Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Parlement catalan adopte une motion proclamant l’indépendance de la Catalogne

 

 

Le Parlement catalan a voté, vendredi 27 octobre, une motion proclamant l’indépendance de la Catalogne, alors que la région est menacée d’une mise sous tutelle par le gouvernement espagnol. Une résolution présentée par la coalition du président catalan Carles Puigdemont et le parti d’extême-gauche CUP a été adoptée par les parlementaires à bulletins secrets. Les séparatistes, majoritaires en sièges, étaient assurés de l’emporter. Suivez le déroulement de cette journée historique avec franceinfo.

 

Rajoy demande l’autorisation de destituer Puigdemont. Le chef du gouvernement, s’exprimant devant le Sénat espagnol, a demandé à obtenir le droit de mettre la Catalogne sous tutelle, et de destituer le président catalan, Carles Puigdemont. Madrid envisage aussi la mise sous tutelle de sa police, de son Parlement et de ses médias publics, des mesures qui seraient appliquées pendant une période pouvant durer six mois, avant des élections régionales en 2018.

 

 

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 

Dernière minute

Le Sénat espagnol autorise la mise sous tutelle de la Catalogne, qui vient de voter l’indépendance

La réaction de Madrid est immédiate : le Sénat espagnol a autorisé par un vote la mise sous tutelle de la Catalogne, vendredi 27 octobre, moins d’une heure après la proclamation de l’indépendance par le Parlement catalan. Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy devrait officialiser cette prise de contrôle sur la région lors d’un Conseil des ministres à 18 heures.

« L’État de droit restaurera la légalité en Catalogne », a-t-il réagi sur Twitter après le vote du Parlement catalan.

Quel avenir pour l’Europe ? À lire chez Kontre Kulture :

Le séparatisme catalan, sur E&R :

 






Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Madrid doit envoyer l armee rapidement et regler le probleme Catalan . Pas de discussions steriles , pas de comprehension car l emiettement des Etats n apportent que de la faiblesse . Les ieux pays europeens risquent de se retrouver affablis avec une multitude de regions-etats peu fiables et donc soumis . Bruxelles fait la sourde oreille mais les technocrates , les commissaires europeens se frottent les mains de ce genre de diivisions destinees a agrandir son pouvoir considerablement.

     

    Répondre à ce message

  • Les Printemps arabes arrivent
    ...en Europe de l’Ouest !

    L’Empire à la manœuvre ?

     

    Répondre à ce message

  • La première conséquence de ces évènements est l’effondrement total des théories d’un Pierre Hillard ou d’un François Asselineau... Puisque, contrairement à ce qu’ils développent depuis des années, ni l’Union européenne, ni les États-Unis, et surtout pas l’Allemagne ne soutiennent les Catalans... Il n’y a donc pas de "complot" pour attaquer les "États-nation" à la française (Un et indivisibles). C’est très exactement le contraire qui se produit : l’Union européenne apparaît bien comme ce qu’elle a toujours été : une prison des peuples et les "États-nation", de la même manière ne supportent pas leur remise en cause, étant prêts, s’il le faut, à utiliser la force, pour maintenir leur existence, basée sur une "abstraction"...
    La Catalogne est un peuple, avec sa langue et sa culture propres, et à ce titre, elle est parfaitement fondée à vouloir s’émanciper d’une "nation" qui ne la représente en rien... comme tous les autres peuples européens, qui sont dans le même cas...

     

    Répondre à ce message

    • C’est de loin le commentaire les plus intelligent que j’ai lu. J’habite en catalogne, ou on à une grande partie d’un peuple qui demande souvrainté, un gouvernement élu qui fait avec dificultés ce que le peuple lui emande (le Gouvernement de Puigdemont à eu du mal à avancer malgré la majorité), et un gouvernement espagnol qui tape fort. La UE ne soutient pas la catalogne, et les grandes entreprisent foutent le camp de Catalogne. Le peuple catalan est depuis plusieures semmaines antieuropeiste (ras le bol de l’hypocrisie européene). Qui va reconnaitre la Catalogne ? Le Venezuela, la Bolivie, la Corée du nord peut-être, la Russie ? Surtout pas la UE ou les USA... Finalement vous l’avez vôtre révolte des nations, mais ces nations n’ont pas forcément d’êtat (moins de chance peut-être d’être gouvernées par des laquais)

       
    • Cette crise fait apparaître que l’Europe qui n’a pas d’existence constitutionnelle et n’est en fait qu’un système diplomatique issue de la philosophie politique anglaise du 19ème siècle (équilibre des puissances continentales, lois transformées en coutumes, pas touche à la route des indes) a comme vous le soulignez absolument besoin des nations "à la française" (centralisme ; vitrification de particularismes) . Elle ne peut s’en passer et les soutient à bout de bras. Elle ne l’avoue pas car son idéologie officielle est le transnationalisme. Mais c’est évidemment une blague.

      Dans les faits, elle laisse aux état les corvées étatiques : notamment faire entrer.. les impôts, assurer l’ordre (les flics). A courte échéance, les gens vont évidemment détester leurs propres états puisqu’ils assument les fonctions les plus antipathiques et ils vont adorer l’Europe qui ne leur coûte rien en apparence et plane sur les eaux.

      Mais justement comme vous le relevez, dans cette logique d’Europe zombie, l’Union Européenne n’a aucune force à mettre en ordre de bataille (voir la gueule de l’alcoolique Junker en Guyane ! surréaliste !) . RIEN. Elle n’a pas d’armée, pas de police, pas de volonté et personne ne veut mourir pour elle (pas moi en tous cas). Elle est là comme un ectoplasme anglo-belge issu du congrès de Vienne et de ses avatars. Elle n’est rien dès qu’il y a crise. Elle a besoin d’avoir recours aux états nations parce qu’ils sont les seuls à dire quelque chose aux peuples. Aujourd’hui, l’état nation espagnol. Au fond, l’Europe est incroyablement CONSERVATRICE ! Jusqu’à la folie.

      Je lui souhaite bien du plaisir avec les catalans. Ce qui caractérise la péninsule hispanique, c’est que les gens s’y détestent. Castillans et catalans ne peuvent plus se voir. Or la haine est révolutionnaire ;

       
    • Moi aussi j’habite en Catalogne. 1º Le gouvernement de Puigdemont n’avait pas la majorité absolue. 2º Le procés a été voté au mépris de la loi d’autonomie et de la consititution. 3º La majorité des catalans sont et se sentent espagnols. Il faudrait arrêter de "fantasmer" sur la légitimité du processus séparatiste. Il s’agit d’une lutte de pouvoir politique et économique avec des idiots utiles qui le jour venu, seront dégagés comme des moins que rien. D’autre part, il faut plus qu’une langue et une identité propre pour prétendre à une république indépendante. L’Espagne est un pays décentralisé et respectueux des identités, peut être trop.

       
    • @Frederik

      CQFD

       
    • La « gueule » de l’émancipation ! Concrètement, du vent plutôt. À cette échelle ou à une autre, en l’état l’émancipation est un rêve éveillé.

       
    • J’ajoute que ce sont les mêmes qui défilent dans les rues avec des banderoles « Refugees welcome » (ça doit être du catalan aussi, ça). On en rirait si le sujet n’etait si grave. Un tel niveau de bêtise relève de la tragi-comédie.

       
    • Monsieur se sont les façades des gouvernement qui sont contre , mais leur réseaux maçonniques travaille d’arrache pied pour l’indépendance

       
  • " Seule la souveraineté est progressiste ".

    Je rajouterais, c’est la possibilité d’être adulte ds le concert des nations, c’est survivre ds un monde ou disparait tant de diversité.

    Comment m. Junker de l’U.E , issu du prospère Luxembourg aux 500 000 âmes, comptant donc pour 1 voie au parlement Eur. peut il ne pas envisager la Souveraineté d’une Catalogne Prospère de 7,5 millions ...d’une Bretagne Maritime (Nantes-St.Nazaire..Lorient..Brest..St.Malo..) 4 millions de Bretons aux cultures, langues, patrimoine, histoire..connus et reconnus !..
    Paradoxe flagrant et mépris de ces contribuables,
    Combines..etc
    En crimée de poutine il y a 3 langues officielles, le Tatar, Ukrainien, Russe..en France 1 seule (cas unique ), on fini d’éradiquer les langues locales de façon insidieuse, nos enfants indianisés (3% de bilingue sur une génération en bretagne, leur gd parents..95% !)..
    Albert camus : " la démocratie , ce n’est pas la loi du plus fort, c’est la prise en compte des minorités ".

     

    Répondre à ce message

  • Et dans tout cela, omerta sur le catalanisme français. Car la catalogne est aussi située sur la France. Or pas un mot. Bizarre.

    Ah si ! Il y a dix jours l’ambassadeur d’Espagne qui a la tête dure semble-t-il et de fort méchante humeur ce matin là, en a parlé sinueusement en suggérant que les français devait aussi faire gaffe. Moment assez drôle de radio. Le journaliste ne semblait pas comprendre.

    Il est vrai que la France a d’autres problèmes que l’indépendantisme des perpignanais. Elle se bat sur la frontière du Maroni avec "celles et ceux" qui, joyeux entrepreneurs surinamiens, cherchent de l’or dans la forêt en bouffant du singe.

    Dans ce monde de dingues, la France, comme toujours, fait très fort. ;

     

    Répondre à ce message

    • Les gens ici (catalogne nord), pour la majorité de ceux avec qui j’ai pu parler du sujet n’y comprennent pas grand chose, deux profils se démarquent tout de même ; l’insupportable "fier d’être catalan", qui n’a souvent que ce concept comme horizon et qui croit "qu’on" est des warriors, des atypiques qui ont mieux compris que les autres comment tournent les choses ; et tout simplement celui qui de toute façon fera ou on lui dit de faire, je vais pas faire un dessin la majorité d’entre nous est de ce tonneau.Pour faire simple des abrutis arrogants et limités, et des abrutis standard...et limités.
      C’est pas la joie comme description, pas optimiste pour un rond, mais le grand soir c’est pas pour demain, et pas avec eux.

       
    • #1828752
      Le 28 octobre à 14:40 par Pierre-Albert Espénel
      Le Parlement catalan adopte une motion proclamant l’indépendance de la (...)

      Vous oubliez la troisième catégorie qui, se sentant appartenir à un pays qui s’appelle la France n’a cure de ces vieilles rancunes catalo-ibériques. Le catalanisme exotique du Roussillon n’est qu’une propagande des propriétaires terriens qui se sont enrichis pendant la guerre d’Espagne et se sont établis à la frontière soutenu par une plèbe assez inculte et envieuse de la nouvelle population exogène qui y travaille. Les fils de Roussillonais n’attendent que leurs diplomes pour déserter ce pays assez ingrat.
      Soit , puisque le problème ressurgit, il va falloir boire leur piquette jusqu’à la lie.

       
  • Vivement un "hommage à la Catalogne 2"

     

    Répondre à ce message

  • Indépendance de la Catalogne, avec des défilés portant des slogans écrits en Américain et les drapeaux Européens .Je comprends très bien la revendication de leur indépendance, et je pense savoir d’où elle vient, mais certainement pas pour des causes revendiquées qu’ils voudraient bien faire croire .Après l’Ukraine, faut bien essayer ailleurs .

     

    Répondre à ce message

  • Si je suis d’accord avec E&R sur l’effet néfaste de la mondialisation sur nos quotidiens, j’avoue avoir plus de mal à comprendre la réaction de certains qui dénient aux autres ce qu’ils exigent pour eux à savoir le droit de se gouverner librement. Ce sont justement les Etats nations qui ont permis à la mondialisation d’avancer plus vite, les états nations ayant pour mission de nettoyer le terrain de tout ce qui reste de particuliarismes authentiques et historiques pour la remplacer par une mystification de l’Etat nation. Ces Etats nations qui une fois terminé le laminage des régions seront eux même remplacés à terme par une gouvernance européene. Sur le dossier catalan, on voit bien que l’UE ne soutient absolument pas les catalans puisqu’il laisse carte blanche à l’Espagne pour résoudre "démocratiquement" le problème, aucune allusion à l’autodétermination du peuple catalan bien au contraire l’UE rejoignant l’Espagne sur le point de la légalité. Par conséquent P Hillard et sa théorie est infondée.
    On peut pas crier au grand remplacement tous les jours quand on se sent concerné et toléré que les petites peuples européens disparaissent de la même façon.

     

    Répondre à ce message

    • ’’Oh oui, puisque l’UE l’a dit, c’est qu’ils disent la vérité et disent vraiment ce qu’ils pensent sans mentir.’’
      Non mais franchement...
      Bien sûr, qu’ils sont pour, ils sont étonnamment silencieux depuis le début de cette crise.
      S’ils se disaient pour, ça éveillerait tout de suite des soupçons.
      Donc ils attendent, en embuscade.
      Dès qu’ils voient que ça se passe bien et que par la force des choses, l’état catalan sera reconnu de facto, hop, ils appuyent sur le bouton Corse, Bretagne, Flandre...
      Et sortent les ONG pleureuses sur les graves atteintes aux libertés commises par Madrid...

      J’ai lu plusieurs commentaires et j’ai l’impression qu’il y a une incompréhension : le ’’une langue, un pays’’. Les gens sont débilisés et nous sommes dans un monde binaire, donc de plus en plus de gens croient ça. Or ça n’a pas toujours été le cas.
      Il existe des pays à plusieurs langues ou une même langue pour plusieurs pays.
      Et Rajoy lui-même vient d’une région périphérique. Faut arrêter de croire que tous ceux qui sont contre l’indépendance catalane sont des tortionnaires nés à Madrid la centralisatrice qui refusent tout droit aux régions d’exister...

       
  • Après la destruction des religions, vient celle des nations. L’indépendance de la Catalogne est clairement instrumentalisée par les mondialistes pour détruire les nations avec le consentement des peuples. Ils sont forts les mecs...

     

    Répondre à ce message

  • Des motions, des textes constititionnels.
    C’est du flanc tout ça.
    Ce qui compte c’est le terrain.
    Qui paye les policiers ?
    Est que les gens payent leur amende à l’Espagne ?
    Est ce que les policiers Catalans acceptent la présence d’une autorité extérieure ?Normalement la force s’impose sur le terrain.
    Et là on voit.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents