Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

Le groupe Europe libertés démocratie au Parlement européen de Nigel Farage risque d’être isolé sans le soutien du Mouvement cinq étoiles de l’Italien Beppe Grillo.

Les 17 eurodéputés du Mouvement cinq étoiles pourraient venir gonfler les rangs d’Europe libertés démocratie après avoir essuyé un refus auprès des Verts.

L’Italie n’est pas encore représentée au sein du groupe de l’eurosceptique Nigel Farage (ELD). La présence du Mouvement cinq étoiles est donc cruciale puisqu’un groupe européen doit rassembler 25 eurodéputés d’au moins 7 États membres différents. L’UKIP compte par ailleurs déjà 24 eurodéputés à lui seul.

Plusieurs sources ont expliqué à EurActiv qu’elles étaient « extrêmement confiantes » quant à l’adhésion du mouvement de Beppe Grillo au nouveau groupe ELD. Le parti italien devrait se prononcer sur la question le 12 juin. Selon des sources au sein du Mouvement cinq étoiles, les membres du parti voteront sur l’adhésion à l’ELD avant la fin du mois.

De leur côté, le Parti populaire danois (DPP) et le Parti des Finlandais ont annoncé leur intention de quitte le groupe de Nigel Farage pour s’allier aux conservateurs de la CRE. L’eurodéputé néerlandais Bas Belder, également ancien membre de l’ELD, devrait en faire de même. Les Italiens de la Ligue du Nord ont déjà quitté le groupe pour rejoindre l’alliance menée par le Front national.

Du coup, l’ELD a besoin de représentants de cinq États membres différents, sans compter le Mouvement cinq étoiles. Le parti lituanien Ordre et justice devrait faire partie de ses prétendants, mais selon des rumeurs, il pourrait aussi venir renforcer les rangs du groupe de Marine Le Pen.

Un porte-parole de l’EFD a déclaré : « en ce qui concerne le Parti populaire danois, nous savions que cette décision était en préparation depuis quelque temps. Je suis convaincu que les membres de Parti populaire danois sont mécontents de se retrouver dans une famille politique qui comprend le parti musulman turc, AK. »

« Le groupe ELD est maintenant sur le point d’avoir [le nombre de] délégations pour former un groupe. Nous avons bon espoir que le nombre total d’eurodéputés oscillera entre 50 et 55. Maintenant, il ne reste plus qu’à concrétiser les engagements verbaux en signatures sur papier. » a poursuivi le porte parole.

Le plus petit groupe

Rachel Franklin, de British Influence, groupe d’action qui milite en faveur du maintien de la Grande-Bretagne dans l’UE, a affirmé : « Les partenaires de Nigel Farage dans le groupe ELD regardent ailleurs. L’UKIP devrait perdre des représentants clés du Danemark, de Finlande et d’Italie, ce qui l’isole vraiment. »

« L’ELD est déjà le plus petit groupe. Il devra trouver de nombreux amis, rapidement, pour maintenir son existence. » a-t-elle souligné.

Beppe Grillo et Nigel Farage se sont rencontrés à la suite des élections afin de discuter d’une coopération éventuelle, après avoir contacté les Verts. Nigel Farage a expliqué auparavant à EurActiv qu’il avait eu des « conversations très chaleureuses » avec Beppe Grillo dans le passé, tout en refusant de faire davantage de commentaires sur les négociations.

Rachel Franklin a ajouté que « Beppe Grillo a d’abord essayé de rejoindre les Verts. Cette tentative rapidement et solidement rejetée met en avant la division idéologique entre le Mouvement cinq étoiles et l’UKIP. »

Selon certaines sources, l’UKIP serait en mesure de former un groupe sans le soutien de Beppe Grillo. Elles estiment qu’il existe suffisamment de délégations nationales pour ce faire : les Démocrates suédois et le Congrès national polonais, non affiliés pour l’instant, pourraient apporter six eurodéputés supplémentaires. Pourtant, même avec l’adhésion du mouvement cinq étoiles, il manquera encore des représentants de deux autres États membres.

Pieter Cleppe, du groupe de réflexion Open Europe a déclaré : « Je n’exclurais pas totalement cette possibilité, mais cela risque d’être très tendu. »

Moins d’influence

Même s’il arrive à former un groupe sans Beppe Grillo, l’ELD recevra moins de financements, de postes de présidents de commission et perdra également en influence.

Malgré la défaite des Tories au Royaume-Uni, le triomphe de l’UKIP pourrait en réalité renforcer la CRE menée par les conservateurs britanniques. Ce groupe pourrait d’ailleurs arriver en troisième position dans le Parlement européen, avec 67 sièges. Si l’UKIP obtient 55 sièges, il aura la taille actuelle de la CRE.

Des partis ont quitté l’ELD pour se diriger vers la CRE, plus modérée, ou vers l’alliance de Marine Le Pen, plus extrême. L’UKIP n’a « aucune chance » de rejoindre la CRE et il avait également exclu d’amblée une alliance avec le FN.

L’eurodéputé travailliste Richard Corbett estime que l’ELD aura des difficultés pour constituer une groupe cohérent.

Selon lui, « certains d’entre eux sont ultralibertaires et n’aiment pas le fait que le marché unique contienne des règles pour protéger les consommateurs, l’environnement, etc. D’autres critiquent [l’UE] d’un point de vue anticapitaliste ou défendent la souveraineté nationale [...]. »

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #850499

    Nigel Farage, celui qui critique très fermement le FN, et qui dit qu’il ne s’alliera jamais avec ce parti sous entendu nazi. Encore un NDA sauce british financé en "douce" par je ne sais plus quel banque....

     

    • #850832
      le 08/06/2014 par Bill Murray
      Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

      En même temps je pense qu’on peut être tous d’accord ici sur ER pour dire que tout ce qui pourrait faire évoluer le FN va dans le bon sens... qu’ils parlent moins du Necronomicon qu’ils appellent Coran pour insulter les musulmans, et plus de l’Europe. Et qu’ils commencent enfin à être clairs sur ce sujet. Premier parti de France, ya plus d’excuses maintenant.
      C’est aussi pour ça que c’est important de soutenir l’UPR : leur montée fulgurante inquiète le FN, et ils commencent déjà à leur voler leurs analyses et documents... imaginez ce que le FN sera obligé de faire quand l’UPR sera encore plus haut ! peut être que la pression les rendra enfin courageux sur ces sujets et qu’ils commenceront à être nets et francs, bref qu’ils disent et écrivent qu’ils veulent sortir de l’UE.


  • #850505
    le 07/06/2014 par marlon branleux
    Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

    Faux problème, comme dit fourneyron, dans l’œil torve des européens, tous les eurosceptiques sont les mêmes, tous seront obligés de se rallier au moment des votes, sans quoi, ils seront punis par leur propre électorat
    De toute façon, en 2019 ; la vague eurosceptique sera encore plus importante


  • #850523
    le 07/06/2014 par patriote
    Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

    Sur un le FN, Nigel Farage doit être vraiment mal conseillé pour refuser d’être dans le même groupe que Marine Le Pen. C’est dommageable car, grosso modo, c’est le même camps des patriotes européens. Bref, un peu comme DLR qui baisse son froc pour cracher sur MLP, Nigel Farage a vraiment raté son coup de s’allier avec NDA-DLR...4%, honorable mais = 0 député.
    25% de MLP= 24 députés avec sûrement un groupe à la clé.

    Monsieur Farage, ouvrez les yeux sur la réalité du FN, bon Dieu !!! arrêtez avec ses caricatures stupides voire diffamatoires sur le FN (point Godwin vite atteint...)

    D’ailleurs Godfrey Bloom, un ancien du UKIP, commence à discuter avec MLP. ça avance lentement mais surement ^^

     

    • #850669

      je trouve qu’il ressemble étrangement à homer des Simpson franchement en vrai


    • #850748

      M Patriote, vous faites erreur.

      Nigel Farage ne peut et ne veut s’allier avec le FN, non pas parcequ’il suit les clichés diabolisant, classiques et improductifs (Racisme, point Godwin etc...) mais tout simplement car c’est un Libéral (moins d’Etat) et que le FN est pour l’Etat Nation (Plus d’Etat).

      Le 1er argument du FN est le retour de l’Etat Nation, autrement dit le retour du National Socialisme, aucun Libéral ne peut suivre ce principe.


    • #852241

      non , surtout pas de l’UKIP.
      Pour moi ce parti représente l’alliance atlantico-sioniste, voulant d’une Europe , zone de libre échange pour les USA et supplétif militaire en cas de besoin. En fait se sont des conservateurs Tatcheriens dans une version populiste, voir très Tea Party.


