Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le budget de la DGSE annoncé en forte hausse pour 2012

Si les crédits affectés au ministère de la Défense seront moins élevés qu’annoncés après deux coups de rabots successifs d’un total de 267 millions d’euros sur les 480 millions de hausse initialement prévus, les budgets de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) et la Direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD) ne devraient pas être soumis à la cure de rigueur.

Ainsi, selon un document du Sénat, les autorisations d’engagement pour la DGSE au titre de l’année 2012 s’élèveront à 592,8 millions d’euros, soit une hausse de 9,11% par rapport à l’année précédentes. Quant à ses crédits de paiements, il affichent une hausse de 3,54% pour s’établir à 578,5 millions d’euros.

A ces sommes s’ajoutent les crédits provenant des fonds spéciaux destinés au financement d’actions liées la sécurité extérieure et de l’Etat, inscrits dans la mission « Direction de l’action du gouvernement » et dont la DGSE est la principale bénéficiaire. Pour 2012, il est prévu d’y affecter 53,9 millions d’euros.

Cette hausse des moyens de la DGSE prend en compte la progression de sa masse salariale de +6,6%, à 367,5 millions d’euros, due « à la fois l’augmentation des effectifs, concentrée sur des personnels qualifiés, les améliorations statutaires et la budgétisation des indemnités de résidence à l’étranger, auparavant partiellement imputées sur les fonds spéciaux ». Au total, ce service comptera 4.898 emplois équicalents temps plein en 2012 (contre 4.759 l’année passée).

Ses dépenses de fonctionnement affichent également une forte hausse de +23% en autorisations d’engagement, en passant de 60,9 à 75,1 millions d’euros , et de +22% en crédits de paiement (74,69 millions contre 60,9 millions en 2011).

Comme les autres services du ministère de la Défense, la DGSE doit faire des économies sur son budget de fonctionnement. Aussi, cette hausse s’explique par l’augmentation de sa masse salariale (recrutement, formation, équipements, entretien des locaux).

Le budget dédié aux investissements de la DGSE augmentera de 8,9% en autorisations d’engagement (150,2 millions) mais baissera de 11% en crédits de paiement (136,35 millions contre 153,2 en 2011). « Ces dotations visent d’une part à permettre l’acquisition de matériels opérationnels dédiés au traitement et à l’exploitation du renseignement obtenu, ainsi qu’au soutien, au support et à la logistique des opérations et, d’autre part, à la construction, la modernisation et l’adaptation des locaux abritant les matériels techniques de recueil et de traitement de l’information » peut-on lire dans l’avis du Sénat.

Pour la DPSD, la tendance est identique à celle constatée pour la DGSE, avec une hausse de 3,72%, par rapport à 2011, des autorisations d’engagement, ce qui porte ces dernières à 97,4 millions d’euros. Les crédits de paiement vont passer de 93 à 97,3 millions d’euros, ce qui traduit une augmentation de 4,62%. Cela étant, elle perdra 35 postes en 2012 (essentiellement des sous-officiers), sans pour autant que sa masse salariale diminue. Cela s’explique par le recrutements d’officiers et de personnels de catégorie A, hautement qualifiés et spécialisés.

En revanche, il est plus compliqué de connaître le budget affecté à la Direction du Renseignement Militaire (DRM), noyé dans celui du programme 178 « Préparation et emploi des forces ». L’on apprend seulement en consultant un compte-rendu de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, publié le 24 octobre, que ses effectifs devraient progresser de 80 personnels entre 2012 et 2013, une « augmentation qui devra être validée par la prochaine loi de finances », précise le document, et que ses crédits de fonctionnement sont « en légère baisse ».

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est probablement lié à la préparation du flicage d’internet, pour cela il faut bien former des effectifs affectés à cette futur tâche.
    On peut aussi envisager le renforcement de sa fonction de police politique puisque ces dernières années il y a eu pas mal de nouvelles associations (comme E&R) pour politiser d’avantage les citoyens alors qu’a contrario le Système s’efforce de les écarter du devoir civique.


  • Que cette forte augmentation ça soit faite sous la présidence d’un tel traitre à la Nation il y a hélas de quoi s’inquiéter.
    Je sens qu’on nous prépare des opérations sous faux drapeaux ou d’autres mauvaises surprises...


  • L’attentat islamiste sous faux drapeau genre aqmi ou que sais-je : pointe le bout de son nez :
    explosion, dans le métro, rer, bus ou marché, bureau de presse, école, banque, eglise, synagogue, administration, prise d’otages, cimmetière juif profanné, attraction touristique, tireur "fou", etc...

    Biensûr le mec dira quil a fait ça pour se venger de l’attaque contre la lybie et la mort de khadafi.

    A suivre de près...


  • Bah vous savez, ça coute et il y a de l’amateurisme la dedant.

    J’ai vu comment a été fait le site institutionnel d’une agence internationale très reconnue.
    Le développeur grisonnant avait du mal à redémarrer un serveur MySQL.

    Par contre sur les tests ils ont fait venir des Japs qui ont bien ruiné le site :)
    Ils ont parait-il trouvé un hack pour remplacer des photos, pouvant mener à des situations très compromettantes.