Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Le Bon Coin", "Blablacar" : les revenus des particuliers bientôt taxés

Mardi [24 juillet 2017], la commission des finances devait examiner le projet de loi sur la lutte contre la fraude fiscale, dont l’article 4 prévoit de taxer les particuliers qui tirent des revenus des plateformes collaboratives comme Blablacar ou Leboncoin.

 

Selon un sondage Ifop-France Digitale, une telle mesure ferait fuir 67% des utilisateurs, qui déclarent ne plus souhaiter y avoir recours si leurs gains sont imposés. Pour les détracteurs du texte, la mesure pénalise les faibles revenus et les petits gains (autour de 400 euros par an en moyenne) et la vente de bien d’occasion. Le texte devrait arriver à l’Assemblée à l’automne.

 

Un amendement trop imprécis voté en 2016

Cette question des revenus perçus sur ces plateformes est dans l’air du temps. Le projet de loi relatif à la lutte contre la fraude fiscale a été présenté en mars par le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin. Il prévoit la transmission automatique au fisc par ces sites des revenus encaissés par chaque utilisateur.

[...]

Selon le journal économique [ Les Échos], Bercy en recense 276 plateformes opérant en France, dont 70% y ont leur siège social.

Lire l’article entier sur lejdd.fr

 


 

Pour gagner de l’argent avec Le Bon Coin :

 

Pour gagner de l’argent avec sa voiture :

 


 

Vivre de l’économie collaborative, est-ce (vraiment) possible ?

L’économie collaborative gagne de plus en plus d’adeptes… mais son essor connaîtrait-il un coup d’arrêt ? La fiscalité fluctuante autour des revenus tirés du partage de biens et services pourrait bien refroidir les utilisateurs, même les plus mordus. C’est ce que montre une étude Ifop pour France Digitale réalisée en mars et intitulée Les utilisateurs des plateformes d’économie collaborative et la fiscalisation de leurs revenus.

 

Ainsi 27% des répondants disent avoir déjà utilisé une plateforme d’économie collaborative (covoiturage, hébergement temporaire, échanges de services…), principalement côté bénéficiaire : 10% ont déjà mis à disposition un bien ou un service et 22% ont déjà payé pour obtenir un bien ou un service. Et sur les 73% de répondants n’ayant jamais utilisé ce type de plateforme, 24% disent envisager de le faire dans les prochains mois. Si les Français ont donc encore du mal à mettre à disposition des autres utilisateurs un bien ou un service, ils voient en revanche l’avantage de pouvoir en bénéficier.

 

Une minorité vit de l’économie collaborative

Une petite minorité d’utilisateurs des plateformes de l’économie collaborative dégagent des revenus conséquents de leurs activités. Ainsi 22% des répondants disent ne pas avoir gagné d’argent en 2017 et 47% moins de 5 000 euros – le seuil envisagé pour la franchise d’impôt. Au contraire, seuls 6% disent avoir gagné entre 5 000 et 10 000 euros et 8% plus de 10 000 euros. Une proportion loin d’être négligeable mais qui montre bien que l’économie collaborative reste d’abord une source de revenus annexes.

[...]

Là où cela se complique, c’est lorsqu’est évoquée la collecte par les plateformes du numéro fiscal de leurs utilisateurs pour le transmettre, avec les données associées, à l’administration compétente. Moins de la moitié (43%) des utilisateurs y sont favorables, évoquant une réticence générale à transmettre leurs données personnelles (42%) mais aussi leur volonté de ne pas transmettre ce type de données à une entreprise privée (30%).

Lire l’article entier sur maddyness.com

 


 

Vous êtes entrepreneur ou particulier et souhaitez faire partie d’un réseau d’entraide pour faire face à la crise ? Rejoignez Solid’E&R, le premier espace d’annonces du Réseau d’économie solidaire créé par E&R. Pour cela, il vous suffit d’être adhérent de l’association (merci de rentrer votre identifiant et votre mot de passe d’adhérent pour accéder à Solid’E&R) :

Pour en savoir plus sur le Réseau d’économie solidaire :

Entrez dans la réalité de l’entreprise avec Kontre Kulture :

 

Le risque d’une France « libéralisée » :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

91 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un projet de loi sur la lutte contre la fraude fiscale ? je prends !!!
    Les banquiers, politiques, membres du CAC40 et consorts n’ont qu’a bien se tenir car il en représentent la majorité.
    Mais bon, je dois être idéaliste...


  • L’économie française quelle est elle ? Encore et toujours. Vue depuis l’Elysée et sa clique en gouvernance ?
    Une entreprise qui marche et hop. On la flingue car sinon la belle prestance risque de disparaitre. C’est à dire celle de l’incapacité à gérer et générer le privé en son entreprise car là !
    Et bien la révélation de la non compatibilité de l’ENA - par exemple - avec ?
    Bien des réalités commerciales. Pour commencer.
    Depuis combien de lustres et décennies ? La France vit ! De gens audacieux qui font entreprises ne serait ce qu’un temps ... Avant celui ? De l’attaque de leur entreprise par des pouvoirs dits "publics" ?
    Et si ?
    La France devait avoir des "problèmes" budgétaires pour permettre à une clique stérile de poursuivre ? Leurs rapts ?


  • " Tout profit doit être taxé, et rien ne doit échapper au fisc " - sauf peut-être les petits profits grappillés par les pauvres membres de la Communauté Sacré, qui ont tant souffert - et qui souffrent encore….


  • A l’époque des tsars, on parlait d’une "administration qui mangeait ses administrés" : c’est le cas de la France actuelle où les habitants travaillent pour les fonctionnaires un jour sur deux .


