Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

Le malheur des présidents ukrainien et serbe, Viktor Ianoukovitch et Slobodan Milosevic, est d’avoir dit « non » à l’Occident. Peu après cela, tous deux sont devenus des criminels.

Le second a fini sa vie à La Haye et on ignore encore ce qui attend le premier. Le 12 février, un député slovène du Parlement européen menaçait sur la chaîne de Bosnie-Herzégovine BHT 1 :

« Si vous suivez le cours des évènements en Ukraine, vous verrez que dans une semaine ou deux, nous entrerons en relation avec une élite politique irresponsable. Ce sera un signal pour votre élite politique également. »

Il faut reconnaître la bonne connaissance de cet homme politique, qui n’a peut-être pas de relations dans les milieux politiques à Bruxelles, mais qui, ayant participé activement à l’éclatement d’un pays, la Yougoslavie, sait comment cela se passe.

À quel moment la situation s’est-elle aggravée à Kiev ? Une semaine après la déclaration d’Elko Kacin et le jour où la Russie a annoncé sa disposition à verser une nouvelle tranche de deux milliards de dollars à l’Ukraine. Il semble que ce fut le signal pour passer à l’action. L’état-major de Praviy Sektor (Secteur droit) a appelé à la mobilisation à travers le réseau social Vkontakte, et Oleg Tiagnibok, leader de Svoboda, a encouragé une marche à Kiev.

La signature d’un accord entre Viktor Ianoukovitch et l’opposition, fortuitement ou non, a été annoncée non pas par le président ou une quelconque personnalité politique ukrainienne, mais par le ministre polonais des Affaires étrangères Radosław Sikorski. Ce soir-là, le président a fui Kiev, et son Parti des régions s’est effondré. Le parti a renié son leader. En son temps, Slobodan Milosevic a subi le même sort avec le Parti socialiste de Serbie. Certes, il a restitué le pouvoir de lui-même, sans intervention de forces étrangères.

Viktor Ianoukovitch disait que, lors des négociations, sa sécurité avait été garantie. Peut-être que ce fut le cas, mais cela a été démenti le jour suivant par Radosław Sikorski. Maintenant, on menace Viktor Ianoukovitch de la Cour internationale de justice de La Haye. Le nouveau président serbe Vojislav Kostunica avait aussi promis à Slobodan Milosevic de ne pas l’extrader vers La Haye, et que s’est-il passé ? Neuf mois plus tard, il était expédié presque clandestinement à La Haye, d’où il ne reviendra que dans un cercueil.

Que va-t-il en être pour l’Ukraine ? Ioulia Timochenko, tout juste sortie de prison, a expliqué aux personnes rassemblées sur le Maïdan que l’Ukraine intégrera l’Union européenne, et que tous les problèmes seront résolus. Les Ukrainiens, avant de rêver à un tel avenir, doivent regarder un peu vers la Serbie et sa voie européenne. La classe politique de Serbie (qui était à l’époque la Yougoslavie), après la révolution de 2000, avait promis que la Serbie intégrerait l’Europe en 2004. Aujourd’hui, en 2014, la Serbie n’est encore qu’au début du chemin. Pendant ce temps, avec l’aide des « amis » américains et européens, la Yougoslavie s’est divisée en deux parties, et la Serbie a perdu 15 % de son territoire.

À cause de la situation financière critique en Ukraine, le ministre des Finances et la Banque Nationale du pays se tournent vers les partenaires internationaux, principalement vers la Pologne et les États-Unis, pour obtenir d’ici une semaine ou deux un crédit de 35 milliards de dollars (environ 25,5 milliards d’euros) pour la période 2014-2015, convoquant pour cela une conférence de donateurs. Le 29 juin 2001, une telle conférence avait eu lieu concernant la Yougoslavie. Elle a alors « reçu » 1,2 milliard de dollars (environ 1,4 milliard d’euros à l’époque). Zoran Djindjic, premier ministre à ce moment, a écrit à propos de cette « aide » ce qui suit :

