Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le stockage des déchets radioactifs en Allemagne vire au désastre

En inaugurant le stockage des déchets nucléaires dans une mine de sel il y a quarante ans, l’Allemagne était à la pointe de la technique. Quarante plus tard, elle l’est toujours en préparant son évacuation.

Les autorités fédérales de surveillance des rayonnements et déchets nucléaires (BFS) ont remis en effet le 15 janvier leur expertise recommandant le déstockage des 126 000 barils de déchets nucléaires entreposés entre 1967 et 1979 dans la mine de sel d’Asse II, en Basse-Saxe, dans la région de Brunswick, dont 1 300 fûts de déchets de moyenne activité, contenant environ 11 kg de plutonium de l’usine de traitement de combustible usé de Karlsruhe.

Depuis des décennies, 12 m3 d’eau, soit 12 000 litres, ruissellent en moyenne, chaque jour, sur les parois de la mine de sel. La montagne exerçant une pression gigantesque sur les galeries de sel, 32 points d’infiltration supplémentaires ont été recensés depuis 1988. Certaines galeries s’effondrent, des barils, encastrés dans le sel, ont été endommagés sans que l’on sache précisément lesquels, contaminant la saumure. Au-delà de 2020, la mine ne sera plus exploitable.

Lire la suite de l’article sur la-croix.com

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Allez dire ça au comique Jancovici et à ceux qui l’ont tout de suite adulé parce que sa vidéo avait été partagée ici. Il disait : dans l’immédiat, pas d’autre solution. Eh bien, 40 ans c’est court. Et les déchets, on en fait quoi, finalement ?

    Et pour jouer un peu au devin : on n’en est pas à la dernière bêtise du monde de l’énergie atomique, les problèmes vont devenir de plus en plus fréquents et être de plus en plus visibles dans les médias, car ils ne pourront simplement plus cacher les défauts. Pourquoi, croyez-vous, qu’il n’y a pas de centrale nucléaire au centre de Paris ou dans le jardin de M. Gates, avec les déchets dans sa cave ?

    Il est, donc, toujours à l’ordre du jour de trouver autre chose et de démasquer ce lobby, qui entre autre, a fait que le solaire (sous toutes ses formes) ait stagné pendant des années. Cela étant, aujourd’hui, il se pourrait que le solaire coûte déjà moins que le nucléaire (si l’on additionne correctement tous les coûts), mais que la capacité de production ne soit pas encore à niveau. Ça risque de mal se terminer dans de nombreuses régions et on n’a pas vraiment de solution à point nommé !

     

    • Jancovici n’a pas dit que c’etait propre. Il a dit que pour l’instant il n’y a pas d’autre solution et que les efforts de recherche doivent etre concentres sur le stockage des dechets plutot que sur le photovoltaique. Aujour’dhui les techniques sont bien superieures a celles d’il y 40 ans. Donc votre raisonnement d’eliminer le nucleaire sous pretexte d’une mauvaise gestion d’il y a 40 ans est biaise.


    • Pour l’instant les Allemands en abandonnant le nucléaire et en développant le gaz de schiste propose seulement de balancer des milliards de tonnes de carbone ou de méthane dans atmosphère contribuant ainsi au réchauffement climatique qui s’annonce guère plus réjouissant que le stockage de d’un cube disons d’ un kilomètre de coté de déchets hautement toxiques mais au moins savons nous ou se trouve ces déchets, quand à l’augmentation de cinq degrés de la température de notre climat, inutile de vous en décrire les conséquences !! Que tous ceux qui critiquent l’énergie nucléaire, constatent que toute énergie est polluante et que la fabrication de panneaux solaires à grande échelle n’a rien d’écologique, pour l’instant continuons les recherches .... mais les allemands ne font pas mieux que nous !!


    • Jancovici est un un type qui a un ego démesuré.
      Il se prend pour ce qu’il n’est pas juste parce qu’on lui a mis pendant ses étude l’étiquette "élite de la nation" comme à tous ceux qui pullulent dans les ministères et autour.

      Il a malheureusement une incapacité à la remise en question et n’est qu’un technicien, même poly.

      Si il avait du "bon sens", il dirait : le fonctionnement du nucléaire est incompatible avec la démocratie car les sommes en jeu sont si fortes et tiennent dans les mains de si peu de personnes que les secrets pour conserver cette gigantesque concentration de pouvoir (issue de cette gigantesque concentration d’énergie) sont omniprésents.

