Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les "Jeunes Socialistes" définissent leurs priorités...

Mettre fin aux difficultés rencontrées par les trans’

La République doit garantir aux trans’ la sécurité sociale et juridique qui leur est jusqu’ici refusée, pendant leur parcours comme dans leur vie quotidienne. La Haute Autorité de Santé doit réformer le parcours médical des trans’ en France en remettant à plat les standards de soins et en formant des équipes médicales en lien avec les équipes étrangères. Ces dernières, mieux qualifiées que les équipes françaises, doivent bénéficier d’une homologation reconnue par la sécurité sociale française. L’objectif est de ne plus réserver la réussite d’un parcours aux seul-e-s trans’ doté-e-s d’une fortune personnelle.

Dans tous les textes, les dispositions relatives aux discriminations à raison de l’identité de genre doivent être alignées sur celles qui s’appliquent aux discriminations à raison de l’orientation sexuelle. En France, l’homosexualité a été retirée de la liste des maladies mentales en 1983. En 2010 les troubles d’identité de genre sont sortis de la liste des Affections psychiatriques de Longues Durées (classification ALD 23 de la Haute Autorité de Santé), mais sont toujours considérées comme des Affections de longues durées (classification ALD 31). Le « transsexualisme » doit définitivement sortir de la liste des affections de longue durée. Pour autant cela ne doit avoir aucun préjudice vis-à-vis de la prise en charge par la sécurité sociale des frais qu’un parcours de changement de genre peut engager. En outre, le changement d’identité de genre ne doit plus être un motif de retrait ou de restriction de l’autorité parentale. Le sexe légal ne doit pas être défini par des considérations anatomiques mais bien par une correspondance entre le ressenti individuel et l’accomplissement social de cette identité. C’est pourquoi la rectification de l’état civil ne doit plus être subordonnée à une intervention chirurgicale.

Lutter contre l’homophobie sans relâche

Par le refus d’ouvrir le mariage et l’adoption, la droite laisse subsister l’idée que l’homosexualité serait inférieure à l’hétérosexualité et crée ainsi les conditions d’un manque d’estime de soi chez les jeunes découvrant leur orientation sexuelle. Cela conduit à une plus grande vulnérabilité face au suicide et à un relâchement de la vigilance à l’égard du sida et des autres IST. Pourtant, il n’est pas acceptable que dans la France de 2012, un jeune homosexuel ait 13 fois plus de risques de se suicider qu’un jeune hétérosexuel de même âge et de même condition sociale !

Les remparts juridiques contre les discriminations doivent donc être renfoncés. Pour rendre plus efficace la répression des discriminations, la charge de la preuve dans les cas liés au sexe, au handicap, à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre doit être aménagée, à l’instar de ce qui existe en matière de lutte contre le racisme. En modifiant l’article Premier de la Constitution, il s’agira, en énonçant que la République française « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de religion, de sexe, d’orientation sexuelle ou d’identité de genre », d’élever l’objectif d’égalité au sommet de la hiérarchie du droit français.

De la même façon, l’Etat doit mettre fin à la discrimination officielle opérée vis-à-vis du don du sang. Ce sont les comportements et pratiques à risques qui doivent faire l’objet d’une interdiction du don. Pourquoi exclure toute la population d’hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) de ce droit sans se fonder sur des critères objectifs ? la seule conséquence est la stigmatisation, ce qui n’est pas acceptable.

Les associations, qui ont l’expertise du terrain, sont souvent les premières aux côtés des victimes. Elles doivent avoir une vraie place au sein de la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE), qui ne doit pas disparaître. En effet, elles doivent avoir les moyens de jouer officiellement leur rôle d’alerte et de sensibilisation aux côté d’une institution républicaine.

Il faut également prendre la mesure du rôle de l’éducation et de la formation. La lutte contre toutes les discriminations doit être un objectif pédagogique, en refondant notamment l’enseignement de l’éducation aux sexualités, et en ouvrant les établissements à l’intervention des associations, qui doivent être plus nombreuses à recevoir les agréments nécessaires. De même, l’homosexualité ne doit plus être un sujet tabou dans les manuels scolaires, notamment en Histoire et en Littérature. Des formations spécifiques des personnels à la lutte contre les discriminations doivent être assurées dans toutes les administrations (éducation nationale, police, gendarmerie, justice, santé…). Ces formations doivent également s’adresser aux responsables du personnel, pour agir plus efficacement contre les discriminations sur le lieu du travail.

