Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Sarkoshow tourne dans le vide

par Laurent Pinsolle, porte-parole de " Debout la République"

Hier soir, Nicolas Sarkozy est intervenu sur France 2 et TF1. Bizarrement, il a choisi un couple de journalistes bien mal assortis avec le pugnace et crédible Yves Calvi qui a totalement éclipsé un Jean-Pierre Pernault dont on se demandait bien ce qu’il faisait là.

Le service après-vente de l’accord européen

Entre mercredi soir et jeudi matin, les dirigeants européens ont conçu le 5ème plan « définitif » de sauvetage de l’euro, après le printemps 2010 (1er plan grec), l’automne 2010 (plan irlandais), le printemps 2011 (plan portugais), l’été 2011 (2ème plan grec). Nicolas Sarkozy a commencé par essayer de dramatiser l’enjeu de la réunion d’hier alors que même les marchés, pourtant très fébriles, n’avaient quasiment pas bronché avant les réunions de la semaine dernière et de mercredi.

Il a ensuite essayé de donner le change en affirmant que la France et l’Allemagne marchaient ensemble alors qu’il suffit de reprendre les journaux de la semaine dernière pour constater que Berlin et Paris n’avaient pas du tout la même position et que c’est Nicolas Sarkozy qui a cédé. De manière révélatrice, il a évité la question de l’augmentation des moyens du FESF, qui n’est toujours pas claire. Comme le dit Jacques Sapir, l’accord ne fait que prolonger l’agonie de l’euro.

« C’est pas ma faute à moi »

Le président de la République a eu le culot de dire qu’il n’était pas du style à rejeter la faute sur les autres. Pourtant, cela a été un festival de critiques de ces prédécesseurs. Nicolas Sarkozy a attaqué le choix d’accepter la Grèce dans la zone euro, oubliant au passage que la crise de l’euro touche aussi l’Irlande, le Portugal, l’Espagne et l’Italie. En outre, je n’ai pas le souvenir que l’actuel président se soit exprimé contre l’entrée d’Athènes dans la monnaie unique à l’époque.

Ensuite, le président de la République a essayé de vendre l’idée qu’il n’est pas responsable de la situation financière de l’Etat puisque nous sommes en déficit depuis 1974. Outre le fait qu’il passe sous silence la loi de 1973, il faut souligner qu’il a présidé aux destinées de 5 des 6 plus gros déficits de la 5ème République (93,94,95,2009,10,11) et que la Cour des Comptes avait affirmé début 2010 que la crise n’expliquait qu’une moitié de l’augmentation des déficits depuis 2007.

L’impasse économique

Plus globalement, cette émission a démontré l’impasse dans laquelle le gouvernement actuel se trouve. Nicolas Sarkozy a abaissé la prévision de croissance pour l’an prochain, ce qui va accentuer les déficits et a annoncé de nouvelles mesures d’économies. Mais, comme on le voit bien en Grèce ou même en France cette année, les mesures d’économie vont pénaliser la croissance et donc à nouveau accroître les déficits, ce qui nécessitera de nouvelles économies… Il a repris son discours contre les banquiers mais il n’a quasiment rien fait depuis 2008.

Cette impasse s’illustrait également par son discours sur le commerce. Comment exiger une plus grande réciprocité dans les échanges commerciaux tout en dénonçant le protectionnisme et alors qu’il n’a absolument rien fait sur le sujet depuis quatre ans et demi ? Bref, le discours économique du président de la République était totalement inintelligible. Comme l’a bien écrit David Desgouilles récemment, Philippe Séguin avait malheureusement vingt ans d’avance.

Cette émission a été également l’occasion de lever les moindres doutes qui pouvaient encore exister sur la candidature de Nicolas Sarkozy, qui rode déjà son discours de candidat. Mais il butera sur le fait qu’il n’est absolument pas crédible et s’est fracassé sur la réalité.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #59000
    le 29/10/2011 par Claude
    Le Sarkoshow tourne dans le vide

    Paragraphe d’introduction :

    "... avec le pugnace et crédible Yves Calvi..."

    C’est un vrai article ou u ne parodie ?

     

    • #59080
      le 29/10/2011 par Saroumane38
      Le Sarkoshow tourne dans le vide

      Par rapport à Pernault, Yves Calvi c’est Albert Londres.


