Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les Bedos, collabos de père en fils

Par la rédaction d’E&R

Le dimanche 15 décembre 2013, il fallait regarder Vivement dimanche, de, avec et pour Michel Drucker, le Delarue persistant, comme les arbres du même nom. Et son émission hommage à Guy Bedos, qui n’arrête pas d’en finir, lui qui usait déjà les planches en 1966, sous le règne du Général, à des milliards d’années-lumière de la génération Valls, notre futur président.

 

PNG - 380.6 ko
Le comique qui ne fait vraiment plus rire

 

Un Guy avachi, abattu, dans les cordes, poignardé par le doucereux Drucker, qui touille dans les entrailles d’un passé glorieux : Sophie Daumier, Mitterrand, Giscard, la censure, Le Luron, Desproges, la Gauche, avant qu’elle ne devienne libérale, et sioniste. Américaine, quoi.

Drucker a beau convoquer Joë, madame Bedos, qui raconte que le moteur de son mari est ce noble refus du racisme, de l’antisémitisme, de toutes les haines, on sent que le vieux lion s’est gouré de combat, qu’il a été abusé par la gauche, ce sous-programme de la droite conçu pour baiser les pauvres, et qu’il a en plus participé activement à cette arnaque, ce qui lui laisse un goût amer, très amer. Abusé par son ignorance, abusé par les plus cyniques calculateurs. Guy Bedos, on dirait un enfant violé, qui s’en rendrait compte sur le tard, à la fin. Merde, je me suis fait baiser… Et en beauté : j’ai défendu mon violeur, témoigné pour lui, lui ai filé un alibi, quel con, mais quel cooon !

 

PNG - 436.5 ko
« Oui papa, je suis une pute »
(Victoria B. pitchant son film)

 

Le défilé préparé par Master Drucker est meurtrier : après les potes grabataires, Dabadie l’Académicien, inventeur du sketch bien-pensant avant l’heure, la fille, Victoria, « scénariste de cinéma », qui prépare un truc « autobiographique » sur elle-même. Et que dire du duplex avec Nicolas B., qui se filme sur un building new-yorkais, au sommet de sa suffisance, symbole d’une élite qui ne se rend même plus compte de l’effet qu’elle produit… Une nouvelle aristocratie, qui n’a évidemment pas le courage de faire la guerre, juste celui d’occuper les jobs culturels juteux, au détriment des vrais créateurs.

Et puis Nolwenn, qui vient balancer sa reprise du chant de Noël tiré de l’album « concept » We love Disney, qu’on imagine pas du tout publicitaire, le parc du même nom ne faisant plus le plein… Un CD où figure le fils Dutronc, pour une cover des Aristochats en duo avec Laura Smet, que Thomas ne viendra hélas pas fredonner sur le service public, ça pourrait faire une belle casserole, comme son rôle dans le film de Soral… Misères du passé, et du désir… d’argent !

 

PNG - 362.5 ko
À gauche Nicolas vieux, à droite Guy jeune

 

Une émission fascinante, composée de ce qu’il y a de plus déprimant, avec Boujenah qui déclare sa flamme à Bedos dans une scène de lèche interminable, pour dévier sur la promo de son festival de Ramatuelle, où l’on ramasse ses amis à la truelle…

Cette hebdominicale sent la fin des temps télévisuels : et le contenu et les tuyaux glissent vers le gouffre. On comprend mieux pourquoi la télé s’effondre. Sous le poids des ans, des amis, des réseaux, des pouvoirs, contre les téléspectateurs, dont il ne reste plus que les blessés du troupeau, victimes du Prédateur : les fatigués de la life, et les intoxiqués chroniques. Logiquement, un jour, le dernier, Drucker fera son show devant un carré de nonagénaires en plateau… mais tous les téléspectateurs auront déserté le poste. C’est Michel qui aura le mot de la fin, entre cynisme assassin et humour copain, en s’adressant à Guy : « On va prendre une tisane maintenant ? »

Nicolas, celui qui risque de nous faire regretter Guy

PNG - 437.3 ko
Ciel, mon ex à la météo !

 

Nicolas Bedos est cet être essentiel qui prend dans les médias une place à la mesure de sa grosse tête pour nous raconter des histoires de cul avec ses poufs. Comme il n’a rien à dire, ce discours était auparavant circonscrit dans les pages sinistrées de Marianne. Aujourd’hui, il se répand.

On rappelle que la télé devait être, dans l’idée de ses concepteurs, une sorte d’école pour tous, un service public audiovisuel, qui enseignerait des choses, mais aussi une lucarne pour se divertir. Car les gens travaillent, et tout le monde n’a pas la chance de voir Gad Elmaleh en vrai, au prix où sont les places.

Or qu’apprend-on aujourd’hui par le poste ? Que Nicolas Bedos a fricoté avec la Miss météo de Canal (élue par qui ?), et que ces deux êtres supérieurs règlent leurs comptes devant tout le monde. Sainte Mère de Dieu. Si personne n’est obligé de regarder la télévision en général, et Le Grand journal en particulier, on n’est pas non plus obligés d’abandonner l’outil télévisuel à ces occupants, surtout qu’on le paye deux fois, comme les autoroutes à péages.

 

PNG - 326.5 ko
Il va falloir chasser les occupants des médias avec autre chose que des mots

 

Occupants, oui, de Occupation. Ils occupent l’espace médiatique à la place de personnalités plus riches et moins arrogantes : un cancérologue, une paléontologue, un plombier qui raconte comment changer un robinet (bon maintenant y a les tutos du Net pour ça), un SDF qui raconte sa chute, ou une femme au foyer en HLM avec trois enfants qui jongle avec trois boulots au black. Non pas qu’il faille gaver le téléspectateur moyen avec des pathos ou des penseurs abscons à l’heure des repas (qui se raréfient en temps de crise), mais on peut faire mieux, question connaissance.

Ce qui veut dire que cette occupation de l’espace médiatique, avec des histoires de cul ou de merde, est un choix politique (pléonasme 1) : la télévision est un territoire occupé par ces envahisseurs venus du showbiz et de la politique (pléonasme 2). Le milieu médiatico-politique ne travaillant que pour lui-même, la moindre brèche non directement propagandiste est aussitôt bouchée par des bedosseries.

