Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Mali accuse la France de former les terroristes qu’elle combat

Le 8 octobre 2021 lors d’une interview à RIA-Novosti (photo), le Premier ministre malien, Choguel Kokalla Maïga, a accusé la France de former les terroristes qu’elle prétend combattre [1].

 

« Nous en avons la preuve. Il existe une expression dans notre langue qui dit que lorsque vous cherchez une aiguille dans votre chambre et que quelqu’un, censé vous aider dans la recherche, se tient sur cette aiguille, vous ne la trouverez jamais. C’est donc la situation qui se passe actuellement au Mali, et nous ne voulons pas le supporter », a-t-il poursuivi.

La France a interdit l’accès de l’enclave de Kidal à l’armée malienne. C’est là que des officiers français formeraient les jihadistes du groupe Ansar el-Din, affilié à al-Qaïda.

Au début de son intervention au Mali, la France avait retenu ses militaires pour laisser le temps à l’encadrement qatari des jihadistes de quitter le terrain.

Aujourd’hui, la France explique que sa mission vise à empêcher la constitution d’un Émirat islamique au Sahel. Or, le Mali est habité au Nord par des populations arabes nomades et au Sud par des noirs sédentaires. Seul le Guide libyen, Mouamar Kadhafi, s’était dévoué à rapprocher arabes et noirs, après un millénaire d’esclavage. Le renversement de la Jamahiriya arabe libyenne par l’OTAN et les jihadistes a ravivé le conflit entre Arabes et Noirs, plongeant notamment le Mali dans la guerre [2]. De facto, la définition de la mission militaire française au Mali laisse la possibilité d’entretenir des jihadistes nomades.

Par le passé, les militaires français qui ont encadré des jihadistes au Qatar et en Libye et en encadrent toujours en Syrie ne dépendaient pas de l’État-Major des armées. Ils étaient délégués auprès de l’Élysée et n’avaient d’ordre à recevoir que du président de la République. Nous ignorons quel est le statut actuel de ces personnels.

Selon Algérie Part, l’Algérie envisagerait de financer la collaboration d’un millier de mercenaires russes que le Mali négocie en ce moment avec Dmitri Outkine et Evgueni Prigojine [3]. Selon Reuters, le Groupe Wagner demande 9,15 millions d’euros par mois pour former les Forces armées maliennes (FAMa) et d’assurer la protection de certains hauts dirigeants maliens ; une mission comparable à celle qu’il remplit déjà en Centrafrique [4].

Si ces informations étaient confirmées, elles expliqueraient la hausse du ton entre Paris et Alger et les rumeurs de désengagement américain dans cette région d’Afrique.

Choguel Kokalla Maïga a démenti le 17 octobre négocier avec le Groupe Wagner, mais il a admis discuter avec la Russie de la manière de former les Forces armées maliennes et d’assurer la protection de certains hauts dirigeants maliens [5].

Notes

[1] « Премьер Мали обвинил Францию в подготовке террористов », РИА Новости, 8 октября 2021.

[2] « Entretien avec le ministre libyen de la Coopération, Mohammed Siala : La guerre contre la Libye est une catastrophe économique pour l’Afrique et l’Europe », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 3 juillet 2011.

[3] « Exclusif. L’Algérie négocie avec la junte malienne pour financer une partie de l’accord de sécurité avec les militaires russes de Wagner », Algerie Part, 13 octobre 2021.

[4] « Le Mali proche d’un accord avec les mercenaires russes du groupe Wagner », John Irish & David Lewis, Reuters, 13 septembre 2021.

[5] « Choguel Maïga : "Notre gouvernement a compris que s’il ne compte que sur un seul partenaire, il pourra à tout moment être abandonné " », Morgane Le Cam, Le Monde, 17 octobre 2021.

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2829836

    Rappel : fabius
    "al nostra fait du bon bouleau’’

    Autre rappel : fabius est président du conseil constitutionnel

    Constat : personne ne dit rien... sur ce scandal
    Autre constat : la france est morte

     

    Répondre à ce message

  • #2829856
    Le 20 octobre à 15:46 par mesencephale
    Le Mali accuse la France de former les terroristes qu’elle combat

    Boko haram et tous les mercenaires qui piétinent ma religion, ma foi, mon dogme, font du bon travail pour Israël.

    Qu’ils soient donc maudits, et ils le sont..

    Dieu est le MEILLEUR des stratèges, alors complotez, complotez, vous êtes en sursis...

     

    Répondre à ce message

  • #2829921
    Le 20 octobre à 17:44 par nanothermite
    Le Mali accuse la France de former les terroristes qu’elle combat

    Ça fait plaisir qu’ils s’en soient rendus compte !

    Et partout ailleurs, c’est la même chose.