Mariage et adoption : avec les socialistes, l’égalité sans condition

Depuis plus de 5 ans, tous les socialistes proposent d’ouvrir le droit au mariage et l’adoption à tous les couples, qu’ils soient formés d’un homme et d’une femme ou de personne de même sexe. Les parlementaires socialistes ont même déposé plusieurs propositions de lois en ce sens à l’Assemblée Nationale et au Sénat, mais la droite a toujours voté contre.

La République offre depuis plusieurs siècle le droit de s’unir et de fonder une famille par le biais du mariage, à condition que le couple soit formé d’un homme et d’une femme. Aujourd’hui, les formes de familles et de couples ont beaucoup évolué et l’homosexualité est mieux reconnue et acceptée par la société. Cela résulte notamment de la dépénalisation de l’homosexualité par François Mitterrand en 1982 et de la mise en oeuvre du PaCS en 1999 par le gouvernement de Lionel Jospin. Il faut maintenant aller plus loin, car il n’est pas admissible plus longtemps que la République offre des droits différents aux citoyens en fonction de la personne qu’ils aiment. Au-delà de la notion même d’orientation sexuelle, trop réductrice et ne représentant pas la totalité de l’identité d’un individu, la société doit accepter tous ceux qui veulent lui apporter quelque chose.

Entre le concubinage, le PACS ou le mariage, chaque couple doit pouvoir choisir librement le type de protection juridique avec lequel il souhaite vivre. La mairie doit pouvoir délivrer les certificats de concubinage, enregistrer et célébrer les mariages et les PACS de tous les couples qui le lui demandent. Enfin, les droits offerts par le PaCS doivent être améliorés et étendus.

De la même façon, la République doit reconnaître et protéger les familles homoparentales. Tous les couples doivent pouvoir faire valoir la qualité de leur projet parental dans la procédure d’adoption, qu’ils soient hétérosexuels ou homosexuels, mariés, pacsés, ou concubins. De même, les possibilités d’adoption pour les célibataires ne doivent pas dépendre de l’orientation sexuelle ni de l’identité de genre. Enfin, la procréation médicalement assistée doit être ouverte à l’ensemble des femmes, quels que soient leur situation civile, leur statut et leur orientation sexuelle. Les nombreux voyages vers les cliniques belges et espagnoles, dans lesquelles ces interventions sont autorisées, montrent l’anachronisme de notre droit sur ce sujet.

C’est en ayant le courage de montrer aux Françaises et aux Français que la République protège tout le monde avec les mêmes institutions que l’on parviendra à disqualifier les discriminations et les violences que connaissent les personnes LGBT.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mais quelle époque désastreuse...


  • putain arrêtez les news comme sa sinon je vais suicider ...je le sens trop bien avec l’autre beignet de Hollande comme président.


  • j’ai pas eu le courage de tout lire, j’ai lu que les titres en gras et franchement j’ai sans doute bien fait. C’est quoi ces priorités en carton ?! il y a que des frustrés sexuels chez le PS ou quoi ?

     

  • Voici mon anal-lyse géo-cosmique : beurk.


  • Donc, si on en croit les jeunes du PS, les problèmes premiers en France, sont les trans’ et les gays ?
    C’est une blague ? Une farce ? Un 1er avril ? Ils ne peuvent être aussi benêt tout de même !!

    C’est CA leurs priorités ??!!

    Ils vivent pourtant dans le même pays que nous non ?


  • Le message est clair, il faut communautariser. Il n’y avait rien entre la république et le citoyen, maintenant il y aura religion, sexualité, mon cul sur la commode etc.