 

PNG - 334.6 ko
Lors de la soirée « La culture contre la haine », Guy montre plus de haine que de culture

 

Le père Bedos, lui, au moins, fait de la propagande à l’ancienne, en accusant Marine Le Pen de faire une campagne à la… Hitler (un Allemand qui s’est suicidé après avoir fait des bêtises). C’est une opinion, celle d’un homme fatigué, qui a été lucide cinq minutes sous le pouvoir de la vieille droite pré-libérale des années 70. Quand la dominance était grossière, facile à dénoncer. Aujourd’hui que cette dernière est plus complexe, le père Bedos sert le pouvoir (alors qu’il se pense rebelle) en tirant sur les derniers opposants vivants. Une erreur de jugement pardonnable, les humoristes n’ayant jamais particulièrement brillé par leur finesse d’analyse.

Ce n’est donc pas un hasard si l’entreprise Bedos Père & Fils contribue à nous boucher l’horizon médiatique, l’un remplaçant l’autre (ou le poussant vers la retraite, voire pire) grâce à un discours darwinien plus adapté. Leur métier est de tromper l’œil, ils sont payés grassement pour ça, et ne s’en rendent même pas compte.

 

Voir aussi, sur E&R : « Guy Bedos enfin drôle ! »

Autour du sujet, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

75 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #636543
    le 19/12/2013 par michel
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Vous avez sérieusement regardé cette émission ?!
    Vous êtes maso...
    J’ai lu, j’ai ri, mais la dernière photo parle d’elle même.


  • #636558
    le 19/12/2013 par 100phoux
    Les Bedos, collabos de père en fils

    et doit y en avoir des paquets de pere & fils en escroquerie et art moderne !


  • #636576
    le 19/12/2013 par Bobo
    Les Bedos, collabos de père en fils

    On va fumer du bedos pour un siècle. Mais qui regarde ça ?

     

    • #637231

      Tous ceux qui ont une télé et qui vont donc voter parce qu’on leur dit au quotidien que "Election = Démocratie" c’est à dire l’immense majorité !


  • #636582
    le 19/12/2013 par Reppa
    Les Bedos, collabos de père en fils

    " Valls, notre futur président"

    A ce rythme, ce statut risque de ne plus rien valoir dire du tout.

    J espère que la transition entre la monarchie et la vie d’homme libéré arrivera bientôt à son terme.

     

    • #636956
      le 19/12/2013 par bouba
      Les Bedos, collabos de père en fils

      J’ai failli hurler quand j’ai lu ça , valls président ....... permettez-nous de choisir , et j’userai toutes mes forces pour qu’une telle ignominie n’arrive jamais , car même si nous atteignons des sommets de manipulation et de mépris avec cette équipe , la gerbe est au bord de millions de bouches , et la haine aux tripes !


  • #636617
    le 19/12/2013 par Jeff
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Très bon papier, très drôle et tellement vrai... L’avant-dernière photo est un peu cavalière par contre^^ sinon c’est exactement ça.
    ps : je suis impressionné par ceux qui arrivent à mater une émission de Drücker en entier, faut vraiment avoir les reins solides et prévoir de la caféïne en quantité astronomique pour tenir le coup. Alors bravo les gars !

     

    • #636937

      Plus que cavalière même, vous faites sans arrêt les frais de l’amalgame antisémitisme/antisionisme.
      Publier cette photo, même si la nuance sera bien comprise par la plupart des membres E&R, est à mon sens une erreur. C’est tendre le bâton pour se faire battre, et quand on voit les news du jour (http://www.egaliteetreconciliation....), ce n’est pas très malin...


    • #637306
      le 20/12/2013 par Thémistoclès
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Je suis d’accord, cette photo ne s’imposait pas, donc elle dénature le message.

      Toutefois le sous-titre



      "Il va falloir chasser les occupants des médias avec autre chose que des mots."




      pour moi sous entend bien évidemment par des actes comme :
      virer immédiatement des médias du service public tous ceux qui ayant milité pour une cause et le cachant, s’en sont fait les propagandistes à l’antenne (genre Haziza mais pas Drucker).
      Ce sont de classiques conflits d’intérêt comme on en rencontre trop dans le domaine médical, et qui aujourd’hui ne sont plus tolérables.


  • #636621
    le 19/12/2013 par Adriatique
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Pauvre vieux...

     

    • #639650
      le 22/12/2013 par Pauline
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Ouais il fait pitier... Il s est fait mentalement arnaquer et a transmis les valeurs de l arnaque a ses gosses et quand il les regarde on sent de la tristesse dans son regard car ils sont le reflet de ses erreurs, defauts et de sa betise en puissance 10 mais comme tous les vieux il prefere rester dans sa connerie plutot que de voir la verité en face qui le tuerait , celle de voir qu il a raté sa vie et qu il est trop tard pour faire marche arriere...

      Beaucoup de vieux sont comme lui , ils ont votés comme des cons, se sont laissé lobotomiser par les medias, endoctriner, exploiter et ont detruit l avenir , notamment economique, de leurs enfants et petits enfants dans ce pays mais ils s accrochent jusqu a la haine à leurs convictions gaucho a la con pour ne pas finir chez les fous. Ils ont vecu dans un film digne d hollywood pendant 60 ans tout en se croyant dans la realité et veulent y rester, matrix quoi... Trop tard pour leur faire prendre la pillule de la bonne couleur mais ils sont encore là à poluer nos urnes et ecrans , a faire pression pour agraver encore un peu plus la merde dans la quelle vie leur descendance. Cette generation d insouciants consommateur passif infantile est encore là pour fabriquer des antifa a la Meric !


  • #636626
    le 19/12/2013 par alto
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Enorme !!!! bravo pour ce texte qui devrait figurer dans de grand journaux qui ont ou peu exister un jour continuez !!! merci

     

  • #636643

    Petit bémol :
    Contrairement à ce qui est écrit :



    "Cette hebdominicale sent la fin des temps télévisuels : et le contenu et les tuyaux glissent vers le gouffre. On comprend mieux pourquoi la télé s’effondre. Sous le poids des ans, des amis, des réseaux, des pouvoirs, contre les téléspectateurs, dont il ne reste plus que les blessés du troupeau, victimes du Prédateur : les fatigués de la life, et les intoxiqués chroniques. Logiquement, un jour, le dernier, Drucker fera son show devant un carré de nonagénaires en plateau… mais tous les téléspectateurs auront déserté le poste."



