Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le macronisme ? Un régime de transition(s)

Si un mot peut résumer cinq ans de macronisme, c’est transition.

Transition dans tous les sens du terme : transition économique, d’une économie disons mixte à une économie 100 % néolibérale ; transition numérique, c’est-à-dire dématérialisation à tous les étages, on l’a vu avec l’école et le travail à la maison, cette expérience de laboratoire du confinement, cette folie, tout un peuple emprisonné chez lui ; transition de l’État lui-même, qui sous-traite de plus en plus de prérogatives à des entités privées (Kinsey), qui perd sa graisse mais aussi ses muscles à vitesse grand V ; et enfin transition sexuelle avec cet encouragement LGBTiste à changer de sexe dès qu’on se sent mal dans sa peau, ce qui est le cas de 99 % des jeunes.

Et n’oublions pas la transition énergétique, ce passage des énergies fossiles aux énergies vertes, celles du vent, du soleil, soit pas grand-chose si l’on exclut la fusion et la fission de l’atome, ce qui était une expertise française (avec un peu de Westinghouse, tout de même).

Depuis peu, le transitionniste en chef nous vend la « transition démographique » :

 

 

Ce qu’il faut comprendre, c’est que cette élite qui a mis la main sur l’État avec la complicité des médias et des grands groupes économiques, sans oublier les forces occultes déguisées en démocratie, des groupes de pression qui n’ont théoriquement pas mandat à faire ce qu’ils font (et défont surtout), ne veut pas détruire la France, elle veut la changer, la transitionner. Lui changer son sexe, sa nature, sa vocation.

C’est pourquoi toutes les transitions pré-citées tiennent ensemble, car elles ont la même racine, cette volonté de couper les couilles du pays pour en faire une première putain de l’Empire, on n’a pas trouvé d’autre mot. Pourtant, aujourd’hui, avec la résistance d’une Chine et d’une Russie qui ont relevé la tête en 20 ans, même en transitionnant la France, l’Empire ne gagnera pas facilement. La France est un symbole, celui de la liberté, c’est pourquoi elle doit être mise au pas. Mais progressivement, comme un homme qui devient une femme, enfin, ce qui ressemble de loin à une femme, à coups d’opérations chirurgicales et de shoots d’hormones.

Sous l’égide de Macron, la France libre est en train de devenir l’esclave de toutes les forces les plus malignes, au vrai sens du terme, intérieures et extérieures. Elles travaillent en termites contre la France, et on peut le constater tous les jours, quand on voit par exemple « notre » production culturelle officielle.

 

 

Ce mur de l’escroc Buren est parfait pour la démonstration : c’est censé être de l’art, ce sont les murs d’une prison. Macron est censé être le président de tous les Français, il est le larbin de l’Empire placé là pour transitionner la France, lui ôter tout ce qu’elle a de profondément français. On dira qu’il s’agit d’une défrancisation. Notre-Dame a failli périr pour cela.

Les annonces de Macron en novembre 2018 sur la transition écologique

 

La transition administrative

 

La transition sexuelle des jeunes macronistes vue par Élisabeth Lévy

 

 

Le sérieux, sur E&R :

 






Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3033595
    Le 21 septembre à 08:21 par Allié
    Le macronisme ? Un régime de transition(s)

    Plus personne ne veut suivre ces deux là... Ils ont la poisse et l’avenir le dira. Aussi haut qu’ils sont monté, aussi bas ils redessendront par les mensonges et la vanité.

     

    Répondre à ce message

  • #3033615
    Le 21 septembre à 08:42 par GERARD R.
    Le macronisme ? Un régime de transition(s)

    Transition

    nom féminin

    1.
    Manière de passer de l’expression d’une idée à une autre en les reliant dans le discours.
    2.
    Passage d’un état à un autre, en général lent et graduel ; état intermédiaire.



    Il faut laisser cela à Macron. De la transition il est bien le roi. C’est sans doute à partir de cette définition, qu’il a fait sienne l’expression : "en même temps"

    Et comme le peuple Français (à l’instar des autres peuples d’Europe) est d’abord crédule et puis râleur (donc, pas en même temps) Macron a tout loisir de jouer avec nos balloches. Et il y en a plein, qui aiment ça...

