Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Laurent Guyénot sur Radio Courtoisie : la version non censurée !

Ce vendredi 30 mars 2018, j’étais l’invité d’Henri Dubost sur Radio Courtoisie, pour mon livre Du yahvisme au sionisme. Le contact préliminaire a été très cordial. Dubost a lu mon livre et l’a apprécié. Mais voilà que, quelques jours avant l’émission, il m’annonce la présence à ses côtés d’un homme qui, m’assure-t-il, a passé huit ans à étudier le Talmud. Il ne m’a pas dit que c’était pour me clouer au pilori. Mais j’aurais dû m’en douter : que peut faire d’autre un talmudiste un Vendredi Saint ?

 

En exploitant uniquement des points de détail de mon livre, et sans jamais me questionner sur mes thèses centrales concernant le judaïsme ou le sionisme, Paul Ligent a voulu :

- 1. me faire passer pour un antisémite rabique : parce que j’ai écrit : « "Les Schiff, Warburg, Kahn, Rockefeller et Morgan avaient placé leur confiance en House”, écrit l’un des biographes de ce dernier » (la seule mention du nom Rockefeller dans mon livre), il m’accuse d’ « amalgame ». J’aurais selon lui insinué que Rockefeller était juif, un symptôme bien connu du délire judéo-complotiste.

- 2. me dénoncer comme conspirationniste « pas Charlie » en me demandant d’expliciter mes doutes sur l’affaire Charlie Hebdo (une seule phrase dans tout mon livre). Lui, j’ai cru comprendre, est impeccablement Charlie.

- 3. me pousser hors la loi : au motif que je cite des contradictions dans les témoignages de Goebbels, il me met au défi de préciser quand Goebbels a cru à la « solution finale ».

- 4. m’épingler comme hérétique : en me demandant d’expliquer ce que je veux dire par « L’Ancien Testament est le Cheval de Troie du yahvisme dans le christianisme », je devine qu’il voulait démontrer que je suis « marcionniste ». En me demandant d’illustrer mon jugement sur la « matérialisation du christianisme », il voulait, sans doute, exposer au grand jour mon « gnosticisme ». Il se trouve que ces étiquettes me sont totalement indifférentes.

Je me suis bien amusé. J’ai perdu quelques illusions de plus, ce qui est toujours une bonne chose. Et j’ai eu la confirmation de que je soupçonnais depuis longtemps : l’abus de Talmud rend bête et méchant.

J’étais satisfait d’avoir pu exprimer à l’antenne mon soutien pour Soral, E&R et KontreKulture. Mais ce passage a été coupé dans la rediffusion du soir et dans l’enregistrement en podcast. C’est la preuve que le nom de Soral est encore interdit à Radio Courtoisie. Pourtant, lorsque Dubost m’avait fait part de sa nervosité à ce sujet par un dernier mail la veille de l’interview, je lui avais répondu :

Je partage vos inquiétudes tous les jours, en publiant sur le site d’Alain Soral. Mais mon livre lui-même est publié par sa maison d’édition, et je suis un auteur soralien qui souhaite pouvoir s’assumer comme tel. J’espère donc que vous m’autoriserez à le signaler, sans trop m’étendre. Le combat de Soral est politique, contre un pouvoir que tout le monde voit, mais que tout le monde fait semblant de ne pas voir, par lâcheté. C’est pourquoi Soral a tout mon soutien. L’accusation d’antisémitisme dont il est l’objet est l’équivalent moderne de la lapidation : une exécution collective. Tout le monde est sommé de jeter sa pierre sur Soral, sous la menace d’être lapidé à son tour.

Laurent Guyénot

 

 

Retrouvez les travaux de Laurent Guyénot chez Kontre Kulture :

 

Toutes les analyses d’Alain Soral sont disponibles
chez Kontre Kulture, sur tous les supports :

 

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir l’intégralité de l’œuvre d’Alain Soral

Laurent Guyénot, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Excellent bouquin, que je viens de terminer. Je recommande !

    Quant à l’attitude de Laurent Guyénot, elle est exemplaire. J’y vois la mise en pratique des valeurs de la chevalerie - ce n’est peut-être pas pour rien que Guyénot s’est intéressé aux récits médiévaux (cf son livre "La mort féerique", qui est dans ma liste de livres à lire !).

    Merci à E&R et à Kontre Kulture pour toute cette culture de qualité !

     

    • Et merci également à Radio Courtoisie de proposer des débats de haut niveau sur la bande FM.


    • @ygg
      Ces derniers temps, les débats n’en sont plus, une sorte d’auto censure ou censure s’est installée, je n’en sais rien . Si M.Guyenot avait tapé sur l’islam, on aurait eu le droit de l’écouter dans la totalité.
      J’ai de plus en plus de mal avec cette radio, elle est devenue comme du canada dray,


    • C’est normal Lesquen c’est fait débarqué par une modérée qui ne fait pas de vague. Je ne l’écoute plus depuis 2015.


