Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le grand bluff du « acheter français »

par Laurent Pinsolle, porte-parole de " Debout la République"

C’est le grand coup de bluff idéologique des derniers jours. François Bayrou et François Hollande ont pris position en faveur d’un patriotisme économique destiné à pousser l’achat de produits français. Mais il est difficile de ne pas y voir une simple gesticulation électoraliste.

Du protectionnisme mou

D’un côté, on peut se féliciter que des candidats établis reprennent une partie du vocable et même des idées des tenants de la démondialisation. Ce faisant, ils contribuent à populariser des thèmes importants et pourraient bien faciliter le travail des véritables partisans du protectionnisme tel que Nicolas Dupont-Aignan. Il est très positif que Bayrou parle d’acheter français ou Hollande dise que « la désindustrialisation que nous avons connue n’est pas une fatalité ».

En effet, il est absolument primordial que la France se réindustrialise et ne laisse plus filer ses emplois industriels, comme cela se passe depuis 40 ans et plus encore depuis 10 ans. En une décennie, nous avons perdu près d’un million d’emplois. Derrière les rodomontades de Nicolas Sarkozy, les constructeurs automobiles, et plus spécialement Renault, dont l’Etat est pourtant actionnaire, ont massivement délocalisé leur production ainsi que l’achat de leurs pièces détachées.

Des positions contradictoires

Mais les positions de ces deux candidats doivent-elles être prises pour argent comptant ? En effet, cela fait des années que le parti socialiste nous parle d’un libre-échange plus juste, plus équilibré, pour au final ne rien faire une fois au pouvoir ou accepter des traités européens dignes d’ayatollahs néolibéraux. Si l’objectif est intéressant, il n’y a pas de moyens évoqués. Comment ces candidats feraient-ils pour rééquilibrer la balance commerciale de notre pays ?

Sont-ils prêts à mettre en place des barrières douanières ou non douanières, des quotas ? Sont-ils prêts à le faire à l’échelle de la France au cas où, très probable, il soit impossible de faire cela à l’échelle européenne ? Voici de vraies questions qui fâcheraient très probablement les deux François tant il est clair que leurs déclarations semblent des vœux pieux qu’ils jetteraient aux orties s’ils arrivaient au pouvoir. La tribune d’Henri Weber était extrêmement timorée.

Il faut d’abord produire en France

La position du président du Modem pose un autre problème, à savoir celui de culpabiliser les Français. C’est comme s’il disait que c’est ne pas être un bon français que d’acheter des produits fabriqués en Chine. Mais si beaucoup de nos compatriotes le font, c’est souvent soit parce qu’ils n’ont pas d’autres choix (toutes les voitures vendues moins de dix mille euros sont produites en dehors de France), soit parce que leur pouvoir d’achat ne permet pas autre chose.

Bien sûr, il faut informer les consommateurs de la provenance des produits qu’ils achètent, mais il faut surtout faire en sorte que produire en France ne revienne pas forcément plus cher qu’importer des produits d’Asie ou d’ailleurs, comme le font très bien les pays d’Amérique Latine, par un ensemble de mesures protectionnistes (quotas, des droits de douane ou autres). Mieux, les initiatives de l’association pour un débat sur le libre-échange démontrent l’adhésion des Français.

Le débat sur le fait d’acheter des produits français n’est pas totalement inintéressant mais il est profondément superficiel. Ceux qui en parlent ne sont absolument pas prêts à prendre les mesures qui nous permettraient de véritablement relancer notre industrie.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #74793

    certes, mais l’idée est bonne. cela fait des années que je m’informe peu ou prou sur ce que j’achète, notamment les vêtements, pour éviter d’acheter des trucs made in je ne sais où. si tout le monde prenait le temps, comme je le fais, de s’informer un peu, on aurait moins de problème de délocalisation. parce qu’il faut bien comprendre qu’aujourd’hui, que cela plaise ou non, le Français de base est un CONsommateur. Con parce qu’il pense à court terme, il ne réalise pas qu’à consommer made in étranger systématiquement pour faire des économies de bout de chandelle il délocalise son propre emploi, et consommateur parce qu’il privilégie la quantité à la qualité. acheter français n’est pas plus cher qu’acheter chinois si on pense à la variable temps. cela doit être vu comme un investissement plus que comme un acte d’achat basique. le made in china c’est pas cher mais ça dure combien de temps ? et en plus, c’est comme investir sur la chine plus que sur son propre pays. c’est presque un acte de trahison quand on y réfléchit. les politiques n’ont aucun pouvoir ? oui. les vrais politiques sont les consommateurs. de la même façon que laisser son argent à la banque ou le retirer est un acte politique qui a bien plus de valeur qu’un vote électronique, un acte d’achat est un acte politique. les nationalistes peuvent être les mieux attentionnés du monde, nous vendre une France qui va se révolter, qui va voter Marine, blabla, cela reste du fictif. C’est Marine Le Pen qui va rééduquer la France entière à consommer de manière rationnelle au lendemain de son élection ? finis les audis, les merco, les bm, les ps3, xbox ? dans le monde réel, les Français ne sont pas prêts aux sacrifices que le choix national comporte. combien d’ouvriers mettent de côté des salaires entiers pour pouvoir se payer la dernière berline allemande ou le dernier écran plat coréen ? réveillez-vous, les Français sont des consommateurs dociles qui préfèrent le confort du mondialisme à l’inconfort de la lutte. ce que vous appelez le peuple, je crois que c’est une minorité de Français éveillés, d’élite si vous voulez, mais ce n’est sûrement pas les Français dans leur ensemble qui sont tièdes comme des cadavres fraîchement décapités, malheureusement.


  • #74798
    le 13/12/2011 par quentin42
    Le grand bluff du « acheter français »

    Je suis ouvrier chez Peugeot et je ne comprends pas pourquoi une réaction de bon sens choc toute une partie de ces gens de la télé. Que voulons nous laisser à nos enfants ? Une France de chômeurs, où toute la production aura été délocaliser à cause de ces gars qui nous disent que c’est nationaliste que de vouloir acheter Français ! J’aime bien Bayrou, je trouve qu’il défend réellement les intérêt du peuple, j’aime bien sa vision de notre pays, sa vision de l’europe. Je pense que c’est possible d’être dans la mondialisation et de produire en France quand même. C’est vrai que je pensai voter Marine mais Bayrou me parait beaucoup plus rassurant. Il ne cherche pas a diviser. Beaucoup de mes copains de chez peugeot pense la même chose.

     

    • #74845

      Bayrou parle-t-il de la loi de 1973 de la banque de France ?
      S’il n’en parle pas je ne vote pas pour lui, ca sera aussi simple que ca.
      Un état qui ne retrouve pas le controle de sa monnaie est un état fini, comme la Grèce.
      C’est l’action numéro 1 qui doit être entreprise pour sauver la France, et Mr Bayrou à mon avis n’est pas du tout clair la dessus, même si je vous l’accorde, il semble largement moins pire que les autres.
      Mais il est indéniable que sur le plan économique Marine a une longueur d’avance.


    • #74855

      Mouarf ! Y’a pas plus système que lui, il est plus qu’à fond avec l’UE et sa clique de "dictateurs" non élus. Il veut sauver la France et consommer français, mais de l’autre main il nous vend. Juste du blabla tout ça, il promettrait son cul sur la commode si besoin. Ça me rassure pas du tout moi.^^


    • #74868
      le 13/12/2011 par Arsonist
      Le grand bluff du « acheter français »

      Tu es prêt à croire ces piètres menteurs professionnels ?
      Est-ce que Sarko a tenu ne serait-ce qu’une seule promesse faite au peuple... ? Non, il a juste dit ce qu’il fallait pour être élu, car les promesses n’engagent que ceux qui y croient .


      Et ces deux tartuffes sont tout autant des démagogues. Il ne faut rien espérer d’eux, si ce n’est que du “socialisme Bourgeois”, distribuer les richesses entre les plus aisés et la misère entre les pauvres et les classes moyennes qui s’appauvrissent.


