Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La remise en cause de l’ordre monétaire mondial

Le G-20 qui s’est tenu en septembre dernier à Saint-Pétersbourg a été largement dominé par la question de la situation en Syrie. Il est plus que regrettable que l’on n’ait pas retenu, aussi, des avancées significatives dans le domaine de la constitution d’une monnaie internationale de réserve, avancées qui ont été le fait des pays du groupe des BRICS.

Cela fait maintenant plus de vingt ans que l’on spécule sur l’effondrement du Dollar comme monnaie compte ou de transaction et sur son possible remplacement par une autre monnaie. L’Euro, à sa naissance, a porté ces espoirs. Mais, ils ont été sérieusement douchés tant par la crise de l’Euro que par la réalité des transactions internationales. Pourtant, avec la crise financière qui s’est déclenchée en 2007 et qui, des États-Unis à contaminé le monde entier, le rôle du Dollar est revenu sur le devant de la scène.

La contestation du système monétaire international a pris une nouvelle force. Il est vrai qu’elle s’appuie désormais sur l’émergence de nouveaux acteurs, comme la Chine, l’Inde et le Brésil, et sur le retour de la Russie après la dramatique parenthèse des années 1990. Cette contestation de l’ordre monétaire international est en réalité multiple. Elle est le fait tout autant des acteurs privés, inquiets pour leur patrimoine, que des États. De fait, l’usage des matières premières comme monnaie de réserve est aujourd’hui de plus en plus avéré. Pour clarifier le débat, et établir que l’Euro n’est pas une alternative au Dollar, mais en réalité une béquille de ce dernier, il faut revenir sur plusieurs problèmes.

Lire la suite de l’article sur fr.rian.ru

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #554205
    le 11/10/2013 par Thémistoclès
    La remise en cause de l’ordre monétaire mondial

    Sapir présente comme une évidence que la chute de l’Euro doit "techniquement" précéder celle du dollar, mais ce n’est pas le cas.
    Par contre, d’un point de vue probabiliste, cette chronologie est vraie.


  • #554218

    OUF !!! ...


  • #554219
    le 11/10/2013 par Gerard John Schaefer
    La remise en cause de l’ordre monétaire mondial

    Je me représente toujours le prix -qui n’est pas la "valeur"- des choses en francs.
    Le passage à l’Euro a été l’occasion d’une arnaque supplémentaire.


  • l’Or n’est pas produit en assez grosse quantité pour servir de monnaie de réserve ; en revanche, le pétrole peut y prétendre !!!
    et aussi le Gaz...voire les matières premières rares et précieuses ( or, diamant, manganèse ) ...mais je ne suis pas un spécialiste de la chose ; j’émets juste des hypothèses...

     

    • #554295

      Et un jour viendra où ce sera l’eau, puis l’air qui serviront à l’indexation de la monnaie...


    • le pétrole sert déjà de réserve à la Fed.
      Si le pétrole n’était pas vendu en dollars, ces derniers n’auraient plus de valeur.


    • #554716

      Oui et non, par exemple le Bitcoin n’a que 12 millions d’unités sur 21 millions max, on paye en fraction de Bitcoin pour les petites sommes, le fait qu’un actif ne soit pas en quantité suffisante est un faux problèmes c’est plutôt sa divisibilité, de plus une monnaie adossée à l’or serait alors déflationniste et bon pour les épargnants et le pouvoir d’achat.


    • #555046

      @NicolasTesla

      Excellente remarque, achetez des bitcoins ! C’est la monnaie mondiale électronique du peuple ! Pas de banques centrales, pas de banques tout court.


  • l’effondrement du dollar ne viendra pas de l’intérieur (niveau de dette, inflation, etc.) mais d’un choc externe.
    n’empêche les usa ont conjugués puissance financière et puissance militaire à merveille. les pays qui n’achètent plus de dollar seront renversés.
    en plus il n y a pas de découplage de la croissance mondiale pour que des puissances régionales se sentent assez fortes pour abandonner le dollar pour le moment.
    Une construction douanière eurasiatique pourrait être la solution à ce problème dans un futur proche.


  • #554255

    L’article est excellent. Je n’aime pas trop le style habituel de M. Sapir, mais là, c’est du bon boulot.

    Par contre, ceci soulève une question de taille : le NOM suppose un monde totalement globalisé, un seul gouvernement, une seule religion, et, évidemment, une seule monnaie. Or, ces démarches vont dans ce sens. D’un autre côté, les monnaies de tel ou tel empire ont toujours eu un rôle de monnaie internationale d’échange à un moment ou un autre, mais il s’agissait toujours de monnaies frappées par telle ou telle nation particulière, et, à part la livre sterling et le dollar US, c’étaient des monnaies véritables au sens économique (ayant une valeur intrinsèque - argent, or, etc.).

