Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Mossad aurait assassiné le père du nucléaire iranien à l’aide d’un "robot tueur"

Imaginez une arme sans tireur, d’une précision millimétrée, encore plus indétectable qu’un drone. Ce n’était qu’une hypothèse de science-fiction… jusqu’aux révélations du New York Times, ce samedi 18 septembre. Le Mossad, le service de renseignement israélien, se serait en effet servi d’une arme d’un genre nouveau pour éliminer le scientifique Mohsen Fakhrizadeh, le père du programme nucléaire iranien, le 27 novembre 2020.

[...]

Depuis la mort du général Soleimani, abattu par une frappe aérienne américaine en janvier 2020, les gardes du corps du scientifique iranien avaient renforcé leurs mesures de sécurité. Mais ils n’avaient pas envisagé que leur convoi allait croiser un pick-up bleu, garé sur le bord de la route, contenant une « machine à tuer télécommandée », selon les termes du quotidien américain.

 

Plus discret qu’un drone

Cette arme est capable de viser toute seule grâce à des caméras reliées à une technologie d’intelligence artificielle et de tirer 600 coups par minute au signal d’un opérateur situé à des milliers de kilomètres. En somme, une arme plus discrète qu’un drone, qui peut être repéré grâce à un radar. Selon le New York Times, le dispositif, qui pesait une tonne, aurait été introduit clandestinement en Iran en pièces détachées et monté sur place par des agents qui ont quitté le pays avant l’attentat.

[...]

C’est finalement la défaite plus que probable du 45e président américain, allié inconditionnel de Benyamin Netanyahou, qui aurait précipité l’opération et le choix de ce mode opératoire inédit, qui semblait être le plus efficace, selon les sources du New York Times. Mohsen Fakhrizadeh est le dernier d’une liste de spécialistes iraniens du nucléaire assassinés. Depuis 2010, cinq personnes au total ont été tuées pour entraver le programme nucléaire en Iran.

Lire l’article entier sur marianne.net

La situation au Proche-Orient

 






Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Qu’en pense Julien Rochedy ? Est-ce du complotisme ?...

     

    Répondre à ce message

  • Une arme avec des lames… Pour une précision supplémentaire. Le type est mort haché par un jet de lames.

     

    Répondre à ce message

  • Le Mossad israélien a tenté de l’assassiner à plusieurs reprises en recrutant des Iraniens issus du milieu et des réseaux de narco-trafic sans aboutir à un résultat concret.

    Le 27 novembre 2020, une mitrailleuse télécommandée spéciale d’un poids avoisinant une tonne, introduite en petites pièces en Iran via un réseau de contrebande et mise en place par des dissidents iraniens, est parvenue à cibler le convoi du général Fakhrizadeh à Absard, Damavand.

    L’engin disposait d’un correcteur à intelligence artificielle, d’une technologie de reconnaissance faciale et d’un dispositif d’auto-destruction. Cette sorte de drone terrestre tira quinze projectiles spéciaux (tungstène/uranium appauvri) de très haute vélocité (2500m/seconde) sur le véhicule blindé (une Nissan) d’une distance de 150 mètres avant de se faire exploser.
    Le Mossad y est coupable, mais aussi les "dissidents"/ les traitres à la Patrie iraniens !

     

    Répondre à ce message

  • Ce type d’attentat avait déjà été imaginé dans le film "Le Chacal", une mitrailleuse calibre 50 montée sur tourelle et télécommandée.
    Ce film date de 1997 donc rien de très nouveau.

     

    Répondre à ce message

  • Personne n’est obligé de prendre pour argent comptant ce récit même s’il est publié par l’un des plus grands médias de la planète. Les israéliens auraient été capables d’introduire en Iran une arme pesant près d’une tonne, en pièce détachées, de rassembler en un même lieu toutes ces pièces (Des dizaines ? Des centaines ?), sans éveiller le moindre soupçon...Mieux les israéliens auraient été capables de former des dissidents iraniens pour les rendre aptes à monter cette arme d’une très haute technologie...On pourrait encore répertorier d’autres invraisemblances. On se contentera de rappeler que les israéliens sont pratiquement incapables de savoir ce qui passe réellement sous leur nez. Ainsi l’arsenal balistique du Hezbollah et les tunnels du Hamas restent très largement inconnus de ces super héros.

     

    Répondre à ce message

  • #2813048
    Le 21 septembre à 17:38 par Oisiveté de la dialectique
    Le Mossad aurait assassiné le père du nucléaire iranien à l’aide d’un "robot (...)

    Chez nous Macron nous assassine à coups de pluganal, d’enculade, de Bilal, de fête de la musique, de passages cloutés arc-en-ciel et de pissotiéres bio.... Je sais pas ce qui est pire

     

    Répondre à ce message

  • Un attentat qui rappelle la scène du film « le chacal » avec Bruce Willis. Et peut-être la scène, plus réelle, au Liban (affaire Hariri).

     

    Répondre à ce message

  • Les Iraniens maitres des jeux ont anticipé ces pertes.
    Ce pays a tellement de scientifiques que tous ce que met Israël en place n’arrêtera nullement l’Iran à acquérir lla bombe .
    Ils l’auront leur bombes.
    Israël réunies les alliés Arabes pour les envoyer au casse pipe.
    Les Iraniens ont de la ressource ce pays à tellement vécu de choses dans son histoire millénaire que tout à été préparé à l’avance.

     

    Répondre à ce message

  • Il y a 20 ans, cette manière de tuer à distance sans risques aurait été dénoncée par tous les pays et peuples. Une méthode de lâches. Aucune noblesse. Une tricherie.

     

    Répondre à ce message

  • Si cette information est exacte, et j’en doute fort, c’est le signe que l’entité sioniste est beaucoup plus proche de sa défaite militaire ultime qu’on pense. Un engin ultra-sophistiqué d’une tonne pour tuer un seul homme et ensuite s’auto-détruire, c’est presque une bombe nucléaire pour se débarrasser d’un frigo. À moins que le but soit l’emploi d’ingénieurs en surplus on ne peut plus frustrant. Il me semble que n’importe quel asiatique penserait plutôt à un engin mortel miniaturisé en graphène pas plus lourd qu’un moustique et injectant comme un moustique un virus sans merci. Il me semble que ce genre de laser qui peut rebondir sur un miroir lunaire peut trancher une tête à mille kilomètres de distance ou depuis un satellite. Et puis pourquoi craindre un Iran nucléaire quand le Pakistan qui est beaucoup plus antisémite dans sa masse est hautement nucléaire simplement par l’armement ex-soviétique qu’il a réussi à détourner jusque vers chez lui. J’ai l’impression de me faire prendre pour un con et c’est ce que je n’aime pas d’Israël. En réalité l’extrême-droite religieuse sioniste en Israël (notamment le parti Shaas) et l’extrême-droite religieuse chiite en Iran sont complètement conniventes depuis l’affaire des otages américain d’Iran en 1978-80 qui installa Ronald Reagan.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents