Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Pentagone menace la Turquie après des essais de S-400 russes

Les États-Unis ont prévenu que leurs relations avec la Turquie pourraient être gravement affectées par le test du système de défense aérienne S-400 effectué récemment par Ankara et confirmé par le président Recep Tayyip Erdogan.

 

« Le ministère américain de la Défense condamne dans les termes les plus forts le test effectué le 16 octobre par la Turquie du système de défense aérienne S-400, un test confirmé aujourd’hui par le président Erdogan », a fait savoir le 23 octobre 2020 Jonathan Hoffman, un porte-parole du Pentagone.

« Notre position a toujours été claire et elle n’a pas changé : un système S-400 opérationnel n’est pas compatible avec les engagements pris par la Turquie en tant qu’alliée des États-Unis et de l’OTAN », a-t-il ajouté.

« Nous nous opposons à ce que la Turquie teste ce système. Cela risque d’avoir des conséquences graves pour nos relations de défense », a poursuivi le porte-parole.

Des médias turcs avaient affirmé que la Turquie avait effectué le 16 octobre un premier essai des S-400, dont l’achat par Ankara avait provoqué la colère des États-Unis et d’autres alliés de la Turquie au sein de l’OTAN. Ce test a été officiellement confirmé le 23 octobre par le président Recep Erdogan.

 

La Turquie déjà suspendue de la participation au programme de fabrication du F-35 américain

« Ces tests, il est vrai, ont été effectués et vont continuer », a affirmé le chef de l’État turc à des journalistes à Istanbul. « On ne va pas demander l’avis des États-Unis pour cela », a-t-il prévenu.

L’acquisition des S-400 par la Turquie, dans un contexte de rapprochement entre Ankara et Moscou, a provoqué des frictions avec plusieurs pays occidentaux qui mettent en avant l’incompatibilité de ce système russe avec les dispositifs de l’OTAN.

En réaction à la livraison de la première batterie l’an dernier, les États-Unis ont suspendu la participation de la Turquie au programme de fabrication de l’avion de guerre américain dernier cri F-35, estimant que les S-400 pourraient en percer les secrets technologiques. « La Turquie a déjà été suspendue du programme du F-35, et le S-400 reste une barrière significative à tout progrès dans d’autres domaines de nos relations bilatérales », a conclu Jonathan Hoffman.

Washington a également menacé Ankara de sanctions si les S-400 étaient activés. Les informations sur cet essai ont immédiatement poussé les partisans de ces sanctions à demander au gouvernement américain de passer à l’acte.

Lire aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2575664

    Le pentagone, l’étoile de satan... il ne s’agit pas des "États-unis", il s’agit de contrôler tous les choix des autres nations qui ne vont pas dans le sens de leur ’nouvel ordre mondial’.
    C’est cet État profond mondialiste le problème, ce réseau international tribal, suprémaciste, et génocidaire !

     

  • #2575668

    Voilà qui explique bien des déclarations hystériques sur la mortalité galopante d’un virus pourtant KO.

     

    • Quel est le rapport entre les S400 turcs et l’ingénierie covidienne ?


    • @Charles : probablement qu’il confond causalité et corrélation


    • @ Charles
      Le rapport ? Nos tyrans vont reconfiner les grandes régions de France pour raisons apparemment militaires. Macron vient de le dire à mots à peine couverts (il craint, redoute, etc) Mais ils utilisent le covid pour boucler/isoler tout le monde.
      Il y a aussi ces élections usaméricaines.
      Macron (sa clique) n’a pas d’amis. Les Russes qui s’allient aux Turcs et à Merkel, Poutine qui divise le monde en Union Soviétique (disparue), USA (divisés, décadents) et France-Angleterre (en chute) Trump qui va gagner. Xi qui rafle ce qu’il peut ou veut de la France habillée, numérisée en Chine... Le Proche-Orient plus ou moins détruit...
      Alors cette ignoble clique destructrice se venge sur sa population, qui ne l’aime pas beaucoup non plus.
      Il se peut que Macron ait raison et que nous soyons en guerre.