    Comme l’explique Pierre Carles, le nombre d’heures de télé consommées est toujours en constante augmentation année aprés année... Les momes ont Cyril Hanouna, les ados Yann Barthès, etc... jusqu’à Druker.
    La télé est loin d’être en danger, elle rempli encore trés bien sont rôle de divertissement.

     

    • #637518
      le 20/12/2013 par Bobo
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Je le crois, mais c’est parce que les gens ont des télés dans toutes les pièces. Par contre, le nombre de personnes qui ne regardent plus la télé est en hausse.


  • #636675
    le 19/12/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Un nom pas facile à porter, effectivement, que du républicain bien catholique dans cette famille.
    Devinez comment s’appelait le procureur chargé par Perben de nous dire qu’Emile Louis était le coupable unique de l’affaire des "disparues de l’Yonne" ? Devinez qui fut nommé à Nice pour remplacer un Montgolfier pas trop "maçonno-compatible" ?
    Un indice, le même pour les deux questions : Eric Be..s


  • #636721

    Exellent article de la rédac, comme d’hab’.


  • #636760
    le 19/12/2013 par Mathieu
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Les deux dernières photos sont, chacunes à leur manière, très fortes, et servent votre propos.


  • #636761
    le 19/12/2013 par gallier2
    Les Bedos, collabos de père en fils

    « Hitler (un Allemand qui s’est suicidé après avoir fait des bêtises). »

    Ah, que vous en dites des bêtises. Il était Autrichien. :-)

     

    • #637192
      le 20/12/2013 par goy pride
      Les Bedos, collabos de père en fils

      C’est un peu comme si on corrigeait quelqu’un affirmant qu’untel est Français en lui rétorquant qu’il est Bourguignon ou Aquitain... ?
      De plus les Autrichiens de souche sont ethniquement des Allemands ! (oui je connais les théories selon lesquelles Hitler serait un reptilien frankiste...ou aurait des origines africaines...mais bon il est parfois plus simple de s’en tenir au plus simple !)


    • #637427
      le 20/12/2013 par lulu
      Les Bedos, collabos de père en fils

      vous avez dit bêtises ?

      Autrichien de naissance, certes, mais faut vraiment être borné pour penser qu’il ne fût point Allemand. Pourtant force est de constater que ce peintre médiocre aux idées quelques peu novatrices se sentait lui-même plus germanique que le teuton de souche.


  • #636804
    le 19/12/2013 par solaine
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Excellentissime article ! Bravo !
    Une toute petite phrase (parmi tant d’autres de cet exceptionel article) a retenu toute mon attention, je cite : "ce sous-programme de droite conçu pour baiser les pauvres"...
    Comme un bijou inestimable... oui, cette phrase est pour moi comme un bijou inestimable et elle résume en elle seule tout le système médiatique français dans lequel on baigne.
    Heureusement, ma télé est en panne depuis belle lurette et je ne m’en plains pas !
    Merci E&R !


  • #636822
    le 19/12/2013 par Bastalamatrice
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Quand on va dans une Maison de retraite un dimanche après midi, dans la salle commune la télé est allumé sur Drucker ,pour le peu de vieux qui captent encore quelqueque chose ça doit leur rappeler leur jeunesse ; Drucker était lui aussi déjà là le dimanche aprem(avant la période Jacques Martin)...ça sent bien la fin de la télé tout ça . Drucker il fera comme JC Bourret avec feu la Cinq il éteindra la lumière avant d’aller dans sa boîte en bois.


  • #636842
    le 19/12/2013 par Ernst Psile
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Pas joli joli de se moquer des vieilles dames... surtout quand on connait le passé glorieux de Guy Bedos (il a combattu aux côtés de Jean Moulin en 40 ; Drucker a dû l’évoquer durant votre sieste)...

     

  • #636856
    le 19/12/2013 par Doud
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Un jour, à l’époque j’habitais Vavin, dans Paris... pour les gens de province dont je suis devenu avec un incommensurable bonheur, c’est un quartier de Paris vers la vieille et ringarde coupole (Montparnasse)...Bref, avec un pote on descend la rue de rennes et il devait habiter par là au niveau de la librairie catholique qui fait l’angle d’une rue qui mêne vers le parc du Luxembourg, on croise tout beau en costard, tout frais rasé l’animateur de télé de jeux Georges Beller. Evidemment on le reconnait et il devine qu’on l’a reconnu, t’es un jour ou l’autre de ta vie affalé comme un porc devant la téloche à zapper (une grippe suffit ou alors flemmard)... Le mec voyant qu’on le regarde se tenait droit comme I imbus de sa personne comme tu le ressens à 100 mètres tellement ça puait l’odeur baltringue d’arriviste. Je pousse mon pote du coude vite fait sans un mot et juste avant croiser le zozo je dis assez fort pour qu’il l’entende."Putain viens on change de trottoir, regardes-moi cette sous-merde prétentieuse...pfff à gerber... soit on change de trottoir soit on le défonce à coup de boule" et mine de rien on continue de marcher. Ça m’a tellement marqué ce truc ; en le calculant dans les glaces des commerçes d’en face que je revois le mec faire la grimace et se rabougrir, se décomposer, vexé comme une "lope" qui n’a que l’apparence et la gueule pour exister. On avait déjà compris et c’est pas d’hier...c’est de 1995 par là...Pourtant pout le moment...on en est toujours là.