    • #59402
      le 30/10/2011 par JediMindTricks
      Le Sarkoshow tourne dans le vide

      Mmoui ça doit être une blague de la rédaction. Ou bien ils l’ont laissé passer à regret au profit du reste de l’article. Menfin c’est quand même étonnant de voir le communiqué de DLR ici sans introduction. L’ADN n’est pas le même quand même non ? Calvi/Albert Londres ; très bon...


  • #59007
    le 29/10/2011 par Esprit Lambda
    Le Sarkoshow tourne dans le vide

    Moi j’étais sur la route. J’ai pas regardé cette gueule et ce numéro de traitre et d’assassin.


  • #59024
    le 29/10/2011 par Slim_jo
    Le Sarkoshow tourne dans le vide

    Mais il butera sur le fait qu’il n’est absolument pas crédible et s’est fracassé sur la réalité.



    Je me méfie du peuple français, mouton parmi les moutons, qui regarde Pernaut et voit une parole d’Évangile..
    Le peuple de France devrait, vu la conjecture actuelle, voté pour un gros changement mais il ne le fera malheureusement pas...

    Ne nous voilons pas la face, le Système est parfaitement capable de faire réélire le nabot...

     

    • #59245
      le 29/10/2011 par A+
      Le Sarkoshow tourne dans le vide

      @Slim-jo, le peuple de France a bien compris qu’il sera bientôt minoritaire sur le sol français, que 2012 est la dernière chance de renverser la situation, qu’il est au pied du mur et qu’un sursaut est nécessaire, envisageable et fort probable. Le génie français n’a pas dit son dernier mot... attends toi a une forte surprise au premier tour... une très belle surprise ! Le peuple de France est capable d’un sursaut historique... De Gaulle est de retour ! Vive la France !


  • #59134
    le 29/10/2011 par might
    Le Sarkoshow tourne dans le vide

    Le principe de dialectique Hégelienne va encore marcher à merveille :

    1) nous faire détester (à juste tire) l’agent spécial américain Sarkozy au point que nous souhaitions son départ.

    2) nous faire émerger un nouveau pantin qui se fait passer pour le sauveur : j’ai nommé Flamby.

    Ce qu’il y a de tragique, c’est que quelle que soit la marionnette qui sera élue ou réélue, rien ne changera sur le fond : ce sera un traître à la France tant sur le plan intérieur que sur le plan extérieur. Quel que soit l’élu, la dictature européenne avancera, le racket bancaire made in Francfort, La City et Wall street continuera de tous nous saigner, les infâmes expéditions guerrières de la France comme sous-traitante américaine continueront en Afrique et au Moyen-Orient, etc etc etc. Tout ça pour la simple et bonne raison que la souveraineté française n’existe plus depuis bien longtemps, la France ne fait qu’exécuter les directives des instances mondialistes (U.E, ONU, FMI, OMC, BCE, FED, CFR, Bilderberg, Trilatérale...) et c’est simplement dans la manière de les exécuter, dans la forme que l’on a l’impression qu’il y a une marche de manoeuvre de nos politiciens. En gros c’est " ok, on a décidé que la France allait devoir faire ça, tu te démerdes comme tu veux, tu le présentes comme tu veux, mais tu remplis cet objectif, point barre. "

    Ajoutez à cela qu’ils sont aujourd’hui majoritairement des sous-hommes complètement déconnectés de la réalité populaire, sans aucun courage et préoccupés essentiellement par leurs intérêts carriéristes, et vous avez une souveraineté et une démocratie française qui n’est qu’une blague qui n’a aucune réalité.

    En 2017, les Français détesteront Hollande (ou l’horrible nain s’il est réélu) et voteront pour le nouvel "espoir" programmé par l’oligarchie pour nous mettre des étoiles dans les yeux. Nous ne choisissons plus un chef d’Etat mais un communiquant, un attaché de presse chargé de nous amener chaque jour un peu plus à la dictature globale (avec de jolis termes comme coopération, convergence des politiques, ou carrément ils ne s’en cachent plus avec "fédéralisme européen" etc) tout en nous faisant croire qu’elle est notre salut. Et comme d’habitude ça gueulera, ça "débattra", ça "s’affrontera" mais le résultat sera le même.


  • #59401
    le 30/10/2011 par JediMindTricks
    Le Sarkoshow tourne dans le vide

    Qu’est-ce qu’ils ont tous à critiquer Nicolas Sarkozy ? C’est pas comme si il était Président de la République ! N’exagérons rien. J’entends ça partout mais je refuse d’y croire depuis 2007. D’ailleurs je n’ai vu de mes yeux aucun décret qui le prouve.