Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les CAR-T cells, le traitement révolutionnaire contre des cancers du sang

Les CAR-T cells permettent de traiter certains cancers du sang en modifiant génétiquement les cellules du patient. Deux hôpitaux parisiens ont été labellisés pour développer ces médicaments révolutionnaires.

 

Une armée de soldats, génétiquement modifiés, livrant une bataille sans merci. La scène est horrifiante. Mais si la cible est le cancer, si les armes reprogrammées sont des cellules tueuses de tumeurs, cela devient « la découverte de l’année », selon les propres termes de la puissante association américaine de cancérologie ASCO. Cette nouvelle guerre, c’est celle des CAR-T cells, une thérapie qui consiste à modifier en laboratoire les lymphocytes T du malade afin de les munir d’un récepteur (le CAR) capable de traquer les vilains crabes.

« On se sert du système immunitaire pour fabriquer un médicament sur-mesure », s’enthousiasme, comme tous ses collègues, le docteur Sophie Bernard, onco-hématologue à l’hôpital parisien Saint-Louis. Et pour cause : contre certains cancers du sang – leucémies aiguës, lymphomes (B) – réfractaires aux traitements traditionnels, il s’agit d’une révolution. Les résultats sont particulièrement extraordinaires dans les rechutes de leucémie chez l’enfant, avec des taux de rémission de plus de 80 %.

À ce jour, en France, seule une trentaine de petits et grands patients ont été traités par CAR-T cells dans le cadre d’essais cliniques. Mais, très bonne nouvelle au cœur de la torpeur estivale, les troupes se regonflent ! L’ANSM, le gendarme du médicament, vient d’accorder à deux laboratoires (Gilead/Kite et Novartis) des autorisations temporaires d’utilisation (ATU). En clair, en attendant la mise sur le marché et les négociations serrées face au coût exorbitant des traitements, un accès bien plus large à cette immunothérapie 2.0 va être possible.

[...]

« Nous allons de surprises en surprises… » Cet engouement est d’autant plus touchant qu’il émane du professeur André Baruchel, le chef du service d’hématologie qui soigne les enfants à l’hôpital Robert-Debré. Chaque année, l’agressive leucémie aiguë lymphoblastique touche 400 nouveaux enfants et ados. Pour la plupart, elle se guérit bien. Pour les autres, les CAR-T éclaircissent un sombre horizon.

« On a traité la toute première enfant en juin 2016. Elle va très bien, reprend-il. Autre chose, grâce à une seule injection, les CAR-T évitent des traitements barbares et très lourds. »

Lire l’article entier sur leparisien.fr

 

Le cancer ou les cancers du sang :

 

Un cobaye du nouveau traitement :

Prendre soin de sa santé, mais aussi de sa pensée,
en lisant sur Kontre Kulture

 

Une autre approche du cancer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • 90 % de cancers, même au stade avancé, sont guéris par la méthode GERSON KELLEY
    Ce n’est pas en bourrant le corps de chimie que les cancers vont reculer !


  • Je ne comprends pas...
    Ryke Hammer a résolu l’énigme du cancer (et de la maladie en général) il y a quelques décennies...Paix à son âme au passage.
    Mais l’occidental continue à confondre causes et conséquences... Enfin on l’a bien aidé pour cela. Tellement confortable pour le mental de se dire que le "mal" vient de l’extérieur... Toujours cette logique de déresponsabilisation. Pas que ce ne soit jamais le cas, mais on peut observer chez nos congénères une facilité à se jeter sur les médocs dès le moindre coup de moins bien... Bref, ce genre de nouvelle me laisse toujours dubitatif.

     

    • L’industrie pharmaceutique et les labos sont à la tête du marché médical ; Ils n’accepteront jamais des traitements qui mettent en péril leur buisiness. C’est bien pour cela que des médecins comme Hamer et d’autres ont été persécutés toute leur vie !


    • @Ariane
      Nous sommes bien d’accord !
      Je m’étonne souvent qu’ER n’ait jamais parlé de ce monsieur. Même Claire Séverac, paix à son âme, ignorait son existence (je lui ai personnellement posé la question).
      Le parcours d’Hamer est similaire, voire pire, à celui d’Alain Soral en terme de persécutions subies. Ses découvertes ayant sérieusement mis à mal toute la médecine occidentale, on m’avait expliqué que cela revenait à dire que cette dite médecine était au même point que lorsqu’on déclarait que la Terre était plate...


