Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le gauchiste est son propre ennemi

 

 

Le gauchiste est clairement la victime idéale et permanente de l’histoire contemporaine. Le gauchiste, on le fait rêver avec le Grand Soir, les matins qui chantent, le temps des cerises, la révolution, la redistribution, le ruissellement, et pendant qu’on lui susurre ces douces musiques à l’oreille (gauche), de la main droite, la Banque lui fait les poches, le paupérise, l’inflationne, le matraque, le migrantifie. Toujours en retard d’une guerre, le gauchiste croit encore que son ennemi est le fascisme, comme le soldat japonais oublié dans la jungle philippine, qui, 30 ans après 1945, se bat toujours, seul comme un con, contre les Américains. Des Américains qu’il ne verra jamais, autant dire qu’il se bat contre lui-même.

 

L’éducation gauchiste commence jeune, à l’école, dans les médias, et surtout en famille. Ces trois fées démoniaques s’emparent du cerveau mou du petit Français pour lui inculquer l’amour de la Gauche et la haine du Fascisme, chose facile puisque ce catéchisme est partout. Ensuite, muni de cette carte politique bidonnée, le petit Français va se prendre la réalité dans la gueule. C’est comme si un officier malveillant avait refilé à ses soldats une fausse carte du champ de mines ennemi. En fin de compte, l’ennemi, c’est cet officier malveillant. Car avec les lunettes gauchistes du monde, qui tord le réel jusqu’à l’absurde, le petit Français ne peut plus rien comprendre et ne peut que se planter dans la vie, s’il reste gauchiste, bien sûr. Beaucoup en reviennent avec l’âge, quand ils découvrent l’entreprise, la famille, les problèmes.

Mais cela n’empêche nullement les mauvaises fées de poursuivre leur travail de sape mental, lâchant ceux qui ont compris, les désignant comme ennemis, pour mieux s’occuper des nouveaux arrivants dans le réel. France Info, le site de désinformation du SPA (service public audiovisuel), fait actuellement la promo du président Macron, pourtant à moitié perché. Il faut pour cela re-diaboliser Marine Le Pen. La cible, c’est Hannah, 18 ans, en L1 à la Sorbonne.

« En fait je suis très inquiète de la banalisation de l’extrême droite en France, très, très inquiète. Tout le côté où on dit, c’est la même chose, Macron et Le Pen. Non, ce n’est pas la même chose. Macron n’est pas un danger pour les institutions républicaines, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu plein de problèmes dans son mandat. Jean-Luc Mélenchon, même s’il faut reconnaître qu’il a été plus clair qu’en 2017, dire pas un vote à l’extrême droite, il va jamais dire qu’il faut voter pour Macron. Alors que là, il y a quelque chose de plus grand que toi. Il y a la France, l’avenir de la France et l’extrême droite. L’extrême droite, c’est quoi ? Ce n’est pas rien. Marine Le Pen, elle disait, moi j’admire deux personnes, Trump et Poutine. L’histoire de l’extrême droite française n’est pas une page blanche et ça, ça me fait très peur. (...)

Déjà je suis pas du tout anti-Macron, j’aurais préféré ne pas voter pour lui mais je suis pas anti-Macron par principe pasque je trouve ça un peu facile. Quand je l’écoute, il connaît très, très bien ses sujets. (...)

J’veux dire, là, il en va de ma responsabilité de citoyenne, pasqu’en fait, voter blanc c’est voter pour Marine Le Pen. (...) En fait l’abstention nourrit les extrêmes. (...)

Peut-être que justement un autre mandat Macron, peut-être que ça va permettre complètement à la gauche de se reconstruire. Est-ce qu’il ne faudrait pas un nouveau parti social-démocrate ? »

Oh, la coïncidence, Hannah est anti-Marine et pro-Macron ! La chance... De partout, les autorités intoxicantes et intoxiquées par la propagande antifasciste, pourtant bête à manger du foin, crient leur peur de l’extrême droite. Ou plutôt leur peur de perdre leur pouvoir sur les esprits simples...

 

 

Ceux qui donnent le « la » ne se cachent plus, par exemple le sénateur Assouline, qui lors d’une commission sénatoriale s’en est pris à CNews parce que la chaîne n’était pas assez socialo-sioniste, selon lui.