  • La Turquie et les USA , c’ est " je t’aime moi non plus "

     

    • Non pas vraiment, surtout concernant la population de Turquie.
      Très anti occident, très anti américain, très anti sioniste.
      Ces derniers temps les états unis fait pression sur la Turquie d’Erdogan, des pressions financière militaire notamment avec les F-35 d’ou la Turquie participe à la fabrication.
      Je pense que c’est le prix à payer pour toute indépendance, il est pas facile de jouer ses propres carte sur le globe terrestre sans pression, c’est la nature même de l’émancipation.
      Comment devenir indépendant en trois phases.
      Proclamer une Turquie forte, unis ; solidaire, mettant la religion en avant et non pas en arrière.
      Tracer ses propres routes, influences, intérêts, infrastructure, armée, diplomatie, agressivité.
      Etre dans le camp de tout le monde et en même temps de personne, tirer son épingle du jeu, dire ce que l’on fait, tenir bon, mettre le doigt sur l’ennemie ( Finance, américain, Gulen, sioniste, occident )
      Personne aime la Turquie d’Erdogan mais en même temps personne veut perdre un pays hautement stratégie. Cet équilibre est fragile, Erdogan tira les bonnes cartes au bon moment pour être complétement indépendant sans passer par les américains pour aller pisser un coup.
      Vive le nationalisme, le patriotisme et l’humanisme.
      J’espère qu’un jour le catholicisme gouvernera à nouveau le coeur des français.
      Qu’on aura plus honte d’être des nationalistes patriotiques et qu’on affrontera les problèmes ensemble pas contre les femmes qui portent le foulard qui vivent leur spiritualité comme tout le monde mais bien contre la finance, le sionisme et les lobbyings de tout genre.
      Si à chaque chiffon rouge on agite l’islam, le foulard on est pas sorti de la merde.
      Commençons déjà à ne pas suivre les donneurs de leçon qui manipule la masse sans avoir de soucis à ce faire.


  • Tout ça, c’est de la comédie. Récemment, un rapport de spécialistes suédois a conclu à un système S-400 surfait et même incomplet ! La technologie russe reste en deçà de celle occidentale...

     

    • Tu te plantes coco. Sur le plan militaire la Russie dezingue les USA haut la main. Ne serait ce que par la conviction de ses soldats, qui sont autre chose que des gros rednecks tatoué et shootés au redbull


    • #2575923

      Voire. Méfiez-vous des ingénieurs russes. De la physique, de l’aéronautique russes. Rappelez-vous le T34 dans un autre domaine. Hitler s’y est cassé les dents, qu’il avait fortes pourtant. Et les missiles russes sont depuis toujours en tête, un expert, suédois ou de pétaouchnoque, ça fabrique quoi ? Ca gagne combien de guerres ? Il dirait le contraire que ça resterait du vent.


    • @système.
      Vous êtes sûr de vous, car d’autres sources vous contredisent ?


    • Centurion...
      Quelles sources ? Le Pentagone exagère à dessein la dangerosité des S-400 pour demander davantage de crédits au congres us. Et puis comment les Russes auraient ils fait pour développer un tel système avec beaucoup moins d’argent que les Occidentaux ?


    • Jean-Pierre Petit apporte des éléments de réponse à votre question

      https://www.youtube.com/watch?v=_tE...


    • Les gars...
      Les Russes exagèrent grandement les capacités du s-400, car comme tout système radar, la fiabilité n’est certaine que jusqu’à 80 km ; au delà, les chances d’atteindre la cible décroissent rapidement ; et à plus de 200km, c’est du poker, surtout si la dite cible est mouvante et dispose de brouilleurs électroniques performants...


