Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La sale histoire de Richard Malka, Philippe Val et Charlie Hebdo

Le journaliste Denis Robert balance

Dans Mohicans, publié aux éditions Julliard en novembre 2015, le journaliste Denis Robert, connu pour son travail sur Clearstream, raconte l’histoire d’une récupération. Celle de l’esprit bête et méchant d’Hara-Kiri et de l’âme du journal Charlie Hebdo. Entretien.

 

The Dissident : pourquoi avoir fait ce livre ?

Denis Robert : c’était important de raconter la véritable histoire de Charlie Hebdo et Hara-Kiri, tronquée par ceux qui en parlaient dans les médias. C’était presque un devoir d’en démontrer la falsification.

 

Selon vous, les auteurs de cette falsification sont l’ancien directeur de publication Philippe Val et l’avocat du journal Richard Malka…

C’est un roman shakespearien avec de vrais personnages : Cavanna, Choron, Malka, Val, qui raconte la France de ces trente dernières années. Charlie Hebdo a été porté par ses fondateurs Cavanna et Choron. En 1992, quand Philippe Val a pris le pouvoir, il en a fait tout autre chose. Il a exploité la brouille entre Choron et Cavanna et la relative faiblesse de Cavanna. La première partie est plus historique. Je raconte comment l’équipe de Hara-Kiri s’est battue contre la censure. C’est une enquête avec des allers et retours entre le présent et le passé.

 

Dans cette histoire complexe, vous évoquez dans le détail des manipulations juridiques. Quelles sont-elles ?

Après trois ans de bataille, entre 1992 et 1995, Philippe Val a concédé à Cavanna 0,44% sur les ventes du journal. C’est une somme ridicule et hallucinante eu égard à sa qualité. Il s’est retrouvé pigiste à 2000 euros par mois ! Charlie Hebdo a longtemps été une machine à faire du cash. Cavanna en était victime. C’est une mécanique fine. Sans la complicité de l’avocat Richard Malka, Philippe Val n’y serait pas parvenu. Il s’est ensuite servi de Charlie Hebdo comme d’un marchepied pour arriver à la tête de France Inter. J’ai cherché à avoir la position des personnes que je mets en cause. Les seules réponses que j’ai eues -d’ailleurs c’est pareil dans toutes les enquêtes avec des gens pas très nets- sont des courriers d’avocats et des menaces.

 

Pour être clair, vous précisez dans le livre que vous avez été confronté dans le passé avec Richard Malka qui défendait Clearstream…

Quand je fais une enquête, je mets de côté mon animosité ou ce que je pense. J’essaie d’être le plus précis et factuel possible. Chaque mot est pesé, vérifié, relu par l’éditeur. Dans un premier temps, tout le monde m’a déconseillé de faire ce livre. Même mon éditeur : « Ça va passer pour un règlement de comptes. C’est trop compliqué. Tu as autre chose à écrire… » J’ai été tellement scandalisé, au lendemain des attentats du 7 janvier, par la façon dont on a raconté l’histoire de Charlie Hebdo que j’y suis allé. J’ai commencé à trouver des documents notariés et je me suis dit : « C’est trop incroyable ! »

 

Quel est concrètement ce grand détournement que vous dénoncez ?

Richard Malka était à la fois l’avocat de Charlie Hebdo, de Philippe Val et de Cavanna dont les intérêts étaient antagonistes. Cavanna a été trahi par Richard Malka. Pour preuve, les courriers que je publie dans le livre. Choron ne voulait pas entendre parler de Charlie Hebdo avec l’équipe de Val. Il a déposé le titre à l’insu de Cavanna et des autres. Il était légitime en tant que directeur de publication. Choron étant interdit de gestion, il a cédé le titre à une société. Cette société a fait un procès à Val et aux éditions Rotative sur la paternité du titre. L’idée de Charlie vient de Choron. L’idée de Charlie Hebdo vient des deux. Les juges ont décidé, après deux procès, de confier le titre à Cavanna, sur la base des faux témoignages de Willem, Siné, Delfeil de Ton, Wolinski et Cabu. Lors du second procès, pour la paternité d’Hara-Kiri, Richard Malka s’est mal comporté. Pour Cavanna, Hara-Kiri c’était le plus important. C’était vraiment son bébé. Après avoir gagné le procès Richard Malka a écrit à Cavanna : « Je suis très heureux de te remettre Hara-Kiri. » Sauf que peu après il lui envoie un contrat avec cet argument : « Comme les éditions Rotative ont pris en charge ta défense il est logique que tu leur cèdes Hara-Kiri. » Cavanna a signé sans réaliser qu’il se dépossédait du titre !

[...]

C’est troublant de voir que Malka, Val, et leur avocat Georges Kiejman, qui ont fait carrière en passant pour des champions de la liberté d’expression, ont tout fait pour empêcher la sortie de mon livre. Ils n’y ont pas réussi parce qu’on a résisté aux pressions. Val a écrit son bouquin pour contrer le mien. C’est une bouse, incroyable d’exhibitionnisme et de mensonge ! Quand on est sérieux, on ne peut pas y adhérer. Pourtant, il a été invité sur tous les plateaux. Ce qui est drôle, c’est que suite à mon passage à Groland, j’ai été invité à mon tour chez Taddéi, LCI… Il y a une morale. Mon livre a été réimprimé deux fois et marche assez bien. Pas le sien. Mais ce qui lui importe c’est qu’on ne parle pas du mien. Il a honte et il a raison !

Lire l’intégralité de l’entretien sur the-dissident.eu

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • bravo, il en faut plus de gens comme toi courageux qui osent dénoncer tous ses escrocs !


  • Ouvrons les tribunaux populaires !
    Sans rire, encore combien de temps allons-nous supporter ces parasites ?!. Ils ne sont forts que parce que nous sommes faibles. Ils paraissent grand car nous sommes à genoux. Et pourtant, ils sont une poignée alors que nous sommes des millions. CQFD



  • J’ai une grande méfiance vis-à-vis de ce gouvernement. Dans ma région, j’ai voté les Républicains aux régionales parce que je ne voulais pas que le FN passe.



    Ouai, ok.

     

    • En effet. En même temps, en ces temps de disette, il faut prendre ce qu’il y a à prendre (et qui ne manque chez lui, car il est un journaliste digne de ce nom), et laisser le reste bien évidemment. Même s’il est évident que l’on ne s’en sortira pas tant que des gens de gauche, certes intelligents, continueront cependant d’achopper bêtement sur ce genre d’écueil pourtant de plus en plus grossièrement voyant. Ne pas voter FN est compréhensible bien évidemment, mais voter LR ou PS beaucoup moins :-)


    • #1362725

      Même réaction.
      N’est pas dissident qui veut.


  • Ca ne m’étonne même pas. Il suffit de voir les têtes et le parcours de Val et Malka. Un peu d’intuition humaine et t’as compris.


  • Aux régionales Robert a voté Les Républicains pour empêcher le FN de passer : ce petit est parfaitement récupérable par le "système" qu’il dénonce . Un mec pas net, qui s’arrête au milieu du gué .

     

    • Le FN fait de plus en plus partie du système. Il n’y a qu’à voir le traitement réservé à Jean Marie Le Pen. Ce n’est pas parce qu’on ne vote pas FN qu’on a rien compris. Quand à Val et Malka, ces deux là sont des suppo du système. Val a dit "Israël est intouchable" pour justifier le traitement fait aux Palestiniens et l’ indifférence internationale face aux conventions, lois, principes internationaux avec lesquels Israël se torche. Voilà pourquoi Val peut se permettre ces mensonges et manipulations dans les médias. Il a choisi le bon camp pour le faire.


    • A Soon
      Le FN ne fait pas parti du système ,car si tel était le cas ,il y a longtemps qu’il aurait été élu et ils se coaliseraient pas pour les battre aux élections .
      Le FN dérange parce qu’il n’est pas dans la pensé mondialiste mais au contraire il est carrément à l’opposé ,ce n’est peut être pas la panacée mais c’est le moins pire et le plus raisonnable pour remettre de l’ordre dans ce pays.Essayez de ne pas tirer de conclusions hâtives sans en connaitre le résultat, c’est pénible .


    • Il vote pour qui il veut et je ne juge de toute façon pas l’intégralité de quelqu’un de par son vote. Comme je n’aime pas non plus voir ceux qui votent FN se faire traiter de racistes par des incultes.
      Si vous n’appréciez que les gens totalement "hors système" alors vous n’aimez malheureusement pas grand monde.


  • Vraiment une très sale tronche ce type là.

    Il porte clairement le mal sur son visage.

     

    • #1362343
      le 05/01/2016 par Chevalier Lefebvriste...
      La sale histoire de Richard Malka, Philippe Val et Charlie Hebdo

      @ J.Lacan
      Ce type suinte le vice, le sexe malsain, les déviances, le mensonge, la fourberie, l’égoïsme, le parisianisme, le vil, le laid, le sale,le putride, l’immoral, tout ce qui est mal et mauvais...
      Tu en veux de la représentation démoniaque ?
      Regarde la photo de cet article !
      http://www.egaliteetreconciliation....
      Le diable a ses soldats... il en est un des meilleurs, dans le sordide !
      Ce type est plus sale qu’une trace de frein dans un slip léopard !
      Et il n’y a qu’à voir avec qui il s’accoquine !
      Élisabeth Lévy...
      Tout est dit !
      Si je devais ne le représenter, qu’en un seul mot, ce serait barebacking ou coprophilie !
      C’est tout ce que ce personnage évoque pour moi !
      Rien de plus rien de moins et avec lui ses congénères, BHL, Pierre Bergés, Font & Val, DSK, Frédérique Mitterrand ,Delanoé, Jack Langue, Joseph Macé-Scaron, Patrick Cohen ,Mohamed Sifaoui, Ludovic-Mohamed Zahed , Cyril Hanouna,Thierry Lévy, (l’anti) Mgr Gaillot ,(l’anti) abbé Alain Maillard de La Morandais, Karim Zéribi, Gad Elmaleh, Mourad Boudjellal, Laurent Fabius, Juan et François les propriétaires de "La Fistinière", Christophe Barbier, Saïd Bouamama, Yann Moix, Abdel Raouf Dafri, Yann Barthès, Jamel Debbouze, Claude Askolovitch, Alain Finkielkraut, Olivier Besancenot et la page n’est pas assez grande, la journée pas assez longue, pour nommer tout ce que la France compte de vil aujourd’hui !


  • #1362308

    Ce gang d’escrocs a bénéficié des "lumières" d’une spécialiste d’euro rscg (racheté par havas), anne hommel, la coach de strauss-kan.
    Nous sommes esclavagisés, vampirisés, détruits par une mafia dont nous connaissons de plus en plus les noms, grâce entre autre, au travail d’E&R. Et toujours une disproportion "d’inuits" ou "pro-inuits" dans le tas.


  • Denis ROBERT : "L’avenir tournera sûrement autour d’un web média, avec peu de moyens. Des jeunes mecs géniaux, sans imiter, peuvent faire preuve de liberté. A un moment, un média s’oppose à une société et devient tellement indispensable, drôle et créatif que tout le monde le voit."
    Il doit pas connaitre E.R !


  • Quand on vous dit que ces parasites sionistes sont en France pour spolier et voler les français en bande organisée !


  • Dans "L’Enquête" (sur l’affaire Clearstream), c’est Gilles Lellouche (frere du binational Philippe "Top Gear" Lellouche) qui joue le role de Denis Robert. Charles Berling lui joue le juge Renaud Van Ruymbeke.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/L’Enquête_(film,_2015)


  • cela a l’air d’être une vraie martingale ce journal, avec tous les vautours qui gravitent autour, il semble que l’on soit loin de cette fameuse idéologie de gôôôôche qui prône un bonheur à la JJ Rousseau, ou tout le monde devrait vivre en harmonie, sans haine, sans heurts, sans convoitises puisque selon ce philosophe des "lumières" l’homme est bon.
    La propriété n’existe pas, elle n’appartient à personne, chacun donne son bien à la collectivité.
    Comme ils sont bons selon leur pensée rousseauiste ils devraient s’entendre, mais la réalité à la st Thomas d’aquin prend finalement la relève, c’est elle la réalité.
    Ils se déchirent, ils aiments les richesses, ils veulents être connus, ils veulent jouir ah ces 3 concupiscences qui sont bien en action là à présent.
    Tout cela vient contredire la vision de JJ Rousseau, l’homme n’est pas bon, il est marqué par le péché originel. Réfléchissez chers amis d’ER à cela, méditez sur cette agitation humaine.
    2000 ans après le Christ , on en revient toujours à la même chose ,l’homme reste un loup pour l’homme quand il n’a pas la charité avec lui. Surtout quand ce journal battit sa notoriété sur la vulgarité on peut en conclure que cela n’est pas très glorieux, souvent leurs auteurs ne finissent pas leur vie de façon sereine (Coluche...), c’est un signe cela


  • #1365539
    le 08/01/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    La sale histoire de Richard Malka, Philippe Val et Charlie Hebdo

    Ils sont tous dans la même pateaugeoire, Denis Robert compris.

    Craignant la liberté, ils se tiennent par leurs postiches.


Commentaires suivants