    Je crois que M. Poutine me paraît de plus en plus inquiétant. Ce personnage est en train d’être "fabriqué" par les événements et les médias sous nos yeux, et nous n’y voyons que du feu. Voilà maintenant que l’on avance sa candidature pour le Prix Nobel de la Paix. Si il ne refuse pas ce machin, attribué à Gorby, Obama et l’Union Européenne (!), on saura pour qui il roule. Il fera un parfait candidat pour le rôle du premier World Leader du NOM.

    Je ne délire pas. Réécoutez Pierre Hillard.

     

  • #554327

    Noter que le FMI a déjà sa monnaie concurrente qui s’appelle le SDR, c’est un panier de monnaies composé de €, £, ¥, $.


  • M. Sapir ne prend aucun recul sur la création monétaire actuel et reste "bloquer" sur l’argent-dette qui est une des principales raisons de l’endettement des états et de l’inégalité des acteurs économiques.
    Rappelons que l’argent-dette est créé unilatéralement, pour des acteurs privilégiés, par des organismes privés et ne respecte aucun principe d’égalité (économique).

    Le fait que la domination change de main ne résout pas le problème inhérent à l’utilisation de cette monnaie.

    Pour ceux que ça intéresse, un excellent ouvrage sur la monnaie :
    http://www.creationmonetaire.info/2...


  • #554446

    Au sujet de l’Euro, j’ai lu plusieurs articles qui indiquent que l’Euro a été crée spécialement pour permettre à la finance de pouvoir spéculer, ce qui est de plus en plus prouvé si on observe les taux d’emprunt de la Grèce, du Portugal, ou de l’Italie.

    Concernant le Dollar, d’après plusieurs experts, la Chine sera la 1ère puissance économique du monde en 2025 ou 2030 soit demain, donc garder le Dollar comme référence n’aurait plus aucun sens.

     

    • l’Euro a été créé pour s’interdire l’inflation l’ennemie héréditaire des rentiers surtout quand l’inflation est indexée sur les retraites et salaires ce qui n’était pas le cas dans les années 20-30 !....


  • Ceci parait évident. Si le putsch financier international ne donne pas les effets escomptés, on garde alors la même monnaie jusqu’à la prochaine tentative. En cas de succès de cette dernière, on crée alors sur les mêmes bases un autre "design" mieux contrôlé et mieux nanti pour endetter encore et toujours plus les Etats du monde entier envers un seul et unique prêteur.
    Lors du remplacement du franc, tout le monde s’est réjoui en clamant que l’ Euro était une monnaie plus forte que le Dollar des USA. Mais il aura fallu presque dix ans avant de constater que notre pouvoir d’ achat avait été divisé par 6,55957 dès le départ, (c’est à dire en une seule fraction de seconde entre 0h°° et 0H00.01). Ce fut le même coup "interne" qui fut réalisé lors du passage des anciens francs au nouveau franc. Là où 500 Frs sont devenus 5 Frs et où 3000frs anciens de loyer sont devenus 300 frs....ça veut tout dire. On nous a laissé croire à une bonne affaire.
    D’autre part, la France est un pays magnifique qui se suffit largement à lui-même de par ses diverses richesses naturelles. Mais elle est bloquée par la politique européenne de mondialisation.
    Cela dit, remplacer une monnaie par une autre sans garantie que ce soit notre bonne "vieille grand mère" (Banque de France) qui la fabrique sans rendre de comptes autrement qu’ à l’ Etat, ne pourra que réduire notre pouvoir d’ achat avec un coefficient diviseur... Et de combien cette fois ? Avec, bien sur, un évident taux de surendettement de la part publique auprès des banques privées... Et ça ! ça ne changera pas.
    Cela ne changera absolument rien à la situation, sinon à l’empirer.
    Beaucoup voyaient une Europe unie avec la valeur de sa monnaie propre ramenée à une valeur standard équivalente selon les devises des différents pays déjà en cours et tout en gardant sa souveraineté totale. On en peut que constater que rien ne change et que d’une façon ou d’une autre, on ne pourra jamais faire la différence entre utopie, illusion, rêves, vol-dépouillement manifestes... et mythe. Cependant, la seule chose concrète qu’on nous offre, c’est de payer ce qui a été durement gagné à la sueur des fronts et même du sang pour ceux qui se blessent en travaillant.
    Mais quel Cour digne de ce nom et qui a la connaissance que le papier monnaie n’est qu’une valeur de "facilité", prendra la simple résolution de déclarer nulle et non avenue toute dette soit disant due à l’extérieur de l’ Etat républicain français ?