    Phrase magnifique : "Par le refus d’ouvrir le mariage et l’adoption, la droite laisse subsister l’idée que l’homosexualité serait inférieure à l’hétérosexualité et crée ainsi les conditions d’un manque d’estime de soi chez les jeunes découvrant leur orientation sexuelle".
    On explique pas inférieur en quoi, mais ça fait tilt chez le bobo et le bien pensant. Allez je me lance. Oui l’homosexualité est inférieure en termes de survie de la planète. Que des homosexuels, va y avoir des soucis. Et pourtant j’ai des amis homosexuels, dingue quoi.


  • Eh ben... préoccupations marginales ne touchant qu’une infime partie (souvent privilégiée) de la population, idéologie irresponsable et schizophrène exprimée dans une novlangue insupportable, volonté de détruire ce qui reste de stabilité sociale, calculs politiques bien pensants, etc... je vois que les petits socialistes ont appris leur leçon.

    Et après on se demande pourquoi je rigole quand on me demande : "Toi, fils de prolos italiens, tu dois voter PS, non ?".
    N’étant ni homosexuel, ni "trans", ni visiblement membre d’une ethnie minoritaire (ah, je suis un enfant d’immigrés, mais pas avec la bonne couleur de peau... trop blanc... et en plus catholique), ni une femme... et même pas riche... je suis une quantité négligeable qu’on méprise avec bonne conscience, voire ostentation. On passe pour un progressiste sans prendre de risque en nous crachant au visage.

    Comme un con que je suis, avant de vouloir faire rembourser les opérations des transsexuels par la sécu, ou de changer les manuels scolaires pour les rendre "homocompatibles", j’aimerais bien avoir des soins dentaires décents sans que ça me coute un bras... ou que ma mère puisse enfin avoir une retraite digne de ce nom... non ? C’est mal ? C’est trop demander ? Pourtant, nous sommes des millions à penser ainsi.

     

    • Elles SONT remboursées. A 100 % ! Si tu lis bien, ce qu’ils demandent, c’est de sortir la transsexualité des ALD (qui déterminent le 100%) parce que c’est politiquement incorrect, tout en gardant le 100%.
      Et de former plus d’équipes médicales françaises, comme si on ne manquait pas aussi de généralistes, de pédiatres, de cardiologues, de chirurgiens, de médecins de santé publique, de prévention...


  • Les jeunes socialistes : Une bande de bobos fils à papa, complètement déconnectés de la réalité.

    Alain Soral a mille fois raison, quand il dit que la gauche, ayant abandonnée la lutte sur le terrain social (contre le libéralisme) sous la première présidence Mitterrand, s’est cherchée une légitimité sur le terrain de la lutte sociétale (défendant finalement, une autre forme de libéralisme, celui des mœurs).

    La preuve ici. Le PS est 100% libéral.


  • #16986
    le 22/05/2011 par Jean AYMAR Detoutceycons
    Les "Jeunes Socialistes" définissent leurs priorités...

    CONNAITRE L’ENNEMI, SES MÉTHODES, SA TACTIQUE, SES BUTS.

    Fantastique conférence de Philippe Ploncard d’Assac par Franck Abed .

    La connaissance du public de l’œuvre d’un Catholique de grand talent. Il s’agit de Philippe Ploncard d’Assac qui a clairement identifié l’ennemi et ne s’embarrasse guère de formules de politesse pour le désigner. On appréciera sa conférence du 14 mai, intitulée “Connaître l’ennemi, ses méthodes, sa tactique, ses buts”.

    L’homme a du coffre et tape allègrement sur les traîtres comme Bernard Anthony, élément avancé du judéo-sionisme dans les milieux catholiques. L’homme conclut en citant Richelieu, dans une formule qui n’est pas sans nous rappeler notre ami Hervé Ryssen :

    “Si on avait empoisonné Luther et Calvin lorsqu’ils commencèrent à apparaître, on aurait épargné de grands maux à la religion et beaucoup de sang à l’Europe.”

    Source : Boris LELAY ( le projet juif )

    " Connaître l’ennemi, ses méthodes, sa tactique, ses buts...

    Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xi...

    Franck ABED http://www.franckabed.com
    http://www.generationfa8.com
    contact@franckabed.com


  • Tellement en phase avec les problèmes des Français de base...
    A croire qu’ils vivent au Bisounoursland.