  • #850529

    C est bien un crétin de britih......il aurait du remuer 20 fois sa langue ce cons A DOUBLE RETRAITE DONT 1 EURPEENE assumée.... AVANT DE REPOUSSER LES AVANCES DE MARINE ; au motif le con ; d antisémitisme....

    remarque les anglkais avait déjàn 1 pied dehors , 1 dedans juste pour attraper des subventions....bientot auront ils les 2 dehors....

    OUT OF CHANEL ; TOI QUI EST LE ROI......... ET TA REINE


  • #850569

    Bien fait pour ta gueule Nigel.


  • #850584
    le 07/06/2014 par canismajoris
    Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

    Bonjour, qui connaît la position de UKIP concernant le projet de Grand Marché Transatlantique ?
    Merci

     

    • #850815

      Ce Grand Marché est un accord entre l’UE et les USA et Farage veut faire sortir la GB de l’UE.
      On peut donc logiquement en déduire qu’il est contre.


    • #851042
      le 08/06/2014 par canismajoris
      Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

      OK mais UKIP se revendique comme parti libéral donc pour le libre-échangisme et contrairement au FN (tout à l’honneur du FN) il est très discret, même silencieux, sur la question du TAFTA


  • #850632

    Le UKIP est financé par Paul Sykes, un riche financier de la City. Que ce Paul Sykes soit sincèrement anti-UE ou non, son appartenance de classe devrait susciter la méfiance vis a vis du parti de Nigel Farage.

    Si Farage est effectivement un faux-nez du système, alors le fait qu’il aie refusé de s’allier au FN valide le caractère authentique du combat de Marine Le Pen.

     

    • #850831
      le 08/06/2014 par Bill Murray
      Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

      es-tu vraiment sûr de vouloir jouer au jeu "qui finance le parti" ? Parce que je ne suis pas sûr que le FN gagnerait sur ce point... en regardant le passé c’est sûr, le présent c’est probable.
      Quant à ton second point, je suis désolé de te le dire, mais on pourrait le prendre dans l’autre sens...

      Ecoutez plutôt Soral, ce qu’il dit vraiment sur les révolutions par exemple. A partir de ça, vous pouvez en conclure que pour faire changer quoique ce soit, il faut que "des" élites y trouvent leur intérêt.

      Le Grand Soir est un rêve idiot, qu’il soit de gauche... ou de droite.


    • #850917
      le 08/06/2014 par Hruodland
      Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

      Vraiment ?
      Et bien on attend ton expertise Bill Murray... Parce que pour le moment personne n’a rien découvert de scandaleux dans les financements (Actuels) du FN, même pas Pierre Hillard qui n’est d’ailleurs pas un sympathisant du Front...
      C’est facile de dire "c’est tous des salauds ils sont tous vendus", encore faut-il le prouver.


    • #851115
      le 08/06/2014 par Bill Murray
      Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

      Tu as bien raison de préciser "financement actuels", j’en deduis que tu es au courant des financements pas très jolis du FN entre les certitudes (Moon, Lamberts) et les soupçons (USA, voire Mitterrand). Les financements actuels on le découvrira plus tard, m’enfin ils y a déjà eu des choses louches (récemment Bygmalion et le don personnel à Bousquet-Cassagne).

      C’est pas "tous pourris", c’est juste la réalité de la politique. Ukip a 10 ans d’existence, soit l’équivalent de 1983 pour le FN. Tu veux qu’on parle des choses louches concernant le FN dans ces années là ?
      Le nerf de la guerre c’est toujours l’argent et les réseaux, comme l’explique Soral. Des élites qui donnent de l’argent et passent des coups de fils.


  • #850676
    le 07/06/2014 par Intifada
    Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

    Il a le même discours que Marine mais pourtant il refuse de s’allier au FN. En somme, Farage c’est un peu le Dupont-Aignan anglais.


  • #850677

    si ça peut permettre d’avoir un groupe authentiquement souverainiste (Eld) et un autre dans la mouvence identitaire (celui du Fn, des séparatistes anciens alliés de Berlusconie et de la folasse hollandaise...) ça peut etre bien.
    Un peu de clareté ne ferait pas de mal.


  • #850722

    Le seul point positif dans ce bordel, c’est que même au niveau des patriotes de tout poil, l’Union Européenne est vraiment irréalisable. Raison de plus pour en sortir !


  • #850777
    le 08/06/2014 par blobfish
    Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

    Je suis personnellement ravie que Farage ne s’allie pas au FN : les Anglais sont des traitres invétérés et, tôt ou tard, ils nous auraient trahis. Par ailleurs, les voici isolés et donc diminués. Tant mieux. Tout ce qui fait mal aux Anglais fait du bien aux Français.

    Par ailleurs, l’ennemi héréditaire de la France n’est pas l’Allemagne mais l’Angleterre (10 siècles que cela dure !).

     

    • #851957
      le 09/06/2014 par Mélusina
      Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

      Entièrement d’accord sur tout. Mais faut reconnaître que Farage organise bien tout ça. Je suis abonnée à ses newsletters et il est super bien organisé, dynamique et ses discours à Bruxelles sont des bijoux !


  • #850790

    Ouais, bof. Quel gâchis...

    Vu la situation, il ferait mieux de rejoindre le groupe "Bleu Marine" si il veut encore avoir l’opportunité de l’ouvrir devant l’oligarchie européiste fédéraliste et de rameuter tous ses copains.

    C’est dingue ça, il y a une opportunité d’être relativement efficace contre cette oligarchie d’esclavagistes et ils se bouffent le nez pour une guerre de clochers...


  • #850813
    le 08/06/2014 par rolalalalalla
    Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

    Tragique de bêtise
    Il est possible qu’avec 200 siège les eurocritiques n’arrive même pas à avoir un groupe.
    C’est la que tu voit ou est la force (unité) et la faiblesse (division)


  • #850859
    le 08/06/2014 par Bisounours
    Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

    Il ne veut pas s’allier au Front National parce qu’il vise les élections parlementaires anglaises en 2015 ou il est prevu un raz de marée. Le parti d’extreme droite en Angleterre s’appelle le BNP (British National Party) et donc il ne veut pas affoler ses électeurs. De toute maniere il y a 250 députés euroseptiques désormais qui siegent !
    Je vous conseille d’écoute le Journal de Henry de Lesquen sur Radio Courtoisie (2 Juin 2014, 2eme partie)


  • #850896
    le 08/06/2014 par Solarman
    Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

    Ce n’est pas l’Europe qui le soucie et encore moins d’en sortir, pour le peu que l’Angleterre y est attachée... L’essentiel pour lui c’est de défendre les thèses de son sponsor Paul Sykes : l’ultralibéralisme à l’anglaise doit triompher partout y compris en Europe, histoire de faire un peu barrage aux USA, il va défendre l’idée que l’on peut être en Europe tout en la rejetant, en prenant les subventions pour les propriétés de la reine et sans payer un rond pour les transactions de la City, plaque tournante du blanchiment d’argent au niveau mondial.

    Bref, ce môssieur ne fait que faire bonne figure d’opposant pour continuer sa carrière d’enfumeur politicien et toucher une belle retraite à bon compte. Depuis quand vous avez vu les anglais s’allier à quiconque ?


  • #850898
    le 08/06/2014 par captainauvergne
    Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

    On comprend mieux comment l’Europe fonctionne. Le parlement Européen n’est que le miroir aux alouettes démocratique d’une dictature. Quand bien même tous les euros réalistes s’allieraient, ils seraient incapables de contrer la machine dictatoriale en marche. Pour ne rien arranger, le système est conçu de telle sorte que les alliances sont impossibles : diviser pour mieux régner. Tant qu’il n’y aura pas en France un pouvoir clairement nationaliste, nous serons pris au piège de cette Europe qui ne nous veut pas du bien.


  • #850901

    Il y a un groupe turc au parlement de Bruxelles ???


  • #850930

    Tous ces efforts pour rester divisés ? Il va falloir faire un effort là, bande de gamins.

     

    • #852251
      le 09/06/2014 par réveillez-vous
      Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

      Tous ces partis se prétendent anti-système , en lutte totale contre le système...Mais font TOUT pour plaire à ce même système

      Cherchez l’erreur...


  • #850945

    Toujours égale à elle-même, la Perfide Albion ! Ma grand’mère bretonne disait que les Anglais n’étaient pas francs du collier même s’ils nous ont aidé à nous libérer (éternelle reconnaissance !).
    On savait que Mr Farage est un libéral pur sucre comme le sont les anglais même de "gauche" !
    Il n’empêche qu’aujourd’hui l’Allemagne est en train de réussir le rêve d’Onkle Adolf : être le maître de l’Europe et n’a pas intérêt à ce que ça change...
    Il peut y avoir une stratégie derrière ce refus de s’allier avec le FN qui serait pour Mr Farage de maintenir la confiance envers son électorat pour les prochaines élections et de voter à Bruxelles comme le groupe de MLP, ce qui en ferait un allié objectif ? Mais ce Farage aboie trop pour être en capacité de mordre vraiment. C’est une espèce de Melenchon de droite et on ne sait pas encore pour qui il roule.

    Quant à MLP j’espère qu’elle sera en capacité de créer un groupe sinon tous les votes pour le FN seront encore un coup d’épée dans l’eau, donc démobilisation et augmentation de l’abstention aux prochaines européennes. "Notre" objectif est avant tout de bloquer l’Europe et de la faire capoter car se profilent quelques adhésions aux petits oignons : la Turquie, l’Albanie (! !!), l’Ukraine(? ??). Allez, pourquoi pas l’Arménie, la Georgie, l’Azerbaïdjan et ... Israël ?!
    La "tique europe" est en train de se gorger du sang des peuples mais finira bien un jour par tomber à cause de sa taille de monstre impavide.Mais au train où va le monde, il va arriver "bien d’autres événements" d’ici 2019........................................

     

    • #852029
      le 09/06/2014 par Tonton Christobal
      Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

      L’Allemagne aujourd’hui n’est pas le pays "maitre" de l’Europe,la puissance dominante sur le continent européen s’appelle aujourd’hui la Russie...
      Le gouvernement allemand n’est que le kapo des USA,le sergent-chef anglais ayant fait défection pour se la jouer "franc tireur" ou "meilleur faux-ami".
      Sans la protection militaire des USA, l’Allemagne qui ne possède ni dissuasion nucléaire ni même une armée digne de ce nom ne serait pas dans la position de force dans laquelle elle se trouve actuellement malgré son économie qui est la "moins mauvaise" à défaut d’être la meilleure,de la zone euro...
      Les élites allemandes trichent sur leur déficit national depuis dix ans et ne prennent pas en compte ni le coût pharaonique de leur immigration ni du vieillissement de sa populations et le future boom des retraites qui risquent bien de faire péter d’ici dix/quinze ans leur système social (certes le notre peut aussi exploser encore bien avant).
      Bref,la RFA est aujourd’hui après Israël et l’Arabie Saoudite la meilleur alliée des américains.
      Le (gros) problème des anglais c’est que dans un mode unipolaire se mettant peu à peu en place (NWO) il n’y aura bientôt plus assez de place pour deux places financières majeures aussi importantes (et de surcroît concurrentes) comme Wall-Street et la City de Londres,d’autant plus que Wall-Street et Goldman Sachs lorgnent sur la première place depuis longtemps et aimeraient bien rabaisser la place forte boursière londonienne au rang de Bourse de Francfort ou de Tokyo,ce que goûtent que modérément nos "amis" britanniques qui sont tout sauf idiots...


  • #850957

    Les députés européens comme les députés nationaux sont des usurpateurs, des voleurs de souveraineté :

    « La souveraineté ne peut être représentée, par la même raison qu’elle peut être aliénée ; elle consiste essentiellement dans la volonté générale, et la volonté ne se représente point : elle est la même, ou elle est autre ; il n’y a point de milieu. Les députés du peuple ne sont donc ni ne peuvent être ses représentants, ils ne sont que ses commissaires (*) ; ils ne peuvent rien conclure définitivement. Toute loi que le peuple en personne n’a pas ratifiée est nulle ; ce n’est point une loi. Le peuple Anglais pense être libre, il se trompe fort ; il ne l’est que durant l’élection des membres du parlement : sitôt qu’ils sont élus, il est esclave, il n’est rien. »

    « La loi n’étant que la déclaration de la volonté générale, il est clair que, dans la puissance législative, le peuple ne peut être représenté ;mais il peut et doit l’être dans la puissance exécutive, qui n’est que la force appliquée à la loi. »

    « Je dis seulement les raisons pourquoi les peuples modernes qui se croient libres ont des représentants, et pourquoi les peuples anciens n’en avaient pas. Quoi qu’il en soit, à l’instant qu’un peuple se donne des représentants, il n’est plus libre ; il n’est plus. »

    Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social.

    (*) Un commissaire est une personne chargée d’une mission temporaire.


  • #852222
    le 09/06/2014 par jimemolas
    Le groupe de Nigel Farage sur la sellette

    Groupe ou pas, TOUS les députés européens ne servent à rien...


Afficher les commentaires suivants