Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le "Cortège féministe autonome inclusif intersectionnel non-mixte", c’est quoi ?

Dans la série Les occasions de rire sont rares, ne les loupons pas, nous nous sommes intéressés à un collectif d’un genre nouveau. Et genre est le mot.

 

C’est un truc qu’on a trouvé sur le site Paris-Luttes Info, une coopérative en ligne de toutes les luttes moniritaires possibles et imaginables. Ceux qui croient encore aux simples luttes minoritaires héritées de la grande déflagration sociétale de Mai 68 se gourent : aujourd’hui, avec le féminisme et la lutte pour la libération des gays (ils sont enfermés à la Bastille ?), ils datent grave leur mère GPA. Tout a explosé en micro-luttes qui peuvent parfois réunir 3 personnes dans un « collectif ». Par exemple, et au hasard, le collectif des trans qui ont changé 3 fois de sexe par hésitation et qui désirent se marier avec leur chien.

Pourquoi pas ? Ce collectif n’existe pas mais au train où vont les choses, tout risque d’arriver. En même temps, c’est pas très grave que des personnes se lâchent un peu et fondent des collectifs qui les rassurent et les socialisent un peu. Car si ces créations sociétales font rire les méchants beaufs, c’est déjà une façon de se faire accepter. Après, on n’est pas obligé d’insulter les hétéros ou les Blancs ou les chrétiens comme le font beaucoup de collectifs haineux, qu’on appelle des « haters » sur Twitter. Ils dénoncent sans relâche ceux qu’ils prennent pour des haters mais ce sont eux qui haïssent, l’hommage classique du vice à la vertu.

Le collectif « féministe autonome inclusif intersectionnel non-mixte » a appelé à participer à la manif du 12 septembre 2017 contre Macron et ses ordonnances. Avec ce genre d’ennemi-e-s, Macron n’a rien à craindre. On ne dit pas ça méchamment mais la pulvérisation du front social est le meilleur moyen de laisser l’oligarchie faire ce qu’elle veut au sommet. Et si les micro-collectifs n’ont pas compris ça, ou ne veulent pas le comprendre, c’est qu’ils sont dirigés ou manipulés par des social-traîtres. Des taupes, comme certains GIA le furent par le renseignement militaire en Algérie pendant les années noires de la guerre civile.

 

 

Sur la photo, il ne faut pas se tromper : les micro-collectifs se mêlent à la foule pour grossir leur effet et revendiquer une mobilisation massive. Il est certain que si nous faisons la somme de la mobilisation quantitative que tous ces collectifs avancent, on doit être dans 4 ou 5 fois la masse réelle de gens qui sont descendus dans la rue. On ne peut donc rien en conclure, surtout que les activistes sont en général très organisés en termes visuels. En se mettant devant le défilé, en se glissant dedans au moment opportun, ils arrivent avec quelques drapeaux, slogans et porte-voix à représenter toute la manif, le temps que le SO (service d’ordre) de la CGT vienne les dégager à coups de pompes.
D’ailleurs, les féministes de tout poils (lesbiennes ou pas) se plaignent en général de la violence des vieux Blancs de plus de 50 ans qui font régner l’ordre dans les manifs dites unitaires.

« Ce mardi 12 septembre, lors de la manifestation parisienne contre la loi travail XXL, des membres du service d’ordre (SO) de la CGT ont agressé des militantes féministes. L’une d’entre elles a fini aux urgence, avec des contusions à la tête, un coquard (contusion avec hématome de la pommette à l’arcade) et une entorse au poignet gauche. Chacune d’entre elles souffre de multiples contusions et hématomes. [...]
“J’ai voulu intervenir pour défendre ma camarade mais j’ai été immédiatement agrippée par l’épaule et balayée d’un coup de pied par un membre du SO de la CGT qui m’a jetée à terre dans l’eau”. »

Voici la profession de foi de ces nouvelles croyantes :

« Nous réaffirmons que le féminisme n’est pas soluble dans le racisme, le classisme, le validisme, la transphobie, la lesbophobie, la putophobie, l’islamophobie. Nous refusons de servir de caution à des politiques capitalistes, libérales, sécuritaires, nationalistes, et guerrières. »

Du bong gros jargon de gauche qui ne veut rien dire, tant les concepts avancés se tamponnent les uns les autres. Mais on n’est pas là pour réfléchir, on est là pour gueuler contre les méchants, en vrac les hommes, les salauds, les riches, les machos, la droite, etc., ce qui n’a pas changé depuis Mai 68. Or les choses ont un peu évolué politiquement, mais du côté des activistes à l’ancienne, on a un bon TGV de retard. On en est encore à la locomotive poussive des « flics et des curés », c’est dire.

Si vous avez raté la manif du 12 septembre, ne vous inquiétez pas, il y a une seconde chance au grattage, celle du 30 septembre !

« À l’occasion de la prochaine AG nous pourrons continuer à nous organiser et discuter autour des thématiques des violences, du travail et d’autres qui ressortiront des débats, en partant des conditions de vie et des besoins de chacunE, ainsi que des perspectives d’une prochaine manifestation autonome le 8 mars 2018. »

Il va sûrement en sortir quelque chose de grand, pardon, de grand-e-s. Rendez-vous est pris pour un prochain épisode de Les occasions de rire sont rares, ne les loupons pas !

Comment le féminisme a été manipulé pour détruire le front social uni,
lire sur Kontre Kulture

 

Féminisme en lutte, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La prochaine fois le SO de la CGT ne les laissera même pas entrer dans la manif .

     

    • Je vais résumer rapidement ce qu’est le féminisme.
      — La femme ne doit pas passer sa vie à la cuisine :
      Les plus grand cuisiniers sont des hommes.

      — La femme ne doit pas passer sa vie à coudre.
      Les plus grands couturiers sont des hommes.

      Il n’est donc pas étonnant que les plus grands féministes, tout en haut de la pyramide, ce soient... également des hommes.


  • Ah bon, c’est le 30 ? je croyais que c’était le 23... faut que je décoche la date sur mon agenda alors...une rature :/ grrr
    Une bannière pro-France à refaire, grrrrr


  • #1802377

    "les micro-collectifs se mêlent à la foule pour grossir leur effet et revendiquer une mobilisation massive."

    À suivre leur "logique", il faudrait faire pareil avec des micro-collectifs encore plus délirants -si possible- afin de réaliser une vidéo exhaustive et instructive sur ce type d’impasses, à faire tourner sur le net.
    Les faux intervenants seraient interviewés dans la rue, avec des questions propres à démonter leurs actions.
    Pour finir, hors manif, ils concluraient ensemble par un résumé explicatif du type d’embrouille auquel le spectateur vient d’assister.

    Un sketch des Inconnus augmenté qualitativement d’éducation politique pratique.


  • Je regarde cette photo et admire la magnifique architecture de la Place de la République. Je pense a’ l’excellence, au savoir faire de tous les corps de metier qui ont donné vie et âme a’ la pierre, aux bois, aux métaux dans l’accomplissement d’ une splendide oeuvre de culture et de civilisation. Je regarde ensuite cette foule terne que l’Esprit semble avoir déshérité, porteuse d’aucune créativité, d’aucune espérance significative, ces slogans stériles et éphémères. Je suis saisi par le vide existentiel qui en émane. J’ai le vertige tant le gouffre me parait profond.

     

    • Cher/chère A+, j’ai également eu le même sentiment. Quand je me promène en France, je savoure les vieilles maisons, les vieilles bâtisses, les chemins, les paysages, tout ce qui fait le génie français et l’âme française. Aujourd’hui chaque tour de béton, chaque rond-point est une insulte à la beauté et l’histoire de ce pays. Et en parlant de cela je parle aussi des Français, dont une frange est en train de dynamiter les fondements de ce pays. Aucune créativité, aucun espoir, c’est vrai, mais aussi une volonté farouche de détruire le passé. Je conchie la modernité et ses fanatiques. "Laudator temporis acti".


