Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le cas Soral : quatre lâches décryptent le discours du président d’Égalité & Réconciliation

« Qu’est-ce qu’un discours d’extrême droite, et plus précisément celui du gourou Alain Soral ? C’est la question à laquelle ont tenté de répondre un petit groupe de chercheurs afin de comprendre l’une des figures de l’antisémitisme contemporain alors que son site, Égalité & Réconciliation, est le premier site politique de France. » (Les Inrocks)

Extrême droite, dangerosité, fasciste, violence verbale, haine, saillies sulfureuses, antisémitisme, gourou... ces mots et expressions ne veulent plus rien dire dans la bouche des propagandistes du Système. Mieux, ils veulent désormais dire le contraire. À force de crier au loup, plus personne ne les entend, ne les croit, et un nombre grandissant de Français va même jusqu’à se demander si ce ne serait pas le loup qui crie au loup...

« Un psychanalyste, un sociologue, un politologue et un spécialiste de l’extrême-droite française. Ensemble, ils sortent un petit livre explosif et inédit : “Le Cas Alain Soral. Radiographie d’un discours de l’extrême droite”. »

Cette contre-publicité sera donc appréciée à sa juste valeur inversée par tous ceux qui trouvent la pensée d’Alain Soral pénétrante, lucide, durable. D’ailleurs, la réaction des journalistes ou penseurs aux ordres – en l’occurrence sous la forme d’un énième livre à charge – fait partie de l’explication fournie par le président d’Égalité & Réconciliation...

Il faudra élever beaucoup plus le niveau pour que nous prenions ces « analyses » au sérieux. Pour cela, rien de tel qu’un débat, que disons-nous, qu’un duel idéologique en face à face ! Mais ça, le Système ne l’autorise pas. On sait pourquoi. Sans débat, les protagonistes loués par Les Inrocks parlent dans le vide...

Heureusement, il y a la terreur, celle qu’inspirent Alain Soral et ses troupes fanatisées. Les auteurs, convoqués par le journaliste des Inrocks place de la Madeleine à Paris, se sont défilés. Ils jouent leur vie ! Les soraliens sont partout, armés de haches et de faux ! Des têtes vont tomber ! L’extrême droite rasée veille !

« Pas de chance, les auteurs ne viendront finalement pas. À leur place, leur représentant, un autre sociologue dont on taira le nom, venu parler de ce livre confectionné par plusieurs mains anonymes. La raison ? "La dangerosité liée au personnage, nous confie le sociologue. C’est un personnage d’inspiration fasciste, au sens propre du terme, c’est-à-dire quelqu’un dont le rapport de force est déterminant dans sa vision du monde". Des malheureuses déconvenues avec le fondateur d’Egalité & Réconciliation, "premier site politique de France", nous rappelle-t-on avec plus de 8 millions de visites par mois, il y en a eu. En septembre 2015, l’éditeur du livre Le Système Soral, Marc Grinsztajn, se fait agresser dix jours après sa parution. "Les auteurs n’avaient pas envie de se confronter à ce genre de situation, tout en réalisant un travail sérieux", souligne l’universitaire. La tension a monté d’un cran chez les éditions Le Bord de l’eau quand elles ont reçu un coup de fil, il y a deux mois, de l’avocat d’Alain Soral – également avocat du notoire historien négationniste Robert Faurisson – Me Damien Viguier pour demander des infos sur le livre. Le spectre de la menace judiciaire plane déjà autour du livre bien avant sa sortie. Ce qui est d’autant plus inquiétant que les chercheurs n’ont aucune idée de comment ce dernier a pu être mis au courant. »

Incroyable : une simple demande de service de presse par l’avocat Me Viguier – histoire d’analyser l’analyse, c’est notre boulot – fait peser une menace sur la tête des valeureux auteurs. Ça sent le courage littéraire et physique d’ampleur...

« Le travail est d’ampleur, a duré deux ans et nécessité plus de 1 500 heures de visionnage dont l’étude se propose pour sujet principal Alain Soral, et ses nombreuses vidéos en ligne postées depuis plus dix ans en continu. Un travail inédit, écrit-on, puisque aucune étude universitaire n’a encore été à proprement parler réalisée. "Pour la plupart, ce sont des livres de circonstances, certains d’où transpiraient l’insulte comme celui d’Haziza, [Vol au-dessus d’un nid de fachos chez Fayard] ou centrés sur le facho-business, c’est-à-dire l’affairisme du personnage", analyse le chercheur. »

C’est vrai, on l’avait oublié celui-là, le frotteur, le pinceur de nibards et de fesses de LCP, la Chaîne parlementaire... Avec son livre chargé d’insultes jusqu’à la gueule, un canon qui fera pschitt, comme les autres livres sur Soral et son mouvement. Ce n’est pas de la vantardise de notre part, mais les textes 100% à charge n’intéressent pas les lecteurs. Ils préfèrent de bonnes explications bien senties sur la politique nationale et internationale aux pamphlets écrits, le flingue sur la tempe !, par des plumitifs fragiles envoyés par les officines du Système au feu, au front, se faire latter !

Voici un extrait du livre des « quatre chercheurs » (à quatre et anonymes, c’est signé...) :

« Son discours s’autonomise de toute expérimentation empirique, dans une logique de construction d’un monstre ennemi avec lequel il lutte psychiquement. Ainsi libérée de la réalité, la parole s’emballe, tourne autour de thèmes récurrents, d’associations d’idées sans fondements, et la forme du discours vient refléter cette absence de limites, il n’y a pas de scansion ni de ponctuation dans le langage soralien, seulement une tirade qui monte en intensité et en excitation durant des heures. »

Eh ben, nous v’là beaux ! Les milliers de militants d’E&R, les dizaines de milliers de sympathisants et les centaines de milliers de lecteurs ont enfin compris où étaient le Bien, le Beau et le Vrai. Faisons tous nos valises et revenons dans le système de mensonge généralisé tant vanté par Les Inrocks et les 4 chercheurs !

 

 

Selon la bande des quatre, Alain Soral aurait inventé une nouvelle forme d’antisémitisme : « l’antisémitisme moderne, punk et pop ». Alors juste une précision en passant, pour ceux qui connaissent un peu la musique populaire, le punk et le pop ne se marient pas très bien, sauf peut-être chez les Ramones, ces héritiers des Beach Boys, avec la rage en plus.

« Le questionnement du discours passe également par l’analyse des thèmes récurrents participant de la vision de la France d’Alain Soral, et d’un antisémitisme moderne. S’il y a ainsi des "formes d’antisémitismes traditionnelles qu’on retrouve chez Maurras [théorisant les juifs comme une nation à l’intérieure de la nation], il apporte une nouveauté lorsqu’il se définit comme national-socialiste, sans l’approche raciale, en donnant une dimension pop et sociale, commente le sociologue. Il injecte du marxisme, de l’intérêt pour les classes sociales populaires. De cette manière, il crée un mix partagé entre antisémitisme traditionnel et moderne avec un style un peu punk, post-anar qui parle à ceux qui défient les élites". »

Défier les élites, voilà tout le problème. L’antisémitisme, tout le monde s’en fout, même les élites : c’est juste le prétexte pour bastonner tout ce qui ne pense pas droit – comme nos 4 chercheurs – et tout ce qui dénonce le pouvoir sioniste en place, mal caché, très mal caché. Ça en serait d’ailleurs drôle si ça n’était aussi tragique pour nos compatriotes, qui subissent depuis une bonne décennie – l’affaire Dieudonné/Fogiel – un interdit délirant sur la liberté d’expression.

« D’ailleurs, avec un peu de pathétique, les auteurs admettent bien mener un travail de "salubrité publique, malgré la conscience du fait que l’objectivation rationnelle est de peu de poids face à l’ardent besoin de croire et à la haine ainsi que nous l’a appris la psychanalyse à propos de la religion". Pour autant, cela reste un "discours de mise en garde pour ceux qui pourraient être séduits", complète le sociologue. »

C’est sûr que leur mise en garde va marcher, vu le courage des officiers. Le Net insoumis va se foutre de leurs 1 500 heures de travail, de visionnage de vidéos horribles, atroces, insupportables pour un esprit démocratique sain. La « haine » dont ces poules mouillées parlent n’est pas chez nous. Elle est chez les élites qui répriment, mentent et volent ! Et tuent parfois. Nous on ne réprime personne, on ne ment pas, et on ne vole personne ! Inversion accusatoire de bas étage...

Avec de tels ennemis, on n’a pas fini de croître.

Plutôt que cette énième arnaque, achetez sur Kontre Kulture

 

Le précédent avec StreetPress, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

91 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils sont grotesques car il n’y a rien de "crypté" dans le discours, justement sa parole est la plus claire et directe de tout le paysage audiovisuel. Ce sont les gens de chez eux qui parlent en crypté, en alambiqué, en post-heideggerien lacano-sartre, pour mériter leurs chaires d’université et leurs strapontins ils savent qu’il leur faut tout compliquer pour dire en 20 pages ce qui tient en 1 paragraphe.

     

  • Faut pas leur en vouloir, ils le disent eux-mêmes... ils cherchent ! Le problème c’est de se croire arrivé avant même d’être parti.


  • Langage crypté ? Ou ça ? Quand ?

    Les quatre tâcherons feraient mieux de se déboucher les oreilles et le reste. S’il y en a bien un qui ne fait pas dans la circonvolution sémantique façon tata science-pot, c’est sans doute Soral.

    Mais c’est aussi pourquoi il a tant d’ennuis judiciaires et fiscaux. C’est parce que son discours est trop clair et qu’il peut être entendu par trop de gens. Après chaque vidéo, tout le monde peut refaire le raisonnement, le comparer, l’analyser. On peut critiquer Soral. En va-t-il de même avec d’autres ? Par sûr. Sauf à se faire traité de facho. Grand classique.

    Qui n’a pas encore en mémoire, la diarrhée verbale de l’hystérique Nathalie Saint-Cricq, au sujet de ceux qui ne sont pas Charlie ? Digne de Jdanov, non ? Ils ont pas analysé ce discours là les quatre fiotasses de l’apocalypse ? Dommage.

    Merci Soral. Encore un bouquin qui viendra caler la porte des chiottes.

     

  • Ces gens ne peuvent plus intégrer ni la transparence ni la sincérité, leur cerveau est modelé par le schéma de la tromperie.


  • Et bien dite moi !! C’est la fête d’Alain Soral en cette rentrée morose .

    Bien sur, il faut lire " le livre" avant de critiquer ,cela dit .
    Psychanalyse à distance , psychologie de bazar ..sur base de " miliers d’heures" vues sur le net ..c’est mal parti !!
    De plus, ils ne viendrons pas présenter l’ouvrage , car ,il ont peur du loup qui rôde .
    Quelle lâcheté .Quelle veulerie ..


  • Se cacher, dire qu’on risque de se faire lyncher, fait partie de la stratégie pour qu’on parle de leur livre. Vous comprenez il faut susciter le voyeurisme de bas étage quand on a rien de nouveau à proposer, pour espérer vendre son bouquin. Car à la fin des fins , il s’agit bien d’essayer de vendre.
    On remarquera que régulièrement on a des livres qui sortent contre Soral et E&R, au moins un par an. C’est un peu la même stratégie qu’avec les Le Pen où 1 an avant une élection présidentielle on sort un bouquin tous les mois pour bien leur casser du sucre sur le dos....Ça s’appelle mettre sous perfusion le cerveau du citoyen lobotomisé pour que in fine, sans vraiment savoir pourquoi, il vote " correctement".
    Une petite piquouse de rappel antisoral, c’est bon pour l’image de l’éditeur et ses subventions d’état, et bon pour les auteurs qui en retour auront une promotion ou un poste à l’Université.
    Donc avis aux amateurs, être antisoral quand on a besoin d’obtenir quelques avantages du système c’est plutôt positif pour sa carrière et/ou son portefeuille....


  • "... ça m’fout des aphtes.." Trop bon le best off. Ça fait du bien de rire...


  • « Quelqu’un dont le rapport de force est déterminant dans sa vision du monde » ? Incroyable, quelle originalité…visiblement les Inrocks ont rencontré le seul sociologue au monde pour qui les rapports de force ne sont pas déterminants, à mon avis c’est la vraie raison pour laquelle il préfère garder l’anonymat.

    Et le coup de l’inversion persécutoire, avec triple salto arrière, pirouette mémorielle, et référence aux heures les plus sombres, c’est étudié et gracieux comme une hyène en tutu.

    Quand on sait que c’est Bord de l’eau, qui a donné bord d’eau, bordelières, bord d’elles, et finalement bordel ; le refuge des audaces putassières, on comprend que les quatre auteurs ont sciemment choisi leur maison d’édition, car en matière d’honnêteté intellectuelle et de courage politique, toutes les maisons d’édition ne sont pas des maisons de tolérance.


  • Ce qui m’attriste, en plus bien sûr du degré de haine qu’ils vouent à Alain Soral, c’est de constater, dans la vie de tous les jours, que ce type de comportement lâche se retrouve presque partout, certes à des degrés moindres. La nature humaine, si elle ne cherche pas s’élever et se dépasser, n’est pas brave.

     

  • "C’est un personnage d’inspiration fasciste, au sens propre du terme, c’est-à-dire quelqu’un dont le rapport de force est déterminant dans sa vision du monde"

    Marrant, quatre types en congruence idéologique avec un des journaux de La Banque qui nous disent que le rapport de force est déterminant dans la vision du monde de Soral.

    Tandis que La Banque c’est probablement l’égalité et la coopération...

    Il y a bien un fascisme aujourd’hui, le seul, le vrai : celui de La Banque et de ses laquais, celui qui conduit inexorablement à des régimes fascistes.


  • Le discours d’Alain Soral est beaucoup plus compréhensible que celui de ces pseudo-professionnels... Merci pour cette collection de quenelles extra-lucides et très amusantes...
    Entre Fifi et ses fils qui se touchent et Flamby pharmacien de province constipé...
    Juste excellent !


  • Des "auteurs anonymes" ? Quelles lopes !...

     

    • En règle générale, fuyez les livres écrits à plusieurs mains... Ce sont des morceaux de pensée épars voire contradictoires (les auteurs n’ayant pas été mis en relation), qui compilés, n’offrent aucune pertinence d’ensemble ! Aussi vite lu, aussi vite oublié ! (les éditions grand public sont très fortes à ce jeu-là)
      C’est peut-être un cas d’exception à la règle : la somme des parties est supérieure au tout.
      On croit que plus c’est mieux, et en fait non, vous avez perdu votre fric.


    • Pas tellement anonymes, on se doute d’où ça vient.
      A 4, planqués derrière de la propagande " nauséabonde" et " glaçante" et diffamant comme des cuvettes qui débordent, c’est signé d’une longue expérience, très longue, dans la dissimulation et la veulerie. Des experts depuis 2000 ans.


  • Tous les soirs, de 20h à 21h, sur France-Intox, radio d’Etat qui s’autobaptise pompeusement et trompeusement France-Info, l’émission « Les Informés » est présentée par un certain Jean-Mathieu PERNIN.
    Les Informés (débriefés par les soins de France-Intox) sont des invités triés sur le volet (souvent les mêmes), tous choisis pour avoir des opinions convergentes sur les grandes idées de fond mais cosmétiquement divergentes sur des sujets-broutilles.
    A l’antenne, ces heureux ELUS font profiter de leurs lumières fulgurantes, une population captive d’auditeurs carencés en interprétation correcte des nouvelles rabâchées 24h/24 par France-Intox, pourtant déjà très sélectionnées et expurgées, voire arrangées, voire carrément fausses.
    Sans rire, ni honte apparente, l’expression « DEKRYPTER l’ACTU » est le leitmotiv utilisé pour le plus grand bénéfice des auditeurs. En effet l’auditeur moyen, ayant une capacité limitée de compréhension, ne peut discerner seul ce qu’ IL FAUT RETENIR DE l’INFORMATION (phrase culte de l’ensemble du personnel journalistique de France-Intox).
    Rappelons que le bon peuple allemand a élu démocratiquement une crapule-beau-parleur en 1933. Ceci n’aurait pas pu arriver si Reich-Info avait été piloté par des zélites disposant de calibres comme Jean-Mathieu PERNIN pour redresser le courant.
    L’apparence d’info libre et de débat ouvert à toutes les sensibilités, est soigneusement orchestrée. En effet, avec une régularité calculée, les débats des Déformés, pardon des Informés, dégénèrent en pugilats oratoires inaudibles, où tout le monde parle sans écouter personne, jetant son opinion de pacotille sur des sujets mineurs, qui ne risquent en aucun cas de remettre en question les doxas autorisées.
    A 21h, l’auditeur PASSIONNE d’INFO (autre expression culte de France-Intox) peut aller se coucher rassasié, béat et repus, ayant la satisfaction d’être bien en phase, de tout savoir pour se faire une opinion ENTIEREMENT PERSONNELLE, et de faire au mieux, qu’il s’abstienne ou qu’il vote, lors des futures élections.