    • @Ceslaoui,

      J’ai découvert le docteur Ryke Geerd Hammer sur ce site, en 2012 si ma mémoire ne me trompe pas. ER avait publié un documentaire qui parle de lui, de sa thèse (que les universités allemandes n’ont jamais voulu reconnaître, refusant même qu’il la leur présente), et surtout des persécutions dont il a été, lui et sa petite famille, victime.

      Pour le reste je crois que vous êtes autant si ce n’est plus informé que moi sur les travaux de ce grand monsieur ainsi que de son noble combat.


    • @Mars
      Ah bon ? L’article m’a échappé à l’époque. Je vous remercie et j’en prends bonne note, au temps pour moi auprès d’ER.
      Vous avez Christian Flèche et Claude Sabbah, qui sont des disciples d’Hamer, qui avaient repris le flambeau et étaient allé encore plus loin dans les découvertes, grâce à la brèche ouverte par le docteur allemand. Pour ceux qui voudraient creuser le sujet.


  • Ca revient a accepter ce type de traitement dans sa globalite...et tous les derives possibles alors que ca ne touche pas grand monde.( sans miniser la souffrance de chacun).

    Mais bon.. A terme nous voila contraints de dire oui a tout parceque neme "10 personnes sont atteintes chaque annee".

    A quand les injections de nano-robots ? ou la legitimation de toutes les manipulations genetiques ? On travail sur le vivant...ca engendrera des strategies de defense..des cancers plus resistants...etc.. rien que les antibiotiques ca a engendre des tas de choses..

    Mais on continue a vouloir "attaquer" des phenomenes biologiques mal compris.

    On sait toujours comment le vivant agit comme tel...rarement pourquoi .


  • La vidéo sur le cobaye est extraordinaire. Une succession d’illogisme incroyable, et on appelle ça la science. Pas besoin d’un doctorat en médecine pour voir la débilité dans la logique du traitement. Le cancer était bas (donc amélioré si on puis dire oubdu moins sous contrôle) quand on a injecté les cellules CAR-T. Effets secondaires attroces suite au traitement, presque mort. Augmentation du cancer après traitement. Planification d’une deuxième injection de CAR-T (quoi ? la même chose qui l’a presque tué la première fois et a empiré son cancer ?) Mais d’abord chimio (qui ne l’a pas guéri en 8 ans et super toxique) pour diminuer le cancer (? ??) avant la deuxième injection de CAR-T. J’hallucine ! Et les gens accepte cette barbarie d’apprenti sorcier sans broncher. Ce pauvre monsieur ne survivra pas, il deja mort. Ça fait 20 ans que je travaille avec des cancereux en médecine alternative et j’ai de meilleurs résultats que ça, à un coup beaucoup moins élevé et sans souffrance et effets secondaires due au traitement. Il est temps de revenir au bon sens et de comprendre comment le corps marche. Le corps n’est pas débile bien au contraire, il y a une logique dans tout ce qu’il fait. Dr Hamer l’a bien démontrer scientifiquement. Informons nous.


  • Ces nouveaux traitements/médicaments sont les premises du transhumanisme. Tout ce que la médecine va offrir a partir de maintenant ira dans ce sens. Faire affaire avec la médecine conventionnelle c’est alimenter le transhumanisme. Au moins 80 % des maladies peuvent être soignées et prevenues (prevention) par des traitements naturels (naturopathie. Homéopathie, acupuncture, décodage biologique, et bien d’autres approches). Personnellement je n’ai pas été voir un médecin depuis plus de 20 ans et pourtant ma santé au départ etait déplorable (surdité, paralysie). Ce sont les médecines alternatives qui m’ont complètement guéri alors que la médecine conventionnelle ne pouvait rien faire, même pas améliorer.

     

    • Soyons exhaustif.

