Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Le temps d’Illich est arrivé"

Note de la rédaction

Une traduction ERTV.

Une intervention de la philosophe néo-marxiste britannique Nina Power à propos des travaux visionnaires d’Ivan Illich dont l’ouvrage Némésis médicale vient d’être réédité par Kontre Kulture.

 

Soutenez E&R avec odysee.com

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2823797
    Le 9 octobre à 13:17 par petithous
    "Le temps d’Illich est arrivé"

    Il y a urgence à s’intéresser à ce que Illich dit a propos de la convivialité ... car c’est (à mon humble avis), la seule issue pour l’humanité. Et les relations conviviales peuvent se mettre en place dés aujourd’hui à l’échelle des relations de proximité .
    Convivial ne veut pas dire festif, je suis toujours navré d’entendre utiliser ce mot pour parler d’un repas ... utilisé à ce propos c’est aussi crétin que de parler d’un cycliste à vélo, ou d’un marcheur à pieds .

     

    Répondre à ce message

    • #2823884
      Le 9 octobre à 15:41 par Prudence
      "Le temps d’Illich est arrivé"

      La convivialité, c’est ce qui s’installe entre les êtres lorsqu’ils ont une commune envie d’être ensemble, laquelle est elle-même fonction d’une vision commune du monde sur les questions essentielles. C’est une conséquence si l’on peut dire. Sinon, c’est plutôt du respect de base ou de la tolérance. Aujourd’hui, dans un monde où grouillent les fous, les salopards, les profiteurs et les cons, j’attends un peu de savoir qui est devant moi avant de me laisser aller à la convivialité. C’est l’époque qui m’y contraint.

       
    • #2823889
      Le 9 octobre à 15:48 par peg
      "Le temps d’Illich est arrivé"

      Sauf qu’un repas n’est pas systématiquement convivial...

      Tiens va à mon boulot tout le monde mange en se regardant en chien de faïence pas un mot bienveillant, pas une idée qui émerge, le vide....

      Les repas de famille quand elles existent encore où les membres se haissent de fait...et n’attendent qu’une chose c’est que les premiers cassent la pipe, que la vielle tante mise en bout de table décanille en laissant le lopin de terrain pour pouvoir caser le garage, sans oublier que la grand mère qu’est usufruitière n’est pas en reste d’etre radine et ne se cache pas d’en expérimenter le pouvoir pour souffler sur les braises des règlements de comptes...

      Sans oublier les cérémonies où on se congratule autour de grand festin ou chacun se toise en etalant sa vie prétendant avoir la plus grosse...

      J’ai fuit tout ces "repas", ces "apéros", ces "pots de départ", j’en pouvais plus.
      Maintenant, je mange seul, tranquille et dieu que le silence est beau et la pensée meilleure.

       
    • #2824001
      Le 9 octobre à 18:52 par petithous
      "Le temps d’Illich est arrivé"

      @ prudence



      C’est une conséquence si l’on peut dire. Sinon, c’est plutôt du respect de base ou de la tolérance. Aujourd’hui, dans un monde où grouillent les fous, les salopards, les profiteurs et les cons, j’attends un peu de savoir qui est devant moi avant de me laisser aller à la convivialité




      C’est évident, la convivialité ne peut être associé qu’à un comportement réciproque de respect... sinon c’est l’inconscience et l’inconséquence des baba-cools .
      A nous de bien choisir nos amis . Mais je reconnais le problème, en réalité 90% des gens ne sont pas fiables, mais il en reste quand même 10%, ce qui fait 7 millions de personnes .

       
    • #2824057
      Le 9 octobre à 20:10 par Prudence
      "Le temps d’Illich est arrivé"

      Je retiens votre remarque sur le sens particulier qu’a le mot "convivialité" chez Illich. On a l’impression qu’il est utilisé davantage dans le sens d’altruisme, de désintéressement, de gratuité ou d’entraide.Mais bon, je vais commencer par le lire pour ne pas dire de sottises.

       
    • #2824078
      Le 9 octobre à 20:55 par Pedro
      "Le temps d’Illich est arrivé"

      Oui, certes, mais quand Illich parle de convivialité cela n’a pas grand chose à voir avec le sens que l’on en a couramment chez nous.
      Donc ne pas confondre l’un et l’autre, et le mieux est de lire le livre, qui regroupe une somme de concepts assez difficiles à résumer en quelques phrases.

       
    • #2824116
      Le 9 octobre à 22:27 par Sedetiam
      "Le temps d’Illich est arrivé"

      Quand bien même j’ai nombre d’amis, il faut s’entendre sur le contexte de la fiabilité : ceux-là ne le sont que lorsque tout est tranquille et il convient d’en avoir bien conscience pour éviter le retour du concret - et donc ses désillusions - en cas d’urgence. Dans les cas extrêmes, les seules entités qui me paraissent encore fiables restent les groupes des forces spéciales et ceux de la Légion, après avoir vu tous les autres décliner, réseaux de « résistance » et grand banditisme compris.

       
  • #2824071
    Le 9 octobre à 20:37 par Clemens
    "Le temps d’Illich est arrivé"

    la philosophe néo-marxiste britannique Nina Power




    Elle est pas un peu jeune pour être appelée « philosophe » ? Et néo-marxiste, ça veut dire qu’elle veut repartir pour un second tour de manège de Loubianka, NKVD, Stasi, Securitate, Kolyma, Vorkuta, Perm, S-21, Katyn, etc. etc. et sur les bases d’une critique sociale légitime au XIXe mais maintenant vieille de près de deux siècles ?

    Je ne sais pas ce que Soral a pu voir de loin de la Corée du Nord, mais j’ai reçu les confidences d’amis russes, à Moscou, sur les tragédies familiales, sur les horreurs enfouies parce que l’humanité à besoin d’espérance pour continuer à avancer... tortures, exécutions, disparitions. Ce qu’ont fait les marxistes partout où ils ont eu du pouvoir, en Europe, en Chine, au Cambodge, etc. Comment ils ont détruit tout ce que le capitalisme rêvait de détruire... Toute la tradition, le vrai monde d’avant qui était encore en état de fonctionner.

    Les marxistes sont les idiots utiles du capitalisme, sa garde rapprochée judéo-protestante qui a obtenu que les peuples détruisent d’eux-mêmes toutes leurs traditions nationales, c’est-à-dire toutes les défenses qui les protégeaient du capitalisme. L’Internationale prolétarienne, c’était rien d’autre que la matrice du salarié-esclave de la multinationale Amazon... (car le seul vrai syndicat, c’est la nation et sa fondation de cousinage et de consanguinité). Ils ont bien accéléré l’Histoire mais pas dans le sens qu’ils promettaient, ces cons.

    Je viens de travailler 15 jours avec des Chinois : c’est toujours la même chose, ils sont complètement paumés, des épaves humaines, sans âme, ni mémoire, ni culture, ni individualité, ils ont l’épaisseur humaine d’une feuille de papier à cigarette Rizzla... ils ont été complètement déracinés de leur identité par le maoisme et maintenant, ils sont les rouages parfaits du capitalisme...

    Et Soral ne resterait pas vivant une semaine dans un régime communiste : trop entier, trop fier... sa tête dépasse de trop et s’il ne se suicidait pas comme Maïakovksi à qui il ressemble un peu d’ailleurs, la méthode communiste, c’est la hache, la faux ou la bêche : un « tsap »... et la tête roule au sol.

    ER sous Staline ou Mao ? Tous les meneurs à la décapitation et les complices au goulag...

    Le seul régime pouvant tolérer le type humain de Soral, c’est l’Espagne d’Isabelle la Catholique, avec un brevet de capitaine et un mandat pour éclaircir la situation de l’Ibérie jusqu’aux antipodes...

     

    Répondre à ce message

    • #2824242
      Le 10 octobre à 09:11 par francky
      "Le temps d’Illich est arrivé"

      J’ attend avec impatience la réponse de l’intéressé...

       
    • #2824507
      Le 10 octobre à 18:24 par paolo
      "Le temps d’Illich est arrivé"

      que voulez-vous répondre à un ramassis de préjugés ?
      Et si on commençait par se débarrasser de ces vieux mots valises : capitalisme et communisme ?
      A la limite, utiliser le terme d’économie de marché, et voir les critiques légitimes formulées par Braudel et Polanyi.
      De toutes façons nous sommes dans ce régime de fous, parce que les élus ne mettent pas en place des protections légitimes auxquelles aspire le peuple, souverain véritable. On n’a pas trop avancé depuis isabelle et machiavel où il est plus facile pour les arrivés de servir les happys fews plutôt que le collectif sans visage qu’est le peuple.

       
    • #2824530
      Le 10 octobre à 19:22 par Tetar 1er
      "Le temps d’Illich est arrivé"

      @Franky
      Et pourquoi tu ne répondrais pas toi-même à cet avis argumenté, si tu as qqchose à dire ? AS a souvent rappelé l’outil que représente le marxisme pour ses analyses, et de quelle manière cela a structuré sa pensée. Ici Clémens critique plutôt l’application politique des courants et mouvements marxistes. Angle de vue très différent à mon avis

       
    • #2824604
      Le 11 octobre à 01:52 par Leviathan
      "Le temps d’Illich est arrivé"

      Je ne sais pas ce que Soral a pu voir de loin de la Corée du Nord, mais j’ai reçu les confidences d’amis russes, à Moscou, sur les tragédies familiales, sur les horreurs enfouies parce que l’humanité à besoin d’espérance pour continuer à avancer... tortures, exécutions, disparitions.



      Ben ouais, les mensonges d’état, la torture, les exécutions, arrestations arbitraires... ça n’est jamais arrivé dans les démocraties occidentales, ni hier ni aujourd’hui.

       
    • #2825636
      Le 12 octobre à 19:16 par escé
      "Le temps d’Illich est arrivé"

      A propos de l’actuelle acculturaiton chinoise, je suggère la lecture de "Chine trois fois muette" de Jean-François Billleter

       
  • #2824612
    Le 11 octobre à 02:48 par Anti-virologues
    "Le temps d’Illich est arrivé"

    Giorgio Agamben qui est cité dans l’interview est aussi une référence que les lecteurs d’E&R apprécieront s’ils ne connaissent pas encore.

    Dès le début de la coronafolie, en mars 2020, Agamben écrivait que le coronavirus n’existait pas et n’était qu’un prétexte. Ce qui a mis dans l’embarras tous les pseudo-penseurs de la "gauche critique" qui font semblant de critiquer le pouvoir, en reprenant ses mots d’ordre avec l’air fâché. Avec Agamben, bas les masques ! C’est de cet embarras qu’évoquent les deux anglophones de la vidéo.

    Agamben, qui parle très bien français, explique que le (bio)pouvoir prend prétexte de notre santé pour mettre en place un état d’exception qui nous réduit à l’état d’animaux à la vie nue (zôê), nous qui d’ordinaire sommes des individus (bios) et des sujets de droit. C’est en effet très pertinent.

    La critique d’Ilich du système médical ne porte pas sur son usage prétextuel par le pouvoir, mais sur le fait que c’est un système, donc fatalement bureaucratique et technocratique qui en oublie l’individu.

     

    Répondre à ce message