     

    • #637456
      le 20/12/2013 par Jedgreen
      Les Bedos, collabos de père en fils

      "Le mec voyant qu’on le regarde se tenait droit comme I imbus de sa personne"

      Ben, en même temps quand vous remarquez des gens que vous ne connaissez pas et qui vous regardent dans la rue, en général vous essayez de bien vous tenir droit. Soit pour faire le mec qu’il ne faut pas faire chier, soit pour impressionner des filles, ou que sais-je encore.
      J’ai toujours trouvé très dangereux de juger les gens uniquement sur "la tronche" qu’ils font. Bien sur, l’aspect physique général est la première façon de juger (ça donne un premier avis. Certains diront souvent le bon...), mais de là à insulter dans la rue (de plus de façon détournée) quelqu’un qui ne vous à rien dit ni rien fait...
      Désolé, mais le mec puant de l’histoire, c’est vous.


    • #637991
      le 20/12/2013 par Doud
      Les Bedos, collabos de père en fils

      @ jedgreen ; Très bien mais il faut avoir vécu la chose, pour ma part lorsque je vois des personnes toiser les autres d’un air supérieur avec un mépris qui transpire d’une façon si abjecte, mon gabarit me permettant de le faire, je suis plutôt du style à allez voir le mec l’air taquin en lui demandant "t’as un problème garçon ?" que de baisser la tête et de me sentir humilié. Marre de se taire et de toujours être le bon gars bien élevé... En revanche prendre le bras ou porter humblement les bagages de la vieille dame qui monte dans le train ou ouvrir la porte aux mamans avec poussettes etc, un véritable plaisir, j’aime la courtoisie, je trouve qu’un petit geste ou une attitude changent souvent immédiatement le rapport à "l’autre", bref être gentil avec les gens c’est pour moi un grand bonheur de l’intérieur, juste être sociable et ne pas se comporter d’une façon que l’on reproche aux autres. Par contre,si je me suis mal exprimé sur le ressenti acceptez-vous que je vous réponde un peu plus longuement ? Et puis ne vous énervez pas ce n’est pas le but de la manœuvre, où en dehors d’un site comme celui-ci peut-on échanger des idées sans se cracher à la gueule pour des broutilles, bref sans cette maudite censure du politiquement correct ? il n’en reste plus beaucoup. D"accord ou pas échangeons ressentiment et expérience de façon courtoise, c’est tellement plus simple et sympa. Bref, si vous me le permettez cher monsieur je vous répondrai plus précisemment avec des mots simples mais plus longuement. En l’attente de votre approbation demandant juste au webmaster de faire que les réponses se suivent afin d’être lisibles. Bien courtoisement Jedgreen.


    • #638022
      le 20/12/2013 par Doud
      Les Bedos, collabos de père en fils

      @jedgreen : Voilà plusieurs fois que vous me suivez et me répondez désagréablement. Les choses s’éclairent à moins que je ne me trompe ce qui est tout à fait possible. Je vous avais déjà répondu sur ce message mais ma réponse n’a pas tété traitée. Ceci dit je n’ai pas changé... d’une virgule, d’un souffle et je pense toujours de la même façon. Voilà. Bonsoir monsieur.


  • #636858
    le 19/12/2013 par fred
    Les Bedos, collabos de père en fils

    ça écrit de mieux en mieux là-bas dedans ! bravo !


  • #636893
    le 19/12/2013 par kenelle 29
    Les Bedos, collabos de père en fils

    QUEL ARTICLE ! LE MEILLEUR. YEAH !...envoie Marvin G...


  • #636909
    le 19/12/2013 par krissy59
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Il y a tant de choses à faire le dimanche, comme lire, jouer avec ses enfants, discuter en famille, rendre visite à des amis, s’offrir de jolies balades, ou simplement prendre le temps de ne rien faire.
    Mais non, certains trouvent le moyen de glander devant la télé à regarder des programmes indigestes et qui n’ont d’intérêt que pour ceux qui les pondent.
    C’est fou non ?...

     

    • #636999
      le 19/12/2013 par Jeff
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Sans oublier d’aller à la messe. Et c’est bien ça le problème, ces émissions pour zombis se sont substituées à la messe, je veux dire par là au delà de la dimension spirituelle, la propension à aller vers l’autre, faire des rencontres, parler, faire un tour dehors, bref profiter de la vie, de la nature et des autres.

      Je suis fasciné par l’emprise qu’a ce genre d’émissions chez les vieux (disons-le franchement car c’est l’essentiel du fan club). Drucker manie habilement la nostalgie de toute cette génération, à l’instar des inconditionnels du journal de 13H de Jean Pierre Pernaut (plusieurs millions de fidèles chaque jour). Ce sont là les 2 faces d’une même médaille. Maintenir les vieux dans un état semi-comateux en les captant dans cet état nostalgique. La nostalgie c’est pas mal pour affronter le temps qui passe et se sentir moins seul pour vieillir mais l’inconvénient c’est que ça amène à la pauvreté intellectuelle et à l’incompréhension de notre monde actuel.

      Si on parle à un vieux de la dette et de la loi de 73 par exemple, non seulement il ne va rien capter mais le pire c’est qu’il s’en fout ! Lui, tout ce qu’il veut c’est finir ses jours tranquille, regarder JPP la semaine et Drucker le dimanche. J’ai déjà essayé et le pire c’est que c’est vraiment ça ! J’étais abasourdi. En fait, quand je vois le QI de Bedos, ça n’a rien d’étonnant, toute cette génération post 68 a tout eu (plein emploi, accès à la propriété, des salaires honnêtes pour l’époque... Quans tu essaies de leur expliquer le chômage de masse, ils te diront toujours "celui qui veut vraiment bosser trouve du travail. Moi, j’ai toujours bossé de mon temps sinon on est fainéant !) Tout le monde connait cet exemple parmi d’autres.

      Pour les émissions de Drucker, c’est le même principe. Ils sont dans leur trip qu’eux-seuls peuvent admirer pendant qu’on se demande comment on peut regarder des abrutissements pareils ? C’est fascinant en fait !
      Après et fort heureusement il y a des vieux qui sortent, font de la rando, vont sur le net, tout n’est pas si noir. Mais c’est vrai que je suis désemparé quand je sais que Drucker arrive à scotcher plusieurs millions de vieux chaque dimanche pendant tout un après-midi. C’est hallucinant.