  • Le féminisme n’est pas soluble .. dans la putophobie. Ben, je suis d’accord, ça correspond aussi à mon analyse !

     

  • J’ai eu l’occasion de constater "l’importance" de ces associations et collectifs de tous poils un jour où un article d’un quelconque site de gauche parlait d’une manifestation contre la tenue d’une réunion du FN dans une ville du sud, manifestation qui avait rassemblé entre 100 et 150 personnes à l’appel de pas moins de 43 organisations, associations et collectifs.
    150 manifestants au mieux pour 43 organisations, la nouvelle m’avait fait sourire, jusqu’au moment où je me suis souvenue que quasiment tous ces groupuscules de gauche sont plus ou moins subventionnés, soit par les mairies, les régions, voire l’État.
    Donc comme aurait pu dire Coluche :
    "Ne rions pas, c’est avec notre pognon" !


  • - Le "Cortège féministe autonome inclusif intersectionnel non-mixte" ?

    - À tes souhaits !


  • Et Jésus quand il a commencé, il était combien... ? Ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité. Générer sur le fond les mêmes merdes au fil des siècles, ce n’est pas ce qu’il y a de plus compliqué...


  • Allez je le place ici quand même... Jésus était tout seul ! Comme tous les visionnaires !


  • Intersectionnalité, classisme, validisme, putophobie,... J’apprends chaque jour de nouveaux mots (qui ne sont pas encore dans le dictionnaire) !

     

  • "Cortège féministe autonome inclusif intersectionnel non-mixte"
    Et est-ce qu’un "Cortège de femmes blanches autonomistes skinheads insurrectionnel non-mixte-racialement " ça peut aussi faire des manifestations et passer dans les méRdias ?
    Non parce-que je suis toujours étonné du 2 poids 2 mesures des indignations et des reproches sélectives, ainsi que des soutiens de nos bien-pensants, de nos penseurs philosophes à trois francs six sous et de notre presse-tituées de gauche sympathico-gentillette (tel l’inénarrable, l’indescriptible ,le grand Hazizouza ou Pas-trique Cohen) heiiin ???
    Pas que j’aime particulièrement les skinheads néo-nazi ,pas plus que les féministes hystéro-libertaires ou les racialistes afro-centré ou les LGTeuBé, mais entre le komandos Azov et Black Live Mater ou les Antifas suis-je vraiment obligé de choisir ? donc huuuummmmm heiiiiiin comme dirait Die........ Bla-Bla-Blaaaaaa !
    Si ??????


  • Mais que voulez vous mesdames ?
    On sait pas !
    Ha bon et vous le voulez quand ?
    Tout de suite !


  • Ce féminisme "àdeux balles" sera balayé par l’islamisme lorsqu’il aura étendu son influence (femmes voilées, problèmes de nourriture, chasse aux symboles Chrétiens de notre patrimoine et histoire, dénigrement de la femme, implantation de mosquées avec des imams extrémistes et manipulateurs). Si elles sont encore là, c’est que le Nouvel Ordre Mondial les tolère, car elles sont une des soupapes de sécurité du système...les "idiotes utiles" de la machine à broyer les peuples et les civilisations...

     

    • C’est surtout pour détruire toute révolte qui ont toujours été masculines. L’article le dit lui-même, ce sont des taupes infiltrées au sein des manifestants dans un but de lutte à l’horizontal.
      La ministre du droit des femmes en a rien à foutre de ce que touche la caissière du monop’ par rapport à elle entre autre. Ce sera toujours l’homme l’ennemi. C’est juste une lutte de bourgeoise aigrie qui ne dénonceront jamais le Medef par exemple.


Commentaires suivants