C’est votre liberté, et je la respecte. Mais dans ce cas, assumez-le, sans venir tenir des discours malheureux, victimaires, ou offensés. Cela m’aurait évité de répondre sur tous ces points, en vous donnant des "avis" dont en réalité vous n’avez que faire...

        Vous m’interpellez sur mes fréquentations. Il se trouve en effet que je n’ai que très peu d’amies. Deux sont en tout point à l’opposé de la caricature que vous croyez universelle. La troisième y correspond davantage, pour l’irrationalité seulement, car pour le reste elle n’est pas féministe et aime les machos, et n’est pas du tout vénale (ses parents sont millionnaires et d’une des plus anciennes familles d’Europe, elle ne manque de rien et se fiche de l’argent). Elle veut juste un homme qui la protège et lui donne de l’affection et dit ne trouver que des goujats. Je n’en ai pas d’autres. Tous mes autres amis sont des hommes et Dieu sait si je discute de cela avec eux. Certains tiennent des propos misogynes, mais savent faire la part des choses. C’est cela aussi le meilleur moyen d’en être détaché, de prendre du recul. Car ce que j’ai de commun avec ces amis, c’est que tout en étant désabusée (je ne me fais pas d’illusion sur les humains en général, je sais qu’il y a une part de culture, beaucoup de nature et partout des situations complexes), j’aime la vie et pas les théories toutes faites. Et c’est tout ce qui compte à mes yeux.


      • @ Sylvain.
        Cela fait toujours plaisir quand l’outrance laisse place à l’argumentation apaisée. Comme quoi ma provocation initiale (ironique mais pas irrespectueuse) n’aura pas servi à rien.
        Je n’ai jamais tiré parti de l’ancienneté de la prostitution pour la justifier moralement. Je ne tire pas d’un fait un droit ou une valeur (cf loi de Hume). Ma vision des choses (vous êtes libre de ne pas la partager) est de la considérer comme une activité librement consentie, depuis toujours, entre des hommes et des femmes. Quand vous dites que ce n’est pas vrai, sous prétexte que c’est une activité qui n’a pu naître qu’après la naissance de la monnaie, je vous réponds : avant la monnaie, il y avait le troc.
        Votre appréciation, et celle de ceux qui ont prôné cette loi, se fonde sur l’idée que la femme qui se prostitue n’est jamais libre de le faire, qu’elle est toujours victime d’une violence. Je ne suis pas d’accord, mais ça ne fait pas de moi une sotte pour autant. Je ne suis pas d’accord avec l’idée qu’il faille considérer qu’une femme est un être faible qui a besoin que l’on choisisse son bien à sa place. Même quand beaucoup des femmes qui se prostituent le font pour un besoin d’argent (je sais pertinemment que la nymphomanie représente une part infime des cas !), il va de soi que ce n’est pas anodin de se prostituer, pour autant elles ont toujours le choix de faire ça ou autre chose. Le besoin cruel d’argent n’entraîne pas nécessairement le choix de se prostituer. Avancer l’argument, de manière générale et absolue, d’une violence morale ou sociale est fallacieux, car cela revient à nier la liberté des êtres de se déterminer.
        Il n’en demeure pas moins que le proxénétisme est une insupportable violence contre laquelle il faut lutter. Mais les moyens légaux et répressifs existent déjà, c’est la volonté qui manque. Et cela peut paraître cruel ce que je vais dire, mais malheureusement cette volonté manque aussi aux victimes du proxénétisme.
        Cette loi est mauvaise, selon moi, car elle nie la liberté humaine et prétend modifier les comportements et les désirs des hommes. C’est une des pires violences qui existent, car elle s’attaque donc à la nature de l’homme.
        La comparaison que vous faites avec la GPA est le seul argument que j’accepte. A cela près que la GPA revient à se séparer d’un enfant (un autre être) que la femme a porté. C’est faire d’un être vivant un objet de commerce. Et c’est inacceptable. Une prostituée ne vendra jamais qu’un service...
        Bonne continuation.


      • Vous répondez toujours à coté ou quoi !?

        « Je ne suis pas d’accord avec l’idée qu’il faille considérer qu’une femme est un être faible qui a besoin que l’on choisisse son bien à sa place »

        Moi non plus !et je ne sais pas ce qu’il vous permet de croire que je le pense (et je ne veux pas le savoir)

        Mon propos n’est pas de dire que l’on doit interdire la prostitution car il n’y a pas consentement libre et éclairé des deux partis…même si je le pense et que la loi me donne raison…

        Moi je dis : la prostitution soumet le rapport sexuel à la loi du marché et en cela elle n’est pas un service comme un autre ! Mais une extension capitaliste du marché, sur le domaine du sacré ! Donc interdiction !
        Et il n’y a pas de castration délirante, de je ne sais quoi, la dedans !

        Effectivement la gpa c’est horrible (traite d’enfant) mais vous devez ignoré que la grande majorité des prostitués de la planète est issue de la traite de jeunes filles ! Mais là, pour la prostitution, l’horreur ne vous saute pas aux yeux !
        Et contrairement à ce que vous pensez, la répression n’existe pas ! La brigade de répression du proxénétisme (BRP) ne compte qu’une insignifiante poigné d’effectifs par rapport au problème.

        Pour moi, le sexe et l’enfant relèvent du sacré, quand pour d’autres, ils relèvent du marché.

        Ce qui vous place DEFINITIVEMENT du coté de Pierre Bergé et consorts (par votre « Une prostituée ne vendra jamais qu’un service... »)

        Nous n’avons plus rien à nous dire

        Salutations.


      • Andrée : Trop tard, vous inscrirez ça dans la liste de bourde que vous avez provoqué et que vous me reprocherez certainement, je commence à en avoir l’habitude.

        Il ne vous aura pas échappé que n’étant pas GAY je ne souhaite pas que les femmes soient des hommes, pourquoi d’ailleurs aller vers une vulgaire copie quand on peux avoir l’originale ? Et je sais très bien que tout le monde est différent, ce sont les féministes qui pensent que tout se vaut et que tout est égal, je ne suis pas concerné par cette équation qui se dément facilement. Les discours sont véhiculés par nos propos, ils le sont par l’intermédiaire d’internet, de l’école (voir le dernier article de farida et surtout lisez les pdf qui en disent long sur comment on change la mentalité des gens), par les médias, par des événements, les films, la musique, les couleurs etc (renseignez vous sur les sociétés matriarcales) et je maintiens donc que la nature a fait quelque chose et que des gens mal intentionné s’appliquent par l"intermédiaire des supports énoncés a lachanger. C’est une réalité. Ce n’est pas pour rien que les fourest et les belkacem ou les femen sont en première ligne.

        Ma vision n’est pas divine, elle s appuie sur ce que j’ai lu, en plus de ce que j’ai constaté si je vous dit que quand vous lâchez un objet il tombe au sol, c’est faux ? si je vous dit que c’est plus dur pour un mec de trouver une femme pour une relation sexuelle, c’est faux ? (voir le lien dans les commentaires vers la chaîne youtube), le problème ici c’est que je suis certainement le seul a faire des recherches sur le féminisme et a faire des observation quotidienne depuis 10 ans maintenant, en plus de dialoguer régulièrement sur internet avec des intervenants tous différent les uns des autres. Mais peut être avez vous fait de même ? J’ai aussi lu des articles très sérieux et très long (40 pages + ?) alors je veux bien qu’on me dise que j’ai tord mais que de la part de quelqu’un qui a fait plus de recherche que moi.

        Et je devrais, bientôt proposer un site complet avec divers test réel pour prouver ce que je dis, vidéo à l’appui. Comme le projet est volumineux il prendra néanmoins du temps a voir le jour. C’est ptet la différence avec vous autres.

        Si vous n’avez que deux amies, alors je vous bas sur le nombre...si votre ami millionnaire recherche une protection c’est parce qu’elle a déjà l’argent, qui est venu au fil du temps parasiter le pouvoir par la force.

        J’aime la réalité, le reste ne m’importe peu.



    • Cette décision place la France dans les pas de la Suède ou de la Norvège



      Prochaine étape : interdiction aux hommes de pisser debout ?


    • Je ne suis pas pour la prostitution mais cette loi je la trouve un peu bizarre.
      Pourquoi ne pas interdire directement la prostitution, pourquoi viser le client ?
      Cette loi, bien évidemment, est destinée au peuple mais pas à l’élite qui, elle, continuera à tout se permettre.

       

      • Je te rappelle que la prostitution est déjà interdite et même lourdement sanctionnée. Plus précisément l’organisation de la prostitution (proxénétisme) puisque les prostituées sont considérées comme victimes et quelle ont aussi le droit de disposer de leur corps librement (droitdel’hommisme intégral..)(en contradiction avec l’interdiction de se trimbaler à poil ou de taper sur quelqu’un puisqu’il s’agit aussi de disposer librement de son corps…)

        Mais la liberté aura toujours des limites : que ces limites soient droitdel’hommistes, religieuses, naturelles maçonniques traditionnelles ou autres la liberté totale est une escroquerie

        Donc : puisque prostitution =marchandisation du corps=pas bien pour la société
        ca entraine : l’interdiction du proxénétisme !

        Faisons alors l’analogie avec le trafic de drogue qui lui aussi est interdit (au cas ou tu ne saurais pas non plus) le gouvernement interdit et pénalise aussi bien les dealers(ou proxénètes par analogie) que les consommateurs (clients de prostituées)
        La drogue (la prostituée) quand à elle, n’est qu’un outil de travail, et n’a donc aucune raison d’être sanctionnée, elle est simplement retiré de la circulation…logique je vois pas ou est le problème…

        Quand au « passe droit » de l’élite je suis bien d’accord avec toi…une honte…mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain…


    • Vous faites pas choppé en allant voire les dames de joies
      vous risquez d’être à découvert
      vu le prix de l’amende

      1500 euros pour un type qui va tiré un coup
      alors que certain détourne des millions et sont en train de donné des leçons à tout le monde
      je pensait pas qu’un jour on tomberais si bas
      je peut comprendre ceux qui quitte la France tellement ce pays ressemble à une dictature

      et les Femmes qui vont aux GIGOLO elles risque quoi au faite ?

       


      • et les Femmes qui vont aux GIGOLO elles risque quoi au faite  ?



        Rien du tout. Au nom de l’émancipation, de la liberté de claquer leur fric, de la revanche des femmes contre les hommes, etc.

        C’est toujours à sens unique, contre les hommes (pauvres).


      • les Femmes qui vont aux GIGOLO elles risque quoi au faite ?

        C’est là qu’on comprends mieux l’écart entre le besoin des hommes et celui des femmes, (pour l’instant) elles ne font appellent que très peu aux services de ce genre si ce n’est pour essayer, les femmes se content généralement de strip tease (mon avis est que la proportion de femmes qui vont voir des hommes faire un stip tease doit être équivalent au nombre d’hommes allant voir des prostitués) et c’est pas condamné par la loi.

        Autrement dit, tu verras jamais un mec attendre une femme au coin de la rue, sauf si c’est un gay qui attends des...hommes... Les femmes feront appelle a des services d’escortes boy mais soit dit en passant, elles n’ont pas besoin de passer par là pour choper un mec, quelque soit l’age !

        Donc elles risquent pas de se faire prendre.

        Ps : Voir ces vidéos sur youtube, sur la chaîne whatever qui fait des "expériences sociales" ou une fille demande a des mecs si ils veulent coucher avec elle et l’inverse, un mec qui demande a des filles si elles veulent coucher avec lui. Résultat sans faille visible qui prouve ce que je dis. (Intéressant de voir comment elles sont habillés aussi)


    • Les memes qui font les lois,et ses les memes qui se tapent des putes de lux.


    • Il suffit comme les politiques alsatiens signataires de cette prohibition hypocrite, d’avoir la possibilité d’aller en Allemagne en "FKK club" : Propre, accueillant, à la portée de toutes les bourses comme l’indique leurs sites.
      La prohibition française va encourager le tourisme en Allemagne qui reste un pays dénigré par nos élites pour quelques fortes raisons que voici :
      A quelques km de la France, Vous pourrez rouler aux limites de votre véhicule à 240km/h sur l’Autobahn, boire un demi-litre de bière pour le prix d’un demi en France, manger dans de pittoresques restaurants de succulents plats moitié prix, acheter des cigarettes 20% moins cher. N’oubliez pas non plus d’acheter votre lessive comme l’a montré un secretaire d’état (http://lci.tf1.fr/economie/consomma...). Allez aussi vous détendre dans les thermes avec sauna naturiste mixte (http://www.thermen-deutschland.de/i...). En plus vous serez partout surpris par la propreté des toilettes et l’absence de police.
      Les Allemands disaient " vivre comme Dieu en France " pour évoquer la belle vie. On a l’impression que Dieu a émigré depuis lors de l’autre coté du Rhin. Auf Wiedersehen !


    • CLIENT tu es désormais un délinquant : pour cesser de l’etre tu as plusieurs solutions : 1)te les couper, ou aller voir ton pharmacien pour qu’il te vende des cachets anti-bandaison 2)cesser d’etre un client pour devenir uniquement un BRANLEUR devant ton ordi 3)cesser d’etre un client pour devenir un pédé ou un enculé . Bref on te demande de cesser d’etre un HOMME pour te contenter d’etre un MARI . C’est notre sainte mère l’Eglise qui doit etre contente...

       

      • Rien à voir ! Un homme n’est pas obligé d’aller aux putes pour être un mâle. Il peut l’être plus « proprement » et avoir des maîtresses régulières.

        Je pense que cette loi est évidemment hypocrite ; toutefois, il ne faut pas non plus exagérer et chanter les louanges de la prostitution. Quand je pense que ce sont des femmes usées et des travelos déformés qui bourlinguent au Bois-de-Boulogne, je ne sais pas pourquoi ça leur donne envie ? Payer pour du sexe ce n’est pas très glorieux nous ne sommes plus au XIXième siècle où les structures sociales étaient rigides et où les hommes étaient obligés d’aller faire leur éducation sexuelle dans les maisons closes avant de choisir le mariage bourgeois.


    • CHAMFORT : " Les femmes font avec les hommes une guerre où ceux-ci ont un grand avantage, parce qu’ils ont les FILLES de leur coté " . On veut que cela ne soit plus vrai aujourd’hui .

       

    • "mon ennemi c’est la finance" ...
      on a eu les salles de shoot,
      puis le mariage des pedes,
      et maintenant la protection des proxenetes et des putes.
      Les traitres seront jugés par le tribunal de l’histoire.


    • Cette loi n’aurait jamais été votée si DSK avait été élu président de la République comme c’était prévu par le système !?


    • D’un autre côté, aller aux putes, en France, il faut vouloir...c’est tellement triste, sale, et elles sont nulles en plus.


    • Ces lois de gauche sont super !
      Mariage gay : 6 à 8% de plus pour MLP !
      écotaxe : j’espère autant pour MLP (et peut-être même plus) !
      Les amateurs de prostituées et ces dames (messieurs aussi) devraient marquer leurs mécontentements en votant opposition, donc MLP !
      (Et tous les ratés : taxation de l’épargne qui est juste reportée mais qui n’est pas oublié par les épargnants inquiets !)
      Cette gauche est désastreuse mais formidable !

       

      • Oui c’est définitif, le gauche m’a tellement cassé les couilles et de l’autre coté l’ump nous prends clairement pour des cons avec une opposition absente.

        Donc pour la première fois de ma vie je vais lever mon cul et aller voter FN, je n’aime pas spécialement ce parti mais je veux absolument voir autre chose que cette mascarade.

        Les mecs auront réussi a me contraindre à voter et à voter pour un parti que j’imaginais jamais voter, de mon point de vue c’est tout bonnement hallucinant.


      • Si voter MLP c’est être pour la prostitution alors finalement la gauche n’est peut être pas si mauvaise à mes yeux...

        Arrêter de justifiez tout ce qui vous arrange avec n’importe quel prétexte...


      • @françaisconverti,
        Cher ami, chacun a son point de révolte (sa flèche dans le cul) qui permet de prendre conscience.
        Je suis un ancien militant PS (avant 1981 et après.) qui a un moment a compris que la gauche était en fait fasciste.
        (Cheminement personnel.)
        De là, je me suis tourné vers le FN en réaction (parce que la gauche avait peur du FN) puis en me renseignant, lentement, par conviction j’ai voté FN.
        Quand j’étais militant PS, je croyais fermement à toutes les mêmes calomnies déversées aujourd’hui.
        Et donc, il est bien possible que pour un fait mineur, des gens, comme moi (car c’était un fait mineur), subitement prennent conscience qu’en fait, la gauche (mais la droite aussi) se moque d’eux !
        Cordialement.


      • Francaisconverti : Encore un type à la ramasse, si je pouvais me passer de payer chaque fois 50 € à 250 € pour avoir quelque chose de gratuit, je serais contre la prostitution mais c’est pas le cas (voir les vidéos que j’ai mis plus haut). Ceux qui sont contre la prostitution n’y connaissent strictement rien et font ce qu’ils reprochent aux gens qui n’adhèrent pas aux "idées d’er" sur les sionistes. J’ai conscience qu’il y a un énorme travaille sur ça et sur le féminisme tant vous êtes à la ramasse complet.

        Pour ce problème, on a pas besoin que monsieur tout le monde nous raconte sa vie ou nous donne son opinion bien bien bien formaté par le système, on a besoin que les principaux intéressés, les prostituées et les clients, s’expriment en premier et que les politiciens tranchent de façon impartiale/trouve une solution "unisexe".

        On nous annonce que 90% des femmes sont des personnes en situation irrégulière...Cherchez l’erreur.

        Encore une fois, il y a deux volets sur cette loi et vous êtes priés d’aller tout lire, cette loi est tout simplement anti-homme et ne sert à rien dans les faits.

        Et c’est parce que les lois sont faites en ne prenant pas compte des besoins de tout le monde que j’irais voter pour un parti qui fera chier l’umps a défaut d’être un bon parti. Même si le FN conserve cette loi je m’en fiche (de toutes façons je continuerais à aller les voir), on aura plus les autres merde au pouvoir. C’est tout ce qui m’intéresse.


      • @noname :

        C’est toi qui est à la ramasse, perdu dans le suivi de tes plus veines passions, bien sûre que la loi est perverse et qu’elle ne résous rien, une loi censée serait de réellement interdire les prostitués et combattre les réseaux qui l’organise depuis en haut (et vote cette loi paradoxalement), enfin non ce n’est pas paradoxal c’est dans une logique féministe antéchristique encore une fois. Ecoute je ne vais pas te cité les sources de mes pensées car chaque fois que je cite des verset coranique à l’appui mon commentaire ne passe pas. Mais je suis à la foi contre ce genre de féminisme mais pour moi cela ne justifie absolument pas tous les commentaires que j’ai lu comme le tiens qui vont jusqu’à justifier la prostitution sous prétexte de misère affective ou sexuel... comme ta répondu sylvain plus haut, tu es juste victime de ta démence matérialiste dégénéré... et j’avais écrit un message qui n’est pas passé avec un verset disant qu’on ne peut pas changer (révolte, révolution, lutter contre le système) avant de changer soi même et ses plus profonds défaut (en occurrence pour tout cas, absence de contrôle sur tes passions exploitant la misère sociale symbolisant une absence de spiritualité et de repères moraux caractérisé... ). Si j’écris c’est car j’aimerais que cela change, je te veux donc du bien.


      • J’aime pas en arriver là mais c’est quand même un religieux qui me critique...critique probablement basé sur une croyance religieuse..donc excuse moi mais non je ne suis pas à la ramasse...

        Mais le plus drôle c’est que la moitié du message que tu as écris va dans mon sens en disant exactement ce que je dit : la loi est malsaine et il aurait du y avoir une interdiction englobant les deux partis...Merde, d’un coté tu dis que je suis un fou furieux de l’autre tu dis exactement la même chose que moi...

        Maintenant si tu savais lire et si toi et ton ami de toujours avaient pris le soin de lire attentivement ce que j’ai écris plusieurs fois tu aurais vu que j’aurais plus facilement accepté une interdiction totale de la prostitution et pas une demi loi anti-homme.

        Quelque part il doit y avoir un certain fantasme de la part de gens comme vous sur des gens comme moi qui est complètement à coté de la plaque. Vous imaginez un vieux dégueulasse façon DSK ? Un mec qui pourrait pas se retenir dans un ascenseur bloqué et une femme habillé comme une pute ? Un mec qui pourrait pas résister à ses pulsions ? Bon sang que vous seriez surpris...

        Autrement, tout faux les gars, c’est pour ça que vous me faites rigoler, encore une fois vous raconter des conneries basés sur vos opinions formatés de mec pas concernés ! Comme pour le sionisme, tant qu’on y comprends que dalle on raconte n’importe quoi, jusqu’au jour ou on comprends...

        Au fait, et au lieu de raconter tout et son contraire, je suis victime ou je suis un délinquant ? Va falloir choisir et si je suis victime, je suis victime de qui au final ? (attention quand même pour délinquant, j’ai indiqué a quoi ça correspond plus haut)

        J’ai l’impression qu’on progresse, encore un peu et je suis sur que tu vas finir par comprendre...

        Je rappel les contraintes pour aller voir des prostituées :

        _Il faut payer, sinon : y a rien.
        _Il faut attendre la nuit sinon : y a rien.
        _Il faut se déplacer assez loin pour en trouver.
        _Il faut faire ça dans des endroits pas terrible.
        _Il faut faire ça discrètement parce que c’est mal vu.

        Beaucoup de contraintes pour quelque chose qui devrait être gratuit et maintenant, on est vu comme des délinquants sexuelles du type DSK.

        ps : Ne prends pas Sylvain pour exemple stp, je suis certain que pour lui, la pénétration est un viol, vu qu’il pense comme une féministe et c’est ce que pense les féministes sur la pénétration...


      • @noname :

        Décidément tu ne veux pas ouvrir tes yeux (interne)... Tu parles de la prostitution et d’en être un usager comme quelque chose de banale. Faire la différence entre le bien et le mal cela s’appelle le discernement.
        Bref je vais pas perdre mon temps davantage à chacun ses idées et convictions sur certains sujets qui découleront nos opinions sur celui dont on parle. Je considère le fait d’avoir des rapports sexuels avec quelqu’un comme un service usager par simple désir charnel compulsif comme une grande souillure. Il y avait un article sur les rebelles en Syrie qui utilisait ces pratiques avec fatwas à l’appui, chose horrible... Pour moi tes justifications de misère sexuel sont du même acabit...

        Voila ton propos : “Même si le FN conserve cette loi je m’en fiche (de toutes façons je continuerais à aller les voir), on aura plus les autres merde au pouvoir. C’est tout ce qui m’intéresse.”

        Si je l’ai mal compris dit moi comment il faut le lire car pour moi c’est sans équivoque... moi j’ai pas envie de vivre dans un pays dépravé donc si renverser le système consiste à conserver ce même genre de chose cela ne m’intéresse pas...


      • Encore une fois je constate que tu ne peux pas t’empêcher de me comparer à des violeurs, d’abord DSK mais maintenant, vous faites encore plus fort ! Comparaisons avec les rebelles syriens, d’ailleurs, on parle bien de mecs, qui ont égorgés des femmes, des enfants, des hommes de tout age et bombarder des endroits pour une raison qui a l’air de te concerner je crois...C’est bien ça ta comparaison ? Je serais un criminel de guerre maintenant ?...

        Mon pauvre ami, si tu crois en Dieu, alors puisse celui ci pardonner ton incapacité à faire des comparaisons saines et puisse celui ci t’ouvrir tes yeux...biologique, c’est quand même plus pratique pour voir la réalité qui est loin du délire que tu t’en fais. Eh oui, les gens n’ont pas le même vécu, ils ne sont pas tous confrontés aux mêmes choses...

        Je devais écrire autre chose histoire de régler ça en bonne intelligence mais on ne peux pas dialoguer avec un sourd qui pense que le reste du monde est sourd "comme lui".

        Concernant le front nationale.

