Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le football, illustration des dérives néolibérales

Inflation délirante des salaires, bulles de dettes, déficits abyssaux, inégalités crasses entre les clubs normaux et ceux qui sont soutenus par de riches mécènes : et si le football européen était le meilleur symbole des dérives du néolibéralisme ?

La grande bulle footballistique

Les chiffres donnent le tourni. Zlatan Ibrahimovic devrait toucher la bagatelle de 9 millions d’euros net par an, soit l’équivalent d’environ 700 SMIC. En 7 mois, il touchera l’équivalent d’une vie de travail au SMIC, illustrant bien l’envolée des inégalités évoquée par Joseph Stiglitz dans son dernier livre. Néanmoins, il faut souligner que cela rapporte beaucoup à l’Etat puisque le coût complet du joueur du PSG approche les 20 millions, soit 11 millions de cotisations et impôt sur le revenu.

Mais ce cas emblématique illustre deux zones d’ombre importantes de la planète football. Aujourd’hui, du fait de riches mécènes, certains clubs peuvent totalement se passer des règles de bonne gestion. Les Echos, dans un très bon dossier, évoquait le cas du club de Manchester City, détenu par un membre de la famille royale d’Abu Dhabi, qui a investi plus de 300 millions d’euros en transfert et qui affichait un déficit abyssal de 232 millions d’euros sur la saison 2010-2011.

Plus globalement, les clubs européens vivent au-dessus de leur moyen puisqu’en 2010, ils ont perdu la bagatelle de 1,64 milliards d’euros (pour des revenus de 12,79 milliards) et présentent une dette brute de 15 milliards (6,9 milliards de dettes nettes estimées). Les clubs espagnols sont parmi les plus mauvais élèves puisqu’ils cumulent un tiers de la dette brute totale. L’Etat a même passé un protocole d’accord qui lui permettra de saisir une partie des droits de télévision pour récupérer l’argent qui lui est dû. Le roi avait été contraint d’effacer une partie des dettes du Real il y a 10 ans !

Irrationnel et exubérant

Il est difficile de ne pas appliquer les adjectifs jadis attribués par Alan Greenspan aux marchés financiers au football européen. En effet, le château de carte ne tient que parce que les revenus continuent à progresser et que la valeur des joueurs se maintient. Mais imaginons que la nouvelle récession que traverse l’Europe provoque une baisse des revenus des clubs de football. Alors, ce serait un véritable désastre économique pouvant aboutir à l’effondrement des clubs.

En effet, les salaires sont souvent négociés sur une longue durée. Pire, en cas de difficulté économique, la valeur des joueurs s’effondrera, provoquant de nombreuses reventes, qui feront baisser les prix du marché, et donc exploser la dette nette des clubs (puisque la valeur des actifs baissera fortement). Bref, le football européen n’est pas loin d’un krach, qui renforcerait encore les clubs détenus par de très riches mécènes, qui auront toujours les poches assez pleines pour les sauver.

C’est pourquoi les dernières initiatives de l’UEFA sur le fairplay financier, promues par Michel Platini, sont les bienvenues. Elles devraient imposer aux clubs de ne pas dépenser plus qu’ils ne gagnent. On pourrait également se demander s’il ne faut pas aller plus loin. Il est intéressant de constater que les Etats-Unis ont mis en place des systèmes visant à rebattre les cartes, avec le système de draft en basket ball, qui permet aux plus petits clubs de choisir les meilleurs jeunes.

Parce que le football est le sport préféré des européens, il convient d’en moraliser les pratiques financières. Quel exemple donnons-nous à notre société quand l’arbitraire et l’indécence l’emportent sur tout le reste et que des clubs peuvent vivre en dehors de toute réalité économique ?

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cet article est teinté d’ hypocrisie !


  • #236091

    Toujours les mêmes erreurs, tellement les chiffres sont astronomiques, c’est 700 années de SMIC et pas seulement 700 SMIC...


