Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les États-Unis fabriquent un dossier pour accuser le Venezuela d’être un narco-État

Les États-Unis qui ont déclaré que le Venezuela constitue une « menace » pour leur sécurité nationale [1] et ont adopté des sanctions unilatérales contre certains de ses dirigeants [2] sont en train de fabriquer leurs arguments.

Après avoir financé une guérilla urbaine [3], Washington a accusé Caracas d’être responsable des morts provoqués par ses propres mercenaires. Puis, Washington a organisé une tentative de coup d’État en février 2015 [4]. Désormais, la Drug Enforcement Administration (DEA) et les procureurs de Miami et de New York fabriquent un dossier accusant le président de l’Assemblée nationale et second personnage de l’État, Diosdado Cabello, d’être un trafiquant de drogues.

L’année dernière, les États-Unis avaient fait arrêter, à Aruba (une île des Caraïbes dépendante des Pays-Bas), l’ancien chef du Renseignement militaire vénézuélien, Hugo Carvajal Barrios, en l’accusant identiquement d’être un trafiquant de drogues. Mais Amsterdam avait en définitive refusé de l’extrader vers les États-Unis et l’avait libéré.

Washington vise également Tarek El Aissami, ancien ministre de l’Intérieur et actuel gouverneur de la région d’Aragua ; Jose David Cabello, frère du président de l’Assemblée nationale et directeur d’un service fiscal ; et le général Luis Motta Dominguez, chargé de la région centrale du pays.

Selon le Wall Street Journal, le dossier de la DEA serait fondé sur le témoignage d’un certain capitaine Leamsy Salazar qui aurait été le garde du corps de Diosdado Cabello [5]. Bien entendu, ce témoin clef n’a jamais exercé les fonctions qu’il prétend avoir eues.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Rappelons que les partenaires privilégiés des États-Unis en Amérique du Sud sont le Mexique et la Colombie, où, évidemment, la drogue ne circule pas.

     

  • Les us ne fabriquent que du mensonge depuis plus de 200 ans... Un de plus, un de moins...


  • Encore un malencontreux hasard. Tout de suite ce sont les américains qui inventent des preuves... que vous êtes complotistes ! :D


  • La DEA n’avait elle pas, elle même, été accusée récemment d’être une des cheville ouvrière du naco-trafique mondial ?
    Peut être les services secrets vénézuéliens devraient ils réfléchir à diffuser les preuves de cela au journalistes du monde entier !


  • On se croirait dans "Clear and present danger", l’aspect fictionnel en moins.


  • Le jour ou les états unis tomberont la tête dans le seau de merde, et ça pourrait arriver plus vite qu’on ne le pense, le monde entier tournera la tête et les laisseront se noyer...mais est ce que pour autant justice sera rendue à l’humanité ?

     

    • sauf que le jour ou cela arrivera avec la puissance de feu que les USA possèdent ils auront pulvérisé tous les autres états de la planète notament pour les empêcher de se raprocher de la Russie . A ce sujet , marine Le Pen annonce dans son programe politique vouloir se raprocher de la Russie , ce qui me laisse penser que en 2017 un coup d’état se prépare pour empêcher le FN d’accéder à la présidentielle , c’est à partir de 2017 que la dictature mondialiste va affiché son vrai visage à ciel ouvert c’est juste un avis perso .


  • C’est vrai que les USA n’ont pas de plate-formes pour le narco-trafic, non... Aucune mafia aux USA, bien sûr... Et ce pays s’est bâti avec quoi selon vous ?
    Laissez le Venezuela tranquille, bande d’hypocrites américains ! Viva Chavez ! Viva Maduro !


  • le discours paranoique et narcissique sur la securite nationale des usa en rappelle un autre , ce sont peut etre les memes qui ecrivent les deux ?

    quelle hypocrisie ,le supposé combat des usa contre le trafic de drogues est egal en tous points a celui mené contre daesh ,alquaida boko haram et co
    c’est a dire que plus ils agissent ,plus ces fleaux croissent .
    la societe americaine est l’une des plus toxicomanes de la planete. et la bas comme ici de puissants lobbys s’activent pour banaliser la consomation des drogues et rendre acceptable l’idee que l’etat puisse devenir le dealer officiel de tout ce qui defonce.


  • Le problème est que plus personne n’en a rien à foutre de ce que pensent les Etats-Unis, ainsi de ce qui leur plait ou pas.


  • Dans les années 80, les Américains ont réalisé la plus forte de drogue de l’Histoire dans le port de Miami : 30 tonnes de coke. La marchandise était convoyé par un général Vénézuélien... mais la CIA a forcé le procureur de Miami à le renvoyer chez lui, en prétendant que c’était un agent. A l’époque le Vénézuéla était la plaque tournante sud-américaine du trafic de coke, il servait de zone de transit pour la production colombienne et le Mexique était beaucoup plus calme qu’aujourd’hui.
    Aujourd’hui la production colombienne est en recul selon les experts policiers, le Pérou et la Bolivie ont pris le relais et la culture de coca se développe également au Mexique (comme celle de toutes les autres drogues existantes sur terre, l’ALENA a ruiné les paysans Mexicains). Tout les pays d’Amérique du sud font pousser de la coke, ne serait ce que pour leur consommation intérieure. Et les experts estiment aussi que la "route africaines (Guinée Bissau-Guinée-Mali-Algérie puis Nigéria-Niger-Libye) part aussi du Venezuela (et qu’elle est grandement responsable de la situation pourrie du Mali). Récemment on a également fait une saisie record à Roissy dans un avion en provenance de Caracas. Tout le monde est pas gentil au Venezuela, il y a des gens pourris d’argent, prêt à tout pour en gagner plus et nostalgique de leurs privilège d’avant le chavisme et il y a aussi des gens qui sont restés pauvres et qui trouve que le chavisme ne les enrichit pas assez vite, qui sont donc prêt à fermer les yeux sur les trafics.
    Ça ne dérangeait pas les Américains que le Venezuela soit une plaque tournante tant que les dirigeants étaient alignés, pas plus qu’ils ne font des critiques sur le Mexique d’aujourd’hui.


  • Quelque chose me dit que sur ce dossier la saloperie malfaisante va se casser les dents. Le Venezuela de Maduro va être le cimetière de cette racaille ou dit autrement le début de la fin. N’oublions pas que le sous-sol vénézuélien renferme les plus grandes réserves de pétrole de la planète et qu’à ce titre les chinois ne laisseront jamais tomber ce pays...comme d’ailleurs la Chine et la Russie ne laisseront jamais tomber la Syrie, comme en atteste les derniers exercices militaires de ces deux pays en Méditerranée, message claire envoyé à la saloperie malfaisante qui d’ailleurs l’a bien compris puisqu’elle a envoyé depuis son secrétaire d’état Kelly à Moscou...


  • Les plus gros trafiquants de drogues sont la CIA et la DEA


  • Le Perou premier producteur de cocaine. Selon le rapport des nation unis en 2011 les etats unis est le pays qui consomme le plus de drogues dans le monde. Le Venezuela n est pas un pays produteur de cocaine. Il est seulement la plus nation qui detient la plus grande reserve de petróleo.


Afficher les commentaires suivants