Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Nyansapo Fest, un festival "afroféministe" interdit aux Blancs

Organisé dans les locaux de la mairie de Paris

« Rosa Parks doit se retourner dans sa tombe », se scandalise Alain Jakubowicz, président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) interrogé par LCI.

 

Pourtant, à première vue, le Nyansapo Fest, un festival prévu du 28 au 30 juillet à Paris n’a rien de choquant. Présenté comme un festival « afroféministe militant », l’événement prévoit de décliner diverses réjouissances : des concerts aux tables rondes en passant par des conférences sur le racisme ou encore le sexisme contre les femmes noires.

L’étincelle qui a déclenché la polémique n’est guère dans le programme, mais plus dans l’organisation. Le lieu sera en effet divisé en plusieurs « espaces », explique le collectif organisateur Mwasi sur le site de levée de fonds Pot commun.

Le festival se divisera ainsi entre « espace non mixte femmes noires (80 % du festival) », un « espace non mixte personnes noires », un « espace non mixte femmes racisées » et enfin un « espace ouvert à tous ».

[...]

La mairie de Paris, contactée par nos confrères, confirme que les locaux où doit se tenir le festival sont bien sa propriété, mais se dédouane de toute responsabilité.

Lire l’intégralité de l’article sur lepoint.fr

Ne pas confondre antiracisme et communautarisme victimaire subventionné,
avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Hidalgo vient de demander au préfet d’interdire cette manifestation évidemment raciste .

     

    Répondre à ce message

  • #1735536

    Donc, les Africains, après les avoir accueilli les bras ouverts en France, ils font ségrégation raciale et Apartheid dans le pays-hôte !!

     

    Répondre à ce message

    • #1735903
      Le 29 mai à 14:07 par Georges 4bitbol
      Le Nyansapo Fest, un festival "afroféministe" interdit aux Blancs

      Le pays hôte étant un hôtel pour nomade riches et nomades pauvres selon attali, c’est normal que les nomades pauvres noirs " s’organisent" au mieux des quelques nomades ultra riches en poussant les nomades pauvres blancs dans le placard à balais où les chiottes.

       
  • #1735625
    Le 29 mai à 00:18 par Français d’origine
    Le Nyansapo Fest, un festival "afroféministe" interdit aux Blancs

    Aucune cohérence de la LICRA. Morale à géométrie variable. « Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». Puisque le B’nai B’rith est une franc-maçonnerie juive interdite aux goyim. Et, que c’est une des associations les plus influentes membres du « CRIF » (ils sont même si suprématistes qu’ils n’ont même pas mis le J, sous-entendant donc qu’ils incarnent les « Institutions de France »), au dîner duquel tous les vils politiciens arrivistes viennent se prosterner. Il y a donc ainsi un racisme juif d’Etat convenable, puisque il est cautionné par la République, en effet, avec cette allégeance de quasiment tous ses représentants influents et surtout sous influence. Jakubowicz, mais qu’attend-il donc pour dénoncer le racisme chez les siens ? A quoi sert sa « ligue » de vertu morale, si elle ne balaie pas d’abord devant la porte de sa communauté chérie, et aussi dans son coeur, qui se voit bien incapable de dénoncer ce racisme juif envers tous les goyim ? Au contraire, il le cautionne, et le soutient donc de toutes ses forces ! Peut-être même (en ce qui me concerne, je pense même, probablement), fait-il lui-même partie du B’nai B’rith…

     

    Répondre à ce message

  • #1735682
    Le 29 mai à 06:10 par Joseph Gobelet d’urine chef de la propagande
    Le Nyansapo Fest, un festival "afroféministe" interdit aux Blancs

    Le Nyansapo Fest, un festival "afroféministe" interdit aux Blancs
    Et les black-skinhead-transgenre ils ont droit d’y aller ?
    Parfois ici moi le blanc-catho-hétéro-père de famille ne pratiquant pas l’ethnomasochisme ,ni la sodomie, j’ai peur d’être de trop dans mon propre pays !
    C’est dur dur comme disait Jordi d’être un salaud & un parasite, chez soi !
    Non ?

     

    Répondre à ce message

    • #1736024

      préparez vous au pire, ca ne va pas s’arréter là.

