Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le fact checking pour les nuls : l’AFP blanchit le couple Buzyn

 

 

Sauf que ça, on le savait. Personne de sérieux n’a jamais soutenu que la Buzyn avait magouillé pour que son mari reste à la tête de l’INSERM. Le débat porte plutôt sur l’étrange conflit d’intérêts généré par ce couple pas comme les autres, proche, très proche des grands groupes pharmaceutiques. Ce qui n’est pas un crime en soi, mais qui ne recoupe pas forcément les intérêts des Français en général, et des malades en particulier.

 

L’AFP, dont la proximité avec l’oligarchie n’est plus à prouver, c’est même sa raison d’être depuis sa création sous son nom d’agence (Havas), avant d’être soi-disant nationalisée, eh bien l’AFP nous prend pour des jambons. À l’instar de Libé ou du Monde, qui ont chacun leur secteur de vérification des faits (fact checking ça fait mieux), l’Agence France-Presse montre qu’elle ne transige pas avec les fake news, les rumeurs et autres désinformations. Son officine s’appelle factuel.afp.com :

« La ministre de la Santé "a placé son mari" à la tête de l’Inserm, affirme le site La Gauche m’a tuer. C’est faux : le mari d’Agnès Buzyn, Yves Lévy, est président de l’établissement public depuis 2014, soit trois ans avant la nomination de son épouse au gouvernement.

"Le ministre de la Santé a placé son mari à la tête l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (IRSEM)"[sic], titre le site La Gauche m’a tuer en tête d’un article partagé plus de 5.000 fois en une semaine.

L’affirmation du site d’extrême droite est fausse : le médecin et scientifique Yves Lévy a été nommé président de l’Inserm par ce décret du 12 juin 2014, soit près de trois ans avant qu’Agnès Buzyn ne devienne ministre de la Santé. Mme Buzyn était alors présidente de l’Institut national du cancer (INCa). »

Pour le coup, cette factualisation ne résout en rien le problème du conflit d’intérêt qui lui, demeure. C’est exactement comme l’histoire du 11 Septembre : dans les médias mainstream, les journalistes idiots ou qui jouent les idiots (ils flippent pour leur poste avantageux) remettent toujours sur la table l’histoire des avions qui ne se sont pas écrasés sur les tours, alors que là encore, personne de sérieux ne conteste le choc avions-tours. Même si on peut tout imaginer, avec la coproduction entre pouvoir profond US et services israéliens...

Bref, les adeptes de la théorie alternative du 11/09 focalisent plutôt, lorsqu’ils sont sérieux, sur les éléments contraires à la logique qui sont survenus ce jour-là, et ils sont légion. Par exemple, un exemple parmi cent, la Tour numéro 7 qui s’est cassé la gueule toute seule, probablement par confraternité avec ses vieilles copines du WTC.

L’écrivain terrien Jean Giono qui rappelait cette histoire de deux très vieux arbres en Irlande, dans un lieu totalement désert, deux arbres voisins de quelques mètres. L’un était mort, foudroyé, et l’autre s’était laissé mourir (un peu d’anthropocentrisme ne nuit pas). Cependant, aujourd’hui, on sait que les arbres communiquent... Pas les tours, ou alors pas encore.

 

 

Mais ne soyons pas chiens, les fact checkers de l’AFP n’ignorent pas le problème réel :

« Le maintien d’Yves Lévy à ce poste prestigieux a toutefois valu des critiques à Mme Buzyn et au gouvernement, en raison de potentiels conflits d’intérêts ; un débat ravivé ces dernières semaines par l’hypothèse de sa reconduction à la tête de l’organisme public.

Alors que le mandat de M. Lévy est arrivé à échéance en juin, le scientifique n’a pas annoncé officiellement s’il était candidat à sa succession, les noms des candidats pour diriger cet organisme étant gardés secrets, conformément à la réglementation.

La ministre s’est constamment défendue de potentiels conflits d’intérêts, en arguant que la tutelle de l’Inserm lui avait été retirée par décret, au profit du Premier ministre, le 29 mai 2017, soit douze jours après sa nomination. »

Le ministre de la Santé qui se « défend » de potentiels conflits d’intérêts, ça ne nous suffit pas. Il ne faut pas prendre de risques et licencier l’un ou l’autre, la Buzyn ou son Jules. Sinon les deux d’un coup et on n’en parle plus. On ne peut pas admettre, en démocratie, un tel rapprochement qui peut dégénérer en corruption plus ou moins passive. Mais cela ne choque pas les responsables de « Factuel AFP » puisqu’il leur suffit que le ministre « s’en défende » pour que le débat s’éteigne.

Et on hésite entre le rire et le délire quand l’AFP cite la défense de la Buzyn :

« "Le conflit (d’intérêt) est évité puisqu’un décret fait que je suis en déport de ce qui touche à l’Inserm, c’est géré par Matignon et le ministère de la Recherche, je ne m’en mêle pas", s’est encore défendue Mme Buzyn le 21 juin sur la chaîne CNews. [...] Interrogée à plusieurs reprises sur les intentions de son mari, Mme Buzyn a à chaque fois répondu qu’elle ne se mêlait pas de la carrière de celui-ci. »

C’est sûr, à la maison, le soir, on ne parle pas politique. Et à l’AFP, on ne voit pas le problème, on ne fact checke pas ce genre d’assertion. L’Agence France-Presse s’adresse-t-elle à des adultes informés ou à des enfants ? La réponse en images :

 

Pour bien comprendre les enjeux de santé publique,
lire sur Kontre Kulture :

 

Les Buzyn à la loupe, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’AFP sur la place de la Bourse. Tout est dit.


  • Ce que je trouve curieux , c’est le parcours de cette famille BUSZYN , de la Pologne en guerre, à la France, passant par israel


  • le fact checking c’est du baratin, du jeu sur les mots et du pinaillage.la joute verbale comme sommet de la culture.et pendant ce temps, russes et chinois produisent des ingenieurs soit de qualite soit en quantite...
    m’en foo,en temps qu’ esclave, que mon maitre soit occidental,russe ou chinois pour moi c’est kif-kif...


  • #2010645

    À noter le livre de Jean-Marie Pelt "Les langages secrets de la nature : la communication chez les plantes et les animaux".


  • Ca me rappelle l’affaire de la transaction sfr/numéricable, tout ça.

    Pour rappel, l’histoire c’était ça (en accéléré) : Macron, qui a bossé chez Rothschild dans sa prime jeunesse de beau gosse dynamique, était le plus haut gradé de l’ancienne cellule économique de l’Eĺysée de 2012 à juillet 2014, sous François Hollande, et donc au moment de la transaction (l’offre de Numericable l’emporte en mars 2014, est confirmée en avril). Il devient ensuite ministre de l’éco à l’automne à la place de Montebourg en août 2014) la même année et signe le 28 octobre suivant l’autorisation (décret Villepin 2005) sans laquelle la vente n’aurait pas été validée.

    "Debunking" de la presse respectable : Macron n’était pas ministre au moment de la finalisation de la vente. Stupéfiant.

    Pour ceux que ça intéresse, Altice s’est pris une amende de 80 - malheureux mais néanmoins record - millions d’euros infligée par l’Autorité de la concurrence en novembre 2016, concernant cette prise de contrôle sur la prise de contrôle de SFR et de Virgin Mobile par Altice. L’autorité estimait en effet l’opérateur coupable d’être intervenu dans des décisions stratégiques de ses deux futures filiales avant même que les racheter. Ce qui est encore plus tordant, c’est que la même autorité avait donné son accord en 2014.

    Bonus : SFR avait deux senior de Rothschild dans son CA au moment de la transaction, le patron d’Alice, ce cher Drahi, a un appart dans la tour Rothschild à Tel Aviv et Bouygues, candidat au rachat de SFR (et qui n’aurait peut-être pas lâché l’affaire aujourd’hui) dont le banquier n’est autre que Rostchild. Tu respires encore ? Alexandre de Rothschild, fils de David de Rothschild, a été nommé en 2017 au CA de Bouygues - jusqu’en 2020.

    Après je dis ça, je dis rien.

     

    • Si le brave, l’ honnête Montebourg a été viré au profit de Macron c’est qu’il s’opposait à la vente de SFR à Drahi, champion de l’évasion fiscale, et qu’il s’opposait au bradage d’Alstom aux US . L’ignoble freluquet a tout lâché - moyennant pourliche évidemment dont on ne connaîtra jamais le montant .


    • Rien compris, si ce n’est que et Bouygues et Numericable voulaient racheter SFR et Virgin.
      Macron a autorisé Numéricable à racheter, mais Numéricable s’est ensuite fait taper sur les doigts.

      J’ai bon ? Si oui, je vois pas en quoi il y a réseau ou noyautage ou autre.


  • #2010684
    le 22/07/2018 par The Médiavengers Zionist War
    Le fact checking pour les nuls : l’AFP blanchit le couple Buzyn

    Le problème est partout : dans ce couple, leur C.V., le fait d’occuper des postes si haut-placés, de ne voir aucune intention de servir l’intérêt général. Tout pose problème, surtout que ce schéma, mari et femme dans les arcanes du pouvoir, est devenu tellement banal (les exemples sont légions), que l’AFP ne voit même plus ce qui cloche. Jeu de chaises musicales, entre-soi, avancement au piston et non au mérite etc.


  • #2010858
    le 23/07/2018 par Fascagat pauvret drôlé
    Le fact checking pour les nuls : l’AFP blanchit le couple Buzyn

    Le fact checking pour les nuls : l’AFP blanchit le couple Buzyn
    On nous aurait donc menti ,au-dessus c’est pas le soleil, c’est juste une lampe allogène ?

     

  • "Le ministre de la Santé a placé son mari à la tête l’Institut national de la santé et de la recherche médicale"
    Ce n’est pas factuellement exact, mais M. Lévy a été renouvelé à son poste.
    Il faut regarder aussi la question des vaccins où le conflit d’intérêts et plus évident. M. Lévy est président de l’institut de recherche sur les vaccins.


  • #2011310
    le 23/07/2018 par Je ne suis pas sioniste
    Le fact checking pour les nuls : l’AFP blanchit le couple Buzyn

    la ripoublik en marche dans toutes les magouilles, les règles c’est pour les autres...


  • #2011679

    Nous voilà rassurés !
    L’option licenciement massif, c’est tendance.
    Les abus de Buzyn : "je ne m’en mêle pas", je distribue.