Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les Syriens votent pour élire leur président

Les Syriens sont appelés à voter aujourd’hui afin d’élire leur nouveau président de la république.

15 millions de citoyens sont attendus aux urnes sous la protection de l’armée et de l’ensemble des forces de l’ordre, placées en alerte maximale afin de sécuriser les 9 601 bureaux de vote et leurs 11 776 urnes dans tous les gouvernorats syriens où le déroulement du scrutin est possible.

 

JPEG - 45.1 ko
Début des opérations de vote

 

Le président Bachar al-Assad et son épouse ont voté dans le quartier de Malki, dans le centre de Damas.

 

JPEG - 28.4 ko
Les époux Assad accomplissant leur devoir civique

 

Mobilisation importante également parmi 3 millions d’expatriés et de réfugiés : la foule s’est rassemblée très tôt ce matin au Liban, devant les bureaux de vote frontaliers avec la Syrie, d’autres faisant l’aller-retour dans la capitale, via l’aéroport de Damas, comme les ressortissants syriens résidant aux États-Unis, en France, en Allemagne en Belgique ou en Tunisie où le vote a été interdit.

 

JPEG - 96 ko
File d’attente à la frontière libano-syrienne

 

C’est la première fois que plusieurs candidats peuvent rivaliser afin de prendre la tête du pays : autrefois, seul un plébiscite était organisé afin de prolonger le mandat du président. Outre M. Assad, deux autres candidats : le professeur de l’université de Damas Hassan al-Nouri et le député Maher al-Hajjar briguent la magistrature suprême.

Le Premier ministre syrien, Waël Al-Halqi, a affirmé le caractère historique de cet événement :

« Le bon déroulement de la présidentielle, les victoires de l’armée face aux terroristes et la concrétisation de la réconciliation nationale aident la Syrie à entrer dans une nouvelle étape pour améliorer la situation et reconstruire le pays. »

Des observateurs de plusieurs nations, dont des Iraniens et des Russes, supervisent le scrutin, ces derniers ont souligné, à la mi-journée, la qualité de l’organisation des élections.

 

JPEG - 25.5 ko
Les observateurs russes salués et portés en triomphe sous les cris de : "Que Dieu protège Abou Ali Poutine"

 

Les ennemis de la Syrie, ayant échoué à détruire le pays, sont fort décontenancés par la tenue d’élections dans le pays. Ainsi, le secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen estime qu’aucun des 28 pays membres de l’Alliance ne reconnaîtra les résultats de cette consultation populaire. Le responsable de l’organisation militaire n’hésite pas à affirmer :

« La présidentielle syrienne est une farce. Elle ne correspond pas aux normes internationales réglementant des élections libres, honnêtes et justes. Je suis convaincu qu’aucun allié ne reconnaîtra les résultats de cette prétendue élection. »

Le perroquet de Washington, Laurent Fabius, a qualifié cette élection de « farce tragique » puis d’ajouter :

« Les Syriens ont le choix entre Bachar et Bachar. C’est n’importe quoi. Un tel personnage ne peut pas être l’avenir de son peuple. C’est méprisable. »

Le scrutin se déroule jusqu’à 19h (heure locale) et est susceptible d’être prolongé de quelques heures, en fonction de la forte affluence.

 

Voir aussi, sur E&R :

Sur les amis de Fabius, qui tentent depuis plus de trois ans
de détruire la Syrie :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Que Dieu protège Abou Ali Poutine" Excellent !


  • #845463

    Bravo à tous les Syriens pour leur patriotisme et leur combat depuis trois ans. Les occidentaux donnent des leçons de démocratie, alors qu’ils ne reconnaissent même pas la pierre angulaire de la démocratie, les élections libres, honte à eux. Tout mon courage pour vaincre l’ennemi sur vos terres, sachez que nous vous soutenons.


  • #845475

    regardé itélé ils parlent de farce .

    plus c’est gros mieux sa passe .

    l’empire a terrorisé le peuple syriens pour ne pas qu’ils votent bachar alors si bachar gagne l’empire sera pas content et il frappera encore plus fort .