    • Récemment j’ai envoyé cette lettre à Radio-Courtoisie.

      Madame la Présidente,
      J’ai le regret de vous annoncer que j’ai résilié ce jour mon ordre de prélèvement
      automatique mensuel de 100 euros à Radio-Courtoisie... et que je ne cotiserai plus.
      J’ai pourtant cotisé et donné sans interruption et beaucoup depuis le 11.09.1987.
      C’était beaucoup pour Serge de Beketch ! Puis ce fut pour Henry de Lesquen, Martin
      Peltier, feu Emmanuel Ratier et d’autres que je n’y entendrai plus.
      Pourquoi soutiendrais-je encore une radio tant "normalisée" ?
      Je réserverai désormais ma générosité en priorité aux pestiférés intrépides :
      Egalité et Réconciliation, Rivarol, Ploncard d’Assac et autres.
      Comment Radio-Courtoisie pourrait-elle encore se plaindre d’être diabolisée si elle
      aussi diabolise à tour de bras ? C’était l’immense mérite de Jean Ferré d’avoir conservé
      le "sulfureux" Serge de Beketch quelqu’en soit le prix à payer !
      Veuillez agréer, Madame la Présidente, l’expression de ma considération.

      Quand je vois ici que cette radio aurait censuré le passage où Laurent Guyénot
      a jugé bon d’évoquer son soralisme... je n’ai certes pas de regret d’avoir fait ainsi !


  • Emission interessante et érudite :)
    Mais pourquoi les dernières recherches de Mauro BIGLINO ne sont JAMAIS évoquées ?
    Bizarre cette OMERTA française sur cet auteur italien ?
    Pourtant ancien traducteur officiel de la BIBLE massorétique aux éditions san paolo !
    Yahvé était le chef des ELOHIM !


  • Excellent bouquin que j’ai lu attentivement. Un gros gros travail très fouillé d’un très haut niveau universitaire.
    Par contre, je ne comprends pas que Laurent Guyénot soit si "consensuel" sur l’épisode 39-45... Sauf à comprendre bien sûr qu’il en parle ainsi car la loi l’impose.
    Je pense qu’il aurait mieux valu éviter ce chapitre et ne pas en parler, plutôt que de se faire l’écho des grands Totems et Tabous. Car le "résumé" consensuel proposé entache à mon sens tout l’ouvrage et sa quête de vérité...
    Quant à la compréhension profonde de la "résurrection" pour le Christ, je trouve l’hypothèse de Francis Cousin la plus convaincante. Quand le Christ énonce que son royaume n’est pas de ce monde, et qu’il est le chemin, la vérité et la vie, il indique le chemin de la reconnexion à la Vraie Vie (que Rimbault pressentait être absente...), ici et maintenant. Et ailleurs, assurément, que le "royaume" des apparences, du pouvoir, de l’argent et du mensonge...


  • Ha les jours heureux de Ratier et de Beketch...
    Même de Lesquen me manque...


  • Etant un chrétien à la fois fervent et en questionnement, avec un pied seulement dans le catholicisme, je pense comme Laurent Guyenot que sans commentaire ni recul et sans surtout sans Jésus-Christ Verbe incarné manifestant la Nouvelle Alliance, l’Ancien Testament est une bombe à ne pas mettre en toutes les mains.
    Allez courage Laurent, ton combat est le nôtre.

     

    • Que vaut un livre écrit par des gens qui ont passé soit-disant des siècles chez les Pharaons et qui ont été incapable de citer le nom d’un seul Pharaon dans ce livre ?

      A l’époque où ce livre a été écrit (la bible) on ne savait plus déchiffrer les hiéroglyphes. C’est pourquoi ce livre ne contient aucun nom de pharaon égyptien réel. Pourtant les gens qui l’on écrit disent qu’ils ont longtemps vécu en Égypte.

      Tirez en les conclusions vous-même.

      Cette "bombe" comme vous dites, a déjà explosé la tête de millions de gens.


    • @michel amm
      Effectivement, c’est troublant.
      Mais en matière de religion, je crois qu’il vaut mieux mettre son intelligence de coté.


  • M. Guyénot si vous étiez chrétien vous n’auriez pas dit que les chrétiens reconnaissent Yahvé comme le créateur de l’univers.
    En fait depuis le Christ, les chrétiens reconnaissent la Sainte Trinité (le Dieu Trine) comme Créateur de toutes choses. Le Christ est venu dans le monde pour fermer la synagogue et abolir l’ancienne loi, celle de Yahvé...
    Comme quoi beaucoup de science exégétique peut éloigner de la Vraie Foi. Il y a longtemps que nous avons compris qu’en fait vous étiez un marcionniste.
    L’Ancien Testament est pour les chrétiens le livre où sont annoncées les prophéties de la venue du Messie, du Christ, et de Sa Sainte Mère La Vierge, rien de plus.
    Il n’y a que le protestantisme pour transposer et faire siens les épisodes glorieux et trop souvent sanglants de l’histoire du peuple hébreu, et dans l’adaptation du christianisme à leur propre hérésie.
    Vous avez humainement le droit de vous proclamer chrétien mais en fait vous ne l’êtes pas du tout car vous êtes plein de doutes aussi sur le Nouveau Testament et vous ne reconnaissez pas la Résurrection...
    Vous êtes en fait un admirateur de la figure de Jésus mais rien de plus...

    Viktor Von Berg (catho tradi)

     

    • Bien dit !

      C’est dommage, mais c’est ainsi !

      Par contre c’est clair que ce n’est pas très vaillant de la part de Radio-Courtoisie d’avoir pratiqué la censure, ce qui d’ailleurs était une innovation de Lesquen, lequel était très censeur. Quel dommage que ses successeurs aient une même attitude !


    • Le marcionisme, n’est-ce pas précisément nier l’identité du Dieu de l’Ancien et du Nouveau Testament ?


    • Si le Christ mettait lui-même en garde contre les scribes et les Pharisiens, il incombe aux chrétiens de prendre les écritures avec des pincettes.


    • #1935268

      "Le Christ est venu dans le monde pour fermer la synagogue et abolir l’ancienne loi, celle de Yahvé..."
      Je ne comprend pas comment on peut se dire chrétien et faire abstraction de ce que le Christ a dit. :
      Matthieu 5:17
      Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. 19Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.


    • @ Jojolapin

      Et quel serait le dommage à être éventuellement marcioniste ou de quelque haíresis que ce soit si tant est que l’on n’impose rien à qui que ce soit, par la force brute, ou d’autres : manipulatrice excommunicatrice, purgatrice et l’on en passe ?

      Par ailleurs notre (catho tradi) Viktor Von Berg se voit lui, plus que celui qui ne fait que dans l’admiration de la figure de Jésus. Si ça n’est pas suprêmaciste ça : l’on croirait cela tiré du misérable Ancien Testament. C’est en tout cas, plus pharisien que charitable. Il va falloir aller vous confesser, mon lascar, tout en commençant déjà à vous repentir : une relecture de la parabole du « Bon Samaritain » devrait vous y aider...


    • Le "catho tradi" devrait continuer à étudier un peu sa propre foi, car l’Église ne renie rien de l’Ancien Testament.

      On oublie trop souvent qu’avant la venue du Christ et la rédemption qu’il a opérée, l’humanité pécheresse est vouée à l’enfer car elle a chuté de sa dignité originelle.
      Le monde est alors rempli de païens rendant culte au démon, et les juifs eux-mêmes sont peu exemplaires en dehors des prophètes et patriarches.

      On oublie aussi trop souvent que Dieu créateur a tout pouvoir sur sa créature, et qu’il n’appartient qu’à Lui de la maintenir en vie ou de la faire périr.

      Ainsi, lorsque Yahvé englouti l’humanité dans le déluge ou ordonne aux israélites la destruction de tel peuple, il a toute autorité pour cela. Le Dieu qui crée, aime, condamne et sauve est un seul et même Dieu. Toute autre position n’est pas catholique.

      La dignité humaine n’est pas un absolu, intrinsèque et irrévocable. Elle est conférée par Dieu et doit se conserver par une juste conduite.
      C’est d’ailleurs à ce titre que L’Église ne s’oppose pas à la peine de mort, car, nous explique St Thomas, un homme se rendant coupable d’un crime, renonce par sa conduite déraisonnable à sa propre dignité d’être raisonnable. Ayant déchu de sa dignité humaine, il peut licitement être mis à mort par l’autorité humaine.
      La position contraire est celle des humanistes, qui usurpent l’autorité divine en déclarant l’homme intrinsèquement digne, caractéristique qui ne peut appartenir qu’à Dieu seul.


    • Echappant “génialement” [au sens qu’en donne Laurent Guyénot] à son milieu, la philosophe, historienne et mystique Simone Weil s’est - ou a été, par grâce - peu à peu orientée vers une sorte de marcionisme personnel absolument éblouissant - pour elle-même, devenue christique, pour ses amis (le Père Perrin, Gustave Thibon...) et, désormais, pour ses lecteurs.

      Et cela, dans le monde judéo-chrétien, en inquiète certains...

      Antisémitisme chrétien - Marcion, l’éternel retour du refoulé (143 min)
      D. Guerrier - professeur - M. Gurfinkiel - journaliste - O. Kaufmann - grand Rabbin - E. Morin - Théologien - T. Storme - philosophe - T. Vernet - théologien
      http://www.akadem.org/sommaire/them...