  • Comment peut-on tirer profit de quelque chose que l’on revends usagé, d’occaz ou moins cher que ce que l’on a acheté !? Affligeant gouvernement.

     

    • Bientôt nous revendrons notre caca pour pouvoir manger, et il sera encore taxé. Alors arrêtez de ronchonner, nous n’avons même pas commencé à dévaler.


    • Un objet d’occasion perd sa valeur neuve marchande, c’est normalement comme le caca d’un repas consommé : ca ne vaut rien en principe sauf s’il y a des acheteurs qui déterminent une valeur en les rachetant !
      @Tour de France, l’avenir des machines à recycler nos cacas pour les transformer en nourriture ! Là il y aurait des surtaxes justifiées sur la valeur ajoutée d’un plat venant d’une merde ! Le probleme est que la merde contient les taxes digérées des repas précédents...
      C’est un peu ca que l’on veut nous faire repayer aujourd’hui via Le Bon Coin, Ebay et autres : un objet d’occasion ne vaut pas plus que du caca mais se revend quand même, alors ils veulent nous taxer sur nos cacas, nos occasion !


  • Comment peut-on tirer profit de quelque chose que l’on revends usagé, d’occaz ou moins cher que ce que l’on a acheté !? Affligeant gouvernement.

     

  • Ce qui fonctionne le mieux en France : le fisc . Champion du monde . Qu’à fait Macron depuis un an à part augmenter les impôts et les taxes ?

     

  • Un objet d’occasion a déjà été taxé, c’est pour ça qu’il n’a jamais été question de le retaxer par le passé... Si je vends une voiture avec une annonce sur la vitrine de la boulangère, je ne paie pas de taxe mais sur une plateforme numérique, je devrais le dire à l’administration fiscale ? Et le fait de changer de carte grise ne serait ce pas une taxe pour le nouveau propriétaire ?

    Le seul truc ou il pourrait y avoir un questionnement, c’est la revente de biens immobiliers qui n’ont rien à voir avec les objets d’occasions mobiles. Mais là encore les journaux de vente entre particuliers existaient depuis des lustres et il me semble que les taxes sont perçus de toute façon par le notaire, seul le service/bénéfice de l’agence est hors de l’équation ?...

    C’est clair on est des veaux et personne ne diras rien, c’est pour ça qu’ils se permettent tout...

    Il doit bien y avoir quelques rares exceptions de personnes percevant des minima sociaux et en bidouillant ils augmenteraient significativement leur revenus mais l’ambition n’est pas de détecté ces rares exceptions mais de nous taxer sous prétexte de fraudes insignifiantes ; et de toute façon gérables sans doute en ayant recours à des lois déjà existante.

    Est-ce que l’agent municipale à la déchetterie récupérant et recyclant des objets ayant encore de la valeur en les mettant sur le bon coin arnaque l’administration fiscale ? La jalousie.., pour certains ça devrait dicter les lois...

    ps : dans un autre article certains affirmaient que supprimer l’aide aux familles était primordial pour cause de grand remplacement... Supprimer les avantages de la majorité car ils ne supportent pas qu’une infime minorité puisse également en profiter. C’est comme se priver de vacances pour faire chier sa femme.. Se priver de sa jouissance, à cause de la possibilité de jouissance d’autrui.. Il y en a qui réclamerait toujours plus d’aliénation...

     

    • Je suis entièrement d’accord c’est du vol pure et simple concernant la re-vente d’objets d’occasions .
      Vendre un objet d’occasion ne permet pas de "gagner de l’argent" mais juste de récupérer un peu de l’argent que l’ont avait dépensé.
      De plus ces objets vendus , en plus d’avoir été déjà taxés avec de la TVA , avait été payés sur la part du salaire restant après imposition .
      C’est donc exactement comme si on vous taxait une seconde fois sur ce qui’l vous reste après impôt.
      C’est de l’acharnement fiscal c’est scandaleux.


    • Oui, vous avez tout à fait raison Nico, c’est une compensation pour la perte d’un objet acheté dont nous n’avons plus l’utilité. Bien souvent d’ailleurs, l’objet est bradé et parfois ça ressemble presque à une donation... C’est le déficit de rapport marchands qui les mets en panique...

      C’est une mesure de découragement d’initiative hors des clous du grand capital... Ils veulent décourager le système D... les alternatives... Plus la pression sociale s’accentue, plus les réseaux sociaux seront porteurs de solutions de replis.. Il faut en conséquence décourager ces initiatives.

      Pourquoi avoir laissé croître le phénomène AirBNB ? Car il était possible de taxer à la source ceux qui offrent les services d’une part, d’autre part car sacrifier les Hôtels c’était qu’une seule industrie d’affecté et la baisse généralisée de l’hôtellerie va dans le sens d’offrir plus de divertissement plus de loisirs comme soupape de sécurité ?

      Les réfugiés afghans sans papiers* sous Blair en Angleterre, une manœuvre employés au black ont contribués à un phénomène culturel ou les crédits étaient à gogo, les’kebabs pas cher, la boisson et les clubs bon marché.. les taxis réservable uniquement par téléphone (l’ancêtre de uber), c’est l’apparition des agences de voyages pas chères, EasyJet aux employés sous payés, etc. Panem et circenses, « du pain et des jeux »... toujours le même cirque...

      Employer des esclaves pour garantir une croissance... alors toutes les économies faites à partir du bon sens et de l’entraîde qui ne sont pas basé sur l’exploitation et l’appauvrissement d’autrui... sont des économies nocives pour le capital..


  • A quand une taxe sur les vélos, les patinettes et les rollers ? A quand une taxe sur les pêcheurs à pied qui vont aux moules ? On peut imaginer des flics les attendant en haut de la plage pour les rançonner . Et une taxe "écologique" sur les maillots de bain pour aider à la préservation de "la ressource halieutique" ? Ca fait penser à la défunte vignette auto soi disant pour les vieux qui n’en ont pas vu la couleur . A quand une taxe sur les capotes "destinée à lutter contre l’homophobie" ?

     

    • T’as oublié la taxe sur les taxes. Pas con hein ? A moins que cela n’existe déjà... Ah ben oui, mon net imposable est toujours supérieur à mon net perçu... Autant pour moi.


    • À quand ? Toute choses en son temps.. en premier lieu supprimer l’argent liquide en le remplaçant par du numérique.. Ensuite attendre que les escalves réclament un peu plus de châtiments pour x raisons... et si ils n’ont pas les bonnes idées, comme il faut, certains se chargeront de leur bourrer le mou pour qu’ils réclament toujours plus de servitude ?

      Moins ça change mieux c’est ? J’aurais jamais penser qu’un jour ça soit synonyme de conservatisme.. On en n’est même pas à réclamer... que la société change, mais qu’elle ne change pas plus..


    • Pour les vélos patinettes et rollers t’inquiètes pas ça arrive ...

      https://www.challenges.fr/entrepris...


    • Pour pêcher en rivière il faut payer un permis, pas pour pêcher à la ligne en mer, mais ça va venir . Fini les petits vieux sur la jetée en train de taquiner le mulet (plein d’arêtes…)


    • @stef

      La taxe sur la taxe donc la surtaxe ça existe déjà et depuis un moment dans plusieurs secteurs dont l’immobilier ...

      http://www.notaires.paris-idf.fr/ac...

      C’est pas con c’est vrai mais rassures toi ils y ont pensé avant toi bien avant ...


    • @ Stef :

      Puisque tu parles de fiche de paie et de taxes sur les taxes, je me permets de donner un petit exemple :

      Sur la mutuelle (obligatoire), la prévoyance, et l’éventuelle retraite supplémentaire, on paie :
      - des cotisations salariales
      - des cotisations patronales

      Ces parts patronales sont ensuite réinjectées dans l’assiette de calcul de la CSG/CRDS pour repayer des cotisations salariales dessus (cf. https://www.compta-online.com/verif...).

      Pour finir, une partie de la CSG/CRDS (dite non déductible), et la part patronale de mutuelle sont intégrées dans le net imposable.

      En clair : on paie des impôts sur des cotisations sociales qui elles-mêmes sont réinjectées les unes dans les autres.

      C’est ce qu’on appelle "être créatif"...

      Mais bon, l’important c’est qu’"on a gagné la coupe du monde", hein...


    • @ Stef :

      Puisque tu parles de fiche de paie et de taxe sur les taxes, je me permets de donner un petit exemple :

      Sur la mutuelle (obligatoire), la prévoyance, et l’éventuelle retraite supplémentaire, on paie :
      - des cotisations salariales
      - des cotisations patronales

      Ces parts patronales sont ensuite réinjectées dans l’assiette de calcul de la CSG/CRDS pour repayer des cotisations salariales dessus (cf. https://www.compta-online.com/verif...).

      Pour finir, une partie de la CSG/CRDS (dite non déductible), et la part patronale de mutuelle sont intégrées dans le net imposable.

      En clair : on paie des impôts sur des cotisations sociales qui elles-mêmes sont réinjectées les unes dans les autres.

      C’est ce qu’on appelle "être créatif"...

      Mais bon, l’important c’est qu’"on a gagné la coupe du monde", hein...


  • Par contre l’ISF ou la taxe sur les toiles de maitres et autres œuvres d’art qui représentent des milliards,ça on en parle pas ... !!!


  • Ce gouvernement qui s’offusque des noyades de migrants en méditerranée , qui est généreux avec la misère de la terre entière ,mais n’a par contre aucune pitié envers son peuple sur lequel il s’acharne en taxe et autre restrictions . quand tu cherches un peu d’oxygène avec quelques bricoles contre un billet . ils te punissent même en t’ enfonçant toujours plus profond la tête sous l’eau et te noient littéralement sous les taxes
    Ils nous volent pour entretenir leur princesses Benalla dans les palais de l’Elysée.
    Macron se voulait le président des " débrouillards " mais c’était juste pour les saigner j’espère qu’ils ont compris la leçon .

     

    • "j’espère qu’ils ont compris la leçon ".

      Vous espérez à fonds perdus. Quand j’ai dit à une voisine qu’il fallait qu’elle se fasse mettre sous curatelle car elle avait voté Jupiter parce que son fils était allé à l’école avec ce dernier et que son fils lui avait dit que micron était "un gars bien", un autre voisin (lui aussi lésé par notre micron vu qu’il bosse à la SNCF) a taxé ma réaction d’excessive. On n’en sortira pas, c’est chez moi une certitude. Pour certains votants, c’est comme pour la conduite d’un véhicule ou la demande de détention d’une arme à feu, il faudrait un permis......


  • Je comprends pas la TVA à déjà été payée par le premier acheteur. Pourquoi vouloir taxer encore une fois ? Donner une seconde vie à ses objets devrais être encouragé car c’est écolo, comme rouler à 80.
    Ah mais mince ça rapporte pas à l’état donc c est pas écologique c est ça ?