     

    • #845890
      le 03/06/2014 par matrix le gaulois
      Les Syriens votent pour élire leur président

      Et s’il frappe plus fort, l’empire va perdre encore plus de ses suppôts sur le terrain. Les soldats Syriens tirent de plus en plus justes et ceux qui survivent à toutes ces affres, toutes ces épreuves, deviennent de bien meilleurs combattants.
      On ne renverse pas un état avec des légions d’enragés, il faut pour ça des chars, des avions, des missiles. Les terroristes n’ont que de l’infanterie.


  • #845494
    le 03/06/2014 par vive l’alliance
    Les Syriens votent pour élire leur président

    aux infos à la télé parlent de mascarade démocratique à propos de ce vote en Syrie
    mais moi je dis que la mascarade démocratique est plutôt en France, car
    - hollande le pseudo président a 3% d’avis favorables aux derniers sondages
    - 1% de population (les judéo-sionistes) a fait main basse sur 90% des richesses, des postes importants dans tous domaines (politique médias science médecine art finance...) alors que si l’on était dans une vraie démocratie cela aurait été proportionnelle donc ils auraient eu 1% de tout cela


  • #845515

    Bachar a hérité la Syrie de son dictateur de père, évidemment, au début, il n’avait aucune légitimité démocratique . Cette légitimité, c’est paradoxalement...Israel qui lui permis de l’avoir : en protégeant son peuple contre des bandes d’assassins payées par les sionistes, Bachar a obtenu la reconnaissance de son peuple . Et puis d’une façon générale, il est peut-etre permis de remarquer que les ennemis d’Israel, en tant que peuple et en tant qu’Etat, sont souvent des gens bien et donc légitimes .

     

    • #845740

      son dictateur de pere comme vous dites a ete le dernier militaire a prendre le pouvoir dans ce pays et c’est grace aux reformes politiques et sociales du parti bass qu’il presidait que la syrie a connut une longue periode de stabilite. bachar el assad etait populaire et apprecie bien avant la guerre de 2011.
      et pour ma part ,peut m’importe qu’un pouvoir soit dynastique ,dictatorial , monarchique des lors que ses actions sont bonnes. on a l’air malins ici avec notre soit disante democratie ou lorsque le resultat des urnes ne convient pas a l’oligarchie on annule les elections et on en organise de nouvelles . quelle difference au fond entre une dictature et une democratie ? en democratie il faut 2 partis pour faire la meme politique alors que dans une dictature un seul suffit .
      marx parlait de democratie bourgeoise et de dictature du proletariat . si la dictature s’exerce a l’encontre des oligarques pourquoi pas ?


    • #846089

      @Saul

      "il n’avait aucune légitimité démocratique"

      Voyons, voyons !

      - La seule grandeur historique de la France (du Royaume de France) , s’appuie-t-elle sur une quelconque "légitimité démocratique" ?

      - La décadence de cette même France, s’actionne-t-elle de l’illégitimité démocratique, ou, au contraire, de la "légalité démocratique" tant idéalisée ?

      RM.


    • #846638
      le 04/06/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Les Syriens votent pour élire leur président

      @ Saul

      Parler de son "dictateur" de père est pour le moins réducteur. Il s’agissait effectivement d’un homme à poigne mais le contexte était aussi très différent, raison pour laquelle son père fut le garant de l’intégrité territoriale de la Syrie mais aussi de son unité par des méthodes parfois autoritaires mais objectivement nécessaires.
      Bachar al-Assad est surtout un homme qui n’avait pas été préparé à gouverner et aussi celui qui a engagé les réformes courageuses dont cette belle nation avait besoin mais qui ne peuvent pas être mises en place dans un délai court.
      Les troubles récents n’ont fait qu’asseoir la légitimité de ce médecin discret par nature et il a fait preuve d’un sang-froid qui est la marque des grands hommes.
      Il faut aussi cesser de regarder le monde avec notre vision purement occidentale, si le mode de gouvernance de la Syrie peut nous surprendre, le niveau de développement objectif du pays (éducation, santé, services publics en général) constituerait plutôt un modèle.
      Il y aurait beaucoup à dire aussi sur le mépris de nos dirigeants illégitimes pour le peuple syrien ou iranien alors que nous-mêmes aurions tout à y gagner en tissant des liens culturels et économiques forts avec ces nations qui historiquement n’ont jamais été en conflit avec la France authentique.


