Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le projet Turkish Stream est suspendu

Le projet de gazoduc Turkish Stream, proposé le 1er décembre 2014 par le président Vladimir Poutine et accepté par son homologue turc, Recep Tayyip Erdoğan, a été suspendu sine die.

De source turque, on indique que la suspension serait imputable à un désaccord sur le montant des réductions tarifaires accordées par la partie russe.

Nous avions annoncé, que le président Barack Obama avait sommé son homologue turc de cesser immédiatement sa participation à un projet mettant en cause la suprématie états-unienne en Europe occidentale, lors d’un coup de téléphone, le 22 juillet 2015 [1].

Turkish Stream était un projet alternatif après le revirement de la Bulgarie et l’échec de South Stream [2].

Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a annoncé que MM. Erdoğan et Poutine se rencontreront cet automne pour discuter du contentieux entre leurs deux pays.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1241146
    le 04/08/2015 par bombinet57@hotmail.fr
    Le projet Turkish Stream est suspendu

    Vu qu’Erdogan mangeait à tous les râteliers c’était prévisible !


  • #1241179
    le 04/08/2015 par paix et paix
    Le projet Turkish Stream est suspendu

    S’il fallait démontrer à quelle point les zétazs font la guerre à la Russie et à l’Europe, on ne s’y prendrait pas mieux.


  • #1241200
    le 04/08/2015 par la pythie
    Le projet Turkish Stream est suspendu

    c’est sûr que les Américains allaient réagir...à mon avis, Erdogan a juste voulu faire chanter les Ricains - pour avoir je ne sais quoi en échange de son retrait de ce projet de gazoduc...il n’est pas fou au point de défier l’Empire !

     

    • #1241337
      le 04/08/2015 par Drago
      Le projet Turkish Stream est suspendu

      Les Américains ne veulent pas virer le gaz russe, car ils n’apportent eux-mêmes aucune solution
      et les rares qu’ils envisagent (Azerbaïdjan) sont loin d’être suffisantes en capacité.
      Non, ce que les Américains veulent c’est que le gaz... passe par l’Ukraine.
      Or, c’est en vain car qu’il y ait une solution ou pas, quoiqu’il advienne... ce sera coupé en 2019.
      Et qui sera de la b... ?
      C’est là où on pourra alors observer le craquement et la plus grande fissure dans toute l’Histoire de l’UE : les pays privés de stabilité énergétique et d’approvisionnement.
      Ironiquement, ceux qui auront le plus contribué à pulvériser l’UE (leur créature)... c’est les Etats-Unis.
      Ainsi dans l’ordre le Quarté :
      — la mort de l’Euro.
      — la mort de l’UE (mais pas de l’Europe).
      — la mort de l’OTAN (chacun récupèrera et gèrera souverainement ses armées).
      — le déclin des Etats-Unis sans leurs vassaux.


  • #1241237
    le 04/08/2015 par bebert
    Le projet Turkish Stream est suspendu

    La turquie comme la Grèce est un pays sans strictement aucune souveraineté ;déjà l ’ Empire Ottoman croulant de dettes était dans la mains des banquiers de la city... .D ’ ailleurs les pays disposants encore d ’ une réelle souveraineté se comptent sur les doigts de la main .


  • #1241543
    le 05/08/2015 par bourdieusien
    Le projet Turkish Stream est suspendu

    C’est du lourd, c’est du fiable, c’est du Meyssan


  • #1241594

    Selon un article de SputnikNews, il s’agit simplement de finaliser les négociations commerciales :

    http://fr.sputniknews.com/economie/...

    D’un côté les turcs réclament un rabais de 10.25%, qui a déjà fait l’objet d’un accord de principe, et de l’autre les russes demandent l’autorisation de construire 4 conduites au lieu d’une, laquelle est déjà acquise.

    Il ne faut donc pas dramatiser mais plutôt attendre le résultat des négociations, prévues lorsque la formation du gouvernement turc sera achevée, c’est à dire en automne.