  • Blablacar...
    De Paris à la Bourgogne, soit 3 heures de route.
    Le tarif moyen sur un trajet est passé de 20 à 30€ en l’espace de 3 ans.
    Peut on encore parler d’économie du partage et de la collaboration dans ces conditions ? (sic)
    Cela ressemble effectivement, de plus en plus, à une recherche effrénée de fric.
    Du coup, bah oui, logique que l’Etat veuille sa part.
    Ps - Je partage l’avis de Remulus. Les premiers a taxer sont 1 - l’économie spéculative, celle qui échappe systématiquement au contrôle des Etats 2 - les grands comptes qui génèrent le plus de revenus et qui, eux aussi, optimisent leur fiscalités. A l’inverse, pour le citoyen et les TPE/PME, effectivement, un soulagement fiscal devient de plus en plus un levier pertinent.
    Enfin, 3e et dernière observation, l’Etat gagnerait à installer des principes de fiscalités simples, clairs, aisément compréhensible par tous, avec des seuils simples et clairs.
    Bref, on est en pleine dérive/délire fiscal...

     

    • Blablacar n’a rien d’une économie collaborative....le but c’est au moins équilibrer puis dégager de la marge...


    • L’augmentation des coûts de Blablacar s’explique par la répercussion du prix des carburants et des péage. Mais aussi par son rachat par la SNCF : quand ce site a été créé, il a connu un certain succès, offrant une belle alternative aux trains, onéreux et peu fiables. Puis un beau jour, il est devenu impossible de réserver un covoiturage sans procéder à un paiement en ligne. Et tous les tarifs avaient pris 10%...


    • @matador

      L’économie collaborative ça n’existe pas c’est une fable.

      Avec les blablacar et autres uber on a une économie de plateforme qui est tout sauf collaborative puisque le but d’une plateforme est de centraliser l’offre et la demande et de prendre une commission sur tous les échanges ...

      C’est donc un modèle centralisé bien basique qui existe depuis des lustres.
      On nous fait passer cela pour " moderne " mais ça ne l’est pas du tout.

      Quant au bon coin , là effectivement on a une vraie économie collaborative puisque on peut produire des échanges économiques sans avoir à verser une commission.
      Mais voilà l’état français ne souhaite pas voir se développer cela et va donc taxer.

      Le plus amusant est de comprendre cela et de mettre ce fait en perspective avec les discours de la nouvelle caste politique au pouvoir qui parle de " nouveau monde " , de " modernité " ...
      La caste en marche est bien concrètement contre le nouveau monde puisqu’elle veut imposer ces échanges de gré à gré qui lui échappe.

      La modernité , le nouveau monde va bien dans ce sens pourtant : se passer des modèles centralisés , des tiers de confiances comme les banques ou les administrations.

      La supercherie en marche est bien visible ici dans cette information.


    • à Nicolas

      "L’économie collaborative ça n’existe pas c’est une fable."

      Plus loin :

      "Quant au bon coin , là effectivement on a une vraie économie collaborative "....

       :)...


  • On ne peut pas dire gagner de l’argent. Si l’on achete un objet 100 euros et qu’on le revend 60 euros, on a perdu 40 euros. Ainsi, chaque objet sera taxé deux fois pour remplir les caisses de l’Etat. Une pure arnaque. Mais il semble que cela soit plus facile que de courir après les fraudeurs et détenteurs de compte off shores. Les effectifs de controleurs fiscaux ont d’ailleurs été fortement réduits par l’Etat.


  • Le bon coin était un très bon site de vente directe et commerciale pour un pro .Aujourd’hui, c’est la foire d’empoigne , c’est n’importe quoi et l’arnaque assurée .
    Quant à la location de voiture particulière, je trouve cela d’une connerie monumental .On va finir par louer son réfrigérateur, ses chiottes et on en finit plus .Le pognon, le pognon, le pognon ! Bientôt les journées portes ouvertes chez le particulier, tout sera à louer . Ce monde est tombé sur la tête,car le plus fort dans tout ça c’est qu’en plus ils vont se faire taxer .La connerie n’a plus de limite .


  • La blague !
    les seuls qui gagnent de l’argent avec l’economie participative sont les plateformes.
    Il y a 2 cas :
    1/ Les plateformes genres le bon coin, ou il n’y a aucune transactions financières, seul le vendeur paye des options pour mettre en valeur son annonce.
    2/ Les plateformes qui prennent directement une marge, genre B&B
    Le problème c’est que dans le 2nd cas, tout ce passe sur des comptes en dehors de france.
    Pourtant la solution serait très simple a mettre en oeuvre : obliger toutes transaction internet a être faite sur des comptes bancaires francais et avec un representant légal en france.

     

  • Pour une fois ils pensent à nous ?


  • Et pour être hébergé gratuitement lors de voyages en France ou à l’étranger : Hospitality Club, Couch Surfing, etc., vous n’aurez plus d’excuses !


  • Idée de taxes : une sorte de taxe d’habitation sur les campings cars, "afin de réparer le dommage visuel qu’ils causent dans les paysages et le dommage économique qu’ils causent aux hotels et campings" . Aussi une taxe d’habitation sur les gens qui dorment dans leurs voitures, à la suite d’un licenciement et d’un divorce, "pour compenser les dommages olfactifs qui en résulte pour l’environnement" . Une taxe sur les non propriétaires de voitures, "du fait du manque à gagner des industries automobiles et pétrolières" etc... " L’environnement " est devenu une vache à lait pour le fisc .

     

  • Attention, tout cela pour arriver bientôt a vous taxer sur le s m² de votre potagers pour concurrence aux supermarchés, et au pire à aller jusqu’à vous taxer un jour sur l’air que vous respirer au nombre de m² de la propriété sur laquelle vous vivez !