    • #637448

      @ jeff
      exact , bonne analyse ; et le pire c’est ceux qui continuent a voter.
      et qui te font la leçon (surtout les vieilles engagées) genre :
      "nous les femmes ...qui avons obtenues le droit de vote de haute lutte...
      ...c’est notre devoir ...bla bla bla...."
      j’en ai aussi connu qui votaient......comme leur mari .....faute d’opinion.
      et une autre ,le pompon ; elle votait en fonction de l’épaisseur des buletins
      restés dans l’isoloir...
      ...misère...


  • #636927
    le 19/12/2013 par tomtomlepoto
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Je réagis à propos de la légende de la photo : "Le comique qui ne fait vraiment plus rire".

    On ne peut pas dire que ça a été jamais été un comique, plutôt un porte parole officiel et aux chevilles gonflées de la bien-pensance, shooté à la moraline et se surjouant lui-même pour compenser sa platitude ennuyeuse de comique-troupier.

    Desproges, Coluche eux oui ! ce sont des comiques ! des vrais ! des populaires !

    D’ailleurs ils sont à ce jour beaucoup plus vivant que le sinistre vieillard aigri à qui vous faites bien trop d’honneur en lui consacrant cette tribune.

     

    • #637528
      le 20/12/2013 par blagueàpart
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Mais qui est-ce, ce Guy Bedos... ? Si j ai bien compris c’est une rustine du système, et accessoirement comique ok.


  • #636964
    le 19/12/2013 par fabrice
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Magnifique texte et tellement pertinent du début a la fin. La description de bedos au début est poilante, les guillons et autres ne font pas mieux, et quand on compare avec le texte de la derniere stagiaire venu se payer dieudo sur canal+, on se dit bien que le talent n’est plus a la tv depuis longtemps. Alors il reste encore les vieux (et jeune vieux) qui scouatent le plateau abandonné...
    Apres pour bedos, ça a toujours été un gros con prétencieux qui croient que faire le bourru en plateau tv suffit a faire de lui un rebelle. Lui et sa famille asphyxient de leur odeur de bobo en deux secondes.
    Quant a l’emission de Druker, depuis que je connais ca a toujours été des mecs pas interessants imbu d’eux-meme qui passe un dimanche au milieu de gens qui les regardent se masturber mutuellement. Ca a pas changer. Je compatie pour le mec qui a écrit l’article et qui a s’est tapé l’émission...


  • #637000
    le 19/12/2013 par Henri
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Moi c’est l’obscénité du déballage de vie privée par Bedos fils et la pute de Anal+ qui m’avait choqué. Ils ont eu une liaison, ok, très bien pour eux...mais pourquoi laver leur linge sale à une heure de grande écoute ?? Aucune dignité ces sous-êtres...


  • #637089
    le 20/12/2013 par Le Père Carambar
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Sinon dans la liste : "Je suis de gauche et je case mes rejetons à la TV, et oui pour le bon peuple je suis gauchiste et pour ma pomme j ’agis comme un aristocrate du show baise français" il y a aussi :

    Michèle Bernier : fille du Professeur Choron

    Marilou Berri : fille de Josiane Balasko

    Stanley Weber : fils de Jacques Weber

    et j’en oubli.......

     

    • #637424
      le 20/12/2013 par Bastalamatrice
      Les Bedos, collabos de père en fils

      ...le fils Jugnot, le fils Dutronc, le fils Cheddid, la fille Gainsbourg, le fils Gainsbourg, la fille Lelouch,le fils Stevenin, le fils Berry/Langman, le fils Trintignant, la fille Seydou,la fille Drucker, le fils Gavras, le fils Oury, la fille Smet, la fille Depardieu, le fils Demy, le fils Becker, le fils Enrico (pas Maccias), ... j’en peu déjà plus, qui prend le relais ?


    • #640408
      le 22/12/2013 par Arthus
      Les Bedos, collabos de père en fils

      "la fille Depardieu, le fils Demy, le fils Becker, le fils Enrico (pas Maccias), ... j’en peu déjà plus, qui prend le relais ?"

      La fille d’Auteuil, la fille Trintignant, la fille Bohringer, le fils Blier, le fils Cassel, le fils de Caunes et sa fille, les fils Sardou, le fils Réggiani, la fille Causimon, le fils Weber, le fils Delon, la fille de Rich, le fils Fernandel, La fille Devos, la fille Galabru, les trois fils Garrel, le fils Polnareff, la fille Giraudeau, le fils Smet, le fils Jugnot, le fils Kassovitz, la fille Lavoine, le fils Léaud, le fils Mesguich, la fille Mondy, la fille Menez, le fils Métayer, le p’tit fils Gabin, le fils Prévost, la fille Savary, le fils Souchon, les filles et fils Stevenin, le fils Voulzy, le fils Wilson...
      On remarquera (en passant) la parenté tribale de nombreux élu(e)s

      Qui prend le relay ?


    • #641338
      le 23/12/2013 par Arthus
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Il ne faut pas ignorer un fait capital qui réside en la nature quasi tribale du milieu du cinoche, de la canzonetta et du théâtre. Presque tous les fils et filles à papa appartiennent à ce milieu. Bedos et Fils compris bien sur, sans cela on ne comprend rien à tout le barouf fait sur le vieux en ce moment.


  • #637144
    le 20/12/2013 par Ezio
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Excellent article, vraiment !
    C’est autre chose que le pseudo-style faussement corrosif de Marianne, Charlie Hebdo et autre médias qui se disent subversifs et qui tombent dans la plus sournoise orthodoxie.

    C’est avec des articles comme celui-ci, impeccable sur la forme comme sur le fond, qu’E&R fera de plus en plus d’adeptes. Même les gens de mauvaise foi sauront bien intérieurement reconnaître la finesse et la pertinence d’un article comme celui-ci. Et en plus, ça les fera bien chier !!!


  • #637159
    le 20/12/2013 par jardin
    Les Bedos, collabos de père en fils

    la fille, Victoria, « scénariste de cinéma », qui prépare un truc « autobiographique » sur elle-même.

    Pauvre petite fille riche.