    • Plutôt d’accord avec Système. La technologie russe est d’une manière générale très inférieure à l’occidentale quand les systèmes utilisent les mêmes paradigmes. Par exemple je crois me souvenir que le S400 utilise en réalité 7 ou 8 missiles différents pour réaliser toutes les missions qui lui sont dévolues, là où le ASTER franco-italien, n’en utilise qu’un seul, car il est bien plus flexible. Et pour aller taper un avion à 400km (le Aster30 est certes donné pour 100km "seulement")... ça fait impressionnant sur le papier mais la réalité opérationnelle n’est pas forcément évidente. Les poudres occidentales sont de bien meilleure qualité (exemple des chars russes qui ont un calibre de canon supérieur pour tenter de compenser, j’ai dit tenter). De même ils ont énormément peiné à mettre au point des missiles balistiques à combustible solide ; le Topol est assez récent ; alors que Français et Américains maitrisent ça depuis 50 ans. S’ils avaient commandé des Mistral à la France, c’est qu’ils n’ont pas ou plus le savoir-faire pour réaliser de tels bâtiments ; ils ont souvent des grands projets, mais la réalité industrielle qui se cache derrière est souvent bien moins belle. Vous n’avez qu’à aller voir ce qu’était le centre de stockage de combustible nucléaire usé de la Flotte du Nord à Andreeva Bay pour voir la faiblesse du suivi industriel... Ca a été à peu près retapé avec des fonds occidentaux assez récemment.
      Mais sur des paradigmes différents on peut imaginer des trucs un peu plus exotiques parce que leurs 70 ans d’URSS n’ont pas forcément enfermé leur R&D dans les même impératifs de profits et de maintien des grosses industries (pétrole, chimie, pharma...) comme on l’a vu en Occident. La décennie 90 avec bradage massif a peut-être dégommé pas mal "d’exotisme" mais il en demeure surement un peu ; et un Français qui bossait en URSS dans les années 70-80 rapportait qu’il avait vu et expérimenter des méthodes de diagnostics médicaux/ guérison, par des ondes qu’il n’avait jamais vu en Occident (intérêts pharmaceutiques oblige on peut s’en douter). Il y a peut-être des choses similaires dans le domaine de l’armement, mais à voir...


  • #2575762
    le 24/10/2020 par Francois de tramecourt
    Le Pentagone menace la Turquie après des essais de S-400 russes

    Cette fois Erdogan ne peut plus jouer sur les 2 tableaux : OTAN , RUSSIE , il sera au pied du mur ! ... d’un côté comme de l’autre , il sera " cadenassé " , ce à quoi il veut échapper actuellement ! Il ne faut pas "un pas de travers " de plus , sinon " ils " vont s’occuper de lui ! ( en plus de l’intérieur comme à l’extérieur , il ne sera pas regretté..


  • même si il garde une bonne avance, l’Empire voit sa suprématie technologique, militaire, économique et culturelle de plus en plus grignotée. Son raidissement autoritaire (guerre virologique) ne fait qu’accélérer son discrédit dans les populations et même dans une partie strates dirigeantes.

     

    • N’importe quoi ! L’Occident a 200 ans d’avance sur les technologies russe et chinoise ! Les S-400 sont moins efficaces que les équivalents français ou américains. Les Russes survendent leurs équipements pour apparaître incontournables sur le plan diplomatique ; les Ricains les laissent faire pour recréer un « rideau de fer » et séparer à nouveau l’Europe de l’Ouest de celle de l’est et couper la Méditerranée en deux !
      _Ne crois ni la propagande de l’Ouest ni celle de l’Est...


    • @ Système
      Ah bon ? et les missiles hypersoniques russe , capable de détruire n’importe quel porte-avion en 20mn , ils ont aussi 200 ans de retard ?
      Petite remarque : Les lanceurs spatiaux utilise des propulseurs russe , la station spatiale aussi est russe , alors ? , propagande quand tu nous tiens ....
      A propos renseigne toi sur les pannes à répétition de leur chasseur F35 de 5ème génération , qui coûte 1,2 milliard pièce et qu’ils refourguent aux européens !


    • @système

      Tu plaisantes j espère

      Tiens regardes la vidéo de Poutine lors de l état de l union du 1er mars 2018 et tu comprendras l avance que possède la Russie en armement dernières technologies notamment des missiles intercontinentaux hypersoniques face à la quincaillerie us. Et Poutine n à pas l habitude de raconter des salades

      Regardez Poutine vante son arsenal et défie l otan sur YouTube

      https://youtu.be/a9bySZ1D0w0


    • #2576050

      Israel a-t-il des missiles intercontinentaux hypersoniques ?
      Beaucoup de savants russes de confession juive ou presque vivent en Israel.