      IL N’Y A AUCUN EXPERT NUCLÉAIRE EN FRANCE NI AILLEURS !

      Être un expert nucléaire serait maitriser l’ensemble des processus technologiques, et PERSONNE ne les connait dans leur ensemble, sans parler des implications sur le stockage, le financement, etc.

      Au final, les gens qui tirent les ficelles sont comme d’habitudes des lobbies de multinationales où l’on vit très bien, pour s’assurer une soumission et une servilité "optimale" des cadres et des "experts"...

      Les gens qui vous disent que tout est compliqué sont en général ceux qui se disent expert de cette complexité et qui veulent en garder les clef.

      Le reste n’est que bla bla pour vous perdre.


    • Je peux le dire. Je l’adule. L’homme tout puissant ne pourra tordre les lois physiques qui régissent notre bonne vieille terre. Tel est son message. N’agissons pas comme des enfants capricieux refusant la réalité. Acceptons là telle qu’elle est, belle et cruelle à la fois. Nous aurons dans les années et décennies à venir des défis gigantesques à surmonter. Pénuries de matières premières et tout spécialement de d’énergies, dans un dérèglement climatique de plus en plus criant. La décennie à venir va être chaude, très chaude.


    • Mr Jancovici ne m’a pas fait l’effet d’un comique : ses démonstrations sont solidement ancrées à des fait réels, la physique est une science exacte.
      Toute analyses sérieuse de l’intérêt de l’énergie photovoltaïque aboutit à ses conclusion : énergie trop polluante !
      La principale raison : le rendement des panneaux ne peut être augmenté dans l’état actuel de nos connaissances en physique, il faut donc multiplier la surface pour avoir beaucoup d’énergie électrique.
      La raison presque secondaire : quand le soleil se couche, l’énergie disparait !!!
      C’est aussi simple que ça !
      Après on peut s’imaginer conquérir l’Afghanistan pour s’emparer de leurs mines de Lithium nécessaire aux batteries, humm, pas très démocratique ça !
      ça me fait penser à une planche de Gaston Lagaffe, qui va présenter sa dernière "invention" à son chef de bureau : c’est une lampe torche solaire.
      Prunelle (son chef) le regarde avec des yeux ronds et Gaston lui répond :
      Y a un seul problème, elle ne marche qu’en plein jour ...

      Mr Jancovici ne fait pas l’éloge du nucléaire, il en explique objectivement les avantages et les inconvénients.
      Il propose aussi des solution énergétiques en fonction du lieu !
      Il expose aussi le fait que l’on peut très bien conjuguer plusieurs énergies de manière complémentaire, pour tirer avantage de chacune.
      Mais visiblement certains ne sont pas allé au bout des conférences ...

      Je suis aussi atterré que vous par contre du fait que ces fûts soient stockés dans une mine de sel.
      La combinaison eau plus sel attaque pratiquement n’importe quel métal ...
      Ils auraient voulu le faire exprès, ils ne s’y seraient pas pris autrement !!
      Kolossal !


    • Il n’y a aucune énergie propre, oui, mais il y a une différence dans la demi-vie des polluants, un ordre de grandeur absolument incomparable et une dépollution beaucoup plus fallacieuse. Je répète, erreurs passées ou non - d’ailleurs à quand la prochaine centrale dans son jardin à cet expert ? - , ce que veut Jancovici pour les cinquante prochaines années, c’est continuer sur cette voie, dont on commence déjà à voir les effets sur les millions d’années à venir, sans avoir de solution. Avant de causer, comme un expert aguerri, de l’énergie dont on aura besoin, il faut absolument résoudre ce problème, envoyer les déchets dans l’espace de façon industrielle, ou condamner une région désertique de façon plus prévoyante, faire quelque chose, au lieu de tout contaminer, des couches salines jusqu’aux mers et à notre bouffe à tous. Ça pourrait d’ailleurs être un argument "attaliesque" pour un gouvernement mondial ! Je suis sûr qu’on finira par nous la sortir, celle-là !




  • Certaines galeries s’effondrent, des barils, encastrés dans le sel, ont été endommagés sans que l’on sache précisément lesquels, contaminant la saumure.



    l’acier en contact avec du sel et de l’eau ca fait quoi ?

    de la rouille.

    c’est ballot non ?

    rappelons au passage que pendant des années ces baltringues de rosebeefs se sont débarrassés de leurs déchets nucléaires en les balancent tout simplement dans la manche en face des cotes francaises.

    la manche c’est pas profond, on devrait exiger qu’ils communiquent les coordonnées des points de largage pour pouvoir aller les repêcher avant que les containers soient bouffés par la rouille et que tout soit contaminé.

     

    • La manche, la méditerranée par trains entiers, le large des côtes de somalie par containers entiers. En fait les côtes de tous les pays pauvres sont particulièrement exposées s’ils ne sont pas suffisamment éloignés des voies maritimes qui servent à acheminer l’uranium ou les autres denrées empoisonnées ... Les déchargement sauvages (entre autres) sont faits depuis au moins 30 ans... Et pas que pour les hydrocarbures... L’acheminement des matières premières est actuellement à la base de tout notre développement industriel et technique... Ceux qui sont en haut de cette pyramide ont tous les droits...
      La seule règle c’est pas vu pas pris... Pris pendu me diront certains... Quelles potences vous rétorquerais-je ?

      La presse et les politiques couvrent, la finance orchestre, et tous le monde reçoit sa part du butin...


  • quelle idée de mettre des futs radioactifs dans une mine de sel !
    si les allemands excellent pour la technologie et les voitures questions sécurité alimentaire et médicale c’est l’ex urss !
    la plupart des allemands se soignent en Espagne payés par la sécu allemande (bien moins généreuse que la notre) l’ Allemagne c’est un modèle productiviste c’est pas un modèle social faut faire gaffe aux conneries que disent nos escrocs politiques !

     

    • Et en plus, une mine de sel épuisée, alors qu’ils comptaient sur le sel comme élément protecteur...

      En France en a choisi une couche argile (avec de l’argile) à 500m de profondeur qui est immobile depuis 100 millions d’années...


  • Jancovici doit avoir des potes au sein de l’industrie nucléaire. Venir dire qu’il faut abandonner les recherches sur le solaire pour foutre le paquet sur le stockage des déchets radioactifs est d’une stupidité inouïe. Il n’y a pas de solution miracle pour le stockage ! Quelque chose d’efficace aura forcément une contrepartie et cette dernière nous pouvons déjà la deviner : cela nécessitera des technologies extrêmement gourmandes en énergie et/où matières premières. Il n’y a pas de solution durable à cette problématique car nous en revenons toujours aux mêmes limitations : l’énergie et les ressources.
    Ceci étant dit même le solaire et l’éolien sont un pis-allé car ces technologies nécessitent aussi des matières premières aux réserves limitées et de l’énergie dans les processus de fabrication. Reste la fusion froide...mais quoiqu’il en soit pour éviter la catastrophe il faut se débarrasser de l’idée que nous pourrons indéfiniment préserver notre mode de vie actuel et croître à l’infini. Il faut matériellement décroître afin de drastiquement limiter nos besoins en énergie ce qui permettra dans un premier temps de limiter nos besoins en énergie nucléaire et pourrait même permettre la fermeture de certaines centrales. Ceci pourrait être rendu possible en relocalisant in situ l’économie, en abolissant l’obsolescence programmée, en réintégrant la traction animale dans les déplacements et l’agriculture, en redonnant au secteur primaire l’importance qu’il n’aurait jamais du perdre (l’agriculture !)...et même dans le meilleur des cas nous ne pouvons pas concevoir un monde où 10 milliards d’individus posséderaient maison individuelle, voiture, ipod, ipad...voyageraient en avion...dans le meilleur des cas nous pouvons espérer un mode de vie amélioré par rapport au moyen-âge axé sur l’agriculture avec eau chaude, chauffage et lumière fournis par la fusion froide. Eventuellement de l’électro-ménagers du genre réfrigérateur fabriqué de manière à être indestructible pourrait être envisagé...il faudrait probablement aussi établir des règles comme l’interdiction de posséder une maison, un réfrigérateur...individuellement, biens qui devront être réservés aux familles. Ainsi les enfants en attendant leur mariage resteront chez leur parents, les vieux resteront dans leur famille...en d’autres termes réinstaurer le clan et abolir l’idéologie de l’individu roi.


  • L’éternel retour du concret !

    J’aime cette phrase .


  • Le vrai problème est d’ordre sismique. Ils font des forages en France pour les fourrer avec des déchets nucléaires, mais peu importe l’étanchéité, l’humidité, la rouille, etc. il y aura toujours des dangers apocalyptiques car il n’existe strictement aucune possibilité sûre.