Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le porte-parole de la Maison-Blanche démissionne

L’occasion pour Trump de faire un pied de nez à CNN ?

Sean Spicer a démissionné ce 21 juillet. L’agence Reuters avance un profond désaccord du porte-parole avec le choix de Donald Trump pour le pourvoi du poste de nouveau directeur de la communication de la Maison-Blanche.

 

Le président américain a nommé le 21 juillet Anthony Scaramucci, ancien de Goldman Sachs de 53 ans, à la tête de la communication de la Maison-Blanche, en état de crise quasiment depuis son investiture le 20 janvier. Une décision qui a poussé le porte-parole de la Maison-Blanche Sean Spicer, à donner sa démission, selon Reuters.

Sean Spicer avait pris quelque distance avec Donald Trump. Ses apparitions au briefing de la Maison-Blanche se faisant plus rares et il se faisait souvent remplacer par sa numéro deux, Sarah Huckabee Sanders. Depuis quelques semaines, le porte-parole s’était en effet retrouvé dans une position délicate, en raison des fréquentes critiques de la part de Donald Trump. Ce dernier, qui lui avait d’ailleurs attribué le sobriquet de « Spicey », a pris acte de son choix par un tweet énigmatique : « Faute d’avoir été promu directeur de la communication, Spicey s’est promu lui-même au statut d’être humain ».

 

 

Pied de nez à CNN ?

L’heureux élu à qui échoira la dure tache de mener la bataille avec les médias, Anthony Scaramucci, avait fait parler de lui, récemment, en faisant l’objet d’un prétendu scoop de CNN. La chaîne américaine soutenait que celui-ci avait été ciblé par une enquête en raison d’une rencontre pré-intronisation du président américain avec les représentants d’un fonds d’investissement russe.

CNN affirmait que la Commission du renseignement du Sénat américain suspectait ces individus d’avoir négocié une possible levée des sanctions visant la Russie durant le Forum économique mondial de Davos, en 2016. Mais devant la légèreté du dossier, et les fermes démentis de tous les protagonistes impliqués, CNN a purement et simplement supprimé l’article de son site, avant de présenter des excuses auprès d’Anthony Scaramucci.

Ancien de la banque Goldman Sachs, ami de longue date de Donald Trump, Anthony Scaramucci n’a pas exactement le profil d’un responsable de communication mais présente d’autres qualité. Il défend ainsi régulièrement la politique du président américain à l’antenne de Fox News.

Anthony Scaramucci était d’ailleurs déjà pressenti dès l’investiture de Donald Trump en janvier 2017, pour devenir conseiller spécial. Il avait toutefois dû renoncer en raison de conflit d’intérêt pour avoir vendu son fonds d’investissement SkyBridge en 2016 à une société chinoise, le groupe HNA. Et aux États-Unis, tout ce qui touche de près ou de loin à la Chine ou à la Russie, est sujet à suspicions...

Les points presse, où CNN et Anthony Scaramucci seront amenés à échanger, promettent d’être passionnants, alors que l’enquête sur une supposée ingérence russe dans la politique américaine continue d’occuper les médias américains.

Trump face à l’Empire ? Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1770511

    Goldman Sachs place ses pions à tous les niveaux de la gouvernance américaine , pour info le successeur de Janet Yellen présidente de la FED sera un ancien bras droit de la Goldman Sachs il s’appelle Gary Cohn .

     

    • #1770554

      "Goldman Sachs place ses pions à tous les niveaux de la gouvernance américaine".

      Il faut cesser la parano, Trump prend d’anciens pros pour les mettre à son service.
      On a du mal à voir ce que Goldman Sachs aurait à gagner à être l’intermédiaire entre la Maison Blanche et la presse...


    • #1770592

      Robert il n’y a personne de paranos ici, seulement un imbécile aveugle et c’est vous !


    • #1770617

      @Robert

      Et d’après vous, la révision en cours du Dodd-Frank Act sous la supervision de Gary Cohn, Steven Mnuchin et Carl Icahn, qui va être un immense cadeau à la haute finance, c’est favorable à Goldman Sachs, ou aux électeurs de Trump ?


    • #1770626

      J’en ai autant à votre service, Pierre Loup !
      Tous les médias alternatifs US se réjouissent de l’arrivée de Scaramucci et du départ de Spicer qui était considéré comme un membre de l’État profond. Mais il est trop compliqué pour l’ignare que vous êtes de comprendre que Trump vire tous les membres de son entourage dont il se méfie (dont les Républicains mainstream) pour les remplacer petit à petit par des personnes en qui il a confiance.
      Si vous croyez qu’avoir été un employé de banque à un moment de sa vie fait de vous un démon sachez que Guillaume Apollinaire ou Jean Giono, entre autres, furent également des employés de banque.
      Je parie que vous avez sauté en l’air comme un cabri lorsque Trump a lancé quelques missiles lors d’une attaque bidon contre une base aérienne syrienne désertée afin de satisfaire l’État profond et la presse US. Vous semblez être incapable de voir au-delà des apparences, c’est cela la marque des véritables imbéciles.
      Et au passage Spicer faisait un travail de merde.


    • #1770629

      PS : ah oui, et Spicer était pour un changement de régime en Syrie. Mais bon il n’a pas été employé de banque chez Goldman Sachs, c’est tout ce qui compte pas vrai ?


    • #1770736

      Ils n’ont pas besoin de placer des points puisque le jeu est truqué.


    • #1770748

      "Et d’après vous, la révision en cours du Dodd-Frank Act sous la supervision de Gary Cohn, Steven Mnuchin et Carl Icahn, qui va être un immense cadeau à la haute finance, c’est favorable à Goldman Sachs, ou aux électeurs de Trump ?"

      Ça va être favorable aux entreprises, grosses ou petites. Le Dodd-Frank Act créé sous Obama (au fait Barney Frank c’est de quelle origine à votre avis ?) représentait un tel amas de régulations qu’il finissait littéralement par empêcher les banques de prêter aux entreprises. Il était impossible de sérieusement faire redémarrer l’économie américaine avec un tel boulet aux pieds, et Trump en était parfaitement conscient. Et je vous fais remarquer que depuis sa suppression la confiance des entrepreneurs ainsi que les créations d’emplois sont à leur plus haut niveau depuis des années.
      De plus Gary Cohn et Steven Mnuchin se sont révélés favorables à la séparation des banques de dépôt des banques d’affaires, et ça ça ne plaît pas du tout aux grandes banques ("Steven Mnuchin and Gary Cohn have even publicly backed separating consumer and investment banks, a change long opposed by the banking industry"). Avez-vous vu les grandes banques s’opposer au Dodd-Frank Act ? Moi il me semble que Lloyd Blankfein, le patron de Goldman Sachs, s’est plutôt opposé à son démantèlement par Trump : https://www.forbes.com/sites/antoin...
      Mais comme tant d’autres vous êtes incapables de voir au-delà des apparences, vous voyez quelques noms Juifs et vous sautez en l’air par réflexe pavlovien. Mais comme Alain Soral l’a dit ce que fait Trump ,jusqu’ici va plutôt dans le bon sens, et c’est tout ce qui compte. Ceux qui s’attendaient à le voir anéantir l’État profond en quelques mois sont des naïfs bien mal informés, ce sera un combat de longue haleine qui se déroulera principalement en coulisses. Et il faut savoir lire entre les lignes (et non se contenter de chercher des noms Juifs) pour être capable de le voir.


  • #1770523

    Hahaha, il me semble que le Tweeter de Trump est @realdonaldtrump (ou quelque chose d’approchant). RT France ferait vraiment bien d’embaucher des russes :)


  • #1770552

    Le tweet mentionné n’est pas de Donald Trump, le véritable compte twitter de Trump est @realDonaldTrump. Et vous oubliez de mentionner que suite à l’article bidon sur Scaramucci CNN a dû virer les 3 journalistes auteurs de cette fake news.


  • #1770593

    Anthony Scaramucci, ancien de Goldman Sachs
    LOL


  • #1770714
    le 22/07/2017 par Un imam & un rabbin à la fistiniére....
    Le porte-parole de la Maison-Blanche démissionne

    Le porte-parole de la Maison-Blanche démissionne...
    Snif, je suis triste !


  • #1770908

    Goldman Sachs...