Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Japon se prépare à un conflit entre Taïwan et la Chine

Rappel : la mer de Chine du Sud est la véritable poudrière du XXIe siècle

En remettant en cause le principe d’une « Chine unique » en ayant une conversation téléphonique avec la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, Donald Trump a fâché Pékin, qui considère l’ancienne Formose comme l’une de ses provinces.

 

« La question de Taïwan touche à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la Chine. Elle est liée aux intérêts fondamentaux de la Chine. Le respect du principe de la Chine unique est le socle du développement des relations sino-américaines », a fait en effet valoir la diplomatie chinoise.

Du coup, Pékin met la pression sur Taipeh. En envoyant d’abord des formation d’avions militaires (dont des bombardiers et des appareils de renseignement électronique) à proximité de l’espace aérien taïwanais, puis le porte-avions Liaoning (et son escorte) dans le détroit de Taïwan.

Aussi, Taipeh a, cette semaine, lancé des manœuvres militaires simulant une attaque chinoise. « L’armée a pris des mesures pour gérer la situation dans le Détroit de Taïwan et en mer de Chine méridionale. [...] La population peut être rassurée », a expliqué Chen Chung-chi, le porte-parole du ministère taïwanais de la Défense.

Lire la suite de l’article sur opex360.com

Comprendre les enjeux asiatiques avec Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si crise entre japon, taiwan et chine, je redoute un problème d’approvisionnement en sushis et tsing-tao voir un rationnement...qui va nous rappeler les heures les plus sombres de notre histoire.
    Mais bon...


  • Si Trump souhaite affaiblir la Chine en provoquant un conflit armé entre elle et Taïwan c’est une erreur de jugement. En effet la Chine n’aura même pas besoin d’attaquer directement par les armes Taïwan pour obtenir ce qu’elle veut. Il suffira à la Chine d’imposer un embargo énergétique sur l’île de Taïwan pour asphyxier toute son économie qui dépend à 100% de l’importation d’énergies fossiles (hormis une insignifiante production locale de gaz naturel si je me souviens bien.) Certains rétorquerons que Taïwan pourrait riposter militairement...rien de certain et de toute manière qu’elles seront les capacités de nuisance d’une île de 37000 km² et de 23 millions d’habitants, avec une population vieillissante, une jeunesse apathique et des garçons métrosexualisés face au colosse chinois à la population ultra nationaliste ? Son armée est pitoyable, des soldats peu motivés... Le moucheron taïwanais ne ferait pas long feu...
    La seule stratégie belliqueuse viable mais improbable c’est de pouvoir entraîner l’ensemble des pays entourant la Chine dans un conflit généralisé, c’est à dire en y incluant la Corée du Sud et le Japon. Si ce conflit atteint un niveau d’intensité maximum cela mettra à genoux pendant quelques décennies l’ensemble de cette région, mais je doute que ces pays soient assez stupides pour tomber dans le piège grossier et suicidaire d’une telle manœuvre. On notera que parmi ces pays il n’y aurait peut que la Corée du Sud en mesure de combattre avec férocité (les Coréens du Sud sont tout autant ultra nationalistes que les Chinois et son relativement agressifs), mais le Japon d’aujourd’hui est composé d’une population très vieillissante et pacifique...


  • #1651770

    Quand ce ne sont pas les Américains, les Chinois prennent le relais. Ça suffit !


  • Taïwan sera intégrée de force à la Chine sans avoir recours à l’armée, c’est une question de temps. En effet, Taïwan s’est ouverte aux capitaux chinois.
    Certains secteurs clés et de plus en plus de groupes sont aux mains d’hommes d’affaires de la Chine "continentale". Ce qui veut dire qu’une attitude trop hostile du gouvernement taïwanais provoquerait une grosse crise économique et sociale avec le retrait de ces capitaux.

    Et puis d’ailleurs, la Chine n’a aucun intérêt à raser cette province, riche au demeurant et doté d’infrastructures modernes.

    De plus, Taïwan n’a aucun pouvoir diplomatique, la diplomatie de la Chine unique faisant foi depuis plus de 40 ans. Et si Trump applique sa politique de non-interventionnisme, Taïwan se retrouvera bien isolée...

    L’affaire me semble donc plié pour eux. Il y aura sans doute une forte contestation populaire, qui sera matée de force ou alors le gouvernement chinois leur concédera un régime particulier sur le modèle de celui de Hong-Kong.

    Rien ne fera reculer le gouvernement chinois dans tous les cas.