     

    • #637464
      le 20/12/2013 par Babacool
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Eh oui ! " pauvre petite fille riche " et échantillon ô combien représentatif de la création féministo-intello-bobo déjà recensé par un critique avisé des " élites culturelles " de notre société :
      " Introspection de la flippée culturelle madame de Bargeton-Woolf, qui régresse enfin en roman de la petite chienne de madame de Bargeton ; soit l’exhibitionnisme inauthentique de toutes ces petites connes romancières actuelles qui écrivent sur leur chatte, en attendant de pouvoir la filmer ! "
      ( Alain Soral, Jusqu’où va-t-on descendre (abécédaire de la bêtise ambiante ) Editions Blanche, 2002, page 219 .)
      Et depuis 2002, rien de neuf sous le soleil !


  • #637194
    le 20/12/2013 par goy pride
    Les Bedos, collabos de père en fils

    En fait ces émissions sont faite non pas pour être vu par la plèbe ! Ils sont juste entre eux entrain de sa pavaner, de se sucer mutuellement ! C’est pour cela que quand on les regarde on se sent complètement étranger à leur monde !


  • #637205
    le 20/12/2013 par Godefroi de Javron
    Les Bedos, collabos de père en fils

    "Guy montre plus de haine que de culture"

    A regarder ses yeux, on s’aperçoit qu’il ne croit pas à ce qu’il dit, il est toujours dans son (mauvais) rôle de comédien de gauche. Et cette haine à l’égard du vrai, du bien, du beau, de la vérité, de tout ce qui touche de près ou de loin à la nation, au patriotisme, il l’emmènera sous terre. Mais je ne suis pas sur que les vers se fendent la gueule.


  • #637206
    le 20/12/2013 par Alex
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Ce qui m’a toujours stupéfait, c’est la manière dont sont généralement sur-estimés par le public tous ces acteurs-chanteurs-comiques dont l’immense majorité ne sont en fait que des squatteurs de l’espace médiatique ou des pistonnés. Lorsqu’on les interviewe ou qu’on fait appelle à leurs services pour un film ou un spectacle, c’est toujours avec de nombreux égards et en rappelant constamment leur immense talent (voir les interviews cire-pompes des acteurs en promo pour la sortie de leurs films). Il n’y a d’ailleurs que dans cette profession que l’on observe ce phénomène... D’où l’arrogance de cette aristocratie qui a l’habitude d’être caressée dans le sens du poil. Bedos (joli moumoutte, sur la dernière photo !) et son clan familial ne font effectivement pas exception à la règle. N’ayant pas de télé, j’évite heureusement le matraquage druckérien dominical que mes parents retraités ne rateraient pour rien au monde.


  • #637211
    le 20/12/2013 par GERARD R.
    Les Bedos, collabos de père en fils

    En lisant cet article, je découvre avec plaisir, que je suis un précurseur. Car franchement, moi qui n’ai plus la téloche, depuis le début 1990, déjà quand je voyais la tronche du père, aucune force au monde, n’aurait pu m’empêcher de changer de chaîne.

    Comique, lui ? Putain ! Faut l’dire vite...


  • #637280
    le 20/12/2013 par san real
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Autant guy bedos joue faux autant nicolas m’ a fait marrer a plus d’un titre , lui il a aussi eu les couilles de défendre la palestine et dénoncé le lobby, donc encore une fois je vous trop excessif a la critique , nicolas est un dandy certes mais un dandy surprenant et créatif.
    La preuve http://youtu.be/HJ8WBRsoo4o
    Pas de censure svp.

     

    • #637556
      le 20/12/2013 par Jeff
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Ce n’est pas faux, il a été un poil subversif sur ce coup-là, certes... Par contre, même en fumant la moquette je crois que ce mec ne me fera jamais marrer. Le style, les gesticulades, l’intonation (piquée à Antoine de Caunes)... Je respecte les fans mais honnêtement je n’ai pas souri une seule fois en 6 minutes. Idem quand je vois Bigard, Popeck ou Boujenah. J’ai eu la chance de connaître Coluche, les Inconnus, Elie & Dieudo... Et le fils Bedos on est quand même à des années lumières, faut dire les choses clairement. C’est de l’humour conventionnel de plateau télé avec lecture sur un prompteur... Toi ou moi on pourrait faire sans doute beaucoup mieux si on avait aussi un père squatteur des medias officiel pour être pistonné.^^


    • #637626
      le 20/12/2013 par Loutiti
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Je suis tout a fait daccord avec vous San Real. Autant le pere est vraiment depourvu de talent et son pseudo combat anti-racisme est ridicule, mais je trouve que les chroniques de Nicolas sont droles, engagees et souvent assez subtiles ! (sauf celle contre Marine Le Pen que j’ai trouve facile et mechante). Il a de l’energie et il manie la langue francaise avec habilete. De plus, je ne le vois pas du tout comme un collabo du systeme. Et je crois qu’il ne faut pas disqualifier tous ceux qui passent a tele, simplement parcequ’ils passe a la tele...


    • #637844
      le 20/12/2013 par krissy59
      Les Bedos, collabos de père en fils

      S’agissant du fils Bedos, sa vidéo intitulée "suicide médiatique".
      Où est le suicide, étant donné qu’il sévit toujours partout semble-t-il ?
      Encore du deux poids, deux mesures ?


  • #637283
    le 20/12/2013 par Francesca
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Mon commentaire ne fera pas avancer le débat, mais je tiens à dire que cet article est excellent !
    Bravo à son rédacteur


  • #637367
    le 20/12/2013 par saduj
    Les Bedos, collabos de père en fils

    une personne connaissant tres bien guy bedos m’a confiè que ce dernier souffrait de sa petite taille.toute allusion a celle ci le mettait en crise puis en depression qui pouvait durer des jours entiers.
    si quelqu’un traite de demi portion en direct a la tele,je n’ose imaginer sa reaction.
    peut etre que sa haine de MARINE LE PEN ,grande blonde aux yeux bleus ,emanerait de son complexe de nain mal assumè.


  • #637373

    Cessez d’utiliser ces termes antifa je vous prie : collabo, raciste, nazi, etc.

    A chaque pas en avant, vous faites un pas en arrière à diaboliser la collaboration, le racialisme, le national-socialisme. N’utilisez pas les armes de l’adversaire.


  • #637486
    le 20/12/2013 par David
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Un article très bien écrit. Bravo !


  • #637512
    le 20/12/2013 par Rom1
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Je trouve cet article un peu "sec" quand même.

    Moi Nicolas Bedos me fait bien marrer. Même s’il a la grosse tête, il a du talent je trouve.
    Je ne sais plus dans quelle émission ça passe, mais il fait un truc qui s’appelle la semaine mythomane.
    D’ailleurs dans cette chronique il a déjà taillé les énièmes films pourris sur la Shoah. Moi je n’ai pas trouvé ça choquant mais il eu des ennuis pour ça.
    Il est ptetre plus malin que son père.
    Après est ce que son salaire vaut ce qu’il fait à la télé, c’est une autre question. Mais ça n’est pas le seul...

    Sinon il a déjà atomisé Marine lepen dans un sketch. Mais elle s’est vengée plus tard ^^

     

    • #637672
      le 20/12/2013 par Jeff
      Les Bedos, collabos de père en fils

      "il a déjà atomisé Marine lepen dans un sketch"

      C’est dire le niveau, en effet...


    • #639312
      le 21/12/2013 par Bobo
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Qu’est ce que vous faites devant une télé ? Rien de plus fun à faire ? Vous fumez des joinuts ? Alzheimer ?
      Apprennez la guitare ! La cuisine ! la boxe ! Enfin !


    • #641605
      le 23/12/2013 par Rom1
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Non mais ce que je veux dire c’est que ce gars a un réel talent comique.
      Enfin à mon sens, il est tordant. Et il y a peu d’humouristes qui me font rigoler.
      Et si on creuse bien il a a peu près les mêmes opinions que ici.

      Le crime d’être le fils de son père pour moi n’a aucun sens.

      Regardez sur youtube "bedos shoah", il a fait un sketch sur les films pourris de la shoah. Et après il fait une vidéo où il explique ce qui lui est tombé dessus par la suite.

      C’est un gars intelligent qui croit en la liberté d’expression. Mais tout le monde lui tombe dessus au final.
      Les sionistes, les musulmans, les gens ici...

      Il est par défaut opposé à Marine Le pen. Je pense que c’est un peu de la bêtise, et il ne faudrait pas grand chose pour qu’il vienne grossir les rangs de la "dissidence". Dans le sketch sur Mme Lepen il critique d’ailleurs les prises de position gauchistes de son père, mais il reste peut être influencé par ça. Pour moi son père est un con, mais pas son fils. En tout cas dans ce sketch c’était dur mais j’ai trouvé ça marrant quand même.

      Il faudrait juste lui expliquer que le FN c’est pas le diable comme on nous le fait croire. Et que les 25% de la population qui vote pour elle ne sont pas des désespérés débiles, mais au contraire des gens qui pensent en un avenir meilleur.
      Je pense qu’il est encore sur la vision préconçue qu’on lui a donnée, c’est à dire que les gens qui croient au "complot" sioniste sont manichéens, et suivent aveuglément Mr Soral et Dieudonné sans réfléchir. Si quelqu’un lui expliquait ce qu’il en est réellement il changerait probablement d’avis.


    • #677959
      le 12/01/2014 par Rom1
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Je reviens sur cet article pour corriger ce que j’ai dit précédemment sur Bedos fils.
      Avant je l’aimais bien, mais ça c’était avant... Je viens de voir sa chronique anti dieudonné dans On est pas couché...
      Ca m’a révolté !
      Ce mec est effectivement un collabo ! Purée mais pour avoir fait ça il va gagner quoi ? Le droit de jouer dans un nouveau film français pourri ? Allez enjoy mec, il faut bien manger c’est sur, t’as pas assez de thune...

      Le mec multiplie les pirouettes. Il fait passer le fan moyen de Dieudonné pour une racaille inculte. Et les arabes pour des racailles incultes. Je ne dis pas qu’il y en a pas mais ceux qui vont voir des spectacles humouristiques c’est pas les gens les plus bêtes en général. Un bon cliché PS pour bien communautariser les fans.

      D’habitude je le trouve marrant mais là clairement il était là pour faire le sale boulot. Et c’était nul artistiquement parlant en plus.

      Enfin bref je suis dégouté. Ya pas un gars qui va prendre le soutien de Dieudonné quoi.


  • #637537
    le 20/12/2013 par Narcisse
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Dans le genre, des types sans doute honnêtes égarés dans le show bizz qui crient au facho plus vite que leur ombre, on en connaît d’autres... :

    - Renaud Sechan dit Renaud

    - Hubert-Félix Thiéfaine, qui a d’ailleurs appelé son dernier album "Suppléments de mensonge" (ça ne s’invente pas), récompensé aux Victoires de la musique 2012. Il ne lui manque plus que la légion d’honneur, ou les arts et lettres pour finir sa carrière en beauté...

     

    • #637675
      le 20/12/2013 par Jedgreen
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Renaud Séchan est pour moi (et comme tu le dis d’ailleurs) : honnête.
      Même s’il crache sur la droite en générale (ce dont il a le droit) et même de temps à autre sur l’idée de patrie dans d’anciennes chanson, il est en fait un grand nostalgique mais qui s’intéresse aussi au monde qui l’entoure. Ne pas oublier par exemple la chanson Manhattan/Kaboul, qui était tout sauf anti-Islam ou pro-américaine. On pourrait objecter que cette chanson était pas non plus totalement "politiquement incorrecte". Mais elle donnait autre chose à entendre que ce que l’on lisait dans les médias à l’époque. Et ce fut un succès monstre. Les français ont aimé cette vision non manichéenne. J’ai l’impression qu’on en est très loin aujourd’hui, du moins dans les médias, hein...
      Sa chanson sur BHL sur le même album vaut aussi sont pesant de cacahuètes (une autre chanson "petit pédé" est elle aussi très belle sans être "pro" quoi que ce soit).
      Il fait parti des artistes de gauche qui ont bien du se rendre compte de la trahison du PS.
      Il m’est avis que s’il est souvent en dépression ce n’est pas juste à cause de ses ex-femmes mais également face à l’état de la France (juste un avis perso, je ne suis pas dans sa tête non plus).


    • #638009
      le 20/12/2013 par HPLovecraft
      Les Bedos, collabos de père en fils

      Renaud : presque tout ce qu’il a fait après son come-back est de la m.... et inversement : tout ou presque avant son retour était excellent. Y compris dans son côté naïf adorateur de "Tonton", son faux côté "anar". Renaud, toute son oeuvre est à mi-chemin entre le 1er et le 2nd degré. Imaginer q’u il est l’un ou l’autre, c’est se planter. S’il était anti-FN c’est par réflexe, parce qu’à son époque, comme Soral, si on écoutait du rock et qu’on était jeune, on était forcément communiste (anarcho-mitterrandiste comme il le disait lui-même).


    • #638247
      le 21/12/2013 par Titus
      Les Bedos, collabos de père en fils

      HP Lovecraft, si l’on en juge par les propos très judéo-critiques de sa jeunesse (cf. archives INA), on peut douter fortement de la justesse de ton analyse le concernant.


  • #637557

    Le père Bedos pour ma génération c’est surtout des vieilles VHS qui trainaient chez tes grand-parents et qui ne te faisaient jamais rire quand tu tombais dessus.

    Le fils c’est déjà autre chose, on sent qu’il crève d’envie de glisser des quenelles mais qu’il est prisonnier de son train de vie showbiz dont il est accro même s’il doit le détester au fond de lui ( d’où les anti-dépresseurs, qu’il l’avait mentionné lui -même). Je me demande s’il va se retenir longtemps, j’avais un certain espoir mais je pense qu’il manque de courage).

    Et d’ailleurs c’est peut-être anodin, mais entre son père qui porte une perruque et son fils qui se fait des implants, ça trahit pour moi un manque terrible de courage (je suis passé par là, et la perte de cheveux est un processus très intéressant qui peut être vu comme un test : fuire avec moumoute/impants et médocs, ou assumer et faire face comme un homme). Tout ça se trahit à l’image quoiqu’il en soit.

    Là où j’ai mal c’est quand je vois des gars partager la dernière vidéo de Nicolas Bedos en le trouvant "vraiment borderline" ou carrément "acide"...c’est terrible à dire mais quand t’as vu Dieudo tu ne peux plus te satisfaire des textes de Bedos - même si sur la forme il a quelque chose d’intéressant. Nicolas si tu me lis (sait-on jamais, ER est tellement bien référencé sur google), glisse une quenelle et là tu passeras à un autre niveau ;)


  • #637749
    le 20/12/2013 par Godwin
    Les Bedos, collabos de père en fils

    « la gauche, ce sous-programme de la droite conçu pour baiser les pauvres »
    Je ne comprends pas cette obsession de certains à identifier « le Mal » à la droite.
    Je ne suis pas membre d’E&R (juste un curieux), mais son slogan est bien « Gauche du travail et Droite des valeurs », non ? Et puis c’est plutôt l’agit-prop de gauche qui a contaminé et/ou paralysé la droite, pas le contraire.

    « Hitler (un Allemand qui s’est suicidé après avoir fait des bêtises) »
    Il a juste sauvé l’Europe du communisme, vraiment quel sale type. ._.
    Et si vous faites référence à la Shoahnanas… sans commentaire, comme dirait l’autre.

    « un homme fatigué, qui a été lucide cinq minutes »
    Non. Bedos a toujours fait de la propagande gauchiste de bas étage, y compris sous Giscard.
    Vous n’allez quand même pas essayer de nous faire avaler qu’attaquer Giscard était un acte de courage et que la structure du pouvoir en France à l’époque était si différente que celle d’aujourd’hui ?


  • #638669
    le 21/12/2013 par mehdi
    Les Bedos, collabos de père en fils

    moi j’avais flairé l’arnaque en 1990 ou 1991-je ne m’en souviens plus avec précision- lorsque bedos avait fait un spectacle avec boujenah et smain suite a la 1 ère guerre du golf.
    par intuition je sentais qu’il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond. quelques années plus tard le père Alain est venu m’apporter l’éclairage nécessaire sur toute cette connerie des bons sentiments qui ne servent que l’oligarchie.
    en fait réjouissons nous car avec soral et tous les intellos que nous découvrons a travers son site nous pouvons dire que nous vivons le vrai siècle des lumières.
    je vous suggère d’en profiter au maximum car tout porte a croire que cela risque de ne pas durer longtemps vu la panique qui gagne l’establishment actuellement. j’espère que le gouvernement hollande tombera avant que la vis de dieudo et consorts ne se resserre.


  • #639602
    le 21/12/2013 par Solitaire
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Quand j ai vu son intervention orale lors du « gala » en l honneur de Taubira il m a fait pitier serieux ! Il avait rien vu et rien entendu mais il avait son mot a dire…des mots convenus et comme dictés… Dans cette intervention tv j ai vu un vieux bonhomme au regard de fou, aux cheveux pisseux et vilaine peau qui semblait senille, sous addiction liquide et qui acceptait tout ce qu on lui raconte. Il ne semble plus avoir toutes ses facultés physiques et mentales a cause de son age et autres. Une soumise au cerveau loin du surdoué qui pour ses derniers jours sur terre veut garder son confort et fuit les problemes. Sa carriere a ete faite a partir des textes que d autres lui ecrivaient et qu il repetait sur scene, rien n a changé.


  • #639616
    le 22/12/2013 par Pauline
    Les Bedos, collabos de père en fils

    On a les enfants qu on merite... Ils suivent votre exemple et l exacerbent.
    Comme leur pere ils preferent la facilité et le confort. Des gosses de riches quoi. Comme le fils fabius... Des miroirs de leurs parents et de leur moralité mais version decomplexé.


  • #641489
    le 23/12/2013 par bablev
    Les Bedos, collabos de père en fils

    67% des 3,5 milliard d’Euro de la redevance audiovisuelle (renommée contribution à l’audiovisuel public) va dans les caisses de France Télévision qui nous pond ce genre d’émissions... Bravo !


  • #641835
    le 23/12/2013 par le dernier blond
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Il faut tous les remplacer par Roucas quoi !


  • #642067
    le 23/12/2013 par Stef
    Les Bedos, collabos de père en fils

    Moi, y’a longtemps que je n’ai plus de télé. Quel bonheur !


Afficher les commentaires suivants