Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le suicide est devenu la première cause de mortalité chez les soldats américains

Après une stabilisation voire une légère baisse au cours des deux dernières années, notamment grâce à des mesures d’aides psychologiques prises par le Pentagone, le nombre de suicides au sein de l’armée américaine est reparti à la hausse dans des proportions inquiétantes.

En effet, depuis le début de l’année, soit en 155 jours, 154 militaires américains ont mis fin à leurs jours, ce qui fait une hausse de 18% par rapport à l’an passé, à pareille époque. Et c’est 50% de plus que les pertes enregistrées en Afghanistan sur la même période.

Le suicide est ainsi devenu, au cours du premier semestre 2012, la première cause de mortalité au sein de l’armée américaine, devant les pertes au combat et les accidents de la route.

L’on pourrait penser que ce phénomène touche davantage les soldats ayant effectué plusieurs missions sur un théâtre d’opérations extérieures au cours de ces 10 dernières années et souffrant de troubles de stress post-traumatique. En fait, de nombreux militaires qui n’ont jamais été déployés dans une zone de combat mettent également fin à leurs jours.

Ainsi, l’US Air Force est la plus touchée par cette hausse du taux de suicide alors que dans le même temps, celui constaté pour le Corps des Marines, très sollicité, est stable.

Les raisons qui poussent à commettre l’irréparable sont difficiles à appréhender. Outre les conséquences de troubles post-traumatiques, les problèmes conjugaux ou encore les difficultés financières – les militaires américains n’échappent pas aux effets de la crise – peuvent être des facteurs déclenchants.

Quoi qu’il en soit, cette évolution est le signe de l’échec des mesures prises jusqu’à présent par l’armée américaine, après le pic de suicides constatés en 2009. Un porte-parole du Pentagone a expliqué à la BBC que beaucoup de soldats hésitent à demander de l’aide car ils considèrent que c’est un signe de faiblesse.

Cela étant, le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a fait part, le 14 juin dernier, de son insatisfaction au sujet des approches du Pentagone pour combattre ce phénomène, en déplorant « d’énormes lacunes ». « Nous faisons tout notre possible pour essayer de construire un meilleur système » a-t-il promis, lors d’une audition au Congrès.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • l’histoire comme toujours nous réserve de ces surprises ! autrefois être soldat c’était risquer sa vie, voire "donner sa vie pour la patrie". Maintenant dans les pays occidentaux on veut faire la guerre comme la chasse (la modernité là encore est passée par là, on en revient toujours à Zygmunt Bauman, l’impavide et paranoîde tendance de la modernité de déshumaniser ce qu’on gère, la volonté de maîtrise totale du réel, comme un problème technique, et où les "valeurs" n’ont plus rien à faire), comme on apporte une "solution finale" ou pas finale au "problème, et surtout, comme l’opinion publique ne supporte plus qu’en des leurs meurent, il faut zéro mort chez "nous", seuls les "autres", ceux là c’est que des données à traiter, on les extermine le plus efficacement possible (ce n’est plus de nos jours qu’une conférence internationale interdirait les balles dum-dum !), sans aucun état. Donc les soldats ne meurent quasiment plus au combat, le combat devient comme un jeu vidéo ! (où on oublie que les morts d’en face ne sont pas fait de bits virtuels... ).
    Mais toutes ces atrocités, et sans doute d’autres causes encore, font que les soldats, se suicident. Massivement. ça aurait sans doute fait rire, ou en tout cas bien étonné les chevaliers, du temps où aller à la guerre était tuer et se faire tuer, avec quelques valeurs chevaleresques autour ....


  • Voici le deuxiéme effet kisscool aprés des périodes longue passé en irak ou afghanistan...et on dit quoi ? Merci le complexe militaro industrielle de l’oncle SAM ....


  • D’après le livre de Jimmy Massey instructeur ,et recruteur avant 2003 à donné sa démission en décembre 2003 ,il recrutait surtout des enfants de femmes qui élevait leurs enfants seule ,donc manque d’argent ,manque d’autorité paternel ,puis des drogués ,avec les agressions Irak ,tous les G I qui ont critiqué cette invasion irakienne bizarrement ont été tué ,au combat où accident comme les américains savent faire ,cela doit donner à réfléchir les autres ,la misère des familles sans avenir un très bon cocktail


  • A quoi sert ce genre d’article ? nous faire culpabliser.