  • Les Editions "Le Bord de l’eau" ou "Le Bordel" ? Cela conviendrait mieux .

     

  • Le système marche sur la tête puisqu’il peut expliquer dans le même temps qu’Alain Soral est insignifiant et ne représente que lui-même, tout en faisant la promotion d’un livre pondu par 4 chercheurs (Un psychanalyste, un sociologue, un politologue et un spécialiste de l’extrême-droite) vantant 1 500 heures de travail pour le démystifier. Curieux.


  • Leur brûlot anonyme (!) va faire long feu .

     

  • Un pamphlet anonyme devrait être interdit car comment attaquer les auteurs en diffamation ? Attaquer l’éditeur ne suffit évidemment pas, il est seulement co-responsable de la publication .


  • Serait-ce extrapoler en noir et blanc que d’ajouter, de la rose au poings à la fistinière, et de la fistinière aux (in)soumis ?


  • Alain Soral : un cas ?
    Un cas d’école, oui, absolument !

    À étudier d’urgence et enseigner dans les écoles, lycées de France, universités... À diffuser dans les médias, etc.
    Merci à eux, donc.


  • Si ils ne donnent pas leur nom ces quatre "chercheurs",
    comment vont-ils récolter les fruits de leur "travail" ?
    Sans rire, oser ne serait-ce qu’evoquer que Soral ferait regner une atmosphere de terreur envers ceux qui le critique c’est quand même très très fort dans l’inversion accusatoire.
    Quel courage de ces 4 resistants de la france libre ... seuls (avec l’ensemble des medias, de tous les lobbies, de la justice, de l’etat ...) a lutter contre la bête immonde qui fait régner la terreur en france.
    pffff


  • #2045363

    Ils rament dans le potage les pauvres. Je n’ai pas connaissance du reste du livre mais ça doit valoir son pesant de cacahuètes.
    Alain Soral est tellement nitroglycériné de haine et d’antisémitisme qu’ils ne sont pas fichus de faire des citations pour appuyer leur propos, ce qui est la base de tout raisonnement argumenté.
    Le problème pour eux, c’est que la moindre citation va faire "tilt" auprès des lecteurs qui trouveront ça tellement pertinent qu’ils se précipiteront pour lire les livres...d’Alain Soral.
    Citer Alain Soral pour démontrer leur démarche est impossible sans qu’ils se retrouvent piégés à faire sa promotion.
    Le terrain est un champ de mines : comment parler de Soral sans en parler tout en en parlant. Depuis plus de 10 ans ils cherchent la quadrature du cercle.
    A part envoyer des rigolos et des traitres pour faire le sale boulot, rien ne semble pouvoir arrêter le bulldozer.


  • Soral tout le monde fait un tour sur son site le soir en douce mais personne ne l’avoue publiquement. Ensuite on efface l’historique pour éviter que sa meuf s’en aperçoive. Si ça se trouve les 4 gusses qui ont pondu l’article font la même chose... Honte à eux ils peuvent encore se racheter une fierté et changer de métier. Ils cherchent des plongeurs dans la restauration d’après Macron.

     

  • L’idée de foutre les jetons à des "chercheurs" me plait assez, moi le producteur qui dans ce monde suis objectivement l’esclave de ces parasites.


  • Il y aurait bien eu une agression contre l’auteur de 2015, mais sans rapport avec le sujet.
    Sinon que dire de ces propos : " [...] dimension pop sic et sociale, commente le sociologue. Il injecte du marxisme, de l’intérêt pour les classes sociales populaires. De cette manière, il crée un mix partagé sic " Il faut un décodeur.


  • Les Inrockuptibles ,subventionné par la France (république bananière), pour promouvoir un livre qui essaie de dénigrer Alain Soral et E&R (pas subventionné,bien au contraire).
    Qui est incorruptible ?


  • Camarades de E&R
    Je synthétise ici la pensée de ces gens.
    Si vous n’aimez pas les chrétiens ou les musulmans , vous êtes un républicain laic digne de ce nom , si vous n’aimez pas les juifs, vous êtes un....antisémite, un islamiste nazis ou pire un antisémite chrétien nazi et adepte du hezbolah si, ca existe au Liban :-)
    Bon allez je ne comprends pas pourquoi vous prenez la peine de répondre à ces chèvres .
    Ne varietur
    Lavrov.


  • "Son discours s’autonomise de toute expérimentation empirique"

    C’est exactement le contraire. À côté, pas de bol !

    Raisonner sur des bases fausses conduit en effet à produire un brûlot : destiné au feu !


  • "Au bord de l’O".
    Alors tu la mets ou pas ?
    Pas étonnant qu’ils ne s’identifient pas.


  • Vu leur langage de psy raté, ils ne risquent pas de se faire comprendre.

     

    • Pas des psys ratés,
      ils ont réussit leurs examens universitaires, mais tu as raison ils ne se comprennent qu’entre eux, le langage des spécialistes universitaires dont tout le monde se fout ; ce genre de baratin dont on est abreuvé depuis 60 ans jusqu’à l’écœurement...
      Je pense que ça peut faire un peu de publicité à ER.


  • « Le travail est d’ampleur, a duré deux ans et nécessité plus de 1 500 heures de visionnage dont l’étude se propose pour sujet principal Alain Soral, et ses nombreuses vidéos en ligne postées depuis plus dix ans en continu. »
    Et ils vont quand même mourrir idiot. Totalement hermétiques à toute intelligence.


  • "Le bord de l’eau" aurait pour gérant M. Veyssi.
    Non, ne riez pas...

     

  • Les noms des membres de cette nouvelle "bande des quatre" finiront bien par sortir un jour ou l’autre.
    En attendant, il est possible d’aller lire la fiche des Editions "Le Bord de l’eau" sur Wiki, indiquant les noms des Directeurs de collection (les deux premiers sont Vincent Peillon et Antoine Spire).

     

  • un joyeux gloubiboulga digne des constructeurs de "barrages" Ah si les gaucho indécrottables n’existaient-pas... ce serait bien en fait ^^ Si vous avez des chiffres sur les venets, ça donnera une idée.


  • un joyeux gloubiboulga digne des constructeurs de "barrages" Ah si les gaucho indécrottables n’existaient-pas... ce serait bien en fait ^^ Si vous avez des chiffres sur les venets, ça donnera une idée.


  • « Son discours s’autonomise de toute expérimentation empirique, dans une logique de construction d’un monstre ennemi avec lequel il lutte psychiquement. Ainsi libérée de la réalité, la parole s’emballe, etc..

    Il n’est pas étonnant que ce psychanalyste préfère rester anonyme. C’est un débutant, qui commet une erreur typique :

    Car, de qui parle-t-il, en réalité ?
    Il parle de lui-même.
    C’est une évidence, mais il est incapable de la voir.
    Ce "psychanalyste" fait un contre-transfert anormal. On ne devrait même pas appeler cela "contre-transfert", d’ailleurs, car c’est simplement de la projection (c’est à dire : une sorte d’inversion accusatoire, faite inconsciemment).

    Je plains ses patients, s’il en a. Dans tous les cas, ce zozo ne rend pas service à la psychanalyse.

     

  • La pensée de ces "chercheurs" doit absolument être examinée avec l’outil de "l’inversion accusatoire".
    Tout devient alors LUMINEUX.


  • Derrière l’anti-fascisme il y a le fascisme ! Il défini les agresseurs.


  • J’imagine que le patron ne manquera pas de les remercier pour cette énième pub gratuite ?!


  • Faux !
    le premier site politique de France c’est celui de l’UPR. (qui fait la nique à tous les autres partis politiques ’classiques’ qui l’ostracisent pour cette raison).

    et ER est le premier site d’information de France (qui fait la nique à tous les autres médias d’infos ’classiques’ qui l’ostracisent pour cette raison).

     :)


  • ’ Le spectre de la menace judiciaire plane déjà autour du livre bien avant sa sortie’
    Une menace judiciaire c’est tout le contraire du fascisme non ? Où alors si c’est fasciste alors qu’en est-il des agresseurs fascistes contre Soso dans le cadre des 7589 procès par semaine ?

    ’seulement une tirade qui monte en intensité et en excitation durant des heures.’
    TRADUCTION les 4 guignols t’explique que Soral c’est comme ...Hitler.
    = gag

    ’avec un style un peu punk, post-anar qui parle à ceux qui défient les élites’
    Heu quelque soit son bord politique, quand on défie les élites on est obligatoirement un peu punk, c’est la base.

    ’l’objectivation rationnelle est de peu de poids face à l’ardent besoin de croire et à la haine’ : on t’a reconnu BHL, le style ampoulé et emberlificoteur... C’est signé. Les 4 chercheurs anonymes c’est BHL tout seul... :)


  • Ces trissotins passent évidemment beaucoup de temps sur la forme du langage mais peu sur le fond. Et s’ils s’occupaient juste d’un truc : vérifier si Soral a raison ou pas, apparemment ce serait pour un autre jour, en attendant il est plus intéressant pour eux de se balader dans l’épistémologie, le sous Barthe/Lacan, le psychologisant, et les cases FNAC pour ranger les CD ("punk", "pop"...) mais aller vérifier la théorie à la pratique, ça les sortirai de leur chair, et donc demanderait du courage ce qui apparemment ne leur sied pas du tout.

     

    • C’est une des questions les plus intéressantes à se poser sur le "phénomène" Soral.
      Je me souviens être arrivé au visionnage de ma première vidéo de Soral grâce à Dieudonné. Je ne le connaissais pas. Je regarde. Ou, plus exactement, j’écoute. A cette époque, après avoir eu longtemps des sympathies pour l’extrême-gauche ( trotskysme, lcr ), la politique ne m’intéresse plus. Je m’en fous. Donc, j’écoute Soral et l’effet est celui d’une maison fermée depuis 20 ans dont on ouvre d’un coup toutes les fenêtres : enfin un courant d’air ! Enfin on respire ! Enfin quelqu’un qui dit des choses que l’on sait vraies mais que l’on n’a pas le droit de dire ! Incroyable !
      Alors ? Alors comme c’est convainquant, je suis convaincu.

      La question passionnante est donc la suivante : ces gars se sont tapés 1500 heures, disent-ils, de vidéos de Soral. Pourquoi nous, sommes-nous convaincus et pourquoi eux écrivent un livre pour dire "ne le croyez pas !" ? Pourquoi, lorsque deux personnes écoutent son discours, l’une pourra être convaincue tandis que l’autre, non seulement ne le sera pas, mais aura même une réaction hautement négative ?

      Je n’ai pas la réponse. Mais je suis sûr que la capacité à changer d’avis sur la base d’arguments avec lesquels on est d’accord ( par opposition au fait de changer d’avis parce qu’on est simplement influençable ) est une preuve de santé mentale.


    • Complètement. On nous sort 4 soi-disant chercheurs, mais au lieu de faire une analyse, au vu des extraits lus ici, sortent leurs impressions personnelles et subjectives qui mélangent un peu de tout et n’importe quoi. J’ai envie d’appuyer sur sur un buzzer de mauvaise reponse pour leur dire : essayez encore une fois, mais dans le "logos" s’il vous plaît. Car une bonne analyse ce serait quand même sympa. Car moi je trouve Soral admirable. Il merite une vraie analyse !


    • @H.M.
      La question passionnante
      Au moins quatre hypothèses :
      - Puisqu’ils sont anonymes, on peut imaginer qu’ils appartiennent à la communauté organisée. Croire Soral, ça implique de mettre à la poubelle un paquet d’idées auxquelles ils sont attachés parce qu’elles leur donnent une vision du monde et d’eux-mêmes qui les rassure quant à leur propre valeur. Le réveil est donc trop douloureux, trop couteux psychologiquement. C’est une sorte de deuil, qu’aucun être humain n’a envie de faire. Songeons que beaucoup sont capables de risquer leur vie pour conserver l’idée qu’ils ont d’eux-même.
      - Et en plus, il faudrait supporter de devenir un paria. Mais la plupart des gens sont plus ou moins esclaves de l’opinion d’autrui sur eux-mêmes.
      - "Son discours s’autonomise de toute expérimentation empirique, dans une logique de construction d’un monstre ennemi avec lequel il lutte psychiquement." Là ils décrivent leur propre fonctionnement mental. C’est comme ça, il y a des gens qui ont ainsi besoin d’un monstre ennemi. C’est une sorte de besoin vital, beaucoup plus important pour eux que de connaître la réalité objective. Or, si l’idée du monstre Soral satisfait leur besoin primordial, il est logique qu’ils ne veuillent rien changer.
      - Ils se foutent complètement des trois premiers points, c’est juste que dans leur camp actuel, la vie est plus confortable.


    • Ma propre réponse à ma question :

      Si tu mets ton idéologie ( les "droits de l’homme", "l’antifascisme" et toute cette merde frelatée ) au dessus de la réalité et de la vérité, tu ne peux pas accepter que Soral dit vrai. On refuse le discours de Soral au nom de la lutte pour un idéal. Et là apparaît le paradoxe : ces connards estiment qu’au nom de leur lutte pour cet idéal, ils ont le droit de devenir réellement, factuellement, ce qu’ils reprochent ( faussement ) à leur adversaire : au nom de "l’antifascisme", ils ont bien le droit de se comporter comme des fascistes ( Méric et sa bande ) ! Au nom des "droits de l’homme", ils ont bien le droit de persécuter et de censurer la parole des gens qui ne pensent pas comme eux !

      Conclusion 1 : quand on est capable de devenir, en pensant que c’est légitime, ce que l’on prétend détester, on est un connard d’antifa.

      Conclusion 2 : en rapport avec la conclusion 1, il me semble qu’être incapable de voir clair en soi ( lutter contre le "fascisme" par des méthodes fascistes et trouver ça légitime ) empêche de fait de voir la réalité telle qu’elle est. Dès lors, l’accès à la vérité devient illusoire.


    • @H.M.

      Oui, cette explication tient parfaitement la route.
      Mais elle concerne surtout la population particulière des antifa/trostsko/lcr.
      (désolé)
      (ou taquin...)


  • Ils font penser à ces légionnaires romains dans Asterix, au service de la toute puissante Rome et qu’on envoie tremblants de peur affronter ces irréductibles gaulois qui résistent encore et toujours à l’envahisseur. ..


  • "4 LÂCHES décryptent" non ne décryptent pas, décrypter suppose analyser en toute objectivité et impartialité, là les dés sont pipés d’avance.
    4 LÂCHES oui car anonymes, Alain Soral lui ne se cache pas et assume d’ailleurs c’est lui qui est persécuté et agressé et non l’inverse.
    Ces 4 lâches font de la propagande et du Alain Soral bashing !
    Gourou etc... Il n’y a pas le culte de la pensée unique sur E&R ni l’absence de libre arbitre comme sur les merdias mainstream.
    L’analyse de comment se définissent les homos dans la société est excellente et criante de vérité.

     

  • Bon, ´reste plus qu’à faire un bouquin anonyme sur eux ! Ça prendra pas 1 500 heures (même parmi les plus sombres).
    Non, je trouve leur procédé nauséabond, glaçant, et congruent tant que j’y suis


  • Le problème de la psychanalyse est d’aller toujours chercher des choses dissimulées dans le vécu d’une personne avant même de voir ce qu’il y a devant son nez gros comme un éléphant dans un couloir.
    C’est pourtant écrit dans l’article précité : " 1er site politique de France".
    Leur dilème est donc clair. Il eut été plus rapide à ces pseudo 4 gribouilles anonymes, s’ils existent effectivement, de s’auto-psychanaliser pour comprendre ce qu’ils , soi-disant, cherchaient. A moins qu’ils ne fassent partie eux-mêmes des consultants réguliers du site politique français n° 1 ! Lol !


  • PS : pour qu’ils sortent un livre en plus du tapage dans les merdias C8 et cie c’est pour reprendre Alain Soral "Nos difficultés sont aussi la preuve de notre succès" → ce bashing est la preuve effective de votre succès.


  • Bonjour
    Bel hommage de la part du système qui reconnait son véritable challenger.
    Courage et persévérance.


  • Putain les mecs font un taff de débile sur une "figure" tel un vulgaire crétin Zarka quand il
    cherche à démembrer Heidegger (ce qu’il ne peut évidemment pas vu qu’il ne l’attaque pas conceptuellement, mille lieues en dessous du niveau requis, mais moralement).

    Soral traité comme un objet historique.

    Bordel je l’envie le bonhomme, il est vraiment en train de rentrer dans l’histoire.


  • Je suis en train de lire une autre "étude-sur-le-cas-Soral" d’un jeune comique de l’IEP et de l’EHESS (Bruno Di Mascio : Les souterrains de la démocratie) qui est croquignolesque aussi ! J’en proposerai une note de lecture critique, incha’allah.

    Ces nains* serviles se rendent-ils compte qu’à chaque fois qu’ils tentent de "décrypter", "analyser", "expliciter", le discours de Soral, ils sont directement responsables de nouvelles adhésions à E&R ?
    Laissons les donc recruter pour nous, dans LEUR milieu, les gens épris de logique, de cohérence et dotés d’un minimum de courage.
    Nous avons déjà gagné la bataille du concept : ces baltringues n’osent jamais démonter le discours mais se contentent de recracher les poncifs creux sur "la haine", "l’obsession", "la phobie", "le ressentiment" et autres calembredaines psychologisantes (c’est bien connu : Hitler était un peintre raté, c’est pour ça qu’il s’est reconverti en gazocamériste...).
    Plus je lis ce genre de... chose, plus l’évidence s’ancre en moi :
    SORAL A RAISON !

    *Toute personnedepetitetaillophobie mise à part...


  • "Comprendre l’empire" est sorti en 2011 et reste, comme le précise Soral, inattaqué et inattaquable. Quand on connaît le caractère tatillon et procédurier de la LICRA et autres associations ou conseils communautaires, on comprend bien que la seule fonction de ce genre de collectif d’intrigants est de faire de l’esbroufe et d’ainsi dissimuler la vacuité de leur pseudo argumentaire.
    "Le cas Soral" est sans doute un bon bouquin pour rire au coin du feu les soirs d’hiver , mais nous nous garderons toutefois de claquer 18 Euros dans ces 180 pages de propagande ; les media mainstream nous offrent cela gratuitement toute l’année ;)


  • Dans la même situation et alors que le Web n’éxistait pas, Guy Debord en 1993 avait répondu par un livre .
    Son titre est : " Cette mauvaise réputation ..." publié par Gallimard à la nrf  !
    _


  • ils se sont mis a 4 , anonymement, pour pondre pendant 2 ans une "branlette" d une lourdeur a plonger dans le coma des hysteriques inguerisables !!!???

     

    • Ils se sont tapé toutes les vidéos de Soral depuis 10 ans. Des best of quenelles aux conseils de lecture. 2 ans c’est le temps qu’il faut pour écouter, analyser, afficher des posters de Soral dans sa chambre, se faire remettre dans le droit chemin par le CRIF, demander pardon et combien ça coûte, et enfin écrire ce livre sans y croire.


    • @Apis
      Je comprends ce petit groupe de chercheurs (certainement de l’avant garde de la colonie israélienne, la France) , car pour défendre la nation, l’histoire, la culture, les traditions , le peuple, l’ordre & la morale ce Mr Soral ne doit pas être très net, très clair enfin sain de corps et d’esprit, si vous me comprenez , heiin ???
      A l’heure ou on peut acheter du crack ou de la méthamphétamine sur internet avec sa carte bleue, ou on peut se faire faire une poupée grandeur nature pour coucher avec , ou on peut violer un mineur s’il est consentant , ou des transsexuels en porte-jarretelles et en cuissardes latex racontent des comptines pour les tous petits à l’école, ou on défile déguisé en chien ou en poney avec une poire de lavement dans le fion, ou on mange des MacDo végan partout sur la terre, ou tuer sa progéniture est un acte banal revendiqué par toute, ou il y a des fermes ou on s’enfile des bras dans le fondement , ou avoir un i-phone fabriquer par des manutentionnaires esclavagisés qui se jettent par les fenêtres de leur usine c’est super, ou une ministre peut écrire un guide de la fellation pour les grosses , ou les tomates, les fraises naissent hors sol sans jamais voir la terre, ou on achète du bio de pays a des dizaines de milliers de kilomètres transportés par des porte-containers , etc...
      Non non vraiment ce Soral n’est pas normal, il faut vivre avec son temps monsieur
      Heureusement qu’il y a des chercheurs sérieux, qui cherchent a comprendre des choses sérieuses, dans un cadre sérieux , pour des gens sérieux


  • " « Le travail est d’ampleur, a duré deux ans et nécessité plus de 1 500 heures de visionnage dont l’étude se propose pour sujet principal Alain Soral, et ses nombreuses vidéos en ligne postées depuis plus dix ans en continu. ". Oh les nuls, et pendant tout ce temps, ils n’ont pas encore compris ce qu’explique A.Soral ? Logiquement, ils auraient dû être convaincus et réaliser qu’il n’y a pas 8 millions de haineux antisémites ! Peut-être que A.Soral devrait leur faire des cours de rattrapage ?

     

  • J’adore. Faut comprendre nos courageux anonymes, c’est que l’on ne s’attaque pas impunément et sans risque au nazisme. On sait tous que l’appareil d’état est faible à protéger ses sbires, c’est bien connu !!! C’est original, ça ! Et puis la collaboration va de pair avec une grande discrétion, c’est qu’on a le courage humble en plus de ça, ça force vraiment l’admiration.


  • Cercle vicieux ou cercle vertueux ? Toujours est-il que plus on entend parler de ce genre d’initiative (bouquins, documentaires, vidéos "pédagogiques" sur le net), plus on peut se dire qu’E&R rencontre du succès. La virulence des propos tenus par ces nervis du système (qui, je le rappelle, est quand même formidable dans la mesure où il crée de plus en plus de chômage, d’immigration incontrôlée et d’insécurité) est proportionnelle à la pertinence des articles du site. Et là je paraphraserais un slogan publicitaire bien connu : quelques millions de visiteurs mensuels ne peuvent avoir tort. Bref, Messieurs d’E&R, continuez !