     

  • Il faudra créer un nouveau site de seconde main qui regroupera uniquement des particuliers consommateurs et en colère qui n’obéiront pas a ce racket financier illégitime

     

  • Déjà que tu paies 3,50 € au mètre de vide-greniers pour y revendre trois fois rien tes objets et autres fringues inutilisées, maintenant, ils vérifieront tes trajets sur BlaBlaCar et tes reventes sur LeBonCoin.fr

    ça va finir par un BonPoing.fr sur la gueule, oui !

    ça va décourager pas mal de monde tout ça pour des sommes ridicules mais qui permettent néanmoins bon an, mal an, de mettre un peu plus de beurre dans les épinards !

    De toute façon, c’est de l’argent qui repart dans l’économie de consommation courante. Cet argent ne part pas aux îles Caïman,ni au Luxembourg, alors ????

    Ça ressemble à du harcèlement comme la limitation à 80 km/h et bien d’autres mesquineries d’un État aux abois et qui veut en finir avec la populace à savoir sa mise à mort !

     

    • @noël...........comme tu dis, c’est de l’argent qui est recyclé dans le Système, pourquoi en outre parler de fraude pour des sommes aussi infinitésimalement mesquines ?...ces ordures ne seront jamais satisfaits des malheurs et punitions qu’ils nous infligent !!...c’est parce qu’il y a chez ces gens-là par delà toutes nos interrogations, une jubilation perverse à dominer, dresser, soumettre et avoir à sa pogne, le lancinant cortège des gueux !


  • Trimez français lépreux, il faut bien financer les apparts des Benalla, la vaisselle de l’Elysée, et la piscine du Roi. J’en oublie peut-être.

     

    • Tout ceci n’est pas fait pour récupérer de l’argent.

      De l’argent le système en a autant qu’il veut : c’est lui qui génère l’argent grâce aux banques centrales. Et l’état en emprunte autant qu’il veut en vendant les propriétés publiques des Français.

      Tout ce racket n’a qu’un seul but : réduire vos ressource pour mieux vous mettre en esclavage et vous éliminer.

      Moins vous aurez de ressource, moins vous pourrez vous défendre.

      Avez vous vu cet article concernant l’élimination de certaines populations ?
      https://french.almanar.com.lb/973029


  • À mon sens, le système économique est biaisé et il le restera tant que les cinq domaines vitaux (industrie pharmaceutique, agro-alimentaires, énergétique, construction et communication) pour l’homme restera aux mains des parasites.
    Car toute l’économie en découle et donc on aura beau mettre en place toutes les alternatives que l’on voudra, au finale on dépendra toujours de ces parasites qui possèdent l’essentiel, soit les domaines primordiaux à l’humain dans notre contexte.
    Il me semble plus simple de reprendre le contrôle de ces domaines primordiaux que de changer le contexte. Et pour cela, vu qu’il n’est pas possible de faire entendre raison aux parasites, il nous reste que l’éradication des parasites. Mais d’après leur idéologie, c’est mal alors que du point de vue du bon sens, elle est la solution.
    Soudons nous, laissons de côté nos guéguerres de chapelles, et reprenons nos domaines vitaux.


  • Ah zut j’oubliais qu’il y a à payer la bague DIOR de 40000 euros de Macronella.


  • Encore une loi , et encore une fois les moutons font bêee. L’élite ne supporte pas que le petit peuple puisse se faire quelques centimes d’euros sur leur dos ; ils aiment pas ça ; la location d’appartement c’est pour eux, un trajet sur autoroute c’est pour eux, un séjour en mer c’est pour eux, rien ne doit leur échapper, rien. un centime c’est un centime. Tu veux vendre ta play ? pourquoi faire, l’autre n’a qu’à en acheter une neuve, ça fera marcher nos holding de supermarché, ah tu me dis : mais le recyclage ? nous avons déjà investi là dedans, tu dois passer par là ; ils cadenassent tout tout tout.... ils sont puissants et ont et font les lois pour les avantager eux. l’évasion fiscale ? dans le bon coin ? où je vends une vielle playstation ? Soyez rassurés, la loi sera en vigueur bientôt ! moutons que nous sommes , nous ne méritons que cela

     

  • Le vpn a de beaux jour devant lui.


  • #2012406
    le 25/07/2018 par The Médiavengers Zionist War
    "Le Bon Coin", "Blablacar" : les revenus des particuliers bientôt (...)

    S’ils peuvent dépenser des millions pour vous piquer quelques centimes, ils le feront !


  • Imagination fiscale sans limites... Doit-on leur rappeler que les objets vendus sur leboncoin.fr ont déjà subi la tva quand ils ont été achetés neufs ? Et qu’une annonce passée ne signifie pas toujours une vente, ni une vente au prix fixé ? Ne sont-ce pas les mêmes qui nous bassinent d’écologie et font du non gaspillage l’alpha et l’omega du bonheur vivrensemblesque ? Va-t-on transformer les plateformes en percepteurs à l’instar des entreprises avec le prélèvement à la source, grand fiasco annoncé pour début 2019 ?
    Sont-ils stupides au point de penser que les transactions ne vont pas baisser, et donc le rapport fiscal escompté ?
    Dernière question : est-on administré (pas gouverné) à ce point par des c... ? Seront-ils satisfaits quand ils auront tué toute activité économique dans ce pays ?

     

    • @Domino..........mais ils auront gagné quelque chose de précieux, le délitement toujours plus important du lien social entre nous, et donc de la solidarité qui va avec ( même si celà se fait de manière indirecte par le biais de transactions )...nous empêcher de renouer en période de crise avec l’antique entraide qui pourrait, qui sait, aboutir à un saut qualitatif au niveau de solidarités plus manifestes et sérieuses au niveau local ( et même via les plateformes ), c’est quand même une priorité, afin que perdure tous les isolats humains et que vive pour toujours le " diviser pour régner ".