    • #74884
      le 13/12/2011 par ni ho salud
      Le grand bluff du « acheter français »

      Non mais, quand je lis ça ! ....
      Les français sont devenus des mollusques, ma parole !
      D’ailleurs on parle toujours de la "révolte" des peuples, je n’y crois pas - du - tout ! ils avalent TOUT, la preuve ! Ils sont toujours à la recherche de celui qui leur fait croire que tout-va-aller-bien-bonnes-gens, c’est même la seule chose qui me réjouisse dans la situation actuelle, c’est qu’ils vont bien être obligés de déchanter !
      Mais, bien que je voterai pour Marine, je n’aimerais pas qu’elle arrive au pouvoir, parce que ça serait trop louche qu’on la laisse arriver là. Le Maréchal Pétain n’aurait jamais dû accepter le pouvoir, parce que cela a permis aux responsables de la défaite de la lui mettre sur le dos ! si la France n’avait pas été désarmée par le Front Populaire, l’armée française aurait peut-être été moins ridicule ... et on aurait su à qui on le devait ! on en a maintenant pour des siècles avant de rétablir la vérité !
      Pour Marine, c’est pareil : c’est trop tard, c’est le chaos, et on le lui mettrait sur le dos pour des dizaines de décennies ! "ouh ! la méchante ! vous voyez bien, elle ne voulait pas de l’euro ! et voilà où on en est ! "
      Puisque c’est la fin de toute leur comédie, c’est peut-être ça qu’ils cherchent à faire ...


    • #74943
      le 13/12/2011 par arkana56
      Le grand bluff du « acheter français »

      comme quoi baudruche bayrou est bel et bien la variable d’ajustement du score du fn, ya quelques mois dans les sondages, marine le pen 23%, bayrou 5% et hier j’ai regardé la télé (que mon cerveau me pardonne) et y’avait le résultat d’un sondage, marine le pen 16%, bayrou 15%, et aujourd’hui je vois une personne dire qu’il va voter bayrou, ce que je n’avais pas entendu depuis des mois voire des années...quelle manipulation de masse ! c’est de l’ordre de la magie talmudique tout ça


    • #74966

      @Quentin 42
      Tu m’as convaincu,moi aussi je vais voter pour BAYROU.
      Il est rassurant et puis il fait simple ;et aussi il a l’air honnête.
      C’est sûr !
      Invité-membre du Club "LE SIECLE", membre de LA TRILATERALE France, et Franc-maçon.
      Oui,c’est sûr,on peut avoir confiance !


    • #75160
      le 13/12/2011 par tatiebaba
      Le grand bluff du « acheter français »

      Quentin 42 Ce serait bien sûr une déclaration de bons sens si il allait jusqu’au bout de sa logique avec une politique qui favorise la production en France, MAIS que ce n’est pas du tout ce qu’il veut faire...donc il dit une chose et il en fait une autre........Comme l’UMP et le PS........des menteurs
      cela ne sert à rien de voter pour eux...sauf à aller à la catastrophe ! Alors que Marine le PEN veut que la production revienne en France, afin que cette campagne "fait en France" ait un sens , et elle le dit depuis longtemps !!
      Faites le bon choix.


  • #74879

    avant d’acheter francais, faudrai mettre en place les usines qui produisent en masse tout le produit national francais... consommer consommer, c’est facile a dire, par contre mettre en place ce qu’il faut en sachant que ca detruira les monopoles, ca c’est moins evident. Donc la chanson on la connait : barratin.


  • #74896

    à quentin42 :

    kkps a raison d’insister sur l’abolition de la loi du 03 janvier 1973, qui prive la Banque de France du droit de battre monnaie et de prêter de l’argent à l’Etat à taux très bas pour ses investissements productifs.

    L’Etat est devenu prisonnier des banques privées, qui n’ont pas d’états d’âme patriotiques !
    Et quels que soient les politiciens qui dirigent le pays, soyez sûrs que si on les laisse s’agiter, c’est parce qu’ils ne font jamais rien fait de décisif contre le pouvoir des banques.

    La seule personnalité politique qui soit vraiment et malhonnêtement bousculée dans les médias, c’est Marine Le Pen. Pourquoi ?

    Ne vous laissez pas abuser par les arguments grossiers tels que le racisme ou les phrases prononcées par son père il y a plus de vingt ans !

    Derrière ces deux fumigènes, c’est bien son intention affirmée et réaffirmée d’abolir la loi de Janvier 1973 qui mobilise tous les agents du système en place.

    Dont les journalistes, bien entendu, qu’ils soient sous le contrôle du pouvoir politique (service public) ou financier (les chaînes de télé et radios privées, les journaux, par exemple "Libération", journal "de gauche" qui appartient... au groupe Rotschild !)

    Si vous ne les connaissez pas encore, je vous invite à visionner sur ce site les videos d’Etienne Chouard concernant l’escroquerie de 1973.
    Il y souligne que "comme par hasard", à partir du moment où l’Etat est devenu dépendant des banques privées pour ses emprunts, les parlementaires de gauche comme de droite se sont mis à voter chaque année des budgets déséquilibrés, ce qui entraînait un emprunt, et donc une dette, de plus en plus considérable, jusqu’au délire actuel.

    Moyennant leur trahison du peuple au profit de la finance, les politiques, d’abord en tant que candidats, puis en tant qu’élus, ont la vie certainement plus confortable - financements politiques et pots-de-vins personnels !

    Bayrou n’a jamais annoncé de projet radical de retour à une vraie souveraineté nationale. Donc il peut, dans le vide intersidéral, répéter inlassablement qu’il faut acheter français pendant qu’on continue de délocaliser !
    Il vous rassure peut-être dans la forme, mais sur le fond, il devrait vous inquiéter !

    Marine est plus directe, mais elle a des convictions et peu de temps pour les exprimer en milieu hostile.

    Cà me fait mal au coeur qu’un ouvrier risque de voter pour un de ses ennemis. C’est pourquoi je me suis permis ce message.

    Cordialement.


  • #74906
    le 13/12/2011 par duc de guise
    Le grand bluff du « acheter français »

    Nous sommes entrés dans la période du Grand Mensonge tout azimut . Bayrou est un des plus hypocrites faux curé vatican II ami d’Israel mondialiste qui confond wallstreet et la sacristie de l’Eglise. Toujours la main sur le coeur nous jouant le bon père béarnais , touche d’authentique cela paye pour se faire élire. D’ailleurs cela marche, les français qui vont commencer à s’intéresser un peu à la politique vont se fier à la bonne gueule rassurante faute d’un minimum de conscience historique faute d’aller grater au delà des apparences. Les moins lessivés s’intéressent maintenant aux élections , les autres ce sera la veille ou l’avant veille et là ce sera sur la couleur de la cravate.
    Quand je lis qu’un ouvrier de chez Peugeot va passer de MLP à Bayrou , je me rends compte de cette volatilité qui saute d’un monde à l’autre. Bayrou fait partie de cette famille : la démocratie chrétienne depuis la quatrième république pro atlantiste peu gaulliste pro OTAN , sioniste ... c’est ce paradigme qu’une majorité d’électeurs ignorent ou oublient sans cesse. Aller à l’essentiel demande un peu d’effort pour un u minimum de consistance . Les semaines à venir vont revoir l’étalage des opinions les plus volatiles . Etre rassuré pour dormir tranquille.
    La nostalgie de la figure du père quand on est lessivé nous donne cet écoeurante vision baveuse d’un Bayrou ou le panache c’est selon le fantasme de chacun d’un Villepin, du père à moindre frais , du père Noel .........


  • #74974
    le 13/12/2011 par kevorkian
    Le grand bluff du « acheter français »

    Allo DLR alloooo... ? Alors comme ça on se met timidement à parler des traités européens qui nous empêcheraient de consommer et produire français ? C’est intéressant ça, on se demande où vous êtes allés chercher ça, peut-être chez des concurrents sérieux. Car qu’allez vous faire messieurs dames de DLR pour empêcher cela ? Vous allez dénoncer les méchants traités ? Réformer le monstre UE avec vos petits bras ? Un protectionnisme européen ? Ou allez-vous oui ou non une bonne fois pour toute avoir le courage de dire "la France doit sortir sans attendre de l’UE point" ? Car ça devient fatigant cette opposition de pacotille, vous n’êtes pas plus légitimes que Bayrou.
    Tout comme cette loi de 1973 (qui n’existe plus), on ne cessera de répéter que c’est au niveau européen que ça doit se régler DONC dénoncer le traité 123 du traité de Lisbonne. Encore une fois un seul parti le décrypte clairement, je vous laisse deviner lequel car je ne voudrais pas faire du prosélytisme agressif. Un petit indice : MLP est au parlement européen et ne dit jamais un mot là-dessus.

     

    • #75027

      J’sais pas moi !
      Si tu fais allusion à Asselineau,y a aucun doute,on est sauvé !
      Plus que 49,,9% à trouver pour faire une majorité !
      Le Désespoir fait vivre !


    • #75083
      le 13/12/2011 par Saroumane38
      Le grand bluff du « acheter français »

      Je vois que tu t’acharnes toujours sur ce pauvre Asselineau sans jamais en expliquer les raisons. Peut-être parce qu’il n’y en a pas de sérieuses. Car il faut quand même que tu saches qu’on s’en fout complètement d’Asselineau, ce qui est intéressant, ce sont les idées qu’il développe dans ses conférences, sa vie personnelle, personne n’en a rien à braire.


    • #75113

      Bonsoir M.Saroumane.
      Tu as un ordinateur,des doigts,et peut-être un cerveau ?
      Alors comment se fait-il que tu ne trouves pas par toi-même ce qu’il est si évident à conclure sur Asselineau.
      L’analyse de sa stratégie,ses effets et conséquences et un peu de jugeote devraient t’aider à trouver la solution.
      Et ne t’échine pas à te servir de ton bulbe pour parler sec et mal afin d’impressionner la galerie !
      C’est grotesque !
      J’ai le droit de critiquer Asselineau,comme toi de le défendre,et par conséquent de critiquer mon avis,mais tu as le devoir de rester courtois.
      Qu’adviendra t-il de toi si un jour tu dois argumenter face à un UMPiste ou un Flambyste ?
      J’ai bien peur,vu ton comportement,que tu ne leur arraches la tête.
      Bonne soirée.


  • #75021
    le 13/12/2011 par Zobi le grec
    Le grand bluff du « acheter français »

    - Les produits fabriqués en France sont chers.
    - Notre futur Président désigne les gens qui gagnent 4’000.- Euros par mois, comme étant riches et, ceux gagnants 2’000.-, comme étant aisés.
    - Résultat : Seuls les riches peuvent acheter français.
    CQFD


  • #75150
    le 13/12/2011 par illusions
    Le grand bluff du « acheter français »

    Les copieurs : ce petit Nico Sarkozy et les 2 François à leur façon ressortent ( juste pour appater le citoyen pour les élections) les idées de Marine le Pen qui a les a présenté depuis longtemps. Entre la formule made in France qui soit disant est interdite et le acheter français il y a péremption et on le sait qu ’acheter français ce serait l’extase. On ne nous donne pas les moyens d ’acheter français et c ’est dommage. Alors au petit Nico et aux 2 François je leur enléve leur triple A pour leur mettre leur bonnet d’ane. On ne va pas me la faire à moi, c ’est pas à eux que je vais donner ma voix. Ah !! c’est bien joué maintenant de penser au mortel des communs aprés ne pas avoir résolu le probléme de la France et des Français. En espérant que dans 6 mois personne n ’aura oublié 2011 et ne se laissera prendre par des léches c.. !