     

  • Ca commence à ce voir de plus en plus... combien de temps encore faudra t-il attendre ?
    j’ai vu le passage de notre cher specialiste de la spécialité en la personne de berkhoff chez hanouna pour venir au secour du soldat zemmour en faisant le pitre (tactique souvent payante en TV), j’y ai compris deux choses : en efett il semble evdent que zemmour conserve des amis "haut" (ou pas dailleurs) placés dans les medias, et ce n’est pas anodin. Et surtout je me suis dit a un moment du debat "faisons un exercice intellectuel tout simple" remplaçons bekhoff par dieudonnée par exemple, surprise leur discours emplit de liberté d’expressions et de tradition française de la polémique lui irait parfaitement, et on peut continuer l’exercice avec tout un tas de types dont soral aussi bien entendu, le problème, c’est que à ne pas changer de tactique le général devient prévisible, et le leur, de géneral fait trés mal sont travail : ça commence vraiment a ce voir...


  • " "La dangerosité liée au personnage, nous confie le sociologue. ".Mais il a raison, A.Soral est dangereux pour leur propagande. On n’est pas obligé d’être d’accord avec tout, ça n’est pas un gourou, mais il a eu au moins le mérite d’éveiller les consciences, de remettre des gens à la lecture, de faire des résumés du monde tel qu’il est, de faire aimer l’Histoire de la France, la vraie, d’ouvrir des portes dont tout le monde ne savait même pas qu’elles existaient et que derrière, il y aurait des tas de livres à lire, des gens à écouter, des choses à comprendre. A.Soral a ses idées, et son caractère, ( pas toujours facile sûrement ) comme tout le monde quand il a envie d’hurler aux gens " il y a le feu " et que personne ne l’écoute, ( merci internet vu la censure qu’il subit ) , mais pour l’essentiel, il a montré l’état de la France et bien décrit sa déchéance, sa soumission. A.Soral fait du bien aux neurones même si tout le monde n’est pas toujours d’accord sur la forme, car il ne fait pas dans la dentelle ça c’est sûr, mais le fond est bien là et permet au moins le débat. IL fait un travail de salubrité publique ? Et comment !!!! et rien que pour ça, il devrait être remboursé par la sécurité sociale de ses frais, parce qu’il aide certaines personnes à sortir de la lobotomisation dont elles sont victimes depuis trop longtemps.


  • Ils ont cherché longtemps, beaucoup, pour pas trouver grand chose. Voir rien du tout... En bref, ils ont fait les heures, aux Inkrots...


  • Plus ils cherchent à diaboliser et décrédibiliser Soral plus je le soutiens.Leur propagande haineuse et stérile et leur volonté de le detruire est inversement proportionnelle à ma conviction qu’il a raison.



  • Extrême droite, dangerosité, fasciste, violence verbale, haine, saillies sulfureuses, antisémitisme, gourou... ces mots et expressions ne veulent plus rien dire dans la bouche des propagandistes du Système. Mieux, ils veulent désormais dire le contraire. À force de crier au loup, plus personne ne les entend, ne les croit, et un nombre grandissant de Français va même jusqu’à se demander si ce ne serait pas le loup qui crie au loup...



    La réalité est tout autre, lorsque chacun d’entre nous regarde au delà de sa chapelle, les "gens" souvent même nos proches, ne sont pas prêt à entendre la réalité qui nous anime ici bas et les bons raisonnements de Alain Soral entre autres, au mieux on vous dit "et alors ce n’est pas nouveau, mieux vaut s’occuper de ce que l’on a faire à sa portée..." au pire "Soral, Dieudo des abrutis aux mauvaises fréquentations !" en répétant la haine propagée par les médias !
    Pour le reste, chacun d’entre nous a certainement 1 ou 2 potes éveillés sur la question de la destruction de notre société.... mais guère plus !


  • le service commandé se vérifie par l’absence de "trouvailles" positives sur 15 ans de soral .

    je sais pas pourquoi, les fayots ne m’ont jamais inspirés.

    à part ça je vois un paquet de manges peignes défiler depuis 10 pour diaboliser soral .
    les sorciéres de salem est tjrs d’actualitée .

    soral peut péter un boulon de temps en temps c’est clair et bien dommage ( beaucoups le pense ),

    qui ne péterais pas une douille dans sa situation ?

    les 100 % qui font les psychiatres sont les 1ers à craquer dans leurs bagnoles pour presque rien....

    tant que la discussion ne se fera pas en face à face sur les idées qu’il diffuse ses détracteurs passerons pour des grosses chiffes , et personne de rigoureux ne se fie à une chiffe.

    le seul qui a proposé un débat à soral est michel collon ( on aime ou pas ,mais au moins c’est autre chose que ces théses de fayots).

    j’ai beau estimer soral pour le monumentale fracassage de pensée unique inestimable qu’il a commis il y a 10 ans et pendant au moins 5 bonnes années (c’est la panique depuis..et les "contre soral défilent à la queue leu leu..et ...dégagent ), je trouve que ne pas accepter un débat avec collon et accepter de se chiffonner avec jeune buzzar ça le décridibilise beaucoup plus que ces éniémes peineux qui en tordant le réel dans leur logiciel pensent égratigner quoi que ce soit .

    je ne connais bien sur pas l’envers des décors , je dis simplement ce que je crois percevoir en passant.


  • J’ai une question, même deux, pour ces sbires de la Pensée légale, ces stormtroopers de la Vérité révélée :

    Si vous êtes dans une maison avec Charles Manson et celui-ci vous avertit d’un incendie énorme et imminent, vous n’allez pas vérifier ? Vous ne sortez pas ? Vous rester sur place, impassible ?

    La 2e : Si un petit-fils de nazi sauve une fillette de la noyade, doit-il la remettre à l’eau ?

    Dans l’attente de votre prompte réponse argumentée,

    Le Courrier des lecteurs


  • bon, soyons sérieux et trouvons de qui il s’agit quand même !


Commentaires suivants