 

 

Quand le réel d’Hannah et ses semblables sera devenu plus dur, et on y arrive tout droit, pas la peine d’attendre que la pauvrette prenne de l’âge, alors ils comprendront qu’ils ont été floués, et floués dans les grandes largeurs, pour ne pas dire profondeurs. Quand on voit ce qu’un Posternak peut écrire... Un culot atomique !

 

 

Malheureusement pour la propagande, qui est obligée de jouer sur les registres de la peur et de l’ignorance, de moins en moins de Français ont peur du changement, parce que leur situation devient intenable, et commencent à ouvrir les yeux. La révolution, c’est quand on n’a plus rien à perdre. Et on y vient, doucement, mais on y vient, le pouvoir profond y pousse les Français.

 

 
 

De tous côtés on remet en question le dogme antifasciste, qui a permis au pouvoir profond de se conserver pendant près de 50 ans. Aujourd’hui, ce pouvoir profond, incarné par la tragique marionnette Biden aux États-Unis, est au bout du rouleau.

 

 

La communication du pouvoir profond, structurellement mensongère, a perdu toute cohérence, toute crédibilité, elle titube. Il ne lui reste plus que le bruit pour tenter d’’étouffer les critiques et la reconstruction d’un esprit national.

 

 

Bonus : devenir un bon gauchiste

 

 

Tout le gauchisme en deux images

 

 

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2946908
    Le 22 avril à 20:37 par big pharma
    Le gauchiste est son propre ennemi

    Même les animaux ont plus de pudeur quand ils font leurs besoins...je les imagines, se rhabillant, après avoir montré leur cul et pissés sur le trottoir, fières d’elles mêmes en se disant peut-être "on a fait quelque chose de géant aujourd’hui"...Pour quel résultat ? Aucun.

    Le pire c’est qu’elles en foutent partout et qu’elles marchent dedans...tu vois le niveau...

    Par contre le biden il fait vraiment peur, même pour la blague ce serait limite...il y a à peu près 15 ans sortait idiocracy... la ressemblance avec la société décrite par le film commence à se faire sentir.

     

    Répondre à ce message

  • #2946919
    Le 22 avril à 21:11 par REX
    Le gauchiste est son propre ennemi


    Le 24 je vais prendre des gants, serrer mon nez avec une pince à linge et mettre un bulletin MLP dans l’enveloppe puis l’enveloppe dans l’urne. Je déteste MLP mais je hais Macron et je ne veux surtout pas qu’il fasse un second mandat.



    Tous ceux qui ont voté pour Mitterrand en 1981, afin de se débarrasser de Giscard, n’ont pas eu peur du danger socialo-communiste...

     

    Répondre à ce message

  • #2946960
    Le 23 avril à 00:15 par Nicolas
    Le gauchiste est son propre ennemi

    Sortir de la pensée préfabriquée, pré-mâchée, est un soulagement, une délivrance. Cela permet aussi et surtout d’essayer de reconstruire des schémas de représentation, ceux-là mêmes qui incluent l’ensemble des possibles et qui par le doute, la logique hypothético-déductive et l’analyse concrète et posée, recherchent du sens. Et tout ceci finalement date, mais il y a que cela se perd. La faute à quoi et à qui ? : Le quoi c’est la bienpensance, le progressisme, l’histoire à l’école, la morale à deux balles. Le qui c’est nos représentants et surtout une ribambelle qui ne le sont même pas (des représentants), et qui imposent, par leurs omniprésences, et leurs poncifs, et qui sèment à tout vent (les Monsanto du verbe, comme Hainetoveune, qui remplace aime par haine). Enfin ! Ce n’est que paraphrases......

     

    Répondre à ce message

  • #2946981
    Le 23 avril à 04:53 par Albert Libertad*
    Le gauchiste est son propre ennemi