      Pour les 20% dont vous ne parlez pas, il y a l’imposition des mains faite par un rebouteux aux diplômes trop avancés pour être reconnus par la médecine arriérée d’aujourd’hui, ainsi qu’un autre traitement un peu plus lourd, je vous l’accorde, consistant à mettre des gouttes de citron dans la purée ...Comme tout le monde le sait (même Dieudonné !).

      Parler de transhumanisme dans une démarche qui tend à éviter les chimiothérapies à large spectre aux nombreux inconvénients sur l’organisme (dont la chiasse alsacienne !), je trouve cela très ... de notre époque !

      L’idée derrière cette démarche est de donner au patient les moyens de combattre les dérèglements cellulaires en renforçant la palette de son propre système immunitaire, spécifique, là où il n’est d’aucune efficacité habituellement.

      Ces approches coûtent cher au départ, avec en plus le risque de faire des erreurs car on est humain, mais ont l’avantage de devenir rapidement abordables par le passage à grande échelle.


  • Hallucinant vos commentaires lecteurs d’E&R.
    Merci à E&R car l’hématologie c’est mon domaine formée par les grands pontes du CHU de Grenoble et ayant côtoyé les hématologues de France et de Navarre.
    L’hôpital Saint-Louis n’est plus à présenter.
    Quant à l’ASCO c’est la référence mondiale incontestable.
    La LAL si le patient ne répond pas comme ce jeune homme en vidéo ça vaut pour la LAM c’est la mort assurée.
    Donc arrêtez de délirer et raconter n’importe quoi naturopathe patati patata
    J’ai eu un patient témoin de Jéhovah et croyez moi pour sa survie il a signé le protocole de recherche clinique et accepté les transfusions sanguines qui sont le lot de tous ces patients quel que soit le traitement.
    Le jour où l’un de vous se trouvera en pareil cas ce que je ne vous souhaite aucunement vous serez content de la chimio des protocoles de recherche clinique : il est question de vie ou de mort pas d’un pseudotraitement pour l’acné juvénile !!!!
    Les CAR- T cells sont les lymphocytes T du patient prélevés et puis modifiés génétiquement in vitro pour leur faire exprimer le récepteur artificiel chimérique afin qu’il reconnaîsse l’antigène tumoral et évite les effets néfastes sur d’autres organes.
    Le passage en Réa et oui le risque 0 n’existe pas en médecine et même avec la prise d’aspegic doliprane et cie....
    J’ai souvenir d’un toubib algérien avec qui j’ai bossé à Lyon qui me disait pour les patients atteints de LA quand ils passent en Réa et qu’ils s’en sortent c’est la guérison assurée et c’est vrai en plus ça n’a rien de scientifique juste un constat des faits entre nous.
    J’ai bossé avec Gilead ils sont sérieux et se donnent les moyens de faire de bons protocoles que ce soit au niveau financier expertise médicale etc...
    Novartis aussi ils sont réputés en onco-hématologie.
    Merci E&R excellent article.
    Sans essai clinique c’est la mort assurée donc le patient le sait s’il accepte il est informé de tous les effets secondaires possibles liés au traitement à l’étude d’ailleurs à la fin de la vidéo un membre de la famille le dit clairement "si cette équipe ne peut pas l’aider alors personne ne le pourra il n’a pas le choix".
    J’ai eu des patients qui sont venus de Nice juste parce que nous étions le seul centre en France à faire un protocole donné en lien avec leur pathologie et j’ai même négocier avec le laboratoire pharmaceutique la prise en charge des trajets d’avion afin de ne pas grever le budget sécu.
    Excellentes vidéos relatant la réalité.

     

    • @Heidegger
      Ne vous en déplaise, il existe un sursaut de conscience qui fait que de nombreux hommes et femmes doutent du bien fondé des médecines "occidentales", pour ne pas dire "modernes".
      Vous prêchez pour votre paroisse, et on ne peut vous blâmer pour cela, mais il n’empêche que votre spécialité et de nombreuses autres du même acabit en médecine traite volontiers des conséquences, en étant persuadé de s’en prendre aux causes. La remise en question de la médecine dans son ensemble en découle naturellement.
      "Science sans conscience n’est que ruine de l’âme".
      Bien à vous.