  • alors leurs priorités aux jeunes socialistes seraient de garantir la bonne santé médicale et social des déviances sexuelles... ça c’est du programme !


  • Je crois rêver !
    Il n’y a que le "cul" qui les intéressent !
    Ils sont bien les héritiers de DSK !
    L’immigration, la sécurité, la perte des valeurs de la France ne les intéressent pas ?


  • C’est tellement caricatural, on dirait un canular.
    La bonne nouvelle quand même, c’est qu’ils ignorent à quel point ils sont ridicules avec leurs priorités. Si un leader de gauche arrive au second tour, ce ne sera plus un débat, mais un sketch.


  • C’est à vomir de lire ça. Les ravages sur les esprits sont réels, car ces personnes ont certainement une haute estime de leur travail.


  • vidéo de jeunes du ps qui expliquent les rausons de leur engagement, attention c’est du lourd :



    http://www.dailymotion.com/video/xi...


    quand on voit ce genre de choses on se dit qu’il faudrait un permis délivré par le ministere de la santé pour avoir le droit de se reproduire :)


    saviez vous que plsu un régime limite les libertés individuelles plus il laisse libre court aux deviances sexuelles ?


    parmis les premieres choses que firent les bolcheviques en 1917 : légalisation de l’avortement, légalisation de l’homosexualité, il fut même envisagé de nationaliser les femmes et de metrte en place un système d’échangisme...

     

    • #17052
      le 22/05/2011 par Jean AYMAR Detousceycons.
      Les "Jeunes Socialistes" définissent leurs priorités...

      @MG42

      Merci pour la vidéo ! Plié en quatre que j’étais !

      Exploiter la bêtise humaine, seule source inépuisable. Et, hélas, le chantier de démolition est trop avancé et les démolisseurs trop puissants !


    • J’ai fait un texte à partir de la vidéo, en reprenant à la lettre les paroles des protagonistes.

      En gros, voici leur projet :

      Les jeunes socialistes du 31, c’est militer pour tous, dans un état d’esprit de réflexion sur l’avenir, en faisant moins de cinéma et plus de politique.
      C’est aussi s’engager, militer pour aller à la rencontre des jeunes actifs, des jeunes étudiants et des jeunes lycéens.
      Mais plus précisément, c’est un endroit de réflexion, pour agir par le biais d’un engagement, destiné à construire son avenir tout en refusant la fatalité. C’est 10 ans de plaisir, de réflexion, d’actions, d’amitiés et de forts moments de camaraderie.
      C’est surtout le plaisir de militer, de se rencontrer dans un lieu d’échange et de réflexion afin de penser, d’échanger, de réfléchir, d’agir et de savoir pourquoi on agit.

      C’est donc un projet de société avant tout, avec des groupes de jeunes qui cherchent des solutions avec leurs idées plein la tête, pour construire ensemble une alternative.

      Ce projet se définit comme une alternative, c’est à dire une ambition, un changement et de la jeunesse avant tout. Il s’agit donc de défendre le mariage et l’adoption homosexuels, l’égalité homme/femme, pour plus de justice sociale. C’est donc défendre la laïcité et inventer une VIe république. C’est défendre les acquis sociaux en conquérant de nouveaux droits, et en menant le combat contre les inégalités, afin de remettre en marche l’ascenseur social.

      Vous l’avez compris, adhérer eu MJS, c’est défiler pour plus tard. Donc rejoignez-nous, afin que l’on réussisse tous à faire gagner le PS en 2012 pour que la France soit plus joyeuse et beaucoup plus rose.

      Si toi aussi tu veux préparer le changement en 2012, rejoins-nous.

      - Fraternité - Combattre le chômage - Égalité - Liberté - Lutte contre les discriminations - Un nouveau pacte social - Donner un avenir à la jeunesse - Social écologie - Un emploi pour tous - Un logement pour tous - Un nouveau pacte social - VIe république - Europe sociale - Droit au mariage et à l’adoption pour tous - Défense des service publics -




      Voilà, rien de concret, que du goulbi-boulga abrutissant, avec un usage répété de certain terme (réflexion par exemple, mais c’est normal, ils devront beaucoup réfléchir pour avoir un vrai projet). Le tout donne un message vide de sens et complétement déconnecté du réel.