    • Nono...
      Aerretez de croire la parole des officiels ! Évidemment que Poutine va vanter son matériel mais la réalité est qu’avec un budget R&D cinq fois inférieur à celui des Occidentaux, la Russie produit forcément du matos de moindre qualité. Ainsi pour les S-400, le fameux missile 40N6 est en cours de développement à la différence des missiles occidentaux ( Astra, Patriote, Thaad, Barak...) déjà au point...


    • @Système

      Tu travailles dans le domaine ? D’où viennent tes informations et constats ?


    • Koznev...
      Où je puise mes sources ? Dans les revues et sites spécialisés. Ainsi ce qui fait la force d’un avion, ce sont ses équipements de guerre électronique embarqués. Le F-22 change de fréquence radar 1000 fois/seconde, rendant son verrouillage par un radar ennemi presque impossible, surtout à une distance excédant les 100 km.
      Et puis, pour le S-400, cibler et abattre un avion à 400km de distance est difficile dans la mesure où il faut un nombre très élevé de radars auxiliaires afin de suivre la cible en temps réel, soit une puissance de calcul phénoménal. Verrouiller et cibler un appareil à une telle distance est difficile , alors le faire pour 5 ou 15 appareils est impossible ! Les Russes survendent leur système et les Occidentaux font semblant d’y croire...


    • @Système

      Dans quel but si ce n’est les tromper pour avoir l’avantage lors d’un éventuel conflit ?

      Quels sont les sites et les revues spécialisé, cela m’intéresse


  • #2575865

    Ils condamnent ou ils font semblant de condamner ?
    Parce qu’enfin, la technologie des S400 est maintenant
    totalement disponible pour l’OTAN.

     

  • Les tensions entre la France et la Turquie montent d’un cran. Au cours d’un discours télévisé, le président turc Recep Tayyip Erdogan s’en est pris avec virulence à son homologue français à propos de son attitude envers les musulmans de France. "Tout ce que l’on peut dire d’un chef d’État qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c’est : allez d’abord faire des examens de santé mentale", a-t-il déclaré. Et d’ajouter : "Macron a besoin de se faire soigner."

     

    • A noter, ni le Monde ni Le Figaro ni le communiqué paru de l’Élysée a trouvé la déclaration de Erdoğan assez grossière et suffisamment outrancière qu’ils ont coupé le mot « dans son pays » dans la phrase de « Tout ce qu’on peut dire d’un chef d’Etat qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière » C’est curieux de ne pas traduire exactement ce qu’on dit. Alors que dans la vidéo sur le web site de Le Figaro, ils sont traduits correctement. Donc pour encore exciter la colère des français le média a caché par exprès un tout petit mot. C’est pas grave, mais il me parue curieux puisqu’il s’agit d’une erreur commise en commun.
      religieuses différentes de cette manière » C’est curieux de ne pas traduire exactement ce qu’on dit. Alors que dans la vidéo sur le web site de Le Figaro, ils sont traduits correctement. Donc pour encore exciter la colère des français le média a caché par exprès un tout petit mot. C’est pas grave, mais il me parue curieux puisqu’il s’agit d’une erreur commise en commun.


  • Erdogan est un chien fou qui court après sa queue. Bien malin qui peut savoir de quel côté il se situe.


  • #2576416

    La politique a beau être ce qu’elle est,personne n’aime quelqu’un de déloyal.
    Or le sultan semble déloyal envers tout le monde,il n’est donc plus aimé par personne.
    La traîtrise est en effet ce qu’il y a de plus abject.
    La France se rend compte qu’elle a eu tort d’aider par le passé le sultan mais elle a raison de condamner l’agresseur qui tout autour de lui déclenche des hostilités.
    Le sultan a encaissé des millions d’euros sous la menace d’immigration,adhère à l’Otan tout en achetant des matériels russes,est de front contre la Russie en Libye,
    occupe le nord de l’Irak,vole le pétrole syrien,menace encore la Grèce,occupe Chypre,veut adhérer à l’Europe tout en la dénigrant,arme l’Azerbaïdjan,bref vit de menaces en menaces.Qu’il choisisse son camp.
    A force de vouloir bouffer à tous les râteliers ,il perd en crédibilité et n’est plus fiable pour personne.
    Combien de temps tiendra-t-il ainsi ?
    Au premier revers de fortune,il faudra bien qu’il découvre vers qui se tourner.
    C’est au tournant qu’il est attendu.