    • Merci pour votre commentaire !

      Je viens quotidiennement sur e et r et lis tous les articles médicaux. A chaque fois il y a une armee d’originaux qui vantent les mérites des médecines alternatives, homéopathie etc... C’est vraiment insupportable, ils sont persuadés que les médecins n’ont aucune empathie, font ce métier pour le fric et sont manipulés par les labo...
      Évidement qu’il faut limiter les facteurs de risque et qu’il faut s’attaquer aux causes, mais ils ne comprennent pas qu’on peut avoir un cancer sans exposition à ces facteurs.
      Vous allez vous fatiguer a essayer de leur expliquer votre point de vue ( d’expert, contrairement a eux), moi j’ai arrêté...
      Dans ce domaine, moi je m’en fiche je m’y connais donc je peux critiquer, mais il y a les mêmes types de commentaires sur les sujets que je ne connais pas, je ne sais donc jamais qui croire...
      Conclusion : il ne faut pas lire les commentaires.
      Bien cordialement


    • à monsieur heidegger qui se la pète :
      rien à foutre de vos traitements hors de prix, la seule question qu’un médecin honnête devrait se poser c’est : comment faire pour prévenir les cancers et autres leucémies qui prennent de plus en plus des proportions épidemiques. mais çà vous n’en n’avez rien à foutre, au contraire, on ne tue pas la poule aux oeufs d’or. vous êtes le type même du bon petit fonctionnaire du système qui ne cherche surtout pas à enrayer la belle mécanique de mort qui nous tue en s’enrichissant (bouffe de merde, pollution, chimie partout, ondes, stress permanent etc etc. là on les entend moins vos grandes gueules (aspartane, amiante, pesticides, pyralène, etc etc) .D’ailleurs le médecin honnête qui ouvre sa gueule se fait avoiner par l’ordre des médecins avec la complicité de ses collègues.
      tiens je viens d’en découvrir encore un nouveau de petit scandale : comment gonfler le poids de la viande en injectant de l’eau et de la formaline pour la fixer dans les cellules vous savez le truc pour garder les cadavres) et visiblement c’est pas nouveau (pratiqué à haute dose en GB et pays bas) et il parait que c’est légal
      refrain : mais que fait la médecine ?
      pour ce qui est des labos, je suppose qu’ils nous préparent une molécule pour atténuer les effets indésirables de la formaline.


    • Merci Heidegger, un commentaire sensé et informé. C’est fatigant comme à chaque fois qu’un article scientifique est posté ici on a les commentateurs qui vous parlent d’empoisonnement et de complot financier. Beaucoup trop ici confodnent la médecine et le lobby pharmaceutique, si le second a des billes dans le premier et cherche à y dégager le plus de profit possibles, ça ne signifie pas que la médecine est une poupée ventriloque du lobby !!

      Sérieux, c’est lourd.


    • @Cotyle
      L’armée d’originaux, pour vous citer, commente en général par expérience.
      Ce qui vous est insupportable, hélas, existe bel et bien.
      "On peut avoir un cancer sans exposition à ces facteurs". Quels facteurs ?
      "Conclusion : il ne faut pas lire les commentaires." C’est un flagrant délit de déni....


    • Merci docteur Heidegger.
      En effet, quand on est malade, on signe les protocoles. Et on sort en forme, si ce n’était pas trop grave.
      Ma mère est morte d’un cancer du sang, de la moëlle des os. Elle a tenu 10 ans grâce à la médecine, à la recherche, à la technologie, et à un professeur de médecine ultra-compétent et dévoué. On lui donnait six mois de vie, à ma mère. Elle souffrait, mais voulait vivre.
      Dommage qu’elle n’ait pu exister jusqu’à ce merveilleux traitement révolutionnaire. Elle espérait toujours qu’une avancée de la science pourrait la tirer de ce maléfice du cancer.
      Croyante et pratiquante, elle est allée à Lourdes, mais c’est la science qui l’a maintenue en vie, de façon assez indépendante, ainsi que les transfusions.
      Vive la médecine pratiquée par des personnes comme vous !
      Et merci à E&R pour cet excellent et encourageant article : une bonne nouvelle !


    • Un ami est mort de la leucémie.
      Je l’ai vu lors sa dernière journée de lucidité.
      Je ne sais pas dire si c’est la maladie, la chambre stérile (mon cul sur la commode) ou leurs traitements pour expérimentaux qui l’a tué.


    • Les protocoles de recherche sont aussi à promotion académique c’est à dire hospitalière le professeur ou médecin hematologue crée son protocole de recherche et obtient le traitement gratuitement par le laboratoire y compris parfois les molécules traitements déjà sur le marché.
      Il y a donc les protocoles de recherche clinique à promotion industrielle laboratoires pharmaceutiques et à promotion académique.
      Pour le cas précis des CAR- T cells ces patients sont en échec thérapeutique après plusieurs lignes de traitement donc la mort assurée et CES PATIENTS SONT DEMANDEURS de traitements à juste titre cf. vidéo du JEUNE (AP- HP St-Louis).
      J’ai eu des patients âgés qui ne voulaient pas mourir et qui demandaient tout traitement possible ce qui n’est pas toujours le cas.
      @merci : excellent témoignage.
      Effectivement quand j’ai débuté l’espérance de vie pour un patient atteint de myélome était faible même pas 2 ans (MM myélome multiple cancer sang qui touche les os et qui ne se guérit pas !). Grâce à la recherche clinique l’espérance de vie est passée à 5 ans voire beaucoup plus pour certains patients 10 ans.
      La leucémie se guérit par la greffe de moelle à condition d’avoir un donneur compatible (familial ou fichier) mais la recherche médicale a fait des progrès spectaculaires : les leucémies aiguës myéloïdes LAM par exemple sont classées par type LAM 1 ...LAM3 (leucémie aigüe promyélocytaire)...caryotype normal complexe, cytogénétique favorable intermédiaire défavorable, classification moléculaire (CEBPA, NPM1, FLT3......)
      Pour faire court : des leucémies de bon pronostic comme celles avec inv 16 (inversion du chromosome 16) LAM CBF, t(8,21), t(15,17) et celles de mauvais pronostic qui sont orientées vers l’allogreffe/ greffe de moelle.
      Donc en fonction de la leucémie → prise en charge thérapeutique spécifique : ex LAM3 grave au diagnostic prise en charge immédiate et traitement chimio qui aboutit à la rémission complète systématique.
      Les traitements de chimiothérapie existent et on parle de traitement de référence, les traitements en recherche clinique sont destinés à des amélioration de la réponse au traitement, augmentation de la survie, ou pour des patients en échec thérapeutique après 1 ou plusieurs lignes de traitement...
      Chez le sujet âgé où le taux de rechute après traitement est fréquent ont été développés des traitements d’entretien par immunothérapie à titre d’exemple.
      L’hématologie est un vaste sujet domaine thérapeutique.


    • PS : je ne suis pas médecin, je suis chef de projet clinique et une femme ;-)
      Je travaille donc en lien direct avec le médecin patient équipe paramédicale IDE aides-soignants, administratif réglementaire, statisticien...
      Le cancer qu’il soit du sang ou solide est multifactoriel : cause génétique héréditaire, environnement exposition à fortes doses de radiation benzène...pétrochimie....etc
      Je termine par le cas d’un patient LAM de très mauvais pronostic un caryotype complexe jamais vu ça qui s’écrivait sur plusieurs lignes ...je me suis dit il est tombé dans une centrale nucléaire ...et bien non rien de tout ça un homme avec une vie saine sportif milieu aisé vie à la campagne en Ardèche.


    • @Heidegger
      "Cause génétique héréditaire"
      C’est contradictoire, si c’est génétique ou héréditaire, c’est donc une... Conséquence ! Non ?
      Plus vous étalez votre science, plus je pense au sketch de Dieudo "Le Cancer".
      Pouvez-vous au moins répondre à vos contradicteurs, ou comme Cotyle, vous préférez ignorez les voix divergentes ?