     

  • #172449

    Bienvenue en enfer les enfants. C’est une guerre physique mais aussi psychologique.


  • C’est bien la dernière info qui risque de m’attrister.

     

  • On peut toujours trouver un accord avec un contrat (quel qu’il soit) mais il est plus difficile de trouver un accord avec soi-même...


  • Contrairement à vous, je trouve cela triste. Cela démontre la gravité de ce qu’ils voient et font. Et je ne parle pas de la guerre en elle même à savoir tuer l’ennemi avant que celui ci ne te tue.
    Peut être, qu’ils comprennent que leur combat est illégitime, qu’ils comprennent qu’ils sont chargés de faire le sale boulot et que leur patrie se sert d’eux et de leur dévouement (qui elle, je pense à la base part d’une juste cause)

     

    • un post plein de bon sens, il faut avoir été au "contact" pour comprendre les tourments qui te ronge quand tu t’aperçoit que tu t’es fais baiser par les tiens... et que ce que tu as fais, au final c’était pas pour la bonne cause, que c’est toi : "l’ennemi" et que les gars d’en face valent mieux que ceux qui t’envois...que tu vas rentrer non pas comme un hero mais comme un assassin, ta seule satisfaction etant que le maximum de frère rentrent avec toi, le problème, c’est que ceux qui y sont resté ont été gaspillés, trahis, vendus et que tu as participé à ça...
      pas simple à digérer...


    • Si ça se trouve, ils se suicident parce qu’ils bouffent tellement de merde et regardent tellement de débilités à la télé qu’ils pètent un câble. Quelle est la proportion par rapport à la moyenne ramenée à toute la population ? Et puis les américains eux-même ont trouvé cette magnifique expression toute Novlangesque : "les dommages collatéraux". Amusant.
      Le fait essentiel est la hiérarchisation des cause internes à l’US Army. Cela signifie tout simplement que la puissance militaire yankee est hors-service. Pas besoin de s’appeler Napoléon pour comprendre qu’une armée aussi désorientée et faible sur le plan idéologique et psychologique a perdu d’avance tout combat.
      L’Empire est au bord de la chute.


  • Ils mentent, c’est pour masquerr les pertes qu’ils subissent fasse aux Talibans, ils se disent qu’il vaut mieux declarer vouloir quitter la guerre parce que nos soldats sont démotivés que de reconnaitre l’echec militaire humiliant face à un minuscule mouvement d’insurrection ... "


  • Mais c’est bien ! continuer de cracher sur les victimes irakiennes comme vous le faites, ça ne m’etonne pas des chretiens d’occidents.

    La reconciliation est vraiment impossible avec vous.

    Merci de ne pas me censurer.


  • Je n’ai pas la moindre petit pitié pour eux, surtout pas aprés tout le mal qu’ils ont fait en irak...pays qui ne se relevera jamais.


  • on pourrait avoir de la compassion si ces soldats etaient les premiers dans l’histoire de l’humanité a avoir fait la guerre hélas c’est loin d’etre le cas . je reste indifferent a leur sort ,d’autant que les gis de la guerre d’irak et de celle d’afganistan ont certainement entendu parler de la guerre de corée ,de celle du vietnam et de tant d’autres provoquées par leur pays bien aimé . ils ont etudié ces conflits et ont forcement deja entendu parler ou vu des veterans de ces guerres (a la tele dans la presse etc ou lors de manifs ou d’actions commemoratives) ces types qui ont fait la guerre avant eux ont temoigné de l’horreur des combats , des viols ,des meurtres gratuits ,du sadisme et de la barbarie dont toute armée d’occupation se rend coupable .
    avant eux ces milliers de gis quand ils ne revenaient pas dans des cerceuils sont revenus a moitié fous, toxicomanes,sociopathes et ont fait grimper les taux de suicides de divorce et de crimes chez les militaires demobilisés. la verité ,c’est que comme leurs predecesseurs les gis des guerres du golf et d’afganistan sont partis faire la guerre en l’aimant ... avec l’assurance d’etre la plus puissante armée du monde ,une legitimité fabriquée de toute piece
    et des prejugés racialistes ,supremacistes et imperialistes a l’egard des peuples agressés


Afficher les commentaires suivants