Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La russophobie est une réponse du Système à l’avènement de la multipolarité

La russophobie est en hausse suite au fait qu’« un monde multipolaire est en train de s’établir » grâce à la « lutte de la Russie pour ses intérêts légitimes », a déclaré Vladimir Poutine lors de l’ouverture du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

 

Le président russe Vladimir Poutine estime que la russophobie de certains pays est provoquée par les changements majeurs que subit actuellement le monde dans différents domaines.

« Elle (la russophobie, ndlr) est évidente. Dans certains pays elle déborde. Quelle en est la cause ? À mon avis, cela est dû au fait qu’un monde multipolaire est un train de s’établir, ce qui déplaît aux monopolistes. Cela a lieu entre autres grâce à la lutte de la Russie pour ses intérêts légitimes », a indiqué jeudi M. Poutine lors de son intervention au Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF).

Il a également ajouté que toutes les tentatives entreprises « il y a quelques temps par nos partenaires dans certains pays » visant à faire obstacle à la Russie, notamment les « restrictions à caractère économique », se sont avérées vaines.

« Combien de temps cela va-t-il encore continuer ? J’espère cependant que cela ne durera pas longtemps, pas indéfiniment, car il doit y avoir une prise de conscience du fait que cela est contre-productif et nuit à tout le monde », a souligné le dirigeant russe.

Institué en 1997, le Forum économique international de Saint-Pétersbourg se déroule depuis 2006 sous le patronage et avec la participation du Président de la Fédération de Russie.

En 2016, le Forum a rassemblé plus de 12 000 participants venus de 133 pays parmi lesquels des chefs d’État et de gouvernement, des dirigeants de grandes entreprises ainsi que des experts et des représentants de la société civile.

L’édition 2017 du SPIEF se déroule les 1er-3 juin.

 

Poutine garant de la multipolarité, avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La Russophobie n’a pas d’autre origine que l’action de l’armée russe en Syrie : elle empêche Israël de faire détruire et vider la Syrie de ses habitants pour s’en emparer . Israël est fou de rage, et tous ses larbins, comme Macron, font chorus .


  • Poutine c’est l’Etat nation traditionnel et le "droit des peuples à disposer d’eux-mêmes" (voyez la Crimée) . Ceux qui le haïssent sont les innombrables tenants du "droit d’Israël à disposer des peuples", pour les exploiter bien sûr et pour les détruire s’ils refusent, comme l’Allemagne de 1933, d’être exploités .


  • Si la russophobie est une réalité, la Russie n’est pas exempte de critiques, on peut être pour la multipolarité (encore qu’elle soit agressive,dans les faits, plutôt que passive) sans être spécialement russophile.

    C’est dommage d’enfermer le public dans ce choix binaire. Moi j’apprécie les positions russes dans certains domaines, le rôle de contre-poids essentiel que joue ce pays sur la scène internationale, sous pour autant être inconditionnel des choix russes.

    Il y a une dynamique au monde multi-polaire qui n’est pas d actualité, on a du mal à
    s’extraire du choix binaire, en tout cas pour le monde médiatique.

    Un monde multipolaire devrait donner plus de latitudes aux opinions,ou choix économiques ...ce qui n’est malheureusement pas le cas.
    On a la multi polarité sans ses bienfaits, à qui la faute ? Certainnement l’U.E y est pour beaucoup... ne parlons même pas des USA, "adversaire" historique, mais l’UE devrait jouer son rôle d entre-deux monde, sinon de centre du monde (dans la vision nord-équatiorienne du monde)