    C’est bien beau de parler de gauchistes, sauf que c’est la société entière qui c’est complètement gauchisée
    C’est pas juste le bobo, l’antifa, l’étudiant ou qui sais-je encore
    Le droitard est un gauchiste en rébellion, un gauchiste dans le déni, mais un gauchiste quand même
    Le paradigme de notre société a complètement changé en 2 siècle, et ce qu’on appelait la gauche avant ..aujourd’hui serait appelé l’extrême droite , des fascistes , il n’y a qu’à lire les échanges entre Marx et Engels sur l’homosexualité, les textes de Proudhon sur la femme, ou même Bakounine sur les juifs et la finance, voir Sorel sur la violence, etc..
    C’est pas parce que tu enfiles des dr Martens ,un bomber et que tu te rases le crâne que t’es de droite, le skinhead est un gauchiste, même s’il proclame le contraire, les virilistes comme Rochedy aussi, je parle même pas des Papacito ou Baptiste Marchais, les zouaves et leur culture de gang , tatouage, hooliganisme , c’est du gauchisme, qu’ils le veuillent ou non
    Il n’y a aucun principe, aucune morale chez ces droitards dans le déni, qui sont en fait des gauchiasses
    Mais c’est valable pour Philipot, Zemmour ou François Bousquet, de Benoît et Valeurs actuelles...toute cette pseudo droite n’est qu’un ersatz rien de plus
    La république, la révolution française ont gauchisé complètement la société en 2 siècle ..de la rue, de la banlieue populaire, au bourgeois versaillais, jusqu’au catho tradi ou trader
    La droite n’est plus, elle a disparue
    La droite c’était Maurras, les Camelots du roi, et ça c’est peu à peu éteint avec la société moderne
    Mais le paysan d’antan aurait été traité de gars de droite, le prolétaire des mines du Nord il y a plus d’un siècle pareil, même le père de famille de 1800 ouvrier serait traité de fasciste
    C’est toute la société et tout le peuple qui c’est gauchisé, pour arriver au wokisme, indigènisme
    C’est la cause d’un libéralisme déviant
    Le gain a remplacé la morale, l’apparence les principes, tout a viré a gauche, et pas cette belle gauche de Soral, non la gauche de merde de Merluche, Poutou,Rousseau mais aussi Pécresse, Macron, Philipot, Lepen
    Que dirait Maurras et ses Camelots sur les LGBT, sur le petit bourgeois versaillais de la manif pour tous, sur l’IVG, ou sur les guignols comme Papacito avec sa dégaine de Mac du ghetto ?
    Non tout a vrillé droite et gauche
    Remercions Soral de nous faire découvrir des Bakounine Kropotkine Maurras Evola le cercle Proudhon ou Bardèche..
    Force et honneur Alain
    Et merci

     

    Répondre à ce message

  • #2947033
    Le 23 avril à 08:49 par gc
    Le gauchiste est son propre ennemi

    Biden, en fin de vie, est préoccupé par le mensonge qui baigne le système où il a toujours évolué. Bientôt, il verra saint Pierre, ou un tunnel tout noir.
    Sa démence n’est pas qu’Alzheimer ; c’est un type rendu fou par le mensonge.
    Vous êtes vacciné ? Et... ça va ? Vous n’avez pas encore l’air mourant...
    Je veux dire... Les pères et mères, Dieu... Croire...
    L’homme est-il allé sur la lune ? Que dire à ceux qui pensent le contraire ?
    Il a posé de vraies questions de complotiste, tout dingo-pathétique qu’il est.
    In dementia, un peu de recherche de vérité.
    Il est possible aussi qu’il soit encouragé dans ses tendances bouillie mentale par une médication ou un traitement dur.
    Qui détient Biden ?
    On le voit sur une courte vidéo se faire diriger vers la sortie par un gros lapin Walt Disney, alors qu’il commence à divaguer. Le lapin serait sa directrice de com.

     

    Répondre à ce message

  • #2947070
    Le 23 avril à 10:42 par Un k@marad
    Le gauchiste est son propre ennemi

    C’est bien beau de parler de gauchistes, sauf que c’est la société entière qui c’est complètement gauchisée
    C’est pas juste le bobo, l’antifa, l’étudiant ou qui sais-je encore
    Le droitard est un gauchiste en rébellion, un gauchiste dans le déni, mais un gauchiste quand même
    Le paradigme de notre société a complètement changé en 2 siècle, et ce qu’on appelait la gauche avant ..aujourd’hui serait appelé l’extrême droite , des fascistes , il n’y a qu’à lire les échanges entre Marx et Engels sur l’homosexualité, les textes de Proudhon sur la femme, ou même Bakounine sur les juifs et la finance, voir Sorel sur la violence, etc..
    C’est pas parce que tu enfiles des dr Martens ,un bomber et que tu te rases le crâne que t’es de droite, le skinhead est un gauchiste, même s’il proclame le contraire, les virilistes comme Rochedy aussi, je parle même pas des Papacito ou Baptiste Marchais, les zouaves et leur culture de gang , tatouage, hooliganisme , c’est du gauchisme, qu’ils le veuillent ou non
    Il n’y a aucun principe, aucune morale chez ces droitards dans le déni, qui sont en fait des gauchiasses
    Mais c’est valable pour Philipot, Zemmour ou François Bousquet, de Benoît et Valeurs actuelles...toute cette pseudo droite n’est qu’un ersatz rien de plus
    La république, la révolution française ont gauchisé complètement la société en 2 siècle ..de la rue, de la banlieue populaire, au bourgeois versaillais, jusqu’au catho tradi ou trader
    La droite n’est plus, elle a disparue
    La droite c’était Maurras, les Camelots du roi, et ça c’est peu à peu éteint avec la société moderne
    Mais le paysan d’antan aurait été traité de gars de droite, le prolétaire des mines du Nord il y a plus d’un siècle pareil, même le père de famille de 1800 ouvrier serait traité de fasciste
    C’est toute la société et tout le peuple qui c’est gauchisé, pour arriver au wokisme, indigènisme
    C’est la cause d’un libéralisme déviant
    Le gain a remplacé la morale, l’apparence les principes, tout a viré a gauche, et pas cette belle gauche de Soral, non la gauche de merde de Merluche, Poutou,Rousseau mais aussi Pécresse, Macron, Philipot, Lepen
    Que dirait Maurras et ses Camelots sur les LGBT, sur le petit bourgeois versaillais de la manif pour tous, sur l’IVG, ou sur les guignols comme Papacito avec sa dégaine de Mac du ghetto ?
    Non tout a vrillé droite et gauche
    Remercions Soral de nous faire découvrir des Bakounine Kropotkine Maurras Evola le cercle Proudhon ou Bardèche..
    Force et honneur Alain
    Et merci

     

    Répondre à ce message

  • #2947331
    Le 23 avril à 17:08 par Ed
    Le gauchiste est son propre ennemi

    La grosse différence entre le gauchiste et le droitiste, c’est que ce dernier est pigeonné depuis bieeen plus longtemps mdr

    Bref, vous avez un gros problème avec le concept élémentaire de linéarité ;)

    [→https://www.persee.fr/doc/rfsoc_003...]

     

    Répondre à ce message

  • #2947402
    Le 23 avril à 18:34 par anonyme
    Le gauchiste est son propre ennemi

    Le droitard n’a rien à envier au gauchiste ! Je dirais même que le gauchisme on en guérit, alors qu’un droitard est de plus en plus con !

     

    Répondre à ce message

  • #2947620
    Le 24 avril à 07:01 par Déni Robert
    Le gauchiste est son propre ennemi

    Fabrice Riceputi
    @campvolant
    La dernière fois qu’on a "essayé" l’extrême droite ne vous a pas suffi ?
    Le général Pétain était entouré de politiques de gauche
    Le problème est l’énonciation du message
    Extrême droite, pour vous c’est quoi
    Hitler était socialiste, Mussolini vient de l’extrême gauche... donc qu’appelez vous extrême droite ?
    Pour moi l’extrême droite c’est le modèle colonialiste israélien, pour ne citer que lui
    Je dirais même que le monde est géré, gouverné en majorité par l’extrême droite
    Puisque la banque, les multinationales, une caste parasitaire oligarchique est d’extrême droite...juste elles nous imposent un narratif immigrationiste, vivrensembliste , metissolatre, mélangiste, déconstructiviste, antitraditionnel de gauche...alors qu’ils sont racialistes, clanique, tribaux et anti égalitaire donc d’extrême droite
    L’extrême droite donc gouvernent le monde
    Wokisme est d’extrême droite, Antifas sont l’extrême droite, les No Borders sont l’extrême droite, LGBTisme est l’extrême droite, etc....
    Faudrait savoir correctement designer l’ennemi

     

    Répondre à ce message

  • #2947655
    Le 24 avril à 08:11 par cadence
    Le gauchiste est son propre ennemi

    Ciel ! dire qu’ils ont économisé sur le coiffeur pour ça !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents