Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Salut par les Juifs interdit par la LICRA

... quand c’est Alain Soral qui l’édite !

L’avocat d’Alain Soral évoque le procès fait par la LICRA à son client pour avoir republié Le Salut par les Juifs de Léon Bloy.
Une censure rétrospective dénoncée de la droite à la gauche par les connaisseurs de la littérature, la "censure pour antisémitisme" ayant été ordonnée le 13 novembre 2013.

 

Une censure partielle, puis totale, qui ouvre un champ incroyable « d’interventions » sur le patrimoine artistique : et si demain les crucifixions sont interdites dans les tableaux de Poussin ou de Raphaël ? Et si demain le catholicisme est interdit, pour « antisémitisme moyenâgeux » ?

 

 

Me Viguier fait ici la lecture de chapitres non interdits de ce livre, oeuvre d’un pur catholique, avec des envolées lyriques qui répondaient à La France juive de Drumont, et qui annonçaient le phrasé célinien. Pourtant, au fond, Bloy recommande humblement aux juifs de reconsidérer le Messie, car eux "seuls ont le pouvoir d’abroger la loi de tourments qu’ils édictèrent, sans savoir ce qu’ils faisaient". Ce qui n’est aujourd’hui pas vraiment d’actualité, on le voit.

 

 

 

Le feuilleton inédit d’une quadruple censure littéraire, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je n’ai pas de mot non plus pour caractériser ce brillant avocat !

    Merci à vous, que Dieu vous garde !

     

    • #1287986

      Les gars, ne vous emballez pas sur Maître Viguier.
      Cà reste un avocat. Mitterrand, Sarko, Roland Dumas sont des avocats. Ce sont de bons orateurs, avec une bonne maitrise du logos.

      Qu’il fasse son boulot d’avocat en défendant correctement Alain Soral. Futur Vergès ?? L’avenir nous le dira.
      Pour l’instant, il est payé pour une mission. Qu’il fasse ses preuves.

      Bon courage Me Viguier.


  • #1287895
    le 09/10/2015 par Une opinion
    "Le Salut par les Juifs" interdit par la LICRA

    Alala Viguier... C’est un bon ! Les mecs derrière en sont morts de rire !

    Merci Maître pour cette belle démonstration.


  • #1287941

    Ils se foutent pas mal du "Salut par les Juifs", ce qui les intéressaient c’était de faire condamner AS pour continuer à le ruiner . Bagatelles et l’Ecole sont en vente à Drouot, chaque mois ils s’en vent plusieurs exemplaires, et ils sont autrement vitrioliques que le livre de Bloy . Si KK se décidait à republier Bagatelles, ça ferait un autre raffut !


  • #1287957
    le 09/10/2015 par curtis newton
    "Le Salut par les Juifs" interdit par la LICRA

    Et bientôt la fin des oeuvres de Victor Hugo et de Sakespeare...

     

  • #1288001
    le 09/10/2015 par franck benoît
    "Le Salut par les Juifs" interdit par la LICRA

    C’est tout de même angoissant. Je possède ce livre dans une édition ancienne... je suis donc hors-la-loi ? Chaque jour nos libertés régressent sous les coups de cette communauté de bouledogues. Léon Bloy est un immense écrivain ; et c’est d’autant plus scandaleux que "le salut par les juifs" ne contient pas selon moi, une goutte d’antisémitisme. Comme son titre l’indique, c’est au contraire plutôt un chant d’amour pour le peuple juif, un chant d’espérance, de la part d’un fervent catholique qui aurait toutes les raisons de ne pas les porter dans son coeur.

     

    • #1288948
      le 10/10/2015 par Jean-Philippe
      "Le Salut par les Juifs" interdit par la LICRA

      Et même si le livre contenait réellement des passages « antisémites », dans une société démocratique, la liberté d’expression ne devrait pas être restreinte de la sorte par les élites politiques et judiciaires. Si la France avait un Premier amendement...


  • #1288019

    Ses mots ont du poid.

    Bravo et merci


  • #1288027

    Nous avons d’un coté : la licra , uejf, sos rascisme ,le crif etc.. et de l’autre des goys qui ont un pouvoir énorme non pas par ce qu’ils l’ont de par leur robe , mais parce qu’ils sont habilités a executer des textes de lois sortis de leurs contextes. Le pouvoir est ailleur ,et le plus important c’est qu’il soit caché du grand publique et cela demande beaucoup d’éffort de la part de ceux qu’ils l’ont .


  • #1288028

    Comment peut-on, en 2013, juger un livre écrit en 1892 ?
    Sauf à inscrire dans le marbre que les lois et leurs effets sont rétroactifs !
    Ne nous encombrons plus de prescription ou autres principes constitutionnels. Comme il a été dit, il est possible de reconnaître à qui on a affaire car ils osent tout.
    Toutatis

     

    • #1288949
      le 10/10/2015 par Jean-Philippe
      "Le Salut par les Juifs" interdit par la LICRA

      S’ils remontent jusque là, ils sont bien capable de remonter un peu plus loin, soit à l’époque de Gutenberg pour interdire la Bible et bien sûr condamner tous les descendants du célèbre imprimeur..


  • #1288033

    Comment se fait-il qu’on peut être un âne, critique littéraire et juge ? Comment on fait ?


  • #1288055

    Autodafé en suspens du ’Marchand de Venise’ - W. Shakespeare
    Cher Maître, le procès politique de l’éditeur de Shakespeare reste pour le moment en suspens !
    Il est intéressant d’appréhender les deux options qu’a un pouvoir de ’neutraliser’ toute intelligence artistique jugée dangereuse par lui ou ses commanditaires : l’interprétation fallacieuse versus l’élimination.
    L’élimination peut se faire au niveau pré- et post-éditorial. Avant toute édition, le comité de lecture peut sanctionner l’auteur en lui notifiant simplement un refus d’édition. Après publication, la condamnation de justice justifie le retrait du livre (et par voix de conséquence la condamnation de son auteur).
    L’interprétation fallacieuse est plus subtile. L’exemple flagrant en est le film de 2004 du Marchand de Venise, où des scènes purement visuelles sont rajoutées par rapport au texte original (e.g. introduction du film) et des interprétations des acteurs divergent du texte en lui-même (e.g. sobriété de jeu d’Al Pacino vs. l’acharnement et fourberie des chrétiens, l’amitié du chrétien (cf. rôle majeur par J. Irons) transformée en homosexualité sous-jacente, ).
    Il en ressort d’ailleurs un malaise certain mêlé de confusion quand au message de cette pièce filmée, alors que la lecture de la pièce délivre des messages clairs.
    Pour vous en convaincre, je vous invite à lire la pièce puis visionner le film.
    ’A bon entendeur...’


  • #1288067
    le 09/10/2015 par Arrière garde
    Le Salut par les Juifs interdit par la LICRA

    Charlie est mort, nous connaissons donc les commanditaires de cette mascarade... La liberté s’arrête en fonction de ton appartenance ou non à l’avant garde quand-même, merde quand-même !


  • #1288069
    le 09/10/2015 par Arrière garde
    Le Salut par les Juifs interdit par la LICRA

    Mein kampf, l’ouvrage d’un type financé par Rothschild, lumière de l’avant garde, une fois leur stratagème sioniste mis en place, est-il censuré ?


  • #1288152
    le 09/10/2015 par PtitSoldatDlaDissi
    Le Salut par les Juifs interdit par la LICRA

    Sodome et Gomorrhe jusque chez le Saint-Père...

    Monsieur Escada,
    Catho-culturel bien malgré moi, ayant subi le rouleau compresseur laïc, malgré cela je désapprouve totalement le choix civilisationnel et spirituel de ce Pape.

    C’est la deuxième fois que je vous entends vous adresser aux catholiques et à tous ceux qui ont encore l’ambition d’en rester à des valeurs non-négociables. Vous êtes bouleversant de sincérité et de rigueur morale.

    Le ton de votre discours me rappelle celui vibrant du général de Gaulle qui souhaitait au québecois leur liberté. Je vous dédie la clameur qui alors s’éleva de la foule.

    C’était un grand Monsieur, et vous l’êtes aussi.


  • #1288241

    La conclusion de la vidéo est énorme (témoignage de l’absurdité du monde dit moderne)
    (...) Il ne s’attendait pas, à devoir un jour, défendre Léon Bloy.

    Nous vivons dans "le monde du grotesque".


  • #1288279

    Maître Viguier est-il vraiment surpris de l’abyssale bêtise, incompétence et soumission des juges à des groupes de pressions ou ne fait-il que mine de l’être ? Là est la question...

     

  • #1288313

    Concernant le passage sur la prostituée s’arrachant les dents, c’est dans Le désespéré, livre magnifique. Je précise que la bougresse ne fait pas ça par bêtise, mais par foi absolu (même si j’ai oublié les détails). Ce long passage est d’ailleurs d’une puissance assez folle et tire réellement la larme au lecteur médusé.
    Je n’ai pas fini ce bouquin que j’ai oublié dans le train, mais la moitié que j’ai lue est formidable. Le passage dans le monastère de la Grande Chartreuse est très inspirant.
    Cela n’enlève rien au brillant de La Femme Pauvre qui est un monument littéraire.

    J’ai également pu lire le Salut par les Juifs (très court comparé aux deux autres romans de Bloy que j’ai lus), et il n’y a effectivement aucune matière à censurer. Bloy, chrétien convaincu, y dit juste que les Juifs sont la clé. Il pense que le Christ descendra littéralement de sa croix (oui oui, le type était bien habité) le jour où les Juifs le reconnaîtront comme le Messie, ce qui aura aussi comme conséquence positive de ramener la paix réelle et durable sur Terre.

    Alors certes, ce genre d’opinion n’est point du goût des Talmudistes, entre-autres, mais Bloy n’insulte en rien les Juifs, il se contente d’apporter sa pierre à l’édifice du dialogue interreligieux.
    Enfin, le style littéraire de Léon Bloy est indéniablement le plus relevé qu’il m’ait été donné de lire, et ce style est à la mesure de la pensée du personnage... il est donc conseiller de lire et relire les passages pour bien les comprendre, ce qui n’est pas une garantie de compréhension totale. Le mec est gros.

    Bref, j’espère que cette histoire se finira bien pour l’oeuvre de Bloy qui défend de très belles choses comme la pureté, la bonté, l’amour, et est surtout absolument tout sauf un fauteur de guerre.

    Big Up pour Léon.


  • #1288477

    Avec ce tribunal de Bobigny, nous avons la preuve ultime que le « mur des cons » est bel et bien une inversion accusatoire.


  • #1288751

    Merci les censeurs, grâce à vous j’ai découvert Léon Bloy. Qui veut faire le mal souvent fait le bien.... Excellent Maître Viguier, qui lit comme on plaide.


  • #1288881

    Premier entretien à l’image de Ghost Rider, bien ou mal... ?
    Deuxième entretient à l’image d’Hemingway, le vieil homme et la mer...
    Le final Karl Smith ou K.O. Smith, le hasard n’existe pas...
    Il est vrai que dans la descente, on écoute mieux le vent dans le frétillement des arbres...


  • #1288928

    "Provocation à la haine raciale à l’égard des Juifs"

    Ah bon le Judaïsme s’apparente à une race ? Puis on nous rabâche sans cesse que les races n’existent pas. Dans les procès politiques, incohérence et mauvaise foi vont bon train.


  • #1289042
    le 10/10/2015 par Mojo Risin
    Le Salut par les Juifs interdit par la LICRA

    J’ai étudié Bloy à la fac et mon Salut par les Juifs était en vente libre dans le hall de la fac, collection 10 -18. Dans la même collection étaient édité Hughes Rebell dont l’ensemble de l’oeuvre vaut le détour. Si le CRIF s’en mèle ce pan méconnu de la littérature disparaîtra.


  • #1289722

    Ce qui prouve l’acharnement judiciaire contre Soral, c’est que le bouquin de Bloy est en vente à la FNAC (32€) tout comme sur Amazon.fr ainsi que le Mein Kampf d’Adolf.
    La LICRA ne semble pas vérifier ça avant de se lancer sur sa proie...Ça fait tâche.


  • #1291465
    le 13/10/2015 par Jehan du Liesme
    Le Salut par les Juifs interdit par la LICRA

    Cher Maitre,
    Merci de défendre Léon Bloy, sans conteste le plus grand écrivain de tous les temps.
    Je tiens cependant à apporter une précision : il me semble que l’histoire de la passion amoureuse entre Léon Bloy et la prostituée Anne-Marie Roulé est romancée dans Le Désespéré, qui raconte l’histoire de Cain Marchenoir et Véronique Cheminot. La Femme pauvre, à mon avis son chef d’oeuvre avec Le Salut par les Juifs, est une toute autre histoire, celle de Clotilde Maréchal, une femme à la pauvreté évangélique et rayonnante.
    Soyez assuré de mes respectueuses salutations.


  • #1292122

    Pauvre France ; tu ne peux choisir ni ton passé ni ton présent ton avenir ... Ils sont écrits ailleurs par des étrangers ! Au bout du compte, je m’aperçois que l’Algérie de mes parents s’est débarrassée de deux colons, pas uniquement des Français ! Cela me rassure quelque peu sur son avenir ... même si j’ai toujours peur de la résilience et de la voracité de la finance apatride !!!


  • #1292422

    Si j’ai bien compris, voici un texte qui renforce la conception de l’exception, de "l’élection" du peuple juif, même si pour l’auteur, il s’agit d’une qualité négative. Sa thèse, qui prend finalement pour argent comptant tous les mensonges vétéro-testamentaires, vient à justifier celle des cinglés chrétiens sionistes pour qui l’Apocalypse ne se réalisera qu’après le triomphe absolu du judaïsme et l’ultime conversion des juifs. C’est ce genre de thèse qui sert de plus sûr soutien à la colonisation de la Palestine.
    En bref, pour ces raisons, je trouve tout à fait justifié l’interdiction de ce livre. Il conviendrait d’en brûler tous les exemplaires, et remercier par une belle promotion les juges pour leur imbécillité.

     

    • #1295258
      le 17/10/2015 par Damien Lannes
      Le Salut par les Juifs interdit par la LICRA

      Si j’ai bien compris ce que tu dis, ce livre exprime une opinion différente de la tienne donc il devrait être brûlé ???


    • #1296724

      L’importance du "caviardage" ordonné par la cour laisse en effet le choix entre le pilon ou le bûcher. Le pilon n’offre aucun intérêt démonstratif et spectaculaire. Il s’agirait pour les édition KC, si elles sont bien inspirées, de rebondir par un spectacle sur la condamnation par la justice française d’un brûlot christiano-sioniste. En insistant sur le caractère sioniste. Et en organisant le spectacle magnifique de la justice française ordonnant de brûler les thèses sionistes !


  • Afficher les commentaires suivants