    • tout à fait d’accord. l’Etat n’a même pas pensé une seconde, qu’il mettra en péril l’emploi de toutes les personnes qui travaillent au sein de ces plateformes, puisque leur utilisation va baisser d’environ 70 %. quelle mesquinerie sans nom que de vouloir taxer le particulier qui aura vendu 100 euros, la soupière de Mamy dont il n’avait que faire....alors que le Gouvernement dépense sans compter -dernière soirée privée LRM, soirée des Bleus, suppression de l’ISF. A VOMIR !!!!


  • Il faut bien aller soutirer du pognon chez les petites gens pour alimenter le train de vie et les ambitions des prédateurs qui nous " gouvernent".
    Le fisc est l’instrument de prédation de la maffia.


  • Tout est fait pour limiter le français du quotidien.


  • @Peter.........quand ils en auront fini avec l’argent physique, TOUT leur sera permis, et ils se le permettront !...pour l’instant ils se permettent PRESQUE tout, c’est la toute petite et fragile poche de survie qu’il nous reste encore...

     

    • Oui, c’est vrai vous abordez l’essentiel c’est qu’on fonce droit dans un mur. Si on laisse l’argent physique disparaître ont signent notre arrêt de mort.

      Déjà qu’avec le smart-phone (qui signifie malicieusement téléphone intelligent ; pour les abrutis que nous sommes), ils nous ont bien eu avec la perte de notre vie privée. Lors d’une manifestation par exemple, l’appareil bardé de capteurs, pour le son et l’image par exemple : en géolocalisation avec un simple petit appareil portable ils sont capable de filtrer tout les appels à un kilomètre à la ronde..

      L’anonymat sur internet est aussi un mythe... Les smartphone prouve qu’on a déjà une prise de contrôle à notre insu... Nous sommes en plus dans un monde ou l’intelligence artificielle a une progression exponentielle.. d’ici la disparition de l’argent physique, ils auront encore plus developer d’outils pour les rendre omniscient et omnipotent comme l’est Dieu...

      Tous les prophètes, tous les messagers ont prévenu de l’arrivée d’un test ultime qui est l’antechrist... la plus grande épreuve à laquelle aura eu à faire face l’Humanité.. l’inversion des valeurs, détruire la création, détruire l’Homme. On a beau le savoir, mais on ne peut prendre vraiment une bonne mesure de la gravité.


  • Salut mec
    Ca va ? Tu vas bien ?
    On se présente,
    Mais non, tu nous connais.
    On est là pour te pomper,
    T’imposer sans répit et sans repos.
    Pour te sucer ton flouze,
    Ton oseille, ton pognon,
    Ton pèze, ton fric,
    Ton blé, tes économies, tes sous,
    Ton salaire, tes bénéfs,
    Tes bas de laine,
    Tout ce qui traîne.
    C’que tu as sué de ton front,
    On te le sucera jusqu’au fond !

    ...

    T’as pensé à payer ta...
    Taxe foncière, taxe immobilière,
    Taxe professionnelle, taxe sur le personnel,
    Taxe d’apprentissage, taxe si t’es pas sage,
    Taxe sur tout c’qui bouge,
    Sur les clopes et sur ton rouge
    Sur tes cachets d’aspirine,
    Sur ta vodka et sur ton gin
    Ah ! Ah !...
    Majorations relevées,
    Vignettes et timbres fiscaux,
    Carte grise et assurance auto.
    Droit d’immatriculation, PV...
    Crache ! Crache !
    Essence, péage, héritage,
    Partage, mariage, concubinage...
    On est là à tous les étages !

    ...

    Nous comprenons votre douleur,
    C’est une triste disparition.
    Mais dans votre malheur,
    N’oubliez pas de règler
    Vos droits de succession...

    Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !

     

    • Ah ah ça m’a fait pensé à eux aussi, mais vous n’avez pas cité le meilleur passage :
      Faut qu’tu craches
      Faut qu’tu payes,
      Pas possible que t’en réchappes
      Nous sommes les FRÈRES qui rapent... Tout !

      Tout se retrouve dans la symbolique !


    • Excellent, ce clin d œil aux I****

      Ils ont passé à la TV belge "les 3 *****" durant cette soirée. J’ai passé un énième bon moment en regardant des dizaines de fois ce film des années 90 et curieusement, j’ai pensé à cette parodie ("les vampires rappeurs").


  • Ils veulent prendre l’argent aux pauvres car ils sont plus nombreux .


  • Quelqu’un a des nouvelles de la taxe (foncière je crois) sur les cabanes de jardin ?

    Je demande parce que je n’ai pas de jardin mais ça m’intéresse de savoir ce qu’il advient de cette dinguerie.

     

    • Cette taxe (taxe d’aménagement) a visiblement été discrètement adoptée et mise en vigueur en 2012.
      Elle concerne les abris de jardins de plus de 5m² sur 1m80 de hauteur mais...elle a été étendue aux combles, granges, caves, vérandas couvertes, celliers, aires de stationnement, piscines découvertes, panneaux solaire au sol, éoliennes, etc...

      Heureusement qu’ils n’ont pas compté les pots de fleurs...


  • Ils vont finir par mettre l’économie réelle à l’arrêt.
    Soit ils ont définitivement perdu les pédales et ne se rendent plus compte qu’il sont entrain de tuer la poule aux œufs d’or (le Français est créateur de richesse), soit c’est intentionnel d’aspirer tout l’argent afin de créer un méga big-bang derrière. Dans les 2 cas, il y aura aussi des victimes chez eux.


  • Les gouvernements successifs ont fait la promotion du covoiturage pendant des années, voilà que maintenant ils taxent ce qui jusqu’ici trouvait écologique et bon pour notre planète.


  • De toutes les façons l’argent liquide va disparaître comme ça le problème sera réglé !

     

  • Hahaha, au final "on" ne laissera que la possibilité aux sans-dents de revendre leurs objets d’occasion sur des plateformes étrangères, via les GAFAM, ou sur des sites déclarant leurs revenus ailleurs que sur le territoire national (les fraudeurs fiscaux pour les uns, ceux qui optimisent pour les autres...). Quelques grands groupes qui auront alors le monopole total. Comme ça l’état sera perdant et "on" sera gagnant... Enculés, va !


  • Tout est dit :



    « Selon le journal économique [ Les Échos], Bercy recense 276 plateformes opérant en France, dont 70% y ont leur siège social. »



    À l’avenir, il n’y en aura plus que 2%, puis plus aucune.
    Quant à ses plateformes-là, ( https://scfp.ca/les-paradis-fiscaux... ) quand est-ce qu’ils les enfilent avant les particuliers ?


  • On ne peut rien taxer sur le bon coin. Ils sont cons ? Le site n’est pas maitre des transactions. Il ignore même leur existence. C’est un site d’annonce et non de vente en ligne. Eh oh !

     

    • Il m’a fallu arriver à l’avant dernier commentaire pour rencontrer quelqu’un qui indique que le bon coin ne s’occupe pas des transactions. La vente se fait de gré à gré souvent avec un prix marchandé par l’acheteur. Le bon coin ne connait pas le prix de vente final, mais aussi le bon coin ne peut pas apporter la preuve que les objets ont été vendus. Je mets en vente un lot de quatre chaises. Au bout de trois renouvellement je ne renouvelle pas l’annonce. Ai je vendu les chaises ou bien lassé de leur encombrement dans mon appartement les ai je apportées à la déchèterie ? Un conseil, n’utilisez pas la messagerie interne du bon coin au delà du premier contact. Le bon coin est juste la numérisation de l’antique journal des petites annonces “le Bonjour”. Il existe un antique moyen de vente qui s’appelle le bouche à oreille et là le Darmalin de Mc rond pourra toujours se toucher pour taxer quelque chose.


    • Mais c est justement les annonces qu’ils veulent taxer, à la source...
      Bon tu me diras qd on mets en vente sa villa en vente sur le bon coin faut vraiement être con, vu que la plupart du temps les personnes qui tel sont là pour faire du tourisme immobilier ou pour reperer les lieux dans une intention malsaine. Les agences immo sont là pour filtrer et faire un vrai boulot.... Et la plupart sont qd meme serieuses !!!!


    • @ francky



      Mais c est justement les annonces qu’ils veulent taxer, à la source...



      D’où sortez vous ça ?


  • Perso, je suis sur aucun site de covoiturage, mais je prends les rares autostoppeurs qui subsistent quand ils se trouvent sur ma route. Gratos, mea culpa.
    Le rapport "intéressé" aux autres fausse l’intérêt qu’on leur porte, ou je me trompe ?

     

  • Pire, mais alors largement pire que sous l’Ancien Régime tant conspué ! Un tel matraquage fiscal est pour ainsi dire inédit dans l’histoire de l’humanité ! Rien, absolument rien ne doit échapper à ce racket et surtout pas les petits revenus marginaux que les gens essayent de gratter à droite et à gauche ! Ce n’est pas étonnant que les gens rechignent de plus en plus à bosser dans ce pays ! On a l’impression de bosser pour rien et on te pénalise même quand tu te démerdes à gratter quelques centaines d’euros à droite et à gauche ! A quoi bon bosser si c’est enfin de compte pour se retrouver avec une retraite à peine supérieure que le minimum vieillesse et sans patrimoine ? Finalement le RSA à vie semble l’option la plus logique dans un tel système !


  • #2012697
    le 26/07/2018 par les 8emes passagers (les politiques)
    "Le Bon Coin", "Blablacar" : les revenus des particuliers bientôt (...)

    L’art et la manière de faire regretter aux gens d’être né. Rendez-nous donc nos armes, que l’on puisse épurer le pays du parasite politique. Il ne produit rien, vis sur le dos des autres et coute très cher.

    Ces imbéciles cherchent de l’argent partout à cause (et ça, ils se refusent à en parler) de la DETTE.
    Mussolini ! reviens vite !


  • Ah taxer le boncoin... Ba oui en gros le site va devenir payant au final c’est ca la réalité car comment controler qui a vendu quoi ou pas ?! Bref !
    Néanmoins ceux qui disent que leboncoin est un simple site d’annonce ou l’on ne gagne presque rien... Ca me fait doucement rire ! Suffit de voir les annonces des pseudos pro enfin des "antiquaires" quoi ! Et qui adressent la france entière sans besoin de se bouger le cul le matin, ceux qui revendent du matériel vintage a prix d or dénichés pour une bouchée de pain chez emmaus et il y en a encore pleins d’autres des exemples comme ca. Certes il y a aussi énormément de particuliers qui vendent des objets moins chers.que ce qu’ils ont payés neufs mais ce que je vois c’est que leboncoin fait vivre beaucoup de gens qui se disent particuliers mais dont le seul passe temps est de dénicher pas cher et/ou refourguer plus cher. Est ce un passe temps ou un travail ? Je crois avoir la réponse... Attention je ne suis pas pour ce genre de taxes car de mon point de vue presque rien ne devrait être taxé ou du moins ce qui est fabriqué/produit en France (tva super injuste), le travail taxé 2 fois (injuste), les successions (encore injuste),... L’impot est deja moins injuste mais tellement contourné par les plus riches de maniére injustifiable et légale discréditant ceux qui le payent en France ! Ah ca non, l’évasion fiscale ce n’est pas la priorité du gouvernement, y a pas a dire toutes ces mesures visent les petites gens et jamais les problèmes de fonds. C’est toujours la même équation, taxer la France d’en bas (productive et qui réinvestit dans l’économie locale francaise) pour donner à la France d’en haut (contre productive et dont les intérêts ne profitent pas aux francais).

