Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La traque de Ben Laden pour les nuls

Par la rédaction d’E&R

Au fur et à mesure que la Vérité fait son chemin sur Internet, bousculant comme un fleuve en colère les idées reçues, ou plutôt assénées, le Média (officiel) a désormais une tâche plus compliquée, car double : un, poursuivre voire densifier le bombardement d’informations d’en haut, deux, monter des barrages contre l’information d’en bas. Information et informations n’ayant évidemment pas le même sens.

Tout en continuant à jouer en attaque, le système doit prendre des mesures défensives contre les refuzniks de l’intoxication, ce qui ne lui était jamais arrivé. Ses erreurs actuelles (les interdictions contreproductives de Valls, la surmédiatisation suicidaire de la quenelle®) sont filles de panique, ou du calcul à courte vue (faire monter le FN avant les municipales). Le degré de propagande augmentant dangereusement, cette dernière frôle le mensonge risible, ce qui affaiblit son camp. La propagande ne fonctionnant que dans certaines limites d’invisibilité et, évidemment, de crédibilité.

 

Les médias officiels ? Un armement obsolète

 

 

C’est pourquoi l’explication officielle devient de plus en plus embrouillée, illisible, incrédible. Elle avait des croyants, prêts à défendre bec et ongles les versions préparées dans les laboratoires de la bienpensance (Le Monde, Canal+, Libération) : elle se retrouve avec des individus qui doutent, et qui doutent d’elle en bloc. La religion au pouvoir, qui n’a pas de nom, ou qui en a plusieurs (le système libéral, l’appareil médiatico-marchand, la dominance, le lobby sioniste, les réseaux occultes, l’énarchie, ou tout simplement l’élite), n’est pas loin de l’impasse. Investir dans le mensonge, cela équivaut à perdre des milliards (voir la liste récente des subventions à la presse d’omission/mensonge en perdition, sans oublier la remise à flot de Presstalis), à accélérer la dégradation des bouches à feu médiatiques (presse écrite et télévision) dirigées vers les gens, prémices d’une perte dramatique d’influence. Tandis que le Net, qui s’est construit contre l’information officielle, se nourrit des attaques qu’il subit. C’est l’élément absorbant. En avance d’une guerre.

Nous sommes dans un rapport de forces simple : il y a d’un côté les intoxiqués médiatiques, qui ne s’occupent pas de politique, ou d’information, l’une n’allant pas sans l’autre, et qui pensent avoir « assez de problèmes comme ça ». Comme si les deux n’étaient pas liés, comme si l’ignorance politique n’était pas en partie à l’origine de la souffrance existentielle. C’est la tendance chinoise, insufflée par la direction du Parti, de tout axer sur l’économique, afin d’oublier le politique. Car militer politiquement ne nourrit pas, et peut même vider l’assiette. En Chine, la sanction est policière ; chez nous, économique.

Face aux millions de Français sous contrôle médiatique, nous dirons les médiacroyants, il y a une petite armée lucide, qui picore sur les sites non pas interdits (sinon ils n’existeraient plus) mais « déconseillés ». Une armée aux effectifs grandissants, même si l’on est encore dans un rapport de 1 à 100. Un rapport uniquement quantitatif, car qualitativement, si l’on considère la densité d’information pure, la balance pèse lourdement du côté de la minorité pensante. Et le qualitatif d’aujourd’hui, c’est le quantitatif de demain, dit la morale mathématique.

La question n’est plus de savoir si, mais quand aura lieu le basculement politique.

 

 

Pour illustrer la posture défensive du système, qui recourt à des clarifications nébuleuses ou à des interprétations qui frisent l’absurde, nous avons décrypté un documentaire américain diffusé en septembre 2013, sur la chaîne National Geographic, propriété du groupe Murdoch (Fox News). Dont voici la raison morale, traduite par nos soins : 

« La Société National Geographic a donné depuis 1988 l’idée aux hommes de se soucier de la planète. C’est l’une des plus grandes institutions scientifiques et éducatives à but non-lucratif dans le monde. Ses centres d’intérêt englobent aussi bien la géographie, l’archéologie et les sciences naturelles, que la promotion de la protection environnementale et de la conservation historique. »

Les esprits purs y verront une merveilleuse ligne de conduite écologiste avant l’heure ; les soupçonneux, une excellente couverture pour géomètres et autres agents de la CIA, qui sillonnent le monde entier à la recherche de crabes géants, mais aussi de données minérales sur le terrain, dans des pays stratégiquement intéressants. Les satellites, c’est bien, le contact, c’est mieux. La vérité, comme toujours, doit se situer sur ce curseur, entre 0 et 1.

Voici l’histoire officielle de la traque de Ben Laden, avec les témoignages de hauts responsables de la sécurité militaire américaine. Il n’est pas interdit de rigoler, mais d’un rire grinçant, car les déclarations des uns et des autres pèsent leur poids d’acier entré dans des chairs humaines. C’est le paradoxe de l’Amérique : un visage cool, jeune et souriant, avec des éclats de cervelle non-alignée sur le treillis. Bienvenue à Tora Bora.

Classé confidentiel à la CIA : la traque de Ben Laden

Regarder le documentaire (en anglais) :
- partie 1
- partie 2
- partie 3

 

 

L’intro est sobre. C’est un postulat, le postulat qui détermine tout le reste du documentaire. Non remis en cause, il permet d’avaler ce qui suit. Comme dirait le comte de Bouderbala, torturé par Benoît Duquesne, le Paul Aussaresses de France 2, pour lui faire rendre gorge sur Dieudonné, c’est la première banane qui est difficile.

Henry Crumpton, ancien directeur adjoint des Opérations au centre de contre-terrorisme de la CIA, revient sur le 11/09 : « J’ai vu ça à la télévision, et j’ai tout de suite soupçonné Al-Qaïda, vu les informations qu’on avait. Après le deuxième avion, ça ne faisait plus aucun doute. »

Second postulat. Notons que c’est Donald Rumsfeld qui, le premier, évoque la piste Al-Qaïda. Confirmation de Gary Berntsen, ancien officier supérieur de la CIA : « Je suis parti en Afghanistan pour venger non seulement mon pays, mais tous les New-Yorkais. »

Nous voyons que l’Amérique officielle réagit d’une seule voix et vigoureusement à cette attaque. Dans ce grand pays déchiré en classes sociales et raciales antagonistes, mais qui tient encore ensemble grâce à un patriotisme miraculeux, cette réaction est logique.

La voix off : « Berntsen envoie ses équipes sur la ligne de front. Ils emportent une arme puissante, le SOFLAM : des jumelles permettant un guidage laser. Ce désignateur permet de placer un laser invisible sur la cible. Les repères d’Al-Qaïda, les tranchées des talibans, les camps d’entraînement et les convois. Au dessus d’eux, des drones de combat et des B52 sillonnent le ciel en attente du signal. Une fois la cible verrouillée, la bombe la suit jusqu’à l’impact. »

Gary Berntsen : « C’est très important de cibler nos attaques avec précision, pour ne faire aucune victime parmi les civils. »

 

 

Ici, petit détour technique sur le SOFLAM, Special Operations Forces Laser Acquisition Marker. C’est une jumelle de 5 kilos placée sur un tripode, servie par un opérateur terrestre des Forces spéciales. Une fois que le laser (invisible pour l’ennemi) est locké sur la cible (portée : 200 à 20 000 mètres), les coordonnées sont perçues automatiquement par GPS ou système radio, et le lanceur (avion ou pièce d’artillerie) envoie la sauce : JDAM (bombe GPS produite par Boeing), roquette MLRS, ou obus Excalibur de la société Raytheon. Rappelons pour les amateurs de 11/09 que trois dirigeants de Raytheon Co ont trouvé la mort dans le vol 11 du Boeing d’American Airlines, qui s’est encastré dans une tour du WTC.

SOFLAM a permis d’éliminer de nombreux ennemis mobiles et parsemés sur un terrain accidenté, en Afghanistan et en Irak. Parfois, grâce à la précision du tir, tout près d’un dispositif américain.

Henry Crumpton : « Il n’y avait que 110 officiers de la CIA et 300 hommes des Forces spéciales, 410 Américains auront mis fin au régime taliban, tué 25 % du commandement d’Al-Qaïda, et plus de 20 bâtiments leur appartenant… »

C’est très bien, mais toujours pas de Ben Laden. Comme si Ben Laden, en se déplaçant de cache en cache, avait fait tuer beaucoup de militants sincères d’Al-Qaïda.

La chasse au fantôme

La voix off poursuit : « Mais de nouveaux renseignements indiquent que Ben Laden est parti se réfugier dans les montagnes de Tora Bora près de la frontière pakistanaise dans une région qu’il connaît bien… Chaque minute qui s’écoule, Ben Laden s’enfonce un peu plus dans une région qui lui est favorable. »

Comment se fait-il que le boss d’Al-Qaïda, logé à plusieurs reprises, ait pu échapper à ses poursuivants ? Explication.

 

 

Dalton Fury, commandant des forces terrestres Delta de l’armée américaine : « Le temps qu’on réunisse toutes les informations, qu’on les transmette aux bombardiers, aux hélicoptères, qu’ils décollent et qu’ils atteignent leur cible, il peut se passer plusieurs heures. Vous me demandez si Ben Laden a eu le temps de s’enfuir dans ce laps de temps ? Évidemment. Ben Laden est loin d’être idiot. »

Ben Laden est donc mobile. Et bien renseigné.

La voix off confirme : « À mesure que la coalition de la CIA et des Forces spéciales se rapproche, Oussama Ben Laden ne cesse de se déplacer. Il soupçonne la CIA de le pister grâce à son téléphone satellite. Et il voit juste. Début décembre [2001] la CIA détecte le signal du téléphone satellite de Ben Laden. Les forces au sol suivent alors le signal afin de l’intercepter : c’est un leurre, dans le camion se trouve le garde du corps marocain de Ben Laden. Il avait pris le téléphone du chef d’Al-Qaïda pour détourner l’attention des Américains. »

Une sacrée astuce ! Carrément Tintin contre les Américains. Mais il y a plus gros encore. Nous sommes le 11 décembre 2001.

La voix off : « Ils se mettent en route pour préparer l’assaut final quand soudain, leurs alliés afghans apportent une nouvelle surprenante : Ben Laden veut négocier sa reddition. »

 

 

Gary Berntsen : « J’ai reçu un appel de l’équipe sur place [Delta Force]. Ben Laden avait envoyé un homme pour négocier avec un des trois commandants. Il voulait s’adresser aux Nations Unies, j’ai refusé de manière catégorique. J’ai clairement indiqué qu’aucun accord n’était envisageable entre les Afghans et Al-Qaïda, il en aurait profité pour s’échapper. »
La voix off : « L’équipe Delta se prépare à partir mais les alliés afghans pointent soudain leurs armes vers les Américains. Au moment critique de l’opération, l’alliance tribale change de camp. »
Dalton Fury : « Près de 70 moudjahiddins ont pointé leurs armes sur les opérateurs Delta en leur disant de ne pas bouger. »
La voix off : « Le lendemain bien entendu, Ben Laden ne se rend pas. »

Saperlipopette, Ben Laden s’est encore échappé !

Double jeu à la Maison Blanche ?

La voix off : « Berntsen demande alors que 800 Rangers de l’armée américaine soient postés le long de la frontière pakistanaise pour l’intercepter, mais sa demande est rejetée. »

Pourquoi, et par qui ? Dommage, c’était le moment de l’attraper.

« Mais la Maison Blanche décide de faire confiance au Pakistan pour intercepter le milliardaire saoudien à la frontière. […] Le 15 décembre, une occasion se présente. Au fin fond des montagnes de Tora Bora, l’équipe détecte Ben Laden dans une grotte occupée par Al-Qaïda… Pendant trois heures un déluge de bombes s’abat sur le site… Ben Laden survit à l’attaque… Et disparut de l’autre côté de la frontière pakistanaise. »

 

JPEG - 105.4 ko
The Independent, 6 décembre 1993

 

Rater Ben Laden dans une grotte, lorsqu’on dispose de la fameuse « bunker buster », dite aussi B61-11 (une tête nucléaire tactique !), ou de la vieille BLU et ses 15 tonnes d’explosifs, c’est comme rater une vache dans un couloir.

Confirmation à la fin du doc : « La mission n’aura pas permis de capturer Ben Laden. »

Et Henry Crumpton conclut : « Il y a trois objectifs dans ce type de conflit : détruire le chef de l’organisation ennemie, anéantir tout contexte qui lui serait favorable, et mettre fin au système qu’elle entretient. »

Finalement, les Américains mettront 10 ans à liquider l’anguille. De ce documentaire officiel, il ressort une chose étonnante, qui en filigrane de ce clip marketing a peut-être échappé à l’œil du réalisateur lui-même : et si Ben Laden était le Désignateur ?

Et si Ben Laden, vivant ou mort, peu importe, depuis décembre 2001 (selon G. W. Bush), août 2006 (selon la DGSE), 2007 (selon Benazir Bhutto) ou décembre 2011 (selon la CIA), avait été le désignateur humain pour faire entrer US Army et CIA en Afghanistan, au Pakistan, resserrant l’étau sur la Russie par la ceinture sud des républiques musulmanes de l’ex-Union soviétique, et mettant la pression sur la Chine ? Car un rayon laser n’existe que le temps de pointer l’ennemi à détruire. Il peut alors disparaître dans la nuit, en un clic… Coupez !

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #710200
    le 01/02/2014 par Divin Conseil
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    Les saints et les anges viennent de l’annoncer :

    Le nouveau peuple élu est le peuple Français !

    L’Allternance Céleste vient d’être approuvée par le Divin Conseil ! Le très haut aurait laissé pensé qu’il n’était guère étonnant que la France, Fille aînée de l’Eglise de son Fils emporte un jour la Céleste Election et propose ainsi une nouvelle alliance libérée de toute dette.

    Le Divin Conseil ajoute que la validation de l’élection est immédiate et les prérogatives qui lui échoient sont de même nature.

     

  • #710251
    le 01/02/2014 par The Slender-Man / Solidarité à Norbert Jacquet
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    Je comprends l’agacement de Salim Laibi ( un grand bonjour à lui au passage ) quand il ne veut plus revenir sur le 11 Septembre et Oussama. Il a parfaitement raison en disant que il y’a déjà eu 1 Million de " 11 Septembre " et à l’avenir il y’en aura encore 1 Million d’autres.

    Mais toujours sortir le 11 Setembre, Ben Laden, AL-Qaida, la Terreur, le Danger Islamiste...
    Ça ressemble à une sorte de Shoananas année 2000.

    Pour revenir dessus une dernière fois et vulgariser :

    1- Tout part de la guerre froide, ou les Américains, pour rendre la monnaie de la pièce aux Soviets suite à la Guerre du Vietnam ( 1964-1975 ) , décident de faire de l’Afghanistan un " Vietnam " pour les Russes : un piège ou l’URSS va s’embourber inutilement.

    2- Pour faire ceci, ils vont se servir notamment de Ben Laden et de sa clique ( Agents de la C.I.A Saoudiens ) et les armer pour pouvoir combattre les Soviets. Si celui-ci réussit à chasser les Russes, alors les Etats-Unies quitteront l’Afghanistan et ne s’ingéreront pas dans ses affaires.