« La première tranche devrait être d’environ 300 millions d’euros. Mais on nous a brusquement annoncé que 225 millions serviraient à payer les anciennes dettes datant de l’époque de Tito. Les deux tiers de cette somme correspondent à des amendes, parce que Slobodan Milosevic a refusé de payer les crédits pendant dix ans. Et il ne nous reste que 75 millions. »

La Serbie a reçu en tout 15 milliards de dollars (environ 10,9 milliards d’euros) d’investissement durant les 13 ans de sa « voie européenne ». Mais, pendant cette période, plus de 60 milliards de dollars (environ 43,6 milliards d’euros) ont quitté le pays. Sur ce chemin, la Serbie a perdu environ un demi-million d’emplois, et sa dette publique a triplé. Pendant cette période, nous avons fait tout ce que nous avaient demandé l’UE et les États-Unis. Voilà le bilan de notre politique pro-occidentale.

Frères Ukrainiens, bienvenue dans notre Titanic européen !

Sur les « révolutions colorées » et les manipulations de l’Empire, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #740996
    le 27/02/2014 par CHR$
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    Suis passé hier soir à la Fnoc du coin et suis tombé sur les 3 livres de Soral positionnés en très bonne place avec couverture face aux acheteurs à hauteur d’homme !!
    (Comprendre l’Empire, Dialogues et un autre)

    Incroyable !

    Soral devient-il un auteur à "best-saller" ???
    Ou bien cet ancien et historique bastion Trotskiste qu’était la Fnoc basculerait-il vers E&R ?
    8-)


  • #741000
    le 27/02/2014 par Sous-Citoyen
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    Et Blanquette répondit :
    - Oui, monsieur Seguin.
    - Est-ce que l’herbe te manque ici ?
    - Oh ! non ! monsieur Seguin.
    - Tu es peut-être attachée de trop court, veux-tu que j’allonge la corde ?
    - Ce n’est pas la peine, monsieur Seguin.
    - Alors, qu’est-ce qu’il te faut ? qu’est-ce que tu veux ?
    - Je veux aller dans la montagne, monsieur Seguin.
    - Mais, malheureuse, tu ne sais pas qu’il y a le loup dans la montagne... Que feras-tu quand il viendra ?...
    - Je lui donnerai des coups de cornes, monsieur Seguin.
    - Le loup se moque bien de tes cornes. Il m’a mangé des biques autrement encornées que toi... Tu sais bien, la pauvre vieille Renaude qui était ici l’an dernier ? une maîtresse chèvre, forte et méchante comme un bouc. Elle s’est battue avec le loup toute la nuit... puis, le matin, le loup l’a mangée.


  • #741005
    le 27/02/2014 par antoun
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    d,ailleurs la majeurs des natios francais soutiennent le putch pro.us en ukraine pour trois raisons un parce que le fer de lance de maidan sont l,extreme droite ukrainienne ouvertement fasciste ! deux en france on la oublie beaucoups soutenaient les croates contre les serbes russophiles trois beoucoups sont restez a la seconde guerre mondiale et la guerre froide donc pour la russie poutinienne et l,urss c,est la meme chose les russes ce sont les hordes asiatiques !!! un fer de lance qui se proclame ouvertement anticommuniste russophobe antisemite pro.ue pour une union de l.europe domine par l,allemagne !!! ca vous rappelle pas qu,elle chose les nationalistes ukrainiens sont des gens consciemment manipules


  • #741012
    le 27/02/2014 par Arax
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    L’aide du FMI sera assurément conditionnée à la non-partition du pays afin d’imposer des ajustements structurels ; comprendre : privatiser les richesses minières du sud.
    Dès la fuite du président, Hollande et Fabius ont appelé "à l’unité du pays".
    Si partition il y a, nous verrons la Troika trainer les pieds et l’Ukraine de l’ouest rejoindra la Grèce en moins d’un ans.


  • #741018
    le 27/02/2014 par truc en ski
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    Il y a eu un livre de Diana Johnstone, "La Croisade des fous : Yougoslavie, première guerre de la mondialisation" (préface J.Bricmont), qui décortique la manipulation (de l’opinion) et résume bien les mécaniques de déstabilisation qu’utilise "la mondialisation".

    Livre difficile à trouver, même d’occasion, peut être Kontre Kulture pourrait le rééditer ?

     

    • #741809

      Facile à trouver en version originale anglaise, au Canada en tous cas !
      Un livre hautement instructif, à lire absolument !
      On y découvre toute une brochette de personnages peu recommandables encore très actifs dans les coulisses des grands événements planétaires.


  • #741071
    le 27/02/2014 par micka
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    Quand on compare notre "extrême droite" avec l’extrême droite Ukrainienne, je suis bien content de ne pas être Ukrainien. C’est quand même un autre niveau.


  • #741107
    le 27/02/2014 par PROFANE
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    A CEUX QUI COMPRENNENT JAMAIS RIEN A RIEN....aux bizounours...de france et d ailleurts

    Confessions d’un Tueur A Gages Economique

    Confessions d’un Tueur A Gages Economique

    Par John Perkins

    Tente de 600 - le 30 janvier - John Perkins, expert repenti qui a passé sa vie au service de la communauté bancaire internationale, dans un long monologue ponctué de vagues d’applaudissements des auditeurs attentifs et débordant de reconnaissance, explique comment il a travaillé à l’établissement de l’empire nord-américain au dépend des pays « pauvres », riches de ressources naturelles. Il présente son livre « Confessions of an economic hitman », dont j’ai retrouvé la préface et le prologue sur Internet (www.johnperkins.org , www.dreamchange.org )

    Préface (traduit de l’anglais par Catherine Palmowski)

    Les “tueurs à gages économiques” ou TAGEs sont des professionnels grassement payés qui escroquent des pays partout dans le monde de trillions de dollars. Ils canalisent l’argent de la Banque Mondiale, de l’Agence Américaine Pour le Développement International, et autres agences d’aide internationales vers les coffres de grosses multinationales ou de quelques familles richissimes qui contrôlent les ressources naturelles de la planète. Les outils dont ils se servent, sont entre autres les rapports financiers frauduleux, les élections truquées, les pots de vin, l’extorsion, le sexe et le meurtre. Ils jouent à un jeu vieux comme le monde, mais qui avec la mondialisation a pris une nouvelle et terrifiante dimension.

    Je le sais d’autant mieux que j’ai été un de ces tueurs à gages économiques.

    J’ai écrit cela en 1982 en introduction à un livre dont le titre était La conscience d’un tueur à gages économique. Le livre était dédicacé aux présidents de deux pays, des hommes qui avaient été mes clients, que je respectais et considérais comme des âmes sœurs -Jaime Roldós, président de l’Equateur et Omar Torrijos, président du Panama. Tout deux sont morts dans des accidents spectaculaires. Leurs morts n’étaient pas accidentels. Ils furent assassinés parce qu’ils s’opposaient à cette fraternité de chefs d’entreprise, de gouvernements et de banquiers dont l’objectif est l’empire globale. Et comme nous, les tueurs à gages économiques avions échoués dans nos tentatives de les convaincre, ce sont les chacals appointés par la CIA (qui étaient toujours là dans l’ombre derrière nous) qui ont pris la relève.

     

    • #747280
      le 04/03/2014 par jojo
      Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

      Comme Naomi Klein et sa "Stratégie du choc", John Perkins a donné des conférences où il fait le résumé du contenu de son livre. Elles sont disponibles en VOST sur Youtube si vous n’avez pas le temps de lire les livres. Les 2 sont essentielles pour bien comprendre les méthodes, l’idéologie et les résultats souhaités et obtenus par la ploutocratie mondialiste, les nouveaux marchands du temple des temps modernes.