  • « en 7 mois, il touchera l’équivalent d’une vie de travail au SMIC »
    Je pense que vous vous trompez dans vos calculs.
    Il touche 750.000 € par mois, le smic net est à 1 118 €, soit environ 13500 par an, donc ce que Zlatan Ibrahimovitch gagne en un mois (et pas 7), un smicard le gagne en 55 ans, environ.


  • Il faut que les marxistes-communistes se mettent dans la tête que la richesse n’est pas "indécente" "immorale" etc, ce qui est immoral ce que la Mairie de Paris mette de l’argent public dans le PSG . . . D’ailleurs on peut se poser la question de savoir pourquoi les politiques tapent autant sur les footballeurs et les salaires du privé.

    Si l’on met de côté les rares clubs de mécènes ( Man City, PSG, etc . . .), les footballeurs sont aussi bien payer parce qu’il rapportent beaucoup aux clubs, les stades sont pleins, les maillots s’arrachent, ils créent beaucoup plus de richesses qu’il n’en coutent.

    Par contre on peut se demander pourquoi un ministre des portes mal fermées touche 10.000 balles par mois alors qu’il ne produit rien, pareil pour un sénateur assoupi ou un député absent (13.000€/mois) .

    Je préfère qu’un mec qui est parti de rien et qui a un talent unique touche 200.000€/mois d’argent privé (c’est à dire que si il ne touchait pas cette somme de toute façon elle ne finirait par dans votre poche) , plutôt qu’un aristocrate de l’ouest parisien homme politique de père en fils depuis 4 générations qui a jamais rien branlé ni produit touche 13.000€ d’argent PUBLIC tout les mois pour s’asseoir sur un banc et lire le journal !

    Faut redescendre sur terre et arrêter de foncé tête baissée dans tout les pièges et hurlez à l’utramégaturbolibéralisme à tort et à travers.


  • #236128

    C’est une bonne analyse, et tout ceci est déjà en marche. Les plus gros clubs italiens sont actuellement en train de payer le prix, le football français est dominé par le pouvoir financier du Paris Saint-Germain et tous ces concurrents se doivent de vendre leurs éléments les plus coûteux au plus vite, l’Espagne va vers la récession malgré les apparence. On a l’impression que tout ceci regonflera grâce à ces politiques de disette mais ce n’est pas le cas, tout va empirer assez vite et il serait bientôt temps que les joueurs prennent conscience de leur richesse excessive. Dans d’autres cas la majorité des présidents se soumettront devant les grands propriétaires pétroliers


  • au passage, manifestation contre l’invitation a Gilad Shalit pour le match barcelone madrid d’aujourd’hui
    http://www.marca.com/2012/10/07/fut...


  • #236170
    le 07/10/2012 par Y an a marre et outre marre !
    Le football, illustration des dérives néolibérales

    Le peuple est tellement malheureux le pauvre qu’il ne cherche qu’à se faire quelque bonheur même avec du mauvais foot tant sportivement que moralement financièrement ; du moment qu’on lui donne semblant de prendre plaisir et les gourous phénoménals du foot s’en font des malles de fric ; Car si les joueurs gagnent autant que dire des supérieurs du management ?! .
    La règle devrait etre que comme le score est indiqué au tableau marquoire la comptabilité intégrale des clubs devrait aussi s’afficher tel quel au marquoire à la vue du public pour qu’il suive effectivement son Club qu’il supporte et soutien en spectateur avec entrée payante malgré les droits de transmission et les publicités percues par son Club . Quel pigeoneau ce supporter ! . Et vive le Sport dans la sportivité réelle .