       
    • #1737157
      Le 31 mai à 13:32 par Joseph Gobelet d’urine chef de la propagande
      Le Nyansapo Fest, un festival "afroféministe" interdit aux Blancs

      @Paulo2
      Ma famille et moi nous sommes prêt ...on a appliqué la circulaire PS & LR sur la sécurité des familles isolés.
      On a acheté des cartons de vaseline (pour que les gentils migrants puissent nous sodomiser ma femme mes enfants et moi sans se faire trop de mal) on a aussi des cartons de Prep’ (pour ne pas attraper le pakage de nos gentils migrants "sida, viol, égorgement et grossesse non désiré pour mes filles et ma femme ,mes garçons et moi nous nous sommes préparés en nous titillant la rondelle pour qu’elle soit prête pour eux ) on a commandé des Captagon à l’Assemblé nationale (pour que nos gentils migrants ne s’ennuient pas pendants cette razzia franco-migrante) et enfin j’ai acheté plusieurs voiles , sarouels, string halal et autre babouche et niquab pour que nos tenues de sans dents et de gueux ne leurs gâchent pas ce moment de plénitude, de joie et de partage )
      Si quelqu’un à un conseil à nous prodiguer pour que l’on accueille bien nos futurs Montaigne merci de nous écrire bien à vous kamarade ex-français en ex-France nouvellement la Wesh-Fronse (Choukran, bezef, boussa, salam, inch’allah, saha, terma, etc...)

       
  • #1735707
    Le 29 mai à 07:54 par Georges 4bitbol
    Le Nyansapo Fest, un festival "afroféministe" interdit aux Blancs

    On va dans le bon sens, celui de l’occupant sans titre déterminé à faire de la France la poubelle du monde.

     

    Répondre à ce message

  • #1735770
    Le 29 mai à 09:53 par Georges 4bitbol
    Le Nyansapo Fest, un festival "afroféministe" interdit aux Blancs

    Don’t agonize, organise.... ?
    les femmes d’origine africaine agonisent en Fronce ? Mais il ne faut pas rester dans un pays aussi pourri et organiser un retour dans les pays d’origine en utilisant les bateaux des migrants africains dans le sens inverse.

     

    Répondre à ce message

  • #1735987

    "Racisé", "non-mixte", "transphobe", etc. La novlangue de la Gauche culturelle témoigne sans doute de la vision du monde la plus ségrégationniste, sexiste et raciste qu’il nous ait été donné de voir.
    C’est l’ère moderne de la chosification calculatoire de la marchandise humaine.

    Votre langue (et donc votre pensée !) est française, votre smartphone est chinois, vos applications sont américaines, vos habits sont indiens mais c’est tellement plus simple de ne s’en tenir qu’au taux de mélanine... Soyez cohérents, abandonnez notre langue et foutez vous à poil, on verra si votre festival fait long feu.

     

    Répondre à ce message

  • #1736096

    C’est marrant de voir qu’aujourd’hui, les seuls à être obsédés par les questions de race définie au sens le plus moderne du terme, ce sont les suprémacistes de tout bord et l’extrême-gauche qui se déclare pourtant « antiraciste » !

    Ce genre de phénomènes est légion aux USA (les fameux Social Justice Warriors), distance oblige, la décadence d’outre-atlantique nous parvient toujours avec quelques années de retard... Je pense qu’on a tous compris (y compris les afro-descendants qui ont pu écouter un Kémi Séba par ex) le but de cette arnaque : horizontalisation des luttes, occultation des vrais rapports de force, scission des sociétés et destruction des identités puisque leur vision de la race au final c’est purement biologique et très peu culturel, des "Noirs" ou des "Blancs", à croire donc qu’un Finlandais et un Français c’est pareil, tout comme un Peul, un Bambara et un Massaï... (« La question raciale » de Michel Drac est très intéressant sur ce sujet)

     

    Répondre à ce message

  • #1736693

    A la fête du cochon, dans ma région d’Alsace, il n’y a que des blancs. Des fois en fin de journée, apéros et pinard aidant, il y en a qui sont noirs. J’espère que la Licra en tiendra compte pour pas venir nous les casser.

     

    Répondre à ce message

  • le probleme principal de ce festival c est la presence de Black Lives Matter
    groupe d agitateurs ultraviolents et racistes...et fondé sur des mensonges
    il suffit de voir les videos pour s en rendre compte
    le tout financé en partie,encore une fois ...par soros

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents