Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le chômage baisse en France, mais il n’y a pas davantage de travail

« C’est son plus bas niveau depuis 2009, le taux de chômage s’est réduit à 8,8 % de la population active après une baisse de 0,3 point au quatrième trimestre 2018. Selon les chiffres provisoires de l’Insee publiés ce jeudi [14 février 2019], cela représente 2,47 millions de demandeurs d’emploi et 90.000 chômeurs de moins sur un trimestre. Une décrue sur la fin de l’année particulièrement encourageante chez les moins de 25 ans, dont le taux passe sous la barre des 20 %, à 18,8 %. Autre bonne nouvelle : le taux d’emploi de toutes les catégories d’âges en France augmente pour atteindre 66,1 % de la population. Soit le plus haut taux d’emploi depuis 1980, c’est-à-dire depuis 40 ans. » (Source : C dans l’air)

 

Youpi, le chômage en France est tombé sous la barre des 9%, c’est historique ! L’activité reprend, le macronisme est en train de gagner son pari et ce, en moins de deux ans ! Vive le libéralisme !
C’est en substance ce que piaillent les relais du libéralisme dans les médias ces jours-ci, depuis que l’INSEE a publié ces chiffres. Cependant, il n’y a rien de plus manipulable que les chiffres. Et qui tient les chiffres tient le pouvoir.

 

 

Quand nos médiacrates parlent de 2,5 millions de chômeurs, ils ne parlent que ceux de catégorie A. Si on inclut toutes les catégories, on grimpe rapidement à 6 millions (simillon). La seule raison pour laquelle le chômage baisse effectivement est due à la pyramide des âges, c’est-à-dire les enfants du baby boom partant à la retraite qui sont deux fois plus nombreux ou presque que les générations qui arrivent sur le marché du travail. La différence entre le papy boomer et le jeune entrant c’est ça, la baisse du chômage actuelle, et forcément durable. En réalité, il n’y a pas plus de travail ou d’activité mais plus de postes disponibles. Macron n’y est pour rien. Et son ministre Pénicaud encore moins avec sa « réforme du marché du travail » :

 

 

Ceci étant dit, d’autres pays – et la France en prend le chemin – ont des taux de chômage ridiculement bas. On pense au Royaume-Uni ou à l’Allemagne qui sont en dessous des 5%. Mais comment font-ils ? Sommes-nous plus bêtes qu’eux ? Non, leurs habitants n’ont pas le filet social dont les Français bénéficient, et pour lequel les Gilets jaunes, entre autres, se battent.

« Sur le papier, les chiffres paraissent flatteurs. Dans les pays du nord, du sud et de l’ouest de l’Europe, le chômage est à son plus bas niveau depuis dix ans. Il devrait même continuer de reculer jusqu’en 2020.
Mais c’est aussi à cause de l’explosion du travail temporaire, tempère Damian Grishaw, responsable de recherche à l’OIT [Organisation internationale du travail]. “Si nous saluons la baisse du chômage en Europe, nous sommes plus inquiets sur la nature des emplois qui semblent prospérer depuis la fin de la crise de 2008. Il y a les mini-jobs en Allemagne, les CDD parfois d’un jour en France, l’explosion des contrats temporaires en Espagne... Le fait que des demandeurs d’emplois soient forcés d’accepter ces contrats est bien sûr un problème. Parce qu’ils ne leur permettent pas d’obtenir un salaire durable ni de payer un loyer”. » (Source : RFI)

On sait que le gouvernement prépare un plan pour que le chômeur ne refuse pas plus de deux offres et qu’il ne puisse refuser un salaire inférieur à celui qu’il a perdu. C’est la porte ouverte à toutes les précarités, et c’est ce pourquoi le tandem Macron-Philippe travaille. Sur ordre bien sûr, des puissances économiques et bancaires qui vont ainsi augmenter leurs profits. La force de travail, le temps de travail, la plus-value, replongez-vous un peu là-dedans, ça n’a pas trop changé en 150 ans (1867, sortie du Capital).

Pour info, jusqu’à la fin, Hollande a compté sur cette baisse chronique du chômage pour se faire réélire. Malheureusement pour lui, et pour le PS, qui s’est ensuite effondré, le basculement a eu lieu sous Macron. Le paradoxe, c’est que le destructeur du Travail au profit du Capital bénéficie de cette embellie. Derrière le sourire du libéralisme se cache comme toujours une répression accrue des travailleurs. Le Figaro a publié un article sur l’augmentation des effectifs qui traquent les faux chômeurs...

« C’est l’une des armes de guerre qu’Emmanuel Macron avait promis de renforcer, sitôt élu, pour lutter contre le chômage de masse. Depuis le 1er janvier dernier, le nombre d’agents dédiés au contrôle de la recherche d’emploi des chômeurs a été multiplié par trois, passant de 200 à 600. Et devrait atteindre les 1 000 en 2020. “C’est un changement d’échelle significatif puisque nous allons effectuer entre 400.000 et 500.000 contrôles par an, contre 140.000 jusqu’alors”, juge le patron de Pôle emploi, Jean Bassères. »

Certes, ne soyons pas naïfs, pas mal de Français se reposent sur le fait qu’il n’y a pas de boulot pour ne rien faire et continuer à toucher le fric de l’État, surtout ceux qui ont une formation faible ou inadaptée. Le salaire (minimum) à vie, théorisé par Bernard Friot, peut mettre un terme à cette hypocrisie. Et aussi conduire à une société à deux vitesses, ou deux faces. Mais n’est-ce pas déjà le cas ?

Le Système est pour le chômage de masse, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A quelque mois des européennes, n’importe quel mensonge fera office de vérité de la part de ces minables du gouvernement pour gagner des voix, clientèle (juppé (et son courant), Bayrou (et son courant), les lobbys (LGBT, communautaire, associatif, financier et multi-nationale)). Pourquoi baisse-t-il ? Par ce qu’il y a essentiellement des radiations quelque soit le motif : combien de radiations, combien arrivé en fin de droit basculant dans une autre catégorie ? Pôle Emploi s’en donne à coeur joie et ne comptabilise que la catégorie A. Donc, il est facile de donner des instructions au directeur national de Pôle Emploi car vous pouvez biaiser les statistiques au gré du pouvoir en place.

     

  • Vous voulez des vrais chiffres , allez consulter ceux de la DARES toutes catégories confondues.
    Depuis 2007 , le chômage a augmenté de 3 millions de personnes jusqu’en 2015.
    Depuis 2015 le chômage est sur un plateau avec des hausses et des baisses marginales qui s’annulent l’une l’autre suivant la petite conjecture du moment ( fêtes de fin d’années , vacances qui ont ponctuellement besoin d’emplois saisonniers sous payés ... ).
    Bref , on peut se pignoler avec une petite baisse temporaire , elle sera annulée les mois d’après.
    C’est son plus bas niveau depuis 2009 donc on serait revenu à un niveau de chômage à 4millions de personnes ?
    Non ...
    On est toujours autour de plus de 6 millions depuis 2015.
    Donc que font les connards qui nous dirigent ?
    Au lieu de lutter contre le chômage , ils luttent contre les chômeurs , c’est tellement plus simple ...
    Ils vont demander des contreparties.
    Ben voyons.
    A t on demandé des contreparties à la suppression de l’ISF ? A t on demandé des contreparties avec l’établissement du CICE ? A t on demandé des contreparties aux grandes entreprises qui font de l’évasion fiscale , qui volent le peuple franaçais chaque année de 60 à 100 milliards d’euro par an ? NON !
    On demande des contreparties toujours aux mêmes , aux petits , à ceux qui n’ont rien et qui ne trouvent pas un travail qui n’existe pas !
    Alors est on cerné par les tire aux flancs qui abusent des aides sociales ? NON !
    Il y aura toujours des magouilleurs mais c’est infime.
    La majorité des gens veulent travailler et vivre de leur travail , il faut arrêter avec cette idée de merde colportée par la caste qui nous dirige.
    Prenez les Uber , c’est qui les Uber ?
    Des enfants d’immigrés de cité en majorité qui se sont précipité car on leur a donné une ( fausse ) opportunité de travailler !
    Quand on ouvre des possibilités , même foireuse , de travailler , les gens y vont , ils sont volontaires pour travailler !
    Donc les soit disant magouilleurs de cité sont allés bossés hé oui ...
    Elle ne tient pas la fable du type qui vit aux crochets de l’aide sociale.
    Par contre pourquoi ne parle t on pas des vrais tire au flanc , des vrais parasites qui vivent de l’argent public : LES POLITICIENS !
    Je vous la pose moi la question là !

     

    • Si le chômage officiel a baissé (nombre d’inscrits à PE) c’est peut-être que le nombre de bénéficiaires du RSA à augmenté (non inscrits à PE pour la plupart).

      Les chiffres du chômage ne valent rien s’ils ne sont pas accompagnés des indicateurs du nombre de Français réellement sans emploi (SDF, Rsa, non-inscrits à PE...).


    • En terme de misère sociale, on peut ajouter les millions de personnes qui sont au RSA, les millions d’auto-entrepreneurs qui pour la plupart survivent avec moins de 500e/m, et les millions de retraités qui touchent une retraite de misère.

      Bref ça commence à faire du monde si on met les chiffres bout à bout...


    • Pour compléter ce que vous dites, il faudrait agir aussi POUR l’emploi. Les PME et TPE sont accablées d’impôts, de réglementations et de charges qui pèsent beaucoup plus sur elles que sur les grandes entreprises. Pourtant, c’est là que sont les gisements d’emplois


  • Mais pour sur ! C’est du aux gilets jaunes (yellow jacket, startup nation oblige...)


  • Difficile de créer de l’emploi dans un pays socialiste et confiscatoire ou la redistribution du PIB atteint les 57%.

     

  • Abraham Lincoln a dit : "Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde et tout le temps.”


  • Bof, les inspecteurs /contrôleurs du travail sont 2500 pour toute la France !
    Et beaucoup sont dans des bureaux et principalement en Île-de-France et certes un peu aussi ailleurs.
    Après çà, il en reste pas même 10 sur le terrain pour un département !
    [ alors 600 types de plus pour chasser le chômeur en France c’est dangereux ]


  • On va répéter quelques vérités primaires.
    Les chomeurs sont plus facilement radiés aujourd’hui qu’auparavant.
    Ils ne sont donc plus comptabilisés.Par ailleurs ceux qui sont au statut d’AE et qui souvent gagnent trois fois rien ne sont pas comptabilisés comme chomeurs.
    Pour les medias et le gouvernement de l’oligarchie,ce n’est pas le nombre réel de chomeurs qui compte,c’est à dire de personne n’ayant pas un emploi leur permettant de vivre sans aide sociale,aide familiale,traffic etc...celui ci serait sans doute de 30% de la population active ou plus.Ce qui compte ce sont leurs statistiques qui sont simplement fausses.

    Moi je propose de ne plus perdre de temps.On radie définitivement tous ceux qui n’acceptent pas n’importe quel emploi,y compris la prostitution(après avoir pénalisé les clients),ce qui amenera rapidement le nombre de chomeurs en deça de 3%,on interdit tout site internet qui est en desaccord avec le gouvernement,on affrète des bateaux pour accélerer l’accueil des migrants africains par humanisme et de manière anecdotique faire encore baisser les salaires,on saisit toutes les propriétés privées pour qu’elles deviennent propriété du gouvernement et donc de l’oligarchie,ils ont déjà 50% à quelques uns des richesses mondiales,cela ne suffit pas,on divise les retraites par 3,il faut bien que les retraités fassent un effort,et le gouvernement utilise le plan de luc ferry pour mater les manifestations.

    Je sais bien qu’il y aura encore d’éternels mécontents pour critiquer ces réformes nécessaires.


  • Le seul chiffre véritable et explicite c’est celui des gens qui ne travaillent pas.

    le reste c’est de la magouille.

     

    • Absolument d’accord avec vous !

      Et si vous ôtez les employés de l’état, des "collectivités" et de tout le millefeuille républicain, dont la plupart des services étaient assurés gratuitement par le clergé et les congrégations catholiques, ainsi que les vendeurs de toute sorte dont je rappelle au passage que sous l’Ancien Régime, ils ne pouvaient vendre que des produits dans la fabrication desquels ils avaient pris part (exemple les boulangers, bouchers charcutiers, tailleurs, cordonniers,etc...), vous constaterez que les salariés d’aujourd’hui, pour ce qu’il en reste, ne servent qu’à faire tourner une machine économique, et sont, pour leurs besoins naturels et donc les seuls vitaux, incapables comme la quasi totalité de l’humanité, de vivre sans la production mécanique. Et qu’on argue pas du progrès technique pour justifier cette situation, car chacun peut constater que dans son ensemble, il va à l’encontre du progrès véritable pour l’homme.


  • C’est sans doute aussi grâce à tous ces jeunes souvent issus de l’immigration qui sur leur vélo frigorifique livrent de la bouffe aux feignants.
    Y en a de plus en plus...
    Il paraît que c’est payé 5€ la course, sans protection sociale, avec ton véhicule personnel, et t’as intérêt à respecter les délais même si tu t’exploses la gueule, c’est ton problème.
    Comme quoi il y a du travail, il faut juste traverser la (les) rue(s) pour finir dedans...
    Merci qui ?


  • "Si on inclut toutes les catégories, on grimpe rapidement à 6 millions".

    Un chiffre qui nous rappelle les heures les plus sombres de mon cul sur la commode.....


  • T’imagines si les journaux n’étaient pas subventionnés et que les journalistes se mettaient à respecter la charte de déontologie de leur fonction l’augmentation exponentielle des chiffres du chômage ?


  • #2145905

    On sait que le gouvernement prépare un plan pour que le chômeur ne refuse pas plus de deux offres et qu’il ne puisse refuser un salaire inférieur à celui qu’il a perdu.



    J’ai envie de dire que la meilleure arme contre ça, c’est de foirer son entretien d’embauche.

     

  • Les entreprises ferment, délocalisent depuis des décennies et il y a toujours plus de boulot, sans compter les radiations qui fusent à gogo cherchez l’erreur .
    Les chiffres du chômage, c’est un peu comme les sondages, ou le comptage des manifestants, toujours aussi fiable .Il suffit de sortir un chiffre invérifiable, et roulez jeunesse .C’est aussi simple que ça..Ils sont déjà incapable de nous sortir le nombre de clandestins en France ,ou même d’émigrés.


  • rien de plus simple que d’arriver à un taux de chômage égal pratiquement à zéro : faire comme les pays qui n’ont pas de chômage. exemple la Thailande ou l’Inde en moins bien : il suffit de permettre à tout un chacun (dans le cadre familial) de monter sa petite entreprise sans payer aucune taxe ni impôt (pas de sécu ni chômage non plus c’est la contrepartie). ceci couplé avec la possibilité d’exercer sur la voie publique (rue, marchés etc) avec possibilité d’une location d’espace dans certains cas (marchés de nuit, foires, expositions). cela fait des millions et des millions d’emplois avec des familles entières impliquées, avec le droit d’exercer chez soi (restauration ou réparations diverses entre autres). Ces activités qui demandent peu d’investissements ont en plus l’avantage d’être rapidement modulables en fonction de l’offre et la demande, fermer un businesse pour en ouvrir un autre devient enfantin, l’adaptation est immédiate. toutes les activités non complexes peuvent être envisagées : production artisanale, cuisine, réparations diverses, petits commerces, services.etc etc. et surtout cela fonctionne parfaitement sans coûter un sous à l’état .


  • qui croit encore les chiffres sortis des "ordinateurs" de la république ?
    qui croit encore les informations publiées par les médias subventionnés ?
    qui croit encore à la "bienveillance" des élites envers le bon peuple ?
    qui croit encore à la valeur travail lorsque 60% de la richesse produite est confisquée par l’Etat pour le plus grand profit de la caste républicaine qui gouverne depuis 200 ans ?
    qui croit encore à la supercherie démocratique actuelle ?


Commentaires suivants