Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Venezuela plus que jamais la cible de l’Empire

Par la rédaction d’E&R

Affaibli par la mort du charismatique Hugo Chávez, le Venezuela connaît depuis une vague de subversion de grande ampleur, l’Empire n’ayant jamais perdu espoir de mettre la main sur ce pays rebelle et producteur de pétrole.

Sept mois après son élection, Nicolas Maduro tente de remettre de l’ordre dans le pays et de contenir les excès d’une opposition pilotée par Washington et prête à toutes les manœuvres pour déstabiliser le pouvoir : agitations de rue, campagnes médiatiques de calomnies sur le Président et le parti au pouvoir, sabotages sur le réseau électrique, spéculation sur les denrées alimentaires  [1].

Tout est bon pour agiter le peuple, y compris la diffusion par les médias privés, à la solde de l’opposition, d’un soi-disant message  [2] du défunt Hugo Chávez à l’intention de son frère, Adam Chávez :

« Je veux que tu dises aux autres qu’aujourd’hui, le 16 septembre, je suis plus vivant que jamais. Qui aurait pensé que notre ennemi était parmi nous ? Toutes ces accolades, ces poignées de mains et tous ces mensonges ! »

Nicolas Maduro a mis en cause Juan José Rendón, publicitaire (publicitaire et stratège des campagnes de droite, une sorte de Jacques Séguéla local) comme l’auteur de ce montage :

« Ce bandit à la manque, ce salopard de J. J. Rendón et la droite fasciste du Venezuela sont capables d’imiter la voix du Comandante pour dire qu’il est vivant et que nous l’avons enlevé ! »

Le but de toutes ces opérations étant d’arriver à ce qu’un climat délétère atteigne un point culminant dans l’opinion publique, permettant la remise en cause de la légitimité de Maduro.

Ces tentatives ne sont pas nouvelles pour Nicolas Maduro : il a pu les observer régulièrement lors des années de présidence d’Hugo Chávez. Il sait que son pouvoir est plus fragile, à tel point qu’il n’a pas souhaité quitter le pays pour se rendre à l’assemblée générale des Nations unies, en septembre dernier : des renseignements étaient apparus indiquant qu’un « accident » pourrait lui arriver durant son séjour aux États-Unis.

Après avoir expulsé trois représentants états-uniens, Nicolas Maduro a informé Washington que l’ensemble de ses représentants au Venezuela subiraient le même sort, si ces derniers continuent de comploter avec l’opposition et les grands groupes capitalistes. (Il n’y a plus d’ambassadeur du Venezuela à Washington, ni d’ambassadeur des États-Unis à Caracas depuis 2010.)

Nicolas Maduro a présenté mardi au Parlement, dans un long discours retransmis à la télévision, une demande de pouvoirs spéciaux afin de légiférer par décrets et de lutter contre la corruption qui gangrène le pays et facilite les menées contre-révolutionnaires de l’opposition :

« Je sollicite au nom du peuple vénézuélien des pouvoirs spéciaux pour douze mois afin de lancer, avec beaucoup de force, d’intégrité et de volontarisme, le combat contre la corruption et faire tomber les corrompus et leurs complices. Si la corruption continue à se reproduire et à perpétuer sa logique capitaliste destructive, ici il n’y aura pas de socialisme. »

Ces pouvoirs spéciaux permettant de gouverner par décret ne sont pas chose nouvelle et ont été demandés par tous les présidents du pays depuis une quarantaine d’années. Hugo Chávez y a eu recours en 2000, 2001, 2008 et 2010, lui permettant de faire appliquer plus de deux cents textes.

Autour du sujet, sur Kontre Kulture :

S’inspirer de l’exemple vénézuélien avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Au début de l’ère Chavez, il y avait 30 000 Juifs au Vénézuéla ; à la fin : 10 000 ; vous pensez bien que ce genre de chose est impardonnable . La situation du Vénézuéla sera " normalisée " quand les 20 000 Juifs réfugiés pour la plupart en ... Floride, rentreront au Vénézuéla .

     

  • #553207

    Que Dieu protège le Venezuela.

     

  • Le peuple du Vénézuela est-il capable de croire ce genre de bêtise ?
    Après plusieurs phases aggravées de cancer, des discours évoquant une possible mort proche, ses collaborateurs fidèles jusque là l’auraient donc assez maladroitement choisi ce moment pour le séquestrer ... ahem...

    De plus : il s’agit d’un message diffusée sur les chaînes télévisées privées, ennemies de toujours de Chavez ...

    Voici l’image qu’ils ont de la crédulité du peuple ...

     

    • Le peuple du Venezuella non, mais les peuples occidentaux, gavés par cette propagande grasse et épaisse oui. Ils se réjouiront par milliers quand Maduro sera assassiné et on verra à la télé, tous ces pauvres "dissidents" milliardaires venezueliens en exil revenir collaborer à la dégueulasserie mondialiste en se faisant passer pour des victimes.


  • #553367

    C’est inéluctable le Vénézuela retombera entièrement entre les mains des bandits yankees.
    Le danger est interne : par des élections dites démocratiques "of course" les choses reviendront dans l’ordre. Le compte à rebours à sonné... Le vague catholicisme latino ce n’est pas l’islam schiite... dîtes moi que je me trompe ?... à moins que le vénézuela rejoigne le brics (?)tout en s’assurant de profondes alliances...Trop tard ; désolé Chavez n’a jamais eu de profondes alliances , des élans du coeur... Les chavistes engagés nationalistes ne sont pas majoritaires.

     

    • #554089

      j’espère que le Vénézuela trouvera la force de résister suffisamment longtemps pour voir les états unis s’effondrer. Sur la capacité à résister, j’ai quand même des doutes, Chavez était assez mal entouré, puisque ses conseillers l’ont amené à soutenir Mélenchon et mépriser ou snober Soral et le front patriotique. Il n’avait rien compris à la situation française et à la franc maçonnerie. Je ne suis pas sûr que Maduro ait les moyens de rectifier le tir. Peut-être quelqu’un pourrait sous-titrer les vidéos du mois en espagnol pour mettre les Vénézuéliens au courant de comment ça se passe ici et à quel point Mélanchon combat le message de Jésus qu’il relègue au rand de superstition ringarde empêchant le mariage homo et la marchandisation des enfants ? S’il ne sait pas à ce point distinguer ses amis de ses ennemis, son destin risque de s’avérer tragique.


  • Sur certains sites Israéliens on assure que les Juifs quittent le Vénézuéla comme les Juifs de France quittaient la France de Vichy . Il faudrait savoir si les juifs retournent au Vénézuéla ou s’ils continuent à se barrer : c’est ça le vrai baromètre qui annonce le beau temps ou les orages .


  • #554936
    le 11/10/2013 par quennellier de naissance
    Le Venezuela plus que jamais la cible de l’Empire

    quiero la paz para todos mis hermanos y hermanas del viejo continente en todos sus pais,quieremos dios.je pense tout les jours a eux comme aux autres qui vivent ces situations social apolcalyptique,que la force soit avec eux grace a notre soutien a tous.Quennelle sans retour,Merci