        Nous avons tous une raison pour voter pour un parti politique, ça peux être une opinion globale, un combat qu’on mène et qui est mis en avant/pris en compte par ce parti, par opposition a ce parti (mon cas) et tellement d’autres raisons que je ne saurais les énumérer ici. Cette loi est une nieme loi loufoque, qui est une loi anti-homme et qui n’est pas condamnable du point de vue de la moralité mais de par son contre sens (raisons expliqués plusieurs fois). Il s’agit de la goutte qui fait déborder le vase, une loi de trop, qui viens s’ajouter à d’autre loi du même acabit (mariage gay, destruction cdi, théorie du genre etc). Donc cette loi en particulier qui me touche personnellement me pousse à agir.

        Ma condition aujourd’hui c’est que je ne voulais pas prendre part à cette mascarade du vote car même le FN pour moi ne m’assure pas qu’on ait des lois respectables cependant, avec cette loi qui est incohérente et anti-homme je décide d’arrêter l’hémorragie et m’engage à tout faire pour que l’umps ne soit plus au pouvoir et donc il ne me reste que très peu de choix...que le FN à vrai dire donc pour ne plus voir ces merdes de l’umps j’irais voter pour le FN (chose impensable il y a 1 an en arrière)

        Concernant la prostitution, je disais que le fait de ne pas revenir sur la loi en elle même ne sera pas un obstacle pour mon vote du FN et que de toutes façons, tant que je serais contraint, j’aurais recours a ces services.

        Voir à qui je répondais à la base.


    • Mètre aussi à l amende tous ses pédophiles qui partent au maroc en touriste.
      Madame Belkacem.


    • C’est le grand fantasme de la féministe castratriste, faire manger leurs bites aux hommes. Et bien Homme pauvre et seul, en situation de crise : mange ta queue !


    • Bonsoir,
      Difficile d’interdire la prostitution (idem pour la pornographie...) car le langage des féministes c’est : la femme a le droit de faire ce qu’elle veut de et avec son corps donc quels arguments mettre en avant pour lui interdire de prostituer son corps si elle le souhaite ? C’est l’histoire du chien qui se mord la queue.
      Cela permet de raquetter, d’être le Maq sans en avoir l’air, tout en se donnant des airs de vertu pour soit disant lutter contre la prostitution. Cela est plus simple de pénaliser le client lambda que de s’attaquer aux réseaux mafieux !

       

      • Salut Fhalim,

        « Liberté » n’est pas un mot qui s’utilise seul : c’est toujours la liberté de : QUELQUE CHOSE. la liberté : par rapport a une référence.
        En l’occurrence la liberté « de disposer librement de son corps »

        La liberté totale n’existe pas, puisque tout a une limite dans ce monde, la liberté doit trouver sa limite (son cadre, son contexte) quelque part dans :

        soit « l’intérêt général » et donc dans « les lois » d’une société (normalement), soit « la religion », soit « la morale universelle », soit « le capitalisme » soit « la physique », soit « le droit de l’hommisme », soit « le logos » etc…

        Exemple de limitation de la liberté de disposer librement de son corps :

        L’exhibitionnisme (limité par : « la loi » dans « l’intérêt général », « religion », « morale populaire »etc.) ou encore : essayer de faire voler son corps en sautant d’une falaise (limité par la « physique » « le logos » etc.)

        Puisque la liberté de disposer librement de son corps en se prostituant, commercialise le corps humain pour autre chose que sa force de travail (l’exploitation sexuelle).
        la prostitution représente un danger évidant pour une société, par l’OUVERTURE DU SEXE AU MARCHE DU TRAVAIL…
        et quand il s’agit de l’intérêt général, la limité(le cadre), ce matérialise par une interdiction bien sur. Sauf pour Pierre Bergé qui trouve ca normal…

        De toute façon, celui qui décide n’est jamais celui qui a raison mais celui qui a le pouvoir. Tu ne peut que faire au mieux pour te tenir le plus prés possible des valeurs dont tu te sens proche.

        amicalement


      • C’est infiniment plus simple de s’attaquer aux clients (même si dans les faits ça n’aura que peu d’impact), d’autant que parmi les mafieux en question il y a surement des gens influents...

        Une loi hypocrite bien pensante pour les biens pensants hypocrites qui pourront dormir la conscience tranquille en imaginant que la situation va changer.


    • Cela ne m’entonnerais guère : Dans un premier temps amende pour le client lambda avec pourquoi pas 1 ou 2 coups de filet touchant une personnalité médiatisée pour faire style la justice est la même pour tous (Ah ah quelle blague). Puis ensuite dépénaliser le client, le racolage, sous certaines conditions. La plupart des clients seront soulagés et les prostituées (consentantes) aussi, bref, nous y voilà l’état, (e en minuscule) pourra donc encadrer la prostitution, ça sonne mieux que "légalisation", et enfin toucher sa part !


    • Si on pénalise les clients des putains, est-ce que les banques,les sociétés anonymes et les groupes de pression qui paient les politiques pour coucher avec ne vont pas devoir casquer ?


    • @ noname

      Bon, je vous réponds ici parce que je n’aime pas rester sur un malentendu, mais ce sera sans doute la dernière fois. La 2e partie de votre message ne s’affiche pas, mais la teneur de la première me suffit. Je trouve dommage que malgré toutes les explications que je vous ai fournies vous vous enfermiez encore dans la victimisation et le reproche.
      Victimisation, parce que vous n’avez pas apprécié mon « humour », alors que j’ai pris toutes les précautions nécessaires pour qu’il ne vous atteigne pas personnellement. Mais au bout d’un moment, j’ai tendance à considérer que la susceptibilité ombrageuse est un aveu de faiblesse.
      Reproche aussi, parce que vous n’êtes pas content que j’emploie des termes comme matérialiste et misogyne. J’ai pris la peine de poster de longs messages pour expliquer le sens dans lequel j’emploie ces termes, pour qualifier des discours généraux et non des personnes, et vous venez encore me faire des reproches en disant que le simple emploi de ces termes « neutralise la discussion ». Si c’était vrai, vous croyez vraiment que je prendrais la peine d’intervenir encore ?
      Je ne vois pas pourquoi ensuite je devrais m’interdire d’employer des adjectifs du dictionnaire français, sous prétexte que des abrutis les utilisent comme des insultes faciles, alors que je précise bien que je les utilise, moi, pour qualifier des discours, des visions, des théories générales sur le monde.
      En l’occurrence, j’ai réagi la première fois au discours d’aguellid qui disait explicitement qu’avoir une femme aujourd’hui coûte cher, à partir du moment où les femmes travaillent aussi. Il faisait le décompte de ce que coûte une femme à l’entretien et employait des expressions comme « vendre ses fesses ». Son discours était général, c’est-à-dire qu’il s’appliquait à toutes les femmes ou du moins à la majorité d’entre elles. C’est à cela que j’ai réagi, en qualifiant ce discours de matérialiste et de misogyne. Je crois qu’on pourra difficilement prétendre le contraire. Et vous êtes ensuite venu me dire que je ne pouvais pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Si j’avais été susceptible comme vous l’êtes apparemment j’aurais pu réagir différemment et le prendre personnellement (vous avez dit « tu », en effet). Mais je suis ouverte et rationnelle. Alors je vous ai répondu par une petite pique gentille en m’excusant d’emblée. (1/3)

       

      • Il aurait déjà fallu (même si vous l’avez fait plus loin) attendre la deuxième partie de mon message qui disait clairement "toute discussion est la bien venue" mais surtout "que je défend mon steak" et que donc, ça risque de ne pas vous plaire.

        J’imagine bien que je ne puisse pas être une victime, je suis un homme après tout et récemment un délinquant ! J’aime bien votre façon de dire que je devrais accepter toutes sortes d’insultes, au nom de quoi au fait ? C’est un aveu de faiblesse de demander aux gens de mieux réfléchir à une situation qu’ils ne connaissent pas et qu’ils balayent d’un revers de main de leur bien pensance en portant jugement sur autrui sans les connaitre ?...

        Bien évidemment que ce sont des termes qui neutralisent une discussion, regardez sylvain par exemple, il a déversé sa bêtise, invoqué ces même mots et a immédiatement stoppé toute discussion avec moi...vous êtes plus ouverte à la discussion ce qui fait que vous êtes encore là mais vous auriez du mettre de coter ces mots qui n’ont rien à faire dans notre discussion. La langue française est complexe et suffisamment riche pour qu’on puisse défendre ses idées sans avoir a passer par des "redondances" malsaine, suffit de voir combien de fois ce mot a été prononcé dans les commentaires pour s’en faire une idée.

        Alguild vise juste et ça vous agace, j’ai dans la vraie vie pu assister/tester à ce "mesdames, parité oblige c’est vous qui devez payer", je vous dis pas la gueule que les femmes ont tirées quand on leur a dit ça, ça souriait mais d’agacement plutôt...Ses propos restent crus mais tapent dans le mille, je vais même jusqu’à dire que les blanches sont les plus affectées par la manipulation. Je vous invite à lire et à contredire la partie qui parle du rôle de la femme dans une société féministe. Même en étant lesbienne vous ne pourriez pas connaitre les exigences des femmes en général et je vous le répète, il y a le discours que vos potes vous tiendront en face et celui tenu entre mecs, vous ne pourrez jamais savoir ce qui se dit entre nous, ça vous rends malade mais c’est une réalité ! "En général" ça n’a jamais voulu dire "toutes les femmes" (définition à l’appuie) donc vous n’y êtes pas et ses propos sont cohérents.

        J’ai vous ai tutoyé une fois, si j’étais si irrespectueux j’aurais persisté dans le tutoiement car on est sur internet, chose que je n’ai pas fait, vérifiable sur tous les autres messages. ---- 1/3 ----


    • @noname

      J’ai ensuite écarté l’argument du beurre et de l’argent en une ligne et suis passée à autre chose, à savoir ma vision, sur le fond. Donc dans mon discours, il n’y avait RIEN de personnel.
      Je ne comprends pas que vous en soyez toujours là à prendre cela pour vous, d’autant que si vous relisez bien mon message du 6 décembre à 15:39, vous verrez bien que je précisais tout cela. Et lorsque je termine en disant « Ce n’est pas en étant misogyne et matérialiste que le problème sera réglé  », je parle bien du discours que je venais de critiquer (celui d’aguellid, donc, et de quelques autres). Même si la phrase est mal tournée (on est limité à 2500 caractères désolée !), une simple analyse grammaticale suffit pour voir qu’elle ne se réfère pas à votre cas particulier.

      La seule fois que je me suis référée à votre cas particulier, c’est le 6 décembre à 11:14, en prenant encore toutes les précautions d’usage. Je vous conseillai de ne pas vous enfermer dans un schéma réducteur de la femme (en considérant qu’elles sont toutes vénales ou ravagées par le féminisme). Encore une fois, est-ce que je vous ai insulté en disant cela ? Est-ce que j’ai même sous-entendu que vous, noname, que je ne connais pas, considériez les femmes que vous fréquentez au quotidien comme des objets ? Vous rêvez ! C’est vous qui venez sur ER vous « plaindre » de ne pas trouver de femme avec qui nourrir une relation affective désintéressée. Je dis alors comprendre votre inquiétude. C’est vous qui sur ce site venez dire que c’est difficile parce que les femmes d’aujourd’hui seraient toutes financièrement exigeantes et perverties par les discours féministes. Moi je vous ai juste dit en substance : « attention à ne pas généraliser et à ne pas faire d’une critique légitime un constat absolu, parce que si vous vous enfermez définitivement dans ce discours, vous risquez de finir seul ». Est-ce que cela veut dire que vous considérez les femmes comme des objets ? Je ne sais pas où vous avez vu ça !
      En d’autres termes j’ai critiqué le poids qu’il me semble que vous accordez à une théorie générale, mais jamais votre façon de vous comporter avec les femmes ! Vous saisissez la nuance ?
      Dans mon dernier message, j’ai bien développé tout cela, en disant qu’à force d’être imprégné par des théories globales, on finit par être gagné par une amertume existentielle qui risque après de se répercuter sur les rapports humains, et cela vaut pour tout. (2/3)

       

      • Concernant l’argument du beurre et de l’argent du beurre, je vous ai fait une remarque rapide pour vous faire comprendre que les femmes qui ont docilement accepté d’être esclave du capitalisme ne peuvent pas d’un coup, d’un seul, prétendre soudainement revenir a leur rôle biologique et en plus d’être rémunéré pour ça ! Sur l’idée même, c’est une très bonne idée que j’approuve, sur le fond : fallait y penser avant !!! D’où ma remarque. La société a été détruite notamment à cause de la femme qui à absolument voulu bosser (en croyant qu’elles auraient le même parcours qu’un homme !)
        Si vous pensez que je suis comme un fou derrière mon pc, vous vous trompez lourdement, peut être que je devrais mettre des lol et des mdr et des smiley :D ou m’excuser tout le temps pour adoucir mes textes ?...Vous vous êtes inventé un ennemi toute seule.

        Vous me reprochez encore une fois quelque chose dont vous êtes l’instigatrice, d’abord en prenant comme prénom Sophie et en étant pas clair sur le destinataire de votre message et ce serait de ma faute ?! L’erreur est humaine mais la mauvaise fois aussi je vois !

        Concernant l’image que j’ai de la femme, je me suis suffisamment expliquer sur ça, j’ai une éducation hors pair si je dois me comparer a vous tous, j’ai toujours eu beaucoup de monde autour de moi, on m’a appris les bonnes manières, dans la hiérarchie il y avait des hommes mais aussi des femmes, de tout age, j’ai travaillé dans des entreprises ou il y avait des femmes au dessus de moi et ça s’est toujours bien passé et quand on me conseille ce que vous me conseillez je me dis qu’il y a malentendu....mais malentendu qui persiste et qui je vous rappelle le contexte : va dans le sens des deux autres tarés qui ont postés sur le site et qui me juge de la même façon en me calomniant...C’est aussi pour ça que malgré toutes les précautions que vous prenez je n’ai pas a accepter ça. Surtout que me connaissant je n’ai absolument aucun doute sur le respect que j’ai des gens et notamment des femmes.

        Pour la théorie, dites vous bien qu’il existe la pratique, j’ai travaillé dans des entreprises ou je pouvais voir au minimum 500 personnes/jour donc j’ai eu le temps de faire mes observations, peut être me battez vous dans ce domaine ? J’ai largement eu le temps d’observer (malgré moi) le comportement des gens et celui des femmes et parmi cette clientèle avec qui je discutais régulièrement, figuraient des hommes qui parlent parfois de leurs femmes... 2/3


    • @noname (3/3)

      Si vous n’êtes pas content que j’aie eu la gentillesse de discuter de nos visions du monde, et incidemment de vous donner des conseils en toute sympathie, je ne sais pas quoi faire pour vous.
      Votre dernière réaction confirme la critique que je fais de toutes ces théories qui prétendent renfermer la complexité humaine dans des alternatives binaires. Vous avez (peut-être pour la première fois ?) une fille de votre âge qui discute en faisant preuve d’ouverture et vous la renvoyez à ses préjugés de femme. Posez-vous des questions enfin !

      Si vous observez bien, dans tous mes messages, je me réfère à l’analyse et à la critique des idées, des théories et du poids que celles-ci peuvent avoir sur nous tous. J’essaie toujours de m’élever au général et non de descendre au particulier. J’essaie toujours d’être objective et rationnelle. Je préfère l’humour et l’ironie à l’insulte, même avec des gens comme Sylvain. Je ne vous ai jamais manqué de respect, noname, et si j’ai jugé quelque chose, c’était votre vision des choses telle que vous l’aviez exprimée, pas votre personne, votre être profond, votre personnalité, que je ne connais pas.
      Si vous avez lu tous mes messages (y compris ceux à Matrix ou à Sylvain), vous avez pu voir l’analyse (nuancée) que je faisais de la prostitution. Jamais je n’ai dit qu’un homme qui va voir une prostituée la considère forcément comme un objet. Jamais je n’ai réduit même le désir sexuel à un besoin animal. Je sais pertinemment que beaucoup d’hommes sont dans une souffrance affective et dans la solitude et que c’est aussi cette raison qui fait qu’ils peuvent fréquenter des prostituées.
      J’ai eu la chance d’avoir été éduquée par un homme formidable, mon père, qui m’a expliqué toutes ces choses, et que le monde, les situations et les gens sont infiniment complexes. J’ai comme philosophie d’accepter cette complexité des choses, que je me contente d’essayer d’analyser et de comprendre, mais jamais de réduire à des schémas binaires. Si je prends la peine de discuter ici avec des gens que je ne connais pas, c’est pour en apprendre davantage, pour m’enrichir et pour essayer, de mon modeste point de vue, d’améliorer les rapports entre les hommes (les êtres humains, j’entends). J’aime quand les autres en font autant. Mais si ce n’est pas possible, j’arrête.

       

      • Mon second message explique bien pourquoi je peux paraître énervé. Mais semblez désemparé et je me dois de vous donner un conseil pour savoir ce qu’il vous reste à faire....

        Peut être devriez vous, arrêter de porter un jugement sur moi...disons "encore une fois"...Bah oui, vous venez de remettre "peut être la première fois", donc vous seriez la seule femme en France ? Je vivrais dans une grotte, c’est ça ? Je me suis déjà expliqué sur mes connaissances féminine (et le 2/3 en dit d’avantage) mais vous persistez a dire que je suis de mauvaise fois alors que mon interlocutrice porte systématiquement un jugement erroné sur ma personne...alors je le dit et en gras : JE CONNAIS DES FEMMES, JE DISCUTE AVEC DES FEMMES DE TOUT AGE. C’est bon, c’est assimilé cette fois ? Et non je ne vis pas dans une grotte...

        J’ai très bien vu votre analyse, qui rejoins malgré elle une partie de l’analyse de celui que vous critiquez tant, à savoir alguid, si si, regardez les réponses à nana, vous verrez. Nos divergences portent sur d’autres sujets que la prostitution, je l’avais bien compris mais je constate que vous persistez avec cette image erroné de ce que pourrait être un client de prostitué, vous le faites dans ce message même !!!

        Votre proximité avec votre père est sans doute la raison pour laquelle vous avez pris le temps de discuter avec moi mais je vous invite a ne plus porter de jugement basé sur du vent et ça commence par arrêter de croire que je vis dans une cave et que j’ai jamais vu de fille de ma vie (voir 2/3)

        Pour vous montrer la mauvaise fois qui fait rage dans ce milieu et l’image que les gens ont de nous / véhiculent, allez donc lire cet article et les commentaires ou l’auteur NIE la misère affective/sexuelle...ce serait selon lui une invention crée de toutes pièces, mon commentaire est en bas de page (manome) regardez comment l’auteur botte en touche, quand je vous dit que y a du boulot, je ne mens pas.

        Moi j’aime quand les gens ne portent pas jugement sur moi sans me connaitre (ce que vous persistez à faire sans vous en rendre compte), quand vous faites ça vous pratiquez, que vous le vouliez ou non la même stratégie de catégorisation que les médias.

        "LoL"


      • @ noname
        Vous êtes énervé, je ne le suis pas. Vous me prêtez des propos que je n’ai jamais tenus. Je ne vous ai jamais jugé personnellement, dans quelle langue dois-je vous le dire ? Je n’ai jamais jugé mal un homme qui va voir une prostituée, je ne sais pas où vous avez lu cela. J’ai simplement fait l’erreur (excusez-moi) d’avoir critiqué votre théorie des femmes, en essayant de la tempérer, vous saisissez la nuance ? Comprenez-vous la différence entre "juger une personne" et "critiquer la théorie qu’elle exprime" ? Si je vous dis cela c’est parce que vous me faites le reproche d’utiliser des termes que d’autres utilisent pour stigmatiser autrui. Mais ceux qui interdisent l’emploi des termes sont ceux qui créent un terrorisme intellectuel. Si j’utilise un terme en expliquant de surcroît dans quel sens je l’emploie, dans un discours général, c’est que je pars du principe que je m’adresse à une personne rationnelle qui saura le comprendre. Dans tous les cas j’estime que j’en ai le droit, c’est une liberté essentielle du discours.
        Je n’ai jamais dit que vous ne fréquentiez pas de femmes. Mais au bout d’un moment, si vous n’avez jamais eu de "relations" avec elles (autres que tarifées), vous devriez un peu vous remettre en question. Oui, cette fois-ci, vous pourrez prendre ce que je dis personnellement, mais vous l’aurez mérité. Parce qu’honnêtement vous me faites des reproches hallucinants (et ça n’a rien à voir avec mettre des smileys !) alors que je discute avec vous, que je critique des discours et des théories (et non des personnes) et vous revenez toujours à votre situation. A croire que c’est parce que je suis une femme que vous avez un problème. Vous êtes obsédé par vos théories.

        Je n’ai jamais dit que vous m’aviez manqué de respect. Quand j’ai fait allusion au "tu" c’était pour dire que vous vous adressiez bien à moi (et donc que j’aurais pu prendre personnellement l’argument du beurre et de l’argent du beurre) alors que moi je ne me suis jamais référée à votre personne. Ce n’était pas l’emploi du "tu" plutôt que du "vous" que je vous reprochais..
        De même pour Sophie. J’ai expliqué ce qu’il en était. Le contenu de son message n’était pas offensant, mais bien au contraire visait à détendre l’atmosphère. Et vous me le reprochez.

        J’abandonne car tout cela n’aura servi à rien. Il y aura toujours quelque chose que vous me reprocherez. J’ai l’impression que vous détournez tout ce que je dis, quoi que je dise.
        Je vous souhaite d’être heureux.


      • Et je précise que quand j’ai dit ceci : « Vous avez (peut-être pour la première fois ?) une fille de votre âge qui discute en faisant preuve d’ouverture et vous la renvoyez à ses préjugés de femme » c’était pour dire "peut-être la première fois que vous trouvez une fille qui va plutôt dans votre sens". *Point d’interrogation*.

        Il faut lire les phrases jusqu’au bout aussi, je n’ai jamais sous-entendu que vous viviez dans une grotte. Voilà un exemple de choses que j’ai pu dire, en allant dans votre sens, et que vous avez complètement retournées...
        J’en viens à croire que ce que vous reprochez aux femmes en général relève aussi de la nature auquel cas il faut s’en faire une raison. Mais je considère aussi qu’il est possible, quand on est intelligent, de penser parfois contre soi-même... ne serait-ce que pour concevoir l’altérité.
        Sans rancune.


      • "Peut paraître" (ce que j’ai dit) et "être énervé" (ce que vous dites) sont deux choses différente, je me suis longuement expliqué sur ça "LOL" " :)", vous n’aviez qu’a pas dire une nieme fois que vous êtes la seule femme avec qui j’aurais la chance (super..) de parler (surtout que je connais des femmes qui ont soit le même avis soit qui ne vont pas dans mon sens), la prochaine fois tenez vous en au fait et la discussion se passera sans encombre (y a beaucoup de messages et ils sont décousus, j’ai pas envie de tenir les comptes). Je pointais juste le fait que m’avez reproché plusieurs fois vos erreurs, je ne peux rien y faire si vous êtes choquée pour si peu. (personne ne va vous manger...)

        Comme je l’ai déjà dit, le malentendu qui persiste entre nous ce sont les "théories" que vous me reprochez mais que vous n’avez pas vérifié en pratique. Je vous dis que l’homme est considéré comme un prédateur...tenez vous bien, tout à l’heure dans la salle d’attente de la sécu une gamine se tiens mal, elle fait un boucan pas possible...sa mère au bout d’un moment (au lieu de la calmer comme il faut) dit : "attention, si tu continues à faire n’importe quoi, le monsieur va te taper" (un truc dans le genre)...Je vais la taper ? Wow...Ça peut vous paraître anodin mais ça ne l’est pas et les gamins grandissent dans ce genre d’atmosphère...

        Au passage : Vous n’avez pas insinué que je vivais dans une grotte, c’est moi qui l’est intégré volontairement à la discussion parce que forcément, si quelqu’un ne voit pas de fille, sachant que c’est environ 50/50 alors je vis dans un lieux coupé de la société...

        Vous faites, erreur, tout cela n’aura pas servi à rien, notre échange (même celui des autres personnes avec qui je me suis "embrouillé") est disponible pour toutes les personnes qui visiteront ER et qui voudront se renseigner sur le sujet, c’est pour cette raison que je poste régulièrement et que j’apporte le maximum de contradiction possible, le lecteur aura différent points de vues (bien que nous tous d’accord sur l’essentiel du sujet a quelques nuances près) et se forgera un avis par lui même.

        Pour votre dernier conseil, je vous l’ai déjà dit, j’observe au quotidien ce qui se passe (l’histoire de la sécu en est la preuve), je vous invite moi, à aller "contre vous même" et à commencer ces observations. Peut être qu’on se rejoindra sur un autre article un de ces quatre.



      • vous n’aviez qu’a pas dire une nieme fois que vous êtes la seule femme avec qui j’aurais la chance (super..) de parler




        Quand même, je ne suis pas allée jusque là.
        Mais pourquoi, vous mépriseriez cette chance inouïe ? *Provocation*.



        (surtout que je connais des femmes qui ont soit le même avis soit qui ne vont pas dans mon sens)




        Du même avis que moi ou que vous ? Une telle diversité est-elle possible ?
        C’est vous qui passez votre temps à ranger les hommes et les femmes dans des cases statistiques prétendument fondées sur votre observation quotidienne. Mais je sens qu’après ce message, vous allez m’y ranger définitivement, histoire de donner une plus grande assise scientifique à votre postulat infalsifiable. J’ai donc souhaité faciliter votre travail, en toute sympathie.



        la prochaine fois tenez vous en au fait et la discussion se passera sans encombre




        Oui, Monseigneur. S’il y a discussion, car vu votre manière "scientifique" de procéder on ne risque jamais d’échanger d’argument. Et puis vous avez dit "défendre votre bifteck" ;)



        je ne peux rien y faire si vous êtes choquée pour si peu. (personne ne va vous manger...)




        Non. Même Sylvain n’est pas arrivé à me choquer, alors vous... C’est juste agaçant de passer son temps (elle est là la perte de temps !) à devoir se justifier parce que Monsieur n’est pas content qu’on emploie certains adjectifs et se vexe qu’on puisse le "juger", alors que c’est lui qui étale sa vie sur internet. Mais je tiens à vous rassurer sur ce point, votre dernier message m’a même mise de bonne humeur !



        le malentendu qui persiste entre nous ce sont les "théories" que vous me reprochez mais que vous n’avez pas vérifié en pratique




        Pour le malentendu je ne vous le fais pas dire, et le regrette. Mais dire que je n’aurais rien vérifié en pratique, je ne vous le permets pas. Vous croyez être le seul à observer l’humain ? Quelle prétention. Lisez Balzac et vous verrez qu’il décrypte beaucoup de comportements féminins que vous dénoncez, vous n’avez rien découvert, ce qui me fait dire qu’il y a beaucoup de nature dans tout ça ; mais ça ne l’empêchait pas d’aimer les femmes, avec leurs défauts (justement pour leurs défauts, peut-être). Attention, je ne sous-entends rien sur votre sexualité ! (Je commence à connaître votre susceptibilité, maintenant, je fais gaffe ;)).



        Peut être qu’on se rejoindra sur un autre article un de ces quatre.




        Maybe...


      • Pour la provoque : :)

        Pour le second paragraphe : Relisez mieux ce que j’ai écris et le nombre de personnes que j’ai pu voir par jour, surtout qu’a ce jour je connais des gens qui ont des commerces avec un fort taux de passage, j’engages certes moins de dialogues mais ça ne m’empêche pas de voir des gens. (dont des femmes). Moi j’ai fait l’observation que c’est un sacré bordel dans le sac des femmes, vous me prouverez sans doute le contraire mais en attendant j’en fait une généralité (et bon sang que j’en ai vu des sacs de bonne femmes)...Autrement, on fini tous en statistique donc il n’y a pas de honte à avoir.

        Pour la perte de temps : vous êtes à l’origine de cette perte de temps, vous avez le droit d’utiliser des mots et j’ai le droit de vous critiquer sur l’emploie de ces mots. "Vous" m’avez jugé avant que j’en dise plus sur ma vie privée et cela a été obligatoire pour que vous compreniez que le problème de la prostitution ne s’ arrête pas aux pervers déviants refoulés, il y a des tonnes de types dans mon cas qui n’ont pas du tout le profil du délinquant ou de DSK et il fallait bien que j’en dise d’avantage sur moi...Et je rappelle que je vous ai jamais demandé de vous justifier, c’est vous qui prenez toutes sortes de pincettes pour ne pas me "heurter"...comme si un coup de poignard faisait moins mal quand on dit pardon...Moi j’encaisse et je réponds, j’ai pas de problème si mon interlocuteur est dur avec moi mais je suis tenace, donc je lâche pas l’affaire comme ça.

        Quelle fierté, en tant qu’homme d’avoir mettre de bonne humeur une femme...J’en pleurerais presque.

        Pour le dernier paragraphe : Je n’ai jamais prétendu, ni être un scientifique, ni être le seul à le faire, vu mon age, il me serait difficile d’être le premier dans ce domaine, l’espèce humaine ayant plus de 200 000 ans d’age...J’ai simplement prétendu (tout en l’expliquant) qu’ici je pense être celui qui en a fait le plus dans ce domaine, sans prétention, si je cours une heure et vous une demi heure, j’ai le droit de dire que j’en ai fait plus...c’est vérifiable sur le nombre de postes écrit sur internet à ce sujet, j’en fait des tas...des discussions avec des types du genre sylain, c’est dire si c’est pénible...et vous ?

        Allez, je vous pardonne vos erreurs, après tout vous êtes une femme.... *contre provoque*


      • Allez, je vais vous agacer jusqu’au bout, pour votre édification.



        Moi j’ai fait l’observation que c’est un sacré bordel dans le sac des femmes




        AH BON ? Sacrée découverte ! Et ça ne vous a jamais traversé l’esprit que c’est peut-être parce qu’elles n’ont pas envie que vous veniez mettre votre nez dans leurs affaires ?
        Cela n’empêche pas beaucoup de femmes d’être bien plus organisées dans la vie domestique et professionnelle que bien des hommes qui sont, eux, bordéliques. Et je dis ça sans problème, car je suis moi-même un homme de ce point de vue-là.



        cela a été obligatoire pour que vous compreniez que le problème de la prostitution ne s’arrête pas aux pervers déviants refoulés, il y a des tonnes de types dans mon cas qui n’ont pas du tout le profil du délinquant ou de DSK




        Je n’ai toujours pas compris où vous avez vu que j’ai dit ça, vous me confondez avec sylvain, c’est pas gentil. En revanche je vais vraiment finir par croire que vous êtes paranoïaque.



        "Vous" m’avez jugé avant que j’en dise plus sur ma vie privée




        Pas besoin que vous m’en disiez plus, je vous ai cerné mieux que vous ne le pensez, sans vous juger. Et si je vous ai jugé, ce n’est certainement pas sur le fait que vous fréquentez une prostituée.



        ...comme si un coup de poignard faisait moins mal quand on dit pardon...




        Pauvre poussin...



        J’ai simplement prétendu (tout en l’expliquant) qu’ici je pense être celui qui en a fait le plus dans ce domaine, sans prétention, si je cours une heure et vous une demi heure, j’ai le droit de dire que j’en ai fait plus...




        Je cogite et j’observe depuis que je suis toute petite, vous savez. Sauf que moi, contrairement à vous peut-être, j’ai pris le parti de rire des travers des gens, hommes et femmes, et des miens aussi. C’est une bonne philosophie de vie. Et je répète : lisez Balzac, vous décompresserez un bon coup et verrez que bien des travers humains sont intemporels. Et le Misanthrope de Molière, aussi, vous êtes un peu Alceste ;)



        Quelle fierté, en tant qu’homme d’avoir mis de bonne humeur une femme




        Voilà, vous avez presque tout compris (j’ai enlevé les pleurs). C’est tout ce dont un homme a besoin pour séduire une femme (pour la garder, c’est une autre affaire, je vous l’accorde). Essayez plus souvent, vous y prendrez goût.


      • Merde, vous vous mettez a faire des théories sur ce que serait l’homme en général et vous ne prenez aucune pincette, que dois je faire ? Remettre en cause vos observations ? Pointer du doigt que vous n’n’êtes ni sociologue ni scientifique et que finalement, votre critique n’a aucune valeur ? Je me tâte...Par contre petit contre sens, vous êtes une femme, si vous êtes bordélique c’est en tant que femme, pas en tant qu’homme...Après si c’est un problème transgenre, je ne peux rien y faire...

        Pour la paranoïa, vous repasserez, tout est écrit, la tournure de phrase est comprise dans ce que je qualifie de jugement ou d’insulte et j’ai déjà expliqué que votre message s’ajoutait, par l’utilisation de deux mots prononcés, aux autres messages qui ont étés écrit. Un travail de recoupe et c’est vérifiable.

        Vous l’admettez enfin ! Vous m’avez jugé et malheureusement l’article traite...de la prostitution et je me défends juste de votre jugement, normal quoi.

        "pauvre poussin" : Persistez de croire que je suis vexé ou énervé derrière mon pc. Ça reste amusant que cela vienne d’ une personne qui s’est sentie obligé de se justifier systématiquement.

        Attention quand même, vous commencez à raconter votre petite enfance, parait que c’est nul de le faire sur internet, je connais quelqu’un qui m’en a fait le reproche ! Je n’irais pas lire vos livres, je préfère découvrir les choses par moi même. Autrement j’ai pris le parti de rire de moi même, donc je connais mes défauts et je suis certainement pas ce qu’on me reproche d’être.

        Je suis très drôle et c’est largement vérifié à ce jour, d’ailleurs, vous allez rire sur ma stratégie pour garder une femme...allez je vous donne un indice...*cling cling*



      • vous allez rire sur ma stratégie pour garder une femme...




        Il faudrait déjà en avoir une...



        Je n’irais pas lire vos livres, je préfère découvrir les choses par moi même




        Je crois qu’après cela, il n’y a plus rien à dire.



        Il y a deux espèces de sots : ceux qui ne doutent de rien et ceux qui doutent de tout



        Prince de Ligne. A méditer...


    • Euh... il serait peut être temps de changer de mentalité, ce n’est pas parce que c’est le plus vieux métier du monde qu’il faille l’encourager, voire ne rien faire pour que ça cesse, d’autant que la plupart des femmes qui se prostituent sont des étrangères qui bossent pour des macs. Ces mecs qui ont besoin d’aller aux P because couilles pleines, n’ont qu’à se servir de leurs mains !
      Et qu’ils ne viennent pas me dire que c’est "juste une quête d’affection" il n’y a pas d’affection dans un rapport sexuel client/P.. c’est du business et c’est tout, c’est le mépris du corps de la femme et aucune femme ne prend plaisir à se prostituer, celles qui prétendent ça, mentent pour se donner bonne conscience et se déculpabilser du manque de respect qu’elles ont pour elle même.
      Par contre, ce qui est fou, c’est que parallèlement le raccolage est autorisé, autrement dit, c’est un piège à C pleines pour renflouer les caisses de l’Etat, et ça, c’est plutôt vicieux.

       

      • il serait peut être temps de changer de mentalité

        En commençant pourquoi pas, par comprendre pourquoi un mec va voir une prostituée...pas le coup de couille pleine, c’est trop simple ... parce qu’avant ça y a ptet d’autres choses...l hyper sexualisation de la société, le mépris des femmes, la difficulté pour avoir une relation sexuelle, le manque d’affection ambiant...

        Sinon :
        _Si la plupart des femmes sont des étrangères exploités alors elles doivent être expulsées du pays non ? (Vu que c’est l’argument premier et que par logique ce sont celles qui sont les plus facilement exploitable et qui ont dégagés la prostituées française)
        _Que sait tu des clients de prostituées ?
        _Es tu un mec pour savoir précisément quelles manques ils ont ? (je pense que tu es une femme)
        _Que sait tu des prostituées ? T’en connais ?
        _Pas affectif : qu’en sait tu ?

        La branlette ça suffit un temps, c’est comme manger des pâtes blanche tous les jours (fait le test sur 30 jours), sans sauce ni rien, forcément a un moment tu pètes les plombs et tu as envies d’autre chose ! Et même si ça te nourrit, ça joue sur ton mentale psychologique (dépression etc). C’est pas parce que vous pouvez vous permettre des repas avec entrée, plat, dessert tous les jours que tout le monde peut se le permettre.

        Par contre, ce qui est fou, c’est que parallèlement le racolage est autorisé, autrement dit, c’est un piège à C pleines pour renflouer les caisses de l’Etat, et ça, c’est plutôt vicieux.

        Et c’est précisément ce qui est reproché...si on veux faire bouger les choses c’est certainement pas en pondant des lois de ce type.

        Je rappel que la suède qui est "en avance" dans ce domaine a juste stabilisé le nombre de fille mais la prostitution ne s’est pas arrêté pour autant et qu’ils sont incapable de dire ce qui se passe hors de la rue. Ce qui est tout simplement normal car ils n’ont eux même pas pris le temps de se demander pourquoi un mec va voir une prostituée.


    • « Madame, monsieur, 
      Depuis 1981, j’exerce le métier de « prostituée ». J’ai 53 ans et depuis 26 ans je paie mes impôts, la Sécurité Sociale, l’URSSAF et ma cotisation de retraite en tant que « profession libérale non commerciale ». 
      J’ai toujours fait ce travail en étant correcte et discrète vis à vis des riverains. Or, depuis la nouvelle loi, je travaille dans la peur du racolage et de la prison. Je travaille dans un véhicule fermé et j’ai peur de me le faire enlever. 
      J’aimerais pouvoir de nouveau travailler dans la tranquillité, ne plus avoir peur du racolage, de la prison et des amendes. Je suis assise sur mon siège et je ne fais aucun signe aux clients. Je paie les contraventions de stationnement sur le trottoir que nous avons de plus en plus. 
      La prostitution n’est pas un délit mais pourtant je ne peux pas l’exercer. Si je ne peux plus travailler, je n’aurai plus rien pour subvenir à mes besoins car à 53 ans je ne trouverai pas de travail, n’ayant aucune qualification. 
      Je vous demande juste de nous laisser travailler et de ne plus appliquer cette loi qui n’avait pas été faite pour les traditionnelles mais pour lutter contre les réseaux 
      Je vous remercie de m’avoir lue. »


    • « Madame, monsieur, 
      Depuis 1981, j’exerce le métier de « prostituée ». J’ai 53 ans et depuis 26 ans je paie mes impôts, la Sécurité Sociale, l’URSSAF et ma cotisation de retraite en tant que « profession libérale non commerciale ». 
      J’ai toujours fait ce travail en étant correcte et discrète vis à vis des riverains. Or, depuis la nouvelle loi, je travaille dans la peur du racolage et de la prison. Je travaille dans un véhicule fermé et j’ai peur de me le faire enlever. 
      J’aimerais pouvoir de nouveau travailler dans la tranquillité, ne plus avoir peur du racolage, de la prison et des amendes. Je suis assise sur mon siège et je ne fais aucun signe aux clients. Je paie les contraventions de stationnement sur le trottoir que nous avons de plus en plus. 
      La prostitution n’est pas un délit mais pourtant je ne peux pas l’exercer. Si je ne peux plus travailler, je n’aurai plus rien pour subvenir à mes besoins car à 53 ans je ne trouverai pas de travail, n’ayant aucune qualification. 
      Je vous demande juste de nous laisser travailler et de ne plus appliquer cette loi qui n’avait pas été faite pour les traditionnelles mais pour lutter contre les réseaux 
      Je vous remercie de m’avoir lue. »


    • mR Sylvain
      Vous dites n’importe quoi.. La liberté est défendue par la Constitution dès lors qu’il n’y a pas de nuisances sérieuses faites à autrui ; et c’est le cas dans la prostitution //
      Elle fait donc partie, que ça vous plaise ou pas d’un droit inaliénable de l’être humain : celui de disposer de son propre corps.. Droit limité seulement dans des cas exceptionnels : quand il y a nuisances sérieuses faites à autrui (exhibitionnisme, marchandisation de certaines parties du corps (organes)
      La constitution est supérieure en Droit au code civil (marchandisation de gamètes, etc....
      La pénalisation des clients de prostituées votée à l’Assemblée est donc une grave violation des principes fondamentaux de la République. Et c’est très grave.


  • Afficher les commentaires suivants