Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les États-Unis (encore) au bord du défaut de paiement

D’ici mi-octobre le gouvernement états-unien aura épuisé les ressources nécessaires pour tenir ses engagements financiers, a annoncé le secrétaire au Trésor Jacob Lew au Congrès. Si le Capitole n’acceptait pas d’augmenter le plafond de la dette publique, l’économie états-unienne subirait un préjudice irréparable, écrit mercredi 28 août le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Jacob Lew a déclaré que d’ici le 15 octobre le gouvernement serait privé de fonds pour remplir ses engagements si le plafond de la dette publique, actuellement de 16 700 milliards de dollars, n’était pas rehaussé. Dans sa lettre adressée au président de la Chambre des représentants John Boehner, il avertit : « Si le plafond de la dette publique restait au niveau actuel, le fonctionnement des marchés financiers et l’économie pourraient être perturbés. »

D’ici fin septembre, la Maison Blanche et le Congrès doivent donc trouver un compromis sur la politique fiscale et budgétaire afin de régler le problème de la dette publique, éternelle pierre d’achoppement dans les relations entre les républicains et les démocrates. Compte tenu des réalités de la politique états-unienne, les deux partis n’ont plus beaucoup de temps. Il y a quelques semaines, la Maison blanche a créé un groupe de travail dont font partie plusieurs députés républicains pour examiner les problèmes du budget, y compris celui de la dette publique.

Les négociations n’ont pas avancé. « La limite de la dette publique laisse à penser que sous Obama, Washington n’a rien fait ni avec la dette publique ni avec le déficit budgétaire », a déclaré Michael Steel, porte-parole de John Boehner.

Un véritable drame avait éclaté autour du plafond de la dette publique à l’été 2011, lorsqu’il était encore fixé à 14 300 milliards de dollars. Washington avait besoin d’emprunter de l’argent pour ses dépenses engagées mais la législation ne permettait plus de le faire et l’État risquait un défaut de paiement. Seulement, à la veille de ce défaut les républicains et les démocrates ont réussi à s’entendre sur une augmentation de la dette publique de 2 100 milliards de dollars. En parallèle, il avait été décidé de réduire les dépenses budgétaires de 1 000 milliards de dollars en 10 ans.

Ce qui n’a pas empêché l’agence internationale Standard & Poor’s d’abaisser la note de crédit des États-Unis de AAA à AA+, provoquant une réaction douloureuse de l’administration Obama.

En 2012, le problème de la dette publique s’est ajouté à celui du « gouffre fiscal ». Les républicains ont accepté d’augmenter le plafond de la dette à condition de réduire les dépenses publiques d’un montant identique. Le 31 décembre, la dette publique s’est dangereusement approchée de la barre des 16 400 milliards de dollars et le Trésor a dû libérer 200 milliards de dollars pour les besoins courants. Seulement un mois plus tard le Congrès a supprimé le risque de défaut et a approuvé une mesure provisoire reportant les restrictions sur la dette publique à mi-mai. Le 19 mai, la dette publique à hauteur de 16 700 milliards de dollars a été automatiquement approuvée comme plafond.

Aujourd’hui Boehner promet d’augmenter ce plafond uniquement en échange d’une réduction des dépenses ou de la révision du budget. La Maison Blanche refuse de négocier de cette manière et accuse les républicains de jouer avec le bien-être des États-Uniens à des fins politiques.

Comprendre l’économie états-unienne avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le château de sable s’effrite...Bientôt, du géant, il ne restera plus que des débris d’argile...


  • J’ai mis 5 étoiles car j’ai hâte que cela se produise.

     

    • #507108

      Je partage cette impatience moi aussi. C’est marrant, parce que les conséquences de l’effondrement vont être dramatiques, mais il y a aussi un côté fascinant de savoir qu’on va vivre une période historique... De toute façon, même si la guerre apparaîtra sans doute comme la meilleure solution trouvée par nos élites, il faut savoir que la perpétuation de ce monde satanique d’individualisme est encore pire car il nous mène tout droit à la marchandisation et l’abrutissement total de l’humain. 1984 de George Orwell, en somme.

      Le vrai enjeu post-effondrement sera alors de reprendre la main sur l’oligarchie apatride et corrompue pour construire un monde nouveau.


    • ouais et de toute façon ça peut que aller vers le pire alors autant que ça pète le plus vite possible non ?


    • Bande d’insensés !
      1- En toute chose, il ne faut pas vouloir le malheur des autres
      2- Si leur économie tombe, la notre suivra (et tout le monde avec)
      3- La "porte de sortie" sera surement une grosse guerre et là plein de gens vont crever. Moloch, dieu de la dette perpetuelle, taux d’intérets et marchandisation de la dette aura nos enfants en sacrifice !


  • Au fait savez vous que la première guerre à crédit de l’histoire a été celle d’Irak. auparavant les états avançaient l’argent et se payaient sur la bête (l’Allemagne par exemple.)
    maintenant ils empruntent et la bête ne devient plus qu’une garantie de l’emprunt..... Et devinez qui est le gagnant dans tout ça ?

     

    • #507436

      cher camarade excuse moi de te contredire, c’est l’Angleterre face a napoléon qui a eu recours aux crédits pour la première fois. le blocus des ports européens faisaient très mal a la perfide albion. je viens de l’apprendre il y a quelques jours d’ailleurs en lisant un magazine d’histoire militaire .c’était justement le sujet . amicalement ...


    • Très juste, et les Anglais ont payé la dette pendant 50 ans, avec toute la misère des temps alors qu’ils étaient en plein démarrage industriel avec une création de richesse phénoménale. Le peuple a tout payé jusqu’au dernier penny.


  • Attention a ceux qui souhaitent l’ effondrement de certain état et qui ont une assurance vie. Dans la majorité de ces assurance il y a une grosse proportion de créance d’état (français).
    et d’ une ça les aides à trouver des pigeons auprès de qui s’ endetter(vos assurances vie), de 2 en cas de default d’un état, vous serez les premier baisé malgré ce que dit votre banque (fond de garantie mon c..). Et c’est déjà arrivé 2 fois dans l’ histoire de France.
    a bon entendeurs.

    jojo

     

    • Tu fais bien d’avertir les gens là-dessus, Jojo. Quand à moi, j’ai entendu Pierre Jovanovic, j’ai liquidé mon assurance vie il y a 1 an, et j’avoue que je suis soulagé. De même, je n’ai plus que des miettes dans mes différents comptes en banque, tout juste de quoi payer mes mensualités. Le reste ? Ayez de l’imagination : Une maison, de l’or, un fusil et plein, plein de cartouches ...


    • Théoriquement en France les dépôts sont garantis ...

      Ce que les banques ne disent JAMAIS :

      La garantie est de 100.000 Euros EN TOTALITÉ (souvent pour ceux qui ont plus , les banquiers disent en croisant les doigts " Par COMPTE " ce qui est inexacte ...c’est la somme globale qui peut être versée avec une petite finesse dans la rédaction de la chose , voir ci-dessous )

      L’ Etat n’ a AUCUNE obligation dans le processus : la parade a été trouvée pour limiter encore plus la barrière ...

      les sommes éventuellement affectées aux remboursements de défauts de banques viennent des banques elles mêmes ... il y à fort à parier qu’en cas de crise grave et dans le cas de "défaut systémique" (le plus probable en cas d’effondrement car les établissements sont TOUS liés entres eux ) la somme versée sera donc : "Le montant du fond de garantie divisé par le nombre de déposants ..."

      là , pour ceux qui ont mis leurs bas de laine au chaud, les 100.000 euros ne seront qu’un lointain souvenir ! ;-))

      de plus , dans le cas des couples mariés , il y a fort à parier que l’indemnisation sera comptée par COUPLE et non plus par personne ...
      en lieu et place de 100K€ pour monsieur + 100K€ pour madame + 100K€ pour le compte joint , le montant serait donc globale et par foyer ...

      donc c’est soit des valeurs facilement transportables (Or en petite portion = qui pourrait aller cherchez du pain avec une barre de 12,5 kilos ou i lingot de 1 kilo ? ; argent , etc) soit s’en remettre aux comptes dans les pays où l’ETAT garantie la TOTALITÉ des dépôts par lui même !
      (si possible des états qui n’ont pas des dettes longues comme le bras et où la notion d’état veut encore dire quelque chose ...)


  • Vont ils (encore) relever le plafond d’endettement maximale autorisé ? quel suspense...


  • Ils relèveront le plafond et continueront à faire tourner la planche à billets ; encore et toujours


  • On est de plus en plus proche de la bankroute, le peuple américain perd, la banque empoche tout.
    Quand on écoute les conférences d’Asselineau, c’est vraiment incroyable que le monde continue d’accepter le dollar comme monnaie d’échange, ça ne tient vraiment plus que par le pétrole.
    La somme de toutes les dettes aux Etats-Unis équivaut à 430% du PIB : 100% pour l’état, 110% pour les ménages et 220% pour les personnes morales que sont les entreprises privées. Cela correspond à un chiffre qui se rapproche des 70 000 milliards de dollars, qui est en augmentation constante et qui a dépassé les 100% du PIB mondial.
    C’est la qu’on voit qu’en France on est vraiment des petits joueurs : aux dernières nouvelles, il y avait 95% pour l’état, 30% pour les ménages et 60% pour les entreprises privées soit un total de 185% du PIB qui équivaut tout juste à 3700 milliards d’euros ou 4840 milliards de dollars.
    On ne parle jamais des dettes privés parce que si on le faisait tout le monde comprendrait à quel point le monde anglo-saxon est ruiné (le Royaume-Unis aussi est loin devant nous), qu’il achète désormais tous ses biens et services à crédit et plus personne n’accepterai de lui vendre quoique ce soit !

     

    • et encore ...

      SI on compte les "Unfunded Liabilities" (les dépenses que l’on est surs d’avoir à horizon 20 ans mais dont on a pas encore trouver le premier kopeck !) la somme devient encore plus rondelette ...

      on est aujourd’hui à :125 475 500 000 000 US$ à ajouter aux chiffres cités (Source Federal Reserve)
      (par contre la dette totale arrive à 60.000 milliards , pas 70 . 000 , bien qu’à ce niveau cela fait plus vraiment de différence ...)

      pour l’année 2013 (pas encore finie) les américains ont déjà payés en intérêts la coquette somme de 3.000 Milliards $.
      mais ne nous faisons pas d’illusions ... le plafond sera réévalué le jour fatidique à 23 heures 59 minutes et 57 secondes ... ;-))


  • un seul grain de riz peut faire pencher la balance.
    pour ma part, cela fait des années que je n’achete plus de coca cola et autres sodas, nike, mange plus au mc do, etc, etc...comprennez bien ce que je suis en train de vous dire, si vous voulez la chute de quelqu’un, videz son porfeuille. Renseignez vous bien sur les marques que vous achetez, je crois que le l’appel au boycot est interdit ? et bien, c’est qu’il doit y avoir une raison. Ils sont dans la merde, est bien il faut leur enfoncer le nez dans leur caca. Bien entendu vous allez faire l’objet de moqueries, mais surtout n’arretez pas de le faire savoir autour de vous, montrez l’exemple et argumentez votre choix. Lors de mon dernier voyage en Inde, l’ami avec qui je mangeais, demanda un coca cola au serveur, celui ci lui a repondu fierement, desolé Sir nous n’avons que du coca indien.

     

    • #507391

      Oui comme les produit Israeliens , il faut boycotter les produits Américains en signe de protestation contre la politique militaire impérialiste de cet Etat , mais moi je vais plus loin , je m’attaque aussi aux banques , je laisse le strict minimum sur les comptes et tous les mois je retire ma paye .


    • Idem pour ma part, quasi élevé au coca, j’en buvais des tonnes genre 1 litre/jour facile (je suis pas obèse loin de là) et je riais des gens qui mettaient en garde contre le coca...vu les compositions des produits j’en ai dégagé pas mal, perrier c’est une bonne alternative pour les gens qui veulent un substitue fiable (niveau gaz surtout), j’ai fait savoir a un ami que je ne buvais plus du tout cette boisson (lui même avait arrêté pour d’autre raisons), je bouffe plus a mc do non plus, au départ c’est pour moi mais c’est limite devenu "politique"...et puis y a trop de merde dans leurs produits.

      Le boycott est interdit...mouais me semble avoir déjà entendu des politiques inviter a boycotter certaines choses...mais c ’est clair qu’ils ont interdit la seule chose qui aurait pu sauver le peuple du désastre auquel on fait face, qui mieux que des gens qui font tout pour boycotter dieudo ou soral savent l’importance et l’impact que peut avoir le publique vis a vis d’une société en éviter consciemment d’acheter leurs produits ?

      Pour la bouffe, l’astuce pour contourner un appel au boycott c’est de jouer sur l’aspect santé (de toutes façons vous mentez pas, c’est de la merde pour la santé) sinon les gens vont vous prendre pour un fou, les gens restent assez sensible dans ce domaine donc c’est pas tellement difficile. Après esprit complot ou pas, sachant que les américains ont pignons sur rue niveau bouffe, le jour ou ils décident de mettre autre chose que de la simple merde dans leurs produits, on risque d’avoir une épidémie sans précédent...alors autant s’en passer maintenant.


  • Le temps n’est-il pas venu pour une bonne guerre ? si l’histoire devait se répéter rappelons nous de la crise de 1929 qui déboucha sur la seconde guerre mondiale. Il semblerait que nos amis syriens soit la seule issue pour le déclenchement d’une 3eme guerre mondiale qui remettrait de l’ordre sur cette planète où, décidément, tout va de travers.

     

    • Remettre de l’ordre ? Je ne suis pas aussi optimiste que toi. Est-ce que les 2 premières guerres ont remis de l’ordre ? Non, elles ont permis la mise en place du nouvel ordre mondial. Petit rappel chronologique au 19e siècle c’était la Grand Bretagne la puissance économique mondiale. Les sionistes l’ont infiltrée, s’en sont servi pour créer israel, l’ont faite coulée (par les guerres engagées notamment) puis sont allées au US. De là, les US première puissance mondiale. Re-belotte les sionistes l’ont infiltrée et s’en sont servi pour développer israel. Aujourd’hui nous sommes dans la phase 3 du plan sioniste. Couler les USA pour qu’israel devienne officiellement la nouvelle puissance mondiale. Indirectement c’est déjà fait puisque les sionistes ont la main mise sur la majorité des richesses mondiales.


    • @awakening

      C’est du second degré, je sais que la guerre ne profitera qu’a une poignée de milliardaire qui profiteront de la vente d’arme payé à crédit et à quelques opportunistes aux bras longs. Ça ne réglera aucun problème de fond et quand je dit "...une bonne guerre" je ne pense pas non plus qu’il y’ait de guerre qui soit "bonne", en tout cas pas pour le salut de l’humanité. Ça pouvait paraître désinvolte mais ça cache une peur bien réelle.


  • Le plafond de la dette sera relevé une énième fois.
    Circulez, il n’y a plus rien à voir.


  • #507309

    Lorsqu’un chien traqué se retrouve pris dans un cul de sac il se retourne et il mord , je m’attend au pire avec les USA .

    Sortez votre argent des banques , mettons les en défaut de paiement , ça accelèrera le processus pour mettre à terre la bande à MussoliValls-Rothchild . Aprés on vote et on met Etienne Chouard président ...

     

    • Je ne sais pas si ton message est à prendre au premier ou au second degré bien que j’y distingue une pointe d’ironie. En tout cas cela m’a fait sourire.
      Concernant Valls, j’étais surpris des réactions qui disaient qu’il faisait son petit sarkozy, tout excité, mais pourtant la première image que j’en ai eu, à le voir gesticuler comme ça, il m’a plutôt évoqué un petit politicien teigneux qui a rencontré un vif succès dans les années 30 puis plus tard en 40. Je crois qu’il s’appelait adolf ou quelque chose comme ça.


    • #507612

      C’est bien au 1er degrés que je me suis exprimé , éric Cantona l’a bien expliqué , le système est battit sur le pouvoir des banques ... apparament ce message a du mal a être assimilé pourtant il est la clée qui ouvrira la porte de la liberté .


  • #507415
    le 29/08/2013 par arcadia,grand marabou
    Les États-Unis (encore) au bord du défaut de paiement

    le rêve américain s’arrêtera d’un réveil incertain...l’éternel retour du concret.


  • #507457
    le 29/08/2013 par arcadia,grand marabou
    Les États-Unis (encore) au bord du défaut de paiement

    "Si les Américains permettent un jour aux banques de contrôler l’émission de leur monnaie, d’abord par l’inflation et ensuite par la déflation, les banques et les sociétés qui grandiront autour d’eux priveront le peuple de toute propriété jusqu’à ce que leurs enfants se réveillent sans abri sur le continent de leurs pères. "

    Thomas Jefferson, troisième président des États-Unis, lettre au secrétaire du Trésor, Albert Gallatin (1802).


  • #507488
    le 29/08/2013 par Godefroi de Javron
    Les États-Unis (encore) au bord du défaut de paiement

    Aucune crainte, Super Bernanke est là avec sa Superbe photocopieuse ..J’vous imprime combien de milliards ?

     

  • Pas pour tout de suite :
    Tsédaka préventive, car ils font une "bonne action" avec la Syrie ...


  • Formidable suspense. Faudrait commencer à imprimer le dollar sur du papier cul, faut penser à la planète.


  • Pays totalement perverti qui avec l’affaire syrienne vient d’essayer de manière très habile de nous conduire via ses hommes et femmes ici aux commandes à la 3ème guerre mondiale pour s’en sortir ! Incroyable ! A 64 ans je n’aurais jamais cru ça de la part d’un pays que j’admirais depuis ma jeunesse et jusque il y a encore 15 ans. L’affaire du 09/11 que j’ai fini par approfondir cet hiver m’a achevé et écoeuré ! Maintenant j’en sais trop...Ces gens et leur armée sont devenus très dangereux pour la planète ! Ils ont fait du bon travail jadis quand il y avait plus méchant qu’eux et nous ont aidé mais ils sont devenus aujourd’hui LE problème majeur du Monde entier et nul ne sait comment cela finira....Il faudrait se détacher d’urgence de ce pays sauf s’il abandonne ses prétentions et orientations nauséabondes actuelles (cf. Project for a New American Century). L’URSS a connu sur sa fin ce même passage crapuleux puis il y a eu une kata nucléaire qui a enfin ramené le Kremlin à une saine vision du Monde.

     


    • Ils ont fait du bon travail jadis quand il y avait plus méchant qu’eux et nous ont aidé



      Désolé de vous décevoir mais là aussi il va falloir que vous approfondissiez le sujet...au début çà pique un peu les yeux mais après on y voit clair comme de l’eau de source


  • Les USA n’ont qu’à faire fonctionner la planche à billets comme d’hab !

     

  • #507829

    Sans révolution, sans prise de conscience des peuples européens rien ne changera car c’est le rachat de l’europe par la FED, via le marché transatlantique qui permettra aux Banquiers de nous réduire encore plus en esclavage, à part la désobeissance civile le refus de compte en banque le refus de paiement en ligne et par cb,une conssomation intelligente et reduite ! revenir aux fondamentaux du réel ! à la simplicité ! je n’ai plus de comptes donc plus de cb plus de supermarchés, pas de voitures, essayez vous verrez la vie est plus simple et tellement reposante quand toutes ces enmerdes n’existent pas, biensur c’est un peu brut faut se demerder mais le salut passe par là, car la Fed va racheter l europe et ils vont s’en sortir pour l’instant .....


  • #507844

    Sans révolution, sans prise de conscience des peuples européens rien ne changera car c’est le rachat de l’europe par la FED, via le marché transatlantique qui permettra aux Banquiers de nous réduire encore plus en esclavage, à part la désobeissance civile le refus de compte en banque le refus de paiement en ligne et par cb,une conssomation intelligente et reduite ! revenir aux fondamentaux du réel ! à la simplicité ! je n’ai plus de comptes donc plus de cb plus de supermarchés, pas de voitures, essayez vous verrez la vie est plus simple et tellement reposante quand toutes ces enmerdes n’existent pas, biensur c’est un peu brut faut se demerder mais le salut passe par là, car la Fed va racheter l europe et ils vont s’en sortir pour l’instant .....


  • #507849

    Quenelle de 5 centimes de Francs !!!!!!!

    Savez vous qui est le graveur de la piece de 5 centimes de Francs qui a eu cours de 1966 à 2001 ???? ( comme ils étaient beaux mes francs !!!!! )
    le nom c’est ..... Dieudonne !!!! trop fort non ? les méssages de la providence sont parfaits, tout est sous nos yeux si on veut les ouvrire
    ça ferait un super tee shirt le franc , graveur Dieudonné hihi petite quenelle de 5 centimes !!


  • Notre époque ressemble étrangement aux années trente : corruption des politiciens, système bancaire à l’agonie, tambours militaires,...

     

  • #508007
    le 30/08/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Les États-Unis (encore) au bord du défaut de paiement

    Bizarre, je croyais que la reprise de la croissance était là...
    On m’aurait menti ?


  • Beaucoup de bruit pour rien comme d’habitude,ils vont faire appel au super faux -monnayeur Bernanke,et encore une fois l’affaire sera pliée et classée.Quant à l’attaque de la Syrie ,ils n’en feront rien, au point vue geostrtégie cette action serait une grosse erreur face au bloc sino-russe,surtout que barak obama s’etait éfforcé à mettre en place un pacte transpacifique avec les pays de l ’extrème-orient,à mon avis ils appliqueront des sections internationales économique comme pour l’iran.La mise en place des deux blocs économiques transatlantique et transpacifique sont des étapes importantes pour l’avenir des états unis,ils ne peuvent pas se permettre la remise en cause de cette objectif pour une histoire de gaz


Afficher les commentaires suivants