  • Le sport et le football en particulier , s il ne veut pas être pourri par l’argent (qui pourrit tout), aurait du et doit rester une pratique amateur.
    Je connais bien le football et suis un fan du FC Nantes, aujourd hui en L2 après 10 années de n importe quoi au niveau de la direction du club.
    Hasard ou coincidence, c’est à partir du moment où la Socpresse appartenant au groupe Dassault est devenu actionnaire principal du club que la descente aux enfers a commencé.
    Des clubs comme Nantes , Auxerre, Cannes avaient une philosophie de jeu particulière et misaient sur la formation de jeunes talents.
    Le meilleur exemple (qui a réussi) est le Barça en Europe. L Ajax d Amsterdam est dans ce style là aussi.
    Tout ça pour dire que les Qataris du PSG, de MC et des autres sont en train de gacher le peu d espoir d un rééquilibrage des clubs en Europe par le fair play financier instauré par Platoche ( un amoureux du jeu qui refuse évidemment la vidéo) et qui aurait plombé des clubs comme Madrid qui vit sur une dette colossale sans cesse effaçée par le Roi.

     

    • Le meilleur exemple (qui a réussi) est le Barça en Europe.

      Ca a tellement bien réussi qu’ils ont fait appel au Qatar pour investir dans leur club sans quoi c’est la faillite ! Et ils ont vendu leur ame au diable en faisant la campagne pour que le Qatar gagne l’organisation de la coupe du monde.

      le fair play financier instauré par Platoche ( un amoureux du jeu qui refuse évidemment la vidéo)

      Oui un amoureux du jeu qui s’en met plein les poches à l’UEFA et qui veut faire de l’Euro une compétition apatride qui se joue dans toutes les capitales européennes et plus dans un seul pays à la fois. Autrement dit, il se place au dessus des nations, et au dessus de l’europe des pays, pas étonnant quand on voit que l’UEFA accueille Israel en "europe".

      et qui aurait plombé des clubs comme Madrid qui vit sur une dette colossale sans cesse effaçée par le Roi.

      eh beh,, ce poncif à la vie dure. digne d’un adepte de football lobotomisé.


    • @Julio : je vois que je suis tombé sur un fan du Real Madrid, équipe au combien apatride pourtant au vu du nombre de nationalités qui la compose.
      Bon je taquine effectivement cette histoire d effacement de dette est encore à prouver comme il est encore à prouver que les Twin Towers sont tombées sur elle même car deux avions sont rentrées dedans.
      Moi je te parle de jeu , d esprit du football comme je l ai connu dans les années 90 avec le FC Nantes de Suaudeau.
      Toi tu me parles d argent... ???
      Le Barça joue au football comme la Hollande le faisait en 1974, le Real ne fait que piller les plus grands joueurs des autres clubs si bien qu ils ont des joueurs immenses qui font banquette !
      Alors oui je déplore que le Barça ait adopté Qatar Fondation sur leur maillot, oui Platoche mange grassement à l UEFA mais comparé à des clubs comme Paris ou MC , c est que dalle, le Barça garde son identité catalane, Platini reste l un des meilleurs joueurs des années 80, pour moi peut être même meilleur que Maradona, et refuse la vidéoi qui est la suite logique du football pognon car les clubs sont devenus des entreprises où l aléa, l erreur n est pas admis.
      Mon propos était surtout la nécessité de rendre le sport totalement amateur !
      C était cela le plus intéressant et me traiter de lobotomisé pour un petit doute sur les finances de Real est j etrouve quelque peu exagéré.


    • je retire le lobotomisé si c’est offensant.

      je me fous du real madrid comme de barcelone et comme pratiquement tout le football millionaire (meme si je suis un passioné et joue en amateur). toutes ces entreprises vivent de la dette et des cotisations des smicards. alors oui quand je vois un adepte du barcelone qui pointe les défauts du réal, je le titille comme je titille un membre du PS qui se fout de l’UMP ! je fais pareil dans l’autre sens.

      savoir qui joue le mieux c’est une conversation de bistrot comme de discuter de qui est le meilleur orateur à la télé hollande ou sarkozy. ça ne résout aucun problème puisque ce qui commande malgré les paillettes qu’on nous jette à la figure c’est l’argent. Alors il faut sortir de cette optique pour remettre le système en cause. Et Platini fait aussi partie du problème et pas de la solution


    • La solution est de rendre le foot totalement amateur ça fait 3 fois que je te le dis !
      C ’est là dessus que tu aurais du rebondir...
      Et qd j admire le Barça c pour leur jeu , je parle de jeu seulement.
      Quand à Platini, je pense qu il essaie malgré tout de conserver l’esprit du sport...ce n’est que mon avis.


  • Les patrons de multinationales refusant d’augmenter les travailleurs sont les mêmes qui balancent l’argent à perte dans le football.
    Idem pour les pertes dues à la télé et à la publicité.
    Ce n’est pas un investissement économique mais idéologique.
    On verra ce que fait Platoche : j’espère qu’il est avec les peuples. C’est le dernier homme français occupant un poste international au sujet duquel je ne suis pas sûr qu’il soit vendu à l’empire.


  • #236195

    On est dans une société où l’inutile est récompensé^^

    Je le dis même si je suis moi-même fanatique de football, l’ayant pratiqué et ne ratant aucun match dans la mesure du possible. Le problème du football n’est pas le salaire seulement des joueurs mais tout le système du sport de haut niveau qu’il y autour. Le sport génère des fonds énorme (et pas seulement des fonds propres), il est donc normal que le joueur, principal gagne énormément par contre, le problème actuel est que la démesure des salaires, sachant que tous les clubs de tous les championnats (hormis ceux de France et d’Allemagne) sont endettés.
    Seul point positif, un sportif au salaire indécent contribue au salaire de plusieurs salariés. Un reportage sur le foot-business (sur Canal+ il me semble) montrait qu’un Leonel Messi faisait vivre 46 personnes grace à son marchandising

    On peut également faire un parallèle avec l’industrie du spectacle où acteurs, chanteurs,..gagnent des salaires exhorbitants alors que ce sont des métiers "inutiles". En effet, dans un monde parfait et naif, on devrait valoriser des emplois comme enseignant, urgentistes,pompiers, tout ce qui touches les PME,... Enfin, plus les gens "starifiront" sportifs, comédiens, chanteurs,..et plus ils gagneront plus car leur valeur marchande augmentera


  • La Ligue des "Champions," qui porte mal son nom, a été modifiée pour permettre aux clubs fortunés de la disputer tous les ans. Dans le même temps, les champions de pays de l’est doivent passer des tours préliminaires à n’en plus finir pour y accéder. Les meilleurs joueurs de ces pays jouant désormais dans les gros championnats, des clubs mythiques ont quasiment disparu. Merci le football moderne et ses sponsorings, ses droits télé,... Voir jouer les pays restait encore le plus intéressant mais cela dérive aussi. On arrive à trouver une belle-soeur du cousin pour jouer dans un autre pays que le sien...


  • Il est devenu de bon ton de taper sur l’affreux footballeur millionaire, merci Sarkozy, c’est lui et Zemmour qui ont lancé cette mode. Surement parce que ces footballeurs sont majoritairement des etrangers, pire des musulmans. QUe je sache ils ne sont pas payés avec l’argent publique mais avec les recettes de sponsors et l’argent qu’ils generent en publicité. indecentesfolles que gagnent les acteurs et les chanteurs quand on sait que es films français sont subventionnés par l’Etat. Est ce parceque il y a une tres forte proportion d’une certaine communauté dans les metiers du spectacles ? En tous cas pas de noirs ni d’arabes. Des metiers où on peut prosperer sans avoir de talents, grace aux copains seulement, contrairement au foot qui est un sport dans lequel on peut pas tricher devant son public.


  • #236359

    Ce qui m’agace c’est que le salaire des footballeurs permet de masquer le salaire des élus de la République. Le scandale est là ! Personnellement je m’en fous de combien gagnent les footballeurs, ils ne sont pas payés avec vos impôts alors que nos élus si. Les gens se font manipuler pour s’offusquer des salaires du privé, aussi indécents soient-ils, mais ne s’intéressent pas aux salaires dans le public or c’est là que se trouve les plus gros scandales, l’argent public gaspillé et utilisé par nos élus à des fins personnels.

     

  • Afficher les commentaires suivants