     

    Répondre à ce message

  • #3033641
    Le 21 septembre à 09:27 par jeanluc
    Le macronisme ? Un régime de transition(s)

    « la France libre est en train de devenir l’esclave de toutes les forces les plus malignes, « … plan de l’empire qui nous est destiné ! Micron est le plus « abouti « des kapos de cet empire ! je pense que main dans la main avec la Leyen « chef collabo « , les pays d’Europe vont être complètement terrassés !

     

    Répondre à ce message

  • #3033663
    Le 21 septembre à 10:07 par Paola
    Le macronisme ? Un régime de transition(s)

    Macron ne se rend pas compte qu’il choisit mal ses mots et qu’il n’a a aucune sincérité et humanité dans ses propos même quand il essaie de faire semblant on peut mettre ça sur sur ne tare personnelle assez rare mais qu’un nombre important de français ne se rendent pas compte a quel point sa manière de réfléchir et de fonctionner peut être inquiétante me laisse perplexe , et je me pose la question suivante "y a t il toujours eu une masse aussi importante en France ou ailleurs de personnes incapable de déceler la fausseté et l’insincérité d’une personne et de quelle tare s’agit il et est ce que ça se soigne"

     

    Répondre à ce message

  • #3033759
    Le 21 septembre à 12:34 par anonymous19
    Le macronisme ? Un régime de transition(s)

    "Un régime de transition"
    Très juste analyse.
    ... transition vers le meilleur des mondes ;

     

    Répondre à ce message

  • #3033811
    Le 21 septembre à 13:45 par usolin
    Le macronisme ? Un régime de transition(s)

    C’est qui le gars à cheveux longs blonds à côté du poudré ?

     

    Répondre à ce message

    • #3033916
      Le 21 septembre à 16:14 par Pamfli
      Le macronisme ? Un régime de transition(s)

      On ne sait pas, peut-être en transition, personne ne sait ce que ça va donner au final mais attention un coup de bourrasque et hop ! Plus de tignasse blonde, plus de moumoute !

       
    • #3034794
      Le 22 septembre à 22:21 par rt
      Le macronisme ? Un régime de transition(s)

      Vu la façon dont il prend place sur son fauteuil, il doit en avoir une grosse !

       
  • #3033883
    Le 21 septembre à 15:35 par Domino
    Le macronisme ? Un régime de transition(s)

    Macron ne sait même pas ce qu’est la transition démographique, expression employée le plus souvent pour les pays africains pour lesquels cette transition est une conséquence du développement et s’accompagne momentanément d’une forte natalité tandis que la mortalité a déjà baissé.
    "La transition démographique désigne le passage d’un régime traditionnel où la fécondité et la mortalité sont élevées et s’équilibrent à peu près, à un régime où la natalité et la mortalité sont faibles et s’équilibrent également."
    Rien de tel en France, la natalité et la mortalité étaient déjà faibles, avec un avantage pour cette dernière, masqué par l’immigration.
    Gageons que Macron parie sur une forte hausse de la mortalité compensée par une immigration encore plus massive. Ce que certains nomment "remplacement".
    Rien à voir donc, avec ce qui est appelé "transition démographique".

     

    Répondre à ce message

  • #3034300
    Le 22 septembre à 08:40 par fred
    Le macronisme ? Un régime de transition(s)

    De l’intenable dans de l’inacceptable, autrement dit le délire psychotique de pervers polymorphes. Quelque chose qui, intrinsèquement, n’a aucune viabilité et aucun avenir ; qu’il suffit de regarder s’autodéliter de loin pour n’être pas éclaboussé. La prison les attend, voire même la pendaison pour les plus criminels.

     

    Répondre à ce message

  • #3034763
    Le 22 septembre à 21:07 par Anno
    Le macronisme ? Un régime de transition(s)

    Ouais, la macronie, un régime de trans.

     

    Répondre à ce message

  • #3036526
    Le 26 septembre à 12:00 par Alain Bispol
    Le macronisme ? Un régime de transition(s)

    Comme d’habiude, tout est dans l’inversion. L’objectif étant de garder (et d’étendre) le pouvoir, il s’agit d’une transition vers la même chose.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents