Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le dessous des ONG : une vérité cachée

Le 11 janvier 2013, le gouvernement français répondait à la demande du gouvernement malien et lançait l’opération Serval. Les forces françaises se sont engagées au Mali dans la lutte contre des groupes armés islamistes ayant pris le contrôle de la partie Nord du pays et menaçant la capitale Bamako. Des combats ont eu lieu entre l’alliance des forces franco-maliennes et les groupes islamistes. Ces combats ont permis de libérer le pays par la prise du terrain ville par ville. Les terres reprisent aux combattants islamistes ont peu à peu vues des ONG s’implanter dans une volonté d’aide des populations locales.

Certaines de ces ONG ont profité de cette occupation du terrain pour tenter de mettre en avant des faits qu’elles caractérisent d’exactions. En effet, ces ONG s’expriment en faveur des droits de l’Homme, du respect du droit humanitaire et du droit de la guerre qu’elles revendiquent presque automatiquement dans un conflit.

À travers cette étude, nous nous intéresserons plus particulièrement à trois ONG : Amnesty International, Human Right Watch et la Fédération Internationales des Droits de l’Homme.

Nous analyserons les évolutions de ces différentes structures, leurs interventions ainsi que les individus qui composent leur direction.

Partie 1 : Amnesty International

A) Amnesty International ou le prolongement d’une politique gouvernementale

Si au premier abord, les ONG poursuivent des objectifs louables s’orientant vers la défense des droits de l’homme et de la dignité humaine, de plus en plus d’éléments démontrent que pour certaines de ces organisations ce constat est à relativiser. Infiltrées par des représentants des gouvernements, prenant part à certains conflits, passant sous silence d’autres : en filigrane se dessinent les contours d’une stratégie qui est le reflet de la politique des départements des Affaires étrangères.

Certains gouvernements, comme les États-Unis, ne se cachent d’ailleurs pas de cette instrumentalisation des organisations « non-gouvernementales ». Ainsi, l’ancien secrétaire d’État Colin Powell, dans un discours adressé aux ONG au début de l’Operation Enduring Freedom (l’invasion de l’Afghanistan), en octobre 2001, déclarait :

« Les ONG sont un démultiplicateur de force pour nous, une partie tellement importante de notre équipe combattante [1]. »

B) L’instrumentalisation d’Amnesty International

L’ONG Amnesty International a été créée par le britannique Peter Benenson. Avant d’exercer le métier d’avocat, il a travaillé au bureau du ministère de l’information et de la presse britannique lors de son service pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il a ensuite travaillé au Bletchley Park qui était le centre de décryptage anglais, où il était affecté à la « Testery ». Peter Brenenson était chargé de déchiffrer les codes allemands.

Lire la suite sur fbdc.aege.fr (pdf)

Sur la politique étrangère des États-Unis, chez Kontre Kulture :

Notes

[1] Michael Mann, Incoherent Empire, Verso, 2003.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #701857
    le 26/01/2014 par ivan le terrible
    Le dessous des ONG : une vérité cachée

    Juste une version "mise à jour" et une "validation" de la thèse de Bardèche.

    Maurice Bardèche dans " Nuremberg ou la terre promise" expliquait déjà en 1948, ce qu’allaient être les associations de la pleurniche et des droits de l’homme, pour mieux servir de 5ième colonnes dans les guerres non déclarés, mais effectives, de la "démocratie" et ses bienfaits humanitaires.


  • #701924

    Quel grand démocrate que ce George Soros. Il est de tous les combats quand vient le temps de répandre la démocratie. Tout un philanthrope quand même...

     

    • #702299

      Quel grand démocrate que ce George Soros. Il est de tous les combats quand vient le temps de répandre la démocratie. Tout un philanthrope quand même...



      on appelle ça un philantropophage


  • #702336

    OGN ou l’arche de zoé ;sous prétexte de sauver les enfants ,on les enlève !on les rapatrie pour les vendre à des réseaux mafieux pédocriminels ! ou autre !et la justice licracrifienne les absout .ONG quand je te vois !je cours cacher les enfants !


  • #702702

    Je vis en Irlande en ce moment, et je croise très très souvent les sbires d’amnistie, faites le test si vous les croisez en France, prononcez juste le mot "Palestine" et il changerons de couleur et passerons à un autre pigeon. Aujourd’hui il s’écarte même de mon passage quant il me vois arrivé.