      Ça devrait intéresser les fidèles d’E&R...


    • @ Richard Houellet

      En disant "abolir l’ancienne loi", j’entendais la loi du talion inhérente à la figure de Yahvé remplacée par la loi d’Amour universel : "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés."
      Quant le Christ dit qu’Il est venu accomplir la loi, Il entend cette nouvelle loi d’amour et le Décalogue qui ne s’appliquait qu’aux Hébreux...

      @sedetiam

      Je ne me sens nullement au-dessus de qui que ce soit. Je dis tout simplement que quand on se dit Chrétien on croit à la Sainte Trinité et à la Résurrection du Christ. C’est tout.
      Je maintiens que le marcionisme est une hérésie et si l’ Eglise Catholique a conservé l’ancien testament c’est qu’il avait son utilité théologique à la fois comme enseignement des prophètes et comme exemple des erreurs commises par le peuple juif à ne pas suivre.
      Quand on étudie la théorie de la relativité générale ce n’est pas pour autant qu’on fait fi de la théorie de la gravitation...


    • @Viktor Von Berg, Si l’on suit votre raisonnement, un vrai Chrétien est une personne qui croit tout sans se poser de question concrètement loool. C’est beau...
      On peut être Chrétiens mais ça n’empêche pas de raisonner ni de faire preuve de réflexion mon cher @Viktor Von Berg.

      Vous n’avez rien compris c’est certain, pour avoir un esprit aussi fermé et vous le prouvez par ce que vous venez de dire, cela en dit long hélas. Il ne faut pas confondre "la foi" avec "obnubilation" et c’est ce que vous faites.
      Votre définition donc de "la vrai foi" c’est de croire sans faire preuve de réflexion.
      Tout est dit.


    • Merci Viktor. Votre commentaire est un bon résumé.


  • Radio Courtoisie fait une très bonne émission avec Paul Deheuvels : le Libre journal des sciences et des techniques.

    Quand Lesquen a été viré de la radio j’ai compris que la radio allait être reprise en main par les collabos très nombreux qui y sont installées depuis longtemps.

    On aurait pu croire qu’une radio tenu par des vieux à la retraite n’aurait rien à perdre et qu’ils accepteraient de perdre les fréquence FM pour pour parler librement et se faire entendre chez les jeunes.

    Mais comme la plupart de leurs auditeurs sont des vieux, ils ont choisis de garder leurs fréquences FM en se conformant au CSA.

    Au final, ils n’auront plus ni fréquences, ni auditeurs.


  • Je n’ai pas encore lu le bouquin.

    Je vais juste donner mon avis sur l’auteur (son intervention). On dit que les critiques font avancer et moi, par mon avis, je vais émettre une critique (sympa).

    Pour revenir sur la résurrection... je ne suis pas d’accord sur ce que l’auteur a rapporter et de très loin. La résurrection est un passage obligé : nous mourrons ici-bas et nous ressusciterons dans l’au-delà !

    L’auteur dit qu’il est chrétien juste parce qu’il ressent de la "sympathie" pour Jésus-Christ... Mais enfin, ça ne se passe pas comme ça, cher Monsieur. Lorsque nous portons la FOI, il n’est pas permis de remettre en cause les révélations de notre Seigneur...

    Je remarque aussi qu’il nomme le livre Saint des juifs "La Bible", non... il s’agit de la Thora ! Est-ce qu’il dirait aussi que le Coran se nomme la Bible... ???

    Personnellement, j’ai trouvé qu’il y avait des incohérences au niveau des arguments apportés !

    C’est mon avis, je l’expose. Voilà !

     

    • @ Clara Imbert
      Ce que les chrétiens appellent Ancien Testament, les juifs l’appellent Bible. Et ce que les chrétiens appellent Pentateuque, à savoir les cinq premiers livres de l’Ancien Testament, les juifs l’appellent Thora.


    • Pourquoi tenez vous à mettre le Coran en comparaison, si c est pour nuire à M.Gueynot c est loupé, votre supposée comparaison est un mépris envers l islam, honnêtement j en reste là par respect aux catholiques dignes.


    • @Clara Imbert
      Que de confusion ! que de sentiments mal placés et très... féminins.
      Bible n’est pas un nom propre ! ça ne veut pas dire autre chose que livre. Dès lors, le Coran est la bible des musulmans, oui : pourquoi pas ?
      On peut être en désaccord avec Guyénot sur certains points mais le chipoter là-dessus c’est vraiment parler pour ne rien dire avec, en plus, la prétention de "faire avancer"...


    • Calmez-vous les gars, j’ai quand même le droit d’émettre un avis, non ?

      Oui, j’ai bien constaté des erreurs flagrantes et je le fais remarquer !

      De toute façon - la lumière - concernant le véritable savoir au niveau de la théologie, n’apparaît qu’à ceux qu’on appelle : les rapprochés, voyez-vous ?

      Sur ce...


    • Certains devraient se calmer et aller prendre un peu d’air frais...
      @Clara Imbert a donné son avis, et il n’y a nulle part d’insulte envers l’islam dans ce message... La paranoïa ca se soigne, à moins que certains cherchent à avoir la pole position dans la compétition victimaire du plus ridicule...


  • Laurent Guyénot tient le choc et reste debout comme le Menhir. Je ne sais pas pourquoi mais beaucoup de monde l’attaque. il est vrai qu’il aborde toujours des sujets sensible.
    Courage !

    Je lui recommanderai quand même de lire Révisionnisme contre complotisme de Rémi Perron dans lequel il est mis en cause.


  • Radio Courtoisie a suivi l ’évolution du Front -National : devenir siono-compatible et trahir la droite de valeurs (la vraie droite ) au profit de la fausse droite de l ’argent dont les valeurs sont celles de la gauche bobo ) . Donateur de Radio Courtoisie et auditeur fidèle de cette radio de haute qualité qu ’elle était je m en suis détourné suite a ses trahisons .


  • en voila un qui ne mettra jamais le pieds chez france 2, tf1, libé ou le monde nos merdias indépendants.
    il va certainement être accusé d antisémitisme pour avoir dit la vérité.



  • « Me clouer au pilori : que peut faire d’autre un talmudiste un Vendredi Saint ? »



    J’ai adoré : désormais, dans la rue, je regarderai d’une autre manière les pas sages*, cloutés.

    * Au sens inversé d’amener de l’ordre (spirituel) au désordre.


  • Pour le coup nous l’avons ici en entier : du très intéressant et peu importe l’outil que l’on a en face de soi : s’il se veut marteau il ne peut prendre les problématiques que comme des clous. Maîtriser son sujet offre donc l’avantage et par ailleurs de remettre en perspective les éléments de langage (soient-ils contradictoires), en public : c’est donc un double bénéfice.
    Par ailleurs, comme il n’est rien d’inutile, le lien vers lequel renvoie l’auditeur dont on espère que la presse fêtera le centenaire à venir, en 2019 : https://upload.wikimedia.org/wikipe...
    Auquel il faudra rajouter le Traité de Versailles et ses dessous de table.


  • Vous constaterez aisément Laurent Guyénot, que les juifs ont capté l’héritage mémoriel des templiers (banquiers, il leur était interdit de posséder des terres, et ont été expulsés de tous les pays d’Europe).
    La kabbale, comme l’Ancien Testament, sont chrétiens avant tout. Les juifs modernes ont fabriqué leur histoire millénaire au 19ème siècle grâce à Moses Mendelsohn et aux "lumières juives", mais ils ne sont qu’une secte schismatique qui a refusé la réforme tridentine.


  • Merci infiniment M.Guyénot pour votre travail... qui conduit finalement à nous permettre de démasquer les imposteurs.


  • Les anales de radio courtoisie du temps de Serge Beketch et Emmanuel Rattier conservent des perles d’informations qui n’ont rien perdu de leur pertinence.
    TV liberté est une excellente alternative.
    Profitons-en, car le régime d’oppression et de prédation se durcit pour ceux qui ont encore un cerveau en état de marche et avant que le grand remplacement par les cassos du monde entier ait laminé notre pays.


  • Laurent vous êtes admirable d’avoir supporté les morsures au mollet du roquet talmudiste

     

    • +1

      Monsieur Guyénot, j’ai écouté l’émission en podcast il y a deux jours et je vous ai trouvé d’une patience incroyable face à cet esprit étriqué qui illustre si bien le proverbe "quand le sage désigne la lune, l’imbécile regarde le doigt".

      Cet âne ne savait que pinailler sur des points de détails sans intérêt, au lieu de s’intéresser à ce qui constitue le cœur de votre travail remarquable. Il n’a réussi qu’à empêcher de parler des sujets vraiment intéressants. A croire qu’il faut qu’un goy soit timbré pour avoir le désir de se plonger dans la lecture intégrale du talmud...


    • Absolument. Mais d’une écoute générale, le talmudiste rend plutôt hommage à Laurent Guyénot et à son travail, car il est incapable de parler de la Torah, et ne fait que s’arquebouter sur Goebbels et Rockfeller en réflexe pavlovien. Et pour un spécialiste du Talmud, il n’en fait jamais mention.


  • L’émission - dans son entier, comme sans doute une fois les références “innommables” car “infréKKentables“ effacées - est très intéressante, et le “guet-apens” - s’il y en a eu un -, bien peu efficace.

    « que peut faire d’autre [me clouer au pilori] un talmudiste un Vendredi Saint ? »

    Paul Ligent : talmudiste ou talmudologue, voire talmudocritique ?

