Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le "super-comité" américain n’est pas parvenu à un accord sur la réduction du déficit budgétaire

Le "super-comité", Commission mixte du Congrès pour la réduction du déficit budgétaire composée de 12 membres (six démocrates et six républicains), n’est pas parvenu à un accord pour réduire le déficit du pays de 1 200 dollars sur les dix prochaines années.

"Après des mois de travail acharné et de délibérations intenses, nous sommes arrivés à la conclusion aujourd’hui que nous ne serons pas en mesure d’obtenir un accord bipartisan avant l’échéance", ont déclaré le sénateur républicain Jeb Hensarling et la sénatrice démocrate Patty Murray, coprésidents de la Commission mixte sur la réduction du déficit budgétaire, a indiqué un communiqué publié lundi.

"Malgré notre incapacité à résoudre les divergences significatives au sein de la commission, nous mettons un terme à ce processus uni dans la conviction que la crise de la dette dans laquelle notre pays est plongé doit être résolue et qu’on ne peut pas attendre la prochaine génération pour que cela soit fait", ajoutent les deux parlementaires.

"Nous restons confiants dans le fait que le Congrès pourra tirer profit du travail de ce comité et trouvera le moyen de s’attaquer à cette question d’une manière qui soit satisfaisante pour le peuple américain et pour notre économie", ajoutent-ils.

Le puissant "super-comité" fort de 12 membres, officiellement connu sous le nom de Comission mixte du Congrès pour la réduction du déficit budgétaire, a été crée par un accord bipartisan de réduction des dettes signé en août pour enrayer les problèmes budgétaires américains croissants.

"Nous sommes profondément déçus de ne pas avoir pu parvenir à un accord bipartisan, mais à l’approche de la fête américaine de Thanksgiving, nous voulons remercier chacun des membres de ce comité, chacun d’entre eux s’est engagé à chercher à une solution qui a échappé à de nombreux groupes avant nous", selon le communiqué.

Le comité est chargé d’identifier les moyens de réduction d’au moins 1 200 milliards de dollars d’ici le 23 novembre. Faute d’accord, la loi prévoit la mise en oeuvre automatique, à partir de 2013, de réductions des dépenses à hauteur de 1 200 milliards sur dix ans, réparties à part égale entre la défense et les programmes sociaux.

Les deux partis doivent redoubler d’effort pour parvenir à un accord équilibré et pour mettre de l’ordre dans les finances publiques, a déclaré M. Obama, ajoutant qu’il apposerait son véto à toute tentative de renversement des réductions du déficit budgétaire qui commenceraient en 2013.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.