Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le travail de nuit favorise le cancer chez les femmes

Une victoire du féminisme ?

Selon une analyse de 61 études sur 3,9 millions de personnes et plus de 100 000 patients, les infirmières de nuit sont particulièrement touchées, avec davantage de cancers de la peau, du sein et du système gastro-intestinal.

 

Le travail de nuit est lié à un risque accru de cancers du sein, gastro-intestinal et de la peau chez les femmes, selon l’analyse de plusieurs études publiée lundi 8 décembre dans Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention, la revue de l’American Association for Cancer Research. Cette étude consiste en une analyse de 61 études couvrant 114 628 cas de cancer et 3,9 millions de participants en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Asie.

Ces chercheurs, dont le cancérologue Xuelei Ma, de l’Université chinoise Sichuan à Chengdu, ont cherché à déterminer si le fait de travailler de nuit pendant de longues années pouvait accroître le risque de onze types de cancer chez les femmes. Une autre analyse a été effectuée sur les effets du travail de nuit pour six types de cancer parmi des infirmières.

Les conclusions de cette étude montrent une augmentation de 19 % du risque de cancer pour les femmes travaillant de nuit pendant plusieurs années. Ce risque est le plus grand pour le cancer de la peau (41 %), suivi par le cancer du sein (32 %) et le cancer gastro-intestinal (18 %) comparativement aux femmes n’ayant pas effectué de travail de nuit de façon durable.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Voir aussi, sur E&R :

Troquer le joug du père et du mari pour celui du patron : un progrès ?

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Nos anciens qui refusaient que les femmes travaillent de nuit, étaient peut-être moins mufles que ceux d’aujourd’hui, plus galants et protecteurs probablement .

     

    • #1879879

      Elles peuvent toujours faire prof du vivre ensemble dans le lycée technique Galliéni de Toulouse, un bon plan convivial.


    • #1879881

      Nos anciens protegeaient leur famille ! Aujourd’hui individus isolés dans un système marchand esclavagiste c’est chacun pour sa pomme. Ils ont reussi à briser la solidarité inter générationnelle, l’amour des couples, la protection des enfants ! Etc. . par contre tout cela existe chez les êtres de lumière !!! Mais pour la populace circulez ya rien à voir !!! Nos compatriotes musulmans ont encore le respect des anciens mais la nouvelle génération délinquante est déjá perdue.


    • #1880319

      @France31 : hélas tristement vrai ! Récemment dans des news au Maroc, on voyait une famille s’occuper d’une grand-mère atteinte d’Alzeimer installée dans un lit au salon, où tous pouvaient s’en occuper. Sauf que sa fille, âgée d’une quarantaine d’années environ, se plaignait qu’au Maroc il n’y avait pas de centre spécialisé (mouroir) comme en France. Le coeur n’y est plus, ça va changer là-bas aussi.


  • Et quelles sont les conséquences du travail de nuit chez les hommes ?

    Euh, désolé pour cette question sexiste et sans intérêt !

     

  • #1880010

    parce qu’il y a une recrudescence, de la maladie chez les prostituées , c’est ça ????


  • Le boulot d’infirmière en général est plus proche de l’esclavagisme que d’une carrière. Burn-out, lombalgies voire hernies discales, risques de contamination, sur-vaccination et sous-rémunération.
    Le cocktail idéal pour ne pas profiter longtemps de sa retraite et ainsi faire faire des économies au contribuable.


  • #1880264

    par contre les hommes aucun problème.... Tu peux les faire travailler dans du plutonium en fusion ça n’affecte pas leur espérance de vie.