    3- Opération Réussi, les Soviets quittent l’Afghanistan ( et cette dernière disparaîtra dans quelques temps ) mais cependant remarquant que les Etats-Unies ne remplissent pas leur part du contrat et restent en Afghanistan, ( évidemment c’était à prévoir ) Ben Laden se retourne contre ses maîtres.

    4- Les Etats-Unies décident de éliminer Ben Laden qui leur a échappe des mains. ( avec de l’argent et des armes )

    Pas besoin d’avoir toutes les deux semaines un nouveau documentaire sur Discovery ou NatGeo sur le 11 Septembre ( encore sur le 11 Septembre si les infos étaient vrai... ) ou Ben Laden, tout ceci n’est que de la poudre aux yeux, des opérations de diversions grotesques, des leurres pour masquer le plus important :

    - L’Opium, pavot et autres stupéfiants produits en Afghanistan et les juteux bénéfices derrière.

    - Les intérêts Géopolitiques et Géostratégiques pour les Etats-Unies/Chine/Russie de posséder l’Afghanistan.

    Si on veut parler de Ben Laden et du 9/11, dans ce cas uniquement sur les deux points cités plus haut, pour le reste, ça suffit, on en a assez dit.

    The Slender-Man
    Solidarité à Norbert Jacquet, ancien Pilote d’Air France massacré pour délit d’Opinion.

     

    • #711075
      le 02/02/2014 par Strato
      La traque de Ben Laden pour les nuls

      @The Slender-Man / Solidarité à Norbert Jacquet

      Moi il y a un truc que je ne comprends pas dans ton analyse. Ou se trouve l’implication (plus que probable) des sionards (américano-israéliens) dans le truc ?

      Serais-tu en train de nous enfumer tout en distribuant des compliments à certains dissidents (Salim Laibi) afin de mieux nous manipuler ?

      Moi j’enverrais le lecteur curieux aux analyses de Alan Sabrosky, Hicham Hamza et même du sulfureux Eric Hufschmid qui dénoncent la participipation de l’Etat israélien dans ces attentats.

      PS : Il semble que le net va être censuré,du moins sur certains mots et expressions par la fine équipe de Manolo éternellement lié à un Etat étranger.Dans ce cadre je propose de nouvelles expressions (pour désigner les méchants ) comme celle-ci : Manipullati qui est la contraction des mots manipulations et illuminatis. Manipuation car la caste oligarchique passe son temps à manipuler et tromper le peuple et illuminati puisqu’ils sont probablement à l’origine de la révolutin française et comme LLP le dit si bien cette secte maçonique a une très forte composante sabbato-frankiste ...

      De plus Manipullati ressemble assez fort à l’expression Mani-Pulite qui désignait en Italie l’opération Mains Propres voulant virer tous les pourris du système oligarchique.

      Ce mot a donc un double sens , il désigne les méchants et en même temps il désigne l’action à faire ,à savoir,les virer (opération mains propres )

      Je crois que ce mot à du potentiel


    • #712474
      le 03/02/2014 par Strepsil
      La traque de Ben Laden pour les nuls

      Quand est-ce que Ben Laden se retourne contre ses maîtres ? Quand il est à l’hôpital de Dubai, en juillet 2001, et que des agents de la CIA viennent lui porter des chocolats ?

      Toi qui termine tout tes messages en parlant de pilote de l’air, tu trouves l’histoire des apprentis pilotes kamikazes possible ?


    • #712672
      le 03/02/2014 par Thémistoclès
      La traque de Ben Laden pour les nuls

      @Strato,

      Si tu anticipes le verrouillage du net fondé sur des mots clé, alors je te conseillerais de leurs substituer des mots plus efficients. C’est à dire des mots utilisés dans les courriels professionnels (B2B), dans des articles ultra-sérieux, ainsi que des mots dérisoires ou bien inventés.
      Par exemple, utiliser :
      Article à la place de Dieudonné
      Client à la place de Soral,
      Snif ou Mickey à la place de Hollande
      CAC40 à la place d’Oligarchie
      Dollar à la place de CIA …

      Un lexique pourrait être diffusé en début de mail pour définir tout ça.
      Par exemple :
      Article : notre héros humoriste national …
      Snif : Fromage de l’étranger ou bien haut lande.
      ...

      On aura alors 2 perspectives :
      un filtrage totalement inopérant ou bien un blocage quasi total des tous les mails B2B, B2C, C2C.


  • #710522
    le 01/02/2014 par Abbé Penon
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    Je me souviens être allé sur le site internet de la CIA ou du FBI (je sais plus) et dans la partie "most wanted" figurait Ben Laden.

    En cliquant j’ai vu les chefs d’accusation qui pesaient contre lui et, ô surprise, ne figurait pas les attentats du 11 septembre 2001.

    Théorie du complot ? Allez, ferme-là !

     

    • #711052
      le 02/02/2014 par MahdIbnDavid
      La traque de Ben Laden pour les nuls

      Abbé Penon@

      http://www.fbi.gov/wanted/wanted_te...

      Usama Bin Laden is wanted in connection with the August 7, 1998, bombings of the United States Embassies in Dar es Salaam, Tanzania, and Nairobi, Kenya. These attacks killed over 200 people. In addition, Bin Laden is a suspect in other terrorist attacks throughout the world.

      En gros il était recherché pour attentat dans divers ambassabes et SUSPECTE pour d’autres affaires terroristes sans savoir lesquelles ??? et comme il est mort ça tombe bien les morts ça ne parlent pas .....c sarkÖzy qui déclarait que l’affaire Merah était un 11 septembre à la française sur Europe 1, était-ce un aveu ??????


    • #711960
      le 02/02/2014 par anonyme
      La traque de Ben Laden pour les nuls

      Je me souviens avoir fait la même recherche pour TOUS les autres "terroristes" recherchés par le FBI, pas seulement Ben Laden. Aucun n’était recherché pour les attentats du 11 septembre 2001 à NY, au Pentagone ou à Shanksville (PA).

      J’en déduisais que le FBI ne reprochait rien de rien à quiconque concernant les attentats du 11/09/2001.
      J’avais l’explication un peu plus tard : le dossier d’enquête (normalement le FBI enquête à charge ou à décharge pour le compte du gouvernement Américain sur les crimes commis aux USA) avait été retiré au FBI et confié à la CIA.
      Le FBI n’avait en sa possession aucune pièce à charge contre Ben Laden ni même personne d’autre, et n’avait pas le droit d’enquêter pour collecter des pièces à charge.
      Le FBI n’avait pas le droit de chercher qui étaient les commanditaires et les éxécutants des attentats du 11 septembre 2001.
      Les responsables de ces attentats avaient été désignés par G.W. Bush, il n’y avait donc pas d’enquête à mener.


  • #710869
    le 02/02/2014 par Salim
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    Mon père est immigrant marocain, je suis au Québec, et dès le 12 septembre 2001, mon père me disait déjà que ben laden et Al Quaïda sont des créations américaines, et que les attentats de 9/11 avaient été orchestrés et préparés par la CIA et ce depuis longtemps !!
    Même choses pour tout mes potes qui viennent du Maroc ou du Pakistan, ils savent tous depuis longtemps le petit jeu de désinformation et d’attentats sous faux pavillons mit en oeuvre par les américains et leur sous-traitant saoudiens !!
    Comme quoi tout est mit en oeuvre pour que Israël puisse étendre ses tentacules au moyen-orient, d’où le fait que toutes les nations arabo-musulmanes, sont actuellement détruites, divisés, et affaiblis !!
    Ils font la même chose avec tout, du mensonge et de la désinformation de masse sur tout les sujets !!


  • #712100
    le 02/02/2014 par Hugues
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    Paul Craig Roberts est un économiste et un journaliste américain, très bien informé, ancien sous-secrétaire au Trésor dans l’administration Reagan.

    Il prétend qu’une annonce funéraire concernant Ben Laden a été publiée en décembre 2001 dans un journal égyptien.

    Il avance d’autres informations qui pourraient être concordantes.

    Voir ici : http://www.paulcraigroberts.org/201...


  • #712632
    le 03/02/2014 par Thémistoclès
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    "le comte de Bouderbala, torturé par Benoît Duquesne, le Paul Aussaresses de France 2"



    Bien vu.


  • #713105
    le 03/02/2014 par speculator
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    Rien n’empêchaient les Navy Seals de capturer Ben Laden et de le ramener devant la "Justice" US , s’ils avaient l’ordre de le tuer c’était pour le faire taire à jamais ou pour cacher quelque chose . Il est possible qu’il soit toujours vivant quelque part sous contrôle US ou Israélien, tout est possible avec ces menteurs sionistes .


  • #714511
    le 04/02/2014 par JHONNY FRANK
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    ON NE SAURA JAMAIS LA VÉRITÉ DANS CETTE AFFAIRE DE BEN LADEN.


  • #714590
    le 04/02/2014 par Nicooo9
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    Les Américains n’ont jamais réellement voulu arrêter Ben Laden. C’est pour cela qu’ils ont laissés la traque aux forces spéciales françaises du COS (Commandement des Opérations Spéciales). Si tu veux réellement tué quelqu’un, tu le fais toi-même... Mais bon, ils étaient 200 envoyés par Chirac, et laissés sous commandement américain. En s’enterrant dans les montagnes pakistano-afghanes, ils auraient eus Ben Laden dans leur viseur au moins 2 fois (en 2003 et 2004), mais le commandement américain aurait interdit de tirer !

    Cette révélation a été seulement faite en 2006 lorsque le COS a été définitivement rapatrié en France, vu les énormes pertes enregistrées par ces soldats d’élites. 9 morts sur les 200 ! Les langues se seraient déliées du côté français à cause de toute cette mascarade, et certains médias s’en sont fait l’écho. On retrouve également cette information dans le reportage "Ben Laden, les ratés d’une traque.", réalisé par 2 excellents journalistes qu’il serait opportun d’interviewer 7 ans plus tard... (Si vous avez le temps ERTV)

    Le documentaire dispo ici (à partir de 18 min 30 jusqu’à 21m40) :
    http://www.dailymotion.com/video/xb...

    S’il n’y a plus de Ben Laden, plus besoin de partir en guerre et de lutter contre le terrorisme. Ben Laden a été le chiffon rouge qu’on agitait à l’opinion public mondial pour ainsi justifier toutes les "dégeulasseries" faites au Moyen-Orient pour des principes purement mercantiles (pétrole...).

    Voilà, j’espère que ces informations permettront de donner du liant pour ajouter au travail de compréhension sur la stratégie globale du gouvernement américain sur cette période. N’hésitez pas à "commenter ce commentaire", et je fini en m’adressant à ER.

    N’hésitez pas à lancer des "appels publics" via "La vidéo du Mois" afin que des gens de type Snowden (toute proportion gardée), qui individuellement connaissent un tas de choses, sont révoltés, mais ne savent pas quoi en faire. Un appel à témoin pour retrouver des témoignages de soldats français du COS ayant participé à l’opération de traque pourrait donc être judicieux ;). Le message est lancé...


  • #715329
    le 05/02/2014 par Haman
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    Les gens sont de plus en plus casaniers et leur vie "intellectuelle" et "spirituelle" se ramène à ... regarder la télé 4 heures par jour : comment s’étonner dès lors qu’ils soient entièrement formatés par la propagande sioniste ?


  • #716464
    le 05/02/2014 par NARKOZY
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    OUSSAMA BEN LADEN n’a jamais été se réfugier en Afghanistan !!! Ce type malade du coeur se trainait d’hôpital en hôpital depuis janvier 2001 pour cause de SYNDROME DE MARFAN. Au mois de mai 2001 il était soigné à l’hôpital américain de DUBAI où il reçut la visite de 2 directeurs de la CIA, probablement ses anciens compagnons d’armes qui lui ont demandé l’autorisation d’utiliser son blase pour l’opération "Grand CHELEM" du 11/09/2001. Pour le reste, même le clochard moyen commence à tout connaitre dans le détail....Donc les scénarios justificatifs estampillés CFR qu’ils commencent à bâtir 13 ans plus tard ils peuvent se les mettre où je pense ! Idem pour tous ces films passés de 2002 à 2006 via leur chaîne à la botte Al Jazeera, films tournés avec un sosie dont le nez est loin d’être le nez en lame de couteau d’OUSSAMA ! VOYONS ! VOYONS ! ASSEZ DE CONNERIES ! Ici on n’est pas aux USA mais chez les Gaulois !

     

    • #724908
      le 13/02/2014 par storm
      La traque de Ben Laden pour les nuls

      plus c’est gros plus ca passe. votre commentaire me rappelle le sketch de Dieudo sur colin powell avec bush qui lui dit : "colin, tu vas acheter un flacon a la pharmacie, et tu vas le remplir de jus de pomme. ensuite tu vas montrer le flacon devant tout le monde a l’onu, et tu dis que c’est l’arme de destruction massive. attention colin, tu fait pas tomber, sinon les gens ils vont dire : elles sont pas tres massives ces armes de destruction didonc ! ensuite colin tu reviens et je te donnerai la medaille avec mickey dessus" a voir et revoir, trop marrant.
      on est tellement dans le mensonge, franchement je suis persuade que la realite n’est pas tres differente de ca.


  • #724897
    le 13/02/2014 par storm
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    Ca meriterait une 2eme partie en suite a cet article : que s’est-il vraiment passe a propos de l’arrestation/execution de ben laden ?
    Je n’ai pas tres approfondi le sujet, mais suite a diverses lectures, j’ai compris qu’il y a pas mal de trucs louches a propos de l’arrestation de ben laden (un helicoptere US qui aurait mysterieusement explose pendant l’operation, l’equipe de navy seal six chargee de l’arrestation qui a ete tuee aussi, le corps de ben laden qui serait maladroitement tombe dans l’ocean depuis l’helicoptere qui le transportait et introuvable depuis etc...).
    Apres la traque, il y a aussi toute l’histoire qui entoure l’arrestation et l’execution de BL qui pue l’arnaque.
    J’ai beau essayer prendre du recul sur tout ca, porter un regard objectif, ecouter diverses sources, pour me faire ma propre opinion... ca fait beaucoup d’indices qui ne vont pas dans le sens du scenario officiel. de meme que pour 911, et autres (autres evenements qu’il est interdit par la loi de questionner ou remettre en cause).

    Pour ceux qui ne connaissent pas, il y a le frere nathanael, un juif reconverti au christianisme, qui a un site web et un compte youtube pas mal fournis. Il est clairement anti-sioniste, et revele pas mal de choses qui vont un peu dans le sens du discours d’Alain Soral. Allez ecouter ce qu’il a a dire, faites vous votre propre opinion. cherchez simplement "brother nathanael" sur google vous trouverez (oui, faut parler anglais aussi. mais il a un accent facile a comprendre).

    moderateur> je sais bien y’a pas d’accents, j’ai un clavier anglais


  • #734514
    le 21/02/2014 par akima
    La traque de Ben Laden pour les nuls

    thierry meyssan seigneur de la vérité .


Afficher les commentaires suivants