    • #17083

      Merci pour la vidéo,
      J’ ai cru que j’ étais dans une émission de Groland...PDR .C ’est pas possible c’ est un sketch .


    • Merde alors, c’est encore plus grave que ce que je pensais... C’est pire qu’une caricature. Aucun de ces bobos n’a cité une seule chose sérieuse, rien, que conneries de bobo.

      Ca fait peur même, ils sont justes complètement cons, complètement lâches et complètement irresponsables.

      Vous imaginer ça au pouvoir ? Brrr, j’en ai la chair de poule.


  • #17048
    le 22/05/2011 par Jean AYMAR Detousceycons.
    Les "Jeunes Socialistes" définissent leurs priorités...

    La lucidité est comme un rayon de soleil. Elle vous illumine mais en même temps elle vous irradie. ( René Clair )


  • #17063

    RIEN - voire carrément pas grand chose - sur le plan économico-social, comme la création d’emplois qui permettrait a tout un chacun de mener la vie décente à laquelle tout être humain normalement constitué sur cette planète aspire !

    - Encore une fois, avec les forces de gauche - et à plus fortes raisons, socialistes - il n’y a rien d’autre que des actions menées en faveur des minorités - notamment sexuelles, je n’ose même pas dire déviantes - tellement politiquement correctes et faciles à mener !

    - L’électorat de ce parti-là possède-t-il, encore et un tant soi peu, un reste d’essence prolétarien, même minime ? Simple question de rhétorique, bien sûr !


  • Cette époque sombre est pleine de surprises. Le programme de ces égarés pour le peuple consiste donc en des revendications sociétales pour une partie de la population minoritaire. Savent t-ils au moins ce qu’est la loi Pompidou-Rothschild ? Se sont ils posés la question du déni de démocratie auquel se sont rendus complices les députés PS en approuvant le traité de Lisbonne alors que le peuple avait refusé d’approuver un texte similaire auparavant ?
    Une si faible conscience politique de la part de personnes d’un parti politique appelé à gouverner me fait froid dans le dos.
    Enfin, espérons que ce qui s’est passé récemment soit un signe de la providence nous ayant débarrassé du serviteur de la bête après 42 mois de pouvoir au FMI (Apocalypse Jean 13-5), sans quoi les espoirs sont minces.


  • Comme dirait Dieudo : sinon, c’est quoi le projet ?


  • #17333

    Petite réflexion : Quand on n’a pas mangé ou qu’on n’a plus de chauffage depuis plusieurs jours, on ne se demande pas si on va mettre une cravate rose ou bleue ni si la couleur de la cafetière Sensucul ou Nessoubrette va jurer ou non avec notre frigo bleu acier Smog. On se préoccupe d’instinct des besoins vitaux à combler.

    Lorsque ces besoins sont satisfaits de façon permanente, on finit par oublier la souffrance endurée physiquement lorsqu’ils ne sont pas couverts et l’esprit peut s’atteler à d’autres considérations. Pour certains, c’est encore mieux, ils sont définitivement en orbite au dessus de la pyramide de Maslow. Libérés de toute contrainte, certains peuvent alors facilement s’égarer vers ce genre de préoccupations accessoires comme le mariage homo ou la cause des transsexuels.

    Je n’ai rien de particulier contre ces revendications, mais je n’y reconnais aucun progrès "social" contribuant au bien-être de l’ensemble de la Nation. Je ne trouve pas de plus bel exemple d’anti-citoyenneté et j’irai même jusqu’à dire de nombrilisme.

    J’en conclue donc que le genre de personnes qui pose le mariage homo en une priorité politique dans un programme (socialiste de surcroît !) ne peut appartenir qu’à une strate de la société jouissant d’une vie relativement paisible et confortable (grand bien leur en fasse d’ailleurs) et qui occultent les préoccupations beaucoup plus sensées et légitimes d’une très grande majorité.