  • #741130
    le 27/02/2014 par prieux guy
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    Je suis au fn et je soutient formellement poutine l’Europe est usa sioniste sont des criminels de guerre ils font de l’ingérence dans tous les pays avec cet abruti de bernard henri levy se multiple millionnaire ancien marchand d’esclave et de vendeur de bois escroc est c’est pauvre inculte ukrainiens fasciste côté occident ils n’ont pas compris que le changement n’est pas pour eux mais bien pour les petit riche ukrainiens et a mon avis ils ne savent pas ce que c’est que l’Europe la misère vive la Russie a bas l’Europe et vive de Gaules seul homme politique honnête et a bas tous c’est escroc européhiste.

     

  • #741205
    le 27/02/2014 par Frédérick
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens : “Prenez garde du Baratin de la Hyène Lugubre !


  • #741406
    le 27/02/2014 par montenado
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    Je ne suis pas du tout d’accord avec cette analyse !! Milosevic était un criminel de guerre, responsable directement de génocide et de crimes de guerres. C’est lui et Franjo Tudjman qui sont responsables de l’éclatement de la Yougoslavie. Je suis originaire des Balkanset connait bien ce sujet. S’il vous plait Monsieur Soral, ne prenez pas partie en commentant la guerre en Ex Yougoslavie et faisant passer Milosevic pour une victime !

     

    • #741933
      le 28/02/2014 par Un passant
      Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

      Tu n’a rien compris au sujet, et tu ne comprends certainement rien à la géopolitique. Le fait que tu soit une victime des mass-médias(...qui connait bien le sujet qu’on lui a servi) ne te donne pas le droit de demander à mr. Soral de ne pas en parler. Je t’’invite donc a revoir ta conception des choses vu d’un point de vue neutre.


    • #742119
      le 28/02/2014 par Soloman
      Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

      Manipulation des masses par les multimédia, un exemple simple et en direct au Venezuela, un documentaire qui a filmé les évènements en direct : "la révolution ne sera pas télévisée" http://youtu.be/ElCkAgUx7og
      Aujourd’hui, en plus de la télévision, on retrouve comme moyen d’organisation de la déstabilisation : internet et tous les réseaux sociaux.


    • #747287
      le 04/03/2014 par jojo
      Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

      En tout cas, sur le tas de militaires français présent sur place à l’époque, beaucoup ont reconnu avoir l’impression d’avoir fait une grosse saloperie.
      Rien n’est vrai dans les guerres de Yougoslavie, les conflits ont été recouvert d’une énorme couche de propagande médiatique anti-serbe d’un niveau jamais vu, amenant des méthodes de guerre dites de nouvelle génération (à moins que le point de départ soit la première guerre du golf).
      Ce pays a été créé en 1918 par le traité de Versailles sur les décombres des empires Austro-Hongrois et Ottoman, principalement sous l’égide des représentants Français qui tenait à faire quelque chose pour récompenser leur allié Russe, parrain des orthodoxe d’Europe du sud qui n’était pas représentés pendant le traité mais qui a payé un lourd tribu dans cette guerre. Rapidement, les Serbes, qui était les plus organisé et éduqué ont pris la direction de cet état multi-ethnique et l’ont tourné naturellement vers le communisme et l’URSS en faisant une base avancé en Europe du sud.
      Le but principal des guerres de Yougoslavie, en tout cas pour les Américains, était de séparer cette zone d’influence russe de la Russie en profitant du chaos de l’effondrement soviétique. Ce qui fait effectivement ressembler énormément le conflit Ukrainien au conflit Yougoslave. Les Allemands, eux, avaient des raisons d’ordre économique et les Français ont suivit sans réfléchir aux conséquences et sans aucune raison, et mal leur en a pris, la région étant maintenant dominé par l’allié Albanais des Américains, des gens qui sont vraiment brutaux et mégalomaniaques et qui finiront par mettre encore le feux dans la région (ils revendiquent des territoires grecs et macédoniens en plus du Kosovo), mais en attendant le chaos local à clairement des conséquences néfastes en France et en Italie, notamment à Naples et à Marseille, où les armes qui circulent sont les surplus des guerres de Yougoslavie.


  • #741424
    le 27/02/2014 par colonel dietrich
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    Oui je voulais intervenir aussi suite à un des messages ! Je me suis fait la même réflexion ! A savoir que les abrutis du moment qui se disent "natios" qui soutiennent le coup d’Etat en Ukraine sont les mêmes abrutis qui ont soutenu les croates contre les serbes (les animateurs de Méridien Zéro en sont une parfaire illustration)...On a vu le résultat et l’article nous le démontre très bien.

    Et à cela j’ajouterai : Où en est la Croatie en 2014 ? Chômage à près de 15% dont près de 1/4 pour les jeunes, sanctions annoncées par la commission européenne pour déficit trop important (sanctions financières évidemment !), attaques médiatiques contre la Croatie pour avoir voté pour inscrire dans la constitution que le mariage est uniquement entre 2 personnes de sexe différent etc etc... VIVE L’EUROPE !!


  • #741471
    le 27/02/2014 par samuel
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    Ioulia Timochenko, tout juste sortie de prison, a expliqué aux personnes rassemblées sur le Maïdan que l’Ukraine intégrera l’Union européenne, et que tous les problèmes seront résolus.



    Ils sont vraiment cons les Ukrainiens de vouloir intégrer l’Union européenne, alors que tous les problèmes sont aucunement résolus déjà dans les plus gros pays de l’Euro. Non alors à votre nouvel ordre mondial de merde, non à vos autres petites combines derrière le dos des peuples. C’est bien ce que je craignais, qui peut encore arrêter les premières fortunes Occidentales de la planète ? Alors ils continueront à vouloir déstabiliser plus de pays chez les Brics, jusqu’au jour où ils se mettront bien tous à flipper la perte de leur commerce mondial, mais bon ils l’auront bien tous cherchés tous ces premiers va t’en guerre.

    Aujourd’hui ils ricanent bien tous comme des cons, mais demain ils se mettront bien tous à tomber de haut, et vous savez pourquoi parce qu’ils se savent jamais s’arrêter avec les gens les plus graves du Pentagone ou d’ailleurs. La preuve plus ils en réussissent faussement à influencer leur monde, et plus ils veulent toujours aller plus loin pour faire leur grand Israël de merde. Mais voilà à quoi servira-t-il à l’homme de faire plus grande coupe d’immondices, si c’est pour mieux mettre en fin de compte le monde à feu et à sang. Quelle folie mondiale, mais bon pour mieux comprendre l’Empire, encore faut-il mieux vouloir gouverner partout par le chaos, la combine, le mal, tout n’est en vérité que calcul et simulacre du bien, seule route possible pour plus encore de désordre mondial. Déjà que l’Europe avait du mal à moins boire la tasse, mais là avec plus de cons sur le radeau de la méduse, je vous raconte même pas le tangage qui s’annonce, les fous de l’Occident.

     

  • #745749
    le 03/03/2014 par roberto
    Le conseil des Serbes aux Ukrainiens

    Un pays ou la corruption règne en maitre, change de gouvernement et la corruption disparait. Ils ont de l’espoir ces Ukrainiens. Avant de vouloir tout changer, ils auraient du faire une petites visite en Bulgarie, malheureusement, la plupart des habitants de Kiev ne connaissent que l’Allemagne.
    Donc, ici en Bulgarie, ils auraient mieux compris ce qu’est l’Europe, lorsque tu sors du bloc de l’est. La corruption de disparait pas au contraire. La Bulgarie est dans un état de détérioration avancé et Varna particulièrement.
    Le conseil des Bulgares aux Ukrainiens.


Afficher les commentaires suivants