Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le business lucratif des prisons privées

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #592041

    Ça ne me parait aucunement compromettant sur le plan moral. Je pense qu’il s’agit des mêmes procédés qu’en Hongrie : le travail forcé. Je veux dire par là qu’une personne ne risque absolument rien si elle ne commet pas d’infraction.

    Seulement, j’imageai le plan théorique, en réalité, on ne va pas s’étonner si les dirigeants de ces entreprises ne fassent pas pression sur le législateur afin d’avoir plus de condamnations fermes ! Sachant qu’aux états-unis, le simple fait de consommer du cannabis peut vous clouer derrière les barreaux pour une durée qui vous donne le vertige.

    Donc, je suis fondamentalement contre, les maisons de restrictions de libertés doivent rester sous la coupe public. Faudrait que notre état ait le courage de briser les liens de vassalité qu’on entretient avec les banksters afin que l’argent que le contribuable reverse serve réellement dans l’infrastructure publique. Quand on voit qu’une majorité de peines prononcées ne sont pas effectuées faute de prisons, ça jette un coup de froid. Des criminels, des violeurs, des braqueurs, des schizophrènes, des drogués et des alcooliques se baladent dans notre rue car il n’y a pas assez de prisons !

    Donc prison privée ==> NON !

    Aménagement d’un chantier public pour élever la place carcérale à 350 000 places ==> Je suis pour !

    Ça permettrait au petit braqueur de gouter au 10 années (incompressibles) de restrictions de libertés pour son crime, je vous gage que la délinquance baisserait.

     

    • #592415
      le 17/11/2013 par Gerard John Schaefer
      Le business lucratif des prisons privées

      Salut goyourt !

      "Quand on voit qu’une majorité de peines prononcées ne sont pas effectuées", non, les peines sont effectuées, d’une manière ou d’une autre, un moment ou un autre, il y a tout l’appareil judiciaire et policier, administratif, pour ça.

      "Ça permettrait au petit braqueur de gouter au 10 années (incompressibles) de restrictions de libertés pour son crime, je vous gage que la délinquance baisserait." Non plus, si tu avais été en prison, ou connu les voyous, ou tout simplement être monté au braquage, tu saurais que cela pèse peu dans la balance. Parce qu’après tout, ce sont des choix de vie.


  • #592073

    L’Amérique ! L’Amérique !(Joe dassin)


  • #592106
    le 17/11/2013 par Femme Lengrenage
    Le business lucratif des prisons privées

    J’avais vu la même chose avec les prisons pour mineurs aux États-Unis (sortes de maisons de rééducation), dans lesquelles ils étaient envoyés pour le moindre motif et dans lesquelles ils restaient des mois, sans réelle raison. Ces maisons sont gérées de manière privée et, plus il y a de mineurs incarcérés, plus cela leur rapporte de l’argent (via des subventions d’état). Un beau business mafieux, en quelque sorte.

    On peut rapprocher cela de la mainmise du privé sur les maisons de retraite en France, aussi, et de toutes les conséquences qui en découlent. D’autant qu’avec le vieillissement de la population et le fait que les enfants s’occupent de moins en moins de leurs parents retraités, cela représente une manne grandissante d’année en année pour les investisseurs. Il y a une ou deux grosses entreprises qui gèrent la quasi majorité des maisons de retraite en France. Il faut écouter les témoignages de certains employés qui ont été virés après avoir "parlé", après avoir dénoncé les méthodes des directeurs de ces maisons de retraite, c’est édifiant.

     

    • #592561
      le 17/11/2013 par esperanza
      Le business lucratif des prisons privées

      Certaines de ces prisons pour mineurs étaient gérées par des gens en cheville avec les juges qui touchaient un pourcentage sur la "fréquentation" qu’ils généraient au profit de leurs "associés". C’est le scandale dit "Kids for Cash" (ah ces américains, toujours le sens de la formule)....

      http://en.wikipedia.org/wiki/Kids_f...