    • @Ceslaoui
      Génétique, héréditaire, vous pinaillez, conséquence non car héréditaire = cause vous héritez du gène défectueux donc pas une conséquence...
      Conséquence d’une leucémie = ANÉMIE, THROMBOPÉNIE, PANCYTOPÉNIE, infections, saignements etc... ce sont des conséquences.
      Cancer = Multifactoriel j’ai souvenir qu’E&R avait fait un excellent article dessus d’ailleurs.
      La chimio ne vous en déplaise traite les causes : pour un patient en RC rémission complète le caryotype initialement anormal devient normal et nous avons fait des progrès considérables en biologie moléculaire pour le suivi des patients afin de déceler très tôt une éventuelle rechute par le suivi moléculaire et aussi avec les traitements ne vous en déplaise qui augmentent la survie sans progression.
      Ensuite vous voyez un côté mercantile, l’hématologue n’a pas besoin des laboratoires pharmaceutiques pour vivre. Et tout scientifique médecin est un chercheur et donc en créant leur propre protocole de recherche académique notamment pour la LAM3 ou même LAL on a aboutit à des traitements révolutionnaires pour les patients en terme de Réponse Complète de rémission et de survie, ne vous en déplaise.
      Quand vous avez une grippe ou une angine bactérienne vous vous soignez antibio paracétamol et cie...et pourquoi lorsqu’il s’agit de cancer ça vous pose problème ! Pour avoir à votre disposition ces médicaments il y a eu des recherches en amont sinon pas de traitement une pneumopathie et hop c’est la mort.
      Enfin soyons sérieux.


    • @Heidegger
      "L’hématologue n’a pas besoin des laboratoires pharmaceutiques pour vivre." Vous omettez de nous dire de quoi il vit dans ce cas.
      "Quand vous avez une grippe ou une angine bactérienne..." Ah ben ça doit être pour ça... ça ne m’arrive jamais. Ni une gastro, rien, à part quelques gueules de bois après une soirée trop arrosée pendant une période décadente de ma jeunesse, et même avec un étau sur la tête vous ne me faisiez pas avaler une aspirine.
      Et vous continuez de me rappeler ce merveilleux sketch.... :
      - On est sur la bonne voie, la tumeur a rétréci...
      - ...Manquerait plus que ça, TOUT a rétréci docteur !
      Sacré Dieudo...
      Mais vous avez raison, soyons sérieux. C’est beaucoup plus rentable ;-)


    • @Ceslaoui
      Vous êtes dans la caricature totale.
      L’hématologue est un fonctionnaire, salarié de l’hôpital, il a un statut hospitalier. Il n’y a pas de contrats laboratoires pharmaceutiques et médecins c’est interdit par la loi. La recherche clinique est réglementée !!! Comités d’éthique CPP etc etc etc
      Le jour où vous vous retrouverez à la place d’un de ces patients, ce que je ne vous souhaite aucunement, on en reparlera.
      Les patients et à juste titre tiennent à la vie. Des leucémies se guérissent ne vous en déplaise ! D’autres patho comme le MM ne se guérissent pas mais le patient qui avait moins de 2 ans d’espérance de vie aujourd’hui peut atteindre les 10 ans ....
      Les CAR-T cells sont destinés à des patients en échec thérapeutique après plusieurs lignes ce qui signifie mort assurée : ayez le courage de sortir votre baratin au JEUNE EN RÉMISSION de la vidéo : allez débattre avec des malades guéris ou en cours de traitement qui se battent.
      De nombreux protocoles de recherche sont académiques, réalisés par des groupements de médecins, vous avez une idée fausse et préconçue de la médecine/ idem pour les protocoles industriels laboratoires pharmaceutiques (votre image est tronquée).
      Merci encore à E&R pour cet excellent article, @Cotyle @Atoll @merci je me croyais l’ovni d’E&R concernant le domaine médical et scientifique :-)
      Ravie d’avoir échangé avec vous @ceslaoui


    • @Heidegger
      "Vous êtes dans la caricature totale"
      Vous m’y avez cordialement invité !
      L’hématologue dépend donc de l’argent public. Je posais la question en toute sincérité.
      "Le jour où"... "Ce que je ne vous souhaite aucuneMENT". Flagrant délit de contradiction, et laissant planer une sensation d’intention quelque peu malveillante. Vous auriez dû utiliser le mot "si".
      "Ayez le courage", "Allez sortir votre baratin"... N’ayez aucun doute que si l’occasion m’est donnée, j’assumerai mes convictions et je serai à l’écoute de ces patients. On a tous à apprendre les uns des autres.
      "Votre image est tronquée" Sur quoi vous basez-vous pour affirmer cela ? Je n’y connais rien en protocole, et je n’ai même pas abordé le sujet, ce que j’ai remis en question c’est la médecine occidentale en général dans son fonctionnement et son arrogance (les deux sont liés à mes yeux). @Paramesh vous a interpellé de manière certes abrupte mais avec des propos qui auraient mérité une réponse, vous ne l’avez même pas calculé. Vous m’avez noyé de jargon technique pensant argumenter face à un confrère, je ne suis qu’un prolétaire qui a certainement rencontré plus d’êtres humains que vous n’avez eu de patients, du haut de mes 35 ans et par les différentes activités professionnelles que j’ai exercé, et les déménagements successifs aux quatre coins de notre pays. Et si j’ai bien appris une chose, c’est que la santé, on se la fabrique soi-même. La meilleure conclusion de ce plaidoyer est cet extrait sur lequel je vous invite à méditer : https://www.youtube.com/watch?v=JQU...
      Pour être sur d’être bien compris, je ne vous juge pas, je ne remets pas en question votre volonté de bien faire, je vous interpelle simplement sur un fonctionnement douteux devenu une norme. Le train-train quotidien sur ER ;-)
      Bien à vous.


  • Inutile de chercher à contredire les blouses blanches toute leur vie repose sur leur cursus et ils ont bon être parfois très dévoués je ne dis pas , ils ne font pour la plus part que du tripatouillage absurde mais extraordinairement rentable ,en s’appuyant sur la peur des gens.
    La médecine est un art.
    Comme dit plus haut ,(merci Ariane et Ceslaoui) et si vous avez l’esprit ouvert intéressez vous à la Médecine Nouvelle Germanique du Dr. Ryke .Geerd. HAMER. Et je parle d’expérience .

     

    • @Zarath
      Merci à vous.
      Vous parlez d’expérience, vous pouvez en dire plus ?


    • Les pauvres ont été formaté pendant des années, ce qui équivaut à du bourrage de crâne, par une médecine infatuée d’elle même qui les élève à répéter servilement des contre-vérités, comment pourraient ils avoir un avis éclairé ?... Le Dr Hamer était chef d’un service d’oncologie en Allemagne et c’est le drame de l’assassinat de son fils Dirk qui a déclenché, quelques mois plus tard, un cancer des testicules chez lui et un cancer de l’utérus chez son épouse. A partir de cet évènement, le Dr Hamer a investigué dans son service et les résultats furent éclatant de vérité ! pratiquement tous ses patients avaient subi, quelques mois avant la déclaration de leur cancer, un violent choc émotionnel ! je vous conseille la vidéo "Seul contre tous" de J.J Crevecoeur que vous trouverez facilement sur you tube.


  • « Qui vend des béquilles, a besoin d’éclopés ! »
    OGM et Nanos technologies. C’est la réponse de Big Pharma aux problèmes qu’ils ont créés de toute pièce. Une imposture. ...des maladies, des béquilles.
    En passant, le premier contrat Nanos-Agroalimentaire date de Novembre 2005, c’est-à-dire qu’en 2018, à chaque fois que vous entrez dans un "supermarché", vous respirez probablement des Nanos de synthèse avant d’en manger.
    .


  • L’expérimentation cobaye à grande échelle. Business monstrueux (sens propre et figuré), plébiscité par tous. La modification génétique.. on pense la maîtriser. On n’est incapable de savoir quelles seront ses conséquences. En attendant on joue au savant avec la vie des autres. Et sauver des vies pour quoi ? Pour être tellement nombreux qu’on fini par se bouffer entre nous ?!


  • L’expérimentation cobaye à grande échelle. Business monstrueux (sens propre et figuré), plébiscité par tous. La modification génétique.. on pense la maîtriser. On n’est incapable de savoir quelles seront ses conséquences. En attendant on joue au savant avec la vie des autres.