Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La ridicule révolte de François Hollande contre l’Union européenne

« La Commission n’a pas à dicter ce que nous devons faire » : c’est par ces mots que François Hollande a réagi à la potion amère néolibérale proposée (imposée ?) par Bruxelles. Mais derrière le coup de menton du préfet de la France à ceux auxquels il se soumet, se cache bien l’agenda des années à venir…

La Commission présidente, c’est maintenant !

Comme le souligne justement Jack Dion dans Marianne, la feuille de route des eurocrates est un condensé, adouci cependant, des potions amères infligées aux pays « aidés » par l’Europe. L’inventaire de Bruxelles est assez stupéfiant tant cela ressemble in fine à un programme politique, tel qu’il aurait pu être présenté lors de l’élection présidentielle l’an dernier. Il y a quelque chose de révoltant à voir des technocrates non-élus recommander de manière aussi précise des mesures, donnant ainsi l’impression que notre président est au mieux le préfet d’une région de l’Union européenne.

Le Figaro a retraduit ces propositions en « Dix commandements de Bruxelles à Hollande » : une baisse des déficits à 3,9 % en 2013, 3,6 % en 2014 et 2,8 % en 2015, une réforme de l’organisation territoriale, la réforme des retraites avant fin 2013 (sic), la simplification et la réduction de l’impôt sur le revenu et les sociétés, la baisse du coût du travail, la baisse des dépenses de santé, la libéralisation des professions réglementées, l’accord sur la flexibilité et de sécurisation (re-sic) de l’emploi, la réforme de l’assurance-chômage et la fin des tarifs réglementés du train, du gaz et de l’électricité.

Du coup, la présidence de la République a été contrainte de rectifier l’impression calamiteuse que pouvait donner cette publication, à savoir celle d’un pays sous tutelle, en recalibrant le message : « Nous, nous avons à respecter les engagements européens par rapport à la réduction des déficits. En ce qui concerne les réformes structurelles, c’est à nous, et à nous seuls, de dire quel sera le bon chemin pour atteindre l’objectif. » François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont rappelé qu’ils avaient déjà lancé le processus pour réformer les retraites, sans attendre la Commission.

La double malhonnêteté de François Hollande

Mais ce faisant, François Hollande est malhonnête. En effet, c’est bien lui qui a signé le TSCG, la camisole budgétaire négociée par Nicolas Sarkozy. Ce faisant, il donnait plus qu’un simple droit de regard aux eurocrates sur le budget national, leur donnant même la capacité de nous sanctionner. Il faudrait donc savoir. Comme le rappelait Laurent de Boissieu, citant Bossuet : « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes. »

En outre, le programme politique des eurocrates n’est pas extrêmement éloigné de celui du gouvernement en place. François Hollande avait été élu en promettant de réduire les déficits à 3 % en 2013 (et l’équilibre en 2017). Le report de deux ans est un objectif partagé que l’on sache… Ensuite, comme il le souligne lui-même, devant l’ampleur des déficits et l’inefficacité de la réforme Sarkozy, il avait fait de la réforme des retraites un objectif de l’année du gouvernement.

La baisse du coût du travail et la compétitivité sont également des objectifs gouvernementaux. Certes, la Commission va plus loin en recommandant la réforme et la réduction de la fiscalité, la déréglementation de certaines professions, ainsi que des marchés du train, du gaz et de l’électricité, mais la logique est similaire. On retrouve ici cette logique néolibérale qui consiste à vouloir baisser les impôts tout en réduisant les déficits pour être bien sûr d’asphyxier financièrement l’État.

La rébellion de François Hollande est celle d’un préfet qui voudrait faire croire qu’il est le véritable seigneur de son domaine, vexé du rappel de son suzerain qui affiche trop publiquement qui décide véritablement. Mais ce faisant, la Commission rend service à tous ceux qui dénoncent justement cela…

Prévenir l’augmentation des tarifs énergétiques avec Instinct de survie :

Sur les instances supranationales, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il ne va pas tarder à demander pardon.



  • La ridicule révolte de François Hollande contre l’Union européenne



    Vous ne devriez pas être aussi cruel avec lui, je sens dans son propos, au moins autant de (saine) colère que lorsqu’il s’est plaint de l’attitude incorrecte de Netahnyaou lorsque celui-ci est venu en France après l’affaire Merah pour chanter Am Israël Haï.

     

    • Si tu étais ironique, mon post permettra donc quelques rappels.
      En même temps, il ne se prive pas pour enterriner toutes les lois passées en force qui vont contre le peuple.
      S’il était pour le bien être de son peuple et de la France en général, l’A-N-I ne serait pas passé, le mariage gay non plus, la baisse du SMIC ne serait pas un projet à venir, ni la coupe des pensions de retraite..etc...
      C’est seulement un bon acteur, comme tous les politicards.


    • Je suis d’accord.
      Nous on est personne donc on peut parler comme on veut sur Internet mais lui est tenu par beaucoup d’obligations...
      C’est comme les anonymes qui brassent du vent sur Internet alors que Soral prend énormément de risques.
      Il faut se mettre à leur place.


    • desole mais hollande ne prend aucun risque, le contraire se verrait.Sa seule obligation c’est de faire croire que certaines choses le deplaisent, c’est tout, et il a la gueule pour ca, et c’est pour sa gueule qu’il est la. Regarde bien sa gueule


    • Salut

      Paix à François Hollande.
      Certes il n’est point De Gaulle ...
      Sinon cela se saurait ...

      - La rédemption sera dure Président ...
      Vous avez osé trahir le peuple,
      c’est comme trahir Dieu ...

      (vox populi , vox dei )
      - La voix du peuple , La voix de Dieu.

      Que Moshe te pardonne et soit assez
      indulgent , si vous le mérité .

      " Nous n’avons point à vous juger
      mais vous faite parti de tous ces
      assassins de la nation ... "

      Nous ne pouvons tolérer la mort de notre mère.
      Y compris de la votre ...

      -  Vous reste-t-il encore de la dignité
      pour être Français ? ."

      (HS)


    • Non mais je vous rassure, j’étais ironique.

      Ceci étant dit, il est quand-même payé pour qu’on l’étrille et que l’on ne parle pas (ou moins) des banksters...donc, oui, on peut l’attaquer, mais franchement il n’y aurait pas beaucoup de prestige à le faire...le mieux je pense c’est de l’ignorer (ou au mieux d’en rire). A ce propos, vous avez vu qu’il n’est pas sûr qu’il y ait une 3ème saison de "après le 20h c’est Canteloup" sur TF1 qui tapait un peu sur Hollande & même (à mot couvert) sur le mariage pour tout les gays (il se moque de Delanoë, qui est homosexuel...donc il se moque d’un homosexuel (Ho !)). Comme c’est étrange...


  • Un paillasson usé impose plus le respect que notre président...

     

  • C’est ça le Hollandisme révolutionnaire. Todd avait raison ! (lol ...)

     

    • le Hollandisme est révolutionnaire dans le sens, ou il soumet encore plus la France à Bruxelles à l’oligarchie libérale libertaire mondiale, plus que ses prédécesseurs, sans jamais prendre en compte l’intérêt de la France et des français. Il ose tout, se moque de sa popularité puisqu’il sait qu’il aura son os à ronger malgré tout et qu’il est encore au pouvoir pour un moment. Hollande c’est la destruction de notre pays, de nos valeurs ancestrales, de ce qui faisait l’âme de la France, de nos traditions, de notre langue. Le hollandisme c’est la révolution des puissants contre le peuple.


  • Il avait déja fait le coup après élection dans le genre :
    "Angela, elle va voir ce qu’elle va voir"... puis on a vu ...

    Le premier ministre chinois fait en ce moment sa tournée de l’Europe riche (Allemagne / Suisse), apparemment ça promet dissension. Si l’Allemagne lache la France et fait bande à part, on aura beaucoup à perdre, ça risque de le refroidir.

    Au fait les panneau solaire chinois vont être taxé le 6 juin ou non ?


  • Comme dirait Dieudo, on se retrouve à la cantine !


  • "Révolte" et "François Hollande" dans la même phrase ça pique les yeux.


  • « La Commission n’a pas à dicter ce que nous devons faire. Quand même !!! »

     

  • Plan de sauvetage de la France en trois étapes :
    - J’ai un ennemi, la finance.
    - Bibi n’a pas été correct.
    - C’est pas à la commission européenne de nous dire quoi faire.
    Finalement, Todd avait raison : le "hollandisme révolutionnaire" est en marche !
    Le changement c’est maintenant !
    J’ai chialé !
    _ ;)


  • #423730
    le 02/06/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    La ridicule révolte de François Hollande contre l’Union européenne

    Hollande est un acteur, comme tous les autres d’ailleurs, donc Hollande ment tout le temps.
    Ne perdez pas votre temps à l’écouter ou à commenter ce qu’il dit, lisez les bons bouquins qui sont recommandés ici, cela vous sera plus utile.
    C’est comme les pseudo-attentats par barbus interposés, c’est complètement bidon depuis le départ, perdre son temps à les décortiquer ne produit rien de bon ou de nouveau.


  • Grotesque, comme à son habitude !!!


Afficher les commentaires suivants