  • #592127
    le 17/11/2013 par françois Bleuez
    Le business lucratif des prisons privées

    vu l augmentation des délits ,si on ne veut pas revenir a un systeme type charia ou peine de mort , il est sur que les prisonniers doivent réellement payer, outre leur dette aux victimes( amendes ,participation au fond d indemnisation de la justice ), leur incarcération par leur travail ; mais il faut créer des structures intermédiaires entre bénéficiaires et "remplisseurs" des prisons afin qu ’il n’y ait strictement aucun conflit d ’interet possible, voire meme que les" remplisseurs" soient rétribués en fonction de la baisse du taux de récidive a la sortie et fonction d un raccourcissement de la peine quand c est possible et souhaitable , ou travail a l’extérieur , mesures de controle et taxation d office des salaires pour payer les frais généraux de gestion de la surveillance.( sauf cas de violence grave).dans tout les cas , les gestionnaires de "problemologie" contemporaine doivent etre payés en fonction de la baisse des problemes et pas seulement de leurs actions face aux problemes. une idée pour le président : indexer sa ( future et certainement proche ) retraite ( voire lui retirer de l argent comme a un patron qui y laisse ses billes)sur le pib , la baisse de la délinquance , du chomage ,l indice de bonheur , l ’état de l environnement ;
    quelque chose me dit que notre situation changeraient plus vite.
    sinon on peut aussi envisager pour le president , dans ce cas ,un bien immobilier ( comme retraite dorée) non vendable 30 ans a coté d’une centrale nucleaire( au hasard le blayas) , puisqu elles sont sures. les hommes a l extérieur ne sont ils pas parfois plus en prison(+ -esclavage - danger- =que ceux en prison physique ?


  • #592131
    le 17/11/2013 par Matthieu80
    Le business lucratif des prisons privées

    Le cauchemar américain...


  • #592158

    Course à la mort, film de 2008, déjà...
    pour préparer les esprits et banaliser la privatisation de secteurs publics vitaux ?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Course...

    Synopsis :
    Dans une Amérique futuriste (2012), les prisonniers sont contraints de participer à de très violentes courses automobiles dans des arènes fermées. Le premier prisonnier arrivant à cinq victoire sera gracié par l’État.
    L’économie des États-Unis s’est effondrée, provoquant la hausse du chômage et du crime, à tel point que les grandes sociétés privées construisent des prisons à travers le pays juste pour le profit...

    Nous, en France, on ne privatise quasiment rien (!), on ne fait que des "PPP" : une gigantesque braderie des biens publics, pour le bonheur des rapaces internationaux !

     

    • #592311

      @Dans le genre,il y a eu aussi "the running man" avec shwarz-etc,un bon film,avec un scénario très précis:l’économie mondiale s’effondre en 2017 et les USA sont divisés en 10(ou plus,je ne me souviens plus)zones paramilitaires,l’état policier organisant des jeux du cirque pour taulards via la télévision d’état...Féthi


    • #592498
      le 17/11/2013 par Gerard John Schaefer
      Le business lucratif des prisons privées

      Salut 1984 !

      En fait, c’est 1975, à l’origine, pour La Course à la mort de l’an 2000 http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Cou... un film très amusant sur la télé-réalité, l’évangélisme, etc...
      Il y a même parmi les coureurs des néo-nazis (lol), Matilda the Hun (Mathilda Attila, dans la v.f., re-lol) et son co-pilote Herman the German, et le public qui va avec.
      Les films américains de ces années-là, hors des gros studios, avaient une vraie liberté de ton, jamais vue depuis.
      Ils étaient jeunes, alors, dans une branche mêlant subversion et volonté de profit rapide, étant donnés les circuits d’exploitation, qui pouvaient aussi bien diffuser du porno. C’était avant la VHS.
      Amusant à visionner aujourd’hui, c’est resté très frais.


  • #592166
    le 17/11/2013 par Monsieur Vincent
    Le business lucratif des prisons privées

    Si c’est ça l’avenir, merde ! J’espère qu’ils font travailler les prisonniers comme des galériens, attachés à leur banc, non ?


  • #592290

    Le concept est je trouve des plus choquants , qu’on ne dise pas après que les humains ne sont pas des biens commerciaux. Même les peines de prisons deviennent rentables pour les investisseurs ? Mais si gagner de l’argent et enfermer des opposants et "déviants" ne fait plus qu’un , j avoue éprouver un léger frisson . Et comme les bonnes idées américaines sont toujours reprises chez nous ,ça promet...

     

    • #593327

      Le plus chouette c’est que ça coûte bien plus cher à l’état par détenu et sans aucun promesse de résultat ni aucun effort au niveau de la réhabilitation. On voit déjà venir les suites de la méthode : corruption des juges avec les bénéfices pour avoir plus de pensionnaires puis travail forcé avec main d’oeuvre pratiquement gratuite et de fait transformation en camps de concentration. L’école ultra-libérale Friedman prônée par les USA s’accommode très bien des camps de travail, on l’a bien vu chez Pinochet, les profits sont maximum ! L’ultra-libéralisme c’est la liberté !

      Il n’y a qu’une chose à faire en France : investir pour construire plus de place de prison dans des locaux modernes puis investir encore pour supprimer les prisons les plus crados et enfin investir encore pour des programmes de réhabilitations viables : des cours par correspondance pour le bac ou études supérieurs ou des ateliers spéciaux avec des profs vétérans venus des centres d’apprentissages pour leur apprendre un métier et faire un peu d’argent avec leur production. Ça coûte plus cher mais c’est la seule solution, si vous n’occupez pas vos prisonniers le seul truc qu’ils apprendront c’est des combines en matière de grand banditisme.
      Le Brésil a mis en place un système de remise de peine pour chaque livre lu avec une rédaction à faire à la fin, ça ne coûte pas grand chose même si il faut payer une bibliothèque et un type pour lire les rédactions, c’est une idée à creuser car beaucoup plus honorable que celles des ricains.

      Je suis pas contre la peine de mort pour certain type de crime ou cas irrécupérable, ça fait des économies pour l’état si il n’y a pas 15 ans d’attente après le jugement définitif. En tout état de cause, un détenu qui sort non-réinséré, c’est de l’argent public qui a été balancé par la fenêtre en pure perte.


  • #592307

    Finalement et quand l’on y pense...

    Faut’il enfermer systématiquement les gens sachant que le séjour carcéral n’est pas forcément bénéfique et rédempteur comme le dénonce cette vidéo ? (il serait plutôt tout le contraire).

    Ou alors, permettre aux même détenus une semi liberté au bénéfice du doute ? (loi Dati/Taubira)

    l’avis d’Alain m’intéresserait fortement, même si cela reste un sujet annexe.

    Pour ma part, je me pose encore ces questions.

     

    • #593054

      C’est simple. Les concepts punition ou rédemption concernent les criminels. Or la société n’est pas concernée par des cas particuliers. Le but de la prison est de protéger les populations.
      C’est malheureux, mais il est prouvé que la peine de mort empêche la récidive dans 100% des cas.


    • #593067

      Il faut que chaque citoyen soit engagé personnellement dans la protection de la société, comme en Suisse. Plus d’armes en circulation=moins de crime.


    • #593291

      Ou alors, permettre aux même détenus une semi liberté au bénéfice du doute ?

      J’ai plus simple. On enferme les honnêtes gens et on laisse les criminels en liberté totale. C’est plus simple à gérer un bon goy bien docile et prêt se sacrifier.


    • #593333

      @legoy : oui vous avez raison, ça marche vraiment très bien aux states non ?


  • #592352

    Et comme toujours , les délinquants à cols blancs eux sont exemptés de satge en prison ...


  • #592382
    le 17/11/2013 par frederic
    Le business lucratif des prisons privées

    Faudrait savoir ! D’un coté on se plaint parce qu’il n’y a pas assez de prisons en France et que les délinquants condamnés et court toujours, de l’autre on dénonce une "carcérisation" excessive provoqué par la privatisation des prisons.

    Je ne vois pour ma part pas l’intérêt de confier les prisons à des entreprises privées. Cela couterait invariablement plus cher, c’est évident puisqu’il faut qu’ils fassent des bénéfices, et l’amélioration potentielle du service qui pourrait en découler n’a aucun intérêt dans ce cas précis (étant donné la "clientèle" visée).