    Ce “chercheur indépendant” semble très libre et courageux dans son analyse exhaustive [c’est ce qu’il affirme, en 8 années de lecture assidue] et fort critique du talmud, cf.
    https://www.youtube.com/watch?v=aes...
    à partir de la 43è mn, où d’ailleurs il cite Laurent... qui pourrait même aisément le retrouver :
    à 52mn : “son [le talmud] exclusivisme à tendance racialiste [rejoignant Pierre Hillard, présent dans le studio] [...] pureté, sang [de la race et de la femme]... sexe... argent...”
    Le caractère ultra-choquant des citations que Ligent ose lire à l’antenne, toutes sourcées, en fait, il me semble, un courageux “collègue” intellectuel.

    Ligent me semble donc plutôt “sur la même longueur d’ondes” - sauf à avoir été “retourné” depuis cette émission. Il serait plutôt tombé dans le pinaillage de spécialiste peut-être un peu jaloux d’une synthèse qu’autorise le décentrement par rapport au fastidieux Talmud pour “descendre” jusqu’à explorer la monolâtrie jalouse de YHWH, voire dans le souci d’éviter une connivence “antisémite” dès lors que, d’entrée de jeu, Laurent a courageusement cité sa proximité avec Alain Soral ; c’est une stratégie que Radio Courtoisie - qui n’a pas le “punch” d’E&R, fondateur oblige -, se doit peut-être d’afficher afin de perdurer.

    Sinon, les arguments de Laurent font mouche, sa “tenue de route” malgré les embardées impressionne, en témoignent les réactions des auditeurs, dont - très significativement - une femme juive à propos de la Marche Blanche.

    Et la défection téléphonique d’Aldostérone semble avoir favorisé la testostérone de Laurent pour évoquer JFK et le 11 septembre, lui ouvrant même in fine un boulevard, pour détailler longuement ces deux fort possibles et terribles illustrations contemporaines de ce que Laurent nomme la sociopathie de YHWH et donc d’ “Israël”.


  • Merci à Laurent Guyénot pour son courage, j’espère qu’il n’aura pas trop de problèmes suite à ses déclarations et à son ouvrage.

    Je suis globalement d’accord avec lui. Cela fait une vingtaine d’années que j’étudie l’histoire des religions ainsi l’eschatologie et j’en suis arrivé à la conclusion que Yahvé n’est pas Dieu, ni le Christ, ni Allah d’ailleurs. Je sais je vais en choquer plus d’un, mais permettez-moi d’exposer mes arguments.

    Pour moi il est clair que Jésus-Christ est bien le prophète le plus puissant, mais il n’est pas Dieu lui-même, Dieu est encore autre chose, j’y reviendrais ensuite. En réalité Dieu est le Père de Jésus, tout comme Il est le Père de toute l’humanité (le Créateur).

    C’est lors du concile de Nicée en 325 ap JC que des romains, (l’empereur Constantin et le riche commerçant Marcion principalement) ont décidé d’élever Jésus-Christ au rang de Dieu suprême et unique et pour cela ils ont créé la Sainte Trinité, un habile stratagème pour s’approprier le monopole du christianisme. Je pense qu’il s’agissait pour l’Empire Romain agonisant de s’assurer une continuité dans le christianisme, (la même religion qui l’a détruit), d’où l’appellation d’ "Eglise Catholique Romaine".

    Jésus était en réalité beaucoup plus attiré par l’hindouisme que par le judaïsme, il a passé beaucoup plus de temps en Asie (Tibet, Laddakh et Inde [Cahemire]) qu’en Palestine, tout cela a été démontré. Le tombeau de Jésus se trouve en réalité à Srinagar dans le Cachemire (Roza Bal).

    Une des preuves que Jésus étudié auprès de grands maîtres hindous est le signe des mains jointe pour la prière qui vient du namaste hindou et le chapelet chrétien qui vient du chapelet hindou et bouddhiste (mala).

    L’aspect de la non-violence et de la tolérance qui n’existent pas dans le judaïsme provient en réalité
    de l’hindouisme qui est la religion non-violente et tolérante par excellence.

    Conclusion : Jésus était plus hindouiste que juif ou même chrétien.

    Quand les musulmans disent que Jésus n’est pas Dieu, mais Son prophète le plus puissant, ils ont totalement raison.

    Jésus n’a jamais dit qu’il était Dieu lui-même, il a toujours parlé de son Père qui vit dans le royaume des cieux. Ce sont les romains qui ont falsifié la Bible en insérant les passages qui affirment que le Christ est Dieu et ainsi l’élever au rang de Dieu suprême afin de créer la religion suprême (le catholicisme romain), c’est une des plus grandes manipulations de l’histoire.

     

    • Jésus Christ est Dieu car seul Dieu peut commander à la nature et révoquer momentanément ses lois, le temps d’un miracle.


    • Ah encore la théorie des méchants cathos qui ont comploté contre l’humanité, qui ont tout modifié, et qui ont tué tous le monde, même les dinosaures...Tellement facile de la sortir. En attendant, l’état du monde depuis maintenant deux siècles devrait vous faire réfléchir...
      N’hésitez pas à nous ressortir la théorie des jésuites qui ont fabriqué les ovnis, créé l’Islam, créé les nazis, ou complotent avec les reptiliens. vous y êtes presque, allez-y.
      En attendant, la synagogue de Satan qui ne dit pas son nom, contrôle la censure pour ne pas dire les esprits, avance ses pions, en particulier contre les cathos. Tiens donc... (lire Pierre Hillard)


    • C’est très sensé, merci pour votre intuition.


  • Je suis déjà passé de Radio Courtoisie à TV Liberté, comme beaucoup d’auditeurs.

     

  • Gyenot à raison, selon moi, l’Ancien Testament c’est juste purement du matérialisme haineux et dominateur.
    Je voudrais quand même signaler que les 3 religions abrahamiques ont des points communs par exemple l’universalisme de leur vision du monde.
    Pour ces trois religions, elles sont le seul moyen à l’homme pour aller au Paradis.
    Et tout ce qui est en dehors va en enfer.
    Pour les juifs, tout ce qui n’est pas juif doit être mis en esclavage
    Pour les chrétiens, tout ce qui n’est pas chrétien va en enfer pour l’éternité.
    Pour les Muslman, tout ce qui n’est pas musulman, va en enfer pour l’éternité.
    Donc c’est juste au fond une querelle de pouvoir.
    L’ un, peuple élu par naissance, les autres devenant élus par conversion.
    Excusez-moi, mais je ne vois rien de spirituel dedans, j’y vois juste des raisons multiples de se faire la guerre.
    J’ai des doutes si le personnage réel de Jésus ait quelque chose à voir avec tout cela.


  • Il est drôle de constater que la critique du judaïsme rejailli sur le christianisme en obligeant les chrétiens à se repositionner face à leur doctrine réciproque, sans trop d’essentialisme ni trop de spiritualisme imaginatif. En revisitant la naissance du christianisme, on retrouve la diversité des problématiques que pose la religion chrétienne (ou de la religion en général) et de la diversité des thèses qui ont essayé d’y répondre. Tout cela appelle une refonte, et comme une refonte religieuse passe nécessairement par l’arbitraire, elle a toutes les chances d’être un jour brutal.

    Quant au judaïsme, je suis étonné qu’on fasse si peu le rapprochement avec les religions mésopotamiennes. L’exclusivisme divin rapporté au peuple élu de la cité dans les villes mésopotamienne est, à le lire, très semblable à celui que les juifs vont absolutiser. On retrouve les mêmes formes de revendications ethnicistes, guerrières et un tantinet hystériques qu’on constate, comme une synthèse historique, dans la bible de ces derniers. Un signe sans doute de ce passage difficile entre l’Orient et l’Occident de toute une protoculture civilisationnelle…

    Par contre, bravo d’insister sur l’imprégnation fondamentalement hellénique du Nouveau Testament. Avec toutes ces écoles (de pensée et d’oratoire) grecques parsemées sur le pourtour méditerranéen qui ont forgé l’esprit du temps, c’est évident. Ce qui rend évident aussi le fait que nous sommes aujourd’hui beaucoup plus dans une civilisation gréco-chrétienne que judéo-chrétienne. Ou alors autant dire que notre civilisation est d’inspiration suméro-chrétienne (encore qu’on doive beaucoup à l’Egypte). Je pense qu’à moins de dire que la Torah nous a exclusivement influencés, il faut se calmer avec ces appellations.

    Merci à Laurent, qui m’a fait un peu peur avec son présentisme, mais que je retrouve ici en pleine forme.
    (Le contradicteur, par contre, me semble chercher la petite bête d’une manière un peu sournoise - alors que j’aime beaucoup la contradiction lorsqu’elle est constructive…)

     

    • En fait, comme l’Ancien Testament est toujours important, notre civilisation est bien helléno judéo-chrétienne.
      Donc deux composantes :
      - Une historico-centrée avec des dogmes religieux.
      - L’autre basée sur une logique binaire, formelle aristotélicienne. (Loi de l’exclusion du milieu d’Aristote, tout est soit vrai ou faux, il n’y a aucun intermédiaire possible, c’est aussi le paradigme de la méthodologie réductionniste de la science moderne.)
      Ces deux composantes forment un mélange explosif (raison/foi) qui explique l’instabilité de notre civilisation et sa violence autant intérieure qu’extérieure face à "l’autre".
      Tout ceci donne un pouvoir toujours centralisé pour assurer cette cohésion et des catégories universelles binaires : vrai/faux, bien/mal, séculier/sacré, nous/les autres, enfer/paradis, Dieu/Satan, civilisé/primitif, le monde/Dieu, etc.
      Notre civilisation par son identité divisé et instable à toujours eu du mal à accepter l’autre surtout si en plus, il n’est pas dans une logique binaire, compartimentée.
      (Inde, Amériques, Afrique, Chine.)
      Cela crée ce que l’on appel l’anxiété de la différence.
      La solution :
      La conquête et la mise en esclavage.
      Le génocide.
      La mise en quarantaine.
      Notons que la mécanique quantique remet tout en question maintenant, c’est très intéressant, elle valide même les paradigmes des civilisations dites primitives.


    • @Jay
      Autant que je me souvienne, l’Ancien Testament faisait beaucoup moins partie des prêches et des débats jusqu’à la moitié du XXe siècle que le Nouveau Testament (et ses commentaires). N’a-t-il pas fallu la Réforme du protestantisme au XVIe siècle et le matérialisme capitaliste qu’elle a légitimé pour que le premier soit vraiment mis en avant, surtout comme source « morale » ?

      (J’ai toujours été gêné enfant par les lectures de cet Ancien Testament qui fait figure, selon moi, d’anti morale – plein de cruauté, perversité, orgueil, médiocrité, complaisance… sous des dehors de grandes épopées spirituelles. Les mots de Guyénot concernant Yahvé me parlent beaucoup pour cette raison.)

      Concernant le rapport à la science et à sa révolution actuelle, c’est précisément ce que je professe, avec une approche épistémologique critique vis-à-vis des différents modes d’interprétation.

      Merci pour votre commentaire.


  • Depuis le départ d’Henry de Lesquen Radio-Courtoisie n’est plus tout à fait ce que cette radio fut depuis Serge de Becket, Jean Ferret et de Lesquen.


  • Je trouve que Laurent s’en ai bien sorti, l’emission Lui ai plutôt favorable et fait une bonne pub à son bouquin. Ça m’a donné envie d’en le lire en tout cas.


  • En quoi consiste être antisémite – outre que certains juifs (ils sont nombreux dans le monde politico-intellectuel) considèrent que la plupart des non-juifs sont antisémites par nature ?
    Est-on antisémite à critiquer des élites juives qui se disent représenter et appartenir à un même peuple, à une même nation, à une même culture, à une même religion et même, souvent, à une même race, tandis que ces élites défendent (encensent !) plus ou moins sournoisement un mondialisme judéocentré, un ultra-libéralisme manipulateur, une différence ethnique radicale ainsi qu’un pays accusé sans partialité de racisme d’Etat, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité .. ?
    Est-on antisémite à interpeler les communautés juives et tous les autres peuples pour qu’ils ne se laissent pas entrainer à suivre ces élites malfaisantes, qui inspirent pour les uns un engouement fanatique, pour les autres une haine débordante ?
    Est-ce faire de l’essentialisme criminel à décrier tout cela ?
    Si oui, pourra-t-on nous expliquer comment on peut mettre de ce fait en cause des nations et des peuples tout entiers – comme l’Allemagne et la France – pour des évènements qui ont eu lieu il y a plus de 70 ans – comme si ces nations et peuples, victimes aussi des mêmes évènements et dont nous sommes toujours les représentants, pouvaient eux être chargés du sceau de l’infamie sans qu’on y voit une accusation racialiste doublée d’une manière de castrer et défavoriser ces populations à l’avantage antidémocratique de minorités plus ou moins instrumentalisées – juives au premier chef, marginales ensuite ?
    Laurent a raison de soutenir Alain. Ce n’est pas les sentiments profonds de ce dernier qui comptent (pour ceux qui spéculeraient sur la question), c’est son combat ouvert et son courage face à une telle violence.


  • J’ai écouté l’emission. Le gars se ridiculise (notamment sur sa piteuse tentative sur Rockfeller) et se casse les dents. J’ai bien ri au renvoi dans les cordes sur Charlie Hebdo. On sent le type qui est là pour jouer au petit commissaire politique mais qui n’y arrive pas vraiment. Un peu pathétique.


  • Laurent Guyenot s’est fait reprendre sévèrement vers la fin de l’émission à propos de Rockefeller, parce qu’il aurait laissé croire à tort que ce dernier était juif.
    Juif ou non, le richissime industriel et banquier David Rockefeller, fondateur de la Commission Trilatérale en 1973, a écrit dans ses mémoires publiés en 2002 :

    « Certains croient même que nous participons à une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États Unis. Ils définissent ma famille et moi comme des "internationalistes" conspirant avec d’autres dans le monde pour construire une entité globale, économique et politique, plus intégrée – un seul monde, si vous voulez. Si telle est l’accusation, je me proclame coupable, et j’en suis fier  ».

     

Commentaires suivants