Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Conseil de l’Europe émet des doutes sur la validité du référendum en Grèce

Le référendum que veut organiser dimanche le gouvernement grec ne correspond pas aux standards fixés par le Conseil de l’Europe, en raison notamment du délai trop court entre l’annonce et sa tenue, a déclaré mercredi le porte-parole de l’organisation paneuropéenne.

« Il est évident que le délai est trop court vis-à-vis de nos standards », a dit Daniel Höltgen, le porte-parole du secrétaire général du Conseil de l’Europe Thorbjoern Jagland, interrogé par l’AFP.

Les standards évoqués correspondent aux recommandations de la Commission de Venise, organe d’expertise juridique du Conseil de l’Europe, qui sont très suivies en matière constitutionnelle.

« Il y a au moins trois critères où le Conseil de l’Europe a des doutes sur la validité du référendum proposé », a détaillé M. Höltgen.

« Les votants devraient avoir les questions d’un référendum au moins deux semaines avant sa tenue, or ce n’est visiblement pas le cas », a-t-il souligné.

« Du fait de ce délai trop court, il n’y a pas de possibilité d’avoir une observation internationale », a-t-il ajouté, alors que la Commission de Venise recommande d’autoriser la présence d’observateurs étrangers.

« Les questions d’un référendum doivent être très claires et compréhensibles », a-t-il aussi noté, estimant que ce n’était pas le cas à ce stade.

Ce référendum, crucial pour le sort du pays dans la zone euro et l’Union européenne, doit porter sur l’approbation ou non des mesures d’austérité que les créanciers ont soumises au gouvernement d’Alexis Tsipras, pour que le pays puisse continuer de bénéficier de prêts internationaux.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils veulent se doter de plus de temps pour plomber le vote des grecs, comme cela se fait en France via les Merdias comme , les instituts de sondages, France 2, France 3, et toutes les autres maisons de passe


  • Bande de crapules, vous n’aviez pas le droit d’exclure le ministre de l’économie de la Grèce de la dernière réunion de l’eurogroupe, mais vous l’avez quand même exclu ! Et vous voudriez que le gouvernement grec respecte des règles qui n’ont été votées que par une poignée d’oligarques !


  • D’une façon générale, les référendums sont parfois sujet à caution : il arrive que le peuple soit en retard sur les événements ou qu’il vote pour telle proposition mais sans en mesurer les conséquences à très long terme...le peuple n’a pas toujours raison et les moyens de propagande sont tels qu’on peut facilement le duper. Voyez la Suisse où certaines questions étaient tellement tordues que le public ne pouvait que tomber dans le panneau. En fin, le peuple ne peut pas répondre à toutes les questions : certains projets de loi sont si techniques qu’il faut avoir une connaissance très pointue de l’économie, par exemple, pour s’y retrouver....


  • Parmi "les mesures d’austérité" : faire payer des impôts (!) aux armateurs-milliardaires, relever la TVA de 6% à 12% (ils ne la paient pas à 6%, qui les forcera à la payer à 12% ?) ; et puis reculer l’âge de la retraite : ces feignasses la prennent à 60 ans ma chère, sauf les 30% qui la prennent à... 55 ans ! tandis que leurs vieilles gagneuses germaniques la prennent à 67 ans ! On comprend qu’elles fassent la gueule !

     

    • En Grèce, l’âge légal de la retraite est fixé à 67 ans pour les hommes et femmes justifiant de 15 années d’assurance, et de 62 ans lorsqu’ils justifient de 40 années d’assurance.
      En Allemagne, l’âge légal de départ en retraite a été repoussé à 67 ans en 2030, l’âge moyen de départ à la retraite est de 62 ans, sous réserve de 35 années de cotisation.

      La TVA qui doit passer de 6 à 12% est le taux pour les produits alimentaires et de première nécessité. Pourquoi dites vous qu’ils ne la paient pas puisqu’elle est comprise dans les prix à payer, comme dans tous les pays ?

      Faire payer des impôts aux armateurs-milliardaires, nous croyez vraiment que c’est ce qui pose un problème de conscience au gouvernement grec dans les mesures d’austérité réclamées par l’U.E ?


  • On croirait un pedophile qui sermone son voisin sur l’education de ses enfants !


  • Que la Grèce rembourse ou non ce n’est pas grave....c’est du PQ mais demander aux grecs, quel affront....et pourtant, c’est la meilleure porte de sortie qu’a trouvé Tsipras.. utilisé depuis le début pour faire croire que la gauche mondialiste a une solution....tout le monde gagné, Tsipras sortira laissera un espoir chez le crédule---la mafia responsable regagnera la grande chaise et le peuple pleurera demain pour avoir eu peur de braver la tempête... Le nouveau peuple grec n’est plus à l’image de Zorba, ou des prestigieux ancêtres...les vaillants défenseurs des Thermopyles se sont mués en pleureuses.


  • Sur BFM ils citent -sans pouffer de rire- que ce référendum "ne correspond pas aux standards européens".
    Il est vrai que ce standard est le vote français de 2005 violé par le traité de Lisbonne.


  • En gros ils ont pas le temps de foutre le bordel (voir un attentat) pour espérer une réponse allant dans leur sens d’un certain pourcentage...Non mieux, il faudrait un peu de temps pour proposer des machines pour mieux contrôler les votes...Plus sécurisé...


  • Standard de la mierda tout ce que l’union Européenne veut c est piller le maximum de pays avant de se faire éjecter avec tous ces politicards véreux et sans vergogne.


  • "Délai trop courts vis à vis de nos standards" !!!!

    Mais quels "standards" ??? Ils sortent d’où, les "standards" ? ! De quels chapeaux !

    Ont-ils été soumis à ... référendum, les standards ?

    L’Europe est un vide juridique. Un délire. La crise grecque le fait apparaît cruellement.


  • J’avais voté non comme la majorité des français contre l’europe... un avis sur la question le conseil de l’europe, ou vous êtes trop occupé à condamner israel et son phosphore blanc ?


  • L’europe-israel, le mistral perdant...


  • D’une part il ne s’agit que de recommandations, pas de règles strictes. On les suit ou pas mais les ignorer n’invalide en rien un référendum, malgré ce que semble suggèrer M. Höltgen.

    D’autre part le gouvernement grec se trouve devant un cas de force majeure l’obligeant à ne pas traîner les sandales : le robinet des ELA a été coupé, entraînant des mesures de contrôle des capitaux, ce qui nuit chaque jour un peu plus à la population grecque. Bref, y’a le feu au lac.

    Ces recommandations devraient plutôt être dirigées vers la BCE, responsable de l’urgence de la situation. Tsipras a demandé un ballon d’oxygène pour organiser ce référendum dans la sérénité. On le lui a refusé. Le conseil de l’Europe se trompe hypocritement de cible.


  • Bientôt, le conseil de l’europe émettra des doutes sur la validité et l’utilité de la démocratie en Europe.


  • Moi je n’ai pas de doute sur les résultats du referendum sur la constitution européenne en France : les européistes ont pris une dégelée.
    Mais, j’ai des doutes sur la constitutionnalité de l’adoption du traité de Lisbonne par le parlement français et le sénat, quelques temps plus tard, vu qu’il s’agissait du même texte.

    Je dois donc être un odieux facho réactionnaire puisque ma compréhension des arcanes de la démocratie n’est pas celle de l’omniscient Conseil de l’Europe.
    Question : Qu’en pense le parlement juif européen ?


  • Par le référendum qui aura bien lieu, la Grèce émettra elle aussi des doutes sur la légitimité du "Conseil de l’Europe" !


Afficher les commentaires suivants