  • #592396
    le 17/11/2013 par lasieste
    Le business lucratif des prisons privées

    la suede de son côté ferme certaines maisons d"arrêt pour manque de détenus.


  • #592501

    Bonjour, je ne suis pas mme Irma, mais je pense qu’en France, vue la direction dans laquelle "ils", "nous" "nous" emmenons,je pense donc que dans un futur proche, on en arrivera aux memes methodes.... avec une variante française europeenne... je pense donc qu’"ils" vont nous preparer des lois encore plus repressives pour tout et n’importe quoi avec mise en taule direct.. : genre t’as mal parle a un "empireux".....t’avais faim, t’ as volé un casse dalle..t’es sdf. :mise en taule direct .......t’as pas pu payer ton loyer, tes impots, : mise en taule direct ext, etc, t’as volé un bonbon etc..... je pense qu’ils genererons du biz dans le fait qu’ils feront payer au detenu le prix de sa caution et de sa liberté... je pense que les detenus pour sortir + vite , pour payer les parties civiles seront obligés de taffer en taule..... les entreprises voyant qu’elles auront une main d’oeuvre esclave fouetee et payee au lance pierre , se frotterons les mains .....c’est juste mon avis, je ne sais pas si cela releve de la science fiction ou du fantasme, mais je sens qu’ils vont vouloir degager en taule les pauvres et autres indesirables .. ....un camp de concentration qui ne veut pas dire son nom ?


  • #592550

    le capitalisme montre ainsi son vrai visage !
    c’est vraiment socratique !

    Tout un symbole, non, la suite logique, car ses valeurs et raisonnements sont présents dès le départ. Plus simplement comme j’ai dit : le capitalisme montre son vrai visage.


  • #592783
    le 17/11/2013 par tshussdelamort
    Le business lucratif des prisons privées

    Y a une théorie borderline qui corrèle la promotion exacerbée par le système du Gangsta Rap depuis le début des années 90, avec l’ouverture de prison privées (avec réunion secrète en 91 entre futurs pontes de l’industrie du divertissement, conseillers politiques, financiers ….).

    Plus y a de détenus dans les prisons, plus y a de subventions données par l’état. Parait que Pouf Daddy, Jayzou et autres figures ont des options sur des lots de cellules (plus elles sont occupées plus ils gagnent du pognon : motivant pour engrener/conditionner les jeunes a faire les "bad boy")…

    Quand on voit les stats finalement, cette théorie devient plus que plausible.

     

    • #594680

      @Hussard
      Je n’en doute pas.
      Croyez le ou non ; pendant ma jeunesse je travaillais sur les super yachts, privés ou au charter, (le genre de rafiots qui se loue a 100 000$ la journé ). J’ai tristement eu a servir (j’etais Majordome) cette grosse fiotte de PuffDaddy par 3fois sur different bateaux.
      Je ne serais absolument pas etonné par ce business (deal) carceral etant donné la mentalité et la personalité pourrie, arrogante et vil du mec.


    • #595155
      le 19/11/2013 par tshussdelamort
      Le business lucratif des prisons privées

      @gather
      merci pour ton témoignage.

      Mais je tiens a préciser que je ne suis pas le Hussard(de la mort). La proximité de nos pseudo est totalement fortuite.


  • #592883
    le 18/11/2013 par le trou dans la tête
    Le business lucratif des prisons privées

    Je m’exclame et m’étonne mais ... c’est fou : les services d’état qui coute normalement de l’argent ont tous leurs équivalent privée qui rapporte des bénéfice. Je croit que c’est ce qui me choque le plus la dedans.


  • #593071
    le 18/11/2013 par safwane2005
    Le business lucratif des prisons privées

    Il serait intéressant d’avoir des infos sur les investisseurs et actionnaires de ces sociétés. Peut être serions nous surpris ou pas...


  • #593200
    le 18/11/2013 par pandanlagl
    Le business lucratif des prisons privées

    Il faut ajouter qu’aux USA, les prisonniers payent un loyer pour "habiter" leur cellule. C’est pour cela qu’ils sont mis au travail pour pas cher pendant leur temps d’emprisonnement.


Afficher les commentaires suivants