     

    • Les prostitués non plus... elles ne devraient pas exister, mais elles existent... et l’administration fiscale paradoxalement s’en félicite d’ailleurs ...

      Il y a un « champ » d’action ouvert à tous qui est d’acheter et revendre afin d’arrondir ses fins de mois. On a vu également beaucoup d’étudiantes « réduite » (je ne cherche pas à les excuser) à faire la pute pour arrondir leur fins de mois, mais ça n’est pas un métier. Si l’administration fiscale tombe sur un « antiquaire » sur le bon coin et qu’il a des mouvement d’argent important autre que des transactions en liquide je suis sure qu’il est bon pour un redressement fiscale.




      Le glanage est un droit d’usage sur la production agricole, existant notamment en France, sous différentes formes depuis le Moyen Âge. Après la moisson, le ramassage de la paille et des grains tombés au sol est autorisé.




      Une société saine est une société qui à travers le temps à su trouvé des points de flexibilité... Malgré les possibilités, il y a peu de gens qui se cassent la tête.. pourtant l’activité peut être très rémunératrice. Il est possible également de faire les encombrants, ou d’être un biffin à Paris... mais si on se mettait à taxer les chiffonniers ou les gens en précarité (y compris l’étudiante, la pouff, transformée le temps d’une nuit en call-girl) souvent pour compléter leur faibles revenus, mais ou va t’on ?

      Il est tres facile pour un inspecteur des impots d’obtenir l’adresse ip des personnes très actives sur le bon coin pour leur réserver un redressement fiscal. Il ne le feront pas car les exceptions ne les intéresse pas...

      Un belle société est celle ou une personne dans la dèche, à plusieurs avenues pour faire de l’argent rapidement... nous ne devrions pas écouter ceux qui jalousent les personnes qui font de l’argent sur les côtés tout en respectant la loi.. Tant que c’est pas de la drogue ou des produits de contre-bande ou illicite... que les entrepreneurs entreprennent... Il est plus facile d’être pauvre que d’être riche...


  • Les cadeaux fiscaux aux plus riches coûtent un pognon de dingue. Il faut donc faire de nouvelles recettes.

    Je paraphrase un type qui occupe le siège du Président de la République Française. Quelqu’un peut me rappeler son nom ? Je crois que c’est Micron ou Mac rond ou Monarc. J’ai oublié.


  • #2012968
    le 26/07/2018 par The Médiavengers Zionist War
    "Le Bon Coin", "Blablacar" : les revenus des particuliers bientôt (...)

    Un petit indice pour contrer la taxophilie gouvernementale : ne plus consommer. Eh oui, l’Etat n’a pas encore inventé de taxe sur quelque chose qui n’existe pas ou que vous ne consommez pas.



  • Les revenus tirés des plateformes comme Le Bon Coin ou Airbnb vont-ils être plus taxés ?




    Les utilisateurs de Blablacar, Airbnb ou encore du Bon Coin vont-ils être pourchassés par le fisc ? Certains internautes se sont alarmés après la parution d’un article du JDD affirmant que les revenus tirés de ces plateformes seraient « bientôt taxés ».



    C’est toujours la panique qui gagne les internautes comme avec les caisses enregistreuses et les logiciels d’inviolabilité qui devaient être imposées à tous à compter du 01 janvier dernier.



    Des exceptions à la règle

    Attention, cela ne veut pas dire que Bercy taxera sans pitié la moindre vente de canapé sur Internet. En effet, certaines activités qui étaient déjà non-imposables vont le rester. C’est le cas par exemple du covoiturage (Blablacar), car il entre dans le cadre du « partage de frais ». Ensuite, si vos ventes ou vos locations réalisées via une plateforme vous rapportent moins de 300 euros par an, vous n’aurez pas d’impôt à payer.




    Enfin, Le Bon Coin ne serait a priori pas concerné par la nouvelle loi car le site ne sert pas d’intermédiaire de paiement, et ne peut donc pas tracer les revenus de ses utilisateurs.




    En dehors de ces exceptions, les revenus à déclarer concernent par exemple la location de véhicules entre particuliers (Drivy, OuiCar), celle d’appartements ou de maisons ( Airbnb), ou encore les travaux à domicile (SuperMano).



    https://www.20minutes.fr/economie/2...

    https://www.cnetfrance.fr/news/taxe...


  • Encore du racket. Cahuzac a remboursé jusqu’au dernier centime ? Il est en taule au final ou pas ?


  • Ce ne sera plus " le bon coin " mais " le mauvais coup ".


  • En ce qui concerne le bon coin, est ce que toutes les ventes sont prisent en compte ?
    Parce qu’il s’agit bien de taxer les vilains qui feraient de la thune et qui échappent donc au fisc c’est bien ça ?
    Cela dit, quand je revends un bien que j’ai acheté neuf 500 euros ( ou j’ai payé une tva au passage)
    et que je le revends 200, comment ça se passe ?


Commentaires suivants