    • #847146

      @Heureux...

      "Il faut aussi cesser de regarder le monde avec notre vision purement occidentale..."

      OUI, totalement ! mais n’oublions pas que cette "vision" est une nouveauté "occidentalisée", vendue, au détriment des pages historiques, comme consubstantielle à l’Occident, cependant, que représente cet absolutisme de la bien-pensance dans la frise chronologique de l’Histoire européenne ?

      - Que dalle ! elle n’est en rien d’essence européenne...

      RM. 


    • #848232
      le 05/06/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Les Syriens votent pour élire leur président

      @ RichardM

      C’est effectivement malheureux, mais il est de notre devoir de tenter d’en faire prendre conscience. Dans l’imaginaire populaire, la période récente la plus lumineuse de notre histoire est appelée le "Moyen-Age", c’est dire le chemin qu’il reste à parcourir...


  • #845530

    « Les Syriens ont le choix entre Bachar et Bachar. C’est n’importe quoi. Un tel personnage ne peut pas être l’avenir de son peuple. C’est méprisable. »

    Ce qui est réellement méprisable c’est d’avoir un gouvernement illégitime et anti-France, Fabius c’est toi la farce, comme on dit mieux vaut balayer devant sa porte, le gouvernement Hollande n’a ni présent ni avenir.


  • #845542

    Et oui la vérité est cruelle pour le camp pro-terroriste — les USA et l’UE, alliés objectifs des groupes djihadistes égorgeurs —, Bachar est très populaire auprès des syriens et il remportera haut la main la présidentielle. Il est le garant de la souveraineté de la Syrie, de la laïcité tolérante ( non maçonnique) et de la coexistante pacifique entre les différentes communautés. Si il y avait une justice, il remporterait aussi le Nobel de la paix pour son combat acharné contre la barbarie.

     

  • #845547

    Interdire aux ressortissants Syriens de voter dans leur ambassade à l’étranger ?
    Une fois de plus, les "démocraties" prises la main dans le sac des pratiques totalitaires...


  • #845558
    le 03/06/2014 par Guillaume Bullier
    Les Syriens votent pour élire leur président

    Meme info mais sur Itele , le titre : "Simulacre de scrutin présidentiel en Syrie" .
    Je ne voudrais pas être vulgaire mais quelle bande de fils de putes mediatiques .
    Surtout quand on sait que les syriens a l’étranger se sont vu refuser leur droit a voter en violation du droit francais !!!
    Pas besoin d’etre pour ou contre Bachar pour comprendre qu’il y a un sérieux problème.
    En fait si ma grossièreté est définitivement appropriée, ca fait 4ans que cela dure .
    On voit bien qui simule quoi .


  • #845636

    Ouest Torchon mérite bienses11, 9 millions de subventions. son papier est un modèle de désinformation. Ce n’est pas un journal mais un porte-voix.
    Il va toujours dans le sens du vent.
    c’est une horreur


  • #845678

    Reportage Russe sur les Lionnes de Syrie.

    http://youtu.be/SysESGn3vzo

    Elles sont beaucoup plus courageuses que les "soldats" de Tsahal ;-)

    http://www.islametinfo.fr/wp-conten...

     

    • #846044

      Je suis plein d’admiration devant ces filles patriotes qui se sacrifient pour leur pays.


    • #846056

      je suis pas fan du tout pour moi une femme c’est pas fait pour être sur le champ de bataille la nous sommes dans l’inversion total des valeurs .


    • #846403

      Anonyme,

      Elles ne sont pas en première ligne des combats. En générale elles sont des snipeuses (comme on le voit dans le reportage)
      où elles contrôlent des voitures à des checkpoints.

      Le peuple Syrien à subi ce qu’ aucun peuple n’ a subi c’ est trois dernières années, donc il et normal que tout le monde participe à la défense de la nation.


  • #845721

    Fabius ! le responsable du sang contaminé donne des leçon de morale , c’est le monde à l’envers.

     

  • #845837

    par contre la presidentielle ukrainienne qui est l’officialisation d’un coup d’etat violent qui a renverse un president legitime et qui s’est deroulee sur fond d’operation militaire contre les populations du sud est et de passage a tabac de candidats indesirables
    c’est conforme au droit international et otanien .


  • #846027

    Lu dans le Metronews du jour :

    Dans la banlieue de Beyrouth, l’ambiance est différente. Ici vivent d’autres réfugiés, qui eux ont fui des zones tenues par les rebelles. Et le jour du vote anticipé, ce sont les soutiens au régime qui se sont donné rendez-vous par centaines autour de l’ambassade. Comme Majd, un étudiant qui porte un T shirt à l’effigie du président. Il ne connait pas le nom des deux autres candidats et affirme : "Je suis venu pour voter pour Bachar al Assad, le président que tous les syriens aiment." Dans cette foule néanmoins tous ne partagent pas son enthousiasme. Ahmad attend de s’être éloigné de l’ambassade pour nous confier cette rumeur qui l’a poussé à se déplacer : "Il parait que si je ne vais pas voter je ne pourrais pas retourner en Syrie."

    Quand j’ai lu ça j’ai pas pu m’empêcher de penser "Il fallait que le journaliste ajoute une saloperie à la fin de son article. Une saloperie fondée sur une rumeur de rumeur comme ça on le dit mais si c’est faux on est pas coupable hein. Mais même si c’est faux la salissure restera."

    Alors je dis pas que Bachar al Assad est un type bien, loin de là. Mais sérieusement quels journalistes de merde !


  • #846225

    j’aimerai bien qu’on m’explique pour quelles raisons vous considérez Bachar comme un dictateur ?quels sont les faits qui lui sont reprochés ?

     

    • J’aimerai te répondre mais tous mes commentaires sur Bachar sont automatiquement censurés par E&R du simple fait que je ne sois pas "pro". Je m’étonne d’ailleurs de voir par-ci par-là des commentaires contre Assad. Cela reste sporadique, il ne faudrait pas perdre des lecteurs qui penseraient que seules les idées identiques à celles des modérateurs sont publiées.

      Z’en faites pas les gars, je continue à vous suivre pour la pertinence et le flux des infos (autres que celles concernant l’Iran et la Syrie où ça tourne carrément à la propagande la manière dont vous traitez ça). On apprend et on découvre tellement de choses, ça serait con de s’en priver par fierté. Et pis pour le président parce que c’est Soral, "quand-même".

      You


  • #846231

    Je me suis hier soir efforcé de regarder la propagande "officielle" française contre la Syrie en élections, livrée par le mainstream. Un reportage de TF1 sur les camps de réfugiées, et les "femmes violées par les miliciens du régime (sic)", puis un 28 minutes de Néo-Cons très "en forme". Visiblement Isabelle Cain a vite oubliée sa surprise devant l’odieux débordement d’antenne de l’ancien patron du renseignement Français. Tout roulait dans le Meilleur des Mondes pour, entre spécialistes (des couloirs de Sciences Po ?) livrée une nouvelle page de torrents de médisances contre la Syrie et son peuple.
    Il était bien difficile de rester stoïque devant tout ça. Vivre dans un tel monde est déprimant.


  • #847184

    deux volontés sont invincibles celle de Dieu et celle du peuple !


  • Le président Assad et le peuple Syrien donnent depuis 3 ans une leçon de courage et de résistance à la barbarie du monstre impérialo-sioniste qui est depuis toujours l’incarnation du mal et qui a réussis avec sa propagande médiatique (cinéma,télé,journaux,ong, et autres organes de mensonges ) à faire croire au monde tétanisé par l’énormité des crimes qu’il a lui même commis ( 11/09,attentat de Londres,Madrid etc...) qu’il était le rempart contre les monstres d’abords communiste puis islamiste, alors que le plus grand danger qui menace l’humanité est cet axe diabolique dont le bras criminel s’appelle l’Otan:la Russie ,la Chine ,et un nombre de plus en plus important de nations qui les rejoignent prennent conscience qu’il faut maintenant les combattre sans pitié et avec les mêmes armes .Tous ces peuples s’ils veulent survivre et garder leur identité n’ont pas d’autres solutions comme l’a dit Victor Hugo "pour tuer le monstre il faut être monstrueux" !!!


Afficher les commentaires suivants