     

    Répondre à ce message

  • #2830003

    Quand à ce fameux expert de l’Afrique, Bernard Lugan, pour ne pas dire expert en néo-colonialisme pour la France, qui s’amusait à jouer sur des motifs plutôt ethniques ou qui annonçait des crises économiques importantes dans ces régions, suite à un retrait français. En tant qu’expert, il n’avait pas remarqué que la Russie marquait sa présence, et d’ailleurs si je prends un discours de Poutine, il disait est-il normal dans des pays souverains de demander l’accord de la France pour des investissements dans ces pays, et que c’est la France qui décide si ces investissements doivent se faire ? Avec un non catégorique Poutine avait dit qu’il ne laissera pas ces choses se produire dans le futur.
    Et je donnerais à cet expert, un peu raison, c’est vrai qu’il a toujours eu des conflits ethniques dans ces régions, pas besoin de l’influence d’un autre pays, Mais il faut être honnête aussi, que les puissances de l’empire aiment ces conflits ethniques et aiment la gérer dans leur bon sens pour défendre leurs intérêts,
    Justement, Macron a voulu jouer un peu à Poutine, en organisant un sommet de l’Afrique pour séduire, malheureusement il n’a pas invité les chefs d’états, il s’est montré lui-même le chef d’état de cet Afrique, face à ces jeunes de différents pays d’Afrique, en leurs faisant des promesses pour de nouvelles méthodes et surtout en décidant de gérer la démocratie dans les pays de ce continent.

     

    Répondre à ce message

  • #2830020

    Ça va se finir en crise cardiaque ça... Il faut nommer son ennemi effectivement... Sinon on ferme sa gueule et on laisse le poste vacant.

     

    Répondre à ce message

  • #2830027

    J’ai oublié le nom d’un certain militaire, mais lors d’un entretient qu’il accordait à radio courtoisie, ça remonte à plusieurs années, il disait (sous entendu à force de faire des alliances obscures entre factions) qu’il arrivait qu’en Afrique, la France attaque des camps de rebelles alors que dans ces camps ce trouvait encore leurs formateurs français.
    Bref, un sacré bordel d’organisation de billard à trois bandes où on se retrouve à se tirer une balle dans le pied.

     

    Répondre à ce message

    • #2830110

      Le plus amusant c’est lorsque vous êtes « de bleu casqués », censés escorter une colonne de civils cependant qu’un hélico les allume et qu’une fois riposté l’on vous informe de cesser le feu car il s’agit de SAS.
      Ou quand vous vous trouvez co-belligérant d’une guerre qui paraît étrangère cependant que votre camp a livré les zingues et fourni les pilotes à même de les piloter et que vos troupes, malgré elles et sur une autre partie du globe (non loin et non informées) en paye les pots cassés...

      Et ainsi de suite : la raison d’État aimant bien faire la pute à certains moments.

       
  • #2830255
    Le 21 octobre à 09:13 par Toison d’Or
    Le Mali accuse la France de former les terroristes qu’elle combat

    Voltairenet.org raconte n’importe quoi. S’il y a des reste de tension liées au passé esclavagiste des "arabes" envers les noirs, le conflit est principalement d’ordre économique. Entre des sédentaires maliens (noirs) appauvri par l’impiritie du centre et des Touareg arabo-berbères (noirs également...) qui profitent de la situation pour se tailler une part dans le territoire nord du Mali...

    N’est pas géopoliticien qui veut...

     

    Répondre à ce message

    • Totalement, surtout qu’au passage, il oublie de préciser où serait l’intérêt de la France à faire ça...
      Objectivement ça nous coûte un bras, et si la théorie c’est de piller les ressources du pays au profit de multinationales, on se demande du coup pourquoi on ferait un truc aussi con que de former des types qui vont nous casser les couilles, bref ridicule...
      Le 1er ministre malien raconte sûrement ces conneries par calcul politique.

       
  • #2830268

    Cela ne me surprend guère. Ce n’est pas la première fois qu’un gouvernement français se livre à une telle duplicité. Souvenez-vous de ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire. L’armée française qui était censé maintenir l’ordre en évitant l’embrasement s’employait en réalité dans le plus grand secret à tenir à distance l’armée ivoirienne de la partie Nord du pays où elle formait les rebelles de Guillaume Sorro. Rebelles qui main dans la main avec cette armée française renversera plus tard le président Gbagbo, puis le traduira à la CPI où il sera fort heureusement acquitté ! C’est depuis des années que l’on sait au Mali et même au Niger, pourquoi les rebelles Touaregs et autres Arabes vivant dans le Sahel sont si bien équipés en armement et mieux formés ; c’est parce qu’ils bénéficient de l’appui d’une puissance étrangère. Et c’est la France cette puissance. Force et honneur aux autorités maliennes d’avoir enfin crevé l’abcès et dit tout haut ce que bon nombre de dirigeants Africains pensent tout bas ! Feu Idriss Déby ne l’avait dit qu’à demi mot, sans avoir le courage de désigner la France.

     

    Répondre à ce message

  • #2830551

    ben pas d’ennemi, pas de guerre.. fut il l’inventer ou l’entretenir

     

    Répondre à ce message

  • #2831015

    Au fait, quid des Officiers des pays de l’Otan et d’Israël (dont des centaines de Français) prisonniers en Syrie. Qui a des infos ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents