Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le rappeur Jay-Z accusé d’antisémitisme par une association juive américaine

« Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi les Juifs détiennent la totalité des biens en Amérique ? », rappe Jay-Z dans le morceau The Story of O.J. [1], présent sur son nouvel album, 4:44.

 

Une semaine après sa sortie, des paroles de 4:44, le nouvel album de Jay-Z, sont accusés d’être antisémites par l’Anti-Defamation League (ADL), une association juive américaine.

En cause, le couplet du morceau The Story of O.J. :

« Vous voulez savoir ce qui est plus important que de dépenser son argent dans un strip club ?
Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi les Juifs détiennent la totalité des biens en Amérique ?
Voici comment ils y sont arrivés. »
(Ce qui donne dans la langue de Shakespeare : « You wanna know what’s more important than throwin’ away money at a strip club ? Credit / You ever wonder why Jewish people own all the property in America ? This how they did it. »)

(Les paroles controversées commencent à 2’35)

 

Une idée « odieuse et fausse »

Tout en concédant que Jay-Z n’avait pas « l’intention de promouvoir l’antisémitisme », puisqu’il « a utilisé sa célébrité par le passé pour dénoncer vivement les démons du racisme et de l’antisémitisme », l’ADL a tenu toutefois à dénoncer auprès de Rolling Stone [le magazine culturel, NDLR] les paroles : « l’idée que les Juifs “détiennent la totalité des biens” dans ce pays et ont utilisé le crédit pour s’en sortir financièrement est odieuse et fausse », explique le porte-parole de l’association.

Celui-ci poursuit : « Ces idées persistent dans la société depuis des des décennies et nous craignons que ces paroles puissent nourrir les stéréotypes sur les Juifs et leur supposé “mainmise” sur la finance. »

Avant d’attirer l’attention de l’ADL, les paroles de The Story of O.J. ont suscité d’intenses débats sur les réseaux sociaux. Le manager de U2 et de Madonna, Guy Oseary, qui est de confession juive, a notamment posté sur son compte Instagram une photo de lui et du rappeur tout en livrant son interprétation du morceau.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

Notes

[1] La première star noire du football américain, déchue après un double meurtre.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • A mon avis, c’est une belle mise en scène et bien baisser son pantalon (n’oublions pas que le label que lequel il a signé s’appelle Rockafella qui fait penser à un certains...). Je dis ça je dis rien

     

    Répondre à ce message

    • #1763547

      Sauf que les Rockefeler ne sont pas juifs, ils sont protestants et descendants de français !

       
    • #1764054

      C’est faux.

      La légende de la filiation ascendante de J.D. Rockefeller (senior) avec la famille Roquefeuille du sud de la France n’a jamais été mise en évidence avec la rigueur de la généalogie sourcée. J’ai moi-même été piégé dans ce sens il y a quelques années avant de m’attaquer à sa généalogie (jamais aussi bien servi que par soit-même). C’est d’ailleurs la prétendu migration des hughenots (dont cette famille aurait fait partie) suite à l’Edit de Nantes qui validerait leur qualité de protestants. Malheureusement, il n’existe aucune source viable permettant de corroborer cette théorie.

      Certes, il y a des signes qui laissent à penser que cette famille aurait des origines française, comme la couleur du logo historique de la Standard Oil (bleu, blanc, rouge), ou par exemple le fait que David Rockefeller (décédé il y a peu) parlait le Français couramment et bien mieux que beaucoup de Français plus ou moins récemment importés.

      Par contre, en travaillant la généalogie ascendante à la fois par les deux branches, force est de constater que les branches féminines de son arbre en partant de sa mère Eliza Davison nous mène en Angleterre et en Hollande par des branches légèrement typées. La mère d’Eliza Davison était Sycha Selover, fille d’Abraham et Maria Selover. Et en remontant par la mère, on arrive en Hollande vers 1660 avec une Syche Hendricksen.

      La branche masculine par le père William "Evil Bill" (Bill le diable) Rockefeller, nous mène en Rhénanie-Palatine (Allemagne) par la lignée (si légèrement consanguine) des Rockenfeller avec les fameux Goddard (1590). Mais aussi par la femme de Johann Peter Rockefeller Jr (1711-1787), nommée Marie Bellis qui elle mène tout droit à la couronne d’Angleterre.

      L’attitude soit disant très pieuse de la mère (Eliza Davison) et les activités soit disant "dîmiques" du fils (John Davison) ne collent pas avec la réalité et ressemble fort à une forme de marranisme. Tout comme le fait que John Davison serait né dans une famille modeste quasi sans le sous.

      Regardez les photos de sa famille dont lui (JD Rockefeller) à 13 ans (soit en 1852) avec ses frères et sœurs. Le daguerréotype à lui aussi tout juste ... 13 ans. A l’époque, seules les familles aisées peuvent se permettre ce genre de clichés. Il faut bien comprendre que l’appareillage ne court pas les rues, encore moins les rues de Cleveland.

      On remarque dans sa généalogie des illustres personnages comme Thomas Minor (1608-1690) qui fondera la ville de Charlestown.

       
  • En revanche, le fait qu’il prononce plusieurs fois le mot nègre ne choque personne apparemment.

     

    Répondre à ce message

  • Euh... il me semble que Jay-z s’est converti au judaïsme... Mais bon !

     

    Répondre à ce message

  • Elle parle surtout de la condition des noirs en Amérique cette chanson .
    sinon la phrase : « leur supposé “mainmise” sur la finance. » j’adore !
    C’est vrai ca , comment peut on avoir une telle image d’eux ? il faut vraiment avoir un cerveau malade .
    Les juifs sont les laissés pour compte du monde moderne, et ce dans tous les domaines c’est bien connu . C’est un peuple persécuté sans raison depuis des millénaire alors qu’il est bon et plus élevé que les autres c’est BHL qui m’a appris tout cela.

     

    Répondre à ce message

  • Cette phrase est tout à leur honneur, je pense que c’est comme cela qu’il l’a interprété et comme ça qu’il se défendra.
    Je comprends même pas pourquoi les juifs sont si susceptibles sur ce qu’on dit d’eux, c’est toujours flatteur : ils sont puissants, ils contrôlent, ils sont riches, ils détiennent, ils dominent, sont solidaires, cultivés, organisés, rusés, tacticiens, ils pèsent, ils se défendent férocement. Tout le monde devrait en prendre de la graine.

     

    Répondre à ce message

    • #1764618

      @Bekti

      Le véritable problème est que "les juifs" n’ont pas la mainmise sur la finance.

      L’élite d’une secte apparentée au judaïsme par certains aspects l’a.

      Mais si on te laisse lever le premier voile, tu t’apercevrais qu’il en existe un deuxième, et tu essayera de le lever aussi.

      Le premier voile est donc verrouillé par "la Shoah". Qui fut très certainement pensée et aidée de la main gauche par les même d’ailleurs...

       
  • S’il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre, il n’y a pas plus con que celui qui veut toujours entendre le même son...

     

    Répondre à ce message

  • #1763927
    Le 10 juillet à 17:35 par l’artilleur de Metz
    Le rappeur Jay-Z accusé d’antisémitisme par une association juive (...)

    et dans un marché de l’art entièrement sous contrôle, " une œuvre (une merde dit-il) achetée 1M$ se revend 8M$ quelques années après" exonérée de l’ISF bien évidemment...

     

    Répondre à ce message

    • Toujours le même principe : accumuler du capital sans produire.

      Mais nous sommes des cerveaux malades. La Kreditanstalt Bank n’a pas fait faillite au début des années trente, elle n’a pas ruiné des centaines de milliers d’Allemands et elle n’appartenait surtout pas à des Juifs nommés Rothschild... La judéo-critique est apparu par génération spontanée et ne s’appuit jamais sur l’ombre d’un début de commencement de preuve...

      Pour ce qui est de la rigueur et l’honnêteté intellectuelle de l’ADL (la Licra étatunienne) voyez l’excellent documentaire "Defamation" de Yoav Shamir.

       
  • #1763968

    Un petit coup de promo bon marché pour vendre sa daube frelatée.
    C’est juste bon à enchainer les grossièretés et les poncifs et pourtant ça vend.
    Incompréhensible.

     

    Répondre à ce message

  • Qui sont les producteurs qui dominent le rap, les bretons ?

     

    Répondre à ce message

  • #1764036

    Dire des vérités c’est interdit, c’est aussi pour ça que le révisionnisme est si dérangeant...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents